Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 21 novembre 2017
Antananarivo | 10h37
 

Société

Epidémie de peste

Le famadihana montré du doigt

mercredi 25 octobre | Yvan Andriamanga

La culture malagasy d’exhumation des morts ou « famadihana » est montrée du doigt par de nombreux médecins comme cause de la non éradication de la peste à Madagascar. Plusieurs paramètres peuvent le prouver selon ces médecins. Le début de la saison pesteuse commence avec le début de la saison de famadihana. La peste et le famadihana se trouvent surtout dans les hautes terres. Le bacille de la peste Yersinia pestis survit assez longtemps et les conditions dans les tombeaux sont très favorables à leurs survies : absence d’oxygène, obscurité, humidité… Une fois les tombeaux ouverts, les corps exhumés et sortis à l’extérieur, les poussières contenant les bacilles pesteux se collent sur les chaussures, les vêtements et ainsi de suite. Ceci peut expliquer la non éradication de la peste à Madagascar selon les autorités sanitaires. Ces dernières veulent d’ores et déjà faire entamer le débat sur le sujet. C’est le moment ou jamais de faire prendre conscience à l’opinion malagasy que certaines traditions et cultures pourraient être néfastes aux vivants selon eux.

Notons qu’au moins deux des premières victimes de la peste au mois d’août 2017 viennent tout juste de rentrer de famadihana.

35 commentaires

Vos commentaires

  • 25 octobre à 09:51 | zaho (#699)

    Bravo. Enfin quelqu’un a osé en parler car c’est très difficile pour ceux qui pratiquent le « Famadihana » d’accepter cette vérité. Personnellement, je n’ai rien contre cette tradition ancestrale, mais il y a des moments où il faut dire « STOP ». Mais comme on a des incompétents à la tête du pays et que la grande majorité de ceux qui sont à la tête du pays pratiquent ce Famadihana, ils ne veulent surtout pas en parler. En tout cas, Bravo Monsieur Andriamanga.

    • 25 octobre à 22:37 | tout va bien (#10059) répond à zaho

      Mieux vaut tard que jamais.... mais il était grand temps de dénoncer haut et fort cette pratique répugnante !!

      J’imagine que zana2mé2 va s’étrangler d’une belle rage aborigène en lisant cet article !

      Je propose que pour lutter contre l’épidémie de peste les autorités adoptent le slogan « y a pas bon famadihana » !

      enfin un progrès concret !

    • 25 octobre à 23:10 | radom (#8877) répond à zaho

      Je vous support aussi Mr ZAHO. Je suis d’accord 200% avec vous. Que dieu vous bénisse.

  • 25 octobre à 10:23 | Gérard (#7761)

    le famadihana n’est certes pas une pratique très hygiénique.....
    mais avant de bousculer les traditions de tout un peuple , il convient de réaliser une étude sérieuse
    je constate que l’oms autorise sous certaines condition l’inhumation traditionnelle, sans parler à ce stade des exhumations, famadihana compris
    l’urgence serait plutôt d’être cohérent avec les mesures du type fermetures d’école, à quand un décret, qui soit respecté par tous sous peine de sanctions, à ce jour c’est le grand n’importe quoi, comme d’hab

    • 25 octobre à 11:51 | Tsisdinika (#3548) répond à Gérard

      Gérard, « pas une pratique très hygiénique » est un euphémisme.

      Le famadihana ne fait pas partie de la culture malagasy comme il est affirmé plus haut car de nombreuses ethnies malagasy ne le pratiquent pas. Personnellement, je suis contre cette pratique soi-disant ancestrale parce qu’elle est tout d’abord anti-économique, les « zana-drazana » se saignant aux quatres veines ou s’endettent à vie pour que leurs invités puissent se goinfrer et se saouler aux banquets qui durent des jours. Ensuite, c’est une source intarissables de maladies parce que le tombeau comme indiqué dans l’article est une vraie boite de pandore. Les zana-drazana ne prennent même pas la peine de se laver après la cérémonie et se mélangent allègrement au reste de la population en rentrant chez eux, titubant et exhibant fièrement les nattes où les cendres de leurs ancêtres ont été déposés pour être réenveloppés...

