Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 1er octobre 2016
Antananarivo | 18h18
 

Société

Projet de bourse familiale « Vatsin’Ankohonana »

Le dispositif plébiscité

samedi 23 avril

Le succès du projet pilote « Vatsin’Ankohonana » dans le district de Betafo (Betafo, Antsoso, Soavina, Inanantonana, Ambohimasina, Alakamisy Anativato, Tritriva ) dans la région Vakinankaratra, a permis d’étendre le programme de Transfert monétaire pour le développement humain (TMDH) d’un montant de 40 millions de dollars US.

Ce sont dorénavant 39 000 ménages de 53 communes de 5 régions de Madagascar à savoir, Vatovavy Fitovinany, Vakinankaratra, Haute Matsiatra, Atsimo Andrefana, Atsinanana qui vont bénéficier de ce dispositif à la suite de l’annonce de la ministre de la Population, Onitiana Realy, le jeudi 22 avril dernier lors de sa visite dans deux fokontany de Betafo. 187 familles de ces deux fokontany de Betafo qui ont reçu leur 10e transfert monétaire du dispositif au bureau de l’OTIV de Betafo, ont vu l’état nutritionnel de leurs enfants s’améliorer, leurs enfants réintégrer l’école et leur niveau de vie s’améliorer. Selon le ministère de la Population, les divers témoignages des bénéficiaires ont permis de conclure que le dispositif est totalement plébiscité par la population. Financé à hauteur de 1,3 millions de dollars US par la Banque Mondiale dans le cadre du programme de Filets sociaux de sécurité (FSS) élaboré et signé par le MPPSPS au nom du Gouvernement malagasy, le dispositif à Betafo est mis en exécution par le FID jusqu’en août 2017.

20 000 ariary à 40 000 ariary tous les deux mois

Le projet Vatsin’Ankohonana, financé à hauteur de 1,3 millions de dollars US par la Banque Mondiale dans le cadre du programme de Filets sociaux de sécurité (FSS), a démarré le mois de septembre 2014 pour une durée de trois ans. Il s’agit d’octroyer aux ménages extrêmement pauvres une bourse familiale à hauteur de 20 000 Ar à 40 000 Ar tous les deux mois, en fonction du nombre d’enfants. Le dispositif est destiné à améliorer l’accès à l’éducation primaire, et à promouvoir l’amélioration de l’état nutritionnel des enfants de 0 à 5 ans. Chaque ménage perçoit ce supplément de revenu via une agence de paiement : soit une institution de microfinance soit un opérateur de mobile money. Au total, ce sont 5807 familles issues de 54 Fokontany du district de Betafo qui bénéficient de ce projet gouvernemental inscrit dans le Programme d’urgence pour la sécurité alimentaire et de la Protection sociale (PURSAPS).

Le directeur régional Analamanga du FID, explique que « Les familles bénéficiaires sont sélectionnées par un comité local composé du Président du Fokontany, du Directeur d’école, ainsi que des agents du MPPSPF, du Ministère de la Santé et de la Secaline. Le choix du comité local est ensuite validé ou pas, par les habitants du village à l’occasion d’un Fivoriambem-pokonolona. La mise en place du dispositif a permis d’attribuer des cartes d’identité nationale aux pères et mères de familles bénéficiaires. Par ailleurs, depuis la mise en oeuvre du dispositif, on a constaté une hausse très nette du nombre d’enfants qui fréquentent à nouveau l’école. Bref, l’objectif est atteint ».

A l’issue de cette descente sur terrain, Onitiana Realy pour sa part a noté que « le système de transfert monétaire conditionnel à destination des populations les plus pauvres a fait ses preuves et montré son efficacité en matière de lutte contre la pauvreté dans les pays émergents du groupe BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud). Suite à ces expériences concluantes sur le plan local, il importe de trouver des sources de financement pérennes, à l’intérieur même de notre pays, de manière à pouvoir maintenir ce genre de dispositif dans l’avenir, sans devoir s’appuyer indéfiniment sur les bailleurs de fonds étrangers ».

Recueilli par Bill
Source : Service communication du ministère de la Population

102 commentaires

Vos commentaires

  • 23 avril à 09:31 | Noue (#2427)

    « a permis d’étendre le programme de Transfert monétaire pour le développement humain (TMDH) d’un montant de 40 millions de dollars US. »

    en espérant que ce coup-ci c’est pour de vrai et que cet argent ne change pas de direction pour être dans la poche de on ne sait pas qui !

    samia mailo e ! tsy kely lalana ny ratsy sady vola be io a !

    • 23 avril à 09:34 | Noue (#2427) répond à Noue

      il importe de trouver des sources de financement pérennes, à l’intérieur même de notre pays, de manière à pouvoir maintenir ce genre de dispositif dans l’avenir, sans devoir s’appuyer indéfiniment sur les bailleurs de fonds étrangers ».

      c’est clair , faut bouger mais pas tout le temps attendre les aides !

      De tout manière , c’est fort bien possible cette disposition si tout le monde s’y met !

      « mahamenatra ihany manko ilay miandry fanampiana avy any ivelany lava zao »

    • 23 avril à 10:27 | Babah (#9347) répond à Noue

      Bonjour Noue. Savez-vous que personne ne va vous punir si, de temps en temps, vous ne commentez pas ? C’est ridicule ce challenge que vous vous imposez de commenter en premier sur tous les sujets chaque jour... il y a une vie en dehors de l’internet, le saviez-vous ?

    • 23 avril à 10:40 | Sabrina (#4247) répond à Babah

      De plus, ses commentaires ne volent pas bien haut...

      Chez lui, c’est le plaisir de commenter pour commenter...

      Comme un enfant

    • 23 avril à 11:41 | Noue (#2427) répond à Sabrina

      ça vous dérange mes commentaires ? Ne les lisez pas , vous n’êtes pas obligé de les lire ! Puis arrêtez de me suivre comme ça.

    • 23 avril à 11:43 | Noue (#2427) répond à Babah

      « il y a une vie en dehors de l’internet, le saviez-vous ? »

      mais vous êtes là aussi ! pourquoi se permettre de donner des leçons si on ne regarde pas dans la glace avant ?

    • 23 avril à 14:38 | Dadabe (#9116) répond à Noue

      Continuez, Noue ! Cet espace forum est libre et chacun peut y écrire ce qu’il veut, quand il le veut, comme il le veut ! Et puis, avouons-le, vos commentaires ne sont pas haineux comme certains autres... Suivez mon regard vers les adoratrices du Petikon ! Bonne journée à (presque) tous !

    • 23 avril à 17:01 | Noue (#2427) répond à Dadabe

      Merci Dadabe , on est libre oui ! liberté d’expression aussi .

    • 23 avril à 19:34 | Bena (#494) répond à Noue

      ce système vatsin’ankohonana est très mauvais en soi. voici pourquoi :
      * la nation s’endette au profit d’une minorité,
      * c’est une infantilisation du peuple (donner du poisson au lieu d’apprendre à pêcher),
      * c’est comme le RMI, il y aura détournement d’usage (il faut voir le nombre de pères/mères devenus alcooliques à l’issue du projet),
      * c’est un vrai poison car le système ne peut être pérenne,
      * c’est une façon de promouvoir le système de money banking au profit de sociétés étrangères, sur le dos des pauvres malgaches,
      * il y aura addiction, et à la fin ces gens ne sauront plus mener leur propre vie, ils vont monter à tana,
      * et puis, un système qui a marché au brésil et et afrique du sud, il faut y réfléchir deux fois avant de l’adopter,
      * encore plus injuste car ce ne sont pas toutes les régions qui en bénéficient. et quelles sont les critères car il y a des pauvres partout, etc etc. donc c’est mauvais, il faut arrêter.

  • 23 avril à 09:42 | atavisme premium (#9437)

    Oui encore un voeux pieux et c’est tout !
    Effet d’annonce et on oublie très vite !
    Je traduis la pensée des financiers de la mafia blanche ,qui devraient prendre l’argent sur celui qu’il se distribue généreusement entre eux :de l’argent aux pauvres ,mais ça va pas non ?
    Ces gouvernements de fantoches ,comme dans une pièce de théâtre bien rodée,ont toujours un ministre,femme généralement,qui incarne le coté sociale !
    Cela ne donne jamais rien et surtout pas de l’argent directement aux pauvres .

  • 23 avril à 09:52 | Sabrina (#4247)

    « Les familles bénéficiaires sont sélectionnées par un comité local composé du Président du Fokontany, du Directeur d’école, ainsi que des agents du MPPSPF, du Ministère de la Santé et de la Secaline. Le choix du comité local est ensuite validé ou pas.. »

    Encore un dispositif ouvert à toutes les manipulations et à la corruption généralisée avec des critères d’attribution flous laissés à la discrétion d’agents publics locaux corrompus et malveillants.

    Laisse tomber Onitiana, ton dispositif pourri, tu peux le remballer et ranger dans le placard poussiéreux de ton ministère corrompu.

    Franchement, mais de qui se moque-t-on ?

    • 23 avril à 09:57 | Marika (#9389) répond à Sabrina

      Misy olona mihavondraka hatrany dia misy ny mihakaoka hatrany.

    • 23 avril à 11:05 | jangobo (#8776) répond à Marika

      Ny mahavondraka dia ny sakafo hanina, na ny eritreritra mandry ; ny mahakaoka mety ny ahiahy, na ny aretina (suivez mon regard).

    • 23 avril à 11:10 | franc (#9485) répond à Sabrina

      tout à fait comme le cas des maîtres FRAM avec les directeurs de CEG, Chef CISCO etc...et le Ministre des enseignement n’est même pas au courant. Parmi ces maîtres FRAM, nombreux ne savent même pas écrire correctement, c’est ça l’avenir des enfant malagasy.

    • 23 avril à 14:46 | Dadabe (#9116) répond à Sabrina

      Avec 10 à 20.000 ariary par mois pour une « petite famille » d’au moins quatre enfants, il est probable qu’on se moque des pauvres, effectivement. Et il est certain que fournir une formation et un travail correctement rétribué serait une solution plus sérieuse. Mais une « allocation familiale » n’a rien de scandaleux en soi. Cela se pratique dans de nombreux pays « développés » pour rééquilibrer les moyens d’un ménage avec enfants (une nécessité démographique pour la survie d’une pays !) et un autre ménage sans enfants disposant des mêmes ressources. Cela me paraît être de la simple justice sociale. Mais, avant tout, que chacun ait un travail CORRECTEMENT rémunéré. Le reste...

    • 23 avril à 17:33 | RAMBO (#7290) répond à Sabrina

      C’est cela le commentaire qui vole très haut ?.. hummmm Sabrina
      Ne jugez pas pour ne pas être jugée.

      Onitiana est une personne intègre et elle a la confiance totale du Président...Si tous les ministres sont comme elle la situation serait autrement meilleure.

    • 23 avril à 19:40 | Bena (#494) répond à jangobo

      savez-vous pourquoi le président actuel est si maigre ? il n’est pauvre, non. c’est juste un actif nocturne comme sarkozy. et dieu sait s’il n’utilise pas certain produit bleu pour se montrer efficace.

    • 23 avril à 19:42 | Bena (#494) répond à franc

      un ministre ne peut pas être « pas au courant ». il est complice du système pour avoir plus d’aura sur ses subordonnés. quand le pot au rose est découvert, il dit n’y être pour rien.

    • 23 avril à 19:48 | Bena (#494) répond à RAMBO

      voila rambo et sa ... queue. onitiana intègre, le président intègre, première nouvelle. donc nicole be est intègre aussi, quincallerie 2000, filatex, rapierreblue, tous intègres. ce pays est alors béni des dieux. ils auront pas seulement des « rambo » mais des cornes en plus.

    • 23 avril à 20:18 | Vohitra (#7654) répond à RAMBO

      « ...Onitiana est une personne intègre et elle a la confiance totale du président... »

      Mais qu’est-ce qu’elle a fait de spectaculaire et louable, aussi bien méritoire depuis qu’elle a été nommé Ministre de la population ? est-ce le fait d’avoir versé ses larmes face à la cruauté des dahalo et l’inefficacité des actions des forces de l’ordre pour enrayer le banditisme rural ?

