Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 8 décembre 2016
Antananarivo | 12h50
 

Société

EMMO-Nat

Le perçu et le ressenti d’une partie de l’opinion

samedi 8 octobre | Bill

Réagissant aux multiples critiques et accusations, fondées ou non, formulées et médiatisées à outrance à son endroit, le chef de l‘Etat-Major Mixte Opérationnel National (EMMO-Nat) se défend, notamment suite et dans le cadre de l’ « affaire Soamahamanina ». L’EMMO Nat ne verse pas dans l’arbitraire et l’usage gratuit des moyens dont il dispose et encore moins à des arrestations sans fondement, affirme, le général Commandant en chef de la Gendarmerie nationale, Jean de Dieu Daniel Ramiandrisoa. « L’EMMO n’est pas une force de répression, il applique la loi du moment qu’il y a infraction et non respect de celle-ci, il protège la population et ses biens », déclare-t-il d’un ton posé et ferme comme pour remettre tout le monde en confiance.

En tout cas, les critiques et commentaires qui fusent dans les médias dénoncent des corruptions de haut vol, proche de la haute trahison car les dirigeants encourageraient les forces de l’ordre malgaches à combattre leurs concitoyens, au profit des étrangers. Toutes les défaillances et/ou maladresses des éléments des forces de l’ordre ne passent pas inaperçues devant les yeux et les oreilles des journalistes ; elles sont dénoncées et criées sur tous les toits par les politiciens. Et comme dirait l’autre, il ne se passe un jour sans que la presse n’en fait son chou gras. La pratique et la présentation des événements, dont ceux de Soamahamanina, font penser quelque part à celles de l’EMMO-Reg de la fin de l’année 2008 et 2009 quand l’EMMO avait été présenté comme l’ogre ou le grand méchant loup qui fait peur aux enfants. C’était le ressenti de l’époque et qui est aujourd’hui en train de gagner une partie de la population ou que certains veulent répandre. Des éléments des forces de l’ordre, armés, qui pourchassent des manifestants qui s’engouffrent dans les ruelles pour échapper à leurs griffes, ont été vécus en 2009. Les derniers reportages sur Soamahamanina dégagent les mêmes impressions quand des manifestants ont dévalés en courant entre les étalages des commerçants au marché.

Attaquées sur tous les fronts, l’EMMO et ses éléments se défendent de non respect des droits et des règlements. Cela n’empêche qu’ils admettent quelque part des abus de la part des éléments sur terrain et dans le feu de l’action, qui ne maîtrisent pas ou enfreignent les droits humains. C’est la raison du renforcement des formations notamment en matière de respect des droits de l’homme appuyées par les partenaires techniques et les bailleurs de fonds.

82 commentaires

Vos commentaires

  • 8 octobre à 09:39 | punchline (#9673)

    solution retour vers le futur :

    Le F R S, l’équivalent de C R S spécialiste de trouble sociale et émeute urbaine

    • 8 octobre à 16:36 | punchline (#9673) répond à punchline

      les gendarmes de florens, de Ravalomanana richard de tgv, de pily gilbain de marc ravalomanana, ne sont pas des specialistes, c’est pour cela qu’ils persécutent, et suivent même les manifestant jusqu’aux petites ruelles. Les FRS non (il faut savoir que des manifestants voyous ont brulé l’hôtel de ville à l’epoque ! des ZOAM, doncce n’etait pas si pacifique qu’on aimerait nous faire croire

      en outre FRS ou pas, les massacres des civils à ambovombe , à antanimora, à beraketa diligenté par la gendarmerie en 1971 etait pire que le FRS

      - le massacre de KUNG-FU , où des dépouilles sont encore introuvable jusqu’à maintenant étaient encore terrible, que le FRS

  • 8 octobre à 10:06 | Saint-Jo (#8511)

    Bonjour !

    Non ! Vos troupes sont réellement des forces de répression ! Et votre brutalité bestiale ne se limite pas seulement à Soamahamanina .
    Ne serait-ce que depuis la Transition 1 et jusqu’à ce jour seulement , combien de victimes aviez-vous faites dans toutes les régions de ce pays ?
    Les très meurtrières Opération Tandroka et Opération Fahalemena : vous les avez placées « au compte des pertes et profits » ?
    Vous et vos politiciens donneurs d’ordres avez fait et faîtes la guerre aux populations de ce pays .
    Récemment , vous-même en personne avez publiquement demandé de nouvelles armes parce que , dîtes-vous , celles que vous utilisez actuellement ( qui sont déjà de terribles outils de mort ) ne suffisent pas en qualité et en quantité .
    Alors vous avez demandé quantité de matériel nouveau et de qualité , donc plus performant , pour faire la guerre .
    Oui , mais pour faire la guerre à qui exactement ?

  • 8 octobre à 10:13 | atavisme premium (#9437)

    Sympomatique d’une dictature qui ne veux pas dire son nom !
    Malgré toute l’emballage soit disant républicain et démocrate nous sommes bel et bien dans un pays avec un régime totalitaire .
    L’occasion est trop belle pour le sommet de la francophonie de dénoncer cela .
    La démocratie,la vraie ,peut et doit exister dans ce pays .
    Il n’y pas de pays ou d’homme qui ne serait pas fait pour ce type de politique .
    Ceux qui affirment le contraire veulent asservir le peuple pour profiter des richesses de ce pays .
    Quand aux chiens de guerre payés grassement par la classe dirigeante honnie ,ils doivent se rappeller qu’ils ne sont que 30 000 pour 25 millions d’habitants et qu’ils sont eux meme ,pour la plupart ,issus du peuple qu’ils combattent .
    Le coeur de la dictature se trouve à Tana ,il faut détruire ces gens qui commandent la soldatesque .
    Cela ne sert a rien de combattre les soldats ,ce sont les donneurs d’ordre qu’ils faut identifier avec précision et les abattre !

    • 8 octobre à 11:53 | manga (#6995) répond à atavisme premium

      Mon général,
      Essayez de revoir les séquences de vos précédents actes sur le terrain et vous pouvez en déduire si on peut appeler votre secte de grande muette.
      Cet officier qui empruntait une langue étrangère pour répondre à un journaliste en est une preuve.
      Vous étiez face à des paysans dont les moyens ne sont que dérisoires ; mais reconnaissez que nous ne pourrions jamais prétendre qu’il s’agissait point d’un légitime défense et à arme égale, à partir du moment où vous faites usage d’arme portant atteinte à la vie d’autrui,
      Pensez-vous vraiment que si ces manifestants ont voulu emprunter la force, n’arriveraient-ils pas à repousser vos pit-bulls ?
      Le paysan lui-même, à qui vous devrez éducation, a combattu le feu que vos propres éléments avaient provoqué en toute connaisance de cause.
      Ne fallait-il pas prévoir un canadair, vous qui prétendez être vraiment carré dans l’application inconditionnelle de ce qu’est la sécurité, un domaine assez vaste que vous ne maîtrisez point.
      Et toujours est-il que CERTAINS endroits du site ont été interdits d’accès :
      - Mais pour vous, quel est, et en toute sincérité, le rôle des journalistes pour les interdire de faire le boulot ?
      - Sinon qu’est ce que cache exactement l’iceberg : du secret défense ou sans doute les pires ennemis de la COP21 ?
      Vous sucez les contribuables , certes ; mais le fait de les intimider de se plier à quatre pattes devant vous en est une autre.
      Reconnaissez quand même que ce monde auquel vous n’accordez aucune estime n’est autre que virtuel pour vous ;
      De ce fait, permettez-moi quand même de vous partager son opinion :
      Nous ne voyons à travers ce miroir qu’un laichcu qui défend plus exactement un régime depuis ledit directoire militaire jusqu’à cette heure précise, et non une nation comme il se devrait.
      Ceci étant, ôtez de ce fanion, et même si c’est à titre provisoire, le mot Tanindrazana et le monde ira beaucoup plus mieux
      Misy fihafaràny ny zava-drehetra mon général, et vous ne pourrez pas perpétuellement contourner la logique.

  • 8 octobre à 10:32 | RAMBO (#7290)

    Les manifestations de Soamahamanina se sont bien passées dans le calme jusqu’au jour où Augustin Andriamananoro les a amené à bloquer la RN2 au niveau de Ikalariana..provocant ainsi un embouteillage des camions et des taxi brousse ainsi que quelques voitures particulières...Est-ce que l’autorité devait les laisser bloquer les usagers sans bouger le petit doigt ? Soyons honnêtes et raisonnables aucune autorité dans le monde ne peut accepter de tel agissement...

    Quand une situation dégénère , tout est possible...lorsque Rajoelina a amené les manifestants de 2009 à Ambohitsorohitra, il savait bien que cela comportait un risque d’embrasement mais c’était son but « faire verser le sang par Ravalomanana pour précipiter sa chute à ce dernier ».
    Ce sont les mêmes qui essaient de « remaker » 2008/2009 dans le but de reprendre le pouvoir par la force...Efa tanana zatra mitsitra ka tsy mahay mivokona intsony.

    Ici il y en a qui veut comparer DADA JAO à Ben Ali , un autre qui cherche à le comparer à Radama II alors que dans l’histoire de notre pays, Ranavalona III, Tsiranana, Ratsimandrava, Ratsiraka, Zafy, Ravalomanana n’ont tous régné qu’à moitié et ou qu’à 3/4 de leur mandat...Ratsimandrava n’avait gouverné que 5 jours.

    L’histoire peut se répéter , même cause même effet comme elle aime bien dire Isandra mais je dirais que tant que l’armée ne bouge pas, il n’y aura pas de destitution du Président...Sauf sur le cas de Zafy où il fallait l’habilité politique du feu Andiamanjato Richard et Ratsirahonana Norbert pour parvenir à cet unique empêchement (sur papier et sans heurt) du Président dans l’histoire politique de notre pays.
    Fini les Malgaches « moramora »...nous sommes maintenant devenus rebelles au fond de notre âme après 70 ans de colonisation, 12 ans de néo colonisation ; 27 ans de Socialisme, 7 ans de dictature économique et 5 ans d’anarchie. Ce sont des épreuves qui renforcent la détermination d’un peuple et il nous faut maintenant une autre manière de gouverner...Dada Jao est conscient de ce changement de mentalité...c’est l’une des raisons qui l’a poussé à laisser libre tous les anciens dirigeants , responsables de tous ces désastres que vivent Madagascar en ce moment...la raison est simple DadaJao ne veut pas transformer ces gens là en « martyrs » dans sa geôle . Dada Jao sait pertinemment que la majorité des Malgaches était repartis entre le Mapar et le Tim en 2013...le HVM était un nouveau né..alors il était sage de laisser au temps le temps de « décanter » tout cela...

    Bref nous sommes confrontés maintenant à un changement de mentalité radical du peuple Malgache...l’utilisation de forces de l’ordre doit être bien encadré...le Général Responsable Ramiandrisoa l’a bien dit que les éléments de son service est en formation permanente ...cela se voit trop sur le terrain sinon depuis toutes ces manifs qu’a connues ce régime celles ci auraient pu tourner au vinaigre depuis longtemps...grâce au maîtrise de soi de ces éléments d’élites de l’EMMO reg ou nat ...c’est juste des blessés légers sont à déplorer.

    • 8 octobre à 10:54 | ratiarivelo (#131) répond à RAMBO

      Salame !! O ! Rangahy ity efa tena mitampon-t******* ve ny masonareo , no tsy mahita, na manao fanahinina tsy mijery izao FAHORIANA efa miantra @ny Malagasy*** ??? Ny HVM no vetesina lavareny ! Fa « Aza mirediredy ho LAMBOLAHY, fa rehefa mahita ny AMPOMBO malemy,miketraka ho reni-Kisoa** Ary Aza » OMBALAHY tanimanga ka ny TOMPONY ihany no mitrena**** efa tsy ho ela dia hidaraboka eeeeeeeeeeeee !!!! sans rancune ary dia : à bon antendeur salut ry LEROA !

    • 8 octobre à 11:29 | atavisme premium (#9437) répond à RAMBO

      Bla,bla,bla,bla ......................

