Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 29 septembre 2016
Antananarivo | 00h24
 

Infrastructure

Le tunnel d’Ambanidia risque-t-il de s’effondrer ou non ?

vendredi 23 janvier 2015 | Léa Ratsiazo
JPEG - 195.9 ko

La polémique s’engage autour de l’état du tunnel d’Ambanidia et des risques courus à l’emprunter. Les autorités malgaches affirment que ce n’est rien, que les usagers ne courent aucun risque en empruntant ce tunnel alors que d’autres sources le déconseillent.

La rumeur sur les fissures au dessus de cette infrastructure et les risques de son effondrement court depuis un moment. Des grandes sociétés comme Colas ont envoyé des mails à leurs employés pour leur recommander de ne plus emprunter le tunnel d’Ambanidia. Mails largement transférés aux membres de la famille, connaissances et amis et partagés sur les réseaux sociaux. Le consulat de France a également envoyé des textos dans ce sens à ses ressortissants. Initiative qui a irrité les autorités malgaches. Rivo Rakotovao, ministre d’État chargé des infrastructures, de l’aménagement du territoire et de l’équipement, un tantinet agacé note qu’il y a des autorités compétentes à Madagascar qui prennent leurs responsabilités. « Ce n’est pas la peine de créer de psychose inutile » selon lui.

Le ministère des travaux publics a fait venir des experts français spécialistes de ce genre d’ouvrage. Le ministre de tutelle Roland Ratsiraka était venu sur terrain avec ces experts et a confirmé que pour le moment il n’y a aucun risque et que les précautions nécessaires seront prises. La démolition des constructions au dessus du tunnel est envisagée actuellement.

Quoi qu’il en soit, une certaine psychose est déjà installée et bon nombre des usages, quand ils le peuvent, préfèrent ne plus emprunter le tunnel. La confiance ne règne pas tellement entre les responsables politiques et la population. Même si ce qu’ils disent pourrait être vrai, la méfiance tend à toujours prendre le dessus chez le citoyen lambda.

41 commentaires

Vos commentaires

  • 23 janvier 2015 à 08:52 | Be-Tsikera (#8458)

    Sans se vanter connaître ce domaine purement qu’on utilise à des fins politiques pour dissuader les âmes sensibles, tout nous parait si GRAVE.
    Pourquoi ne pas aller le constater de visu et s’il y a FISSURE quelque part, qu’on se rend compte que tout est GRAVE, sans prendre à la légère ?
    A vrai dire, derrière tout ça, il y a un CONFLIT D’ECOLE - dixit le Ministre Roland.
    Ce que nous devrons faire face, c’est de préparer moralement la population sur les DETOURS car d’ici quelques temps, ce tunnel ne devra pas être praticable et VIVE LE GRAND EMBOUTEILLAGE « MONSTRE » DE TANA.
    Quoi qu’il en soit, je vous souhaite BON COURAGE et SOYEZ PATIENT !

    • 23 janvier 2015 à 09:09 | revysaditra (#8500) répond à Be-Tsikera

      PSYCHOSE INUTILE 
      — -
      POURQUOI y-a-t-il enormément de rues pavées à Tana...
      ...les pavés traditionnels sont durables...
      ...la rue pavée qui conduisait au palais Manjakamiadana fut pavée en 1888
      — -
      Vita @ vato traditionnels io tunnel d’Ambanidia io !!!
      les pavés traditionnels permettent l’infiltration de l’eau.
      Le pavé traditionnel était taillé grossièrement à la main.
      — -
      ... quand il n’existait pas de machines performantes pour produire des surfaces planes et polies.
      « Ce n’est pas la peine de créer de PSYCHOSE INUTILE »
      — -
      ’Ny marina mitavozavoza tsy maharesy ny lainga tsara-lahatra’
      — -
      http://youtu.be/rKKb8TIiEKE
      — -

  • 23 janvier 2015 à 09:33 | valoha (#7124)