      Les nombreuses critiques à l’endroit du régime qu’elle avait formulé du temps où elle était journaliste et chroniqueuse politique, sont-elles devenues hors contexte du moment qu’on est membre du gouvernement ? ou est-ce que ces problèmes sont déjà résolus puisqu’elle est maintenant de l’autre côté de la barrière ?

      c’est quoi l’intégrité morale dans tout ça ?

    • 24 avril à 12:09 | Isandra (#7070) répond à RAMBO

      ’’C’est cela le commentaire qui vole très haut ?.. hummmm Sabrina
      Ne jugez pas pour ne pas être jugée.’’

      Voilà la face cachée de Ra8 et ses enfants,...ils ne soutiennent Hery qu’au bout de lèvre qui ne cessent de critiquer ce régime partout et sur n’importe quel sujet.

      Quant à moi, je trouve ce projet une bonne initiative,...pour soulager un peu les souffrances du peuple, comme les vary et trano mora,....et les cantines scolaires à l’époque de Ra8,....

      Il ne faut pas se comporter comme l’opposition française laquelle oppose systèmatiquement tout, même les projets proches de leur idées,... juste sur le fait qu’ils sont conçus par le gouvernement...

    • 24 avril à 14:14 | RAMBO (#7290) répond à Isandra

      Je suis tout à fait d’accord avec vous Isandra...

      Mais ne vous inquiétez pas nous saurons gérer R8 et sa troupe...comme nous l’avons fait avec Andry and Co...

      Notre atout pour le moment c’est le soutien de la CI...Je vous livre un petit secret...La CI s’inquiète du retour éventuel de Ravalomanana ou de Rajoelina parce que cela augure la guerre civile à Madagascar...comme l’un ou l’autre ils cherchent toujours à s’en découdre...alors le pays deviendrait un tremplin pour leur servir d’ assouvir leur vengeance l’un envers l’autre...Seul Hery qui a su les mettre dos à dos qui rassure la CI.

      Les bailleurs sont de retour et les choses commencent à bouger...Donner du travail nécessite un effort de longue haleine (long terme) et ce n’est pas tout à fait le rôle de l’Etat...C’est aux entreprises créées de donner du travail...Les entrepreneurs Malgaches sont frileux et préfèrent entrer dans la politique pour fructifier leur capital que d’investir dans des secteurs de production de richesses...Les Karana et les Chinois sont dans les commerces...ils vendent surtout des produits importés...cela ne rapporte pas grande chose à la croissance du pays....nous sommes entrain de mettre en place une politique pour encourager les micros crédits..un système qui a fait ses preuves dans certains pays pauvres...Mais dans l’immédiat, les gens ont faim et nous leur donnons directement de l’argent pour s’acheter de quoi manger... le pyramide de Maslow consiste à donner aux gens les besoins primaires ou vitaux comme la nourriture et les toits les soins etc...

      Je suis convaincu maintenant que ni Robinson ni Hajo n’aurait mieux fait que Hery s’ils avaient gagné le présidentiel de 2013...Notre problème est surtout structurel et culturel mais pas à 100% de gouvernance...une révolution culturelle est plus qu’urgent chez nous... un changement radical de mentalité de force ou de gré comme il a fait Mao...les chinois bénéficient maintenant de l’effort de leurs aînés quoi que douloureux pour certains à l’époque.

    • 24 avril à 16:14 | Isandra (#7070) répond à RAMBO

      Je veux bien me convaincre et croire Rambo, cependant, les réalités se présentent autrement, ce n’est pas ce que vous y racontez. Ce que nous constatons, Hery ne fait que perpétuer les mauvaises pratiques et habitudes de ses prédécesseurs,...aucun changement dans l’horizon, et pire il a inventé une nouvelle méthode, que ses prédécesseurs n’on jamais utilisé,...la démission au forceps,...Et les bourdes s’accumulent en peu temps,...

      Il essaie d’écarter Andry et Ra8 dans les courses, parce qu’ils constituent une menace pour la pérennité de leur festins,...sa réélection, Il n’y a pas d’autre raison, le reste n’est qu’un fantasme de HVM,...La CI se rend compte maintenant qu’il était dans l’erreur d’avoir opté cette option de ni,...ni, et est conscient que l’élimination de ces deux dans les courses pourrait provoquer des troubles, voire la guerre civile,...elle fera tout pour que cela ne se produise,...

      « Donner du travail nécessite un effort de longue haleine (long terme) et ce n’est pas tout à fait le rôle de l’Etat...C’est aux entreprises créées de donner du travail... »

      L’exemple vient d’en haut,...

      « Les bailleurs sont de retour et les choses commencent à bouger.. »

      Peut -être, que je suis en retard, Combien de fonds les bailleurs ont-il débloqué pour financer les projets du gouvernement,...car je ne constate qu’ils ne s’arrêtent pas d’allonger la liste de leur exigences pour reporter subtilement, d’une manière diplomatique,...le déblocage de fonds,...???

      « Donner du travail nécessite un effort de longue haleine (long terme) et ce n’est pas tout à fait le rôle de l’Etat...C’est aux entreprises créées de donner du travail... »

      Cependant, un Etat digne de son nom crée un environnement sain et viable,...afin que les acteurs puissent entreprendre dans la tranquillité et sans encombre,...

      Où sont les grands projets et réformes pour attirer et motiver les investissements dans tous les secteurs,..., parce que notre système actuel ne correspond plus à nos réalités et à la mondialisation,
      Réformes fiscales..., financières,...industrielles, touristiques,...agraires,...etc...???

    • 24 avril à 16:26 | FINENGO (#7901) répond à Isandra

      Isandra. Toutes vos narrations sur la bonne conduite de l’Etat, et de la manière de faire pour que tout ceci soit bénéfique au Pays. Expliquez-nous pourquoi du Temps du BAC-8 rien de tout cela a été mis en oeuvre..??? Certainement le temps lui manquait et qu’il lui aurait fallu 20 ans de plus pour pouvoir l’appliquer, NON ????

      Vous êtes Beau-Parleur avec une haleine Puante...!!!

    • 24 avril à 17:08 | Turping (#1235) répond à RAMBO

      Rambo,
      - La problématique ,c’est l’absence d’une souveraineté nationale ,ce qui explique le non avancement ,car les voyous cautionnés par la communauté internationale n’a jamais fait avancer ce pays .Le BRICS a adopté un autre mode de fonctionnement de développement plus soutenu (les pays émergents ,et ceux qui sont montés en puissance comme la Chine,..).
      - En lisant souvent des posts en condamnant uniquement les gabegies des politicards malgaches comme une source du non avancement ,c’est un peu trop léger ,...
      - Ravelonarivo ,le PM évincé est devenu un peu gênant .Il a décidé de révéler un certain secret d’état ,et c’était peut-être la raison pour laquelle pour le virer ,...même si les résultats escomptés n’étaient pas à la hauteur de ce qu’on attendait ,derrière se cache l’ingérence étrangère ,de la France .
      Un extrait du texte visible sur moov.mg,
      Après avoir démenti sa démission annoncée par la Présidence de la République, dans la journée du 08 avril 2016, le Général Jean Ravelonarivo s’est finalement résigné en acceptant de partir et de signer sa lettre de démission, quelques heures avant la nomination de son successeur, le 10 avril 2016. D’après Midi Madagasikara, l’Ambassadeur de France Véronique Voulant-Aneini et celui de l’Union européenne Antonio Sanchez Benedito se seraient même déplacés à Mahazoarivo ce jour-là, pour le convaincre de partir sans faire de bruit.

    • 24 avril à 17:10 | Turping (#1235) répond à Turping

      Lire/ : n’ont jamais fait avancer....

    • 24 avril à 17:22 | Turping (#1235) répond à Turping

      - Par ailleurs, certaines sources affirment que l’ancien Premier Ministre aurait en sa possession des dossiers compromettants liés à certains dirigeants actuels. Aurait-il donc l’intention de faire un grand déballage auprès de la communauté internationale ? L’avenir nous le dira.

      - Départ de Ravelonarivo concocté par la CI d’après la logique alors que ce dernier voulait faire un grand déballage auprès de la CI . C’est contradictoire !

  • 23 avril à 10:37 | Turping (#1235)

    Onitiana Realy ne nous a pas déçus quand elle était à l’émission du zoma ,avec ses interviews.
    - Enfin ,un projet de bourse familiale « vatsin’ankohonana » disons l’équivalent d’une allocation familiale. Ce projet permettra t-il d’épauler les familles les plus démunies ?
    - Ce programme de TMDH comme parmi d’autres sans de réalisations concrètes ne sont que des promesses d’ivrogne car seul l’acte qui compte.
    - Sortons aussi de cette mentalité d’assistanat perpétuel car les solutions sur le long terme pour combattre la pauvreté c’est de trouver les perspectives au développement humain ,comme matériel ,la productivité ,...
    - Conclusion :depuis l’élection du PRM en Janvier 2014 avec 3 changements de premiers ministres ,à part les gesticulations de vouloir faire ceci ,cela en plagiant même le discours présidentiel de Sarkozy car jusqu’à maintenant ,rien de concret n’a été fait alors que l’équipe gouvernementale actuelle se projette déjà avec le pouvoir de l’absolutisme dans la continuité pour l’élection de 2018 .Le peuple n’attend que des actions pour améliorer leur quotidien sans aggraver la situation calamiteuse existante . Pour ce faire ,il y a du pain sur la planche concernant le « volet socio-économique » ,l’état sécuritaire en général pour qu’un minimum de confiance puisse s’instaurer .

  • 23 avril à 11:02 | jangobo (#8776)

    Tout n’est pas noir, tout n’est pas blanc.

    La plupart de ceux qui écrivent sur mada-tribune sont des pessimistes mais il faut dire que les critiques destructives fusent.

    Le vatsin’ankohonana marche et cela a été testé ailleurs. Les responsables ne peuvent évidemment pas attester de la valeur morale de ceux qui s’en occupent dans les fokontany mais faut-il condamner un innocent pour 9 coupables ?

    Sabrina,

    Je ne suis pas sujet à des affirmations gratuites mais pouvez-vous nous parler de la corruption qui sévit dans le ministère de Onitiana Realy ?

    Il est facile de colporter des ragots, il est difficile de les prouver. Donc, si ce ne sont que des ragots, pourquoi ne pas s’en abstenir ?

    Le cas de Mahafaly a été prouvé par les écrits du Maire et des enquêtes de l’IGE mais comme l’IGE ne peut envoyer de dossiers sans l’aval de Rajao, ce dossier sera en sous-main, pour ne pas dire détruit.

    A quand le prochain assassinat d’Ambohikobaka, par le biais de leur progéniture ? A 70 millions d’ariary, la vie ne vaut pas chère chez nous.

    • 23 avril à 12:29 | caro (#7940) répond à jangobo

      Bonjour Jangobo,

      « … mais il faut dire que les critiques destructives fusent. » :

      Je vous remercie de ce rappel que vous faites sur le comportement de certains contributeurs qui conduisent à penser que pour eux, la destination de cette plateforme n’est autre que celle de détruire et non construire ou reconstruire ce pays mal-en-point.

      J’ai eu beaucoup d’échanges hier avec Finengo qui me parait un des forumistes qui privilégient la réflexion aux hurlements et l’objet des discussions portaient justement sur les raisons pour lesquelles les malgaches restent inertes face aux situations actuelles.
      Dans cette optique, et comme on est en week-end, ci-dessous un documentaire qui me parait très enrichissant pour apporter une partie de réponse.
      Bien sûr, le thème principal traité parle d’une question longuement et très chaudement débattu sur cette plateforme, mais si votre emploi du temps ne vous permet pas de visionner l’ensemble, j’ai localisé approximativement les sujets qui ont rapport avec ce sujet.

      Bonne visionnage.

      Salangalanga avec Le Professeur Ranjeva

      http://www.lexpressmada.com/blog/actualites/air-madagascar-des-politiques-rejoignent-le-mouvement-60962/
      30:31 Pauvreté intellectuelle, psychologique et économique à Madagascar
      40:52 Le sort réservé pour Madagascar défini d’avance dans les 50 ans à venir
      51.10 Refondation de l’Etat, sensibilisation/conscientisation des nationaux
      59:20 Faut-il attendre pour guérir ces maux malgaches.

