Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 9 décembre 2016
Antananarivo | 02h32
 

Politique

Gouvernement

Le remaniement n’est pas pour tout de suite

lundi 29 février | Mirana Rabakoniaina

Le général Ravelonarivo l’a annoncé haut et fort « je ne démissionnerai pas ». A sa décharge, si on peut dire ainsi, il n’est pas différent des autres « j’y suis, j’y reste ». Donc, si le président de la République veut changer le gouvernement dont le Premier ministre, il sera obligé de le limoger. De fortes rumeurs courent sur le refus du chef de gouvernement de démissionner, et comme l’indécision du chef de l’Etat est déjà légendaire, on va rester pendant un bout de temps en état d’inertie. Sauf qu’un pays ne peut pas rester dans l’immobilisme, soit il avance soit il recule. De toute façon le Premier ministre est à l’étranger et ne rentrera que demain 1er mars. Le chef de l’Etat osera-t-il le remplacer pendant son absence ? Le doute est permis. D’un autre côté, les adeptes de l’article 54 de la Constitution qui exige que le Premier ministre soit issu du rang de la majorité parlementaire ne vont pas lui laisser le champ libre.

D’un autre côté, les prétendants successeurs de Ravelonarivo multiplient les sorties annonces médiatiques pour se faire de la publicité.

A ce rythme, si remaniement il y aura, ce sera vers le mois de mai-juin, pendant la première session parlementaire. Les ministres, ne sachant pas s’ils vont être reconduits ou non, soit se démènent pour se faire voir, pour montrer qu’ils travaillent tout en multipliant sûrement les activités lucratives, tel qu’on les connaît. Mais sur terrain, pour les activités ou actions au bénéfice de la population, rien de concret. A titre d’exemple, le ministre des Travaux publics vient d’annoncer que la réfection des routes des grandes villes, autrement dit surtout de la capitale, n’est pas de son ressort mais il a tout simplement donné des coups de mains, maintenant il va se concentrer sur les routes nationales. Mais ni les routes nationales ni les routes des grandes villes ne sont en bon état, tout est défoncé alors, on ne comprend rien !

46 commentaires

Vos commentaires

  • 29 février à 09:19 | elena (#3066)

    Mais à quoi ça sert de changer de gouvernement ? C’est le chef d’Etat qu’il faut changer. Et comme un nouveau putsch n’est ni envisageable ni opportun pour le bien de la population, nous sommes malheureusement condamnés à attendre les élections de 2018 et prendre notre mal en patience !
    Sa ahoana ?

    • 29 février à 09:58 | betoko (#413) répond à elena

      Quand est ce qu’il y a eu un putsch à Madagascar , peut être en 1972 quand le général Gabriel Ramanantsoa a pris le pouvoir suite à la l’irresponsabilité de Tsiranana .
      Qui nous dit que d’ici 2018 beaucoup de choses peuvent se produire ,exemple interdire à certaines personnes de se présenter à l’élection présidentielle ,ou instaurer une dictature pure et dure , déjà on dirait que c’est déjà en route il nous suffit de lire le rapport d’’Amnesty Internationale
      Une question Elena , pouvez vous nous donner la définition du mot « putsch » suivant le dictionnaire La Rousse par exemple A
      A propos de coup d’état , selon un journal en langue malgache de ce matin , Marc Rvalomanana aurait pris la présidence de la FJKM ,si cela est avérè voilà un mini coup d’état au seins de la FJKM

    • 29 février à 10:14 | bebera (#8478) répond à elena

      Eh ! oui, on avance à reculons ? Voilà.

    • 29 février à 10:26 | betoko (#413) répond à elena

      Quand est ce qu’il y a eu un putsch à Madagascar , peut être en 1972 quand le général Gabriel Ramanantsoa a pris le pouvoir suite à la l’irresponsabilité de Tsiranana .
      Qui nous dit que d’ici 2018 beaucoup de choses peuvent se produire ,exemple interdire à certaines personnes de se présenter à l’élection présidentielle ,ou instaurer une dictature pure et dure , déjà on dirait que c’est déjà en route il nous suffit de lire le rapport d’’Amnesty Internationale
      Une question Elena , pouvez vous nous donner la définition du mot « putsch » suivant le dictionnaire La Rousse par exemple A
      A propos de coup d’état , selon un journal en langue malgache de ce matin , Marc Rvalomanana aurait pris la présidence de la FJKM ,si cela est avérè voilà un mini coup d’état au seins de la FJKM