    « Tsy an’ i Neny io, na an’ i Dada ! », izany izao no foto-kevitra mandeha. « Samia mijery ny azy ! », « Iza koa no hivaky loha amin’izany e ! », sns...Hevitra sy toe-tsaina mampihemotra fatratra firenena iray. Tsy fisainana Malagasy velively, ary feno fitiavan-tena sy fiolonolonana ! DIA, IZAO NO VOKANY !
    Ary tsy io tonel’ Ambanidia io ihany no hirodana fa maro dia maro no ho avy sy hanaraka, ankohatran’ny lalana sy tetezana izay efa hita mazava ny fahavoazany izao manerana an’ i Gasikara !
    Mila fijerena miaraka, fitiavana ny Tany sy ny Vahoaka ao aminy, fahendrena ny fitantanana Firenena iray ! Mila fahamatorana, faharetana, finiavana sy fikizirana ny hahavitana programa iray natsangana ! Isika dia nampianarina andidy, ihinana, anodikodina ny volan-janantsika mianakavy ! Tsipazana fotsim-bary dia mifamono mila ho faty mba hihinana bebe kokoa. Tsy misy fijerena ny fiarahamonina hiraisana, ny taranaka ho avy honina eto amin’ity Tany manja ity ! Toa mpandalo miserana izany daholo isika, ka aleo homana androany daholo. Ary rehefa voky dia aleo matory ! Na ihany koa efa diso difitry ny fahantrana ka tsy mila lamina sy rindra mifehy intsony fa toa ny biby an’ala ka samy manao izay danin’ny kibony avy !
    Mahamenatra, maha-te hilevim-belona ! Ary tsy ho afa-bela amin’izao hetsika sy fisainana izao isika raha tsy miova fijery malaky entina hanarenana ny simba rehetra miaraka ! Mba hiara-hikaon-doha sy hifanome tanana mba ho lavitry ny fitiavam-bola sy ny fanaparam-pahefana diso ! Mba ho masi-mandidy amin’ny toerana misy azy avy hanarina, hanintsy ny diso rehetra - na ara-kevitra, na foto-pisainana, na ara-asa, mba hirona miaraka any amin’izany fampandrosoana marina ny Firenena izany.
    Isika Malagasy ihany no afaka manao sy manatanteraka izany, ary tokony tsy hiandrasana vahiny sy vola avy any ivelany lava ny amin’izany ! Miara-manomboka izay eto am-pelatanana daholo ny isam-paritra aloha ! Ary mifampisera mba hifamelona, hifanampy ! IZANY NO FAHENDRENA NAVELAN’NY TEO ALOHA HO ANTSIKA, ARY TSARA TOHIZANA SY HO MASINA !!! Ary raha hiandry ny fitondrana izao sy ny teo aloha rehetra isika dia toa ny hiandry an’i poly lava eto !

    • 23 janvier 2015 à 12:08 | ratiarivelo (#131) répond à valoha

      Salama e ! Tena manaiky ary tena marina ny TSIKERA-nao ra-namana : ny hataon’ny SASANY dia ny mifanitsana ,fa tsy mijery ny ambany maso , ny mivovo sy manandratrandra fahatany ny maimbo : ny REALITES tsy hitan-dry zalahy ??? Hianao io izay milaza ny zava-misy an-taonan’ny MARO , dia hoy ny SASANY hoe : io indray « VALOHA » fa feno fialonana****** ny toe-tsaintsika MALAGASY mihintsiny no tsara diovina : fa tena ORY hava-MANANA marina e !!! IREO mpanao politika REHETRA tsy misy an-kanavaka dia tokony handiny TENA fa fa efa tsy izy intsony ?? ohatra hita maso : izay niseho tao AMBODIVONA ???? Ankehitriny ny ao an-dohan’ny IREO eo @ny fitondra na IREO ao Tsimbazaza (tsy IZY REHETRA akory an***soa ihany**) RY ZAREO : dia sady mandidy no HOMANA ! MIFAM-PIDERA TAIM-BY no tena haintsika MALAGASY ! samy tsara.