      L’ ignorance tue. Le famadihana en est l’illustration. Le famadihana est une pratique sociale et religieuse obscurantiste qui entretient le cycle de la pauvreté pour ceux qui y souscrivent et un danger pour la santé publique en raison des maladies mortelles qu’elle aide à propager. À bannir absolument.

    • 25 octobre à 18:02 | Gérard (#7761) répond à Gérard

      à tsisdinika,

      je suis au moins d’accord avec vous sur un point

      L IGNORANCE TUE

    • 26 octobre à 06:46 | tout va bien (#10059) répond à Gérard

      @tsisdinika

      Bien dit !!!
      Dans le passé on a rarement été d’accord, vous et moi.... mais là je vous tire mon chapeau !
      ça fait chaud au coeur de voir que certains forumistes « de souche » font encore preuve de bon sens ....
      J’espère que vos compatriotes y réfléchiront à deux fois avant de continuer à défendre bec et ongles cette coutume répugnante et mortifère. Il n’ ya rien de mal à porter un regard critique sur les coutumes et traditions de sa propre culture... Moi-même je suis très critique envers des coutumes et usages de la culture française.

  • 25 octobre à 10:39 | Isandra (#7070)

    Hoan’ireo mpiray tanindrazana izay mbola manaraka an’ity fomba ity, kanefa milaza ho kristianina, dia tiako hisarihana ny sainareo amin’ity voalozan’ny baiboly momban’ny maty. Lazain’ny mazava tsara mantsy fa rehefa maty ny olona dia tsy mahalala na inona na inona intsony. Tsy afaka mitahy, tsy afaka mamonjy ny olona velona intsony, iny vatana efa maty iny, ary foana ny fikasany.

    - Mpitoriteny 9 :5.6 :
    5 Fa fantatry ny velona fa ho faty izy,+ fa ny maty kosa tsy mahalala na inona na inona,+ sady tsy mahazo valin-kasasarana intsony, satria hadino izay nahatsiarovana azy.+6 Efa foana koa ny fitiavany sy ny fankahalany ary ny fialonany.+ Tsy misy anjarany intsony amin’izay rehetra atao etỳ ambanin’ny masoandro.

    - Salamo:146 : Miala ny ainy,+ ary miverina amin’ny tany nakana azy izy, Ka androtr’iny ihany, dia foana ny eritreriny.

    - Joba 14:10, 21 : “Miala aina ny olombelona, dia aiza intsony izy ? Omem-boninahitra ny zanany, nefa tsy fantany.”

    Tsy hita sy henon’ireo maty na razana intsony izay ataontsika aminy raha arak’io voalazan’ny baiboly io no jerena. Koa aoka ary isika tsy ho diso fiheverana, fa izay rehetra ataontsika amin’ireny efa maty ireny dia mitovy tsy misy valaka amin’ny ataontsika amin’ireo vato sy vatan-kazo izay eo amin’ny manodidina antsika, izay tsy mahavita manao na inona na inona, na mamaly soa an’izay nataontsika, eny na mamaly ratsy aza. Satria tsy maheno na mahita, na mahatsapa izay ataontsika izy ireny, na fahefana afahahany manao zavatra hamalian’ny antsika.

    Sady ny finoana amin’ny razana rahateo dia heverina toy ny fanompoan-tsampy, ka halan’Andriamanitra, manamarina izany moa ity voalazan’ny Deot 18:11-12 ity :

    « na mpilaza ozona famosaviana,+ na olona mankany amin’ny mpamoha angatra+ na mankany amin’ny mpilaza ny hoavy,+ na olona manontany amin’ny maty.12 Maharikoriko an’i Jehovah mantsy izay rehetra manao ireo zavatra ireo. Ary noho ireo zava-maharikoriko ireo no androahan’i Jehovah Andriamanitrao an’ireny olona ireny tsy ho eo anatrehanao. »

    Tsy hanisy famintinana aho fa afahanareo misaintsaina tsara izay hataonareo ireo. Misaotra

    • 25 octobre à 15:02 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Isandra

      Ilay foto-pahendrana Malagasy mihintsy no disoan’ireo taranaka taty aoriana mahakasika ty famadihana ity !