    • 24 avril à 13:12 | Isandra (#7070) répond à caro

      Quand est ce soit disant intellos transforment de toutes ces théories complexes en théories pragmatiques et réalistes,....adaptées aux réalités Malagasy...?

    • 24 avril à 13:47 | FINENGO (#7901) répond à Isandra

      Isandra, ce que tu es entrain de nous dire là et que je cite : «  »«  »« Quand est ce soit disant intellos transforment de toutes ces théories complexes en théories pragmatiques et réalistes,....adaptées aux réalités Malagasy...? »«  »«  »

      Est encore plus valable pour toi et Ton BAC-8. Car ton BAC-8 et toi même reflètent bien ces soient disant intellos, bon à rien. Plus des truands et des vandales que des intellos, c’est ce que vous êtes. Bon Dimanche l’aboyeuse, la caravane passe !!!!!

  • 23 avril à 11:17 | Jipo (#4988)

    Et si au lieu d’ assister les intéressés on leur donnait un peu plus de responsabilisation, d’ éducation, et pour la pratique : des préservatifs ...
    De quel droit décide-t-on : celui-ci est plus pauvre que celui-là : pour mériter l’ aumône ???

  • 23 avril à 11:19 | jangobo (#8776)

    J’ai vu Gustin vociférer sur TV +. Quelle image dégradante de notre société politique.

    Et il vociférait... Et il coupait la parole à tout va... Heureusement qu’il était assez loi, sinon l’adversaire aurait dû se munir de parapluie.

    On devrait faire faire des études politiques à tous ceux qui veulent entrer dans l’arène politique.

    Par contre, son opposant, celui qui avait dit avoir fait des études de Droit était très calme et poli.

    Et je me rappelle avoir vu Mahafaly danser le latsi-tànana à l’Assemblée. Que de tenue. Notre image, quoi ?!?!

    • 23 avril à 11:40 | atavisme premium (#9437) répond à jangobo

      Votre image ?
      Il n’y a qu’a regarder votre réalité de madagascar pour comprendre ce qu’est votre fameuse image

    • 23 avril à 12:01 | jangobo (#8776) répond à atavisme premium

      Et nous en sommes conscients. Et nous ne regardons pas l’image des autres, qu’elle soit fallacieuse ou non.

    • 23 avril à 12:16 | atavisme premium (#9437) répond à jangobo

      ah,ah,ah ,fallacieuse !
      Vous fûtes rusé !
      C’est que ce pays mérite beaucoup mieux que le peuple qui l’occupe actuellement !

    • 23 avril à 15:50 | franc (#9485) répond à atavisme premium

      « C’est que ce pays mérite beaucoup mieux que le peuple qui l’occupe
      actuellement ! »
      C’est plus fort que toi c’est ça ! Personne ne cherche à exterminer ce peuple qui est déjà si mal en point sauf un aliené psychopatte comme un certain grolar.

  • 23 avril à 12:24 | Saint-Jo (#8511)

    Hum !
    « Projet de bourse familiale « Vatsin’Ankohonana » - Le dispositif plébiscité », dit cet article en date de ce samedi 23 avril

    Peut-être , est-ce certainement une aide d’urgence pour ces familles pauvres. Mais seulement une aide d’urgence.
    Et ce n’est sûrement pas avec ce genre d’aide d’urgence que l’on pourra sortir de cette terrible misère les habitants de ce pays.
    Ce n’est pas uniquement de « bourses familiales » que les Gasy ont besoin . Mais les Gasy ont surtout besoin de métiers et de travail qui puissent les faire vivre décemment, comme des citoyens libres et dignes du XXI-ème siècle.
    Qui croirait que des « bourses familiales » [en fait des allocations] temporaires et financées par l’aumône faite par l’Etranger seraient une solution adéquate à nos problèmes de pauvreté ?
    De plus, il serait intéressant de savoir le taux exact du total des sommes arrivées et réellement palpées de fait par les mains de ces familles pauvres, relativement au montant exact du total annoncé par les donneurs étrangers eux-mêmes des sommes recueillies comme aumône en provenance de l’Etranger.
    Je risque d’être qualifié de mesquin en disant cela, mais comme l’avait dit Sir Winston Churchill :
    « I trust , but I check ! » .
    Mais je le dis quand même, parce que :

    1°)
    22 avril à 12:21 | Saint-Jo (#8511)
    Je constate que, en sus de la terrible corruption, la mendicité est, elle aussi, devenue une institution dans ce pays.
    La mendicité est pratiquée (sous différentes formes, même sous forme de corruption) par la grande majorité des Gasy, du plus bas de l’échelle jusqu’au sommet de l’Etat.
    Tous, nous voyons cette mendicité quotidienne générale, pratiquée dans les rues de nos grandes villes.
    Mais avez-vous remarqué que ceux qui sont aux commandes de l’Etat pratique aussi à la face du monde entier la mendicité ? Et ce, sans la moindre retenue ni honte.
    Et quand je vais à l’Etranger, les médias montrent sans pudeur des images d’insoutenables scènes de misère absolue qui frappe nos compatriotes.
    Jadis, quand je voyageais à l’Etranger, j’étais fier de dire que je suis gasy. Mais plus maintenant.
    Et ce qui soulève le plus mon indignation, c’est le fait que ceux qui sont aux commandes de l’Etat gasy utilisent ces scènes insoutenables de misère de notre peuple pour favoriser et accélérer les éventuels octrois d’aumône par les Etrangers pour nous les Gasy.
    Pourtant, de ces aumônes, tout ce qui a de la valeur marchande est détourné par les gens de pouvoir à leur profit personnel.
    E-cœu-rant ! Plus vermine que çà, tu meurs !

    2°)
    22 avril à 13:54 | Saint-Jo (#8511) répond à Saint-Jo ^
    Jusqu’où iront ceux qui tiennent les commandes de ce pays pour bénéficier davantage,
    davantage encore
    et davantage toujours
    de l’aumône de l’Etranger ?
    Oseront-ils aller jusqu’à faire du peuple de ce pays le peuple le plus miséreux et le plus malheureux de la planète ?
    Quand on n’a même plus honte de ses propres méfaits,
    à tel point qu’on en arrive à étaler les terribles résultats à la face du monde
    afin de mieux les vendre contre espèces sonnantes et trébuchantes qu’on espère allant toujours croissant,
    alors on est capable de tout.
    Surtout du pire.

    • 23 avril à 12:45 | atavisme premium (#9437) répond à Saint-Jo

      Bravo Saint jo ,enfin si je peux m’exprimer ainsi face à cette terrible réalité !
      Un peuple entier est exploité par une minorité qui ne recule devant aucune bassesse pour tenter d’étancher son incroyable cupidité .
      C’est effarant d’ignominie !

    • 23 avril à 12:47 | jangobo (#8776) répond à Saint-Jo

      Saint-Jo,

      Hoy ny Malagasy hoe : « Ny fahatokisana tsy manakana ny fanaraha-maso ».

      Avy namaky boky aho ka ny titre dia « Trust no oe » by Greg sHurwitzz. It’s before an american presidential campaign. Bien à vous.

    • 23 avril à 13:10 | atavisme premium (#9437) répond à atavisme premium

      A Tana les spécialistes de l’exploitation de la misère de ce pauvre peuple ,qui ont des liens tres étroits avec le gouvernement et l’administration ,se désespèrent du manque de catastrophes naturelles.
      La peste n’a pas provoqué d’épidémie assez importante pour provoquer l’intervention des grandes organisations mondiale ,dommage pour ces gens là.
      Les cyclones ne sont pas très violents depuis plusieurs années sur la grande île ,perte de chiffres d’affaires pour ces hyènes du pompage des aides extérieurs.
      Si beaucoup de secteur de l’administration ne sont pas ou peu performant ,dans celui la nous avons affaire a des champions du mondes .
      Rien n’est laissé au hasard et tous les passages obligés par l’administration sont organisés pour prélever le maximum de fric,c’est parfaitement honteux et immorale mais qu’est la morale en ce pays ?

    • 23 avril à 13:27 | atavisme premium (#9437) répond à atavisme premium

      Comme les trafics en tous genres ,cela est dûment organisé ,non par les différents gouvernements, mais par la minorité dominante de Tana et cela depuis longtemps.
      Aucun frein ,aucun contrôle ,un seul but faire du fric pour engraisser quelques milliers d’ayants droits que je qualifie toujours de Mafia blanche !
      Faut quand même comprendre que c’est une organisation criminelle qui se fout éperdument du bonheur et des besoins du peuple Malgache .
      Je voudrais bien que mes propos soit de l’exagération pure mais c’est malheureusement la réalité !

    • 23 avril à 14:24 | kozobe (#7754) répond à Saint-Jo

      Bonjour Saint-Jo,
      Hélas, ce serait faire preuve d’une mauvaise fois sidérante et d’une cécité inouïe pour ne pas admettre la pertinence de ce que vous veniez de mentionner. D’autant plus que d’autres avant vous l’ont fait. Compter la plupart du temps sur la mendicité comme source d’entrée d’argent a été érigé en politique gouvernementale. Ils sont tous devenus des Androrotsy". On constate chez la plupart de nos dirigeants que la notion de dignité est inversement proportionnelle au rang social et protocolaire des intéressés. On pourrait même avancer que cette attitude confère au pouvoir actuel sa marque distinctive.
      Bon week-end à vous.

    • 23 avril à 14:42 | Vohitra (#7654) répond à atavisme premium

      Mais d’où vient cette affreuse manie chez vous de vouloir attaquer à tout prix les Merina d’Antananarivo à chacun de votre post, et quel que soit le sujet à débattre ? est-ce par frustration ou tout simplement par bassesse d’esprit ?

      Il y une confusion totale dans votre esprit noirci et obstrué par la haine !

      la minorité dominante d’Antananarivo, comme vous le dites, et qui s’est livrée à des trafic en tout genre, n’est pas du tout composée uniquement de Merina, et les méfaits et malversations et autres délits nombreux perpétrés par les gouvernements successifs ne peuvent en aucun cas être attribués et mis sur le dos des Merina, même si les trois derniers qui se sont succedés à la magistrature de ce pays sont issus de cette ethnie.

      Pourquoi vous vous acharnez tant à créer des troubles ethniques dans le pays, et principalement des visées malsaines contre les Merina ?

    • 23 avril à 14:49 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      errata : « ...magistrature suprême... »

    • 23 avril à 16:06 | franc (#9485) répond à atavisme premium

      t’es rien qu’une malade mentale c’est tout, un OBCD grave de haine contre l’ethnie Merina blanc que tu qualifie de Mafia blanch !!! T’es une victime peut être ? Oui ça c’est sûr. Ptet que quelques merinas blanc t’ont tabassé à coz de ta gu eu le.

    • 23 avril à 16:22 | Stomato (#3476) répond à Saint-Jo

      >>Qui croirait que des « bourses familiales » [en fait des allocations] temporaires et financées par l’aumône faite par l’Etranger seraient une solution adéquate à nos problèmes de pauvreté ?<<

      Que voila des propos sympathiques... L’aumône faite par l’étranger est en fait de l’argent prélevé sur deux éléments que Madagascar semble méconnaitre : le travail et les impôts que payent ceux qui travaillent !

      Il est vrai que les sommes accordées aux autorités malagasy ne sont pas assez importantes pour que tius les malagasy puissent bénéficier d’un SMIC à la hauteur de ce que touchent les français. C’est là vraiment un scandale inacceptable, je vous l’accorde.

    • 23 avril à 19:40 | atavisme premium (#9437) répond à franc

      Tu vois quand on a rien a dire (ou si peu) on se tait !

