Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 3 décembre 2016
Antananarivo | 04h15
 

Transport

Air Madagascar

Le premier ATR 72-600 est arrivé

lundi 23 mars 2015
JPEG - 327.2 ko

« 5R-EJA ». C’est l’immatriculation du nouvel ATR 72-600 d’Air Madagascar qui vient de renforcer la flotte de la compagnie nationale. Le président de la République a martelé que l’achat de l’appareil n’a pas nécessité le recours ni à la banque centrale ni au Trésor public. Le ministre des Transports confirme et ajoute que le ministère n’a fait que faciliter les négociations de leasing entre Air Madagascar et le constructeur ATR. Toutes les entités représentées lors du vol inaugural ont insisté sur la bienvenue de cet appareil qui, selon leurs dires, participe au redressement de la compagnie aérienne et que cela n’a nécessité aucune contribution financière de l’Etat malgache.

JPEG - 504.8 ko

L’avion très moderne et flambant neuf, vient de sortir des usines de ATR à Toulouse-France et a effectué son vol inaugural en joignant Nosy Be-Antananarivo en une heure trente minutes ce dimanche 22 mars 2015.

A Nosy Be, le président de la République, Hery Rajaonarimampianina, a annoncé que : « C’est tout à fait normal si cet avion débute son vol ici à Nosy Be, car c’est la ville pilote du développement du secteur tourisme à Madagascar ». Et de renforcer l’idée de la connectivité après l’atterrissage à Ivato, il déclare que « C’est aussi l’avion qui va contribuer à renforcer la réconciliation nationale, étant donné qu’il va desservir toutes les régions de Madagascar et favorisera ainsi l’interconnexion de tous les malgaches ».

JPEG - 474 ko

Avec sa capacité d’embarquement de 74 passagers et son autonomie de plus de 1500 km, cet appareil est idoine pour les dessertes nationales et régionales.

« Ce nouvel appareil d’Air Madagascar est la preuve que le pays peut avancer avec son Programme national de Développement. Dans un mois, un autre ATR de même type renforcera la flotte et la société programme déjà la venue d’un Boeing 737, dans un an. C’est un défi pour développer le tourisme » a conclu le président Rajaonarimampianina.

Recueilli par Bill

15 commentaires

Vos commentaires

  • 23 mars 2015 à 09:17 | zaho (#699)

    Bravo ! Que le redressement de la compagnie Air Madagascar continue. Que les politiques malgaches laissent les techniciens travailler et que les caisses d’Air Madagascar ne soient pas vidées pour renflouer les caisses de l’Etat, même si l’Etat malgache est actionnaire majoritaire. Il ne faut pas oublier que les avions doivent être entretenus. Il ne faut pas également oublier qu’au niveau régional, il y a de la concurrence. Bon vent.

  • 23 mars 2015 à 10:50 | jansi (#6474)

    Je suis d’avis que MD renforce et améliore son réseau régional international et profiter que plusieurs hubs sont à proximité de l’ile (Joburg, Nairobi, Maurice) pour devenir une force de propositions /offres touristiques à tous ces passagers/touristes qui ont l’habitude de rester au Kenya, à Maurice ou en Afr du sud.
    Si les compagnies régionales africaines ou mauricienne assurent le réseau vers Mada, c’est qu’il y a du potentiel.
    Cela n’empeche pas de garder le prestige des deux lignes long courrier (Asie et Europe), qui du temps d’un certain DG René Rasata, etaient les principaux pourvoyeurs de recettes de MD.
    En revanche, il faudrait absolument ouvrir la concurrence avec le secteur privé sur nos lignes nationales.

  • 23 mars 2015 à 10:58 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    - « BON VENT »
    - à l’ATR-600
    dans le sens où on lui souhaite d’avoir un vent qui rendra son « VOYAGE » agréable et paisible,à Madagascar.

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

    • 23 mars 2015 à 11:29 | takaka (#8449) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Oui, c’est ça. Bon vent ! Que les cyclones finissent ! Personnellement, quelque soit la nature des difficultés d’Air Mad, je souhaite toujours sa vitalité. Nous les résidents de Dago, nous en avons bigrement besoin, national ou régional.
      Merci aux négociateurs !