    • 8 octobre à 11:54 | Saint-Jo (#8511) répond à RAMBO

      On peut classer comme caractéristiques des foza , qu’ils soient du DJ-ex-la-terreur ou de Rajao-la-terreur , l’esprit obtus , le niveau d’instruction très insuffisant et la pratique à grande échelle du mensonge .
      Les foza dont la mission est de défendre sur ce forum leurs chefs respectifs peuvent être rangés dans l’ordre décroissant selon leur capacité à écrire des énormités .
      La palme revient évidemment à la nazie foza femelle isandra . Cette foza femelle idolâtre sans limites le DJ-ex-la-terreur , et a déjà tenté aussi d’entraîner les visiteurs de ce forum à soutenir l’adaption et l’application à notre pays les idées du FN français .
      Ensuite , betoko et RAMBO sont du même calibre .
      betoko dit des choses qu’il contredit radicalement quelques temps après . A-t-il oublié ce qu’il a écrit auparavant ? Ou raconte-t-il des choses mensongères qui ne peuvent que se contredire tôt ou tard , car ces choses , comme toutes choses d’ailleurs , sont confrontées à la logique des faits , qu’on le veuille ou non ?
      Et le couillon de RAMBO , alors ? Qui n’a pas été sidéré par les nombreuses é-nor-mes vantardises de RAMBO sur ce forum ? Vantardises toutes plus fausses les unes que les autres . Ses parents n’auraient-ils pas appris à ce pauvre couillon de RAMBO qu’il ne faut pas se prétendre être pour ce que l’on n’est pas ? D’ailleurs , ce pauvre couillon de RAMBO ne s’est-il pas défaussé sans vergogne sur ses propres parents en ce qui concerne la responsabilité de sa méconnaissance du personnage historique merina Razakanavalondambo ( dont ce couillon se targue être un descendant direct ) . Ce couillon a pitoyablement écrit que ce sont ses parents à lui qui lui avaient appris la « chose » quand il était encore tout petit ! Oh ! Le « pauvre petit » , dont les parents avaient mis dans la tête ce « n’importe quoi » qui allait faire de lui la risée des autres plus tard .
      Fort heureusement , l’ancien « pauvre petit » ne se rend toujours pas compte qu’il est la risée des autres .

    • 8 octobre à 12:09 | lanja (#4980) répond à RAMBO

      Votre blabla de 50 lignes se résume très facilement quelques phrases, OUI au sakoroka (orange) quand on est pas aux commandes, HORS de question de tolérer la moindre manifestation dans le cas contraire, c’est la démocratie à la HVM , voilà ce que mérite les Malagasy

    • 8 octobre à 12:18 | manga (#6995) répond à RAMBO

      Si le régime a cédé, nul ne peut prétendre justifier ces actes de capricieux.
      Le pire est que ce dernier agit avant de réfléchir aux conséquences : pourquoi provoquer des émeutes jusqu’à emprisonner si on est convaincu que le retrait soit impérativement de rigueur.
      Mais quelque soit la façon dont vous allez interpréter le sujet, il est incontestable que vice de forme existe dans la procédure.
      DADAJAO a signé avec le diable que vous reprochez d’être à l’origine de ces maux, il n’a pu que le dénigrer physiquement, mais son intelligence lui a permis d’exploiter les pratiques bénéfiques qu’il a héritées de ce dernier : les séquelles sont là.
      Une fois encore RAMBO, cessez de nous faire perdre du temps avec vos salades en déterrant nos ancêtres ainsi qu’à ceux qui ne sont plus au pouvoir : Le régime est entièrement responsable de ce qui se passe et ce qui devra se passer sur le territoire. Toute tentative de revenir à ce « toe-tsaina lomorina » n’est autre que de l’échappatoire dont vous avez l’extrême habilité de vous disculper.

    • 8 octobre à 16:27 | I MATORIANDRO (#6033) répond à RAMBO

      Dieny mbola tsy tanana may tsy vohitra forehitra dia asaivo avoakan’tompomenakelinao ireo olona nosambosamborina fahatahy reo !!!

      Samia velon’aina !

    • 10 octobre à 01:52 | Sorobila (#9239) répond à RAMBO

      Bonsoir,
      De quel Ratsiraka voulez vous dire ici qu’il n’a fait que la moitié ou les 3/4 de son mandat ???
      S’il s’agit de l’amiral « menabila » de pédalo, Didier de son prénom.... il est resté 23 ans au pouvoir.
      Il a entamé son 3me quand il a été évincé....!!!
      A bon entendeur, salut.!

  • 8 octobre à 10:47 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    Quand il n’ y a pas d’ adversaire, on l’ invente, qui plus est sans armes, c ’est plus glorieux pour le décimer tel du gibier !
    Désarmer tous ces babacoutoux de mes 1+1, leur fournir dans le pire des cas des tazer, si non des bombes lacrymogènes suffisent amplement pour ces écervelés à la solde de leur semblables dirigeants .
    Des salopards armés qui jouent au loup dans un troupeau de moutons & se croient des hommes, alors que, meme les komba : ne se comportent pas de la sorte ...

    • 8 octobre à 13:30 | RAMBO (#7290) répond à Jipo

      @ MANGA
      Vous ne voulez pas déterrer nos ancêtres (en parlant de notre histoire) vous ne supportez pas qu’on parle de nos femmes et de nos enfants et de nos vies de famille. Vous ne voulez pas perdre du temps à écouter ceux qui ne sont pas d’accord avec vous...
      Conclusion : vous voulez une société misogyne comme dans les pays musulmans. Vous nous accusez de ne pas être à votre écoute alors que vous même vous ne voulez pas consacrer (perdre) du temps à nous écouter alors que c’est nous qui vous dirigeons en ce moment.
      DADA JAO est en pleine faculté intellectuelle pour diriger ce pays...Attendez 2018 pour manifester votre désapprobation dans les urnes. C’est tout simple ! Mais dommage vous ne pouvez pas votez à Lyon.

    • 8 octobre à 22:15 | manga (#6995) répond à Jipo

      @RAMBO,
      Vos délectations perverses ne vous obligent de mêler votre foyer dans ce qui ne le concerne même pas et surtout quand vous vous y appuyez à son insu, pour démontrer la mauvaise foi qui est en vous.
      Quant à nos ancêtres, il se pourrait qu’ils se sentent mal à l’aise dans la manière à laquelle vous vous défendez.
      Vous avez certainement posé votre table basse sur de la moquette puisqu’en décryptant vos scripts, nos doutes ne cessent de nous impressionner :
      1- Dès la classe de sixième concernant l’existence des deux blocs, notre prof. d’histoire nous avait appris de ce qu’est la Loi du marché contrairement à vous qui prétendiez n’être en connaissance de cause que lors de votre soi-disant séjour en Aix-en-Provence. Est-ce que vous n’avez d’autre chose à ternir après vos propres sous-vêtements ?
      2- Tout en confirmant votre origine, vous traitez vos semblables de chinophobes, pour détourner leur attention sur les dérives à répétition du régime en place,
      3- Pas plus tard que jeudi dernier, nous ramène de conclure que la géographie ne fait pas partie de vos domaines de prédilection puisqu’au lieu de parler de Mandrare ainsi que de Menarandra, vous vous précipitez hâtivement vers Onilahy dont le projet serait pour vous incontestablement irréalisable.
      4- Et quand votre boussole vous indique le sud, elle vous informe que ses habitants, et quelque soit le point indiqué sur le globe, sont tous maudits.
      5- En ce jour du 08, vous continuez vos balivernes sur :
      5.a : une circulation d’une aussi grande agglomération qui a été perturbée par des prévisibles événements dignes de ne pas être « soutenus ».
      5.b : Et comme vous osez plaider la cause de toute une armée qui existe depuis la nuit des temps ; n’est-il pas nécessaire de casser tous ces officiers supérieurs et subalternes au grade de vatatay puisqu’ils sont tous, et selon vous, en formation permanente en cette ère du XXIè siècle ?
      Nous sommes en guerre contre qui exactement ? Mais tant que vous y êtes, la Russie pourrait bien vous fournir des armes bactériologiques pour garnir vos garnisons ; inodore, sans saveur, invisible, DADAJAO se débarrassera facilement de ses détracteurs.
      5.c : Vous continuez de détourner l’attention en respectant l’ordre chronologique, mais en éveillant sans le vouloir la suspicion de vos lecteurs sur un soi-disant régime dictatorial de règne du Laitier : de l’inédit en seulement 10 mots, qui mérite d’être reconnu comme best-seller de cette fin d’année 2016.
      Si je ne vous réponds pas à temps, ne veut signifier que qui ne dit mot consent.
      Vous êtes un oiseau rare qui s’acharne de soutenir ce qui n’est plus défendable puisque que croire à une machine qui ne peut même pas démarrer (comme celle de son mentor) revient à dire que : « Ny atody tsy misy fa ny tainy no mamofona. »
      On brade les terres à défaut d’aide de la communauté internationale. Une initiative bien propre à un régime au bord de gouffre après trois années bourrées de querelles que de provocation futiles en arguant la reconnaissance de la CI sur une élection bien pipée.
      Une question que vous n’avez pas donné suite : Pourquoi le HVM voulait-il rafler toutes les mairies ?

  • 8 octobre à 10:52 | Paulo Il leone (#6618)

    MORT DE RIRE !!! Je cite une des perles de cet « article de fond » :
    « C’est la raison du renforcement des formations notamment en matière de respect des droits de l’homme appuyées par les partenaires techniques et les bailleurs de fonds. »

    Bravo Bill ! Ne change rien ! T’es un vrai de vrai ! Tu devrais publier un recueil de tes adages issus de ton ressenti et de ton perçu, et qui , n’en doutons pas, feront « les choux gras, comme dirait l’autre », de tes lecteurs !

    Merci pour ce moment !

  • 8 octobre à 11:02 | ratiarivelo (#131)

    Salama e ! Merci Bill pour l’éditorial bien posé***** bravo**** no comment....!!

    • 8 octobre à 16:29 | I MATORIANDRO (#6033) répond à ratiarivelo

      Sur ry lery e !
      Mirary soa nama a !

      Samia velon’aina !

  • 8 octobre à 11:08 | Babah (#9347)

    Normalement, devant le désordre, la violence, une injustice, un sakoroka, un crime, une émeute, une foule hystérique et fanatique ou soudoyée, l’honnête citoyen ( une autre manière de dire « l’opinion publique », monsieur le journaliste ! ) appelle les policiers, les gendarmes ou les militaires pour remettre de l’ordre. Et ça n’a pas changé. Moi, je vois que les gens attendent de l’Emmo, et des forces de l’ordre en général, qu’ils nous débarassent des voyous et dégagent ces marchands ambulants de Tanà, ces AV7 qui veulent devenir fonctionnaires, ces dahalo partout dans l’île, ces fonctionnaires corrompus qui s’enrichissent très rapidement depuis 2009, ces mpanendaka qui se multiplient comme des parasites...

    Mais si on veut faire croire par « opinion publique », uniquement l’opinion des journalistes MLE, celle des politiciens-poritra ou celle des gens qui sont eux-mêmes à l’origine et sont les acteurs de ces désordres, sakoroka, émeute, etc. évidemment, ils diront que les forces de l’ordre sont répressives ! Regardez les agissements des Lyllison, Guista, Christine, Alain Ramaroson, Sareraka, Hajo, Raholdina, Pierre Houlder ... pendant leur règne de la Transition et ce qu’ils disent maintenant concernant les « forces de repression de Rajao » !

