Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 21 août 2017
Antananarivo | 03h44
 

Société

Iles éparses

« Le dossier toujours sur la table » selon Hery Rajaonarimampianina

mercredi 10 mai | Yvan Andriamanga

Le Président malgache Hery Rajaonarimampianina, comme tous ses pairs, a félicité le nouveau jeune Président français Emmanuel Macron. A part les habituels langages diplomatiques sur la relation franco-malgache et franco-africaine, le Chef de l’Etat malgache a répondu aux questions sur les îles éparses sur les ondes de RFI. Selon le Président malgache, « le dossier îles éparses est toujours sur la table » cela veut dire « qu’il n’y a lieu de rouvrir le dossier » car il est toujours d’actualité. Cela veut dire aussi qu’il ne va pas s’activer particulièrement pour faire avancer le dossier mais attend le bon vouloir de la France qui n’a pas du tout intérêt à rouvrir le dossier des îles éparses. L’Ambassadeur de France à Madagascar Véronique Vouland-Aneini s’est déjà exprimée sur le sujet en précisant que les îles éparses « appartiennent à la France ». Le ministre de l’écologie français, Ségolène Royal a déjà donné des permis d’exploration des compagnies pétrolières sur les lieux.

Rappelons que Hery Rajaonarimampianina n’a pas osé insister auprès de François Hollande sur les questions des îles éparses, on ne voit pas comment il pourrait le faire avec le nouveau locataire de l’Elysée Emmanuel Macron. Même si l’Assemblée nationale des Nations Unies a donné raison à Madagascar sur les îles éparses, la France n’a jamais voulu exécuter cette décision. Forte de sa puissance économique dans le monde, et en tant qu’ancienne puissance colonisatrice, la France a toujours fait fi de la décision onusienne.

46 commentaires

Vos commentaires

  • 10 mai à 09:56 | Boris BEKAMISY (#4810)

    Et Antsakabary et les milliers de BLED Malagasy isolés ,enclavés depuis la nuit des temps , inconnus , ignorés et lavitr’andriana ou l’ETAT Malagasy est ABSENT , INVISIBLE, ILLISIBLE, INDIFFÉRENT appartient...... à personne sauf aux DAHALO ( bandits) !
    Donc , les Iles Eparses , on peut en faire un cadeau à la France tant que la France ferme les yeux sur le MAL-GOUVERNANCE malgache !
    Boris Bekamisy

    • 10 mai à 10:17 | rayyol (#110) répond à Boris BEKAMISY

      Tout un programme Le premier ministre est parti en guerre Plus d impunite ,transparence ,justice pour tous guerre a l inflation Plus de passe droit pour les ministres et autres défaillants.
      Beaucoup d action en vue Ou beaucoup de parole inutile
      Est ce le dernier chant du coq avant de finir dans la marmite
      Faut t il prendre cette bande de zéro au sérieux Et tout cela sur l ordre de leur chef l innommable et incoparable Hery Qui vivra verra

    • 10 mai à 11:10 | Eloim (#8244) répond à Boris BEKAMISY

      BB, avec le nouveau moyen de communication à la disposition du PRM, via YOUTUBE, vous serez content d’entendre les réponses de tout ce qui vous tique quotidiennement sur ce forum. A vrai dire, tout se fait de manière sélective car combien de malgaches ont accès à l’internet malgré le progrès techno présent essentiellement à Dago depuis ?
      A propos des îles Eparses, le fait de laisser traîner sur la table « ce dossier » - compromettant (?) ne signifie pas grand chose à part d’impressionner les « VISITEURS » comme BB et le forumists du MT et ne fait l’objet qu’une simple INTENTION. Pourtant, la VOLONTE d’agir en conséquence n’est que VAIN MOT !
      Quoi qu’on dise, c’est déjà trop tard, malgré que certains espèrent encore trouver au tenant du pouvoir du lait du miel, en prononçant le célèbre palabre, je cite « mieux vaut tard que jamais » !