    • 24 avril à 01:41 | zanadralambo (#7305) répond à atavisme premium

      Stop aux amalgames ! Y en a marre de vos attaques sournoises et haineuses contre ce peuple qui ne vous a rien demandé. Il n’y a pas un seul jour sur ce forum où ne vous jetez pas votre haine sur les Merina. Les Merina exploiteurs, les Merina esclavagistes, les merina profiteurs...ça ressemble à de l’ obsession primaire. Il y a certainement des salau.ds parmi mon peuple, je dénonce avec d’autres les tares de cette société qui est parfois en retard sur son siècle, mais de là à généraliser, de là à dire que ce peuple est une mafia, vous franchissez la limite, vous insultez ce pays et ses habitants ; dont pratiquement la moitié est issue de cette ethnie que vous souillez sans retenue.
      Un facho qui se fait passer pour un droit de l’hommiste. et ça fait la morale. Pfff...

    • 24 avril à 09:10 | atavisme premium (#9437) répond à zanadralambo

      C’est la vérité qui fâche !
      Je n’ai jamais parlé d’une ethnie entiere mais d’une archi minorité qui détient tout les postes de la hiérarchie administratives et militaires et cela depuis tres longtemps .
      Cela en son unique profit et ce qui a provoqué les errements qui ont conduis à la paupérisation de 92 % du peuple .
      Reprend moi si cela n’existe pas et évite moi les poncifs habituels que vous débitez toujours pour vous justifier .
      La solution pour ce pays et ce peuple est la mise au pas de cette mafia blanche qui si le sens de l’honneur et de la morale lui disait quelque chose n’aurais jamais atteint ces niveaux de bassesse humaine engendré par la seule cupidité .
      Quand au facho j’en ai côtoyé beaucoup dans les hauts de Tana et les nôtres sont des enfants de cœurs par rapports a ceux là .
      Il n’y a qu’a ouvrir les yeux sur la situation de Madagascar pour voir leurs œuvres !

    • 24 avril à 11:59 | Isambilo (#4541) répond à atavisme premium

      Ah ! Ces salauds de Merina...
      Toujours en rase motte Marie Chantal ?

    • 24 avril à 12:19 | atavisme premium (#9437) répond à Isambilo

      Oui mais ce qualificatif est un peu faible pour ces gens là !

    • 24 avril à 12:48 | Isandra (#7070) répond à zanadralambo

      L’Atavisme machin le nostalgique ne jure que la division des Malagasy,...

    • 24 avril à 13:05 | atavisme premium (#9437) répond à Isambilo

      Le plus ignoble c’est d’avoir entretenus cette misère et en faire un fond de commerce pour faire du fric.
      Leurrer les ong et autres organisations est un jeu d’enfant pour ces gens sans scrupules .
      Espérons que dieu existe !

    • 24 avril à 13:24 | atavisme premium (#9437) répond à Isandra

      T’a plus beaucoup d’argument et seule la vérité fâche !
      Défendre un peuple entier ,entre 20 et 25 millions d’habitants, contre une bande de malfaisant représentant à peine 0.1 ou 0.2 % de celui ci ,ce n’est pas créer de la division c’est de la salubrité publique !

    • 24 avril à 14:08 | Isandra (#7070) répond à atavisme premium

      La verite,...vous transformer la vérité en fausse vérité pour semer davantage la division comme vos ancêtres avaient appliqué ici pendant la colonisation,...

      En effet, chaque ethnie a son histoire, ses brébis galeuses....,mais cela ne nous permet pas de la caricaturer,...de mettre les gens issus de cette ethnie dans un même panier comme vous faites....,De surcroit, vous n’ignorer pas que 42 ans sur 56 de l’indépendance,...les étrangers et les autres ethnies que vous citez,...ont été invitées aux festins et favorisées,...

    • 24 avril à 14:23 | FINENGO (#7901) répond à Isandra

      Isandra soyez plus explicite et franche dans vos dires..Car vous êtes dans un brouillon de justificatif lamentable, dites la totalité de ce que vous vouliez dire, car les insinuations n’ont jamais été un preuve formelle...Ayez un minimum de franchise...Soit c’est noir ou soit c’est blanc n’essayer de faire une melange de couleurs comme dans vos habitudes...La Franchise est un minimum de savoir vivre et d’honnêteté !!!

    • 24 avril à 14:51 | zanadralambo (#7305) répond à atavisme premium

      C’est votre généralisation méprisante qui ne passe pas. Où avez-vous parlé d’une archi-minorité ?Il y a des bons et des mauvais dans mon peuple, comme dans le votre, c’est une insulte pour les Merina que de decréter qu’ils sont tous des salauds, des enfants de salaud !!!!!!!!!!! Ce n’est pas parcequ’une minorité de Corses extrémistes se livre à la violence que je vais qualifier tous les Corses de terroristes. Bon sang, relisez-vous. ça fait des mois et des mois que je me retiens en vous lisant. Dans vos pamphlets, il n’y a rien de constructif, que des critiques ; critiquer pour critiquer, dénigrer pour dénigrer, ça vous avance à quoi...à part vous défouler et à passer une colère gratuite sur tout un peuple qui ne vous demande rien à vous personnellement.

      J’accepte volontiers les critiques parfois acerbes, voire violentes de Dadabe, d’Olivier ou de Jipo. Qui aime bien chatie bien, là d’accord. Eux, au moins , ils ne se contentent pas de dénoncer, on sent dans leurs propos un amour pour ce pays et pour ses habitants, quelque soit par ailleurs leur origine. Eux, ils ne crachent pas sur un peuple au milieu duquel ils vivent ; c’est peut-être normal, l’un est marié à une Merina, la race maudite pour vous, l’autre a des enfants Malagasy, le dernier a choisi de vivre dans ce pays, pays de mer.de, je dis tout haut ce que vous pensez tout bas.

      Encore une fois, je vous concède que la société merina est loin d’être parfaite, une partie de sa composante vit au moyen-âge. Je me bats avec d’autres pour essayer, à mon humble niveau, de la transformer. Je ne vous parle pas des conflits qui m’opposent à ma famille ou, plutôt, qui m’ont opposé car j’ai l’impression qu’après des années de lutte quotidienne, elle commence à reconnaître ses torts.

      Vous êtes le pendant de Franck, vous ne connaissez rien à l’histoire de ce pays, vous n’en avez que des brides que vous arrangez, tous les deux, à votre convenance ; lui, il parle de la grandeur d’une Nation, vous, vous n’y voyez que de la décadence.

      Je ne vais pas refaire l’histoire de mon pays, de mon peuple. Cette histoire, elle est mienne, elle est mon héritage, je la prends telle qu’elle est. Il y a des zones d’ombre, il y a toute une page dont je ne suis pas fier (l’expansionnisme merina, l’escalavage....sont des faits que je dénonce). Mais j’assume, je prends tout : Andrianampoinimerina, Leidama, Ranavalona (et non Ranavalo). Le Code des 305 articles, l’administration de l’Imerina qui n’avait rien à envier à certains pays de l’époque...les excès de nationalisme (ce nationalisme résurgent chez certains compatriotes que je dénonce à longueur de journée) qui ont entraîné des exactions injustifiées et injustifiables, c’est l’histoire. Avec ses hauts et ses bas. Qui êtes-vous pour venir nous reprocher des siècles après les erreurs de nos aînés ? Les Français d’aujourd’hui ne sont plus ceux de 1896, daignez admettre cette évidence que les Merina d’aujourd’hui ne sont pas forcément ceux de 1896 non plus.

      « Quand au facho j’en ai côtoyé beaucoup dans les hauts de Tana et les nôtres sont des enfants de cœurs par rapports a ceux là ». Les vôtres, vous reconnaissez être des leurs, au fond. Vous ne valez guère mieux que ces obscurantistes locaux que vous prétendez combattre. Salut, facho.

    • 24 avril à 15:19 | zanadralambo (#7305) répond à Isandra

      ça, c’est de la récup ...sacrée Isandra. Vous êtes quand même gonflée.

    • 24 avril à 16:00 | atavisme premium (#9437) répond à Isandra

      Ben voila les arguments sérieux ,oui ils ont eux le pouvoir pendant des décennies et pas nous ,c’est ce que vous écrivez de façon puéril.
      Sachez que les autres ethnies à Madagascar et cela avant la période coloniale ,puis les Français ,puis Tsiranana puis ratsiraka ,puis Zafy de manière maladroite ont tous fait la même chose ,lutté contre votre caste de mafiosi, car c’est la clé de la stabilité à Madagascar .
      A croire qu’ils avaient tous raison vu le bordel que vous produisez depuis 2002.
      Et que peux espérez ce peuple entier quand on constate les luttes de clans permanentes ,dont vous êtes une actrice acharnée ,des abus ,des trafics,malversations en tous genres,de l’abaissement de l’autorité de l’état ,etc,etc,etc.
      Si vous êtes honnête (ce dont je doute fortement) donnez moi l’exemple d’une seule mesure prise par vos chefs de clans qui iraient dans les sens de l’intérêt général. ?
      Bien sur ils n’ont pas eu le temps trop préoccupés a se remplir les poches et à faire la guerre des clans.
      Reprenez l’histoire Européenne et vous vous apercevrez que nous avions aussi une caste (et non une ethnie) qui avaient exactement les mêmes préoccupations pour le malheurs de peuples entiers et cela pendant des siècles .
      Heureusement leurs fins a commencer en 1789 et la démocratie que vous honnissez est fille de cela ,ne vous en déplaise !
      Ras le bol des biaiseurs de l’histoire comme vous et les vôtres ,c’est trop facile pour votre bande de profiter d’un peuple en loques et affamé.
      L’histoire vous jugera comme des affameurs esclavagistes et c’est ce que vous êtes !

    • 24 avril à 18:39 | Isandra (#7070) répond à atavisme premium

      Ce que je voulais vous transmettre qu’aucune ethnie ne peut accuser une autre comme la seul responsable des malheurs de notre pays,...nous sommes tous responsables...,du fait que c’est nous qui avons permis ces gens d’accéder au pouvoir, et une ethnie ne peut pas décider seule pour Madagascar,...et que leurs échecs n’ont favorisé aucune ethnie, dont nous supportent les conséquences...Par ailleurs, les gens qui ont profité de cette situation, n’appartiennent seulement pas à une ethnie,...

      Notre situation actuelle est loin d’être semblable de celle de la France en 1789,...vous comparez deux situation incomparable,...Vous êtes encore figé sur notre situation avant la colonisation,...alors que Madagascar ne pourra jamais y retourner,...

    • 24 avril à 20:28 | atavisme premium (#9437) répond à Isandra

      Alors des tordues comme toi ,j’en ai connu mais comme cela ,jamais !
      Et après cela tu t"étonnes que des aigrefins équivalent à de petites frappes de quartier de banlieue prennent le pouvoir .
      Ton dj c’est ce qu’il vaut et tu nous le ramènes tous les jours ,t’est vraiment pas bien ma pauvre fille.
      Tu vois c’est comme si Benzema et ses potes de quartier prenaient le pouvoir !

    • 24 avril à 23:31 | FINENGO (#7901) répond à Isandra

      Isandra une vérité qui ne fait que cacher la vérité. Ne pas accuser un seul ethnie je veux bien l’admettre. Mais parlons des Malgaches. Qu’il soit de l’Est, du Nord ou du Sud ainsi de que l’Ouest, Des personnalités de ces régions sont aussi bien Mouillés dans les mêmes Magouilles.
      Le saviez vous qu’une femme Député sous Rajoelina était une Prostitué et Originaire de Diego ???
      Donc ceci ne peut refléter que la Transition n’était qu’une Transition de Pu.te...Voudriez vous que je cite son Nom il vous suffira de me le demander et je vous le donnerais sans Problème et je ne pense pas qu’elle est la seule mais c’est la seule que je connait et que tout Diego connait aussi..
      Résultat de la course le Pays est sous domination des PU.TES

    • 24 avril à 23:50 | FINENGO (#7901) répond à FINENGO

      lire : Que je connais..