    D’après moi, je le répète, c’est le habadoana, le manque d’analyse, l’émotivité primaire, la passion sans jugement, ce penchant à inventer et adorer des martyrs ou victimes à tout bout de champ, ... bref, la sous-culture, qui est le vrai problème malgache. Et nous ne sommes pas près de quitter cette situation. Illustrations :

    - où sont partis tous ces leaders grévistes et nationalistes que tous ont élevé au rang de martyrs et heros nationaux : Lanto Rabarilala de Airmad, ceux de la Jirama, ceux d’Ambatovy qui voulaient être payés comme des expatriés,... Où sont les nationalistes-îles-éparsiens avec leur phantasmes de dévéloppement miraculeux du jour au lendemain ? Tous des rêveurs-illumineux remplis d’envies et de haine envers autrui, en réalité.
    - tout le monde ou presque justifie la « justice » populaire consistant à torturer et assassiner des suspects et présumés coupables de tout et n’importe quoi.
    - tout le monde a gobé cette histoire de robe dolce&gabana et y a vu le scandale du siècle,
    - quel pays recrute des instituteurs sans les former ni les encadrer à la manière de ces fameux FRAM, quel système d’éducation s’appuie sur une langue étrangère pour l’éducation de base ( cette langue française que les Gasy conçoivent comme critère et aune du savoir : souvenez-vous la réaction des cathos et de la classe moyenne quand Ra8 a voulu faire une réforme du système ... ) ?
    - presque tous voit en Guista-le-livreur-devenu-chatelain un heros-menalamba nouvelle génération, juste parce que ce gugusse de Guista réaffirme et confirme la xénophobie et le racisme commun de la majorité des Gasy actuels ! les karana nous exploitent, les vazaha s’amusent avec nos filles, les sinoa accaparent notre sous-sol, les gena et autres noirs violent nos femmes, les turcs et autres arabes volent les cloches de nos temples, achètent les bibles pour les détruire (!) et fomentent du terrorisme à Mada ... Mais qui sont les conseillers fiscaux, juridiques, comptables, etc de ces karana,vazaha, sinoa, dakôma ou gena ? Des Gasy. Qui leur fournit des filles, le permis d’exploitation, le visa d’entrée, etc ? Des gasy. Alors ?

    Conclusion : si vous voulez faire simple et vite, comme vous aimez le faire, et si vous ne voulez pas vous fatiguer les méninges, haïsez-vous en tant que Gasy, faites du racisme anti-gasy, suicidons-nous tous ! Car nous sommes le vrai noyau de tout ce problème ...

    Bon weekend à tous, il y une autre vie hors internet.

    • 8 octobre à 12:04 | Turping (#1235) répond à Babah

      Babah,
      - D’abord il faut que tout change dans ce pays en commençant par la mentalité et la façon de faire la politique autrement. En quelques sortes, ce pays est déjà irrécupérable. J’ai fait référence de l’année 1985,où déjà le commencement de la descente aux enfers ne fait qu’aggraver la situation. Bientôt on arrive au paroxysme total de la situation chaotique.
      - En constatant les désastres, justement il faudrait bouger, créer des associations etc,....pour essayer de renverser les vapeurs.
      - Contrairement à ceux qui passent leur temps à raconter des bobards, il faut passer à l’action. Comme tous les ans à cette période, je m’y prépare pour aller à Madagascar, bien sûr pour des projets personnels, (constructions,business, beaucoup de projets,....), créations d’emplois pour apporter ses parts de briques.
      - Quant à la politique, il faut qu’un courant d’une ère nouvelle naisse pour apporter plus de visions societales.
      - Le patriotisme imprégné de nationalisme avec ouverture au monde est le seul concept dogmatique à relever le cap avec la devise :valeurs communes pour des intérêts communs pour le développement pérenne.
      Nos ennemis communs :l’absence de solidarité nationale, la pauvreté collective,...
      Les richesses nationales dans un pays où les potentialités existent, si les politicards se battent réellement pour promouvoir les intérêts collectifs sans brader ces richesses au profit des mafieux, les multinationales,... Madagascar serait déjà dans la cour des grands. Or, ce qui n’a jamais été le cas.
      Justement, ce n’est pas la xénophobie qu’il faudrait nourrir même en parlant du patriotisme -nationalisme mais plutôt de se battre pour le « gagnant -gagnant ».
      Madagascar ne devrait pas être un pays passoire pour tous les intérêts mafieux.
      Pour ce faire,il faut promulguer le retour à l’état de droit, afin que les institutions, constitution, les lois soient bien respectées.
      Conclusion : Vu les coups d’état répétitifs et successifs quelques soient leurs formes, le retour retour à la stabilité politique, le respect de réglementations, etc...Sont quasi inexistants.Tout le monde essaie de survivre et ceux qui ont l’opportunité se remplissent les poches pour décrocher le pouvoir.
      - 

    • 8 octobre à 16:42 | punchline (#9673) répond à Babah

      @BABAH,que des melanges qui partent dans tout le sens
      post longue idée courte,
      discours fleuve,pour mieux noyer le poisson

    • 9 octobre à 14:03 | Tsisdinika (#3548) répond à Babah

      Babah,

      Imparable. Bravo, même s’il n’y a rien de réjouissant dans tout ce sombre tableau .

      Évidemment, « on » trouvera toujours matière à pinailler sur votre post : trop long, trop nul, etc. La vacuité habituelle de ceux qui manquent de réels arguments, sourds qu’ils sont aux faits objectifs, et qui prennent leur « ressenti » et leur « opinion » comme la vérité. L’ émotivité primaire comme vous le dénoncez. Vous pouvez êtes sûr au moins d’une chose : ceux-là ne se suicideront jamais, oh non. Ils laisseront les autres le faire à leur place, voire les inciter à « soulager » puis « suicider » des investisseurs étrangers.

  • 8 octobre à 12:17 | Turping (#1235)

    Je complète la phrase manquante : Sinon Madagascar serait déjà parti loin,...au conditionnel bien sûr.

  • 8 octobre à 12:23 | ratiarivelo (#131)

    Salama e !! O ra-Babah o ! Tsy manda Ireo rehetra nosoratanao aho**** sady tsy ho lavareny hifam-piferonaina eto @ny M.T. ok !! fa mba misy lahatsoratra kely nivaoka tao @ny gazety La Vérité : TROBAKA t@ 24 Avrily 2015 manao hoe : Mana-karena tokoa ny GASY, saingy..... Vakio **** ary dia diniho.... mahereza e !!

    • 8 octobre à 12:58 | Babah (#9347) répond à ratiarivelo

      Ratiarivelo,
      Raha hamaky lahatsoratra ihany, aleo alavirina sahala @ fasam-bao ny LaVérité, FreeNews, LaGazette, L’Observateur, Madagate, Sobika.
      Mamakia zavatra hafa raha tia hamaky teny !

    • 8 octobre à 13:06 | RAMBO (#7290) répond à ratiarivelo

      Ratiarivelo moa RatiandRavalo sa RatiandRajoelina ...adinoko fa mba hampatsiaivo kely hazava azafady ? Efa fantatra aloha rangahy fa RatsitiandRajao ê.

  • 8 octobre à 12:54 | Babah (#9347)

    Du réalisme et du pragmatisme : c’est la voie de la raison. Que voulons-nous ? Un société sans règles, sans police ni gendarmerie ? Une sorte de daesh chrétien ou laïc avec des fitsaram-bahoaka comme charia ? Que l’Etat paye à chaque citoyen un salaire de CT et CST ? Que le karapanondro ne soit délivré qu’au « bon faciès gasy » ?

    Trouvons-nous normal que le greffier ou le pénintentiaire veut être l’égal du magistrat ? Et que, sinon, ils vont faire une grève illimitée ? Que toutes les familles et entourages des agents de la jirama aient un accès gratuit et illimité à l’eau et l’éléctricité ? Que les familles des médecins et agents hospitaliers ont plus de droits que les communs des malades hospitalisés ? Que les gens d’armes louent leurs armes aux bandits ? Les concours administratifs soient payants avec des cotas par responsables ?... Evidemment, la réponse est non. Mais comble de « logique », la solution souhaitée par « l’opinion publique » serait : faisons des élections anticipées, faisons des grèves illimitées, caillassons les forces de l’ordre, banissons les règles et autres discipline : faisons la révolution !

    Eh bien, tant que nous croyons que l’on peut faire table rase et repartir de zéro, tant que nous rêvons d’un lendemain pur et vierge de ce passif qu’est notre présent, tant que l’on continue à faire des opportunistes des héros, à considérer les braillards comme leaders, nous sommes loin de sortir de cette misère.

    Il y en a même qui arrivent à revasser d’un retour au colonialisme français, prendre les dom-tom comme modèle de paradis, ou ceux qui considèrent que les printemps arabes sont des modèles de réussite : où en sont les citoyens lybiens, tunisiens, egyptiens ou syriens actuellement après leur « révolution contre la dictature » ?

    Le pragmatisme, c’est faire avec ce qu’il y a . Avec le régime actuel, avec les lois et codes et règles du moment. S’indigner et se mettre en colère contre les abus mais sans aller jusqu’au non-sens de vouloir le chaos à la place des injustices constatées. C’est la réalité dans tous les Etats modernes. C’est ce que font tous les citoyens de ces Etats. Personne ne pensent plus procéder comme les Khmers rouges, sauf « l’opinion publique » gasy telle que les faiseurs d’opinion du MLE la définissent.

    • 8 octobre à 13:12 | RAMBO (#7290) répond à Babah

      Toujours pertinent et réaliste Merci Babah !

    • 8 octobre à 13:57 | lanja (#4980) répond à Babah

      je partage le refus de trouble.... on sait qui ont crié le terrain (fictif) vendu au daewoo , ce sont eux qui ont par la suite ,laissé, voire favorisé , le pillage des bdr , des mines d’or , etc ( et cette fois, c’est pas fictif mais réel)... malheureusement, la situation est telle que les gens n’ont plus rien à perdre, la mentalité orange ne manque pas d’en profiter , inutile d’inventer ou d’amplifier, comme elle a l’habitude de faire

    • 8 octobre à 15:20 | atavisme premium (#9437) répond à Babah

      Donc nous voila avec une « classe dirigeante » incapable de produire " un modéle de société correcte mais qui ne veux surtout pas imité ou copier ce qui existe !
      Donc en plus clair, vaut mieux 20 millions de pauvres que de rabaisser votre fierté d’ailleurs, tres mal placée !
      Comment discuter avec des abrutis pareils.
      Les réunionnais mangent bien,leurs enfants sont scolarisés dans de bonnes écoles ,les infrastructures sont modernes et bien entretenues ,ils sont soignés parfaitement dans des hopitaux modernes et gratuits (par pour vos chefs qui viennent se faire soigner) ,en un mot ils sont administrés parfaitement et ils vous enmerdent bande de c...... prétentieux et minables

    • 8 octobre à 16:39 | atavisme premium (#9437) répond à Babah

      « Le pragmatisme, c’est faire avec ce qu’il y a »
      Ah oui et qui par leurs atitudes et cela depuis des générations ont crées par des idées abjectes et antédiluviennes cette situation .
      Qui a fait en sorte de saboter l’éducation des plus faibles et des plus pauvres afin de mieux les dominer et arriver ainsi a 90 % de pauvres .
      Est-ce ces 90 % ? qui auraient crées cela contre eux memes ?
      Toi et les tiens ne manquez pas de bassesse pour réclamez ainsi du temps pour mieux pillés et encore pillés ce pays .
      Pour moi le rouge sur les hauts de tana l’aurait emporté depuis longtemps !

    • 8 octobre à 18:22 | Babah (#9347) répond à Babah

      Atavisme premium,
      La vie ne se résume pas à trouver un pseudo-oxymore. Vous croyez que les Créoles et autres infigènes des Dom-Tom français vivent bien ? Il n’y a de pire malheur que de vivre l’assistance « à coté » de ses maîtres : où avez-vous tiré ce constat de « bonne éducation et scolarisation » des Créoles ? Finir footballeur ou manœuvre, apprendre l’histoire et la langue du maître, boire du rhum et zoner sur les parking des grandes surfaces françaises, ce n’est pas l’idéal d’une carrière pour un jeune gasy, gardez ces modèles pour vos compatriotes mahorais, antillais ou guyanais. Les Gasy visent autre chose que servir les progénitures padesmiques des ex-colons.

