Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 25 mai 2017
Antananarivo | 19h31
 

Politique

Opposition

Le dernier mot revient à la Haute Cour Constitutionnelle

mercredi 4 janvier | Yvan Andriamanga

Le siège de vice-présidence de l’Assemblée nationale qui doit revenir à l’opposition est toujours vacant alors qu’on s’achemine, du moins sur le plan politique, vers la préparation de la prochaine élection présidentielle et législative. Les groupes politiques d’Andry Rajoelina MAPAR et de Marc Ravalomanana TIM ne semblent pas intéressés pour occuper la place d’opposition officielle alors qu’ils sont bien placés dans ce rôle compte tenu du nombre de leurs élus dans l’hémicycle. Pourtant sur terrain et dans les faits, ce sont des opposants. Mais ils ne veulent pas faire la demande officielle ni se déclarer comme tel. Une autre bizarrerie de notre classe politique. En tout cas, le président national du parti HVM, Rivo Rakotovao, n’a pas manqué de narguer l’opposition divisée et qui n’arrive pas à s’entendre sur leur leader pour prendre le siège à l’Assemblée. « Que les opposants se concertent pour désigner leur leader devant occuper ce siège car c’est nécessaire et important d’entendre et d’avoir les points de vue des opposants », déclare au micro des reporters de la radio nationale. Et il ajoute que c’est la HCC qui a le dernier mot à ce sujet.

Finalement, c’est Hajo Andrianainarivelo, chef de file du MMM (malagasy miara-mianga) qui a franchi le cap, d’une manière officielle et a déposé un dossier dans ce sens à l’Assemblée nationale. Comme tout est confus et on ne sait plus qui devrait désigner qui à quelle place et suivant quels critères, le président de l’Assemblée nationale a préféré renvoyer la patate chaude à l’équipe de Jean Eric Rakotoarisoa. En date du 14 décembre 2016, le président de l’Assemblée nationale a saisi la Haute Cour Constitutionnelle « demandant l’Avis de la Cour sur demande du parti VPM/MMM à occuper le siège du parti de l’opposition à l’Assemblée nationale ». Notons que bon nombre des députés élus sous la couleur du groupe politique VMP/MMM ont déjà retourné la veste et se sont ralliés au parti au pouvoir contrairement à la position de leur parti d’origine. Et ils sont même parmi les plus virulents envers les opposants actuellement. Malette pleine de billets oblige !

75 commentaires

Vos commentaires

  • 4 janvier à 09:47 | Gérard (#7761)

    « Le dernier mot revient à la Haute Cour Constitutionnelle »

    laquelle « haute cour » vient d’être « gâtée » par l’exécutif, qui ne peut rien refuser à ceux qui peuvent l’aider à se maintenir au pouvoir.

    elle est pas belle la vie ?

  • 4 janvier à 10:20 | Saint-Jo (#8511)

    Bonjour !

    La HCC ne résoudra rien .
    Comme d’hab , elle ne fera qu’ajouter une nouvelle confusion aux confusions déjà existantes depuis le coup d’Etat de 2009 .

    Ce déplorable coup d’état de 2009 , dont les effets sont reconnus dévastateurs sur la qualité de vie des populations de l’île , n’est certainement pas le seul coup d’état qu’il y a jamais eu dans notre pays .
    Pendant l’époque de la monarchie merina , il y avait déjà eu quelques tentatives de coup d’Etat dont trois , « réussies » , peuvent être considérées comme des tournants positifs dans notre Histoire . Car , contrairement au coup d’Etat aux effets catastrophiques de 2009 , les effets de chacun de ces trois coups d’Etat de l’époque monarchique sur la qualité de vie des sujets du nouveau souverain étaient largement positifs . Dans l’ordre chronologique ces coups d’Etat avaient respectivement désigné comme nouveaux souverains Andriamasinavalona ( anciennement Razakanavalondambo ) , Andrianampoinimerina ( anciennement Mboasalama ) et Rasoaherina ( anciennement Rabodozanakandriana ) .

    Je laisse à la discrétion du lecteur les coups d’Etat post coloniaux . Je pose seulement une question personnelle et dévoile une remarque personnelle :
    . y avait-il eu un coup d’Etat en mai 1972 ?
    . le Général était très loin d’être à la hauteur des attentes des populations de ce pays .

