Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 27 septembre 2016
Antananarivo | 08h04
 

Médias

Radio Mada

Le ministre Gilbert Raharizatovo précise

jeudi 7 mai 2009

« Le mardi 5 mai 2009, le journaliste Ramanantsoavina Evariste a été arrêté pour les besoins de l’enquête. Radio Mada n’a pas observé les cahiers de charges et, après une décision de fermeture, elle émet sur d’autres fréquences. C’est une radio pirate, d’une part. D’autre part, ces matériels ont été saisis parce qu’ils ont servi à diffuser des fausses nouvelles, à inciter à la guerre civile. Parce que la Radio Mada n’a pas observé la loi, elle a du être fermée ». Ce sont les propos de Gilbert Raharizatovo, ministre de la Haute Autorité de Transition (HAT) en charge de la Communication et de la Culture.

Les démarches entreprises

La Radio Mada a été l’objet d’une lettre de mise en demeure en date du 27 mars 2009, de la part du ministère dess Poste et Télécommunications et de la Communication de la Haute Autorité de Transition (HAT) mais sans suite ; la Radio Mada a continué à émettre. Une décision de fermeture de la station a alors été prise par le ministère de la Communication et de la Culture. Un huissier a été mandaté pour exprimer la signification de commandement mais aucun responsable de cette station n’était sur les lieux.

Le ministère a alors obtenu du Tribunal de Première instance, une grosse ou une ordonnance en date du 27 avril 2009, une autorisation de saisie des matériels et équipements de la station Radio Mada, où qu’ils se trouvent. C’est lors de l’exécution de cette ordonnance que la station Radio Fahazavana a été perturbée et le ministre s’en excuse. Radio Mada reste introuvable. Le ministère n’en démord pas et obtient suite à une plainte à Parquet, une décision de perquisition et arrestation pour enquête des responsables de la station Radio Mada.

Recueilli par Bill

13 commentaires

Vos commentaires

  • 7 mai 2009 à 06:21 | rivokely (#653)

    Vous, qui clamez appliquer la loi, n’êtes même pas légal. Vous faites partie d’une organisation de putschistes et de voyous avides de pouvoirs et de richesses.

    Vous ne reignez qu’avec des armes en semant la terreur et l’intimidation.

    Tôt ou tard ces armes vont être rangées ! Tôt ou tard vous allez revenir parmi nous ! Tôt ou tard vous allez payer. Soyez en sûr !

    • 7 mai 2009 à 08:03 | bemabema (#534) répond à rivokely

      Tot ou tard ces armes vont vous tuer - mba misaina ry zatovo ah

    • 7 mai 2009 à 14:57 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à rivokely

      RIVOKELY !!!!La Haute Autorité de la Transition est le pouvoir exécutif à MADAGASCAR en 2009.Bien sûr,vous aurez du mal à avaler une telle situation.Cette autorité applique et appliquera les lois existantes à MADAGASCAR durant cette période de transition.Les forces de l’ordre sont là pour servir le « PAYS » et assurer la sécurité des biens et la sécurité des personnes.Tôt ou tard ces forces de l’ordre sont au service de la « NATION » quel que soit le régime.Pas de menace,chère rivokely en disant :« Tôt ou tard vous allez payer.Soyez en sûr ! »La Haute autorité de la transition est là pour 19 mois au maximum,mais les forces de l’ordre reste et restera au service de MADAGASCAR.Les lois malgaches continuent et continueront d’être appliquées.Acceptez l’existence de la H.A.T.,DADA va rester se reposer chez les africains.
      Basile RAMAHEFARISOA

    • 8 mai 2009 à 05:54 | rivokely (#653) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Si les lois existantes sont faites pour être appliquées, les putschistes doivent s’en aller, et laisser la place à l’administration légale. Personne n’est tenu de suivre les lois tant que ces voyous tiennent le pays sous leurs armes.
      Les « tôt ou tard » ne sont pas des menaces, ce seront des faits. Nous prenons notes des « qui a fait quoi et contre qui ». Et encore une fois « soyez en sûr ».