    • 8 octobre à 20:12 | atavisme premium (#9437) répond à Babah

      Babah,
      Etre incapable d’assurer le minimum a son peuple et critiquer les éventuels choix de celui-ci ,alors que vous faites sans doute partie de la caste privilégiée ,est au minimum indécent !
      Que penses véritablement le peuple et pourquoi vous substituer vous a lui dans ses choix éventuels , Choisir pour le autres c’est cela la dictature .
      Quand à zoner sur les parcking des supermarchés ,c’est sans doute mieux que de dormir dehors sur les trottoirs de tana ou dans des cases enfumées car sans cheminée .
      Faut vous acheter des vrais lunettes les gars et apprendre l’humilité

  • 8 octobre à 14:00 | ratiarivelo (#131)

    O ra-Rambo a : ny fitiavan-TANINDRAZANA tsy misy R8 naAndry sy ny sisa sy ny sisa ok *** fa tsy ho be filaza hoatranareo ok !! Ny fitiavan-tanindrazana tsy mila manindrahidra an-Rabe na Rako*****ok !!! Hianao no : manao ho tompony toy ny Mpiambo **** Hianareo no manao toy ny Vorontsoloza (na ny Osy**) mihambo tena, fa Izy ihany ooooooo !!! Ary aza te-hoderain’ny Alika, ka mikiky taolana tsy misy hena**** ny HVM efa miala aina nama a !!! toy ny namanareo TGV t@ny androny*** sans rancune ry LEROA !!! BW***

    • 8 octobre à 16:33 | I MATORIANDRO (#6033) répond à ratiarivelo

      Ataovy mintsy manko fa ty demony lava rambo ty ndray no mandimby ny asa’le boris bokanify iny !

      Aza adino foana le ohabolana tranainy sy somary mapme reny fa tsy azon-dry le maizina reo ny tena tiantsika lazaina !

      Samia velon’aina !

  • 8 octobre à 14:04 | ratiarivelo (#131)

    Babah a !!! marina ny Anao, fa mba sendra hitako io lahatsoratra io ary tena misy ny fahamarinany ?? izay ihany ka !!! jero ra manana fotoana i Babah mahereza e !!

    • 9 octobre à 14:07 | Isandra (#7070) répond à ratiarivelo

      Ratiti,..Ah !

      Ny filazam-baovao tena tsy manafina n’y marina dia ny TVM sy ny RNM, ka ireo ihany no araho, izay angamba no tian’i Babah hampitaina,...fa raha vao ireny mamaky batsilana ny ataon’ny mpitondra ireny dia tsy izy,...

      Aza manao bolokilahy omam-boatseva tahakan’i Levalo ka sady mamy ny atsy no fy ny aroa,...

      Sans rancune eh !

  • 8 octobre à 14:13 | ratiarivelo (#131)

    Mahereza ra-Rambo o : tsy Ady @n’Adala ny tenako ka hoyt ny Ntaolo hoe : ny HENDRY no miala oo !! Mahereza e ary dia sans rancune !! Dans un dispute avec un imbecile c’est l’homme sensé qui se retire ;

    • 8 octobre à 15:33 | RAMBO (#7290) répond à ratiarivelo

      Tena marina ny an’i Ratiarivelo..Tsy tsara ny miady amin’adala .
      Ratiarivelo est un homme sensé et il se retire tout en traitant son interlocuteur d’imbécile . Adieu RatsitiandRambo.

  • 8 octobre à 16:03 | diego (#531)

    Bonjour,

    On touche ici à un sujet important que j’ai toujours espéré aborder sérieusement dans le pays, ( dans le cadre de réconciliation et de restaurer l’autorité de l’État ), c’est à dire les rôles de l’Armée, des forces de l’ordre.

    On peut penser que la crise de 2002, 2009 et les élections organisées par des institutions étrangères n’auraient pas lieu si l’Armée connaissait ses rôles, autrement dit, ses devoirs envers la nation !

    L’Armée doit protéger la population et ses biens, mais elle est surtout la colonne véritable d’une nation. Clairement, les biens de la population ne sont pas protégés et les richesses du pays sont volés par les malgaches qui détiennent le pouvoir dans le pays et leurs complices étrangers......qui ne prennent même plus la peine de se cacher !

    L’Armée, elle est l’instrument par excellence de la démocratie. Si la politique rencontrait des difficultés, l’Armée serait le dernier rempart pour défendre et protéger Constitution et les Institutions.

    Depuis 2002 à aujourd’hui l’Armée est l’instrument par excellence entre les mains des politiciens dangereux dont l’objectif est d’affaiblir l’État et les institutions, l’Armée en est d’ailleurs une des premiers victimes. Ces politiciens dangereux ont jusqu’à aujourd’hui réussi à affaiblir toutes les Institutions du pays, sauf une, la Justice.

    Les Institutions judiciaires travaillent merveuillement bien en tandem avec l’Armée pour installer la panique et le désordre dans la classe et paysage politique du pays. Elles menacent tout le monde et leurs premiers cibles ne sont que :

    - les leaders politiques Malgaches.

    En fait, les politiciens malgaches ne connaissent pas l’Armée et les institutions judiciaires pour se rendre compte de la nécessité vital de réformer ces deux grandes Institutions.

    L’Armée et les Institutions judiciaires doivent défendre le pays, sa population, sa Constitution et toutes ses Institutions :

    - est-ce qu’elles le font ?

    En tout cas, elles ne peuvent pas ménacer la politique et prétendre en même temps défendre la population et ses biens, c’est à dire le pays, bref la NATION !!!!!

    Depuis 2002 et jusqu’à aujourd’hui, l’Armée et la Justice ne cherchent absolument pas à défendre la NATION GASY, au mieux ces deux grandes Institutions régaliennes défendent avant tout leurs propres intérêts et cherchent à proteger à tout prix leurs acquis, des pouvoirs monstrueux et assoir un statut social que personne ne saurait questionné.

    Madagascar est un futur Haïti, il manque le tremblement de terre et les cyclones pour venir dévaster les grandes villes côtières. En ce moment là, personne ne serait accusé, à la tete du pays, de négligence ou d’irresponsabilité pour les milliers de morts dans le Sud par exemple. Mr R. Hery aurait l’occasion de faire venir le porte avion Chinois et l’Armée chinoise pour venir en aide et soulager les souffrance de la population !!!!!!

    • 8 octobre à 16:47 | punchline (#9673) répond à diego

      merci professeur,
      encore des définitions et des notions professeurs,des concepts, ....., donne-nous encore et encore !

    • 8 octobre à 17:24 | Babah (#9347) répond à diego

      N’essayez surtout pas de nous faire croire que, avant 2002, l’armée gasy était la colonne vertebrale de la Nation, ô Diego-le-revisionniste-arema ! Qui faisait des trafics de zébus avec les dahalo ? Les militaires de Hortense. Qui faisait du trafic de toakagasy ? Les militaires de Ratsiraka. Qui a créé ce chaos à Ilakaka et ce trafic du sou-sol gasy ? Les militaires-militants-en-uniformes de la 2è république arema.

      La plupart des problèmes gasy que nous vivons en ce moment trouve leur origine dans cette période ratsirakienne : la corruption, le népotisme, le quota par région pour entrer dans l’armée, le CSR-isme ancêtre du HAE, CT et CST, c’est-à-dire nommer des barons par régions pour inaugurer des bals et enfumer la population à la manière de Diego et Punchline ici !

      Ah, les « institutions » de Ratsiraka, la misère crasse de la mentalité, oui : oyé oyé ? oyé !

    • 8 octobre à 17:31 | ratiarivelo (#131) répond à diego

      Ny fidedahanao no manafitohina ra-Rambo aa !! manao azafady fa tena mandreraka... mba jereo aloha ny avalin’ny sasany Anao io e !!! fa tsy vendrana akory IREO rehetra IREO afa-tsy IREO fianankavinareo ao @ny MAPAR izay nahatonga ANAREO eo @ny FITONDRANA****may ny AFO narehatrareo ihany HIANAREO fa aza ny sasany no hanitsanana TAIM-BAVA***** toy ny mandrora mitsilany hianareo ***ka matatesa ny valin-kitsaka ooo **** HIANAREO sy ny (MAPAR***) no mitolona am-batolampy , ka IZAY ratsy fihazona no vaky loha***mazoto ry leroa.

    • 8 octobre à 17:41 | atavisme premium (#9437) répond à diego

      Diego,
      « Madagascar est un futur Haïti »
      Non vous vous trompez ,malheureusement c’est déjà au meme niveau etcela depuis plusieurs années !
      Memes causes, memes effets !

  • 8 octobre à 17:38 | ratiarivelo (#131)

    Tena marina ny volaninao ra-BABAH aa !!! ka aoka samy hieritreritra ny tsirairay avy ao anantin’izany hianao ra-Diego**** mahereza.....

  • 8 octobre à 17:51 | diego (#531)

    Bonjour punchline,

    Je ne veux pas vous décevoir, je ne suis pas professeur lol.....aller, je vous prends au sérieux et je préfère de loin qu’on m’appelle professeur, avec gentillesse et bien sûr avec sympathie.....je n’ai aucune raison de douter votre full of good intentions, mais c’est dans mon métier que j’ose accepter, voir revendiquer avoir la compétence, experiences et avoir en tête les définitions et les concepts et les lois au bout des doigts.

    Je suis un instructeur aviateur humainement apprécié par mes élèves et un pilote aimé de mes collègues. Et je vais vous surprendre. Les conversations avec mes collègues sont à 99% de temps d’ordre économique, emprunt à la banque, achat et surtout tous ce qui touchent à la retraite.

    Et à mon sens, la conversation qui doit occuper la place publique et surtout privée à Madagascar doit être d’ordre économique. Par exemple, est-ce que la population sait que c’est elle, avec ses impôts, qui finance et fait vivre l’Armée, et ces généraux que les putschistes exhibent dans tout le pays depuis plus de 6 ans ?

    Et à partir de là demander des comptes aux autorités du pays. Les lois, le pays en a, et elles doivent avant tout être respectées par les autorités eux-mêmes pour ensuite pouvoir l’imposer dans tout le pays et à tous les étrangers vivant légalement dans le pays et bien sûr leurs entreprises.

    .....que du bon sens et nous tous, à mon sens, avons naturellement ce talent....un enfant, même très jeune apprécie assez rapidement un danger qui mettrait sa vie en péril.....la population est en train de montrer et alerter l’élite malgache que la nation malgache serait en péril, LATSAKA ANKATERENA !

  • 8 octobre à 17:55 | ratiarivelo (#131)

    Salama hianao ra-namana « MATORIANDRO » Ry Rambo****n-danitra no MIRIORIO foana toy ny ANGIDINA, fa any AN-KADY ihany no farany !!! hamaranako azy dia tsotra : IREO no sasa-poana manao saha maina, fa tsy ho TOMPON-tanàna akory**** ry Rambon-danitra sy ny FORONGONY***

  • 8 octobre à 20:04 | diego (#531)

    Bonjour,

    Qu’est-ce que j’entends ? Que les origines de la crise institutionnelle dont la fin ne serait pas pour demain, trouveraient leurs sources durant les périodes Ratsiraka ?

    Déjà, si les dirigeants qui ont succédé à Mr. Ratsiraka avaient fait le même constat, qui en soi est légitime et défendable, le régime de Mr Ravalomanana ne serait tombé comme un fruit pourri en 2009. La suite de l’événement est non seulement stupide, dangereux et idiot, point digne d’un pays indépendant :

    - cinq années de transition avec des non-élus !!

    Des non-élus étaient à la tête des institutions les plus sacrées et qui doivent être inviolables et interdit et condamnable par la loi aux non-élus d’y siéger sans avoir été sanctionné par les élections :

    - la Présidence, l’Assemblée nationale et le Sénat !!!!

    Vous avez le droit d’aimer ou détester les politiciens ou un, deux politiciens en particulier. Et vous avez le droit d’aimer un politicien ou deux en particulier....etc...mais personne n’a le droit, même le président de la HCC, pour citer une haute autoritée supposée neutre et qui doit à tout prix épargner le pays justement d’une crise à caractère Institutionelle, d’imposer des non-élus pour diriger le pays quelque soit la gravité et la nature de ladite crise.

    Les politiciens qui osent ramener la période Ratsiraka au centre de foutoires institutionnelle que la crise de 2002 a introduit par les putschistes dont la prise de pouvoir a été ensuite reconnu, donc acte, ont besoin de revenir réviser ou apprendre à quoi servent la Constitution et pourquoi tous les citoyens doivent respecter la loi !