    • 10 mai à 12:02 | Boris BEKAMISY (#4810) répond à Boris BEKAMISY

      @ ELOIM,
      Oui oui ,d’abord ,c’est une bonne nouvelle d’apprendre que le Prezeda de MON PAYS malgré le degré de SA LIMITE ait prit conscience même TARDIVEMENT de SA STÉRILITÉ en terme DE RÉSULTATS et de l’importance de la COMMUNICATION POLITIQUE pour essayer de remédier à SON LÉGENDAIRE EFFACEMENT/NON VISIBILITÉ/NON LISIBILITé et se débrouille pour enfin tenter d’EXISTER à travers « SON FOTOAMBITA » sur l’outil moderne qu’ YOUTUBE !

      Mais il faut qu’il SOIT HABILE et EFFICACE pour arriver embellir son IMAGE déjà NOIRCI AU PLUS HAUT POINT dans l’OPNION et vue SON LIMITE CONNU DE TOUS AU SOMMET de l’ETAT il n’a pas la capacité de rattraper à ce niveau , on ne peut demander à une GRENOUILLE de devenir un TAUREAU par la magie du NET.

      Le NET est une chose , ce n’est qu’un OUTIL , la capacité à y développer des CONTENUs INFORMATIONNELS CRÉDIBLES ADAPTES AUX MALGACHES est une autre paire de Manche,
      Rolly Mercia aura donc du pain sur la planche tout en sachant que malgré le talent avéré de Rolly Mercia TOUT dépend de Monsieur Filoha Hajaina SURSAUTEMENT RIDICULE et SA TONALITÉ HYPER-FATIGUANT DE PASTEUR DÉMAGOGUE !

      la COMMUNICATION POLITIQUE est une SCIENCE qui obéit à certain règle et chez nous à Madagascar on a tendance à privilégier à TORD et SYSTÉMATIQUEMENT la DÉMAGOGIE !

      et il n’y aura pas de Miracle mon ami !
      Signé :Boris BEKAMISY

    • 10 mai à 12:59 | vatomena (#8391) répond à Boris BEKAMISY

      Question : Quel malgache vivant sur les ils éparses a voté pour L’Indépendance ? Aucun .Pas un malgache vivait ou cultivait alors sur les iles .Tout comme aujourd’hui .

    • 10 mai à 13:29 | Bena (#494) répond à Boris BEKAMISY

      Au début, Rajao vagabonde dans le monde entier pour le shopping de V, au frais des contribuables.
      Maintenant, il vagabonde avec les karana locaux, et passe la majeur partie de son temps sur les réseaux sociaux (qu’il découvre sur le tard).
      Quand aux îles éparses, il ne faut pas oublier que le dossier de la Palestine est encore sur « la table » aussi, à manger ?
      Certes, Macron est jeune, mais il a le sens de l’Etat et de la vie. Il a épousé une vieille une bonne fois pour toutes, et c’est toute la différence.

    • 10 mai à 13:33 | Bena (#494) répond à Boris BEKAMISY

      @ vatomena. Avec tous les respects qu’on vous doit, faut-il céder à la France toutes les contrées non habitées de Madagascar où personne ne votait pour l’indépendance ? Et ne jamais oublier qu’une province de notre pays a voté « non ». On va en faire une Irlande du nord ou Mayotte ? Heureusement que le chauve Giscard n’était pas encore là. Alors, vatomena ou menasofina ?

    • 10 mai à 15:09 | vatomena (#8391) répond à Boris BEKAMISY

      @ Bena
      Sainte Marie a voté non ,je crois .Et pourtant Sainte Marie est devenue malgache .Il n’est rien resté de la volonté de la reine Bety. Pour le vote de l’Indépendance ,ce ne sont pas les terres qu’on a interrogés mais les populations actives ,vivantes .Cela vous aurait il échappé....