    • 29 février à 10:29 | betoko (#413) répond à elena

      Quand est ce qu’il y a eu un putsch à Madagascar , peut être en 1972 quand le général Gabriel Ramanantsoa a pris le pouvoir suite à la l’irresponsabilité de Tsiranana .
      Qui nous dit que d’ici 2018 beaucoup de choses peuvent se produire ,exemple interdire à certaines personnes de se présenter à l’élection présidentielle ,ou instaurer une dictature pure et dure , déjà on dirait que c’est déjà en route il nous suffit de lire le rapport d’’Amnesty Internationale
      Une question Elena , pouvez vous nous donner la définition du mot « putsch » suivant le dictionnaire La Rousse par exemple A
      A propos de coup d’état , selon un journal en langue malgache de ce matin , Marc Rvalomanana aurait pris la présidence de la FJKM ,si cela est avérè voilà un mini coup d’état au seins de la FJKM

    • 29 février à 12:28 | Parole (#2602) répond à betoko

      « Un coup d’État est un renversement du pouvoir par une personne investie d’une autorité, de façon illégale et souvent brutale. On le distingue d’une révolution en ce que celle-ci est populaire. Le putsch est un coup d’État réalisé par la force des armes » (Wikipedia).
      En 1972, Tsiranana, malade et dépassé par les événements, a remis les pleins pouvoir au Général Ramanantsoa (cf. « Madagascar après 1972, la marche d’une révolution », Robert Archer, 1976). En aucun cas l’armée n’a pris de force le pouvoir.
      En 1991, Ratsiraka, sous la pression populaire et internationale, accepte un compromis (la convention du Panorama du 31 octobre), qui prévoit un partage du pouvoir (gouvernement Razanamasy et HAE dirigée par Zafy), un referendum constitutionnel et des élections présidentielles anticipées en 1993.
      En 2002, après une élection contestée, Ravalomanana s’auto-proclame président avec la complicité de magistrats. Des affrontements violents se déroulent à Fianarantsoa, Nosy be et ailleurs.
      En 2009, Rajoelina, sans élections mais en mobilisant des manifestants vite devenus émeutiers et en s’appuyant sur une fraction de l’armée mutinée, se proclame président avec la complicité de la HCC.
      Comme on le voit, les prises de pouvoir se font avec toujours plus d’illégalités et de violences. Il est temps de prendre conscience qu’à ce petit jeu, Madagascar risque de se retrouver en 2018 (ou après/avant) dans une dramatique impasse. Les médias (et par la suite, les réseaux sociaux) ont joué un rôle crucial dans ce processus de dégradation du pays : il y a l’huile qu’on met dans les rouages et l’huile qu’on verse sur le feu...A nous de choisir !

    • 29 février à 12:34 | Parole (#2602) répond à Parole

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_coups_d’Etat
      Madagascar n’apparaît qu’une seule fois dans cette liste, en 2009.

    • 29 février à 12:52 | Mihaino (#1437) répond à elena

      Salama ELENA,
      Rehefa tena mandinika isika dia toa tena matahotra ny PM sy ny Minisitra maromaro niaraka taminy tao anaty ny Fitondràna Tetezamita Atoa PRM Hery ! Misy zava-miafina sy tsiambaratelo betsaka angamba no mamatotra azy ka tsy sahy manova na inona na inona izy !
      Any ampita dia avy dia miala na esorina mihitsy izay minisitra tsy mamokatra na tsy mahavita azy na tsy mitovy fijery amin’ny mpitondra fa ny antsika eto dia sampona bé satria vao maika midongy SEZA !
      Asa hanao ahoana ihany ny hiafaran’ny Firenena malagasy ity ??!!Efa maro bé ihany ny olona kivy tanteraka raha izao no mitohy hatramin’ny taona 2018 !

    • 29 février à 13:00 | DIPLOMAT (#846) répond à betoko

      Quelle était le rôle du CAPSAT dans l’arrivée au pouvoir de Mr Rajoelina , Monsieur Betoko ?
      Pensez vous (honnêtement) que Mr Rav8 aurait renoncé à la présidence sans ce régiment ?

      Si vous pensez que NON , ce régiment n’ a contribué à aucune action dans les evenement de 2009 , , et que CE REGIMENT n’avait pas contribué à destitué par la force le ministre de la Défense, ainsi que d’autres ministères, ainsi que l’attaque nocturne de la Prsidence alors oui, il n’y a pas eu de putch .

      Mais si à l’inverse vous admettez que ce régiment n’ a rien fait , c’est à dire obeit à son état major, et au Prsident, qui je te rappelle est constitutionnelement , chef des armées alors NON, il n’ y a pas eu de putch.

      DONC REFLECHIT BIEN ET RENSEIGNE BIEN AVANT DE TE RENDRE UNE FOIS DE PLUS RIDICULE ICI SUR CE FORUM Betohika !!!

    • 29 février à 13:14 | Isandra (#7070) répond à Parole

      En 2002, après une élection contestée, Ravalomanana s’auto-proclame président avec la complicité de magistrats. Des affrontements violents se déroulent à Fianarantsoa, Nosy be et ailleurs.