    Dites-nous donc avec force que la période Ratsiraka a enseigné à Mr Ravalomanana, Rajoelina et Mr R. Hery, comment s’assoir sur la Constitution de leur pays et comment questionner la souveraineté de leur pays ? Et qui est l’idiot qui ose dire qu’un pays dans lequel les élections présidentielle et législatives sont organisée, dictées par les étrangers, soient-ils membres respectés de la CI, est encore considéré comme un pays souverain ? ......comment la période Ratsiraka aussi misérable soit-elle, a été capable quelques années auparavant, de mettre un systeme aussi sophistique :

    - un capable de neutralisé les partis politiques, deux affaiblissant l’État et les Institutions et trois, diviser non seulement la classe politique mais mettre en danger la cohésion sociale dans le pays.

    Alors l’argements qui consistent à faire porté aux anciens dirigeants les comportements dangereux des dirigeants qui les ont succédé et l’appauvrissement dont les origines se trouvent plutôt dans l’incapacité des gouvernants à trouver des investissements pour créer des emplois, fabriquant de facto des futurs des contribuables garnissant la caisse de l’État !!!!

    • 8 octobre à 22:27 | diego (#531) répond à diego

      Oui, les arguments qui consistent à accuser les anciens dirigeants malgaches d’être à l’origine de la misère institutionnelle depuis plus de six années, et la pauvreté intellectuel des dirigeants successifs depuis 2002, sont aussi stupide que de croire qu’un pays sans énergie pour produire et se développer pourait lutter contre la pauvreté !

    • 9 octobre à 07:39 | Babah (#9347) répond à diego

      Diego, vous entendez bien : TOUS les responsables actuels, tous les officiers superieurs ripoux actuels, ces traficans de bois, de pierres, d’or, de tortues, d’ilménite, de rongony, ces kidnappeurs, violeurs, bandits de grands chemin et autres dahalo, ces meurtiers et prédateurs de toutes les sortes, ... bref TOUS LES GASY ADULTES D’AUJOURD’HUI qui ont entre 40 et 65 ans ont TOUS été allaités, élevés, éduqués dans et par le système corrupteur RATSIRAKIEN ! Il n’y a pas besoin de vous ecarquiller les yeux pour saisir cela, nul besoin d’avoir fait des études d’aviation, aucun CV ne vous est demandé pour comprendre CE FAIT : votre idôle de Ratsiraka a bousillé la mentalité de toute une génération de Gasy ( de 1975 à 2002, quand même ! ) et il a pourri la vie de la « nation » en lui léguant des « adultes » tels que vous continuer à nous ressasser des bobards révisionnistes qui tentent de lui tresser des couronnes jusqu’à maintenant. Vous voyez l’héritage ... ?

      Cette évidence vous crève-t-il les tympans ? Il n’y a de pire sourd, etc etc....

    • 9 octobre à 12:00 | manga (#6995) répond à diego

      @ Babah,
      Quoi que DIEGO dise ou pense voire vouloir indirectement transmettre à ses lecteurs, le président soi-disant démocratiquement élu est en plein exercice de ses fonctions ; donc : n’a aucunement le droit de dénoncer publiquement ses prédécesseurs de détracteurs à partir du moment où il a prêté serment.
      Ceci étant, cessez de nous faire croire que ses pouvoirs ont des limites ; puisque même il peut ne pas acquitter de ses dettes pour une infraction d’un tribunal de simple police. Quelle honte pour un régime de telle envergure !!!

    • 10 octobre à 01:40 | manga (#6995) répond à diego

      Eh Babah,
      Vous appartenez à quelle génération, et par quel raisonnement vous pouvez entasser ceux qui sont entre 45 et 60 ans dans un même panier.
      N’engage que vous mais si le fait d’avoir effectué son service militaire obligatoire en est l’une de vos lamentables que confirmations gratuites, je n’en disconviens point.
      Mais sachez que je ne faisais partie de ce clan comme je n’ai jamais travaillé dans l’administration publique et ayant échappé de justesse aux « mitabe ». Le livre rouge a été toujours le cadet de mes soucis.
      Quant à la haine viscérale à l’endroit d’Ignace me permet de conclure que non seulement au moins un des membres de votre famille (et pourquoi pas votre personne) en a ou ont été victime de ce régime.
      Mais tout compte, ce mépris se fond plutôt avec celui votre sosie de RAMBO à l’endroit du laitier dont il amènera jusque dans sa tombe.

  • 8 octobre à 23:35 | Vohitra (#7654)

    Miarahaba Tompoko,

    Raha hotsorina ny zavamisy dia toy izao : mbola mitodika any amin’ny vahoaka aloha ny vavabasy ankehitriny, voarara ny fanehoan-kevitra miendrika tsikera imasom-bahoaka, tanteraka tsy misy tomika ny baikom-panjakana, hatreo dia tsy voatohintohina ary mari-toerana ny fitondrana ara-politika sy ny fahefampanjakana, fa rehefa tonga ny fotoana iray ka manomboka misy ny fisalasalana sy ny ahiahy, na koa ny fametraham-panontaniana na ara-drariny na tsia ny baiko voaray, eo dia manomboka miondrika ny vavabasy, ary rehefa tonga ny fotoana iray ka mipoitra ny fandavana handray baiko, eo no manomboka mitodika any amin’ny mpanome baiko ny vavabasy : tritra ary lavo ny fahefampanjakana manomboka eo.

    Alohan’ny fidarabohan’ny fitondrana ara-politika iray vokatry ny fihetseham-bahoaka nefa, dia tsy maintsy mampihatra fihenjanana mafy izy ka mampiasa ny fahefampanjakana hamerenana ny fankatoavana avy any amin’ny vahoaka, eo no mitranga ny fanapahankevitra tsy ara-drariny sy tsy refesi-mandidy : fandratrana faobe sy fandatsahan-drà no tsy maintsy miseho. Eo no manomboka miova ny fitodiky ny vavabasy.

    Zavatra roa no mahatonga io tranga farany io raha ny tantaram-pirenena Malagasy no tsiahivina :
    • Resaka ara-poko
    • Resaka kolikoly ara-bola

    Nandritry ny repoblika voalohany sy ny tetezamita nanaraka azy dia io lafiny ara-poko io no hanazavana io tranga etsy ambony io : betsaka tamin’ireo manamboninahitra no zanak’Antananarivo sy Fandriana, tsy nametraka fahatokisana firy tamin’izy ireo ny mpitondra, hany ka nanangana ny FRS hiantoka sy hiaro ny fitondrana, fantantsika ny tohin’ny tantara sy ny rà nandriaka ny 1972, ary tsy takona afenina intsony tamin’ny taona 1974 ny disadisa sy endrika fikomiana anatiny teo anivon’ny mpitandro filaminana noho io resaka ara-poko io ary niteraka vanimpotoana mangidy ho an’ny firenena ny taona 1975.

    Nandritry ny repoblika faharoa, dia tsy resaka ara-poko irery intsony fa tonga ny kolikoly ara-bola ; natao hiaro ny mpitondra sy ny revolisiona nentiny ny mpitandro filaminanana, nalaza indray ny 1er RFI Ivato tamin’izany, ary rehefa mangotraka ny raharaha dia ampiakarina an’Antananarivo ny 2ème RFI Antsiranana. Tamin’izany fotoana izany dia tsy maintsy voasoratra ao anatin’ny karatra maha-miaramila ny foko niaviana. Nalaza sy nampivarahontsana mihintsy ny manamboninahitra ambony iray nomena anarambositra hoe “puma noir” tamin’izany. Nanomboka niondrika sy notodi-doha indray ny vavabasy rehefa nitranga ny rà mandriaka ny taona 1991.

    Nanomboka ny repoblika fahatelo no tonga ity resaka EMMO ity, izay notsinjaraina tamin’ny fisahanan’andraikitra ho NAT, FAR, ary REG ; tsy ny satroka mena irery intsony no nampiasaina hiaro fitondrana fa natambatra daholo ireo hery sy vondron-kery, nampidirina hatramin’ny polisy ; nanjaka tanteraka ny kolikoly ara-bola, izay mpankato sy azo hitokisan’ny mpitondra dia lasa mpanefoefo sy tompon’ny fifehezana ary nampiantsorohina fahefampanjakana goavana, tsy nahatosika ny tanjaky ny kolikoly ara-bola teo anivon’ny mpitandro filaminana I Ravalomanana ka voatery nanangana ny zanadambo, ary teraka ny fifandrafiana sy ny fifampiantsiana teo amin’ny samy mpitandro filaminana, nisy ny fifanandrinana sy fifamonoana, tonga ny rà nandriaka tamin’ny faritra sasany, nitodika indray ny vavabasy.

    Nitohy hatrany ny kolikoly ara-bola ho fiarovana ny fahefan’ny mpitondra, ary lavo noho io kolikoly io indray ny repoblika fahatelo farany nanomboka ny volana martsa 2009.

    Nandritra ny tetezamita sy ny repoblika fahaefatra dia tsy hay tohaina sy mihanaka tanteraka ny kolikoly ara-bola eo anivon’ny mpitandro filaminana ; betsaka ireo manamboninahitra no lasa mpanao politika natosiky ny fitiavankarena, singanina manokana ireo nisahana andraikitra tany amin’ny resaka tontolo iainana, nalaza ny hoe task force, niroborobo ny fanondranana andramena sy vato sarobidy, betsaka ny vola nifamoivoy sy nifanakalozana, nanomboka eto dia tsy vitsy ireo manamboninahitra no sady mpanao politika no mpandraharaha ara-toekarena, mila mahay mankato tanteraka, tsy miady hevitra sy manontany tena fa avy hatrany dia mila manatanteraka baiko fotsiny, ho azy ireo dia lasa loharanon-karena azo antoka sy azo hianteherana holovain-janaka amanjafy ny savorovoro politika, misy sandany sy tambiny ny fanolorantena hiaro fitondrana politika, hatramin’ny rahoviana nefa ?

    Dieny mbola tsy tsy tonga any amin’ilay zava-mangidy mitondra any amin’ny fandatsahan-drà, sao ary dia tokony handini-tena hoe atao ahoana ity vavabasy ity ?

    Mpandraharaha ara-pilaminana, mpandranto sy mpangoronkarena, tsy manamboninahitra intsony fa efa tena tompon’ny voninahitra mihintsy, izay izany izao no zavamisy. Efa mizotra miandalana ho any amin’ny mpikarama an’ady…

    Tandremo ihany rizareo a, sao dia tonga amin’ny oham-pitenenana hoe :

    “Manary tena toy ny vomanga miseho amoron-dàlana”

    Mankasitraka Tompoko

  • 9 octobre à 08:13 | Babah (#9347)

    Il y aura toujours des gens comme Diego qui essaieront de nier l’évidence : je ne le répèterai jamais assez pour qu’il ait un commencement de retour de bon sens ( si dieu le veut, dirait un bon musulman ? ) .

    Cette mentalité pourrie des citoyens gady acturls trouve sa source dans le système 1/4-djoutché 1/4-opportuniste 1/4-socialotropical 1/4-padesmotribaliste de Ratsiraka et son Arema.

    Concernant la « force de repression »en particulier : tous ces militaires, ces gendarmes, ces policiers, ces pénitentiers, ces douaniers, ces agents du fisc, AYANT entre 35 et 60 ans actuellement ONT ÉTÉ EDUQUÉS, FORMÉS et MOULÉS par le système universitaire ratsirakiste ! Et ils ont fait leur carrière avec la mentalité ripoux arema !

    Résultat et illustrations :
    - nous avons des gens comme Rajoelina, Pety, Raholdina, Nicolas, Voninahitsy, Nina, Ramarson, Hajo, etc, dans le politique,
    - Razanamahasoa, Ratsirahonana et le magistrat-kidnappeur-tamatavien dans le juridique,
    - Richard bômba, Florens et Lyllison, etc, dans la gendarmerie,
    - Hyppolite, Dollin, Coutiti, Fidy, Ramakavelo, Charles, et Ratsiraka lui-même ! etc ! dans l’armée,
    - des Diego et autres Punchline à côté des Rambo, Isandra, Betoko et autres Bekamisy, etc ! dans le Forum de MT !