    • 23 janvier 2015 à 12:15 | ratiarivelo (#131) répond à valoha

      BRAVO ra-Valoha fa tena mitovy FIJERY aminao à100°/.aho !!! Enganie ry IARIVO-betoko ary IREO BE vava sy ny FORONGONY *****mba hieritreritra ********fa tsy hivazavaza fahatany ?? à bon entendeur..... samy tsara et sans rancune jiaby !!

  • 23 janvier 2015 à 11:45 | Gérard (#7761)

    Si il existe un probléme uniquement technique, c’est bien celui de la tenue d’un ouvrage souterrain tel que celui là.

    il est évident que la Colas,(ainsi que les grosses entreprises chinoises notamment) qui appartient au groupe Bouygues dispose soit dans ses propres effectifs soit en faisant appel à un bureau d"étude associé des spécialistes utiles au diagnostic de cet ouvrage

    il est également évident que dans tout environnement sérieux ce type d’ouvrage fait l’objet de mesures topographiques régulières de contrôle

    Enfin l’intérêt évident de Colas serait plutôt de prescrire des travaux de renforcement, injection, cloutage etc..., lesquels, dans l’urgence peuvent être facturés plein pot, plutôt que de dire que tout va bien !

    donc si il disent que « ça tient », ça tiendra !

    mais à Madagascar, allez savoir pourquoi, plus personne n’a confiance en personne, alors place aux politiques, apprentis sorciers et autres DJ ?

  • 23 janvier 2015 à 11:52 | Saint-Jo (#8511)

    L’entretien des biens matériels et des édifices publics et privés est une chose négligée, voire jamais pratiquée, par les Malgaches.
    Je me demande si les tunnels malgaches, ceux de Tana comme ceux des anciennes ligne de chemin de fer, aient jamais été inspectés.
    J’en doute.

    • 23 janvier 2015 à 12:21 | ratiarivelo (#131) répond à Saint-Jo

      TENA marina izany depuis " la révolution socialiste***** ** jusqu’à ce jour****tsy misy raharaha vanona fa ny mifanongana no hain’ny GASY***

    • 23 janvier 2015 à 12:31 | Jipo (#4988) répond à Saint-Jo

      Il est de notoriété bien malagasy que l’ entretien ne fait pas partie du fomba, qu’ il est le roi du laisser partir à vau l’eau,du rafistolage, et de la rustine.
      Avec les ingénieurs des mines locaux pas de problème, le FFKM va se charger d’ organiser au Colbert , quelques réunions à huis clos, de rekonciliation, de konsolidation, entre les différents zéléments, mais au grand jamais mettre en attendant des témoins de fissurations, comme il en existe pour les murs menaçants ...
      Avec des spécialistes comme r ratsy hiraka, pas de problèmes on peut dormir sous les tunnels/ ses 3 zoreilles.
      Renforcer par des étayages préventivement ne fait également pas partie du fomba, on préfèrera se doter d’ hélicoptères4#4 pour passer l’ obstacle, en attendant la levée du barrage de pluie, qu’ autre chose , gouverner c ’est aussi cela : ne rien prévoir ...

    • 23 janvier 2015 à 12:39 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Jipo

      circulez povr epyt !

    • 23 janvier 2015 à 15:38 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      quand on est dans le déni perpétuel, l’ évidence comme la vérité vous dérange, n’ est ce pas roséfary-sou-les ponts...

  • 23 janvier 2015 à 12:23 | Rakotozafy (#1655)

    D’abord il faut un Géomètre qui prenne des mesures s’il y a des déplacements différentiels après, il y a deux hypothèses

    Hypothèse pessimiste :

    La voute est formée de pierres taillées pour soutenir la terre au dessus, dans ce cas je pense qu’il y a du soucis à se faire.
    Je pense l’injection de béton ne suffira pas à consolider la voute, d’une part l’épure de la voute a changé, d’autre part il faut être sur que la pierre et le béton se marient bien et que cet ensemble résiste au moindre déplacement.
    Il faudra aussi pouvoir vérifier la fondation.