  • 7 mai 2009 à 07:35 | kamis (#221)

    L’attitude de l’« ex-ministre » Andriatavison quant à la fermeture de radio VIVA n’est pas étonnant vu qu’il n’est pas journaliste. Mais quand il s’agit d’un grand journaliste (de notoriété incontestable) devenu « ministre » (de l’information de surcroit) qui prend une part active à la fermeture d’une station, surtout dans un contexte politique difficile, c’est le monde à l’envers. Qualifier Radio Mada de pirate est ridicule, quand tout le monde sait que cette chaine a existé bien avant MBS. MADA ne respecte pas le cahier des charges (qui est la « Constitution » pour les médias) ?? Mais l’exemple vient d’en haut !! La HAT respecte-t-elle la constitution ?? Quelle ordonnance ou décret à instituer le CNME du couple Charles-Lilyson ??
    Ce cher Gilbert doit revoir sa copie avant d’avancer quoi que ce soit !!

    • 7 mai 2009 à 15:04 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à kamis

      kamis !!!ce n’est pas une question de « personne ».Un journaliste doit-il profiter de sa position « média » pour inciter les personnes-partisanes à se révolter en permanence contre « un régime installé ».Un jour,il faut appliquer les lois existantes ou il faut quitter le pouvoir.Basile RAMAHEFARISOA.

  • 7 mai 2009 à 11:00 | JNarivony (#2385)

    HAHAHAHAHA !
    Mihomehy aho (mba tsy hitomanizako) mahita ny rediredy isan-karazany, na ny an’ny TGV na ny an’ny legalistes. Mandritra izany fotoana izany, ny « vahoaka » mitady, mikikitra, ny hanina ohanina omaly...

    Traduction :

    Ah, je ris (pour ne pas pleurer) quand je vois vos divagations, TGV ou legalistes. Pendant ce temps, le « peuple » s’évertue, se tue à chercher la bouffe qu’il aurait dû manger hier...

    JN

  • 7 mai 2009 à 12:18 | meloky (#637)

    Hoan’ny mpanao kritika mahereza ary hoan’izay manompo atao araky ny ara-dalana dia samia maehereza fa antsika daholo ireny. Ao anatin’ny vahoaka daholo ireny fa tsy an-kanavaka.
    Kanefa raha mihoa-pefy anarina ! Atreho ny androany fa ny omaly efa lasa !!!!

  • 7 mai 2009 à 13:26 | zana47200 (#227)

    je trouve dommage que Gilbert Raharizatovo, historien avant d’être journaliste soit aussi défaillant que cela. le problème pour les malagasy en ce moment n’est pas d’être au figé à écouter telle ou telle radio. Le principal problème des malagasy c’est de trouver ce qu’ils ont à mettre sous les dents aujourd’hui. Fermer une station radio ou emprisonner un journaliste ne résoudront pas le problème que les malagasy endurent en ce moment.
    Si les commandants et colonels veulent agir à leur guise, ils ont les mains libres pour le faire, mais que Gilbert Raharizatovo les cautionnent, il y a un grand couac dans la déontologie du journalisme qu’il doit savoir, sauf s’il est passé journaliste seulement avec sa licence d’histoire.

  • 7 mai 2009 à 14:24 | Sitraka (#1700)

    Voilà un pseudo-ministre habitué à raconter des histoires ; bien entendu le pouvoir armé auquel il fait partie n’a pas incité à la guerre civile depuis le mois de décembre 2008. Vous avez la force pour le moment, messieurs de la HAT, mais rappellez-vous du dicton « qui frappera par l »épée périra par l’épée", et ce ne sont pas vos mensonges qui empêcheront la vérité d’éclater un jour !

  • 7 mai 2009 à 16:07 | Bena (#494)

    Analyste politique, il ne peut pas ignorer qu’ils font de l’imposture !

    Un menteur comme lui est pire que Charles le tueur !

    Mais l’histoire n’est pas finie, et beaucoup n’ont pas la mémoire courte.

    Qui vivra verra.

  • 7 mai 2009 à 18:47 | Boto (#1954)

    De inona izany no azo ilazana an’i le8 izao. valy fongika fongaka, sa ny tody tsy misy fa ny atao no miverina, sa mpamosavy milevina amorondalana ka mahatantesa valin-kitsaka, sa ela nitoratorahana ka nahavoa mason’angatra, sa raha maty aho matesa rahavana, sa gisa nangala-ketsa ka izy nangalatra indray no avo vava, sa goes around comes around.....