    Il ne faut s’étonner de rien, c’est le produit des 30 ans de règne de Ratsiraka...

    • 9 octobre à 11:40 | Babah (#9347) répond à Babah

      Plus généralement, il faut aussi préciser que :

      - cette inculture de la population gasy actuelle,
      - ce presque-vide dans le domaine des arts ( pour nous, aujourd’hui, quand on dit « artiste », on entend "chanteur ou chanteuse de variétés ! ),
      - ce niveau au ras des paquerêtes de ceux qui se proclament « intellectuels gasy »,
      - cette propension aux rumeurs, à la superstition et le développement des sectes évangliques actuelles,

      Ce sont les fruits produit par « l’ ART & CULTURE REVOLUTIONNAIRE » des 30 années de propagande permanente ratsirakiste, de 30 années de fermeture à toute culture occidentale dite « capitaliste et impérialiste », de 30 années d’abêtissement perpetuel par l’idéologie bokymena et slogans arema, de chansons révolutionnaire à la gloire de céline et dédératsiraka (très ami avec le couple Ceausescu, pas étonnant ). Il n’y avait plus de bibliothèques ni de librairies digne de ce nom : les seuls ouvrages que l’on pouvait rencontrer étaient soit les œvres complètes de Lenine ( éditions chinoise ou nord-coréenne ) et celles de Kim Il Sung sur le Djoutché, soit La Bible !!

      Si bien que, comme reflexe de survie culturelle ( une sorte d’instinct vers le métaphysique ), pour échapper au marasme de l’époque « art et culture révolutionnaire arema », les Gasy ont commencé à se verser dans la bigoterie chrétienne, la ferveur dans la foi et toutes ces supertitions religieuses qui ont débouché au fanatisme actuel des sectes et à la multiplication de leur nombre ( je suis sûr que le ministère de l’intérieur ignore le nombre exact des associations religieuses et sectes gasy ! ).

      Tout cela, ô Diego et les autres qui voient en Ratsiraka une élite, un intellectuel, un érudit ou que sais-je encore, TOUT CELA est un échantillon de ce que nous a légué ce petit officier de marine sans navire et qui s’est bombardé amiral avec les applaudissement des députés révolutionnaires arema ! Anecdote : il apprend par cœr les citations latines des pages roses du dico pour éblouir les CSR lors de ses kabary !

      Tout cela n’est qu’une infime illustration de ce que ce complexé de ses cheveux et de ses origines nous a fait : il est dans l’histoire de l’humanité , le seul chef d’Etat qui s’est lissé les cheveux par honte de sa négritude, lui qui voulait se montrer comme un leader africain révolutionnaire... Minable, n’est-il pas ?!

    • 9 octobre à 16:49 | Turping (#1235) répond à Babah

      Babah,
      Concernant l’ère Ratsirakiste, le fossoyeur de la nation gasy, Diego ne voulait pas entendre du désastre causé par son mentor. L’esprit revanchard de 2002 en est une illustration du retour manqué de Ratsiraka en 2009.Rajoelina avait boudé la place.
      - Heureusement, que tout le monde n’a pas eu la malchance de subir 23 années de misères. Beaucoup de malgaches sont partis dans les années 80.Maintenant,ceux qui ont vécu 3 décennies à l’étranger, avec de situation convenable, le retour au bled vers le pays natal se faire. Il faut du courage, surtout pour reconstruire ce pays.

    • 9 octobre à 16:51 | Turping (#1235) répond à Babah

      Lire : le retour se fait rare.

  • 9 octobre à 12:13 | Jipo (#4988)

    @ Babah 🙏🏽
    CLAP CLAP CLAP, je plussoie !!!
    Ai maintes fois tenté : en vain de la faire entendre à l’ intéressé, autant demander à un boeuf de « voler », voir un âne se transformer en cheval de courses, résultat : il ne me cause plus, s’ obstinant même le nez dedans .
    Zanadralambo ne me contredirait pas ...
    Lui ai même suggéré qu’ il ne pouvait qu’ en croquer , un constat qu’ il n’ est pas le seul à incarner : hélas, et dire qu’ ils ont eu la chance d’ etre instruit , tel le forumiste : lefona, tout à son image .
    Avec l’ insolence de vous parler de « fondamentaux, d’ état fort », ( comme du temps de la dictature tant regrettée de ce trisomique aux pathologies polymorphes , qui s ’est jeté comme une sangsue sur ce qu’ avaient laissé les « colons » ; foulant aux pieds en « grandes pompes »ce qui l’ arrangeait et s’ accaparant tout ce qui rapportait financièrement quelquechose, au nom de la souveraineté et pardessus tout son complexe d’ « infériorité » !
    Quand on voit ce qu’ ils en font, on ne peut que s’ interroger , si ce n’ a pas été de la confiture aux henakisoa ...
    Un mot : Bravo !

  • 9 octobre à 12:49 | RAMBO (#7290)

    @RAMBO,
    Manga : Vos délectations perverses ne vous obligent de mêler votre foyer dans ce qui ne le concerne même pas et surtout quand vous vous y appuyez à son insu, pour démontrer la mauvaise foi qui est en vous.
    Rambo : Qu’est-ce qui vous permet de dire que je dis des choses à l’insu de ma femme et mes enfants et que cela ne les concernent pas ?...Sachez Manga que "Derrière un grand homme il y a toujours une famille et en particulier une femme formidable....Hillary , Ségolène, Lalao, sont des femmes d’actuels ou d’anciens présidents et que font-elles aujourd’hui est-ce qu’elles restent à faire le ménage à la maison ? Non...Ali Bongo, Bachar El Assad, Marine le Pen , Martine Aubry, Ny Hasina, Hajo, Roindefo sont les enfants de qui ? Qu’est-ce qu’ils font maintenant ? De la politique Manga , de la politique parce qu’ils sont nés dedans comme mes enfants aussi.
    Je vous fait un aveux Manga, nous sommes une famille d’administrateur...nous faisons de la politique depuis plusieurs générations et femmes et enfants y participent, je ne sais pas comment cela se passe chez vous...Mon grand père maternel était Chef de Gare à Ankofafalahy Fianarantsoa dans les années 40/50 il s’appelait Ratsimba Joseph...MRDM jusqu’au fond de ses tripes, il a été déporté en 1947

    Manga:Quant à nos ancêtres, il se pourrait qu’ils se sentent mal à l’aise dans la manière à laquelle vous vous défendez.
    RAMBO : Je ne suis pas sur la défensive Manga...je soutiens notre cher Président...j’ai mes raisons comme vous aussi vous avez vos raisons pour ne pas l’aimez...Peut-être vous défendez la cause d’un peuple qui souffre de la pauvreté, c’est un bon combat...mais vous même vous ne subissez pas les conséquences des politiques menées par nos anciens dirigeants dans ce pays...vous êtes au chaud à Lyon...moi et ma famille, nous avons subi directement la dictature économique de votre Dada, ma mère était morte faute de médicament au temps de l’Amiral alors nos combats ne sont pas pareils
    Manga:Vous avez certainement posé votre table basse sur de la moquette puisqu’en décryptant vos scripts, nos doutes ne cessent de nous impressionner :
    1- Dès la classe de sixième concernant l’existence des deux blocs, notre prof. d’histoire nous avait appris de ce qu’est la Loi du marché contrairement à vous qui prétendiez n’être en connaissance de cause que lors de votre soi-disant séjour en Aix-en-Provence. Est-ce que vous n’avez d’autre chose à ternir après vos propres sous-vêtements ?
    RAMBO : Chapeau si vous aviez appris la Loi de l’Offre et de la Demande en 6ème...deux blocs ? je suppose que c’est le bloc de l’Est avec la Russie et l’Ouest avec les USA ? Cela n’a rien à avoir avec la « fixation de prix du marché »...nous en 6 ème notre prof nous a appris « Prix de Vente = Prix d’Achat + Frais que nous retenions d’une manière simple P.V=P.A+F...Mais un peu plus tard nous avons introduit ce qu’on appelle »marge bénéficiaire« dans ce prix. Donc P.V=P.A+F+Marge bénéficiaire. Cela c’est au début du processus de la transaction mais par la suite »la fluctuation du prix" dépend de l’Offre et de la Demande sur le Marché.
    Manga 2- Tout en confirmant votre origine, vous traitez vos semblables de chinophobes, pour détourner leur attention sur les dérives à répétition du régime en place,
    RAMBO : Vous constatez comme moi que les Européens sont venus exploiter nos sous sol depuis des décennies sans que personnes ne contestent... alors pourquoi d’après vous quand ce sont les Chinois ils sont rejetés ? Pour moi, ces pauvres paysans sont manipulés par les cathos et les gros bonnets des anciens régimes ./ Mais moi personnellement même si j’y pense, je n’ai jamais utilisé ici le terme sinophobe ou chinophobe.
    Manga:3- Pas plus tard que jeudi dernier, nous ramène de conclure que la géographie ne fait pas partie de vos domaines de prédilection puisqu’au lieu de parler de Mandrare ainsi que de Menarandra, vous vous précipitez hâtivement vers Onilahy dont le projet serait pour vous incontestablement irréalisable.
    RAMBO : Ayant vécu dans le Sud de Madagascar je connais cette région... de Morondava jusqu’à Betroka en passant par Manja, Befandriana Sud, Antsirasira, Morombe, Toliary je connais Mandrare et Manarandra mais...j’ai eu l’occasion de traverser l’Onilahy et c’est le plus long fleuve de Madagascar..le débit est impressionnant et il y a vraiment de quoi faire pour irriguer le versant sud de cette région . Mais un projet commence toujours par une idée , la réalisation est une autre histoire.
    A suivre...

    • 9 octobre à 13:06 | RAMBO (#7290) répond à RAMBO

      @ MANGA Suite...
      Manga:4- Et quand votre boussole vous indique le sud, elle vous informe que ses habitants, et quelque soit le point indiqué sur le globe, sont tous maudits.
      RAMBO : C’est un constat c’est tout. Et je ne suis pas le seul à faire ce constat sur le Sud du Globe terrestre.
      Manga ;5- En ce jour du 08, vous continuez vos balivernes sur :
      5.a : une circulation d’une aussi grande agglomération qui a été perturbée par des prévisibles événements dignes de ne pas être « soutenus ».
      5.b : Et comme vous osez plaider la cause de toute une armée qui existe depuis la nuit des temps ; n’est-il pas nécessaire de casser tous ces officiers supérieurs et subalternes au grade de vatatay puisqu’ils sont tous, et selon vous, en formation permanente en cette ère du XXIè siècle ?
      Nous sommes en guerre contre qui exactement ? Mais tant que vous y êtes, la Russie pourrait bien vous fournir des armes bactériologiques pour garnir vos garnisons ; inodore, sans saveur, invisible, DADAJAO se débarrassera facilement de ses détracteurs.
      RAMBO : C’est vous qui êtes à côté de la plaque Manga...tous les pays de terre possèdent une armée même les îles perdues au milieu du Pacifique... Il na faut pas attendre une attaque extérieure pour former une armée... Dans leur formation le Chef leur dit tout simplement comment d’éviter de « tuer » les manifestants compatriotes. C’est tout. Parce que nous savons que c’est le but des fomenteurs de troubles...provoquer l’embrasement en poussant à tuer les forces de l’ordre pour demander de force la destitution du Président. L’histoire se répète Manga mais pas cette fois ci...nous avons tiré la leçon du passé. Je sais que tôt ou tard DADAJAO ne sera plus au pouvoir mais pour l’instant c’est lui mon et votre Président...Beaucoup disent ici « Misy farany ny zava-drehetra » ou « Toute chose à une fin ..OK mais nous n’acceptons pas que les »PORITRA SESA" merci Babah accélère ou précipite cette fin.
      Manga:5.c : Vous continuez de détourner l’attention en respectant l’ordre chronologique, mais en éveillant sans le vouloir la suspicion de vos lecteurs sur un soi-disant régime dictatorial de règne du Laitier : de l’inédit en seulement 10 mots, qui mérite d’être reconnu comme best-seller de cette fin d’année 2016.
      RAMBO : Le laitier est incontestablement un homme d’affaire averti...son grand erreur et le gifle de sa vie c’est la conséquence du fait qu’il est rentré dans la politique...il n’a pas fait des études supérieures mais il a « l’instinct » de l’appât du gain. Bref il aime l’argent et prêt à tout pour en gagner plus et encore plus...Si Dada Jao a dit « Ny kolikoly tsy hananako havana » Ravalo a plutôt dit « Ny vola tsy hananako havana » ou bien « Avec l’argent je n’aurai pas d’ami » et c’est ce qu’il a fait pendant son mandat...il a sabordé tous les entreprises locales qui marchent à Madagascar au profit de TIKO ( qui comporte plusieurs branches depuis le yaourt jusqu’aux travaux publics) qui décrochait tous les appels d’offre bidons de son époque à Ravalo.
      Moi et ma famille et tant d’autres, en temps que entrepreneurs étions victimes de cette « dictature économique » perpétrée par RAVALO Président + TIKO à Madagascar. Manga cela s’appelle aussi « délit d’initié » et mélange de genre (politique et affaires) et condamnables partout dans le monde...sauf peut-être dans certains pays d’Afrique et Madagascar ?
      Manga:Si je ne vous réponds pas à temps, ne veut signifier que qui ne dit mot consent.
      RAMBO : Répondez à votre rythme Manga rien ne presse. Si vous êtes « lent à la détente » c’est votre nature.
      A suivre...