    • 25 avril à 09:54 | franc (#9485) répond à atavisme premium

      - « et que peuT t au lieu de X espéreR r au lieu de Z ce peuple »
      - « bande de profitEUR au lieu de profitER »

      Moi quand je fais des fot d’orto, je le fai exprè pour provoker des grimaces mais vous, vous êtes simplement maladroit comme zafy, ratsyiraka, tsinarana... qui a mené la grande île au bord du gouffre dont vous même vous l’admettiez maladroitement.
      Pou pouvez pas diriger un peï, c’est impossible avec une cécité pareil ainsi que vos semblables.
      Je peux comprendre vos maladies mentales quand vous parlez de bac-8 et de son poulain, mais la vache laitière non ! toutes la race merina non ! (Merina fotsy vous dites). Je sais que les Merinas fotsy ne sont pas solidaires au contraire, ils s’entretuent et s’attaquent entre eux, ils se sabotent entre eux et ils sont lent, surtout ils ne comprenne même pas pourquoi leur ville est envahi par les vazah et les gens de la côte. Ici même, il a fallu plusieurs mois de votre schizophrénie( due certainement à vos antecédents génétique) sur les mrn fotsy que Zanadralamba® (excuz, je dis lamba=tissu pour esperer de vous faire plaisir, je veux dire fils ou fille de vendeuse de tissu) intervienn enfin.
      Et si vous m’injurier de toutes vos forces et espri ça ne fait rien mais de là à s’acharner sur une race particulière !!! ce n’est peut être qu’une maladie. Je suis né en france et je côtoie des gens de toute nationalité dans mon milieu et je peux vous dire que personne ne peut être absolument bon ou absolument mauvais c’est pourquoi j’essaie d’être le plus juste possible, je combat contre l’injustice sur toutes ses formes, si vous me croisez, vous ne me croyez pas via mon apparence vazah si je vous dis que j’ai un sang malagasy qui coule en moi recessif certainemen, alors essayez de comprendre que ce que vous insultez peut être vous même, un de vos frères, cousins... vous pouvez être prochainemnt ce que vous haïssez le plus au monde. Pour vous faire plaisir à vous aussi, c’est mon devoir de vous rappelez que :« La loi punit les actes de racisme comme l’incitation à la haine raciale. Toute personne peut signaler aux forces de l’ordre de tels propos tenus sur internet » et pour vous retrouver, on a pas besoin de votre adresse IP, ça c’est la methode ancienne ça ! même si vous changez de pseudo, c’est deja trop tard ! si vous captez ce que je veux dire, alors allez vous faire soigner d’abord, comme ça une fois guerri vous ne beneficierez plus de statut d’un fou. Ah ! j’allai oublier, vous n’êtes pas mon pendant comme Zanadralamba® a prétendu, elle voulait juste me couper l’appetit de mon gro morceau de pizza.

    • 27 avril à 10:46 | Max rox (#9539) répond à Isambilo

      Mba hamboarina kely ny fiteny fa gasy raika avao tsika, toe tsaina tsy mampandroso mihitsy ny fanambaniana foko, à vrai dire tsika gasy mitsy no salauds.

  • 23 avril à 12:43 | jangobo (#8776)

    Manomboka ny fanamboarana làlana akaikin’ny sampanana mivily mankany Ambohitrinimanjaka.

    Sinoa no mikarakara azy satria misy fanion eny izay amin’ny teny sinoa.

    Tsy mbola misy ny panneau amin’ny teny malagasy milaza ny fanaovana io làlana io ary dia tsy fantatra hoe asa sinoa ve sa asan’ny fanjakana malagasy.

    Ireo tompon’ny tanimbary koa dia mbola tsy nisy nahazo vola. Misy aza moa tsy nahafantatra fa efa mahita ny taniny voatototra vao gaga.

    Ny làlana hono tsy maintsy vita ka na manaiky ianao, na tsy manaiky dia lasa izao.

    Ny fanongona’ny tsaho misy no naharenesana fa hivoaka any akaikin’Anosiala io làlana io ary sinoa hanao usine eny no tompony. Mampalahelo fa voatery honohono no henoina satria ny fanjakana miasa mangina fa manamboatra vola angamba.

  • 23 avril à 13:17 | Vohitra (#7654)

    Bonjour à tous,
    De prime abord, quelques points essentiels tirés de l’article :
     Bénéficiaires localisés auprès de 53 communes sur pus de 17.000 Communes existant dans le pays
     5 régions sur les 22 du pays
     Succès du projet pilote dans le district de Betafo
     Programme de FSS élaboré et signé par le MPPSPS et mis en exécution par le FID
     Financé à hauteur de USD 1.3 million par la Banque Mondiale…le succès a permis d’étendre le programme de transfert monétaire pour le développement humain d’un montant de USD 40 millions
    Eu égard au nombre de bénéficiaires ciblés et la répartition géographique de la mise en œuvre du projet, on peut aisément affirmer que ce n’est que du saupoudrage, des actions très ponctuelles par rapport au désastre humain constaté actuellement ; il est dit que les bénéficiaires sont des ménages extrêmement pauvres alors, pourquoi les cibles sont concentrés auprès de 59 Communes uniquement alors que plus de la moitié de la population du pays vit actuellement dans des conditions extrêmes proches de l’indigence totale ?

    Parlant de succès, dis-nous exactement quels sont réellement les indicateurs objectivement vérifiables sur le terrain autorisant de telle affirmation, le projet est dénommé « Vatsin’Ankohonana », alors quelles sont les résultats réellement obtenus auprès de la famille (Ankohonana) entière sans aucune exclusion de genre ou d’âge ou de mode de production ?

    L’agence d’exécution du projet est le FID, un projet financé par la Banque Mondiale depuis le début des années 90, et qui avait bénéficié, au propre comme au figuré, de quatre phases de financement d’au moins USD 500 millions depuis sa création, et de nombreux crédits relais alors que les impacts et retombées réelles de ces financements colossaux ne sont pas du tout perceptibles en terme d’amélioration des conditions de vie de la population malagasy, au vu des nombreuses voitures et ressources utilisées au sein de ce projet, c’est comparable aux investissements à outrance du temps de l’amiral rouge, rien que des investissements engloutis augmentant de fait la dette publique à payer par la nation tout entière, même ceux qui n’en ont pas bénéficié vont y passer pour de nombreuses décennies.

    Bref, dans le communiqué, il n’est pas du tout indiqué l’utilisation exacte du montant de USD 40 millions, et tant qu’on y est, quel sera le taux d’intérêt à payer pour avoir contracté ce crédit auprès de la Banque Mondiale ? est-ce qu’on n’avait pas pu augmenter le nombre de bénéficiaires potentiels de ce projet et assurer une large extension géographique de la zone d’intervention si on a laissé directement collaborer le fokontany et les Ankohonana dans la gestion du financement au lieu de faire transiter le fonds auprès d’une agence d’exécution couteuse et lourde et consommatrice de budget ? Et quid des conditionnalités y afférentes ?

    • 23 avril à 16:12 | liliquilit (#7755) répond à Vohitra

      Bonjour Vohitra,
      Et merci de votre post, très intéressant et qui pose les bonnes questions.
      Je découvre le projet « Vatsin’Ankohonana" avec cet article de MT et j’applaudis des 2 mains. D’abord, parce qu’il a le mérite d’exister, car mettre en place un dispositif d’allocation familiale pour les démunis est essentiel et devrait figurer parmi les priorités de ce gouvernement. 10.000 à 20.000 ariary/mois peut paraître dérisoire pour certains internautes, mais pour beaucoup de ménages malgaches indigents, cette somme permet d’enregistrer leurs enfants à l’état civil, d’effectuer des démarches administratives, de scolariser leurs enfants, de payer leur logement, les soins etc... Bref, de recouvrer une certaine dignité et surtout un statut de citoyen. Ensuite, si le projet pilote a été étendu, c’est qu’il a été évalué positivement par le bailleur. Ce qui est une très bonne nouvelle, car de très nombreux projets initiés à Madagascar ne sont pas reconduits faute de résultats palpables, et au final, c’est de l’argent public qui est gaspillé.
      Vohitra a raison de s’interroger sur les indicateurs objectivement vérifiables de ce projet. A la lecture de l’article, on apprend que le niveau de vie de ces ménages s’est amélioré ce qui peut être évalué à travers de nombreux indicateurs ( taux de scolarisation, de mortalité infantile, état nutritionnel etc..) mais il serait intéressant d’avoir plus de détails.
      Ce projet est financé par la Banque Mondiale et Vohitra a raison de souligner qu’il s’agit très certainement d’un prêt contracté par l’Etat malgache et non d’un don. Au nom de la solidarité sociale, il me paraît tout à fait normal que le contribuable malgache paye pour les plus démunis et non seulement pour les services publics, le salaire des fonctionnaires, les routes et autres infrastructures.

    • 24 avril à 14:41 | caro (#7940) répond à liliquilit

      @Vohitra,
      @Liliquilit,

      Bonjour,

      Merci pour vos posts qui apportent des réflexions plus approfondies sur ce sujet, lui-même qui tente d’aborder une bribe de politique sociale dans ce pays. Il est plus que temps de mettre en œuvre, et de manière concrète quelque chose.

      On peut comprendre les sentiments de beaucoup d’internautes qui voient dans cette démarche une solution bricoleuse aux résultats moyens voire nuisibles, en ce que les montants à attribuer semblent dérisoires tout en faisant des discriminations sans que la suite ne soit assurée alors que les finances publiques sont engagées.
      En essayant de voir objectivement la situation, et en partant des infos de l’article, quelques points sont à relever :

      1. Le dispositif est « … financé par la Banque Mondiale…. » :

      Ceci veut dire que les moyens financiers utilisés ne sont pas inscrits dans le budget de l’Etat, donc il s’agit d’une action mise en œuvre en dehors du cadre des dépenses publiques où l’on pourrait parler d’engagement quelconque de l’Etat.
      Par conséquent, il ne pourrait pas s’agir d’un prêt.

      Il est à rappeler pour ceux qui ne le savent pas, que ce n’est ni la seule ni la première fois que l’intervention de la banque mondiale apporte des soutiens aux plus démunis. On peut citer, entre autres, les fonds utilisés par le FID dans le cadre de la Haute Intensité de la Main d’Oeuvre (HIMO), qui, au lieu de distribuer gratuitement de l’argent, fait en sorte que les bénéficiaires apportent une contribution effective pour pouvoir prétendre à la contrepartie.
      Certes, ce n’est pas le remède miracle, mais il contribue déjà à réparer une partie de l’absence d’une politique sociale.

      2.Le dispositif est « … élaboré et signé par le MPPSPS au nom du Gouvernement malagasy … » :

      Ceci indique une nouvelle fois l’absence globale d’une politique sociale à Madagascar. En effet, le dispositif résulte d’une action menée – étude, action pilote, évaluation (selon témoignage) – par le ministère de la Population avec l’aide du FID.
      Normalement, pour mettre sur pieds telle action, il devrait y avoir une assise légale, c’est-à-dire un ensemble de textes qui oriente et encadre les opérations dans les menus détails : voilà une petite image de politique sociale. Car pour le cas présent, on en est encore loin.

      Il faudrait donc que le gouvernement conçoive en amont cette politique sociale et non laisser un ministère ramer pour que derrière il en cueille les lauriers. Car on comprend que c’est le MPPSPS qui est le fer de lance de l’action, dans le cadre de sa mission – donc avec le faible budget de moins de 2% du budget de l’Etat - et non dans le cadre d’une simple étude qui, elle-même ne peut relever que d’un Bureau d’Etude à part, et pour son financement et pour sa réalisation. (...)

    • 24 avril à 14:42 | caro (#7940) répond à caro

      (...)

      3.Que penser de ce dispositif ?

      En reprenant les appréciations respectives de Vohitra et de Liliquilit, ce dispositif n’est pas parfait, il a néanmoins le mérite d’avoir été initié et étendu. Son amélioration, du moins je l’espère, va conduire à la définition d’une véritable politique sociale.

      « … les cibles sont concentrés auprès de 59 Communes uniquement… » :

      • Il faut comprendre que c’est pratiquement une action « pilote », sans qu’il y ait apparemment d’étude d’un Cabinet spécialisé (info à confirmer) ;
      • L’extension vers d’autres communes exigera des moyens plus conséquents alors que le financement n’est pas pérenne => nécessité d’asseoir l’action sur des bases financières régulières : prévoir un budget qui ne devrait pas être tributaire du financement extérieur => définition d’une politique sociale nationale.

