Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 30 mai 2017
Antananarivo | 12h18
 

Société

Campement des sinistrés de l’incendie d’Ankasina

Le gouvernement au petit soin

mercredi 20 avril 2016

C’est la mobilisation générale autour des sinistrés de l’incendie d’Ankasina de dimanche 17 avril dernier. La totalité des familles et des 280 personnes ayant perdu leurs habitations dans ce sinistre ont reçu les vivres, aides et assistance informe le ministère de la Population. Les personnes vulnérables ont été particulièrement ciblées. Chaque femme enceinte (6 personnes) a bénéficié d’un kit accouchement ; chaque jeune fille a obtenu un kit dignité. Des couverts (assiettes, cuillères…) ont également été remis à l’ensemble des sinistrés qui, rappelons-le, ont tout perdu.

Par ailleurs, chaque ménage a obtenu : 50 kg de riz ; 25 Kg de grains ; 0,75 litre d’huile ; 2 seaux d’eau ; 2 marmites ; des vêtements ; 2 couvertures et 3 couvertures pour les femmes enceintes ; 1 timbale ; 1 lampe chargeable par tente… Sans oublier le kit scolaire pour les enfants scolarisés.

Autre initiative : la mise place par le ministère de la Population, d’une salle d’écoute gérée par les intervenants sociaux du ministère. Ces derniers ont également réalisé avec les agents du Fokontany et de la Croix-Rouge, une enquête sociale auprès des victimes, pour assurer une identification des besoins urgents et des groupes vulnérables. Parmi ces derniers, on citera 11 femmes allaitantes ; 6 femmes enceintes ; 3 personnes âgées ; 1 personne handicapée ; 50 jeunes filles ; 64 enfants scolarisés.

Suite à une réunion de coordination de tous les intervenants, d’autres mesures d’accompagnement ont été décidées. Le ministère en charge de l’eau et de l’assainissement installera une citerne d’eau dans le site ; un service du District va s’occuper des Cartes d’Identité Nationale incendiés ; le ministère de l’Education nationale va s’occuper des diplômes incendiés ; des mesures particulières seront prises pour prévenir les éventuels des falsifications. Les éléments du Corps de Protection Civil (CPC) et la police du 7e arrondissement resteront en permanence dans le site pour assurer la sécurité du site. Notons enfin que tous les sinistrés hébergés dans le centre BETANY sont placés dans les tentes provisoires.

Recueilli par Bill

14 commentaires

Vos commentaires

  • 20 avril 2016 à 09:25 | Noue (#2427)

    Le gouvernement au petit soin

    c’est la moindre des choses non ? sinon on va les regarder comme si rien n’y était ?

    mankahery ireo olona very fananana e

    • 20 avril 2016 à 21:00 | Bena (#494) répond à Noue

      hery et voahangy doivent déménager dans le coin car il y a déjà des tentes et terrains de sport.

  • 20 avril 2016 à 09:32 | betoko (#413)

    Très bien , le chargé de la comm de la présidence a bien travaillé , mais pourquoi les sinistrés d’Andravoahangy n’ont pas reçu la même chose , les quels ont perdu aussi leur bien lors d’un incendie à moins que je me trompe , et ce campement va durer combien de temps ? Cela ressemble à une récupération politique .Comment se fait il que Mme Le Maire de Tana ne s’est pas déplacée , à moins qu’elle se serait déplacée en douce sans les médias ?
    Il se pourrait que le cyclone Fantala pourrait faire demi tour et une partie de la SAVA sera ravagé (source médias de l’île de La Réunion) est ce qu’on a tout prévu ?
    Une chose qui a fait rire toute l’assistance , lors de son discours , Hery Rajaonarimampianina avait parlé dans le vide car il y avait eu une coupure de courant , qui n’a duré que quelques minutes , mais déjà , il y avait eu une coupure .