      En 2009, Rajoelina, sans élections mais en mobilisant des manifestants vite devenus émeutiers et en s’appuyant sur une fraction de l’armée mutinée, se proclame président avec la complicité de la HCC."

      Deux faits presque similaires,... pourtant, le second a été qualifié coup d’Etat(USA) par le maître du monde, le premier non, deux poids deux mesures,...

    • 29 février à 13:32 | Isandra (#7070) répond à Mihaino

      Diso kely ianao Mihaino, tsy niaraka tamin’ny tao amin’ny tetezamita ireo(PM sy ny ankabeazan’ireo ministra).

      Mety ho marina anefa ny voalazanao hoe misy tsiambaratelo ao tsy voatery nandritran’ny tetezamita, fa nandritran’izay nahatonga azireo teo amin’ny fitondrana izay. Ity fitondrana ity raha ny zava-dratsy nahavita tao anatin’ny roataona monja, mihoatran’ny vitan’ireo nitondra teo aloha,...haingana be rizareo raha ny amin’iny.

    • 29 février à 14:35 | Eloim (#8244) répond à betoko

      Betoko,
      Ne soyez pas borné ni trop enfermé dans votre petit cercle confiné.
      Marc Ravalomanana ne s’est en aucun cas prétendu Président de la FJKM. C’est l’organigramme selon lequel il a été élu Vice-Président Laïc qui DICTE que les DEUX Vice-Président (religieux et laïc) vont être délégués par le Président en cas d’empêchement de celui-ci (selon la Constitution de l’Eglise FJKM). C’est tout à fait dans la règle. Ne transposez pas le fait et ne confondez pas comment fonctionne une congrégation confessionnelle selon sa constitution à elle.

    • 29 février à 15:00 | hrrys (#5836) répond à elena

      Elena Bonjour , chez nous on change une équipe comme on change une culotte.Mais le résultat sera toujours le même : zéro résultat car les mêmes tetes ( pdt et ses sbires : Rakotovaovao,etc) tiennent la manette , le volant .....Qu’espérons -nous ?????

    • 29 février à 15:00 | elena (#3066) répond à Mihaino

      Hello Mihaino,
      Eny, tena efa reraka sy kivy tokoa ny ankamaroan’ny olona satria tavela anatin’ny fandrikin’ny teritery maro samihafa any ambanin’ny tany any ny tsirairay ary tsy misy fandrosoana azo antenaina intsony, je dirais nous vivons dans une société bloquée.Izay no mahatonga ahy hiteny hoe ny fifidianana sisa no mety varavarana ivoahana, na dia tsy maintsy mbola hiaritra 2 taona aza isika, na dia tsy midika ary izany fa ho tafavoaka akory rehefa vita ny fifidianana amin’ny 2018.
      Angamba ny fiarahana “objectif” amin’ny Mapar sy ny Tim ( en français le terme « alliés objectifs » me parait plus significatif) no mety mba hanery an’I Hery hiezaka hanarina ny tsy mety hatreto.

    • 29 février à 15:05 | elena (#3066) répond à hrrys

      Et encore, une culotte on la change pour en mettre une propre !!!!

    • 29 février à 15:34 | hrrys (#5836) répond à elena

      Ahhhh ! seulement c’est la culotte qui est propre ,..........................!!!!

    • 29 février à 15:52 | Eloim (#8244) répond à Mihaino

      Mihaino,
      Ny Tsiambaratelo sy ny sisa dia misy hatrany na dia amin’ny fitondrana mandroso tsotra izao aza.
      Amiko dia tsy tahotra ny PM na ny Minisitra no mety mahatonga ny PRM Hery Rajao tsy mbola hiditra amin’ny fanoloana io équipe lazainy fa « gagnate » io.
      Résultats faux-positifs no nambara ny vahoaka, izay tsy misy fiatraikany amin’ny fiainam-bahoaka mivantana.
      Ny « critères » nitsarana ny IRR 1 sy 2 dia avy ao anatiny ihany, izany hoe isaky ny départemanta ministerialy izany.
      Ny mamatotra ny PRM amin’io équipe io dia tsotra, io no équipe nandrafitra ny PND-ny. Izany hoe io Drafitra io ihany koa no mamatotra ny Minisitra tsirairay avy amin’ny lehibeny dia ny PM sy ny PRM izany. Io Drafitra io nefa no miantoka ny famatsiam-bola sy fanampiana nifanarahana tamin’ny any ivelany. Amiko izany dia io équipe io no miantoka ny esprit-n’ny PND. Amin’ireo indray izany raha izay no fandehany dia tsy mihevitra akory ny fitohizam-pitondram-panjakana (continuité de l’Etat).
      Ny Mahasadaikatra ny PRM tsy hanova io équipe io koa dia mety hoe ho sarotra ho azy ny ahita olona TENA FANTANY fa afaka hiara-hiasa aminy (Esprit d’équipe).
      Ireo voalaza ireo dia lafiny ara-pandaminana ihany (organisation).
      Fa ny tena sarotra amin’ity filoha ity dia ny fanarahana ny lalàm-panorenana. Io andininy faha 54 momba ny fandrosoana anarana sy fanendrena ilay olona no tena TAOLANA tokoa.
      Tsy maintsy handika an-kolaka ny lalàna fototra izy satria :
      - Tsy manana Dépioté izy na iray aza. Ny maro an’isa antenainy dia miovaova (à géométrie variable). Ny olona atolotr’ireo maro an’isa ireo koa ve ho tian’ny PRM ?
      - Tsy maintsy hanetsika koa ny kolikoly avo lenta, hividianana ny Dépioté, mba hametrahana olona tiany hatolotra ho PM ary ho mora aminy ny hanendry io, izany hoe sady hividy ny Dépioté hanana maro an’isa izy no hividy ny Dépioté hanaiky ny anarana hatolony.
      Raha arvona izany dia ity maro an’isa miovaova sy ny mety ho fandikana ny lalàm-panorenana, amiko no tena mampiahotra azy.