    Suite aux événements de 1975 je commençai à avoir des doutes sur la nation malagasy .
    Au fur et à mesure des années qui passaient , ces doutes allaient grandissant . Car , plus le temps passait moins je voyais des preuves concrètes de l’existence de cette nation malagasy . Il est même plus honnête de dire clairement : je ne voyais aucune preuve concrète de l’existence de cette nation malagasy .

    • 4 janvier à 10:21 | Saint-Jo (#8511) répond à Saint-Jo

      Concernant Madagascar , est-ce que l’on peut parler de nation ? De nation malagasy , en particulier ?
      Le sujet ressemble à la croyance en un dieu créateur : il y a des personnes qui y croient ; et il y en a d’autres qui n’y croient pas .
      Personnellement je ne crois pas que la nation malagasy existe . Elle n’a jamais été fondée ni construite .

      Pour fixer l’idée de nation , on attribue à ce vocable un qualificatif . Exemples : nation française , deutsch nation , nazione italiana …
      Nation malagasy ? Je suis sûr que cela n’avait jamais existé dans le passé historique . Et je ne suis pas sûr que cela existe de nos jours .
      Pour les exemples que j’ai cités ci-dessus , les trois adjectifs français , deutsch et italiana sont bel et bien dans les répertoires respectifs originels des langues de ces trois pays .
      Par contre , l’adjectif malagasy n’existait pas dans notre vocabulaire originel !
      Le mot malagasy a été inventé par les missionnaires protestants anglais ; ceux-là même qui avaient ouvert et tenu les premières écoles à Antananarivo .
      Ces missionnaires anglais utilisaient ce mot pour désigner tous les natifs de cette grande île , sans distinction de leurs origines géographiques respectives . Cette idée était plus facile pour les Etrangers .
      Le mot malagasy n’est donc pas d’origine merina , ni betsileo , ni sakalava , ni …
      Le mot malagasy est une invention des Anglais , pour plus de commodité pour eux-mêmes !
      Si on prend le temps de relire attentivement les discours des souverains merina , on n’y trouve la moindre trace du mot malagasy !
      Pour désigner leurs sujets ces souverains utilisaient les mots Merina , Ambaniandro et Ambanilanitra ! Et jamais le mot Malagasy , pour la simple et bonne raison qu’ils ne connaissaient pas ce mot !
      Historiquement parlant donc , au temps précolonial la nation malagasy ne pouvait pas exister , parce que nous ne connaissions même pas le vocable malagasy .

      Par contre , la nation merina ( ou la nation ambaniandro ) avait bel et bien existé à cette époque ! Pour s’en convaincre une lecture du « Tantara ny Andriana » suffit .
      Cette nation merina était géographiquement localisée dans l’Imerina-6-Toko à laquelle nos anciens souverains avaient intégré les trois territoires Valalafotsy , Mamolakazo et Mandrindrano .
      Et si le pouvoir monarchique merina avait fondé ailleurs des villes comme Fianarantsoa , Toamasina et Tsiroanomandidy , par exemple , on ne peut pas considérer ces localités comme faisant partie du territoire de la nation merina de cette époque . Pourtant de nos jours , de très nombreux descendants des Merina vivent toujours dans ces régions là . Juste un exemple de question embarrassante sur ce sujet précis : Fandriana est-elle une localité betsileo ou une localité merina ?

      Le pouvoir monarchique merina n’avait pas réussi la réunification administrative de toute l’île.
      Tour de force réussi , par contre , par le pouvoir colonial . Et à mettre à son crédit . N’en déplaise aux pourfendeurs sans discernement de la colonisation !
      De plus , c’est ce même pouvoir colonial qui , volontairement ou involontairement et avec son accent particulier ( confondant les sons « la » et « l » , ainsi que les sons « s » et « ch » ) , avait instillé l’idée de « nation malgache » aux Indigènes . Idée qui quand même semble avoir eu , comme conséquence à long terme , la dilution progressive de la nation merina préexistante dans cette utopique nation malgache .
      Si la nation malgache existait , on aurait fait preuve de l’efficacité de la solidarité nationale ( et c’est le cas de le dire ) à l’endroit des populations du Sud . Le couillon de RAMBO n’avait-il pas manifesté sur ce lieu virtuel son racisme anti tandroy !
      Si la nation merina ne se diluait pas progressivement dans cette utopique nation malgache , le couillon de RAMBO aurait-il tenté de classer le « Merina de partout et de nulle part et qui sait juste lire et écrire » , que je suis , au rang de ceux des Merina que ce couillon de RAMBO méprise le plus !

