::::  Site web indépendant, sans attache avec le journal papier  ::::  Les dernières actualités  Actus Générales    Annonces personnelles  Annonces    ::::    Facebook    Twitter    Google+ Google+   ::::
Antananarivo | 04h53  :  11°C  :  Clair de lune et nuages épars
jeudi 21 août 2014
 

 > Politique

Décentralisation

Le ministre de l’Intérieur condamne un « coup d’État »

vendredi 17 février 2012, par Bill

Le ministre de l’Intérieur, Florent Rakotoarisoa est monté ce jeudi 16 février sur ses grands chevaux pour dénoncer et condamner ce qu’il estime comme un véritable coup d’État de la part de la ministre de la Décentralisation, Ruffine Tsiranana. Cette dernière s’est permis de destituer des maires et de nommer à leur place des Délégations spéciales ; rôles et fonctions dévolus uniquement au ministère de l’Intérieur et suivant des procédures bien précisées par la loi et les règlements, tel que stipulé par l’ordonnance 2010-009 du 7 octobre 2010. Florent Rakotoarisoa a fait part à la presse de son indignation car, à sa connaissance et au vu des documents dont il dispose, Ruffine Tsiranana a pris l’initiative d’installer ce jeudi 16 février des Délégations spéciales (composées chacune d’un président et de deux vice-présidents) dans les communes d’Antsohihy, Andrabe, Ambanilia et Befotaka Avaratra. C’est de la pure et simple usurpation de pouvoir et de fonction et un non respect de la hiérarchie des textes (une ordonnance est supérieure à un arrêté), martèle-t-il, révolté devant la presse. Le ministre Florent Rakotoarisoa promet de descendre ce vendredi 17 février sur le terrain et de rétablir la situation à la normale, autrement dit d’empêcher ces Délégations spéciales de s’installer et de fonctionner. Il s’insurge contre le mépris des textes et des conseils et recommandations que les techniciens du ministère de l’Intérieur ont partagés au staff du ministère de la Décentralisation. En même temps, il déplore que la ministre Rufine Tsiranana ait pu bénéficier pour installer ces Délégations spéciales, d’un arrêté de la Primature en date du 10 février 2012.

   Imprimer cet article    Enregistrer au format PDF    Partager
 9 réactions Lire les commentaires
  • Le ministre de l’Intérieur condamne un « coup d’État »
    17 février 2012 11:03, par Raol (#529)

    On voit de plus en plus claire sur la situation dans ce gouvernement pseudo-union national. Moi, personnellement, je vois un PM qui se dit neutre mais que je trouve proche des 3 mouvances (pour ne pas dire protecteur des 3 mouvances), les ministres des 3 mouvances et Cie, et d’autre part les autres ministres plutôt proche de la révolution orange (ou qui soutiennent Andry Rajoelina). Il n’y a pas de surprise : ce jeu est déjà connu d’avance. Quoi qu’on dise, ces personnalités défendront toujours leurs patrons respectifs (il y a cependant des exceptions) ... c’est utopique de croire qu’ils travaillent tous pour le peuple... c’est ce qu’ils disent tous, sauf que maintenant, on peut voir de plus en plus claire : ils ne jurent que pour leurs manitous. Et je comprends cela mais cette situation ne doit plus durer longtemps. Il faut impérativement passer à la vitesse V et organiser les élections. Ce que je réitère c’est que l’impunité n’a plus sa raison d’être. Que les fautifs paient !

  • Le ministre de l’Intérieur condamne un « coup d’État »
    17 février 2012 11:52, par jansi (#6474)

    J’ai relu les anciens posts de ce forum où l’idée d’un gouvernement de techniciens était longuement débattue puis rejetée par l’actualité du moment.
    Est ce à nouveau une alternative à reflechir ?

  • Le ministre de l’Intérieur condamne un « coup d’État »
    17 février 2012 13:22, par RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    Monsieur le Ministre de l’Intérieur.
    - "Que restent-ils à la charge du Ministère de l’Intérieur :
    - les élections ....pluff,
    - FIS et DST rattachés (Où exactement) au secrétariat de la Présidence ou ailleurs,sans oublier le Ministère de la sécurité intérieure et du secrétariat de la Gendarmerie.