    • 29 février à 16:05 | Ibalitakely (#9342) répond à DIPLOMAT

      En 2010 année de plusieurs revendications et de grèves, les militaires du COSAFAM aussi ont déclaré très clairement que « CE POUVOIR FOZA N’AVAIT POINT SA RAISON D’ÊTRE SANS EUX » lorsqu’ils ont demandé de ne plus payer d’impôts ou IRSA et qu’ils obtiennent en sus une augmentation, sinon ... Et aucun démenti ni de représailles suite à ces revendications, au contraire ils ont eu gains de cause.

    • 29 février à 16:07 | DIPLOMAT (#846) répond à Ibalitakely

      ...et surtout leurs encadrements ont tous été promus !

    • 29 février à 16:12 | DIPLOMAT (#846) répond à Ibalitakely

      De toute façon Betohika ne répondra pas.
      Incapable de se remettre en question.... le pôv : à son age
      Les faits sont pourtant là, à sa portée, ne serait ce qu’en répondant à ces questions !

      La semaine dernière, le bougre avait admis, qu’il avait ignoré que le CAPSAT avait pris d’assaut le palais d’ Ambotsirohatra ....c’est dire ...

      Mais il ramène sa fraise !

    • 29 février à 16:29 | Mihaino (#1437) répond à Isandra

      - Marina fa tsy tao amin’ny tetezamita i PM Jean Ravelonarivo fa DG ny SEIMAD ary namana akaikin’i PRM Hery ao amin’ny Rotary club . Minisitra maro kosa aloha no efa niasa niaraka tamin’ny tetezamita ary namadika palitao lasa HVM ry zalahy avy eo ! Fantatrao tsara izy ireo na tsy ho tononona aza .

      - Ilay tsiambaratelo amiko dia mamatotra an’i Hery raha havoaka daholo ! Ohatra , tadidinao i Roland Ratsiraka saika hamoaka « dossier compromettant » nandritry ny débat télévisé ! Avereno jereo ny sary fa gina sy maina bé i Hery satria samy tao anaty ny tetezamita ry zareo roalahy ary misy ny porofo tsy azo haseho vahoaka matoa hafenina . Ny « chantage » samihafa no tsy maintsy nahatonga an’i Roland Ratsiraka voatendry ho minisitra . Zava-doza bé ho an’i Hery mantsy raha tonga ny ampamoaka an’ireo minisitra sasany izay niaraka , miaraka ary hiaraka aminy foana angamba hatramin’ny 2018 .« Entre l’enclume et le marteau » izy ka tsy sahy hanala ny namany taloha !

      - Amiko manokana ry Isandra dia nahavita zava-dratsy daholo na ireo nitondra teo aloha na ny ankehitriny ary tsy azontsika ho lanjaina amin’ny kilao , na ho refesina amin’ny metatra na hisaina ny fotoana andro & volana & taona ny zava-doza vitany fa rehefa samy nanao ratsy dia RATSY ho an’ny FIRENENA ! Ny vahoaka dia tena efa mijaly ka asa raha haharitra sy hangina hatramin’ny 2018 ?

    • 29 février à 16:41 | Mihaino (#1437) répond à elena

      Je suis tombé de ma chaise en rigolant ! Hrrys & Elena : Etes-vous sûrs au moins qu’ils portent une culotte ?????!!!Si c’est propre , je devine qu’elle est de couleur bleu ciel , si elle est sale , elle a changé de couleur (marron , orange voire noire !) MDRRRR !