      Mais une nation tandroy aussi me semble existante à l’heure actuelle .
      Les Tandroy n’ont-ils pas fait preuve de leur solidarité ( nationale ? ) à plusieurs reprises pour prendre la défense des leurs en Androy , bien sûr , mais aussi à l’extérieur de leur région d’origine ( Tiens ! A Tsiroanomandidy , par exemple ) .

    • 4 janvier à 10:58 | Isandra (#7070) répond à Saint-Jo

      "Le sujet ressemble à la croyance en un dieu créateur : il y a des personnes qui y croient ; et il y en a d’autres qui n’y croient pas .
      Personnellement je ne crois pas que la nation malagasy existe . Elle n’a jamais été fondée ni construite ."

      De toutes façons, les conspirationnistes et agnos comme vous, ne croient rien du tout,...ils ne croient que ce qu’ils disent et inventent leur propres faits et vérités,...

      Madagasikara dia firenena iray tsy mivaky nanomboka tamin’ny 1960,...

    • 4 janvier à 11:27 | Saint-Jo (#8511) répond à Saint-Jo

      Mais , si ! Mais , si !
      Nous croyons quand nous en avons une preuve irréfutable .
      Par exemple , nous croyons à l’existence d’une nazie foza femelle mesquine , envieuse et jalouse de la robe que Voahangy portera lors du prochain party officiel .
      C’est le niveau atteint à l’heure actuelle par les consciences politiques des foza du DJ-ex-la terreur !
      On se demande jusqu’où ce niveau va descendre .
      Mais qui s’en plaindrait ? Sûrement pas nous .

    • 4 janvier à 11:36 | Isandra (#7070) répond à Saint-Jo

      Masin-Joany,...

      Preuve irréfutable...?

      Prouvez moi alors que la nation merina existe encore,...

    • 4 janvier à 11:47 | Saint-Jo (#8511) répond à Saint-Jo

      « 4 janvier à 11:36 | Isandra (#7070) répond à Saint-Jo »
      « Prouvez moi alors que la nation merina existe encore »

      Je ne viens pas ici pour donner des leçons de lecture à une personne qui ne comprend rien des textes qu’elle a devant les yeux et qui pousse ses incapacités jusqu’à me demander de réécrire nouveau ce qu’elle vient juste de lire .
      Et de plus , les injonctions des foza ? Je les jette au feu .

    • 4 janvier à 11:59 | Isandra (#7070) répond à Saint-Jo

      Masin-Joany,

      On connait votre tactique, pour esquiver de répondre une question, vous accusez les autres de ne pas comprendre votre post, sans parler des insultes...Ca, ce n’est plus nouveau,...vous êtes fidèle à vous même,...

      C’est simple, si vous ne croyez pas que la nation Malagasy n’existe pas, cela veut dire que vous croyez encore l’existence des nations Merina, Antandroy, Betsileo,...etc( à prouver), lesquelles ont constitué la nouvelle nation Malagasy,...

    • 4 janvier à 12:23 | Saint-Jo (#8511) répond à Saint-Jo

      Pauvre femme nazie foza isandra !
      Plusieurs fois déjà j’ai affirmé que , compte tenu de votre absence de cervelle , vous ne comprendrez pas mes écrits .
      J’ai même ajouté que malheureusement une greffe de cervelle n’est pas encore dans les compétences de l’être humain .
      Et j’ai bien insisté que je ne disais pas cela pour vous seule , mais que je le disais pour tous les foza sans exception !
      J’ai affirmé clairement que les foza ne sont pas responsables de ce caractère qui leur est commun , puisque ce caractère est congénital chez eux .