      « … quels sont réellement les indicateurs objectivement vérifiables sur le terrain… » :

      En effet, apparemment l’évaluation est uniquement basée sur des témoignages. Il faudrait des instruments de mesure et des méthodes appropriées pour apprécier l’efficacité du dispositif afin de l’ajuster en fonction des besoins réels, ainsi que de son amélioration. Tel par exemple la tenue d’un tableau de bord qui intègre tous les paramètres de mesure et d’évolution. Ce serait principalement des chiffres, des taux, des diagrammes, des images… , qui donneraient un tableau synoptique constituant un outil de travail.

      « … laissé directement collaborer le fokontany et les Ankohonana dans la gestion du financement… » :

      La possibilité donnée au Fokontany en collaboration avec les bénéficiaires de gérer un fonds peut être une fausse bonne idée si elle n’est pas accompagnée de mesure d’accompagnement et de contraintes. Gérer un fonds est toujours tentateur, il faut définir au préalable un cadre dans lequel le fonds peut évoluer. Il convient de laisser une marge en fonction des besoins réels et caractéristiques de chaque collectivité ou chaque famille pour une meilleure utilisation, dont la référence à un taux d’affectation d’une partie donnée du montant à allouer aux bénéficiaires.
      Mais il ne faut surtout pas laisser les mains libres aux gestionnaires qui doivent constater régulièrement dans un compte rendu les détails de sa gestion. Il faut ajouter qu’un SUIVI ETROIT – au niveau ministériel par exemple, puis de la Chambre des Comptes de la Cour Suprême - doit accompagner l’utilisation de chaque CENTIME géré.

      « … mettre en place un dispositif d’allocation familiale pour les démunis est essentiel et devrait figurer parmi les priorités de ce gouvernement. » :

      En effet, jusqu’à ce jour, comme je l’ai précisé plus haut, aucune politique sociale n’est définie. Certes, ce n’est pas les pauvres qui manquent dans ce pays, mais ce dispositif permet déjà, un tant soit peu, d’initier une démarche allant dans le bon sens même si ce n’est pour l’instant qu’une toute petite goutte d’eau.

      Au vu de ces observations, jeter trop rapidement la pierre à Mme La Ministre me semble aller vite en besogne. Il faudrait essayer de comprendre qu’elle fait partie de ce gouvernement – aussi médiocre qu’il l’est, malheureusement - et politiquement, elle doit en être solidaire. On peut imaginer le dilemme qu’elle doit avoir, soit, rester dans son métier d’avant et poursuivre les remises en cause à la TV par lesquelles elle se faisait connaitre, et pour lesquelles elle a été appréciée, mais sans action concrète donc pas de résultat ni d’expérience à faire valoir ; soit, tenter de faire preuve à l’intérieur de cette bergerie infestée de loup qu’elle a intégrée, qu’elle n’en est pas une. Son choix est fait, elle devrait comprendre aussi où est-ce qu’elle a mis les pieds.
      Néanmoins, à titre personnel, je la remercie de tout ce qu’elle peut rendre comme service à notre pays en espérant qu’elle ne se laisse pas se faire gober par la tentation de voir gonfler son patrimoine au détriment de ce pays et de ce peuple qui a grandement besoin de mériter mieux que ce qu’il est actuellement.

      Cordialement.

    • 26 avril à 11:53 | rakotoson (#8023) répond à liliquilit

      #### Je découvre le projet « Vatsin’Ankohonana" avec cet article de MT et j’applaudis des 2 mains. D’abord, parce qu’il a le mérite d’exister, car mettre en place un dispositif d’allocation familiale pour les démunis est essentiel et devrait figurer parmi les priorités de ce gouvernement. 10.000 à 20.000 ariary/mois peut paraître dérisoire pour certains internautes, mais pour beaucoup de ménages malgaches indigents, cette somme permet d’enregistrer leurs enfants à l’état civil, ####

      @@@@ liliquilit (#7755)

      LES « CAISSES DE L ’ ETAT DONT VIDES » dites - vous ?

      Allons , n’ allez pas si vite en besogne et « n’ applaudez pas » non plus ainsi à tout rompre ! On connait trop nos dirigeants toujours prestes à annoncer de mirifiques projets et de promesses d’ ivrogne . Quelques mois après , l’ allocation familiale dont parle Madame la ministre Onitiana Realy , il n’ en restera plus grand chose . Elle sera la première à dire que « les Caisses de l’ Etat sont vides » !
      N’ est - ce pas ce qu’ on assiste , à longueur de temps , au cours de ces dernières années . Les Caisses de l’ Etat sont vides lorsque il n’ y a pas d’ argent pour payer les arriérés des bourses des étudiants malgaches , notamment en Chine , ceux de leurs camarades dans toutes les universités de Madagascar , les maîtres - FRAM , les chefs fokontany qui ne perçoivent plus depuis des mois leurs maigres indemnités , les vacations des correcteurs des examens officiels qui sont dans les mêmes cas depuis plusieurs années , les agents pénitenciers obligés de convoyer les détenus à bord d’ un bus de transport public pour aller et revenir de leur procès au tribunal d’ Anosy !!! ...Et , j’ en passe et des meilleurs !

      Le pire , au grand jamais , on n’ a assisté à autant de gabegie qu’ aujourd’ hui de la part des responsables du pays . Du plus haut sommet de l’Etat aux simples agents . Entre les trafics de bois de rose - entre autres - dont on n’ a jamais réussis à arrêter et à jeter en prison les gros bonnets - commanditaires malgré le concours de la Communauté Internationale - dont la Banque Mondiale - des fonds qui ne sont pas donnés pour leurs beaux yeux ; mais , qui sont des prêts - comme tant d’ autres - que les générations futures auront à s’ acquitter ... Ne parlons pas de leurs gros salaires et avantages divers en nature , chèque carburant , Jirama , téléphone etc !

      Madame Onitiana Realy , très forte pour faire pleurer les chaumières - lors de la récente descente dans le sud d’ une forte délégation gouvernementale et de la CI - avec son art rompu de la démagogie face à la précarité des conditions de vie de la grande majorité de la population , arrivera -t-elle a ne pas utiliser - une journée - sa belle V8 tout- terrain ? !! Que d’ enfants parviendront à manger avec le prix d’ achat d’ un tel véhicule dernier cri !

      Le même « sacrifice » sera demandé à Hery Rajaonarimampiana venue accueillir en personne , à Ivato , au volant d’ une Mercédès rutilante dernier cri , sa Voahangy chérie , au retour de cette dernière des courses à Paris - Montparnasse d’ une quinzaine de courses ?

      Et tous ces détournements dont parlent les médias avec un silence complice des dirigeants ? Qui dit mot consent .D’ accord , mais ça commence à en faire trop ;

      Et , il n’ y a pas que ces deux- là ; mais , tout le gotha de ce régime HVM : chefs d’ institutions , ministres ,députés , sénateurs , officiers - généraux et officiers supérieurs , ... Pour eux , faut reconnaitre que les Caisses de l’ Etat ne seront jamais vides !

  • 23 avril à 15:13 | diego (#531)

    Bonjour,

    Comment lutter contre la pauvreté ?

    D’une manière générale, on sait comment faire. Et quand on le fait bien il donne des résultats positifs. C’est qu’il faut retenir à mon sens, ce que cette lutte est comme une fusée à plusieurs étages. Il faut bien la construire pour qu’elle puisse être mise en orbite !

    Autrement dit, pour bien faire, il faut réformer le pays. L’une des réformes la plus importante et la plus urgente, c’est la stabilité politique. Cela suppose une vie politique bien organisée et sereine. Est-ce le cas dans le pays ? Si ce n’est pas le cas, les aides ou les programmes permettraient de soulager quelques familles, inefficace pour lutter contre la pauvreté !!!

    Pour lutter contre la pauvreté, il faut commencer par oser réformer le pays. Il y a deux réformes à mener. Les réformes conjocturelles et les réformes structurelles !

    Et le pays n’arrivera pas, jamais, tant que la classe politique refuse d’admettre que le pays doit revenir aux fondamentaux :

    - État, Constitution et Institutions !

    La clé de la stabilité c’est l’existence et la fiabilité des processus électoraux, de facto, acceptables et respectés par tous les partis politiques du pays !!!!

    La majorité des politiciens refuse de restaurer les autorités de l’État, car elle ne voit pas encore que si l’État était fort, les autorités des élus ne pourraient être que grandes et la confiance de la population à leur endroit reviendrait !!! La suite ne pourrait être qu’une affaire de volonté politique, les réformes pourraient être enclenchées !

    .....je rêve là. Rêve accessible !!!!

    • 23 avril à 16:56 | liliquilit (#7755) répond à diego

      Bonjour Diego,

      La lutte contre la pauvreté passe par la mise en oeuvre de politiques publiques, comme les politiques publiques sont mises en oeuvre par les gouvernements successifs, la stabilité politique est nécessaire pour une continuité et cohérence des réformes, ainsi que la compétence et l’intégrité des responsables ministériels, il va sans dire....
      Mais la lutte contre la pauvreté, ce n’est pas que l’affaire des politiques, c’est l’affaire de tout le monde. En France, la solidarité nationale se traduit principalement par un système de redistribution basé sur l’impôt, alors qu’aux USA les citoyens font généralement des dons aux organisations caritatives, et tout le monde trouve cela normal. A Madagascar, la solidarité est surtout familiale et clanique mais pas nationale, ce qui explique que des pans entiers de la population se retrouvent démunis de tout et exclus de la société. Les Malgaches trouvent normal que les salaires de leurs diplomates en poste à l’étranger sont bien plus élevés que celui de leurs homologues européens, que leurs hauts fonctionnaires, magistrats, roulent en 4X4 de luxe payées par le contribuable ... mais trouveraient-ils normal qu’une partie de leur salaire soient prélevé pour assurer un hébergement, de la nourriture, des soins aux Quat’Mis ???? Je vous pose la question....

    • 23 avril à 19:34 | diego (#531) répond à liliquilit

      Bonjour,

      Je ne vais pas enlever un seul mot de ce que vous dites.

      Je vais tout simplement dire ceci. Pour diriger, gouverner et automatiquement pour lutter contre la pauvreté et développer un pays, il faut un État, des Institutions et des élus légitimes pour exercer le pouvoir et faire fonctionner ces institutions, et gérer les affaires du pays, qui sont les seuls capables de mettre en place des politiques pour créer des emplois et des écoles pour éduquer les gen’erations à venir...

      Madagascar ressemble à un cheval sans cavalier. C’est désarmant de constater tout le jour que Dieu fait, que les gouvernants successifs depuis 14 ans, 14 ans, ont du mal à arriver à une conclusion assez simple :

      - pour recevoir les aides et pouvoir enclencher la lutte contre la pauvreté par exemple, il faut des Institutions qui vont devoir recevoir, gérer, distribuer et utiliser ces aides.

      Les aides ne vont pas atterrir dans les comptes en banques personnels des élus, des ministres, du PM ou encore du présidents. Ce n’est pas comme cela que les affaires publiques fonctionnent. Et ce n’est pas de cette manière que les Institutions internationales et les Bailleurs des Fonds fonctionnent. Et pour prévenir la corruption la 1e chose qu’un pays doit faire c’est de renforcer, et donner les moyens qu’il faut aux institutions judiciaires par exemple.

      Ce qui veut dire que nous risquons à Madagascar de ne jamais sortir de la pauvreté car les aides arrivent dangereusement lents du fait meme que l’État s’est affaibli.

      Il y a plusieurs conséquences dont la plus visible et dangereuse est l’absence criante de vision politique et économique dans le pays. Les gouvernants naviguent à vu, et de préférence, à court terme, comment durer à la tête du pays par exemple. Ce n’est pas très beau parce que c’est bien de cette politique aveugle qu’on pouvait et peut voir encore en plein jour sous les yeux du président des bateaux plein des bois des roses quittant nos côtés et des valises pleines d’ors partant d’Ivato....