    • 9 octobre à 13:09 | RAMBO (#7290) répond à RAMBO

      @MANGA suite et fin.
      Manga:Vous êtes un oiseau rare qui s’acharne de soutenir ce qui n’est plus défendable puisque que croire à une machine qui ne peut même pas démarrer (comme celle de son mentor) revient à dire que : « Ny atody tsy misy fa ny tainy no mamofona. »
      RAMBO : Je ne comprends pas cette « ohabolana » mangienne...c’est vrai je suis atypique, je ne suis pas le courant, je suis leader d’opinion mais pas follower , je ne fais pas partie des moutons de panurge ...je suis un véritable oiseau rare et mon épouse ne regrette pas de m’avoir comme époux et mes enfants comme Papa. Pardon de vous choquer encore mais je ne peux pas m’en passer de parler de mes plus chers au monde. Pour moi, il n’y a pas de sujet tabou, tout est politique même le choix de ce que vous allez manger ce midi. Nous le Dimanche c’est moi qui suis au fourneau (c’est ma passion en plus de la politique), les mpiasa sont en pause à l’Anjely Mainty à Anosy...Aujourd’hui "côtes d’agneau accompagnées de ptits légumes de saison et du riz Basmati). Bon appétit à vous Manga.
      Manga:On brade les terres à défaut d’aide de la communauté internationale. Une initiative bien propre à un régime au bord de gouffre après trois années bourrées de querelles que de provocation futiles en arguant la reconnaissance de la CI sur une élection bien pipée.
      RAMBO : Les aides de la CI sont là Manga...mais le gouffre provoqué par le querelle RAVALOJOELINA est exceptionnellement profond que même les USA le FMI l’UE et la Chine ensemble mettrons du temps à le combler..mais nous y arriverons Manga... ayons confiance à nos dirigeants. Contrairement à RAVALOJOELINA Dada Jao n’est pas un homme d’affaire averti.
      MANGA:Une question que vous n’avez pas donné suite : Pourquoi le HVM voulait-il rafler toutes les mairies ?
      RAMBO : J’ai déjà répondu à cette question mais Manga n’a pas peut-être fait attention ? C’est tout simple Manga...un parti politique , qu’il soit TIM, MAPAR ou HVM ou LR ou PS son objectif c’est d’avoir le maximum d’élus qui sont les fers de lance du parti dans les régions...Ce n’est pas un tort de vouloir rafler toutes les mairies, les députés, les sénateurs, c’est l’idéal même pour un parti politique mais cela reste un idéal parce que c’est impossible dans un pays ouvert et démocratique...en Corée du Nord c’est possible.

    • 9 octobre à 16:15 | manga (#6995) répond à RAMBO

      RAMBO,
      Plus de prétention que des résultats concrets, vous savez bien répondre en diagonale comme disait un des contributeurs tout récemment.
      Ex :
      - Comment puis-je vous croire quand je vous parle de Menarandra et de Mandrare, vous me répondez bêtement par l’axe Morondava-Betroka qui n’a rien à voir avec l’objet de discussion.
      Parce que pour vous, les japonais qui ont financé l’AES sont tous des ignares pour exploiter le Mandrare&Menarandra ?
      - Et quand on vous avait enseigné le Capitalisme, quelle rubrique domine le plus dans ce chapitre si ce n’est pas la Loi du Marché ?
      - Quant à votre regretté grand-père, il n’est plus là pour arbitrer, paix à son âme.
      Sur ce, je réitère votre façon d’interpréter les choses comme vous l’entendez et non comme il se doit.
      - Pourquoi je vous ai posé la question parce que je sais très bien comment vous réagirez ; exactement comme le raisonnement d’un élève de la classe de 9è.
      Sauf que si je n’ai intervenu sur le sujet due la reforme proposée par la CENI ainsi que sur cette fameuse formation projetée :
      La liste électorale finalisée par la Mairie diffère de celle révisée par le Firaisana.
      Autrement dit, c’est la Commune qui magouille pour faire gonfler la dite liste avec des gens que le fokontany conteste catégoriquement la domiciliation.
      J’ai participé à l’élaboration ; donc je connais ce qui se trame derrière : HALA-BATO, POINT BARRE.
      Vous n’avez la moindre conscience de ce que vous avancez ; il serait plutôt mieux pour vous de la fermer.

    • 9 octobre à 22:03 | manga (#6995) répond à RAMBO

      Est-ce que je suis condamné de rectifier les erreurs que vous ne cessez de commettre tout au long de votre post ?
      Laisse présumer que vous n’aviez obtenu le premier certificat de votre vie qu’en classe de sixième ; personne ne vous peut vous en vouloir.
      Cette formule fait partie d’un des programme dédiés à ceux du niveau VI, notamment ceux de septième ; un sujet que je n’ai même pas abordé et que vous avez tout de même évoqué avec autant maladresse.
      Comment pourrai-je admettre la moindre de crédibilité en vous, si vous ne vous souvenez même des bases que l’éducation scolaire vous avait inculqué.
      Je ne tire pas plus vite pour abattre mon propre ombre contrairement à vous qui parlez avant de mettre le moindre ordre dans vos neurones.

  • 9 octobre à 12:49 | Vohitra (#7654)

    Qui ose encore penser en se basant sur l’histoire politique de notre pays que les forces de l’ordre Malagasy reflètent encore le symbole de l’unité nationale ?

    Ces forces, c’est vachement inutile de continuer à les appeler « de l’ordre », avaient été marquées et le restent encore par trois fléaux majeurs :

    • Une forte ethnicisation et le népotisme
    • La corruption
    • Le culte de personnalité

    Le premier a fait que cette institution est presque dépourvue de meilleurs éléments efficaces aptes à assurer une sécurité publique acceptable, il est devenu illusoire même d’espérer avec cette pléthore de nuisibles en uniforme d’avoir une vue convergente sur ce qu’on entend par défense nationale, l’institution militaire est perçue par certaines familles et clans comme centre d’accueil pour les oisifs et paresseux incapables de suivre des études universitaires, comme un foyer de lutte contre le chômage, comme un héritage qui se transmet de génération en génération, il n’est pas rare de voir le grand père ainsi que son fils et petits fils ensemble en activité au sein de ces forces de désordre, comme étant le symbole de la puissance et autorité de certaines ethnies au détriment de l’appropriation intrinsèque des valeurs et principes militaires, être membre de ces forces est perçu par certains éléments comme un attribut permettant d’exiger du respect auprès de la population.

    Assurer la protection et défense d’un régime politique corrompu ne fait que propager à grande échelle au sein de cette institution l’internalisation de la pratique, de la manière de procéder, de la façon de cerner la mise en œuvre des attributions définies par les fonctions, toutes les chaînes de commandement sont réglementées à préserver et assurer les intérêts pécuniaires du plus gradé, les officiers et autres détenteurs de l’autorité de l’usage de la force ne font que calquer les mœurs et habitudes des politiciens (acquisitions illicites de villas et voitures de luxe, des liaisons extra conjugales à outrance…), les biens publics à leur disposition sont considérés comme des patrimoines personnels (matériels roulants et armements…)

    Enfin, le chef suprême est fortement perçu comme le père qui a le devoir et responsabilité de préserver la prospérité et les acquis des membres de la famille, de veiller à ce que les intérêts communs du dirigeant politique et institution militaire soient fortement imbriqués et liés à l’expression de la force de la puissance publique, ainsi, les membres de ces forces de désordre veulent bien rester plus près du bras nourricier du guide suprême…

    Tout au moins, l’adoption de l’autonomie réelle des Régions dans le cadre d’une République Fédérale pourra recentrer et recadrer les missions de ces forces au profit d’une sécurité publique optimale sous l’égide du président de Région, permettant aussi le redéploiement équitable de l’effectif de ces forces sur l’étendue du pays.

  • 9 octobre à 12:59 | kartell (#8302)

    Où se situe , aujourd’hui, la culture malgache ?
    Où sont ces intellectuels qui, hier, avaient fait de ce pays, une terre prometteuse vers un enrichissant d’une société qui demandait qu’à apprendre et à progresser ?…
    Les derniers intellectuels ont grossi les rangs de plus en plus garnis d’une diaspora qui regarde de loin, son pays natal sombré aux sons des ultimes soubresauts d’une démocratie, désormais, en guenilles !…
    Les élites n’ont jamais su faire partager leurs argents et ni leurs savoirs, Ratsiraka a maintenu pendant deux décennies son pays dans une pauvreté intellectuelle fabuleuse même s’il avait l’outrecuidance d’afficher sa culture dans des discours à la nation en français, soporifiques pour une majorité écoutant la voix incompréhensive de son maître !….
    L’amiral n’a été que l’arbre creux qui cachait une forêt d’inculture, il a préféré être le maître dans tous les domaines en laissant se creusait ce fossé pour mieux affirmer sa domination pathologique !….
    Au début de l’éclosion de l’informatique et de la vidéo, les « salles miteuses » de cinéma ne servaient que des films de kung-fu et de Rambo, voilà à quoi ont été instrumentalisées les nouvelles générations pour qui la violence est devenue culturelle !…
    Les alliances françaises et autres lieux d’une certaine culture ne sont plus fréquentées que par des personnes âgées et par une jeunesse opportuniste qui profite de l’aubaine pour faire ses devoirs à la lumière et lire quelques bandes dessinées, elles se sont transformées en café du pauvre, d’une francophonie à la dérive !….
    Le prêt des livres est devenu anecdotique, un certain nombre dort depuis des mois sur les étagères, en quête désespérée d’un lecteur !….
    Aujourd’hui, on a voué toutes ces espoirs déçus dans le dieu argent, affaires, combines, la culture est passée au second plan voir aux oubliettes parce qu’elle ne rapporte rien instantanément, parce qu’elle ne fait pas vivre, elle est devenue, aux yeux de beaucoup, une valeur prétentieuse voir périmée d’un Occident, donneur de leçons, comme pour la qualité de vie et de son environnement. Aujourd’hui, il y a plus de garde-fou, notre société, mille-feuilles, est livrée à ses pires démons, la culture n’est plus d’actualité parce qu’elle a déserté progressivement notre univers concentré sur l’immédiateté et sur une classe politique désespérément mercanti….
    Comme tout investissement, la culture en est l’un des plus fondamentaux, mais dans ce pays, on en fait l’impasse parce qu’il est considéré comme mineur ayant d’autres urgences, pourtant jamais résolues, et parce qu’elle ne correspond plus aux idées véhiculées par le monde politique, celui des affaires et par une société, obsédée par le mirage du dieu matériel !…

    Circulez, il n’y a plus rien à voir !…..

    • 9 octobre à 13:56 | Isandra (#7070) répond à kartell

      « Où sont ces intellectuels qui, hier, avaient fait de ce pays, une terre prometteuse vers un enrichissant d’une société qui demandait qu’à apprendre et à progresser ?… »

      Vous avez posé une bonne, grande question,...