    Hypothèse optimiste :

    La voute est creusée dans une roche et que les pierres ne servent que de décoration, dans ce cas l’injection est conseillée pour maintenir les pierres. Dans ce cas l’écoulement d’eau est normal.
    N’importe quelle entreprise équipée, sur place peut réaliser les travaux

    Dans tous les cas il faut avoir un bon diagnostic.

    • 23 janvier 2015 à 12:41 | Jipo (#4988) répond à Rakotozafy

      Ou sont passés les plans de cette construction ?
      Penser que cela a été creusé dans la roche, pour ensuite etre décoré par de pierres de tailles est une aberration, ce n’ était pas les méthodes en vigueur de l’ époque, il doit bien y avoir des plans , photos, inaugurations et permis de construire suite à un appel d’ offre de diverses sociétés.
      Si tel n’ est pas le cas, il est temps de tirer les conséquences de votre dilettantisme, irresponsabilité, & désinvolture, et faute de changer d’ attitude : passer à la caisse !
      Profiter, encore profiter et toujours profiter, devise jusqu’ à présent prédominante, doit etre mise au rebut / le champs,
      Avec l’ endémique mora mora !

    • 23 janvier 2015 à 14:10 | Rakotozafy (#1655) répond à Jipo

      Jipo

      Pourquoi c’est une aberration ? Regardez les tunnels construits dans le temps étaient creusées dans la roche, ferroviaires ou autres, seulement en ville on l’habillait de pierres pour que ce soit esthétique.

      Etes vous du métier ?

    • 23 janvier 2015 à 15:40 | Jipo (#4988) répond à Rakotozafy

      Ce n’ était pas des pierres comme celles du tunel : de taille, particulièrement à l’ époque, on laissait la roche brute apparente.
      A votre dernière question : oui !

    • 23 janvier 2015 à 16:16 | Rakotozafy (#1655) répond à Jipo

      Si vous êtes du métier, donc d’après vous ce sont les pierres qui forment la voute et qui reprennent les charges et surcharges ? Dans ce cas elles travaillent en compression, vous ne pensez pas qu’il y a danger si la clé de voute se déplace, alors comment vous renforcez ?

    • 23 janvier 2015 à 16:26 | Rakotozafy (#1655) répond à Rakotozafy

      A bien regarder la photo, je ne vois pas de clé de voute.

      Donc il reste la solution Béton Armé, dans ce cas à quoi servent les pierres ?

    • 23 janvier 2015 à 17:14 | Rakotozafy (#1655) répond à Rakotozafy

      A bien regarder la photo, la paroi intérieure est lisse, pourquoi elle ne serait pas en pierres ?

      Donc les pierres de devant servent juste de décoration.

      Si la paroi intérieure est lisse, il est fort probable qu’on a passé un enduit sur la roche pour l’esthétique ?

      Donc en conclusion, le tunnel est taillé dans la roche, les faces avant et arrière sont faites de pierres de décoration, les parois intérieures de la roche sont lissées avec du béton.

      Il n’est pas besoin d’avoir les plans, tout peut être vérifié sur place

  • 23 janvier 2015 à 12:38 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    - « TOUT DEPEND DES CONSTRUCTIONS ENVIRONNANTES.. ».

    • 23 janvier 2015 à 12:42 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Et votre niaiserie, c ’est la fôte aux voisins ???

  • 23 janvier 2015 à 12:38 | Inglewood (#6780)

    La malgachisation n’a que de nom bien qu’il n’y a rien de mal à faire croire à l’errance de la gesticulation intellectuelle en espérant l’atteindre un jour (sic). Travailler c’est une autre partition.
    Nous voilà rattrapés par la réalité car il va falloir s’y mettre à la pertinence des méthodes et aux techniques auscultations des sols et de l’ouvrage.