      Araka ny lovan-tsofina izay heno t@reo zanak’antitra tsy mpomba ty famadihana ty de ny famindrana ny taolam-balon’ireo fianakavina tavela tany @ toerana lilan-dravin’ahitra ka afindra am-pasan-drazana no tena antony nanaovana ny famadihana ary tena fety be maharitra andro maromaro mihintsy izany fahiny ela tany !!!

      Toy izay namindrana ny fatin’ny Jakoba ka nanaovan’ny zanany fianianana fa afindra any an-tanindrazana izy rehefa tafaverina soa aman-tsara ny zanak’Israely dia toy izany no nahatonga ny Malagasy nanao ny hoe famadihana !!!

      Tantara avy @ zanak’antitra io !!!

      Samia velonaina !

  • 25 octobre à 12:14 | Behantra (#9165)

    Isandra

    Miasoatra an’ny Isandra

    Kanefany dia azo lazaina fa sarotra dia sarotra na amintsika malagasy kristiana aza ny ’anariana io fomba io’

    Kristiana hoy izy dia kristiana fa io famadihana io no maha malagasy ny malagasy , koa ra esorina io
    ’fomba’ io dia inona tsony izany noho maha malagasy azy ??

    Fa naha izany naha tsy izany dia mamerina ny fisaorana any Isandra ny tenako

    Mahereza , ny tompo anie homba anao

    • 25 octobre à 12:48 | Isandra (#7070) répond à Behantra

      Behantra,...

      Tsy misy fisaorana !

      Ny maha Malagasy dia tsy ny fomba atao fotsiny ihany, fa ny fomba fiainana amin’ny ankapobeny mihitsy(na soa toavina Malagasy,...), izay azo atao ny mampifanaraka amin’azy ireny tsara amin’ny maha-kristianina, ohatra, amin’izany izao, ny fanajana ny zoky olona sy ny ray aman-dreny, ny fihavanana ary fandalana ny fiaraha-monina, sns.

    • 25 octobre à 13:29 | reviv (#9830) répond à Behantra

      na dia izany aza,
      ireo fomba fahagola efa lany andro no
      tsy mitondra fahombiazana sy fahantrana aratsaina sy ekonomika,
      ka raha sanatria fongontra ny pesta eo ..........dia hoaiza ramalagasy,
      sa ireo dokotera kosa miteniteny fahatany ?
      mba tokony hiezaka hiova toetsaina ramalagasy fa tena latsaka ambany loatra.....

  • 25 octobre à 12:33 | dominique (#9242)

    bonjour
    je respecte les traditions Malgaches mais il n’y a rien d’étonnant que la peste en découle c’est même une certitude en plus des rats partout les médecins ne sont quand même pas des fous et pas de fumée sans feu !! les médecins ont tout a fait raison ..

  • 25 octobre à 13:52 | reviv (#9830)

    et que dire de vols et trafics d’ossements humains pratiqués depuis qq années déjà et restant dynamique,
    et pourtant revelateur d’une atteinte aux valeurs humaines.
    pourquoi ces pratiques mafieuses de profanation de tombe restent insolubles ?
    est-ce un nouveau « fomba » ?

  • 25 octobre à 14:27 | vatomena (#8391)

    A demander à Madame Isandra si le viol des tombes est un vilain héritage du Colon malveillant . Autrefois on faisait le commerce des esclaves ,aujourd’hui celui des os longs . Lequel est le plus distinctif de l’ame malgache ?