    • 10 mai à 16:36 | Isandra (#7070) répond à Boris BEKAMISY

      Vatomena,

      L’indépendance de Madagascar et leur dirigeants avaient unilatéralement été décidés par la France dans un bureau quelque part à Paris,...sans que les Malagasy soient préparés moralement et intellectuellement,....pourtant, ce genre de changement a besoin de grande préparation,...

    • 10 mai à 22:14 | vatomena (#8391) répond à Boris BEKAMISY

      à@ Isandra— Selon vous ,70 ans d’occupation n’auraient pas suffi à préparer les malgaches à L’Indépendance !! .Ces échecs viendraient donc de ce que les Ravohangy ,Ratsiraka ,Rajoel ,Hery n’auraient pas compris l’enseignement reçu ,et de meme pour tous les diplomés malgaches

    • 11 mai à 12:02 | DevColossus (#9913) répond à Boris BEKAMISY

      Bonjour,

      Vous avez raison de manière générale mais pourquoi dire « faire un cadeau », car ces îles n’ont jamais appartenu à Madagascar, on ne peut pas changer le monde tel qu’il est sinon c’est refuser l’histoire à l’image des négationnistes sans être vulgaire.

      Pour revenir au dossier en question, je dirais que Madagascar ferait mieux de s’occuper de ses problèmes actuels, le monde ne va pas s’arrêter demain, laissons aux générations futures se tabler sur ce dossier quand le temps le décidera. Les lois d’aujourd’hui ne nous permettent pas encore de prendre ce qui appartient à autrui.

      Et puis, gérer ces îles ce n’est pas une mince affaire quand on pense à ceux qui nous gouvernent qui ne pensent qu’à acheter plutôt que de donner des pouvoirs d’acheter au peuple.

  • 10 mai à 10:16 | Saint-Jo (#8511)

    Bonjour !

    Les îles éparses ? Cela semble un sujet qui intéresse beaucoup les gens instruits .
    Il paraît qu’il y a énormément richesses halieutiques et minières dans le sous-sol et sous la mer de ces îles .
    Comme à Bemolanga , à Tsimiroro et à d’autres endroits situés sur la Grande Terre ? Depuis de nombreuses années qu’on en parle . Et avec les résultats visibles et palpables que nous vivons aujourd’hui .
    Nous sommes très forts en verbe , hein ! « ’Faut l’ reconnaître » .
    L’essentiel est de parler . Peu importe de quoi . Mais « ’faut dire quèque chose pour bluffer tou’ l’ monde ! »
    Comme , autre exemple , que nous pouvons avoir des centrales nucléaires parce que nous avons de l’uranium , deux Gasy professeurs d’université spécialistes en physique nucléaire ou en physique théorique , lesquels formeront les techniciens gasy nécessaires pour matérialiser lesdites centrales nucléaires gasy ! Et vive la fin des délestages !

    Dans ce pays , quand on dit quelque chose (peu importe laquelle et peu importe si cela un sens ou pas)
    alors cette chose est comme déjà faite , totalement matérialisée .
    Et est-ce qu’il faut commencer à faire ce qui est déjà totalement fait ? Mais non , bien sûr !

    • 10 mai à 10:46 | vatomena (#8391) répond à Saint-Jo

      Pelandrova de Pelandrova Dréo : l’éponyme sorcière adorée

      Saint Jo @@ L’auteur du livre est Pelandrova Dreo (1976) -éditeur CDES- Elle fut institutrice dans ce grand sud qu’elle aima passionnément. Elle préta son nom à une jeune sorcière du pays tiraillée par son ancrage dans la vie coutumière et les nouveautés apportées par le Colon.Chaque page respire la rudesse du pays ,l’angoisse de la pluie qui ne vient pas ,la famine qui rode ,le poids des traditions et des peurs....

      pelandrova.jpg

      Le premier paragraphe :

      « La lueur qui s’élevait annonçait une journée qui serait lourde et chaude. Déjà l’horizon commençait à s’embraser et des silhouettes apparurent se découpant dans la lumière crue du matin. »

      C’est l’histoire d’une jeune fille dont la déstinée l’avait conduite vers une vie de découverte et de partage. L’Androy, une région aride et sèche où tout se déroule avant l’Indépendance malagasy, renferme encore ses secrets. Ce qui fait l’attrait pour le roman Pelandrova.