    • 20 avril 2016 à 09:38 | Noue (#2427) répond à betoko

      « Comment se fait il que Mme Le Maire de Tana ne s’est pas déplacée , à moins qu’elle se serait déplacée en douce sans les médias ? »

      <<<<>>>

    • 20 avril 2016 à 09:39 | Noue (#2427) répond à Noue

      Le gouvernement au petit soin

  • 20 avril 2016 à 09:47 | Jipo (#4988)

    le terme de femme allaitante, me fait penser à de l’ élevage bovin, on parle de vache allaitante , ou allaitement maternel ou en phase d’ allaiter , mais bon ...
    Dans tous ces dons, aucun pour l’ hygiène , savon, brosse à dents ?
    Quant à sécuriser l’ endroit, en effet après un incendie, il y a de quoi faire ...

    • 20 avril 2016 à 18:09 | Cylab (#9448) répond à Jipo

      J’ai appris aujourd’hui ce qu’était un kit dignité pour jeune fille. Sur le site de l’Unicef, le « kit de dignité » comprend des produits spécifiques aux femmes, notamment des serviettes hygiéniques, ainsi qu’un sifflet, pour appeler à l’aide en cas d’agression.
      Il n’y aurait pas ceinture de chasteté des fois ????

    • 20 avril 2016 à 19:33 | Jipo (#4988) répond à Cylab

      De chasteté je ne sais pas mais d’ explosifs, attendez un peu que la Turquie vous envoie quelques touristes ...

    • 20 avril 2016 à 19:54 | Cylab (#9448) répond à Jipo

      Bonne réponse pour aller au paradis et éviter les flammes de l’enfer

  • 20 avril 2016 à 10:53 | Tsikoza (#9515)

    Je crois que les membres du gouvernements souhaiteraient que ce danger soit arrivé à ces gens là pour pouvoir se montrer publiquement efficaces dans leur nouveau poste.
    Ouais ! car le malheur des uns fait le bonheur des autres ; et par rapport au 22million d’habitants de l’île 135 Victime c’est peu ! Aux Ministres concernés, pourquoi chanter à tue tête pour une telle mobilisation ? Il faut aussi voir de près les autres victimes dans toute l’île y compris celles de la route nationale N°5 reliant Tamatave et Maroantsetra. Il est préférable de diriger les représentants de chaque pays au cours du prochain sommet de la francophonie vers cette route pour bien déterminer si l’Etat a bien œuvré pour son peuple depuis la fin de la colo (1960). Parole ! parole ! parole !

    • 20 avril 2016 à 11:11 | Marika (#9389) répond à Tsikoza

      Le président court toujours après,sans jamais prévoir ce qu’il pourrait arriver.

  • 20 avril 2016 à 12:30 | DIPLOMAT (#846)

    C’est bien d’avoir réagit et d’être proche de ceux qui ont tout perdu.
    Comme dit Marika, mieux vaut prévenir que Guérir...et ne pas oublier la grosse famine qui va frapper encore le Sud...

    • 20 avril 2016 à 18:08 | rajoarison (#9522) répond à DIPLOMAT

      La famine du grand sud est un faux problème, si la FAO, faisait correctement sont travaille depuis l’heure arrivée sur notre sol, il ne devrait plus y avoir de famine rien qu’à la reprise des anciennes rizières délaissées depuis plus de 50 ans, ou alors prendre le riz multipliant de l’Asie du Sud est.
      Mais bon il faut de la volonté chose qui manque de part et d’autre...
      Par exemple//L’ancien représentant de la FAO un certain Levasseur, préfère courir derrière la gente féminine plutôt que les rizières !!!
      Mais tôt ou tard, contrairement à ce que Charle de Gaule pensait Madagascar une fois débarrassé de ses gouvernants assoiffés de richesse, arrivera à nourrir son peuple et d’autres peuples de la planète.
      Nous ne le connaîtrons pas, mais d’ici 4 voir 5 générations, avec les problèmes environnementaux la raison prendra le dessus !!!!!

  • 20 avril 2016 à 19:03 | isoarha (#8297)

    Pour l’égalité de la com,
    Surtout, ne pas oublier que le cyclone tourbillonne ces jours-ci,
    Vive la com !

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 427