    • 25 octobre à 14:59 | Isandra (#7070) répond à vatomena

      La cupidité et la peste,...etc c’étaient les explorateurs y compris les bourbons qui les avaient importé ici,...

    • 25 octobre à 15:01 | Isandra (#7070) répond à vatomena

      N’oubliez pas que la cupidité est la source de tous les maux,...

    • 26 octobre à 06:48 | tout va bien (#10059) répond à vatomena

      @isandra

      Erreur, ma pôv dame ! c’est la q.onn.erie qui est source de tous les maux... et croyez-moi sur parole, vous en tenez une sacrée couche !!

  • 25 octobre à 15:31 | FINENGO (#7901)

    @ Isandra la cupide.

    25 octobre à 14:59 | Isandra (#7070) répond à vatomena ^

    La cupidité et la peste,...etc c’étaient les explorateurs y compris les bourbons qui les avaient importé ici,...

    # 25 octobre à 15:01 | Isandra (#7070) répond à vatomena ^

    N’oubliez pas que la cupidité est la source de tous les maux,...
    ....................+++++++++++++++++++.............................+++++++++++++++++++++++

    Oui Isandra je remets en ligne tes deux passages de Cupidité.
    Si Le Malgaches sont Crades à choper la Peste c’est bien la Faute des Colons Certainement Oui..Tu ne peux sortir de ta tête, une fois dans ta vie quelque chose ne serait, plus ou moins sensé. A croire que tu aurais les intestins à la place du cerveau, en conclusion, une tête bien replie de Fientes. Tu veux faire de la politique avec un tel Bagage, une très mauvaise ambition pour toi, car même le Ministère des Chiottes n’en voudrait pas.

    • 25 octobre à 15:47 | zorey974 (#7033) répond à FINENGO

      « A croire que tu aurais les intestins à la place du cerveau, en conclusion, une tête bien replie de Fientes. Tu veux faire de la politique avec un tel Bagage, une très mauvaise ambition pour toi, car même le Ministère des Chiottes n’en voudrait pas »

      Bah si Finengo elle a le niveau pour occuper les plus hauts postes à responsabilité ! Dans la continuité de ce qui se passe depuis plus de 40 ans :)

    • 25 octobre à 16:25 | vatomena (#8391) répond à FINENGO

      Avant que de parler haut ,Isandra ,il faut savoir d’où l’on vient . Si vous l’ignorez ,Isandra ,lisez les récits des navigateurs et des explorateurs . Vous apprendrez ainsi dans quel état sauvage vivaient encore nos ancetres au 18 ème siècle . Et l’esclavage n’était pas encore le pire du mal à l’époque .Pour avoir de la poudre ,des fusils ,des étoffes ,des miroirs ,des outils , la cupidité poussait les maitres à vendre les captifs ,les voisins ,les frères aux négriers . Ce commerce inhumain dépeuplait le pays déjà à faible densité ( moins de 7 habitants au KM2). La dépopulation était si grande que les navigateurs s’en alarmaient .Pour le long voyage jusqu’aux Indes ,l’escale à Madagascar était indispensable pour se ravitailler en eau ,en viande ,en riz et en fruits et légumes . Si la population cotière venait à disparaitre les navigateurs n’auraient jamais pu se ravitailler pour continuer le voyage . C’est dans cette crainte que James Hastie proposa à Radama l’arret total de l’exportation d’un bétail humain malgache . L’esclavage pouvait perdurer mais pas son commerce avec les négriers . La transaction couta cher à J.Hastie et la cupidité de Radama fut satisfaite. Il reçut annuellement des piastres (2000 ,jje crois ) des fusils ,de la poudre ,des uniformes ,des étoffes et meme .. des chevaux . Les familles nobles du plateau s’enragèrent de cet accord Leur cupidité ne pouvait plus s’assouvir dans la vente des esclaves .. Le coup mortel fut porté par Gallièni avec l’abolition totale de l’esclavage .