      Pelandrova Dréo, l’auteur-narrateur, avec son « je » semble faire corps et âme avec son éponyme ; et le déroulement du roman le confirme. A chaque page apparait des insinuations palpables.

      « Je jubilais ; j’avais une faculté inouïe de propension à la joie t pourtant, le temps était toutjours lourd, pesant. »

      Comprendre le profond Androy et les Atandroy, Pelandrova aurait tenté d’y arriver. Et le résultat ne laisse aucun doute et en plus valable pour tout le pays Madagascar.

      « L’Atandroy poursuit son existence facile et paisible qui s’écoule au rythme des cours d’eau lents et boueux. La ferme s’emplissait de tumultes : bruits de roues, bruits de charettes, cris de volailles. »

      Le blanc dans Pelandrova apporte les nouveautés et l’évolution. Il découvre une nouvelle société dont il voulait changer et faire progresser. La rencontre de deux mondes opposés entraîne toujours des éclats et des ententes.

      « Taraud, vous avez eu tort de provoquer Pelandrova. Il me semble que vous avez oubliez l’idéla de ce cercle : la fusion des classes sociales et l’acheminement vers un avenir meilleur. »

      Pelandrova boucle son histoire :Eeait-ce réelle ou fictive ?

      La dernière phrase :

      « C’est son écho, et mon âme flottante, qui vous ont conté mon histoire ... »

      Kokolampo !

    • 10 mai à 11:19 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à Saint-Jo

      Bonjour,

      Le mensonge, plus c’est gros plus les malgaches l’avalent (le croient) facilement : Ratsiraka est passé par là avec son paradis socialiste, RA8 aussi avec son slogan de rendre riche tous les pauvres du pays et d’y croire seulement. Rajao n’était pas en reste avec son programme de 3mois pour tout résoudre (délestage, etc...).
      Il est grand temps pour nous de se responsabiliser et de se passer des boucs-émissaires.

    • 10 mai à 12:09 | Saint-Jo (#8511) répond à Saint-Jo

      @ vatomena
      En 1976 je n’habitais plus ici.
      Mais le nom Pelandrova est composé de deux mots :
      . pela , jeune fille
      . rova , palais
      C’est donc une jeune fille du palais .
      Les quelques citations que vous avez choisies me rappellent les paysages du Grand Sud et aussi de ses courageuses populations .

    • 10 mai à 17:34 | Behantra (#9165) répond à Saint-Jo

      Une bonne nouvelle qui va faire plaisir à pierrerouge

      Marion Maréchal Le Pen , qui vient de quitter le FN et tout mandat politique , a choisi de vivre en AFRIQUE avec son père pour une période indeterminée

  • 10 mai à 10:23 | rayyol (#110)

    Et les iles éparses .Le Malgache s en fout Quelle idée que d aborder meme le sujet N y a t il pas assez de problème plus préoccupant que cela Ne faut t il pas battre le fer quand il est chaud Que de se disperser sur toute sorte de sujet qui ne mènent a rien et voue au calandre Grecque

    • 10 mai à 11:08 | hrrys (#5836) répond à rayyol

      Bien sur le dossier est sur la table et est sur le point d’être brûlé ou .......si vous voulez ce dossier sera comme tous les papiers c...u...l..s , destiné à essuyer les fesses de Rajao et son épouse .....ni plus ni moins ....
      Rajao en a vraiment marre de régler tous les problèmes de ce pays , d’ailleurs il est incompétent sur toutes les lignes .....
      Comme tous le dirigeants africains ,la seule préoccupation pour lui est de paraître aux yeux du nouveau président français comme quoi il sera toujours prêt à le servir si besoin sera ....c’est tout !