    Aménagement du territoire et décentralisation des Ministères de « PROPAGANDE »,inutiles durant la TRANSITION

    Basile RAMAHEFARISOA
    b.ramahefarisoa gmail.com

  • Le ministre de l’Intérieur condamne un « coup d’État »
    17 février 2012 17:26, par bary (#4906)

    Plus un coup fourré qu’un coup d’état, à mon avis, de la part d’une ministre éprise de partialité manifeste. Une entourloupe !
    Et toujours le premier d’entre eux - comme à l’accoutumée - qui est mis en porte à faux ; ou placé sur la tangente. Qui semble affectionner le milieu de travail cacophonique, tumultueux, emmêlé.
    Alors, Bazar ? ou foire d’empoigne ?
    S’attendre à des résultats, dans ces conditions, relève d’une vue de l’esprit .
    Le précèdent gouvernement n’avait connu autant de couacs et de discordes, bien que fait d’éléments aussi composites que celui-ci. Peut-être plus responsables et effectifs étaient ses membres. Et c’est tout à leur honneur.
    Aujourd’hui, Peut-on apparaître autrement qu’ainsi accoutré ? lorsqu’on sait que la règle , c’est : à toutes fautes, miséricorde !
    Demain,c’est s’entendre dire sur tous les tons : à tous pêchés, impunité !
    Et dire que les contribuables ne peuvent que les banquer !- fussent-ils, auteurs d’un quelconque :« crimes et sentiments ».

  • Le ministre de l’Intérieur condamne un « coup d’État »
    17 février 2012 20:15, par che taranaka (#99)

    TSY MISY FANJAKANA INTSONY ETO FA SAMY MANAO IZAY SAIM-PANTANY.

    Un ETAT ,un GOUVERNEMENT..ne peut être que les REPRESENTANTS du peuple...son POUVOIR est celui du peuple...

    le PEUPLE malagasy ne s’est jamais exprimé en toute LIBERTE voici l’EXPRESSION de ce DYSFONCTIONEMENT...

    Des ELECTIONS LIBRES et TRANSPARENTES et DEMOCRATIQUES..sont les SOLUTIONS...mais toute une REVOLUTION dans la tête et dans le coeur est à faire...
    ...et ce n’est pas avec les PROTAGONISTES ACTUELS que celà est possible...

  • Le ministre de l’Intérieur condamne un « coup d’État »
    17 février 2012 20:40, par che taranaka (#99)

    Issu de la conférence que le professeur Raymond Ranjeva a donné ce matin, il a annoncé que la feuille de route n’est plus une solution. L’unique résolution reste la réconciliation

    SOBIKA

    Il a raison cette FEUILLE DE DOUTE aboutira au minimum à un dialogue de sourd..chacun interprète à sa VISION la FEUILLE et peut même aller plus loin..

    les PROTAGONISTES ACTUELS JUSQU’AU- BOUTISTES avec leur MANITOUS RESPECTIFS ne font que faire perdurer la crise..et enfoncer encore plus le peuple dans la MISERE...

  • Le ministre de l’Intérieur condamne un « coup d’État »
    17 février 2012 22:17, par niry (#210)

    moi, je ne comprends plus rien à rien, ni qui est qui dans ce schmilblick..

    Je fais juste confiance au premier ministre, Omer Beriziky !

  • Le ministre de l’Intérieur condamne un « coup d’État »
    17 février 2012 22:26, par che taranaka (#99)

    le camps en face fait confiance à TGV...etc..

    le VAHOAKA en réalité est DEBOUSSOLE.....

    TGV fait CONFIANCE à Chataignier..à la FRANCE...

    Ravalo fait confiance à la SADC...

    notre DESTIN nous echappe....

Vols, Hôtels, Séjours :
Les meilleurs prix

Un Top des prix tous les jours


La météo à Madagascar

 

Nous suivre

     
Publicité sur Madagascar-Tribune.com

 

Le Petit Futé

 

  • Version pour Smartphone
  • m.madagascar-tribune.com

  • Version pour IPhone
  • iphone.madagascar-tribune.com

    Visiteurs connectés : 76  



    Mettre en page d'Accueil | Ajouter á mes Favoris | Newsletter | © Madagascar-Tribune.Com | Propulsé par Vahiny |  Motorisé par SPIP

    Découvrez aussi : Xbox 360