    • 25 octobre à 17:01 | Isandra (#7070) répond à FINENGO

      Vatmena,...

      Vous ne devez pas ignorer que c’etaient les négriers cupides qui avaient aidé certains chefs de clans à attaquer les clans voisins pour pouvoirs capturer des esclaves,...

    • 25 octobre à 17:04 | vatomena (#8391) répond à FINENGO

      Isandra@@@— Vous avez dit Cupidité !!
      Il y eut un grand nombre de guerres claniques avant de réunir tous les mérina sous la gouverne d’un seul roi . Toute guerre ne va pas sans morts ni prisonniers .. Donc ,une fois par semaine se tenait un grand marché où les familles pouvaient acheter le liberté de leur parent fait prisonnier ou le corps de celui qui avait été tué au combat . Les familles tenaient plus que tout à ce que que leur parent puisse rejoindre le tombeau familial . C’est pourquoi le corps d’un défunt était payé deux ou trois fois plus qu’un prisonnier . Le comble de la cupidité était de vendre le corps du mort par morceaux ,par membres pour faire un plus grand profit . La tete ,le torse, les membres étaient alors vendus séparément . et le Profit plus grand .
      Les sénégalais de la Conquete ni ceux de la Rébellion de 1947 n’ont pas suivi cette coutume essentiellement malgache .Ils n’ont pas suivi cet exemple de Cupidité mortifère .

    • 25 octobre à 17:14 | vatomena (#8391) répond à FINENGO

      Isandra@@@— Vous avez dit Cupidité !!
      Les négriers achetaient les hommes et les femmes qui étaient mis à l’étalage .Ils ne traquaient pas des esclaves ,ils achetaient des esclaves .. Ces esclaves étaient débarrassés de leurs chaines quand ils avaient été revendus et quand ils avaient rejoint les Plantations .Alors, là ,ils pouvaient chanter pour avoir échappé au pire : au coup de sagaie .!
      Malins comme des singes ,les roitelets africains interdisaient aux blancs de pénétrer à l’intérieur du pays . Ils se réservaient le droit de chasse aux esclaves .Les négriers n’étaient que des acheteurs et des transporteurs .

    • 25 octobre à 18:59 | Isandra (#7070) répond à FINENGO

      Vatmena,...

      Les negriers cupides qui gagnaient beaucoup d’argent commercialisant les esclavages,...ils fournissaient des matériels de guerres aux chefs de clans, et incitaient ceux-ci à attaquer leur voisins et allaient même jusqu’à renforcer leur troupes pour capturer les esclaves à embarquer pour remplir leur bateaux,...C’etait un busness très rentable pour eux,...

    • 25 octobre à 19:31 | vatomena (#8391) répond à FINENGO

      Isandra@@@— Vous ne le saviez donc pas ,Isandra .! tandis que des pretres débarquaient en Afrique pour sauver des ames ,les navigateurs découvraient l’esclavage en Afrique . L’esclavage avait disparu de l’Europe depuis l’antiquité . Les navigateurs vont le redécouvrir en Afrique où il se poursuivait depuis des millénaires. Ce sera la meme découverte sur les cotes malgaches .Des naufragés seront eux memes réduits à l’esclavage . Ces marins se laisseront pervertir par l’exemple africain au lieu de les évangéliser . Le mauvais exemple est toujours plus facile à suivre ..Les négriers affrontaient les dangers de la mer ,des mutineries à bord ,des contagions de maladies.Ils prenaient des risques fous . Le roitelet africain ,lui , ne prenait aucun risque ,n’investissait aucun argent.Il était gagnant pour chaque vente . On ne sait pas encore tres bien comment il dilapidait sa fortune . Mais ,à l’abolition de l’esclavage ,il se trouvera sans ressources .