    • 10 mai à 11:13 | rayyol (#110) répond à rayyol

      De toute facon Hery s en est toujours laver les mains Et soudain alors que tout va de travers il s en préoccupe N essai t il pas de faire diversion Espérant que tous oublie la multitude de dossier non résolu qu il traine comme un paquet de casserole bruyante

    • 10 mai à 11:23 | Eloim (#8244) répond à rayyol

      Evoquer ce sujet, cher ami c’est pour divertir tout le monde et orner les galeries du MT. Ne serait ce que pour tester à quel point ce pouvoir à cravate bleue est jugé capable de bien amarrer la barque ? Quand est ce qu’on prend au sérieux la nécessité de résoudre selon l’ordre de priorité les facteurs prépondérants qui infligent à tel point le peuple malgache ? Tout à son temps, dit-on et de plus de manière sélective ? C’est pas si difficile que ça ?

  • 10 mai à 10:56 | valoha (#7124)

    Araka ny nolazain’Ingahy James Ratsima dia tsy hiova, tsy miova, ary tsy niova mihintsy ny politikan’i lafratsa mahakasika an’i Afrika na iza tonga eo @ ny fitondrana na iza ao lafratsa ao ! Marina loatra zany mahakasika an’ireto Nosikely Malagasy ireto. Harem-be manadala no ao @ ireto Nosintsika ireto, na dia heverina ho diso nandra sy dondrona aza isika dia diso izany loatratra !
    Noho izao andron’ny olana eran-tany @ ny angovo sy ny harena amban’ny tany(volamena, vy mangirana, ....) izao maneran-tany dia manao ny ’ainy tsy ho zavatra’ mihintsy ireto tany vaventy - mifaninana mihintsy aza no azo ilazana azy eo anivon’ny iraisam-pirenena, eny fa hatramin’ny ady aza no anaovan-dreo izany,izay volena etsy sy eroa, dia tsy mampanahy !
    Koa raha hiandry an’i Hery vao isika hitaky ny hamerina ireto Nosikely ireto dia toa hiandry an’i Poly lava, indrisy ! Ary matoa tsy n/misy nikitika io resaka io ihany koa ny filoha malagasy nifandimby teo dia ’ao raha’ !...

    • 10 mai à 11:32 | Turping (#1235) répond à valoha

      Salama,
      Ka ny zavatra voalazan’i James Ratsima anie marina daholo e !
      Tsy hoe fankahalana vahiny araky ny fihevitry ny maro no maha olom pirenena tia tanindrazana azy izay vitsy azo isaina @ rantsan -tanana, fa ny fasahiany mitsikera sy miaro ny tombontsoan’ny malagasy sy nangalarin’ny vahiny, voabodo, na ny tany, ny harena an -kibon’ny tany, tsy vitan’ny ranomasina ihany,.... Ka izao mahazo ny gasy izao anie ny tanjona napetraky ny fanjanahana ara -tsaina nolovaina sy ireo izay miaro ny tombotsoany manokana. Indrisy, toy ny tantely afa -drakotra,.... Ilay firenena.

  • 10 mai à 11:01 | Turping (#1235)

    Madagascar n’est pas l’île Maurice.
    - Avec les dirigeants successifs impuissants depuis l’indépendance octroyée sous dépendance, comme Mihaino l’a souligné, « pot de terre contre pot de fer », la chance pour que les îles éparses reviennent à Madagascar est minime.
    - Un pays qui apporte une gamelle avec la corruption endémique sans de structures institutionnelles fortes, bof,... Cette histoire de revendication des îles éparses n’est qu’une élucubration de plus pour surenchérir les esprits faibles.
    - La problématique ne se repose sur la question si les îles éparses appartiennent à Madagascar ou non géographiquement et selon la résolution de l’ONU en 1979 quand Kurt Valdheim était le secrétaire général, demande faite par l’Amiral d’eau douce mais sur le peu de chance d’y parvenir avec l’instabilité politique. Surtout sur le fait n’a pas sa souveraineté.
    - Dans l’état actuel des choses, l’urgence est ailleurs pour que les politicienne, et l’état s’occupent d’abord les quotidiens des malgaches :
    - Résoudre le problème de la Jirama devenue Jiramaty, une société d’état qui n’appartient plus aux malgaches.
    - L’Airmad devient Air maty où même remplir l’avion quotidiennement n’est plus un gage de désendettement.
    - L’insécurité généralisée avec la corruption ne donne plus une possibilité de développement collectif avec la mentalité y afférente. Le chacun pour soi, sans solidarité,....,, la pauvreté généralisée.
    Conclusion : personnellement bien qu’incontestablement les îles éparses appartiennent et rattachées à Madagascar que le général de Gaulle avaient enlevées au mois d’Avril 1960 juste avant l’indépendance sous dépendance, pour le moment l’urgence est ailleurs pour le moment.