    L’appel et l’assistance d’ingénierie étrangère va se pencher sur la valeur relative de la gravité du sol en vue d’établir la répartition des densités dans le sous sol ; la mécanique des sols.

    Dans toutes ces constructions illicites dans la ville, l’autorité malgache a toujours laissé faire mais le temps rappellera à l’ordre à tous ces services étatiques non coordonnés d’avoir travailler sans un plan directeur d’occupation des sols... Ici,plusieurs problèmes sont imbriqués les uns aux autres.

    Tout un exercice en ingénierie car le vide : le passage du tunnel peut aussi révéler des anomalies des densités positives.
    Les bâtis des quartiers environnants l’ouvrage sont exposés aux problèmes géologiques des mécaniques des sols.

    Un grand spectacle de désolation, de voir ces « maisons sachets » au dessus du tunnel.

    Attendons nous à une amplification, sans précédent, du désordre de la circulation de la ville de Tananarive le jour où les travaux débuteront.
    Quant au communiqué du ministère de tutelle, il est maladroit et rédigé dans un amateurisme scolaire, en n’y abordant aucune approche sur les principes de précaution devant la situation.

    L’autre désordre qui est à l’affût, c’est le bal de toutes sortes de malversations et de magouilles d’attribution de marché vue l’envergure des travaux.
    Il est recommandé d’éviter de travailler avec une entreprise chinoise.

    • 23 janvier 2015 à 13:50 | valoha (#7124) répond à Inglewood

      May ny tanana any Toamasina, may ny any Farafangana, may ny any Mahajanga, ny eto Andrenivohitra, sns...ireny ve dia maimay fahatany ry, zalahy ?
      Delestazy etsy, delestazy eroa, lasatsy miaka-midina etsy sy eroa, ronono lafo velona any Atsimo, ny vary tsy hita any @ Faritra sasany, sns...Fa fitondrana maninona loatra re ity ?
      Na ny teo aloha avy dia be ny lesoka ! Tsy mba nisy ny hezaka miaraka nijerena ny lesoka sy ny simba, ny fisorohana ny toe-draharaha toa izao. Fa dia ny hiandry fanampiana lava ho hanina sy ho didiana !
      Lomorina ny sain-tsika sy ny fanahy. Mila miova ifotony ho reharehan’ny kilonga !!!

    • 23 janvier 2015 à 14:15 | Rakotozafy (#1655) répond à Inglewood

      Je vois que vous êtes un spécialiste, pour ma part si le Tunnel est creusé dans la roche, je pense que le désordre que vous décrivez n’est pas en prendre en compte ou du moins mineur.

    • 24 janvier 2015 à 05:24 | revysaditra (#8500) répond à Inglewood

      ...ny olana dia ny LALANDRANO eny amin’iny Tonelina Ambanidia iny...
      ... satria tsy misy intsony izany amin’izao fotoana izao.
      — -
      Mbola azo ampiasaina tsara araka izany ny tunnel...
      ... ary tsy tokony hanahy isika rehetra !!!
      — -
      —  -
      Andriamanitra irery ihany no afaka mamaha an’izao olana izao.
      —  -
      “When Jesus Say Yes Nobody Can Say No”
      *************************
      http://youtu.be/N_4pR_F-yXY
      *************************
      C’est en tant de crises que notre confiance en Dieu se manifeste.
      — -
      http://youtu.be/0Q9F1vyCKY4

  • 23 janvier 2015 à 13:48 | DRYAN (#8622)

    Pourquoi faire appel à des experts étrangers. Parce qu’à M/CAR il n’y a pas d’ingénieurs capables de livrer un bon disgnostic et émettre des recommandations à ce sujet ?
    Bref, nos dirigeants doutent tout simplement de la capacité des ingénieurs locaux.