      En terminant, j’ai mentionné des réformes conjocturelles et structurelles. Il faut de l’argent ! Il y a de l’argent et on peut en trouver, mais pas n’importe comment et surtout pas auprès de n’importe quel pays et n’importe qui. Il y a des pays qui ne sont pas fréquentable pour un pays aussi pauvre que nous. On est le proie de tout le monde à l’état actuel de nos Institutions.....il est facile de corrompre nos élus car ils n’ont plus beaucoup de pouvoir, par conséquent les lois ne sont plus respectées :

      - c’est ce qu on appelle un vide institutionnel, c’est exactement les mêmes conséquences qu’une crise institutionnelle.....dans les deux cas, le pays et son peuple sont les grands perdants, les politiciens vivotant dans les périphéries....
      ..

    • 23 avril à 19:38 | Rabemisaina (#7643) répond à liliquilit

      Le directeur d’un gros projet de développement américain à Madagascar m’avait dit, il y a quelques années, que mettre la totalité de l’argent du projet dans une multitude de petits sacs et de les jeter par la fenêtre d’une voiture en roulant la nuit produirait plus de développement. En effet, les populations cibles ne bénéficient que de quelques pourcents du financement. Et ceci même en l’absence de détournements...
      Ce projet ne doit pas y faire exception...
      Mais c’est toujours mieux que rien. Restons positif.

    • 23 avril à 23:29 | liliquilit (#7755) répond à diego

      Pour réformer et développer un pays, il faut de l’argent certes, mais les gouvernants malgaches sollicitent systématiquement cet argent via des aides et des prêts, et lorsque les bailleurs ferment le robinet, ils n’hésitent pas à piller les richesses de leur pays pour faire tourner la machine administrative et bien se servir au passage. On peut aussi penser le développement autrement en créant plus de richesses, en rehaussant le niveau de vie des plus pauvres, en gérant mieux l’administration et en augmentant le taux de pression fiscale. Penser le développement autrement, c’est penser le système autrement et c’est l’affaire de tous, pas seulement des politiques. Cela implique que les fonctionnaires renoncent à certains de leurs privilèges, que les contribuables payent plus d’impôt, que l’argent public soit mieux géré et redistribué, que la lutte contre la corruption soit effective, etc, etc, etc...Je connais un peu le fonctionnement de l’administration malgache et suis sidérée de ce que j’y vois. Une simple réforme de la gestion du parc automobile de l’Etat permettrait d’économiser énormément d’argent public qui pourrait être mieux utilisé ailleurs. Des gouvernants africains l’ont fait, alors pourquoi pas les Malgaches ? Parce que certains ne sont pas prêts à renoncer à leurs privilèges surtout si c’est pour permettre une meilleure justice sociale. Et à lire certains commentaires d’internautes - qui sont à « g.erber » excusez moi du terme... - je me dis que ce n’est pas gagné...

    • 24 avril à 01:39 | liliquilit (#7755) répond à Rabemisaina

      Bonsoir Rabemisaina,
      Ce directeur avait parfaitement raison. Pour la petite anecdote, hier soir, il me restait beaucoup de nourriture après un dîner que j’avais organisé à la maison. Plutôt que donner le reste de mes plats à mes invités ou à mes gardiens, j’ai préféré sillonner les rues de Tana pour servir des repas aux gens de la rue qui étaient les plus démunis. Pourquoi ? Parce qu’il me paraît plus utile de donner à manger au plus grand nombre et à ceux qui sont le plus dans le besoin. Cela reste anecdotique et distribuer ponctuellement de la nourriture aux sans-abris ne va pas sortir Madagascar du sous-développement, mais si chacun à son niveau faisait un peu plus d’effort, se montrait plus généreux, ce pays serait un peu moins inhumain.
      Il est illusoire de vouloir développer un pays comme Madagascar sans améliorer le niveau de vie de la majorité des Malgaches qui vivent dans une extrême pauvreté et s’attaquer à la fracture sociale- que dis-je le fossé social ! - malgache. Ce que je trouve intéressant dans ce projet c’est qu’il touche un nombre élevé de bénéficiaires et s’inscrit dans la durée. Si vous donnez 100.000 ariary à un pauvre, il va les consommer. Si vous lui donnez 10.000 ou 20.000 ariary par mois sur la durée, il va faire des projets en terme de scolarisation de ses enfants, amélioration de son habitat, investissement dans un outil de production et il va consommer plus. Les pauvres consomment local et produisent local, ils n’importent pas des 4X4 de luxe, n’envoient pas leurs enfants étudier à l’étranger et ne planquent pas leurs économies à l’étranger. Si ce projet permet de poser les bases d’une politique sociale mise en oeuvre ultérieurement à l’échelle nationale, c’est très bien.

    • 24 avril à 15:24 | Jipo (#4988) répond à liliquilit

      Bonjour.
      Une ligne à la mer, ou une graine semée qui ne demande qu’ à germer, un peu d’ eau SVP !

    • 24 avril à 16:28 | diego (#531) répond à liliquilit

      Re liliquilit,

      Encore une fois, je n’enlève rien de ce vous dites....

      Il faut de l’argent pour tout. Je n’ai pas fait une école d’administration, mais je peux vous dire ceci, un pays normal, c’est à dire qui a des élus légitimes, reconnu par la CI, et gouverné :

      - peut trouver de l’argent pour financer et faire fonctionner ses différents services, payer ses fonctionnaires et financer des programmes !

      Autrement dit, encore une fois, qu’il faut, un, que le pays soit reconnu, deux, les élus légitimes et trois, le pays est gouverné. Potentiellement, nous avons en face dans ce cas ici, un pays dans lequel les pouvoirs exécutifs, législatifs et judiciaires verraient vite le jour et ils organiseraient la vie politique, judiciaires, et planifieraient la vie économique du pays :

      - l’aides arriveraient vite et seraient mieux gérés par exemple ! Les politiciens seraient dans l’obligation de réformer le pays. Une bonne chose !!

      Nous refusons la réalité, qui est la crise, par conséquent, nous pouvons difficilement sortir de la misère.

      Les politiciens et les élites qui s’amusent à affaiblir l’État et les Institutions de leur pays n’ont rien compris. Pire, ils ne sont plus la, les solutions mais deviennent les fardeaux et les problèmes. Et c’est exactement le cas de Madagascar depuis quelques années.

      Cette attitude dangereuse de nos politiciens est un signe qui est amplement suffisant pour alerter toutes les forces vives du pays à réagir pour les arrêter de mettre le pays sur un chemin illégal et dangereux !!! Comme cela n’a pas été fait, les politiciens et leurs partis sont tombés dans le piège d’un combat personnel qui a plongé le pays dans le piège de l’instabilité politique.

  • 23 avril à 20:42 | Vohitra (#7654)

    On a toujours en mémoire le projet « éducation pour tous » piloté à l’époque par le FID, qui était un fiasco total, ce qui a amené le gouvernement de l’époque à jeter en prison le DG (la société qui fournit les équipements anti-cyclonique n’était autre qu’une société appartenant au DG, et les financements alloués à la construction de salles de classe s’étaient évaporés). Plus tard, après la chute du régime de l’époque, celui incriminé a été mise en liberté comme si de rien n’était...encore un conte de fée que personne ne pourra entendre ailleurs qu’ici

  • 23 avril à 23:44 | FINENGO (#7901)

    Des aides familiales ne se décident pas en tombant du lit.
    Même si je salue cette décision, il me semble dérisoire d’accorder crédit.
    Pour une simple raison, des aides de cette ampleur, minimes soient-elles doivent passer par un vote Parlementaire et voir une validation du Sénat. Et des articles de lois qui l’accompagnent pour un suivi et une attribution au plus juste. Est-ce bien le cas ???
    Et de ce fait combien de temps ces aides auront effet ??
    Est-ce que l’attribution serait juste et justifier ????
    Ne serait-il pas de la poudre à l’oeil pour un moment bien précis ???
    Mais à quand nos Dirigeants feront les choses dans les règles, et non par calcul accompagné d’obscénité malveillante.

    • 23 avril à 23:52 | FINENGO (#7901) répond à FINENGO

      Lire : ne seraient-elles pas de la poudre ....

    • 24 avril à 00:03 | FINENGO (#7901) répond à FINENGO

      Et j’ajoute, même pour calcul, en prévision de 2018, je trouves que c’est bien dérisoire, ne serait-ce par la façon de la mise en place du projet, qui n’aura aucun socle de fiabilité réelle.
      C’est de la pommade de perlimpinpin pour faire croire que désormais on s’occupe de vous.
      Certainement que je me trompe. Et je l’espère bien .....!!!!

  • 23 avril à 23:56 | diego (#531)

    Bonjour,

    On sait que les politiciens malgaches détestent tous processus dans lesquels ils sont obligés de respecter les lois existantes, et ils sont allergiques d’en doter à leurs pays, fussent-ils des processus qui installeraient au pays des élections libres, fiables, acceptables et solides dans le temps.

    Il y a deux jours, on a parlé ici de la venue des hommes d’affaires turcs dans le pays. Dans l’état actuel de l’État et les Institutions du pays, il est mal venu, voir dangereux de vouloir fréquenter et construire quelque chose, économiquement, avec les pays comme la Turquie, l’Iran et tous ces royaumes du Golf. Mettons de côté ces pays, point !!!!

    Il y a plusieurs pays fréquentables ailleurs, avec lesquels Madagascar peut bien construire des projets économiques sur le long terme. À commencer par bien déterminer les projets qui répondraient aux besoins à court et à long terme et dans lesquels le pays se reconnaisse et qu’il serait donc prêt à soutenir et soutenable.

    À ce sujet, vouloir faire Madagascar un pays industriel d’ici dix ans ou même le double, est un folie, tolona lavitrezaka io, et ceux qui le disent et le pensent mentent, irresponsables, des êtres dangereux !

    Madagascar est un pays traditionnellement agricole. Ne pas le reconnaitre quand on est politicien est le 1er signe de l’incompétence et une forme de manque de préparation de la part d’un politicien malgache. Une fois qu’on a trouvé et compris que le pays est un pays à vocation agricole, il faut comprendre quels sont les atouts et comment bien les exploiter. C’est à partir d’une telle démarche qu’on pourrait définir les objectifs et mettre en place les moyens pour les atteindre. C’est donc des processus à mettre en place. Cela prendrait du temps à penser et des mois à mettre en place, mais une fois que c’est mis en route, les élus et les responsables politiques pourraient se consacrer la mise en pratique de l’affaire ! Ce ne serait pas parfait, il y aurait des erreurs, des imperfections, mais justement, tout est perfectible en ce moment là !!

    On parle de projet pilote. C’est fait pour soulager, Vonjy aina, le projet pilote, c’est un essai. On sait que Magascar est un pays agricole. C’est un pays qui est aussi à vocation marchande, autrement dit, nous pouvons évoluons assez rapidement, Je dis rapidement si on sait cibler et mettre en valeur nos atouts, nos points forts.

    On pouvait compter les feux de circulation à Hanoi avant la Francophonie de 1997. Aujourd’hui, il y en a partout. Il y avait eu des problèmes d’électricité en ce moment là, les coupures étaient fréquentes. Aujourd’hui, un peu moins, presque plus. Le Vietnam récoltait une, péniblement deux fois l’an du riz, aujourd’hui, ce pays est parmi les exportateurs du riz en Asie du Sud Est. Il est devenu un concurrent redoutable de la Thaïlande et du Japon. En espace des dix ans, quinze ans, le pays est devenu un acteur économique majeur dans le coin. Cela n’est pas arrivé par magie, mais il y avait des projets et ces projets ont été financés. La France, l’Allemagne et les USA ont été au rendez-vous, car le Vietnam est devenu un pays stable, très stable......

    Et il y a plusieurs exemples....pas loin de chez nous, l’ile Maurice par exemple, c’est un pays stable. Les politiciens de ce pays sont arrivés à le faire, pourquoi pas nous ?

    Nous ne sommes pas encore très bien conscients de nos atours et la chance qu’on a d’être une grande Ile. On a la terre, la mer, la nature, l’espace, on n’est pas pollué, pas encore, comme la Chine ou l’Inde par exemple. Nous avons l’eau !! Ce n’est pas le cas de tous les pays....