    • 10 mai à 11:04 | Turping (#1235) répond à Turping

      Lire : sur le fait :Madagascar n’a pas sa souveraineté et ne l’a jamais eue sauf avant la « colonisation » à l’époque royale.

  • 10 mai à 11:11 | Turping (#1235)

    Que le général de Gaulle avait,.....
    Vatomena va dire que Madagascar avec ses copains frontières devait rester français, hi hi...
    Les algériens, l’avaient payé cher leur indépendance. Il y avait le FLN similaire au mouvement du MDRM et les harkis au PADESM. 

    • 10 mai à 12:47 | vatomena (#8391) répond à Turping

      Ne me faites pas rougir de honte-Le FLN algérien avait reçu le soutien de la plus grande partie du peuple tandis que nos fahavalos de 47. sont restés isolés ,abandonnés et trahis.Le Viet minh n’aurait pas vaincu sans la complicité de tous .Honte et Honte !Nous avons raté une guerre d’e libération et encore plus notre indépendance et notre développement .

  • 10 mai à 11:12 | Turping (#1235)

    Copains frontistes !

    • 10 mai à 17:45 | Behantra (#9165) répond à Turping

      Mais si je comprends bien , notre pierrerouge voterait pour une guerre totale contre les français vivant à Madagasikara ne serait ce que pour laver la honte

      Attention danger !!!! un terroriste aigri se cacherait donc sous cette pierrerouge qui se prétend malagasy

  • 10 mai à 11:44 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    Le dossier claudine aussi : est toujours / the table, et à la vitesse avec laquelle les dirizens se précipitent pour l’ ouvrir, les iles auront eu le temps de disparaitre de la carte et ce n’ est pas hery et ses complices qui iront le contrôler 🏊🏼 🏝 .

    • 10 mai à 21:54 | vatomena (#8391) répond à Jipo

      La honte ne devrait pas etre héréditaire . Elle se limitera à la génération en cause.Quel malgache aujourd’hui porterait la honte d’avoir été esclave ou d’avoir vendu des esclaves aux Blancs.LA france en grand tralalà a célébré à Paris l’abolition de l’esclavage.Or ,il n’y a jamais eu à Paris ni à Bordeaux ,ni à Nantes de marché aux esclaves.Cette cérémonie du souvenir d’un épisode ignoble de l’histoire de l"humanité n’a eu aucun écho chez nous .Rien à Andevorante ,Tamatave ,Tuléar ,Foulpointe,où étaient mis à la vente tous ces malheureux

    • 10 mai à 22:02 | vatomena (#8391) répond à Jipo

      Oui ,nous avons tout raté ,Behantra.!!Les anciens colonisés sont devenus des mendiants internationaux. Et le sang malgache coule dans les actes de justice populaire .

  • 10 mai à 12:08 | vorona (#8254)

    Et comme ici la grande majorité des « décisions » se passent « sous la table », cette histoire est pas prête d’être résolue !