    • 29 février à 17:31 | Parole (#2602) répond à Isandra

      « Presque similaires mais pas identiques », parce que 2002 faisait suite à une élection, pas 2009. Pour bien comprendre et ne pas se mentir à soi-même (ce qui est toujours catastrophique pour un pays), il faut distinguer une manifestation et une émeute, un mouvement de mécontentement et un complot, une contestation légitime et une subversion etc. Derrière ces mots, il y a des réalités cruelles, des vies humaines sacrifiées, des emplois perdus, un chaos qui s’installe. Tout révolutionnaire doit sérieusement peser les dangers qu’il fait courir à la société en lançant des mots d’ordre d’agitation et ne pas se laisser griser par les hourras de la foule.
      Ceci est valable pour tout le monde, aussi bien Ravalomanana qui appelle la population sur la place du 13 mai le 7 janvier 2002, sans imaginer l’enchaînement dramatique de son geste que Rajoelina excitant la foule sur la même place, sans imaginer la suite (émeutes, pillages, chaos général). Un chef politique doit assumer les bouleversements qu’il déclenche, même ceux qui ne sont pas de son fait.

    • 29 février à 17:35 | Isandra (#7070) répond à Mihaino

      Raha ny tena marina, dia vitsivitsy ihany ny ministra teo aloha, indrindra ireo tena nifanakaiky tamin’i Andry no miaraka amin’i Hery amin’izao, eny na dia Roland Ratsiraka, sy Maharante aza dia tsy ministra tamin’izany.

      Ny hoe misy tsiambaratelo, manana manokana angamba i Hery, tsy misy ifandraisany amin’ny Tetezamita sy Andry, matoa izy sahy niala taminy, kanefa matahotra an-dry Roland Ratsiraka sy ny hafa.

      Marina ny anao samy mety nanao tsy nety ireo, olombelona tsy tanteraka tsy ilaozan’izany,...kanefa misy kosa dia iarahan’ny be sy ny maro nahita ny nataony sy voaporofo, ary niteraka fahavoazana ngoavana hoan’ny firenena ny izany.

    • 29 février à 18:11 | Isandra (#7070) répond à Parole

      « Presque similaires mais pas identiques », parce que 2002 faisait suite à une élection, pas 2009 ».

      En fait, ça revient au même,...parce que si vous vous proclamez élu, alors que vous n’avez même pas récolté le nombre de voix nécessaire pour cela,...cette élection n’est qu’une mascarade, devient caduque et vaine comme si elle n’avait même pas lieu, du fait que vous foulez au pied le principe démocratique et que le choix du peuple n’est pas considéré.

      « Tout révolutionnaire doit sérieusement peser les dangers qu’il fait courir à la société en lançant des mots d’ordre d’agitation et ne pas se laisser griser par les hourras de la foule ».

      Vous avez tout à fait raison, cependant, parfois quand vous êtes quelqu’un obstiné, têtu comme Ra8 et Ratsiraka, en face, et en plus, qui a fait en sorte que l’alternance par voie des urnes soit impossible,...en verrouillant tous les appareils administratifs en leur faveur,...vous êtes obligé de passer par là, pour que les choses changent...

    • 29 février à 18:31 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      vous avez quelqu’un,....

    • 29 février à 22:43 | SNUTILE (#1543) répond à elena

      S’il vous plait ! tant que les interlocuteurs des investisseurs sont stables, il n’y a pas trop à redire. Ne voyez-vous pas que même un tailleur manque à Madagascar pour ajuster ces manches de costume trop large, les pantalon flottant au vent. Même James Bond n’ fait pas mieux avec son costumr sur mesure. Eux ils y nagent. Mais ils nagent pour ne pas couler. Un proverbe anglais dit : « Nager ou couler ». Le choix est clair en plein océan infesté de requins de plus.

    • 1er mars à 07:23 | Bena (#494) répond à Isandra

      eto aloha izao ny record.

      Robert Herriman dans Outbreak News Today :
      Madagascar accounts for 74% of human plague since 2010. New data released by the World Health Organization (WHO) reveals that for the six years from Jan. 1, 2010 to Dec. 31 2015, 3248 cases of plague in humans were reported, resulting in 584 deaths.

  • 29 février à 09:19 | betoko (#413)

    Même si on change de gouvernement toutes les semaines ou tous les mois , cela ne nous apporte pas grand chose , sauf si on respecte l’article 54 de la constitution
    A lire l’article de J. Ramambazafy sur la franc- maçonnerie , dont Hery Rajaonarimampianina est devenu membre en 2013 et qui ne respecte même pas ses directives ou conseils

    • 29 février à 14:02 | Jacques (#434) répond à betoko

      « sauf si on respecte l’article 54 de la constitution »
      Signé Mr Rabetokotany alias betoko.