  • 23 janvier 2015 à 15:43 | Rakotoasitera Fidy (#2760)

    A part poser cette question Léa aurait du , en bon journaliste , nous envoyer des photos de l’état de ce tunnel

  • 23 janvier 2015 à 17:04 | ratiarivelo (#131)

    Mba hajao ra-Basile !!! raha tianao ny hajain’ny SASANY anao !! Le respect commence par soi-meme okkkkkkkkkkkk !!! sans rancune !

  • 23 janvier 2015 à 17:06 | Jacques (#434)

    « Le ministère des travaux publics a fait venir des experts français spécialistes de ce genre d’ouvrage. Le ministre de tutelle Roland Ratsiraka était venu sur terrain avec ces experts et a confirmé que pour le moment il n’y a aucun risque et que les précautions nécessaires seront prises »

    Un vrai babakoto, chapeau ! Parfois je me demande pourquoi l’on ne se fait pas recoloniser, ainsi bon nombre de problèmes se résolveraient facilement. Si ce minstre est reconduit dans le nouveau gouvernement, eh bien bonjour les dégats.

    • 23 janvier 2015 à 17:19 | Rakotozafy (#1655) répond à Jacques

      Je pense que les Ingénieurs et des Géomètres Malgaches auraient fait un bon diagnostique

    • 23 janvier 2015 à 17:20 | Rakotozafy (#1655) répond à Rakotozafy

      Surtout si le tunnel est creusé dans la roche.

    • 23 janvier 2015 à 19:16 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Jacques

      Payés par la "BANQUE AFRICAINE ???????

    • 23 janvier 2015 à 19:19 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Rakotozafy

      Tout ce qui vient de l’étranger est toujours,meilleur,paraît-il ????
      Madagascar s’endette pour payer les étrangers.

      =« REGARDEZ LES BELGES,ILS VEULENT RECUPERER LES FOYERS UNIVERSITAIRES DE MADAGASCAR,EN FRANCE- »

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

  • 24 janvier 2015 à 08:40 | struct.mg (#8766)

    Bonjour,

    Je constate avec plaisir que plusieurs forumistes sont du métier du BTP.

    . Gérard : pour la facture plein pot, on en saura probablement plus d’ici quelques jours quand le premier devis du drainage, de stabilisation et de soutènement des talus sortira. Donc pour l’ instant, la résolution des problèmes d’infiltration serait encore laissé de coté si l’on en croit aux articles de presse.

    Je pense que les injections et autres solutions seront proposées après

  • 24 janvier 2015 à 11:18 | struct.mg (#8766)

    Rakotozafy, Jipo, Dryan

    Je pense pour ma part que le tunnel est en maconneries de pierres de taille dont l’épaisseur a été determinée avec les méthodes de calculs disponibles à l’époque : la statique graphique. J’en conclus donc que le coefficient de sécurité réel de ce tunnel doit etre bien superieur à la norme requise si l’on ne s’en tenait qu’ à la resistance à la compression du granit ( > 1000 t/m2 )

    (Si quelqu’un pouvait s’amuser à faire une modélisation Robot volumétrique du tunnel pour avoir la confirmation, encore faudrait-il disposer des données des calculs. Peut être que le bureau d’études de Colas ou les ingénieurs du ministère l’ont déjà fait pour qu’ils puissent lancer l’affirmation que « le tunnel ne s’éffondrera pas » ).

    Mais, car il y a un mais, la voute du tunnel est parsemée de fissures laissant passer des infiltrations d’eaux. La stabilité du tunnel serait donc assurée avec un fort coefficient de sécurité mais pourquoi sa voute est-elle pleine de fissures ?

    Une des explications plausibles que j’avancerai est la suivante : l’urbanisation effrenée sur la zone surplombant le tunnel conjuguée avec la vétusté des réséaux d’évacuation des eaux usées ont causé des infiltrations jusqu’à l’extrados de la voute pour attaquer le mortier de hourdage de la maçonneries par leur agressivité créant ainsi une certaine porosité donc de vide entre les pierres.

    Or tout ingénieur a appris à l’ école qu’une voute en maçonneries reste stable tant que ses éléments constituants sont en contact les uns contre les autres.

