Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 29 septembre 2016
Antananarivo | 02h42
 

Société

Assainissement

Le nouveau directeur du SAMVA sera-t-il plus efficace ?

vendredi 3 avril 2015 | Léa Ratsiazo
PNG - 197.4 ko
Roy Rasoamaromaka (Photo www.canalnews.net)

Le dernier conseil des ministres a procédé au changement à la tête du SAMVA (Service Autonome de Maintenance de la Ville d’Antananarivo). Roy Rasoamaromaka est ainsi limogé et remplacé par Ratsimbazafy Andrianarisoa Serge, nouveau directeur du SAMVA. Reste à savoir si ce changement de direction va apporter des changements au niveau de l’assainissement de la capitale qui croule sous les ordures. Maintes fois, l’ancien directeur du SAMVA a expliqué que son département fait face à un manque cruel de financements pour faire face à toutes ses obligations. Selon lui, le SAMVA a besoin de 10 millions d’ariary par jour pour enlever les ordures mais dispose à peine de 7 millions d’ariary. 40 camions sont nécessaires pour enlever les 1500 tonnes d’ordures quotidiennes de Tana mais au maximum 30 véhicules sont opérationnels. D’où l’amoncellement des ordures partout. Le changement de tête n’apportera rien si le département doit toujours travailler dans les mêmes conditions, à moins que l’ancien directeur n’ait failli dans la gestion en soi.

6 commentaires

Vos commentaires

  • 3 avril 2015 à 08:29 | betoko (#413)

    Roy Rasoarimaka est le 32 éme personne limogée par le pouvoir en espace d’un an et demi . Est ce que le limogeage du ministre de l’industrie , du ministre de l’énergie , et pdg d’Air Mad , de l’ACM du DG du trésor , du Dg de Jirama avaient changé quelque chose ? Par contre il est urgent de limoger Henry Rabary-Njaka , Rivon-doza Rakotovao , le ministre de l’intérieur , le président de l’assemblée nationale , . J’en oublie d’autres certainement

    • 3 avril 2015 à 09:50 | Be-Tsikera (#8458) répond à betoko

      Mr Ingah Rakotobe, la question n’est pas de dénombrer combien des gens limogés par le régime actuel mais de savoir si tous les moyens et les conditions de travail requis sont réunis pour qu’on puisse mener à bien notre boulot ?
      Tous ceux qui ont effectué des études et diplômés sont capables de faire quelques choses pour le pays mais ce qui manque c’est l’ARGENT.
      A titre d’anecdote : Si vous avez 100 camions pour le ramassage des ordures de Tana et que vous n’avez pas de CARBURANT, à quoi servira-t-il votre diplôme et votre compétence, ...?

    • 3 avril 2015 à 16:25 | betoko (#413) répond à Be-Tsikera

      Donc limogé quelqu’un ne servira à rien , ce que je disais

  • 3 avril 2015 à 09:39 | jansi (#6474)

    Bonjour,
    Un dispositif special de generation de recettes specifiques a ete concu et mis en place en 1991 pour gerer les ordures menageres et le reseau d’assainissement de la vieille ville de Tana (Samva), pour entretenir le systeme d’assainissement de la Plaine de Tana (Apipa), et pour concevoir et etudier toutes dispositions nouvelles pouvant améliorer la situation dans la plaine de Tana intra et extra muros (Bppar).
    Ce dispositif financier repose sur la capacite de recouvrement de la Jirama (factures) et la capacite de gestion du fameux Tresor public. On se souviendra alors que tout recemment, il avait fallu l’autorite intransigeante du nouveau PM Ravelonarivo pour que le fameux sieur Orlando (encore en place a cette epoque) consentit de debloquer les fonds necessaires a la Cua et au Samva.

    Ces activites de Samva et Apipa etant fonctionnelles et quasi routinieres, le dispositif de financement doit etre sans faille. Ce qui devrait empe her le Tresor public de n’en faire qu’a sa tete sous prétexte de bonne gouvernance. En realite le patron dj Trésor de l’époque avait des visees politiques. Ce n’est pas pour rien que des forumistes s’étaient empressés de lui attribuer telle ou telle attribution politique genre maire ou meme plus.

  • 3 avril 2015 à 19:05 | jangobo (#8776)

    Et la vaudeville continue.

    Les attributions du maire de la Capitale restent toujours floues.

    Le maire ne répare pas les rues de la ville car le gouvernement s’en charge.

    Le directeur de la SAMVA, ainsi que de l’APIPA et peut-être que d’autres encore ne sont pas désignés par le Maire mais par le conseil des ministres. Et l’on ne sait s’il y a droit de regard du Maire ou décision venant d’en haut.

    Le gouvernement est peut-être en train de concocter un texte qui désignera l’adjoint au maire et non les délegués par le conseil des ministres.

    Et dans le cas où le prochain Maire ouvre trop sa gueule, ce sera la désignation d’un PDS qui est prérogative du Gouvernement.

    Et pourquoi ne pas sortir d’un texte comme quoi, le PDS sera l’adjoint au maire ?

    Et les prochains conseillers municipaux seront les candidats malheureux à la Mairie et bonjour la cacophonie politique.

  • 8 avril 2015 à 12:36 | FAHJUNZI (#424)

    Nous nous sentons trompé, trahi ? Malheureusement les personnes, elles pouvaient être de bonne foi, elles ont seulement agi avec les FACULTES, les POSSIBILITES qui sont les LEURS.
    C’est à la personne qui le nomme d’être LUCIDE et de ne pas placer sans réflexion ses espoirs en ELLES.

Annonces

Avis de décès

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 90