    • 10 mai à 23:02 | Jipo (#4988) répond à vorona

      @ vatomena.
      Je suis d’ accord et à ce propos, je ne vois pas pourquoi nous devrions être responsables des collaborations de Vichy.
      Au regard des divisions françaises, je refuse catégoriquement les bilans d’ un mitterrand ou hollande, bien qu’ils aient eu la prétention d’ être les présidents de : « TOUS » les Français , : not in my name, comme ils se délectent à ânonner .
      Quant aux faux Q du devoir de mémoire : meme punition ! ( au regard du sélectif de leur mémoire ), je ne porterai jamais l’ irresponsabilité de ces embrayages : jamais !

  • 10 mai à 13:13 | kartell (#8302)

    Bonjour,

    Faire de cette nouvelle élection française, la belle opportunité pour remettre sur la table desservie, le contentieux éparses, c’est quelque peu maladroit au niveau bi-latéral et « pétouillard » au niveau national où les maigres moissons quinquennales ont visiblement besoin d’un cache-sexe, pour cacher l’essentiel, minuscule voir ridicule !…..
    Faudrait-il rappeler à tout ceux qui donnent à ce différent « une importance internationale » qu’il persiste encore sur notre belle planète plus d’une centaine de contentieux territoriaux sans qu’ils aboutissent à un consensus !…..
    Faut-il à ce point, prioriser nos petites urgences nationales en mettant de côté, nos manques réels qui, eux, sont délaissés ?…
    N’avons-nous, donc, rien d’autres à mettre dans ce futur dialogue bilatéral et sommes-nous arrivés à un tel degré de médiocrité dans nos idées et nos projets pour devoir mettre que cela en évidence ?
    Croire que ce nouveau président répondra au desiderata malagasy, c’est mal connaître la politique française mais c’est surtout répondre à une attente nationaliste grandissante qui ne cesse de gronder dans un pays qui part à vau-l’eau !..
    La courtoisie voudrait qu’on s’abstienne de féliciter tout en quémandant mais au pays de la vindicte populaire, il y a bien longtemps que toutes les règles du bon usage ont été oubliées au profit de la loi du plus fort, sauf, qu’ici, nous nous retrouvons dans la peau du broussard, démuni !….

  • 10 mai à 15:14 | Isandra (#7070)

    Le dossier est sur la table, comme la montagne de dossiers qui attendent une personne qui s’y penche sérieusement,...

    - Le dossier Clo-Clo,...
    - Le dossier bois de rose,
    - Le dossier lutte contre les corruptions,
    - Le dossier lutte contre les insécurités,
    - Le dossier des pouvoirs d’achat,...
    - Le dossier chômage,
    - Le dossier Kere,
    - Le dossier Energie,
    - Le dossier routes,
    - Le dossier déscolarisation galopante,...
    - Le dossier diplomatie,
    - Le dossier décentralisation,

    Etc,...
    La liste est longue,...

    Hery dirait, tout ça,...avant de les attaquer, j’irai quelque part ailleurs pour réfléchir,...je suis encore dans le temps, 2018 est encore dans 7 mois. Trouvez mois une carte du globe,...

    • 10 mai à 18:39 | kartell (#8302) répond à Isandra

      Ça fait plaisir de voir lister les urgences que nous pourrions commenter par le registre des titres de chansons de Clo-Clo, le chanteur branché :

      1. marche tout droit
      2. pauvre petite fille riche !
      3.c’est de l’eau, c’est du vent
      4.j’attendrai
      5.chaque jour, c’est la même chose
      6.en attendant
      7.comme d’habitude
      Et on terminerait « feu de paille » !
      La musique adoucit les moeurs comme aimait à le répéter ce bon Platon …...

  • 10 mai à 15:23 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Il ne faut pas oublier, non plus, en parlant des îles éparses la célébrissime NOSY LAVA qui n’a pas fait l’objet d’aucune exploration alors qu’elle pourrait renfermer quelques richesses laissées par les RAINIVOANJO et ses acolytes, les étudiants déportés de 1972 et sans oublier évidement Coutiti et consorts. Si cette île était occupée par les Français, ses richesses éventuelles auraient dépassé l’entendement.

  • 10 mai à 15:24 | Isandra (#7070)

    Juste une question. Les Magroistes continuent ils de se réunir dans leur Mecque...?