      Vous même , nazie foza femelle isandra , n’avez pas remarqué que jamais au grand jamais j’ai évoqué l’existence éventuelle d’une nation besileo .
      Mais comme déjà vous ne comprenez pas ce qui est explicite , il serait miraculeux que vous saisissiez ce qui est implicite .

    • 4 janvier à 12:35 | Isandra (#7070) répond à Saint-Jo

      Masin-Joany,

      « Vous même , nazie foza femelle isandra , n’avez pas remarqué que jamais au grand jamais j’ai évoqué l’existence éventuelle d’une nation besileo . »

      Vous voyez, vous confirmez ce que je vous ai dit,...d’après vous, seuls vos dire sont vrais,...il fallait une chose soit évoqué par vous pour qu’elle soit vraie,...

      Vous vous prenez pour une intelligence suprême, pour ne pas dire autre chose,...pourtant,...misavaombaona,...et ridicule(démontré avec le raisonnement par récurrence,...),...

    • 4 janvier à 12:38 | Turping (#1235) répond à Saint-Jo

      St Jo bjr,
      La nation n’est pas un fait, mais une idée,...
      A priori, l’idée de nation repose donc sur le double fondement d’un droit de la nationalité et d’une perception de l’identité nationale.
      Étymologiquement, cette idée est fondée sur la naissance :natio en latin vient du verbe « naître » et désigne ceux qui sont nés d’une même souche,qui partagent une naissance commune.
      Nation et sentiment ethnique :
      L’idée de « naissance » commune dans nation n’est donc pas spécifiquement biologique ou ethnique, et pour une large part ne peut l’être :la définition purement ethnique ne s’appliquerait à aucune des nations modernes dans la mesure où elles ne sont plus des « pays », c’est à dire quelques-uns villages autour d’un bourg,peuplés de manière homogène. La signification moderne de l’idée de nation est bien plus large. On peut en effet définir les nations modernes comme de vastes communautés humaines regroupées par un sentiment de commune appartenance politique.
      Et je prône comme d’habitude « valeurs communes pour les intérêts communs ».

      Qu’est-ce que l’état-nation ?
      Les nations ne se sont créées qu’à partir du moment où de vastes populations se sont reconnues des points communs, ce qui a permis la construction des états modernes.
      Historiquement, la montée en puissance de l’idée nationale est liée à la construction de l’Etat.
      Quant à notre identité nationale depuis la période monarchique, laisse toujours à commenter comment y parvenir quand la politique, le politique ne répond pas aux aspirations du peuple, la paupérisation,..... Faire la politique c’est pour se remplir les poches.
      - Le statut de l’opposition pour défendre l’intérêt du petit peuple déjà meurtri, c’est une histoire la plus noble de la démocratie moderne. Était -Il le cas ? Y a-t-il de changement depuis l’indépendance octroyée sous dépendance ?

    • 4 janvier à 14:41 | Turping (#1235) répond à Saint-Jo

      St Jo,
      La notion idéologique de la « nation » fut coercitive dans l’obligation de faire valoir ce que de droit, le communautarisme malgré les conflits d’intérêts entre les « Andriana » et les « Tsimahafotsy »......, ce qui n’était pas tout à fait le cas depuis l’indépendance octroyée sous dépendance où les vraies valeurs identitaires disparaissaient dans une république bananiere.
      - Je n’ai jamais d’avis. Cela aurait été mieux que Madagascar ait retourné comme le Maroc au régime monarchique constitutionnel évolutif après colonisation. Le contre exemplaires, c’est le résultat qu’on connaît actuellement.
      Pourquoi ? au moins les malgaches ont des personnages qui puissent garantir une certaine souveraineté étatique inébranlable au fil du temps, avec de stabilité politique,...

    • 4 janvier à 14:46 | Turping (#1235) répond à Saint-Jo

      Je complète ma phrase : je n’ai jamais changé d’avis,..... Le contre exemple...