  • 25 octobre à 15:57 | Eloim (#8244)

    A mon avis, ce qu’on étale dans cet article n’est autre qu’une affirmation gratuite de certains praticiens dont le fondement ne relève que des cas particuliers. C’est comme si le bacille « PROVIENT » des tombeaux (certes, les tombeaux sont des milieux favorables au développement de tel bacille) de ceux qui pratiquent les famadihana, cas particulier dit-on ! Mieux vaut plutôt généraliser certaines thèses qui parlent de l’origine de ce bacille mortel. Pour ceux qui sont curieux, voir l’historique de la peste, depuis la découverte de ce bacille avant de dire n’importe quoi.
    A titre de rappel, l’origine du « porteur » de la peste dans le courant du mois d’Août, en voyage pour Toamasina provient d’Ankazobe. Une commune rurale réputée comme région pesteuse et le champion du feu de brousse (ça en dit quelques choses, non ?). Donc, il est plus utile que nécessaire pour des experts ou scientifiques de feuilleté la cartographie d’épidémiologie de l’Institut Pasteur si on veut vraiment combattre cette propagation non maîtrisée de l’épidémie.
    Concernant la pratique du famadihana et la religion chrétienne, ou plus explicitement parlant d’un élément du soi-disant culture ou fomba et ce que dit la bible, chacun peut émettre librement et soutient selon ce qu’il pratique à sa façon dont l’essentiel est le respect du choix d’autrui.

    • 25 octobre à 17:10 | Stomato (#3476) répond à Eloim

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Famadihana

      Consulter cette encyclopédie libre peut être intéressant.
      Oui, elle est probablement documentée par des vazaha, anciens colons de qui_nous_savons, mais il semble que cette « tradition » pratiquée par quelques tribus malgache soit relativement récente.

      Une phrase qui me frappe : « La cérémonie peut avoir lieu à la suite de plusieurs évènements : période de temps (sept ans) arrivée à terme, un des membres de la famille a rêvé qu’un ancêtre demandait une cérémonie, enterrement d’un nouveau défunt. »

      Nulle part sur le web je n’ai trouvé de précision sur la durée de vie du bacille de Yersin dans des conditions de température et d’humidité que l’on peut trouver dans un caveau malgache.
      Dans la mesure ou l’élément qui déclenche un famadihana est assez peu rationnel, il me semble à moi pauvre vazaha mortel qu’il est assez hasardeux d’affirmer que cette tradition soit coupable de la résurgence de la peste.

      Ce qui est évident c’est que l’accumulation et le non traitement des déchets divers et variés, dans toutes les régions de l’Ile sont une cause privilégiée de l’entretien d’un tissus très favorable à la conservation du bacille de la peste. Si ce n’est pas la cause unique, c’est celle qui est le plus facile à limiter voire éliminer.

    • 25 octobre à 18:14 | lysnorine (#9752) répond à Eloim

      “C’est comme si le bacille « PROVIENT » des tombeaux” !

      Tsy ny famadihana no mampihanaka ny otrikaretin’ny pesta fa ny FAMADIHANA ny OLONA MATIN’NY PESTA nalevina tao amin’ilay fasana, kanefa tsy tokony ho nalevina tao, satria tsy narahana na voaharaka ny fepetra rehetra takin’ny famonoana ny parasy sy ny hao mpanely ny otrikaretina mialohan’ny fandevenana ny razana.

      « Donc si vs enterrez la personne decedee dans un caveau, celui-ci sera BOURRÉ de BACTÉRIES de la peste. Si vs faites vos fameux RETOURNEMENTS , attends toi donc a FAIRE RESSORTIR les bacteries. Comme toute autre bacterie, elle a une forme de survie en dehors de ses hotes. Celle de la peste, une des plus etudiees au monde, tracasse les microbiologistes du monde entier [...] »
      [ Confusion totale dans la lutte contre la peste ; 24 octobre à 16:23 | akam (#7944) répond à plus qu’hier et moins que demain ^
      http://www.madagascar-tribune.com/Confusion-totale-dans-la-lutte,23377.html]

  • 25 octobre à 17:57 | FINENGO (#7901)

    @ Stomato (#3476)
    Bonjour.

