Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 27 septembre 2016
Antananarivo | 13h09
 

Lu ailleurs

Le mal comorien

mercredi 21 octobre 2015

Le mal comorien qui me torture sans arrêt et m’empêche d’avoir le sommeil ! C’est le pillage du bien public. Des gens qui volent impunément les biens de l’Etat et s’enrichissent d’une manière grossière. Je sais qu’un homme ou unefemme peut mourir subitement mais un être humain ne s’enrichit pas soudainement, sauf après avoir joué et gagné à un jeu de hasard quelconque, au casino ou au loto. Ici chez nous, certains dirigeants font même l’arrogance en exhibant leurs « biens » mal acquis. Pire encore, au-delà des détournements des fonds publics et de l’enrichissement illicite, il y a aussi les salaires des dirigeants qui sont mirobolants : il parait, par exemple, que le salaire du chef de l’Etat serait de 12 millions Fc. Ce qui serait trop car cette somme correspond aux salaires de 120 hauts fonctionnaires rémunérés à 100 000 fois par mois. Ensuite le président de l’Union des Comores percevrait, dit –on, 400 millions Fc de fonds spéciaux par an sans compter les indemnités de réception et autres avantages. Le Gouverneur de l’île, quant à lui, touche 5 millions Fc plus d’autres avantages. C’est inadmissible pour un pays comme le nôtre. Cerises sur le gâteau, nos gouvernants se sont arrangés pour faire en sorte que lors qu’ils ne seront plus en fonction, ils aient droit à un logement plus une voiture avec chauffeur, un garde du corps, un quota de téléphone, eau et électricité gratuites ainsi que le carburant. Avec tous ces privilèges, l’ancien président touche 30% de son salaire initial par mois. Un arrangement qui n’est autre que du pillage de bien public et je dis à haute voix que le moment est venu d’arrêter ce gaspillage des maigres ressources de l’Etat. La situation catastrophique que les Comores connaissent ne nous permet pas de supporter toutes ces charges. Il faudrait, au contraire affecter cet argent au service des urgences d’El Maarouf et à la Ma-Mwe pour la fourniture de l’électricité en faveur des consommateurs.

Said Hassane Said Hachime

* Said Hassane Said Hachime est un Grand Commis de l’Etat. Acteur de la lutte pour l’indépendance des Comores, il fut Gouverneur de la Grande Comore de 1978 à 1985. Il fut également Ministre des Relations Extérieures et Ambassadeur des Comores auprès de la République française.

Source : La Tribune des Comores, N°75 du 15 septembre au 10 octobre 2015

12 commentaires

Vos commentaires

  • 21 octobre 2015 à 09:07 | Noue (#2427)

    C’est inadmissible pour un pays comme le nôtre.

    atao ahoana fa ny paosiny aloha no jereny voalohany eee !

    • 21 octobre 2015 à 09:18 | Eloim (#8244) répond à Noue

      Le POUVOIR et l’ARGENT vont de pair !

    • 21 octobre 2015 à 11:56 | rakoto-neutre (#8588) répond à Eloim

      Bonjour

      Comme le cule et la culotte, = TOY NY SALAKA SY RAVIM-BODY. Mais si vous avez le bon coeur, voyant les mêmes êtres humains comme nous, aller des ordures à ordures comme un animal, vous pouvez pensez à arrêter ces psychoses de POUVOIR ET ARGENT.

      Espérons que nos dirigeants puissent un jour regarder, pas de mauvais oeil,à ces maux et de créer tout au moins une fondation ou organisation pour subvenir ou/zt de pourvoir des emplois pour ces défavorisés et de les rendre utiles au développement de notre malheureux, mais riche en potentiels et ressources, pays.

      Ces exactions du pouvoir comorien sont pratiques courantes de nos dirigeants malagasy depuis l’indépemdance jusqu’à ce jour, et elles s’intensifient de république en république.

    • 23 octobre 2015 à 17:45 | Mihaino (#1437) répond à Eloim

      Marina mihitsy izany ary ampiako kely hoe :" Mitovy amin’ny vary sy rano ,eny an-tsaha tsy mifanary ary ao am-bilany miaraka miketrika !

  • 21 octobre 2015 à 09:49 | Gérard (#7761)

    Le mal comorien, c’est la mal Africain ( et Malgache )

    l’égoïsme (et la vénalité) est la base de nos sociétés ! et l’hypocrisie en est la clé de voute . (d’après Le Dantec)

    • 21 octobre 2015 à 12:02 | Menalahy (#9072) répond à Gérard

      N’oubliez pas la cupidité et le goût du lucre. Sans compter le goût du stupre pour ceux qui ne sont pas encore impotents.

      A Madagasikara, Nosy Malalantsika, on parle des 3 V.

  • 21 octobre 2015 à 10:31 | Jipo (#4988)

    Quand on voit l’ état des Comores, on a tout compris ...

    • 21 octobre 2015 à 10:52 | lippo (#8251) répond à Jipo

      Il ne faut pas qu’on oublie de balayer devant notre porte.
      Voyons plutôt l’état de Madagascar et c’est encore plus facile à comprendre.

    • 21 octobre 2015 à 11:45 | Gérard (#7761) répond à Jipo

      Comparé à ces rois nègres, Bob Denard pourrait passer pour un bienfaiteur de l’humanité !

      Combien de temps encore avant que les malheureux habitants des Comores ne ne le regrettent ? et notre île ne vaut guère mieux !

      Ah J’oubliais, on devrait leur donner Mayotte aussi ?

    • 21 octobre 2015 à 12:04 | Menalahy (#9072) répond à Gérard

      « Ah J’oubliais, on devrait leur donner Mayotte aussi ? »

      Là, vous enfoncez le couteau dans la plaie avec les discussions houleuses sur les Isles Eparses.

    • 21 octobre 2015 à 15:27 | Gérard (#7761) répond à Menalahy

      Vouiii.... mais, le sang qui coule de la plaie n’est pas le même :

      A Mayotte il y a +- 200 000 habitants qui ont trouvé que Hollande, Sarko, RSA et tutti quanti, c’était « moins pire » que Ikililou Dhoinine, charia et cie.

      Sans compter, parait il, prés de 100 000 clandestins qui eux, ont « voté avec leurs pieds » et un kwassa kwassa

      Les « cailloux épars », ainsi que Spliff l’explique fort bien sur une page à coté, cela concerne, je le cite :

      « l’influence géostratégique à l’échelle de la planète des poids lourds de cette compétition »

      Et j’avoue ne rien connaitre aux grandes puissances, alors que les malheurs de pauvres bonshommes qui triment et crèvent pour survivre quand leurs « élites » se les dorent au soleil, ça me cause !

      Même si on subodore que les malheurs des hommes ne sont pas indépendants des « influences géostratégiques »

      Pour revenir au sujet de l’article et à notre « ile heureuse » (selon Robert Boudry) le salaire hors « petites mallettes » d’un député, ministre ou autre c’est +- 150 smig , dans un pays « riche », ça tourne entre 5 et 10 smig

      bonne journée

  • 21 octobre 2015 à 12:42 | Isambilo (#4541)

    C’est une étape par où sont passé tous les états modernes.
    Faites surtout en sorte que les djaoula ne se développent pas. Ce sont des extrémistes qui commencent à poindre leur nez à Mayotte.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 404