    • 4 janvier à 15:40 | Saint-Jo (#8511) répond à Saint-Jo

      Turping ,
      Le Maroc a eu l’énorme avantage d’avoir un souverain vivant indiscutable et peut-être même indiscuté au moment où ce pays a recouvré son indépendance .
      Ce qui est loin d’être notre cas .
      Le dernier souverain merina indiscutable ( mais était-il indiscuté ? J’ai mon idée là-dessus. ) était Laidama , le vrai ( mais pas Rakoto ) .
      Les successeurs de Laidama étaient tous des usurpateurs .
      Les Hova Tsimahafotsy et Tsimiamboholahy de l’époque avaient leurs grandes responsabilités sur ce point .
      Vous remarquerez qu’à la lecture des discours des souverains merina qui avaient succédé à Laidama , ils se réclamaient tous d’Andrianampoinimerina !
      Réclamations qui étaient purement et simplement des escroqueries politiques .
      Et personne n’osait relever ces infâmies . .
      Les Tsimahafotsy avaient quand même fini par se désolidariser des Tsimiamboholahy , mais ils avaient pris cette décision trop tard : le mal déjà fait était irréparable .
      Les Tsimahafotsy auraient dû y penser , avant de prendre leurs parts très actives à ces génocides qui avaient pour but d’effacer de la surface de la Terre les descendants directs de Mboasalama , susceptibles de devenir souverains de l’Imerina .
      Ramavo , que l’on croyait à tort être stérile donc faite reine principalement pour cette raison , s’était terriblement bien vengée d’avoir été une épouse délaissée son souverain d’époux Laidama .
      Son successeur de fils Rakoto ( le faux Radama ) était-il assassiné parce qu’il voulait s’affranchir des Hovalahy ? En tout cas , on lui avait attribué tous les défauts de la terre .
      Les trois reines qui lui avaient successivement succédé n’étaient que des jouets politiques et sexuels pour le repoussant tsimiamboholahy Rainilaiarivony .
      Et c’est ainsi que la monarchie merina s’auto détruisait lentement et sûrement .

    • 4 janvier à 18:54 | Isandra (#7070) répond à Saint-Jo

      Masin-Joany,

      "En tout cas , on lui avait attribué tous les défauts de la terre .
      Les trois reines qui lui avaient successivement succédé n’étaient que des jouets politiques et sexuels pour le repoussant tsimiamboholahy Rainilaiarivony ."

      Pourquoi les descendants héritiers de Radama ont ils laissé leur soeurs et cousines des jouets sexuels(comme vous dites) pour le repoussant tsimiamboholahy Rainilaiarivony...?

    • 4 janvier à 19:08 | Saint-Jo (#8511) répond à Saint-Jo

      « 4 janvier à 18:46 | Isandra (#7070) répond à Saint-Jo »

      a) « Masin-Joany , Notre différence »

      Encore et toujours une erreur !
      Nous ne pouvons pas avoir de différence puisqu’il est impossible de me comparer avec une chose à la fois nazie et foza , et d’Isandra par-dessus le marché !
      J’utilise un référentiel totalement autre que celui des Nazis comme celui des foza .

      b) « vous ne croyez pas l’existence de la nation Malagasy, alors que moi, si,...et que je n’ai qu’une seule nation, Madagascar,...et je me bats pour elle »

      Pourquoi ne pas reconnaître que pour l’instant la nazie foza femelle isandra , rongée par la jalousie , se bat contre Voahangy au sujet de la robe qu’elle portera lors du prochain party officiel .
      Serait-ce honteux d’avoir un comportement mesquin ou d’éprouver de l’envie et de la jalousie envers une autre femme qui possède ce que l’on n’a pas mais que l’on meurt d’envie d’avoir ?

      c) « Vous, par contre, vous vous battez pour une nation qui n’existe plus,...n’existe que dans votre imagination »

      Je préférerais soutenir une utopie , plutôt que de me laisser ronger par la jalousie et la frustration de ne pas avoir ce que Voahangy a . [ Croyez-vous qu’elle aurait saisi la subtilité de la grammaire ? Rien n’est moins sûr ! ]

  • 4 janvier à 11:33 | betoko (#413)

    Saint Jo , j’attends ton autocritique concernant ton Dieu et maître Marchiavel Ravalomanana . N’était il pas arrivé au pouvoir par un coup d’état en 2002 ? N’avait il pas truqué son réélection en 2006 ? N’avait il pas piqué dans la caisse de l’état ? N’avait il pas donné l’ordre de tirer sur les manifestants sans armes en 2009 ?
    Aprés on discute si l’état malagasy existe vraiment selon toi