    Ci-joint un lien d’ un article qui relate les dangers d’une exhumation.
    Qui se rapproche du famadihana ;
    https://www.lassurance-obseques.fr/exhumations-risques-sanitaires-professionnels-funeraire/

  • 25 octobre à 20:10 | liliquilit (#7755)

    La question n’est pas de défendre ou de condamner les pratiques coutumières locales mais de les adapter aux exigences du monde actuel. A titre d’exemple, beaucoup de Malgaches décèdent à l’étranger et les familles n’ont pas toujours les moyens de payer une rapatriation de corps (qui coûte une fortune). La seule solution est de rapatrier les cendres qui sont enterrées dans le tombeau familial. C’est une entorse à la coutume, qui parfois exige l’accord des Mpanjaka, mais cela se fait de plus en plus. Donc, je ne vois pas pourquoi le respect de certaines règles sanitaires ne pourraient pas s’appliquer aux rites funéraires malagasy...

    • 26 octobre à 09:50 | Stomato (#3476) répond à liliquilit

      A noter que les dépouilles de malagasy décédés à l’étranger sont parfois inhumées à l’étranger. Et je n’ai jamais entendu, en France, que les parents des défunts envisagent de pratiquer le Famadihana. Je suis persuadé que c’est par respect inné des malgaches vis à vis des coutumes. Ils ne cherchent pas, contrairement à d’autres peuplades, à imposer leurs coutume en terres étrangères.
      Je sais qu’ils sont globalement assez intelligents pour accepter le contraintes des coutumes des pays d’accueil.
      Chose que la majorité des colons n’ont pas su comprendre... sauf quelques uns qui ont accepté la formule « Que Dieu et les Ancêtres vous bénissent ».

  • 27 octobre à 16:49 | andriamasy (#10091)

    Pourquoi s’en prendre au famahadihana ?. On peut très bien garder nos coutumes et évoluer en même temps. Pourquoi abandonner notre essence et notre particularité. Reste toi-même, les autres sont déjà pris. Le seul problème et non des moindres du famahadihana, c’est son coût prohibitif. Mais l’argent n’est pas tout, ou plutôt c’est lui qui corrompt tout. Qu’est-ce que le progrès ? Singer les autres ? Ce n’est pas que l’épidémie de la peste et le famahadihana se déroulent dans la même période qu’il y a obligatoirement une corrélation entre les 2 événements. Renseignez-vous sur les conditions de survie de la bacille de la peste, sur la vie de cette bacille. Allez sur le site de l’institut Pasteur. C’est la gestion des déchets qui est à l’origine de cette épidémie. Il me semble qu’il y a des responsables pour cela.
    D’autre part, il y a aussi l’éducation sur la propreté, la santé, ...etc. Il me semble qu’il y a un gouvernement pour cela. A moins que ?
    S’en prendre au famahadihana est juste une diversion !

    • 27 octobre à 19:02 | tout va bien (#10059) répond à andriamasy

      @andriamasy

      Ben voyons !! Les us et coutumes hyper-crades des gasy et leur saleté repoussante n’ont rien à voir avec la peste ni avec le cholera ni avec aucune des maladies qui sévissent à Mada !
      En fait, j’irai plus loin et je dis que le famadihana est le plus sûr moyen d’exorciser ces terribles fléaux !!
      Combattre le mal par le mal voilà la solution ! On se vautre dans la fange et la saleté, et la peste s’enfuira sans demander son reste ! Que demande le peuple ?

      Par curiosité : vous avez pris des cours particuliers pour être aussi q.on ... ou c’est juste un don inné ?

      y a pas bon !

    • 27 octobre à 20:13 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090) répond à andriamasy

      Non non,
      Il ne faut rien changer à ces coutumes qui transmettent la peste et autres saloperies.
      La nature fera son oeuvre, malgré les coutumes

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 404