Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 25 septembre 2016
Antananarivo | 16h31
 

Politique

Décentralisation

Le statut spécial d’Antanananarivo revient à l’Assemblée nationale

mercredi 7 janvier 2015 | Léa Ratsiazo

Les députés seront appelés pour une session extraordinaire la semaine prochaine, en principe le 13 janvier. L’adoption du statut spécial de trois villes, notamment celui d’Antananarivo Renivohitra, sera le principal ordre de jour de cette session. Déjà rejeté deux fois par les députés, ce projet de texte maintes fois remanié reviendra pour adoption pour la troisième fois. Est-ce que cette fois-ci sera la bonne ou aura-t-on une confirmation de l’adage « jamais deux sans trois » ? Notons que la tenue des élections municipales, prévues au mois de juillet de cette année, dépend de l’adoption de cette loi d’où la nécessité d’une session extraordinaire. À cause de ces élections communales du mois de juillet, on ne peut pas attendre la session ordinaire de mois de mai, ce serait trop tard.

Le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, Mahafaly Solonandrasana Olivier, multiplie les rencontres et débats avec les groupes de députés des différents courants politiques depuis quelques jours. Il tente de les convaincre du bien-fondé de ce projet de loi. Le 06 janvier, il a eu des discussions avec les députés de la mouvance Ravalomanana qui figure parmi les grands groupes politiques qui contrôlent la capitale. Aucune des deux parties n’a voulu commenter les tenants et aboutissants de l’entrevue. Le porte-parole de la mouvance Ravalomanana, le député Guy Rivo Randrianarisoa, a tout simplement informé que son groupe politique allait apporter des amendements au projet de loi. Le groupement MAPAR (Miaraka amin’ny prezida Andry Rajoelina) aussi, par le biais du député Naivo Raholdina, a fait savoir qu’il ne va pas voter ce projet de loi. Il affirme ne pas accepter la division d’Antananarivo en 16 arrondissements.

Le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation de son côté, confirme que le dernier mot revient aux députés et que son devoir consiste à discuter avec les différents représentants de la population qui sont concernés. Ainsi il a déjà eu des discussions avec les maires d’Analamanga comme il en a eu avec les députés.

Ce statut spécial d’Antananarivo a déjà fait polémique depuis le début, d’où les rejets successifs ; néanmoins jusqu’ici, aucun vrai débat public ouvert n’a eu lieu pour expliquer les tenants et aboutissants de ce projet de loi. Aussi bien les autorités que les élus n’ont jugé utile d’expliquer le fonds de ce changement de statut de la capitale. Il y a eu des maladresses depuis le début, il y a eu explications de la part de l’exécutif au début mais qui ont provoqué des levées de bouclier quasi-générales d’où le refus des députés d’adopter le texte. Depuis, l’exécutif s’est abstenu de donner des explications au public ; ainsi chaque journaliste, chaque technicien apporte sa lecture et sa version.

6 commentaires

Vos commentaires

  • 7 janvier 2015 à 11:58 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    Cette fois-ci,si le statut n’est pas adopté par la Chambre Basse,le projet du Ministère de l’intérieur serait appliqué d’office".Point barre !

    Le PADESM et ses héritiers

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

    • 7 janvier 2015 à 15:32 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Antananarivo n’est pas Madagascar et prendre en otage l’avenir de 22millions de malgaches pour faire passer à l’AN le statut de la capitale relève de la mauvaise gouvernance.
      Ne prenez pas la vie de la nation comme un jeu, si le gouvernement se soucie réellement de l’avenir du pays et tient vraiment à ce projet de loi, il doit l’associer à un vote de confiance.
      Autrement, le gouvernement ne doit pas prendre les députés et la population pour des moutons à tondre.

    • 7 janvier 2015 à 18:55 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Antananarivo est la capitale de Madagascar.
      Quel que le « Régime » installé à MADAGASCAR,l’Exécutif a le droit de « REGARD » sur la capitale :
      - diplomatie,
      - sécurité intérieure et extérieure,
      - transports internationaux,
      - Défense (-Gouverneur Militaire de la Capitale-) et cetera...

  • 7 janvier 2015 à 17:28 | betoko (#413)

    A entendre l’avis de la majorité des Tananariviens sur les ondes des radios libres , Hery Rajaonarimampianina joue avec le feu , Cette fois ci on ne va pas se laisser faire dit on .Le ministre de l’intérieur avait réuni au Carton , les députés TIM , nous aimerions savoir de quoi ils ont discuté et décidé , est ce le ministre a promis l’impunité à Marc Ravalomanana si son projet de loi sera voté ? A suivre

    • 7 janvier 2015 à 18:58 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à betoko

      NON et NON,ce serait une très grosse erreur d’abandonner « ANTANANARIVO » aux politiciens.Point barre !

      - « PAS QUESTION D’UN ETAT DANS L’ETAT ».

      Les crises successives viennent de « TANA »Point barre !

      Le PADESM et ses héritiers.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 7 janvier 2015 à 19:54 | betoko (#413) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Si toutes les crises successives viennent de Tana , posez vous la question
      Si la population de Tana vous dérange autant qu’elle solution vous proposez , qu’on assassine tous ces habitants ? Ce projet de loi s’il sera adopter ce sera une grave bêtise de Hery Rajao
      Autre chose , votre père Razafimahefa n’avait ja mais été détenu en priventive ou mis en cause lors de l’assassinat de votre mére
      Vive le MDRM et abat les PADESM des traitres à la nation malagasy

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 161