    • 4 janvier à 11:57 | Saint-Jo (#8511) répond à betoko

      Mais , pauvre betoko !
      Vous n’êtes même pas capable de mettre en cohérence votre esprit tourmenté , qui va de contradiction en contradiction !
      Combien de fois devra-t-on vous le dire ?
      Comme vous n’êtes même pas capable de vous mettre d’accord avec vous-même , alors comment voulez-vous discuter avec les autres ?
      A votre place , je me soignerais d’abord l’esprit chez un bon psy .
      Et c’est après guérison seulement que je demanderais à discuter avec les autres .
      Mais vous êtes libre de faire comme bon vous semble , betoko .
      Comme vous vous déclarez être un Merina d’Ambatomanga , alors je vous souhaite bonne chance !

    • 4 janvier à 12:12 | ratiarivelo (#131) répond à betoko

      Io koa ilay « Kely TOKO : azafady »Betoko « fa mirediredy saina, toy ilay foza-vavy mitovy fijery : mba manaova FIJERY-vaovao nama : FA TSY NY TONTA faona no averimberina, kapila efa ROVITRA no hatatata-LAVARENY**** Hianao io mihintsiny ry »BETOKO " no MPANAKALO RANO tratr’ny orana, ka enjehein’ny ZAVATRA nataony !! sans rancune ry LEROA.

    • 4 janvier à 12:55 | atavisme premium (#9437) répond à betoko

      Truqué les élections ,piqué dans la caisse de l’état ,fait un coup d’état ,mais,mais de qui parles t’ont, car a ma connaissance ,ils l’ont tous fait .
      Pour le Gasy moyen c’est normal car pense t’il « si j’étais leur place je ferais la même chose ».
      Comment gérer un état centralisé avec une mentalité pareil.
      Et les détracteurs du système importé, je leur dit que ce n’est pas l’organisation le problème,mais les méthodes et manières issus de cette p.tain de mentalité qui sont en jeu

  • 4 janvier à 11:35 | Isandra (#7070)

    Si on révise notre Histoire, depuis 2002, cette HCC est l’une de source de notre crise, c’est elle qui avait validé le premier tour de vita de Ra8, pourtant tout le monde savait qu’il n’a pas pu réunir la majorité,...puis, c’est elle qui a validé le maintien au pouvoir de Hery, alors que son empêchement a été voté par la majorité de Députés,...

    A mon avis, un jour,...nous devrions traîner en justice les membres de cette institution,...

    • 4 janvier à 12:06 | Saint-Jo (#8511) répond à Isandra

      Cette nazie foza femelle isandra , tourmentée par sa jalousie de la robe que Voahangy mettra lors du prochain party , fait de la politique fiction pour tenter de tromper l’angoisse de son attente du banquet pour découvrir une simple robe .

      La HCC est là , et bien là .
      Ce qui a été déjà fait est fait . Et rien ne pourra y changer quoi que ce soit .

    • 4 janvier à 12:16 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Hihihi,
      Ok !

      Les Jaloux, nous sommes des milliers de personne qui parlent de cette robe Mananasy,...sont indignées,...

      La jalousie ! C’est bien, surtout pour les biens de sa nation Malagasy, prouvée existante,...

      Masin-Joany, lui, il attend encore la preuve irréfutable, pour pouvoir croire que cette robe mananasy existe vraiment,...qui sait s’il ne croit pas que Voangy existe,...à prouver,...

    • 4 janvier à 12:25 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Masin-Joany,

      (..) fait de la politique fiction pour tenter de tromper l’angoisse de son attente du banquet pour découvrir une simple robe .

      La fiction est un outil favorite des conspirationnistes et agnos comme vous,...

