::::  Site web indépendant, sans attache avec le journal papier  ::::  Les dernières actualités  Actus Générales    Annonces personnelles  Annonces    ::::    Facebook    Twitter    Google+ Google+   ::::
Antananarivo | 01h55  :  17°C  :  Clair de lune et nuages épars
mercredi 22 octobre 2014
 

 > Société

Mesures sociales de la HAT

Le gouvernement fait marche arrière

mercredi 24 août 2011, par Bill

Le jeudi 11 août 2011, le gouvernement de la HAT avait pris des résolutions visant à alléger le fardeau que supporte la population, en particulier les ménages en situation précaire et ceux qui instruisent leurs enfants. Ces mesures avaient alors été annoncées en grande pompe. Pour les rentrées scolaires, il avait été décidé lors de la journée bloquée de ce 11 août, entre autres, la gratuité des frais d’inscription, la dotation de kits scolaires et la construction de nouvelles infrastructures dont des salles de classe. Mais les problèmes ont commencé à être cernés quant à leur mise en œuvre et le gouvernement a dû rectifier le tir ou plus simplement revoir ses ambitions à la baisse, si pour les critiques il fait carrément marche arrière.

En effet, la gratuité des frais d’inscription ne concerne pas tous les écoliers mais uniquement les établissements qui figurent dans la liste des bénéficiaires du programme Education pour tous (EPT). Et comme aucune autre précision n’a été par la suite donnée, on peut aussi logiquement avancer que les kits scolaires et les nouvelles infrastructures telles les salles de classe n’intéresseront que ces mêmes établissements. En tout cas, on observera ce qu’il en est de l’exemption de frais d’inscription dans l’enseignement supérieur public, c’est-à-dire à l’université, alors que des manifestations ont déjà éclaté comme celle des étudiants en Polytechnique à Vontovorona qui avait été dispersée à coups de grenades lacrymogènes et qu’il a été retenu à l’issue des négociations au niveau des universités le remboursement en septembre d’un surplus de 10 000 ariary.

En matière de santé, le mirage de la gratuité des soins et de médicaments dans les hôpitaux publics s’est évanoui. Le médecin général Rajaonarison Pascal, ministre de la santé n’a pu tenir parole et il est revenu sur les résolutions du conseil spécial de gouvernement du 11 août 2011. Il a déclaré ce mardi 23 août que cette gratuité est impossible. Autrement dit, on poursuit dans le recouvrement des coûts des soins et l’achat des médicaments dans les établissements hospitaliers publics sinon ceux-ci fermeront dans très peu de temps.

Seule consolation, les coûts des soins seront à partir du mois de septembre 2011, réduits de 5% tandis que les médicaments dans ces mêmes établissements publics connaîtront une baisse des prix de l’ordre de 15 à 20%. C’est tout ce que le gouvernement peut consentir aux patients qui fréquentent ces établissements hospitaliers publics. Une telle démarche du gouvernement de la HAT augure déjà de ce que les nouvelles infrastructures et hôpitaux modernes en cours de construction pourront offrir aux ménages pauvres. On ne sera pas étonné du recours d’une majeure partie des foyers pauvres auprès des sectes qui prétendent guérir par la prière ou par des séances de désenvoutement.

   Imprimer cet article    Enregistrer au format PDF    Partager
 8 réactions Lire les commentaires
  • Le gouvernement fait marche arrière
    24 août 2011 08:57, par Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    Dommage que le Gouvernement de Transition de l’Union Nationale du Général Camille Vital est tombé dans un traquenard de « BLING-BLING »,des effets d’annonce pour publicité mensongère.

    Basile RAMAHEFARISOA

    b.ramahefarisoa gmail.com

    • Le gouvernement fait marche arrière
      24 août 2011 10:42, gasy_kely (#439) répond à Basile RAMAHEFARISOA (#417)

      Je ne vais pas critiquer ceux qui ont cru à l’effet d’annonce.

      Objectivement, c’est annonce était fait pour la crédibilité de l’état. Maintenant qu’ils n’ont pas pu réaliser tous ses fameux programmes : ou en est la crédibilité de l’état ?

      Dommage que ce gouvernement n’est pas capable de se dire qu’il a tort et que peut être travailler ensemble (avec l’opposition et la société civile) soit une solution et la meilleure. Mesdames et Messieurs ayez un peu d’humilité : vous êtes mieux que ça..