  • 23 mars 2015 à 11:57 | mihomehy (#8393)

    FLOTTE DES COMORIENS

    - Comores Aviation International
    1 - A310-300
    1 - BAE 146-200
    1 - Embraer EMB-120
    1 - LET 410

    - Comoro Islands Airline
    1 - A320
    1 - Beechcraft 1900
    Total : 6 appareils. Les deux compagnies desservent 9 destinations aux Comores et dans 4 pays différents.

    FLOTTE DE TAAG – ANGOLA :

    2 - B737-200
    4 - B737-700
    3 - B777-200ER
    4 - B777-300ER
    Total : 13 appareils. La compagnie opère dans 18 pays différents.

    FLOTTE DE KENYA AIRWAYS :

    3 - B737-300
    4 - B737-700
    6 - B737-800
    4 - B777-200ER
    3 - B777-300ER
    6 - B787-8
    15 - Embraer 190
    Total : 41 appareils. La compagnie dessert 59 destinations dans 42 pays différents.

    FLOTTE DE ROYAL AIR MAROC :

    4 - ATR 72-600
    4 - Embraer 190
    1 - B757-200
    1 - B737-300
    6 - B737-700
    32 - B737-800
    1 - B747-400
    5 - B767-300ER
    5 - B787-8
    Total : 59 appareils. La compagnie dessert 90 destinations au Maroc et dans 47 pays différents.

    FLOTTE D’ETHIOPIAN AIRLINES :

    5 - Fokker F50
    8 - Q400 DHC-8
    10 - B757-200ER/260F/200F
    7 - B737-700
    12 - B737-800
    11 - B767-300ER
    1 - B747-400F
    12 - A350-900
    2- B777-300ER
    6 - B777-200LR
    10 - B787 DreamLiner
    Avions destinés à la formation des pilotes : 10 Diamond DA40NG
    Total : 94 appareils. La compagnie dessert 79 destinations dans 80 pays différents.

    FLOTTE DE SOUTH AFRICAN AIRWAYS :

    15 - A319-132
    15 - A320-232
    10 - A321-200
    5 - A330-200
    8 - A340-300
    9 - A340-600
    11 - B737-800
    1 - B737-200
    3 - B737-300
    1 - B737-400

    - Flotte South African Express Airways :
    10 - Bombardier CRJ200ER
    4 - Bombardier CRJ 700
    10 - Bombardier Q400

    - Flotte South African Airlink :
    12 - Avro RJ85
    8 - BAe Jetstream 41
    13 - Embraer ERJ 135 LR
    1 - Embraer ERJ 145MP
    Total : 141 appareils. La grande compagnie sud-africaine dessert 42 pays différents.

    Ntsô nalé !

    • 23 mars 2015 à 13:28 | Jacques (#434) répond à mihomehy

      Merci pour l’info mais vous oubliez celle qui nous intéresse, la flotte d’Air Madagascar (« Air Peut-être » selon les mauvaises langues, en raison des nombreux ajournements de ses vols).

      Au passage : Dreamliner pour Ethiopian Airlines ? Très costaud.
      Encore une fois, merci pour l’info.

  • 23 mars 2015 à 12:43 | Bernika (#7711)

    Bien, super, nous nous en réjouissons ! Mais le prix des billets s’en ressent déjà on dirait. ou est ce du à d’autres causes qui nous échappent ? Sur la ligne Reunion-Tamatave Airmad a quasiment doublé le prix de ses billets en basse saison par rapport à Air Austral.

    Exemple vérifiable en ligne : Réunion Tamatave départ le 5 mai et retour le 19 mai avec Airmad : 574 € ! (Si vous partez et rentrez un jour plus tard il vous en coutera 396 €, et c’est le moins cher quelque soit la date de vos départ et arrivées.

    . Avec Air Austral pour les dates du 5 au 19 mai, on trouve encore quelques places à 293.95 € à ce jour. Et il y a des billets à 293 € en fonction des dates de réservation, s’entend.

