Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 29 septembre 2016
Antananarivo | 14h44
 

Environnement

COP21

Le texte final de négociation de l’ADP ne convient pas encore à l’Afrique

lundi 7 décembre 2015 | Domoina Ratovozanany

Le Groupe de travail spécial sur la Plate-forme de Durban pour une action renforcée (ADP) a publié le texte final de négociation ce 5 décembre au terme de la première semaine de la COP21. Les pays africains ne sont pas satisfaits du texte. Plusieurs points restent en suspens, notamment la question des pertes et dommages.

Les pertes et dommages seront intégrés dans l’Accord de Paris, c’est une avancée. Mais les parties des pays développés tentent toujours de revenir sur la décision prise lors de la COP19 à Varsovie (Pologne) en 2013 sur la mise en place du Mécanisme international de Varsovie sur les pertes et dommages. En effet, dans le texte final, l’option 2 ne propose plus la suppression de l’article 5 mais propose d’intégrer les pertes et dommages dans l’article 4 relatif à l’adaptation.

Les pays en développement, dont les pays africains font partie, et les pays les plus vulnérables au changement climatique ne sont pas d’accord avec cette seconde option et perçoivent cette proposition comme une remise en cause du principe de responsabilité commune mais différenciée de la Convention, ainsi que de la décision prise lors de la COP19 concernant le Mécanisme international de Varsovie sur les pertes et dommages.

« Tant que les Parties responsables des effets irréversibles du changement climatique actuels n’assumeront pas leurs rôles et ne démontreront pas plus d’ambition sur ce point, le texte ne nous conviendra pas », confie Dr Hery A. Rakotondravony, le négociateur principal de Madagascar, « étant donné que notre pays fait partie des premiers victimes des effets néfastes des changements climatiques ».

Pour rappel, selon une étude scientifique en 2013, même si de fortes mesures d’atténuation et d’adaptation sont prises, les pertes et dommages pour l’Afrique sont estimés à 100 milliards de dollars par an d’ici 2050 pour une température en dessous de 2 °C et à 200 milliards par an d’ici à 2040 si la température dépasse 4 °C.

Le président exécutif du Réseau des organisations de la société civile pour l’économie verte en Afrique centrale, Nicaise Moulombi et négociateur du Gabon, dénonce quant à lui, le refus de la Norvège d’intégrer dans l’article 2 relatif aux objectifs les droits des peuples autochtones, l’égalité des sexes et l’équité intergénérationnelle. « Les entreprises émettrices de gaz à effet de serre peuvent continuer à polluer la planète et à piller les ressources. De plus, la protection des éléphants est prioritaire par rapport à la protection des êtres humains », évoque-t-il.

Les négociateurs africains sont ainsi pessimistes concernant les perspectives de la deuxième semaine de la COP21. « Nous aurons un accord global et ambitieux, mais il sera non contraignant », prédit Nicaise Moulombi. « Nous espérons une impulsion politique du segment de haut niveau avec les différents groupes de d’appartenance », conclut le négociateur de Madagascar.

Outre les pertes et dommages, le maintien de la température mondiale au-dessous de 1,5°C, l’amélioration des articles relatifs à la mitigation, à l’adaptation et au financement constituent les principales demandes du groupe africain sur lesquelles il n’y a pas encore eu de progrès réel.

Domoina Ratovozanany
Climate Tracker COP 21 Fellow du projet Adopt A negotiator

2 commentaires

Vos commentaires

  • 7 décembre 2015 à 10:02 | Noue (#2427)

    « étant donné que notre pays fait partie des premiers victimes des effets néfastes des changements climatiques ».

    et le gouvernement Malagasy fait quoi exactement depuis ce temps ?

    c’est quand même pas possible d’attendre toujours des aides pour faire quelque chose et en plus de ça , on se permet de ne pas être d’accord !

    justement , ceux qui ne font rien rouspètent et se permettent de ne pas être d’accord avec les autres !

    • 7 décembre 2015 à 10:07 | Noue (#2427) répond à Noue

      O radoko Hery A. Rakotondravony a !!! tsy dakoro ianao saingy inona no mba nataonao sy ny ekipanao hatramzay ka hatramzao ?

      nataonao daholo ve aloha ny tokony natao , ohatra ny fandorana tanety sns no ianao no miseho ho tsy dakoro @ hevitra haroson’ny hafa mba hanatsarana ity tany ity ?

Annonces

Avis de décès

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 364