    Les fissures et infiltrations constatées actuellement seraient donc dues aux déformations de la voute rendues possibles par l’apparition de ces vides laissés par le mortier de hourdage attaqué par l’agressivité des eaux d’infiltration.

    Dryan : des techniciens malagasy compétents existent bel et bien et je me demande s’ il n’est pas venu le moment pour les techniciens du BTP de s’exprimer positivement devant les problèmes et dégradations d’infrastructures que nous subissons actuellement ( routes défoncées, affai
    sement de chaussées, glissement de terrain, décoiffements de toitures des batiments publics emportées par les cyclones et j’en passe.....) à travers un blog spécial « infrastructures » ou autres à créer.

    • 24 janvier 2015 à 12:09 | Rakotozafy (#1655) répond à struct.mg

      Pour ma part, comme j’ai indiqué plus haut, le Tunnel est creusé dans de la roche et les parois sont lissées avec du béton.

      Je pense que si la voute est faite uniquement de béton non armée ou armée (ce qui n’est pas probable) il y a longtemps que le tunnel serait écroulé. Car s’il y a une infiltration d’eau, c’est que le béton est complétement désagréger, donc n’assure plus la résistance.

      Donc je reste persuader que le tunnel est taillé dans la roche, que les parois sont lissées en béton et que la voute en pierres qu’on voit devant ne sert que de décors, d’ailleurs comme je l’ai signalé, il n’y a pas de clé de voute, donc la voute ne peut travailler en compression pour reprendre les charges et surcharges. Si le tunnel est constitué de pierres en voute, on l’aurait vu à l’intérieur, d’ailleurs il y a un décalage entre la voute en pierres et la paroi lisse.

      Si j’avais les données, j’aurai pu modéliser le tunnel avec ROBOT

    • 24 janvier 2015 à 13:28 | takaka (#8449) répond à Rakotozafy

      Oui. Mais le hic est comment ils ont taillé dans la roche ? Les microfissures dans une roche s’accentuent au cours des temps.
      veloma.

    • 24 janvier 2015 à 15:26 | Rakotozafy (#1655) répond à takaka

      Creuser dans la roche existe depuis longtemps, dynamite etc. Si l’ouverture respecte l’épure qui fait travailler la roche en compression, il n’y a pas de risque de fissure.

      Kenavo !

    • 24 janvier 2015 à 16:48 | takaka (#8449) répond à Rakotozafy

      Oui. Mais n’oubliez pas que sa construction s’est faite au temps de la colonisation. Le respect des normes est presque inconnu. Et je parle de microfissures au niveau de ce granite métamorphique, pas de fissures
      Veloma.

    • 24 janvier 2015 à 18:03 | Rakotozafy (#1655) répond à takaka

      Comment ça se fait que le Tunnel du Col de Tende, plus de 3 Km de long, à 500 mètres sous le point le plus haut de la colline et inauguré en 1882 a tenu le coup.

      Je pense que la technique utilisée pour les Tunnels d’Ambanidia et du col de Tende a été la même, seulement il faut entretenir et comprendre que le béton de lissage a une certaine vie d’existence

    • 24 janvier 2015 à 18:36 | takaka (#8449) répond à Rakotozafy

      Merci Rakotozafy.

    • 24 janvier 2015 à 19:53 | Rakotozafy (#1655) répond à takaka

      Il n’y a pas de quoi, une dernière nouvelle :

      ***************************
      Tunnel d’Ambanidia : les 2 experts français ont remis ce jour à l’entreprise Colas une proposition pour protéger le tunnel d’Ambanidia. Cependant, une étude géologique serait nécessaire avant le démarrage des travaux de réhabilitation

      Orange.mg

      *************************

      S’ils ont pu remettre le dossier en si peu de temps, c’est que le désordre n’est pas important.

      J’ai hâte de connaitre le compte rendu de leur étude

Annonces

Avis de décès

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 128