    Nous qui étions des clients habituels et réguliers d’Airmad et qui voyageons beaucoup dans l’année avons du revoir nos choix, je le déplore. D’aucuns diront ce sont des calculs d’épiciers, mais on est beaucoup « d’épiciers » dans la région et on choisira toujours le moins cher même si nos coeurs sont pour diverses raisons attachés aux intérêts de Madagascar en premier lieu. Le malheur est que dés que quelque chose marche bien à Mada on fait tout pour la saborder... avis aux connaisseurs !

  • 23 mars 2015 à 13:01 | FINENGO (#7901)

    Moi personnellement ce n’est pas l’acquisition de l’ATR par le Pays qui me frustre, mais le Geste du Président de la République,en ayant fait son VOL INAUGURAL comme si qu’au pays c’était la chose la plus URGENTE, vu sa situation actuelle.

    Le Pays est dans une MOUISE pas Possible, et que son Gouvernement n’arrive pas à résoudre ne serait ce qu’une infime partie des problèmes, il trouve le temps d’aller en France à Toulouse pour percevoir cet Avion et de retour au Pays il remet le couvert pour jouer au Tourisme à Nosy Be...C’est ça le rôle d’un Président, qui a toute la Misère du Monde accrochée sur ces épaules.
    Je réitère une fois de plus : Après Moi le Déluge !

    Oui, Madagascar est un Pays à Part, qui n’a aucun équivalent dans le Monde.

  • 23 mars 2015 à 13:04 | diego (#531)

    Bonjour,

    « Le président de la République a martelé que l’achat de l’appareil n’a pas nécessité le recours ni à la banque centrale ni au Trésor public. »

    Les deux chefs d’exécutifs, bref les représentants de la République ont été présents pour honorer l’arrivée de cette ATR 72-600 dont le président s’empresse de dire qu’il n’a eu recours ni à la Banque Centrale ni au Trésor Public pour l’acquérir :

    - d’ici peu, l’État malgache ne serait plus un actionnaire de notre Compagnie nationale, n’aurait plus rien à dire.

    Est-ce que nous sommes prêts laisser partir Air Madagascar ?

    Notre État et nos institutions sont affaiblis. Les caisses de l’État sont vides, les institutions sont corrompues :

    - le champs est libre pour acheter Madagascar !

    Avec le consentement du régime ? En tout cas, cela y ressemble fort bien.

    Pour le président, il est plus et très important d’être présent pour accueillir cet avion qu’aller voir les gamins victimes de kere dans le Sud.

    Le tourisme n’est pas un secteur primordial pour Madagascar. Et il le restera tant que ce pays n’a pas des infrastructures et des hôtelleries pour faire venir et accueillir les touristes.

    Plus de la moitié des enfants GASY ne mangent pas à leurs faims. Plus de 70% de la population sont analphabètes :

    - c’est une situation urgente. Bien plus urgente qu’accueillir un avion.

    Une situation politique urgente et dangereuse, qui mettrait en péril la Nation.

    Nos hommes adorent faire des beaux discours pour lutter contre la pauvreté et fanfaronnent pour nous annoncer un développement rapide du pays, les mains vides, les caisses vides et pour couronner tout, de préférence :

    - sans présenter un programme politique et économique viable, fiable et qui tient la réalité qui prévaut dans le pays.

    Quand on a des espaces larges et des terres riches, on doit avoir une politique économique claire pour en faire que ces richesses soient des atouts politiques et économiques :

    - pour l’État et le peuple malgache.

    Les étrangers jouent mère Térésa avec nos richesses. Eux, ils ont bien conscients de leurs chances...ahhhh ces terres riches, cette espace magnifique et surtout ces politiciens GASY, facile à manipuler, majoritairement incompétents et sans aucune expérience dans les affaires de l’État :

    - ils peuvent fanfaronner, danser et jouent les généreux donateurs pour les mois voir les années à venir....et souhaitent bien sûr à ce que le pays reste INGOUVERNABLE !