      Gasy_kely tsy mahay

      • copier-coller
        24 août 2011 17:39, Bena (#494) répond à gasy_kely (#439)

        ce régime est fort en copier-coller, mais en mauvais ! construire des hôpitaux, c’est pas difficile, mais après ? alleger les coûts de 15-20%, cela veut dire quoi pour un pauvre qui n’a rien en poche ?
        c’est un régime de hâtif, la hâte de raconter des salades. heureusement qu’il y a ceux qui y croient : bekamisy, rabri et consort qui sont à l’abri quelque part ...

  • Le gouvernement fait marche arrière
    24 août 2011 10:39, par RaYPS (#853)

    Et dire que c’est un conseil du gouvernement qui a pris de telles dispositions. Et on en revient aux pratiques des précédents régimes avec leurs mensonges et fausses promesses ?

    Et le petit Malgache n’arrive plus a protester tant il est affaibli par la famine, la sécheresse, la pauvreté...

    Au secours !!!!!!!

    • Le gouvernement fait marche arrière
      24 août 2011 11:49, kakilay (#2022) répond à RaYPS (#853)

      « Ny hevitry ny maro mahataka-davtra » !

      Démonstration a été faite de la Qualité de leur « MARO ».

      Ny hevitry ny maro :
      mivarotra ny MORA...

      Qui en veut du sakabeloha ?

    • Le gouvernement fait marche arrière
      25 août 2011 13:55, ZORBECK (#3003) répond à RaYPS (#853)

      Soyez honnête s’il vous plait, si vous voulez comparer les différents régimes, quand Madagascar avait un président (Ravalomanana) et un gouvernement, des fournitures scolaires étaient fournies à chaque rentrée dans le primaire, ce n’étaient pas des promesses mais des actes !
      Aujourd’hui le budget de l’Etat est amputé d’une grande partie de ses fonds depuis l’arrêt des versements internationaux suite au coup d’Etat, donc ils sont bien naifs ceux qui ont pu croire à de telles promesses...
      Par contre méfions nous des tentatives de rapprochement des putschistes avec la Chine qui, trés néocolonialiste et pas du tout désintéressée, pourrait arrondir les fins de mois de ce régime aux abois en échange de quelques milliers d’hectares de terres agricoles, et pour tous ceux qui ont des terres agricoles, non bornées comme bien souvent ici, faites y très attention...(ça mange, 1milliard et demie de chinois, et ils sont déjà en voie d’affamer l’Afrique !)

  • Le gouvernement fait marche arrière
    24 août 2011 12:28, par ratiarivelo (#131)

    Salama hianao Atoa Basile RAMAHEFARISOA : fa aiza marina no misy anao , fa tsinjoko fa lasa MITATATA toy ny taomobilana vaky echapement . Fa aza manao takorobabon’akoho : ny iray fisiam-potsimbary , ary ny iray fisian’akotry !! Androany hianao :FOTSY ?? rahampitso hianao : MAINTY ???

  • Le gouvernement fait marche arrière
    24 août 2011 19:38, par Albatros (#234)

    « Le Gouvernement fait Marche Arrière » !!!.

    Ah !!! Bon !!! Il y a un gouvernement à Madagascar !!!.

    J’ai loupé quelque chose depuis mars 2009 ?.

    Boris, Rabri, Basile !!!!

    Rassurez moi !!!. Les choses vont changées !!!

    Je pleure pour le Vahoaka toujours en otage depuis maintenant :

    890 jours !!!!!.

    P.S. Malgré l’absence de gouvernement, je vais toutefois continuer à faire mon petit virement mensuel directement aux petites organisations qui travaillent sur le terrain en attendant l’arrivée du Mendela Malgache.

Vols, Hôtels, Séjours :
Les meilleurs prix

Un Top des prix tous les jours


La météo à Madagascar

 

Nous suivre

     
Publicité sur Madagascar-Tribune.com

 

Le Petit Futé

 

  • Version pour Smartphone
  • m.madagascar-tribune.com

  • Version pour IPhone
  • iphone.madagascar-tribune.com

    Visiteurs connectés : 89  



    Mettre en page d'Accueil | Ajouter á mes Favoris | Newsletter | © Madagascar-Tribune.Com | Propulsé par Vahiny |  Motorisé par SPIP

    Découvrez aussi : Xbox 360