    Je n’entends plus en parler,...depuis le basculement de Ravalo dans l’opposition,...ou Il est en train d’envisager un endroit un peu plus grand,...

    • 10 mai à 15:52 | Boris BEKAMISY (#4810) répond à Isandra

      @ Isandra
      - Peut- être que Ravalo-malama a finalement changé d’avis et devient Pro-HERY-HVM-POURRI , il a l’habitude de changer d’AVIS comme il change de« chemise Mandelà »ou il a une autre option à chaque fois qu’il ouvre un autre parfum de boite yoghourt !
      Souvenez_vous de la déclaration de Faravohitra :« Je n’attends pas 2018 »

      Pour la liste des DOSSIERS sur la table présidentielle , il y a aussi le dossier« DESSOUS DE TABLE... » ou Mallette parlementaire contre Motion de Censure !
      BB

    • 10 mai à 16:27 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      BB,...

      Ou Hery a tiré encore sa laisse,...en lui disant, calmez-vous le dossier des condamnations n’est définitivement pas enterré,...qui peut se réveiller sur la table à tous moments,...

  • 10 mai à 22:09 | Gérard (#7761)

    Le dossier est sur la table ?

    mais dans les tractations prévisibles avec Maurice pour Tromelin, se sont les dessous de table qui seront intéressants

    http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/01/18/qu-est-ce-que-cette-ile-de-tromelin-qui-fait-autant-reagir_5064820_4355770.html

    • 10 mai à 23:18 | Jipo (#4988) répond à Gérard

      Il n’ y pas d’ eau douce mais des esclaves y ont vécu une quinzaine d’ années ?
      D’ autres se feraient un plaisir de douter de vos sources, ou de les traiter de conspirationnistes , si ce n’ est un article de facho ...
      L’ ère est stratégique avant tout et s ’il n’ y a rien dessus, entrerait-on en conflit pour quatre ou cinq appareils météorologiques ?
      L’ art de la désinformation ou du secret .

  • 15 mai à 20:12 | kunto (#7668)

    KUNTO ny PATRIOTE MALAGASY d’ANTANANRIVO :

    - Occupons nous d’éradiqué la pauvreté à Madagascar après on parlera des Îles Eparses SVP - MERCI

    - Car du Nord au Sud - de l’Est à l’Ouest il y a du boulot mes amies ...

    - Donc 1 seul sujet = le développement de MADAGASIKARA

    • 15 mai à 20:16 | kunto (#7668) répond à kunto

      KUNTO ny PATRIOTE GASY d’ANTANANARIVO :

      - En parlant des Îles Eparses vous faite diversion - vous faite l’affaire des politiciens et pendant ce temps là des personnes meurent de faim chez nous ...

      - DONC 1 seul objectif = Développez Madagascar ...

  • 16 mai à 14:24 | Pericles (#8460)

    Mais vous vous rendez compte où en est Madagascar ???? si toutefois les commentateurs de ce Forum donnent une réelle image de Madagascar et de sa population... j’ai encore l’espoir qu’on en est loin.
    Croyez vous vraiment que hisser le drapeau malgache sur ces quelques îles changerait quoi que ce soit pour Madagascar ? Le pays est déjà tellement mal géré pourquoi aller chercher au-delà ?
    C’est tellement facile de trouver des sujets bouc-émissaires pour détourner l’attention de ce qui devrait être les vraies priorités. Avec 45 commentaires contre 15 sur la malnutrition il est désespérant de constater que le « public » de Madagascar Tribune se prête à l’exercice...
    Mais c’est tellement plus difficile de prendre en charge et améliorer les vraies et cruciaux sujets en matière de sécurité, d’alimentation, de corruption, de justice, de liberté du commerce et de l’industrie, de fiscalité pour donner à l’État les moyens d’agir, de souveraineté nationale sur la grande île elle-même face aux rapaces qui évidemment trouvent un terrain favorable dans l’incurie de l’état malgache.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 119