  • 7 mai 2009 à 22:51 | ikopa (#671)

    Mba meteza re isika mijery zavatra @ fomban’olona matotra sy tompon’andraikitra @ izay lazain’ny vavany.

    Ny t@ andron’i Dadavalo, inona no nisy ?

    - nakatona ny radio « privée » tany Toliary( le an’i "Kofondy io), kanefa dia tsy naniraka olona hanamboatra na hanipy cocktail molotov, na hanao hazalambo mpiasam-panjakana, na hanao barazy any anaty tonelina...

    - torak’izany koa ny radio « privée » hafa tany Toamasina(le an’i minisitr’i Zafy io).

    Sy ny maro hafa

    Dia andeha @ izay horesahina ilay momba an’i « VIVA » connection.

    Inona tokoa moa le izy t@ iny ? DE hoe nandefa manontolo ny « rediredin » i Deba.Nandramako nohenoina manontolo tao @ DAILYMOTION le izy ary de naverimberiko sy noraisiko noty an- taratasy mihitsy mba tsy hampiteniteny foana.Ary afaka manao izany isika rehetra.Tsynaharenesako tao na dia kely fanosehana ny gasy handeha hilahatra handrava ny fanjakan-dra8. Tsy nisy tao famporisihana olona hanao adim-poko. Tsy nisy tao fanompana na fitenenan-dratsy mpitondra. Ny heno tao dia olona malahelo fa lavitra ny tanindrazany sy ny havany, olona miferinaina fa tsy afaka mandevina ny mpiray tampo aminy ; olona manambara ny zavatra eritreretiny efa nataony hoan’ny mpiara-belona taminy.....

    Dia hilaza ve izany isika fa tsy azo atao ny manao filazana zavatra momba izany ao anaty tany oe demokratika, na mandefa manontolo ny horonan-tsary miraikitra izany fanambarana izany ?

    Dia andao ary isika hiantso ireo fikambanana lazaina fa miaro ny zon’ olombelona na ireo saropiaro @ fahalalahan’ny fanaovan-gazety.

    Ka aseho azy daholo ireo rehetra ireo.

    Ary avy eo, asaina lazain’ingahy Gilbert raharizatovo ny lazainy oe antony sy ny fandehan’ny nahatonga an-dry zareo HAT nanao izao fihetsika izao t@ ny radio Mada sy radio fahazavana, ary nisambotra le mpanao gazetin’ny radio Mada io.

    De ampitahaina.

    Mino ve ianareo fa hanaiky tokoa ireo vazaha ireo fa i ra8 dia olon-kendry demokratika raha nitondra ka dia nanaja tanteraka ny zon’olombelona sy ny fahalalahan’ny mpanao gazety fa i Andry no devoly lava rambo mpampihorohoro sy mpanitsakitsaka ny zon’ny olona ?

    Izaho aza mba nahaheno ireny fitaomana olona mivantana t@ radio Mada hanamboatra cocktail molotov ireny dia nanao hoe foin’Andriamanitra ho faty toy ny libaney ny gasy.

    Dia tadiavinareo tsy handray fepetra ny fanjakana ? Nanao fampitandremana izy, avy eo nandrahona ny hanakatona sy hangorona ny fitaovan’io radio io, nampandre fa hampiakatra fitoriana eny @ fitsarana.Nandefa miaramila nanatsoaka emetteur.....

    Ny dikan’izany dia hoe tsy te-ho tonga @ ilay fampiharana ny fanasaziana ny minisitera.Na dia ny hialana @ fiampangana azy hoe « mamely ny zandry madinika » aza.

    Saingy dia toa natao fanahy iniana mihitsy ny misotasota mba hanery ilay fitondrana hanasazy, mba ho « porofo » fa manao jadona ny fanjakana.

    Ny mpanao « kamikaze » any @ izay tany anaovany izany anie rey olona tsy miantso vonjy amin-kavana izany rehefa tampakevitra ny hanatanteraka ny safidiny fa dia mizotra tsy re tsaika @ izay ataony. Fa isika ity toa ilay mpamono tena miantsoantso vonjeo.

    Ka dia mahatalanjona e

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 260