      Ainsi pour vous les affaires auraient été mieux gérées si le président actuel avait respecté cet article 54 du chiffon du bac-3. Ah, comme vous auriez bien aimé que l’on eut choisi le bac-3 ou le Resampa à Mahazoarivo, n’est-ce pas ? Eh oui, Mr Rabetokotany, on observe à travers vos « inénarrables » interventions ici au forum vos frustrations quant à l’absence d’un membre du Mapar comme PM. Or, avec un peu plus de discernement vous auriez pu deviner les raisons du non-respect de la loi fondamentale par le président : il ne voulait pas des mêmes loups qui étaient avec lui dans la Transition dans son gouvernement d’autant plus qu’il s’agisse de loups d’une férocité sans égal, le bac-3 ayant été l’un des principaux pilleurs des richesses du bled. Ensuite, une fois n’est pas coutume quant à une vision de bon sens du président, un cancre comme le bac-3 ne pouvait être placé à la tête d’un gouvernement d’un pays qui se meurt.

    • 29 février à 18:04 | Parole (#2602) répond à Jacques

      Concernant l’article 54, il faut se remémorer le contexte dans lequel cette constitution a été rédigée. Nous sommes en 2010, la HAT court après une reconnaissance introuvable et tente une manœuvre pour amadouer la communauté internationale. Celle-ci n’est pas dupe et, sauf l’ambassadeur Chataîgner, met en garde les autorités de fait (c’est comme ça qu’elle les appelle) contre un referendum frauduleux. La HAT n’en a cure et fait rédiger par un groupe de juristes peu regardants un texte lourd et informe où le ridicule le dispute à l’abscons.
      Mais le piège se referme sur ses auteurs : pour se démarquer du présidentialisme rebaptisé dictature propre à Ravalomanana, les « révolutionnaires orange » imaginent un régime parlementaire dans lequel le président serait à la merci d’une assemblée mouvante...comme en 1993-1995 quand Zafy se plaignait amèrement de son impuissance face à Ravony...alors qu’il avait une assemblée aux 3/4 rasalamiste ! Si le but était de donner pleins pouvoirs à l’assemblée, pourquoi ne pas avoir supprimé le poste de président et bâtir un régime entièrement parlementaire à la britannique ? Mais que faire du DJ alors ? D’une impuissance à l’autre, la HAT est tombée dans le même bourbier que son aînée la HAE : en voulant dépouiller le président de ses pouvoirs, tout en le maintenant, ils se sont dépouillés eux-mêmes ! Car enfin, Hery était bien leur candidat, en tout cas ce n’était pas Robinson ! Et là, tout d’un coup, pris au dépourvu, ils s’accrochent à l’article 54 comme un noyé à sa bouée, et tentent de reprendre le dépouillement à son commencement : enlever au président son pouvoir et le remettre à l’assemblée (qu’importe si le MAPAR, héritier de la HAT, ne peut aligner que 49 députés sur 151).
      Epilogue (provisoire) à ce triste vaudeville : le pays s’enfonce dans un désordre sans fond (ni fonds) et les artisans de ce naufrage se préparent fébrilement à rééditer leur exploit...

    • 29 février à 22:07 | Mihaino (#1437) répond à Parole

      Bonjour PAROLE ,
      J’ai lu avec beaucoup d’attention toutes vos réactions de ce jour qui m’ont intéressé au plus haut point .
      Je vous ai répondu en proposant plusieurs solutions pour sortir notre pays de la misère qui s’aggrave de jour en jour !
      Hélas , je suis vraiment déçu et désagréablement surpris car le fameux modérateur a encore supprimé ma réaction !
      J’ai donc pris la décision de me retirer momentanément de ce forum car trop , c’est trop !
      Bonne continuation et bon courage à tous .

  • 29 février à 10:17 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Nous sommes dans un pays de l’Incroyable Mais Vrai : Un régime qui ne fait rien pour la population et qui va terminer tranquillement son mandat ; un PM désigné en position de force devant un PRM qui ne sait plus sur quels pieds danser ; un pouvoir aux mains d’une seule personne qui a du mal en s’en servir et beaucoup d’autres encore dont les urgences qui sont toujours en attente.

    • 29 février à 10:43 | Noue (#2427) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Hélas , on peux toujours attendre , mais attendre quoi au juste ? Ce gouvernement est juste dans l’attente des aides pour remplir la poche c’est clair pour pouvoir partir tranquillement quand le mandat sera fini !

  • 29 février à 10:47 | Noue (#2427)

    ny mahagaga dia tsy mba misy menatra na iray aza ireo olona @ sary ireo , ao ry zareo fa tsy misy manao na inona na inona !

    na ho soloina impiry aza ireo olona ireo , hanao inona ? tsy misy manao na inona na inona !

  • 29 février à 12:11 | Jipo (#4988)

    Bonjour.
    Un remaniement : pourquoi faire ???