      Or, parfois, la fiction est une bonne chose pour la réalité :

      “C’est la fiction qui permet d’articuler la réalité.” dixit Roger Lewinter

      “La fiction, c’est une autre manière de reconstruire la réalité.” dixit Jean Hatzfeld

    • 4 janvier à 12:39 | Saint-Jo (#8511) répond à Isandra

      « 4 janvier à 12:16 | Isandra (#7070) répond à Isandra »

      a) « Les Jaloux, nous sommes des milliers de personne qui parlent de cette robe Mananasy,...sont indignées »

      Pfff ! Ce n’est pas parce qu’il y a des millions , et non seulement des milliers , de cons qu’il est bon d’être c.onne aussi . La jalousie et l’envie de ce que les autres possèdent sont deux sentiments partagés par des millions de gens . Mais la jalousie suscitée par une simple robe devenue un sujet politique est tout simplement ri-di-cu-le .

      b) « Masin-Joany, lui, il attend encore la preuve irréfutable, pour pouvoir croire que cette robe mananasy existe vraiment,...qui sait s’il ne croit pas que Voangy existe,...à prouver,... »

      Voilà une phrase écrite par la nazie foza femelle isandra et qui est déjà une preuve donnée par cette foza elle-même qu’elle n’a pas de cervelle .
      Voilà une illustration très claire du niveau des foza du DJ-ex-la-terreur !

    • 4 janvier à 12:49 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Masin-Joany,

      C’est notre défaut que nous n’arrivons pas à le séparer, nous sommes toujours du coté de la majorité,...que ce soit ridicule ou je ne sait pas,...C’est comme ça,...

    • 4 janvier à 13:02 | Saint-Jo (#8511) répond à Isandra

      « 4 janvier à 12:49 | Isandra (#7070) répond à Isandra »
      « C’est notre défaut que nous n’arrivons pas à le séparer »

      En lisant ça , qui ne se rendrait pas encore compte que cette nazie foza femelle isandra n’a pas de cervelle ?

    • 4 janvier à 13:42 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Masin-Joany,

      Pas de cervelle,...?

      Vous affirmez quelque chose que vous ne croyez pas, faute de preuve irréfutable,...

    • 4 janvier à 14:38 | Saint-Jo (#8511) répond à Isandra

      Et ça ! Ce n’est pas une preuve irréfutable peut-être ?

      « 4 janvier à 12:49 | Isandra (#7070) répond à Isandra »
      « Masin-Joany, C’est notre défaut que nous n’arrivons pas à le séparer »

    • 4 janvier à 14:43 | Saint-Jo (#8511) répond à Isandra

      Et si vous ne comprenez pas que c’est une preuve irréfutable de votre absence de cervelle ,
      alors ce serait encore une preuve de plus de votre absence de cervelle .

  • 4 janvier à 12:00 | ratiarivelo (#131)

    O ra-Saint-Jo ? Hianao ity tena misary adala @ny OLONA efa mipitsoka ny SAINY : tsy lany match t@ny 1ertour ny APONDRANY*****dia laziny fa pamadika(TRAITRE) hono satria tsy nampiantra ny REVOLISIONA-ORANGE fopla**** dia IZY io mivovo toy ny ALI****romotra raha vao ny ANARAN’iR8 no henony dia mivadika BIBY ny anao VAVY****mba miova fijery ry KALA fa vaovao ny taona a ??? sans rancune ry SIPA na bokaka hoy ny fahiny : AAAAAAAAAAA !!! mahereza o !

    • 4 janvier à 12:20 | RAMBO (#7290) répond à ratiarivelo

      Ratia Tratry ny Taona ianao !

      Betsaka ny olona sosotra be amin’i Lalao fa tsy mahavita azy amin’izao tondra-drano eto Antananarivo izao..Tsy misy vita ny fako sy ny fanadiovana lakan-drano dia tonga sahady ny sofo-drano nefa voa orana 2 andro fotsiny.
      Aiza re izany ê ?
      https://www.youtube.com/watch?v=EBZZnom1h4g

  • 4 janvier à 12:18 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    A quoi bon faire valoir encore, à moins de deux ans de la fin du mandat du présent régime, une constitution maintes fois bafouées dans ses textes et dans son esprit par ceux censés la défendre et l’appliquer en bon père de famille et en digne homme de loi.

  • 4 janvier à 12:32 | RAMBO (#7290)

    Isandra
    Un intervenant a disparu pendant les Fêtes soit disant pour aller planter le riz..mais en réalité il est allé se faire soigner dans un Hôpitâl Psychiatrique de la banlieue parisienne...Mais apparemment son cure n’était pas efficace...il faudrait un peu plus d’années pour qu’il soit guéri de sa maladie « Rambomaniaque » qui lui hante jours et nuits manifestée PAR SON PHOBIE D’ECREVISSE.