    En écoutant bien tous les sons qui sortent du pays, nous n’avons pas bien conscients de nos richesses....de la chance qu’on a !!!

  • 24 avril à 12:07 | triker (#9502)

    Tsara kosa zany ko efa mihezaka ny ministre sy prezda, manamaivana ny fihainana’mbahoka.Merci prezda c’est bien allez,allez.

    • 24 avril à 13:31 | tgv_ihany (#9410) répond à triker

      Ngômanao zay prézda ANR.Reviens-nous vite.Suivez mon regard !!!

    • 25 avril à 10:22 | franc (#9485) répond à tgv_ihany

      T’a qu’a baissé ton froc pour ton ANR si t’es ngôme=nostalgik c’est ça ? comme ça tu arrête de nous fer ch ier avec ton anr.
      T’a ka suivr tou seul ton regard, nous on en a rien a f.

    • 25 avril à 15:55 | franc (#9485) répond à franc

      On vient de me signaler à l’instant le sens du mot ngôme= amoureux, envie de faire... à quelqu’un. Donc quand j’ai dit à tgv ihan de baisser son froc pour son ANR, j’avais raison. Beurk !!! t’es extremement degueu ! il faut s’en mefier.

    • 25 avril à 16:15 | FINENGO (#7901) répond à franc

      Franc celui qui t’a donner la traduction de Ngoma mais non ngôme ne doit pas maitriser vraiment la langue malgache. Ce mot est utilisé envers des personnes en règle générale, et très peu ou voir très rare pour des situations.
      Exemple : ngoma i mamako izaho ( J’ai une pensée pour ma Mère)
      ngoma i vadiko izaho ( j’ai une pensée pour mon épouse )
      ngoma i zanako izaho ( J’ai une pensé pour mon enfant )

      En aucun cas le mot ngoma s’associe à un regret, mais plus à une pensée et à des souvenirs en vers quelqu’un..
      En tout cas pour l’utilisation de ce mot sur la Côte Est de Madagascar en allant jusqu’à Diego voir Majunga.

  • 24 avril à 13:56 | FINENGO (#7901)

    Bonjour caro ;
    Je vous ai fait un Post pour la suite de notre discussion de vendredi..
    Bon Dimanche !!!

    • 24 avril à 15:50 | caro (#7940) répond à FINENGO

      Bonjour Finengo,

      Merci pour votre réponse que j’ai bien lue.
      Hormis les arguments que j’ai tentés d’avancer pour trouver le fondement de cette inertie, je ne pense pas en trouver d’autres - du moins pour le moment – susceptibles de vous convaincre. Sans vous donner raison, vous n’avez peut-être pas tort non plus.

      Bon dimanche à vous.

  • 24 avril à 17:01 | Inglewood (#6780)

    L’article du jour est une véritable supercherie.

    Monsieur Francisque Ravony avait carrure d’un Homme d’Etat. Ceci de par sa formation et son brillant parcours professionnel. Et, l’homme avait un carnet d’adresses.
    Lorsqu’il fut propulsé par le Président Zafy à Mahazoarivo, cet Ancien Premier Ministre s’est entouré de technocrates hors pairs. Tout ce staff, et leur Chef en tête avait établi un programme (un vrai projet ) avec les Institutions de Bretton Woods pour combattre la pauvreté des populations de Madagascar.
    Avec un encadrement des directeurs de la Banque Mondiale, ce(s) programme(s) fut/furent intégralement appliqué(s) à Madagascar.
    Curieusement, ce programme décrit dans l’article de Bill débute et est appliqué au même endroit que son programme source diligenté par le cabinet Ravony.

    L’article du jour, nous apprend la copie partielle du travail du Premier Ministre Ravony par les hommes qui ont aujourd’hui l’exercice du pouvoir.
    Le journal en ligne MT prend-t-il ses lecteurs pour des prunes ?
    Visiblement, le journaliste qui a signé l’article a pris ses précautions en citant ses sources d’information pour rédiger son papier. Déjà, ce Monsieur annonce qu’il n’est pas sûr du contenu de son papier.
    Nous aurions aimé avoir les impressions de Madame Léa Ratsiazo sur cet article car elle fut, à l’époque, la journaliste accréditée par son employeur de l’époque DMD auprès des services de presse de la Banque Mondiale sur ce travail de Monsieur Ravony.
    Ceci étant dit, le PR actuel n’a point de programme et ne fait que sortir des fonds de tiroirs le travail de ses prédécesseurs.
    Ce programme travaillé par l’équipe de Monsieur Francisque Ravony a conduit directement à l’élaboration du MAP du Président de la République qui fût évincé par le Pit’con.
    Madame le Ministre de la Population, la macroéconomie ne ressort pas de vos connaissances et encore moins de votre cursus de formation. Nous pensons que le fauteuil que vous occupez, est trop large pour vous.
    Nous avions plus apprécié vos talents de journaliste que de ministre. Vous êtes ridicule pour le porte feuille que vous occupez.
    Toutefois, nous espérons que l’affectation de cette masse d’argent soit réellement affectée aux nécessiteux.
    Ah ! un détail qui a toute son importance : je ne suis adhérant à aucun parti politique.

  • 24 avril à 18:38 | diego (#531)

    Bonjour,

    En tout cas, il faut œuvrer à faire comprendre aux jeunes Gasy que leur pays n’est pas un pays naturellement pauvre. On l’appauvrit, les politiciens et les élites l’appauvrissent.

    Que la jeunesse apprenne vite et retrouver des réflexes naturels qui caractérise toute la jeunesse quelque soit ses origines :

    - que l’avenir et le monde l’appartienne !

    Les jeunes Gasy doivent savoir que leur pays n’est pas ce pays Mpangataka. Ils ne sont pas obligés d’accepter, endurer cette image d’un pays pauvre, diminue, affaibli, amoindri physiquement et intellectuellement.

    Ils n’ont pas obligé d’accepter et subir cette humiliation matin midi et soir....il faut réagir vite et intelligement...

    Un pays pauvre ne possède pas des bois des roses, n’a pas d’or à voler, n’attire pas les investisseurs....un pays pauvre est déserté par tout le monde.....ce n’est pas le cas TOMPOKO, et ça, il faut le savoir jeunesse !

    • 24 avril à 19:44 | Jipo (#4988) répond à diego

      Bonsoir Diego .
      Vous avez tout à fait raison, l’ éducation est primordiale, que les futurs Malgaches soient fiers de leur Pays, conscient de leurs richesses, qu’ elles soient criées haut et fort dans tous les enseignements, établissements Scolaires comme Universitaires et défendues par les dirigeants, préservées afin d’ etre léguées en héritage, comme l’ ont fait jusqu’ à présent les ancêtres.
      Hélas, les dirigeants montrent l’ exemple, le problème, c ’est que c’ est celui à ne pas suivre, et cette opportunité devrait leur etre enlevée .
      Je réitère « répétitivement » toujours la même chose : l’ EDUCATION !
      La misère est telle, que celui qui se préoccupe de ce qu’" il va manger ce soir ou demain, n’ a pas le temps de s’ occuper des affameurs .
      Donc encore une fois, responsabilisation et éducation sont les mamelles qui permettront de sortir de cette spirale, qui a pris le malin plaisir de se bouffer la queue, entretenue par une minorité qui l’ entretient et en profite : au détriment de l’ intérêt général .
      Une identité à laquelle se référer, s’ identifier, est ce qui manque le plus cruellement, et à laquelle aucun dirigeant ne s’ attèle .
      La clef de voute du problème est , à mon avis : nulle part ailleurs et devrait etre inscrite faute dans la constitution, dans tous les programmes des prétendants à la magistrature suprême et leur équipe .
      La population devrait etre la première : non pas à le demander, mais l’ exiger .
      Devant ce vide, les « dirigeants » en plus de s’ en laver les mains : en profitent plus que de raison & copieusement !

    • 24 avril à 20:06 | diego (#531) répond à diego

      Et il faut que cette jeunesse commence sérieusement à poser des bonnes questions. Seulement en posant les bonnes questions, les réponses à nos questionnement seraient tout trouvées.

      Pourquoi lors des dernières élections, la candidature de Ravalomanana et Ratsiraka ont été disqualifiés ? Des ex présidents qui totalisent à eux deux proche de 30 années de pouvoir, autrement dit 55 ans d’indépendance moins 30......ces deux hommes n’étaient donc pas assez bien, mieux encore, seraient dangereux pour le pays, pas les 30 autres candidats ? Tout ceci sous les yeux de tout le pays, me semble-t-il ?

      Rajoelina, refusé, et pourtant on l’a accepté cinq ans, sans avoir été sanctionné par la moindre élection, à la tête du pays, la HCC l’a appellé président....

      En sortant des élections, vous avez un pays politiquement décimé, plus un seul parti en bon état, pas une majorité, le pouvoir est éparpillé pour ne pas dire, inexistant. À quoi bon dans ce cas avoir des élus légitimes, un pays reconnu par la CI si on lui a enlevé, on lui privé de sa souveraineté ?

      On parle de 2018 aujourd’hui, encore des élections !!!

      Nous avons les réponses à toutes nos questions :

      - on veut nous le prendre notre pays !

      Les politiciennes et politiciens qui nous ont organisé les dernieres élections ont à répondre au pays de leurs actes un jour. On ne brade pas impunément une Nation, FADINDRAZANA ZANY, ils ont à répondre des questionnements de lolondrazana, ny fahasivy, sy angatry ny tany sy ny tanana rehetra. Ny mpanitsakakitsaka fasana loloiny angatra tompoko !

    • 24 avril à 21:33 | diego (#531) répond à Jipo

      Bonjour Jipo,

      Si je ne cesse de réclamer de revenir, restaurer rapidement les fondamentaux, les bases dans lesquelles on construit une nation :

      - État, Constitution et Institutions ;

      c’est que, un, ces bases ont fait leurs preuves, deux, ce sont les standards que tous pays ont adopté et à travers lesquels sont basées la reconnaissance d’un pays, ce sont des codes !

      Madagascar a des institutions d’éducation nationale pas trop mauvaises, des institutions privées de qualités, je pense aux écoles catholiques et protestantes. Les Universités du pays ne sont pas mauvaises.

      Autrement dit, les institutions de l’éducation dans le pays assument et font face avec responsabilité leurs devoirs d’éducattrices :

      - ce sont les politiciens qui ne font pas ce qu’ils sont supposés de faire, gouverner, diriger le pays...veiller à la sécurité, instaurer la cohésion sociale et protéger les avoirs du pays.

      C’est une affaire collective et il faut de leadership pour l’instaurer, et le cimenter. Le monde souffre de leadership et il est très criant à Madagascar.

      Sans Institutions fortes, le pays WILL DIE, car les politiciens n’ont plus de contre pouvoir pour les ramener à la raison.

      C’est la politique et les institutions qui permettent d’imposer des changements, de réformer et d’organiser la vie politique de facto la vie enconomique et de s’occuper de l’éducation des générations à venir d’un pays.

      Il faut instituer le pays, c’est primordial !

    • 25 avril à 00:20 | Jipo (#4988) répond à diego

      Sur ce , nous sommes bien d’ accord.
      Misaotra anao !

    • 25 avril à 01:56 | diego (#531) répond à Jipo

      Re,

      Tout à fait autre chose..

      L’extrême droite domine l’élection en Autriche.....cela annonce le séisme électoral à venir en Europe.

      Les partis politiques traditionels européens vont payer très cher leurs politiques imigratoire incompréhensibles, voir favorisant les etrangers au détriments des nationaux, allant même jusqu’à infliger aux blancs de cette politique de repentance, de renier au passage, grande erreur, l’origine judéo-chrétienne de l’Europe......

  • 25 avril à 14:11 | triker (#9502)

    IL faut mettre un terme à cette gouvernance de dahalo et de chien de sous #*$# avant 2018.Sinon vomaika loza ny itranga eo 2018 satria reo chien reo efa nahazo tolana ka tsy anaiky mihintsy atramy farany,fa
    hinana fona , adala zay gasy mbola pense que ,ilamina sy ho miantsara zao situation zao.Msy fona ny vaholana . fa tsy ra8 na tgv.

Annonces

Avis de décès

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 285