    • 29 février à 13:01 | Isambilo (#4541) répond à Jipo

      Pour élargir la clientèle. On enlève ceux qui se sont suffisamment rempli les poches. Et aux suivants.
      Andriantiana, par exemple, doit avoir empoché assez et il finit par se faire remarquer avec ses magouilles.

    • 29 février à 13:08 | DIPLOMAT (#846) répond à Jipo

      Maniement du poignée Jipo !

      Et oui en dehors de ça , que voit on de concret ! Que dal !

      Personne ne leur demande des comptes !

      Ils confondent agitation et efficacité !

      Voici ce que j’entends souvent :

      "C’par ma fôte.
      Ze fait mais c ’est pas à moa de faire
      On a toute essayé mais c’est ainsi, c’est le destin "
      Y a qu’à leur à donner à manger, mais personne ne veut ...

    • 29 février à 15:17 | Jipo (#4988) répond à DIPLOMAT

      Bonjour Diplomate .
      Ma question, bien entendu : orientée, visait les clignotants qui urgent, et devant lesquels, tous ces adeptes de la gouvernance , du patriotisme et de la souveraineté ne font strictement rien, on brasse de l’ air, se spécialise dans le proctologue de mouches, le culte de l’ embobine et de la médiocrité, Le Pays coule, et tout ce petit monde s’ en contre fout , je suis atterré par une irresponsabilité pareille, sous d’ autres cieux ils seraient passés / les armes pour atteinte à la souveraineté du Pays, et non assistance à nation en péril, ou autre joyeuseté, emprisonné à minima .
      Ce à quoi nous assistons au quotidien et qui me tient en haleine et pour cause, est tout simplement inimaginable, moins encore acceptable, d’ un point de vue externe pour le moins .

  • 29 février à 13:03 | veve (#8831)

    Arrêtez de critiquer le ministre des travaux publics ! C’est le seul ministre qui a du concret à montrer même si ce n’est pas suffisant ! Au moins il réagit aux problèmes concernant son département ! Qu’en -est -il du délestage et de l’insécurité et le kere ?

    • 29 février à 13:41 | Isandra (#7070) répond à veve

      Concret TIP TOP oui...!

      Cependant, le grand projet est encore any akibon’ny omby,...

  • 29 février à 15:24 | Ibalitakely (#9342)

    Raison de plus que Madagasikara c’est l’île de l’illogique, immaginez un peu que c’est la deuxième dauphine de Miss Madagasikara que nous allons envoyé représenter le pays au Miss monde ou univers, et est ce que nous pouvons espérer qu’elle gagne quoi ??? De même RAJAONARIMAMPIANINA Hery était à Andranomena 3° après RAZAFINDRAVAHY Edgar et VITAL Camille en mai 2013 chez les foza pour représenter le parti tgv à l’élection présidentielle de 2013, et qu’est ce que nous pouvons espérer de cette illogique d’élection bricolée et que maintenant il n’y a autour de lui que des parvenus affamés sans aucune expérience : IL NE FAUT POINT AVOIR D’ILLUSION.

  • 29 février à 16:02 | diego (#531)

    Bonjour,

    Le développement d’un pays se fait à plusieurs étapes et s’organise à plusieurs étages.

    D’abord les bases et les fondamentaux, ce que nous allons appeler les premiers étages ( comme une fusée ) :

    - qui sont la politique, l’État, la Constitution et les Institutions !

    Pour y arriver, il faut de l’ordre et discipline et savoir observer les lois existantes dans le pays. Chose qu’on ne trouve plus dans les états majors des partis politiques malgaches, on n’en compte plus de 100 partis !!!!!!’n......dans lesquels, pensez-y une petite seconde, un pays est supposé former ses futurs gouvernants !

    Une fois que ces bases sont construites solidement, mécaniquement il serait possible de passer à l’étapes suivantes qui sont :

    - l’ élaboration d’un programme politique, pour instaurer la stabilité durablement. Et le programme de reconstruction, forcément, un programme économique.

    Quand on regarde bien ce qui se passe dans le pays depuis 13 ans, les hommes qui se sont succédés à la tête du pays n’ a pas du tout respecter les bases et les étapes auxquelles tous dirigeants résponsables, bien formés et ont reçu et étudiés les fondamentaux devraient suivre scrupuleusement et honorer.

    Il faut oser revenir dans une classe de GARABOLA NAMA quand on a encore du mal à définir ce qu’un coup d’état, autrement, qu’on ignore à quoi sert et pourquoi organise-t-on des élections ?