      Ils sont dans leur immobilisme profond,...qui ne sont pas prêts à se réveiller et suivent tranquillement comme tous les simples citoyens spectateurs devant la télé sur leur confort salons les affaires nationales,...Ils attendent que les responsabilités et les pouvoirs parviennent chez en plateau d’argent,...sans abandonner leur confort pour les conquérir....

    • 9 octobre à 14:11 | Jipo (#4988) répond à kartell

      Bonjour Kartell.
      Vous avez hélas mille fois raison et cette inculture, tout comme celle de la « théorie genre » : (qui va bien a avec le mariage pour tous ) n’ est pas le monopole de Madagascar, elle est devenue mondiale, à l’ exception de certains Pays, Israel en tête .
      Le culte du Dieu argent, de l’ immédiateté, de l’ « in-vertu » voir incivisme est devenu « the way to follow » les vertus comme la patience deviennent des vices
      Une diabolisation sociétale & généralisée se dresse, face à ces fanatiques religieux entre autres .
      Le culte de l’ effort est foulé aux pieds, au profit d’ un affaiblissement général de la nature humaine, dans l’ unique but de mieux l’ asservir .
      Le devoir de résultat, laisse place à une médiocratie généralisée & méritoire puisque récompensée , les mauvais payeurs comme les racailles, sont protégées, au détriment du contribuable honnête , qui n’ a juste le droit, que de se faire plumer sans broncher sous peine de sanctions, une nouvelle race est entrain de naitre, l’ exemple à suivre : le mougeon 🐏/🐦 .

    • 9 octobre à 20:06 | vatomena (#7547) répond à kartell

      Cette élite malgache toute entière formée à l’époque coloniale était remarquable à double titre :Non seulement elle magnifiait sa source malgache ,elle avait de plus une intuition intelligente de la conscience occidentale .Elle vivait au plus haut dans sa double culture.
      Il aura fallu d’un Ratsiraka avec sa malgachisation pour ruiner l’éducation et rejeter le pays dans ses ombres.
      La France raymandreny,elle aussi,est entrée dans une phase de décadence mais curieusement cette décadence va plus vite chez nous que là bas.Ne tombons pas plus bas encore...

  • 9 octobre à 14:45 | Babah (#9347)

    C’est de cette fange ( fotaka ), sur lequel navigait le vaisseau-amiral ( fictif ) du marin Ratsiraka, qu’est issue notre armée gasy actuelle constituée de ces militaires-crabes ( foza ) avec cette mentalité prédatrice que nous constatons tous !

    Rien n’arrive au hasard : révolution orange et miaramilam-potaka sont le produit des 30 années de la révolution ratsirakiste.

    • 9 octobre à 15:19 | Isandra (#7070) répond à Babah

      « Rien n’arrive au hasard : révolution orange et miaramilam-potaka sont le produit des 30 années de la révolution ratsirakiste. »

      Et les Zanadambo de Ravalo créés spécialement pour chasser ce qu’il a qualifié à cette époque les sangliers,...sont ils produits de quelle révolution...?

    • 9 octobre à 15:26 | kartell (#8302) répond à Babah

      Les effets destructeurs de la dictature Ratsiraka sont innombrables et avec des effets collatéraux à effets retardants ….
      En plus de vingt ans de pouvoir absolu, il a forgé et ancré les mentalités de plusieurs générations, dans un concept étriqué du chacun pour soi absolu, baigné, par et avec, une immunité absolue, dévastatrice pour les institutions fragiles comme les nôtres…
      Il a surtout inculqué à la classe dirigeante que l’objectif du pouvoir était l’enrichissement personnel, familial et celle du clan…
      Il a tracé la voie à ses successeurs qui n’ont eu aucun mal à le suivre voir dépasser le maître avec une mondialisation, facilitatrice des circuits opaques.. ….
      Tout cela n’excuse pas ses « brillants » successeurs mais démontre que le système démocratique n’a jamais pris racine, faute de lui avoir laissé sa chance avec une absence totale pour y parvenir..
      La prise de conscience d’un petit nombre d’entre nous ne suffira pas à inverser quoi que ce soit, elle restera anecdotique et purement marginale…

    • 9 octobre à 17:23 | Turping (#1235) répond à Babah

      Babah,
      Et c’est la raison pour laquelle, il faudrait revoir, diminuer l’effectif des militaires en surnombre.
      - L’insécurité actuelle avec les proliférations d’armes n’est que le mauvais héritage sous l’ère Ratsirakiste.
      - Les vols de Zébus, la dahalohisation du système ne date pas d’hier ni depuis 2002 mais bien avant au temps des feux :Colonel Manjary, le général Jean Paul Bory, Raveloson Mahasampo,...
      - Justement, les militaires ont perdu leur bonne image à partir de 1975 car ils ne servaient pas grand-chose à part l’asservissement, comme un rôle d’injonction pour protéger un pouvoir en place ou commettre un coup d’état.
      - Donc, dire que l’armée dans un pays comme Madagascar qui ne dépasse pas le seuil du sous développement, avoir des colonels de réserve comme des généraux en pagailles comparables aux USA ne servirait à rien, surtout pour la démocratie. Malheureusement, il n’y a pas de vraie rupture mais la continuité dans la médiocrité.
      Un contre exemple :Au temps de Ramanantsoa, le nombre de généraux, des vrais se comptent pas les dix doigts. Le feu Colonel Roland Rabetafika était resté 10ans au grade de colonel avant d’être promu général de brigade pourtant un ancien saint cyrien.
      Depuis les années 80,les étoiles s’achètent au kilo avec la mentalité pourrie y afférente.

    • 9 octobre à 22:36 | kartell (#8302) répond à Babah

      @ Turping

      Le directoire militaire de 1975, soutien inconditionné de Ratsiraka, l’avait porté à bouts de bras pour son accession au trône en signant le jaillissement d’une caste militaire, faiseuse de présidents élus ou pas ! :

      1972 : un et unique général
      1985 : 125 généraux, 7OO colonels pour une armée de 3O OOO hommes !
      2O16 : + de 4OO généraux et un bon millier de colonels ?

  • 9 octobre à 15:53 | Isandra (#7070)

    Bon, C’est facile de tout mettre sur le dos d’une seule personne la décadence de notre pays actuel,...en oubliant quelque frange ou catégorie des personnes,...

    Par ex : Ra8 si je ne parle que de lui, c’est lui qui a prouvé aux autres entrepreneurs qu’on peut développer rapidement sans partage ses sociétés, et concurrencer facilement les concurrents, voire accaparer le marché...quand on est au pouvoirs,...Durant les dernières élections présidentielles, nous avons pu constater que les opérateur économiques ont participé de façon directe ou indirect à la politique,...car ils ont bien reçu les leçons de Ra8,...

    • 9 octobre à 16:10 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Nous avons constater que bon nombre d’opérateur économique ont participé,...

    • 9 octobre à 16:41 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      On pourrait citer aussi les intellos qui ont fui le régime Ratsiraka,...ils ont laissé à leur cadets et enfants la leçon de lâcheté,...il ne faut pas sacrifier votre confort pour le pays,...et actuellement, leur enfants deviennent à leur intellectuels, ils suivent le pas de leur parents,...« No sacrifice », d’où leur immobilisme actuel,...Pourtant, ils ont souvent de bonnes idées pour développer notre pays, quant à affronter les difficultés pour qu’elles se prévalent, ils abandonnent vite,...parce qu’ils ne connaissent pas le courage et l’audace,...

    • 9 octobre à 18:07 | Jipo (#4988) répond à Isandra

      Comment imaginer que des « zintellos » s’ acoquinent avec des nuisibles, sans foi, ni loi, pour ne pas dire , dans le meilleur des cas : des pourris ; qui plus est inkultes ???

  • 9 octobre à 20:46 | RAMBO (#7290)

    @ MANGA
    Vous me taxez de prétention et voici ce que vous dites... "Pourquoi je vous ai posé la question parce que je sais très bien comment vous réagirez ; exactement comme le raisonnement d’un élève de la classe de 9è. ...Donc vous prétendez avoir la supériorité sur moi pour prétendre me piéger...car vous saviez d’avance comment je réagirais, niveau 9 éme ? hum Ce n’est pas comme cela qu’on mène un débat politique Manga...il ne faut jamais sous estimer son interlocuteur en politique...parce que vous m’avez posé des tas de questions ..est-ce que je vous ai traité d’avoir le niveau des petites classes ?
    Donc vous aussi comme dit Babah vous êtes le pur jus des fruits de l’ère Ratsirakienne...Vous avez horreur du Capitalisme qui a pour conséquence pour vouis la Loi du Marché donc la loi du plus riche ou du plus fort ? Vous voulez instaurer chez nous le dirigisme ( ou Capitalisme d’Etat) où c’est le pouvoir central qui fixe le prix...Seul la Corée du Nord persiste dans cette politique.

    Pour ce qui est listes électorales contrairement à vous, je n’ai pas participé à leur élaboration...tout ce qui est technique stratégique magouille là dedans je n’ai aucune connaissance...votre question piège encore une fois était alors mal placée ou posée...parce que en tant que politique, je vous ai répondu sincèrement que le but et les avantages d’avoir le maximum d’élus pour un parti politique sont reconnus dans tous les pays du monde.

    • 10 octobre à 02:22 | manga (#6995) répond à RAMBO

      Je pars par le principe :
      « Respectes tout le monde, même à celui ou celle qui est victime de quelconque déficience. Mais à partir du moment où l’interlocuteur commence à ne rien (ou fait semblant de ne rien) admettre, tu n’as qu’as lui rendre la monnaie de sa pièce. » : point barre...
      Je n’ai aucun adversaire et surtout quand il s’agit de votre personne ainsi qu’à la façon dont vous même définissez de ce qu’est la politique.
      Et vous ne pouvez pas le nier comme je vous l’ai souvent répété que : Je n’ai aucune appartenance, ne suis membre, que sympathisant d’un groupement politique. Je mange de la sueur de mon front en sachant pertinemment que la politique ne fera jamais de moi un extra-terrestre (hi hi hi !!!)
      Ayez les pieds sur terre :
      - Vous avez regrettablement reconnu que le prix de vente est une formule faisant partie des programmes de la classe de septième.
      - Etant instruit dans des établissements de renom comme celui de l’Aix-en-Provence, vous vous délectez en vous induisant encore une fois en erreur que la Loi du marché ne s’apprend qu’à l’université.
      Et voilà, vous prétendez avoir conquis toutes les communes du territoire, ne sachant nullement le but de cette machiavélique démarche :
      - Posez vous la question sur le cas de SabNam : pensez-vous vraiment déduire que votre parti soit reconnu inconditionnellement dans le monde de la politique ?
      Mais il n’y a que vous qui prétendiez en être un inconditionnel ; mais essayez de détourner votre regard sur ceux qui vous entourent, et vous saurez de ce qu’ils s’y attendent :
      - Ceux qu’a fait DADAJAO à son mentor, ne se retournera que contre lui et exactement par ceux qui l’entourent.
      Reveillez-vous et cessez le déni, la logique est quelque part dans vos neurones.
      Je n’ai aucunement l’air d’un politicien et je n’en voudrai point jusqu’à mon dernier souffle. Ceci étant, cherchez-en un autre puisque je ne serai jamais votre adversaire sous cet angle.

  • 10 octobre à 12:53 | GADSDEN_FLAGIVANDRY (#8661)

    Des militaires malgaches corrompus ? ça alors ! manquerait plus qu’ils trahissent leur chef d’état (oupsss !!! c’est déjà arrivé)

  • 10 octobre à 15:30 | papangue (#9623)

    Akory lahale,
    Salama anareo o !

    @punchline

    les FRS des G.O !

    Bravo !
    Apprenez votre Histoire ,et ne faites pas l’apologie d’un régime procolonial.

    Un certain 13 mai 1972 ,les FRS tirèrent syr la foule , 50 morts . Face à la résistance, l’armée et la gendarmerie furent appelées en renfort mais refusèrent de tirer sur la foule.

    Auparavant, 1971 le Sud , la famine, Ratsimandrava envoyé pour rétablir l’ordre ...

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 437