    • 23 mars 2015 à 16:19 | rayyol (#110) répond à diego

      Sa va etre pratique ces avions gratuits pour les fils a papa de vos dirigeants Ils vont sauver beaucoup de temps et epargner des sous aux malgaches. Pour faire leur transport d or ,de poudres et hautes subsatances hautement consideres Les valises diplomatiques vont finalement beaucoup servir Imaginer 2 tonnes d or par an que de travail pour ces fils d elus Et on dira qu ils ne font rien pour leur peuple

    • 24 mars 2015 à 19:23 | rakotoson (#8023) répond à diego

      ### « Le président de la République a martelé que l’achat de l’appareil n’a pas nécessité le recours ni à la banque centrale ni au Trésor public. » ###

      D’ accord ! Que Monsieur le Président garde pour lui les sources de financement de cet aéronef , c’ est son problème ! Mais , le public n’ a-t-il pas droit à la transparence ?

      Aucun journaliste n’ a donc pas eu la présence d’ esprit de poser la question à Hery Rajanarmampianinina .Directement ou dans leurs commentaires ? Bien sûr , pour eux, le sort de la réconciliation nationale est plus important . Que faire ? Où trouver l’ argent ? Si ce n’ est pas de l’ argent public cet ATR , d’ où vient donc l’ argent ?

      Un cadeau de pays ami dont il taira e nom ? Des « tsipaipaiky » entre potes ? Des financeurs patentés depuis , le coup d’ Etat du 17 mars 2009 ? Depuis la Transition jusqu’ à maintenant ? Des prêts des trafiquants des bois de rose . A rembourser bien sûr à un taux dont le conseiller suprême Bary Njaka en sait quelque chose ( voir post TNN d’ hier « Bary Njaka le millionnaire » )

      A propos , qu’ ont fait Andry Rajoelina & Co des produits de la vente de Air Force One , l’ avion présidentiel , leur objet de désir du temps du Président Marc Ravalomanana ? Le premier Force One , Marc Ravalomanana en avait fait don à Air Madagascar . Qu’ en est - il devenu aujourd’ hui ? Ou bien l’a -t-on revendu en catimini ?

  • 23 mars 2015 à 17:12 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    De qui se moque-t-on ?
    Il n’y a qu’à étudier le statut d’Air Mad et l’évolution de son capital pour comprendre ce qui cache derrière ce montage financier.
    Les hommes de nos régimes successifs profitent des flous qui entourent l’absence d’obligation pour ces sociétés d’état de publier leurs états financiers au JAL (Journal d’Annonce Légale) ou JORM annuellement.

  • 24 mars 2015 à 19:05 | Rakotozafy (#1655)

    Je me demande comment peut-on amortir cet avion avec des billets payés en Ariary ?

    A moins que le Gouvernement compte sur la compensation de la Balance de paiement par le FMI, dans ce cas on copie la pratique de R8.

    • 24 mars 2015 à 19:52 | takaka (#8449) répond à Rakotozafy

      Non Monsieur. Avec les ventes de billets nationaux pour les touristes dans leurs pays d’origine par les agences, Air Mad arrive à renflouer sa caisse facilement en devises fortes. C’est pourquoi Air Mad mise beaucoup sur les vols intérieurs entre Tana, Sainte Marie, Nosy Be, Tuléar, Morondava, Morombe, Taolagnaro, Diego, Sambava. Et bien sûr les vols régionaux principalement entre l’Ile Maurice parce qu’avec les chinoiseries depuis le temps de Ravalo, ce sont les Mauriciens qui voyagent à Dago.
      C’est pourquoi je suis confiant sur ces renflouements de cercueils volants, le terme exact pour tout aéronef avant son atterrissage.

    • 25 mars 2015 à 12:28 | Rakotozafy (#1655) répond à takaka

      Vous croyez que tous les touristes vont prendre cet avion ?

      La question reste poser, est-ce qu’il y a assez de Touristes pour balader dans tout Madagascar ? On table sur 300 000 Touristes dans quelques années, c’est à dire qu’on revient au point de départ, quand R8 a quitté le pouvoir.
      Encore on s’aperçoit qu’on est loin de la mise en place des conditions (sécurité, arnaque etc.) pour attirer du monde.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 106