    Regardez, on a un regime et des élus issus des élections piège à C......des élections que les gens intelligents, qui doivent savoir ce qu’ils veulent, j’ose espérer, et d’autres, un peu moins, envers lesquels il n’y a rien à espérer, ont vivement souhaité......élections il y avait lieu et plusieurs depuis trois ans :

    - qu’est-ce qu’elles vous ont apporté ces élections ? Politiquement et économiquement ? RIEN ! Au contraire, la misere se généralise dans le pays. Et vous allez accuser ?? Qui en fait, qui ????

    Vous avez des élus, légitimes, OUI. Oooh que OUI !!

    Il y a une chose qu’on peut faire avec les mains vides, mais certainement pas travailler la terre sans Angady, sans charrue, Omby et tracteur par exemple.

    Le pays n’a pas de Budget, pas une seule grande ville n’a sa situation financière en ordre. Le pays ne travaille pas, l’État restera pauvre, le chômage va s’aggraver, la population va s’appauvrir, mais dans le même temps, les pierres précieuses, or et bois de rose et autres qui sortent du pays, tout le jour, des millions d’euros donc échappent à l’État !

    Il faut être sérieux, ce pays n’est pas du tout gouverné. Il faut que quelque chose se passe, ait lieu. Et ce serait mieux que le président en prenne et en soit conscient.

    L’enseignement dans cette affaire ce qu’avant de demander élection par ici et par là, il faut avant tout savoir utiliser sa vervelle, et bien reflechir.....et mettre en permenance au centre de ses préoccupations :

    - le devenir de la souveraineté du pays dont la base fondamentale réside dans la capacité d’un pays à se doter dans le temps des processus électoraux fiables.

    La crise dure à Madagascar parce les états majors des partis politiques sont incapables de mettre en place ces processus électoraux....et cela le arrange, mais pas durablement.....les politiciens malgaches brillent par les qualités de leurs défauts, cela ne résoudra pas les problèmes que le chômage posent à travers l’Ile !!!

    • 29 février à 16:43 | Eloim (#8244) répond à diego

      Diégo,
      Le pays est bel et bien gouverné par les deux Chefs de l’Exécutifs en l’occurrence le PRM et le PM. Ce gouvernement a su comptabiliser deux résultats jusqu’à maintenant IRR 1 et IRR 2. C’est une équipe qui gagne, dit-on, donc on ne change pas c’est pourquoi le PM a rétorqué aux journalistes récemment : « j’y suis, j’y reste ».
      A vrai dire, si j’ai bien compris l’esprit de votre raisonnement, le pays n’est pas gouverné parce que les difficultés qu’endosse le peuple malgache persistent jusqu’à le faire patauger dans la boue. Vous avez raison, dans ce cas. L’incapacité du régime actuel, manifestement visible de son immobilisme, son laxisme, son inertie, ... est remarquablement sanctionné par les observateurs dont la communauté internationale. C’est pourquoi, les conditionnalités de nos PTF s’accumulent du jour au lendemain. Ces conditionnalités ne restent plus dans le trois principaux points d’accès réguliers tels que la bonne gouvernance, l’état de droit et la démocratie mais s’étendent à d’autres critères environnementaux, économiques ou de trafics malgré que ces points là entrent rigoureusement dans la bonne gouvernance, donc c’est assez spécifique ?
      En outre, je cautionne bien votre conception sur le fait qu’il n’y a pas développement propre du pays tant la souveraineté nationale ne soit rétablie. Et à ce moment là, le pays est guetté par l’ingérence des pays étrangers, plus particulièrement ceux qui sont parmi nos PTF.

  • 1er mars à 02:28 | Cylab (#9448)

    « Sauf qu’un pays ne peut pas rester dans l’immobilisme, soit il avance soit il recule » : Reculer pour mieux « sauter » !

  • 2 mars à 01:28 | liliquilit (#7755)

    Dans un pays démocratique, un remaniement ministériel est soit une sanction à l’égard de départements ministériels qui n’ont pas atteint les résultats escomptés, soit une réorientation politique décidée par le Gouvernement. A Madagascar, les remaniements ministériels sont impulsés par les lobbys qui veulent leur « seza », en gros c’est à leur tour de « manger », et ils le font savoir en mettant la pression. Conséquence de quoi, la panique s’instaure dans les Ministères, les dossiers sont bloqués ou expédiés in extrémis, la corruption atteint des niveaux sans précédent, et les réformes de fond sont reléguées aux oubliettes... Ces rumeurs de remaniement ministériel sont du grand n’importe quoi et entraînent le pays un peu plus dans le gouffre ! Ce pays est miné par la corruption, on le sait, mais certains Ministères sont plus pourris que d’autres, et il faut limoger ces Ministres qui sont au centre du système mafieux, on les connaît !! Ceux qui ne sont pas trop pourris et ont amorcé des réformes de fond avec l’appui des bailleurs, il faut qu’ils aillent au bout de ces réformes. Ce pays creuse sa tombe et n’a d’autre alternative pour espérer sortir sa tête de l’eau.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 92