    Pardonnez le ma soeur parce qu’il ne sait plus ce qui lui arrive.

    • 4 janvier à 12:41 | Isandra (#7070) répond à RAMBO

      Rambo,

      Le problème de cet homme, si on peut le qualifier un homme, il faut le prouver avec une preuve irréfutable,...il a mis trop des choses dans sa tête, du coup, celle-ci devient pleine de vanité,...d’où c’est misavaombaona,...

    • 4 janvier à 12:58 | Saint-Jo (#8511) répond à RAMBO

      « Pardonnez-le ma sœur parce qu’il ne sait pas etc ... »

      Ah ! Les histoires de chrétiens hypocrites ,
      qui prêchent de « ne pas faire aux autres ce qu’on ne veut pas qu’on fasse à soi-même » ,
      mais qui ordonnent chacun son tour de faire massacrer les « autres » dans le Grand Sud ,
      histoire sans doute d’espérer qu’un jour , en retour , on les massacre eux aussi !

      Au fait , le prétendu village de l’ignare couillon de foza RAMBO n’est pas très loin d’Anjanamasina .
      Mais il y a de fortes chances que , comme dans toutes ses fanfaronnades , ce couillon de RAMBO n’est pas au courant de cette topographie ni de l’allusion qui y est contenue .

  • 4 janvier à 14:33 | Saint-Jo (#8511)

    Boujour , Turping !

    Evidemment il y a des choses concrètes que l’on peut facilement désigner par un mot , sans que personne y trouve à redire . Comme le mot soleil , par exemple .

    Il y a aussi des actes précis que l’on peut indiquer par un verbe , et tout le monde saisit fort bien de quoi l’on parle . Comme le verbe respirer , par exemple .

    Il y a des états précis d’objets que l’on décrit par un adjectif précis , et tout le monde sait de quoi il s’agit . Comme l’adjectif bleu , par exemple .

    Evidemment on peut énumérer autant d’exemples similaires que l’on veut sur ces cas.
    Mais on peut aussi trouver facilement autant de contre-exemples que l’on veut .

    Et les oppositions de vue surviennent quand il s’agit de concrétiser une idée informelle ( dans le sens étymologique du mot : qui n’a pas de forme ) .
    Et chacun y va de sa propre idée à lui .
    Le mot nation en fait partie justement .

    Vous , Turping , dîtes avec justesse que la racine du mot est le vocable latin natio , qui signifie naître .
    Il n’y a rien redire sur ce point .
    Mais les divergences apparaissent quand on utilise les déclinaisons à partir du radical .
    Surtout quand la politique s’est emparé de ces déclinaisons .
    Et l’une des plus politiques de ces déclinaisons est le vocable nation .
    Car , par voie de conséquence , quand la politique s’en est emparé alors s’y mettent aussi l’ethnologie , la sociologie et leurs différentes dérivées ( culture , économie etc … ).

    Voilà pourquoi , dans mon post ci-dessus , j’ai pris la précaution d’attribuer un adjectif à chacun des trois exemples que j’ai choisis , pour bien fixer l’idée de nation à laquelle je voulus donner mon opinion : nation française , deutsch nation et nazione italiana .
    J’ai articulé le raisonnement autour de l’idée que les trois adjectifs français , deutsch et italiana sont respectivement puisés dans les répertoires vocabulaires de ces trois pays .

    Ce qui n’est pas le cas pour nation malagasy ou malgache , puisque
    . l’adjectif malagasy est une invention des Anglais et nos aïeux ne le connaissaient même pas
    . je n’ai jamais perçu , dans mes lectures comme dans mon vécu , de signes concrets abondant dans le sens qui prouverait l’existence de cette hypothétique nation malgache .

    Par contre , j’ai bien spécifié
    . qu’à la lecture de « Tantara ny Andriana » , je sens l’existence de la nation merina ou ambiandro en son temps ; de plus , j’en perçois encore quelques restes quand je suis à ma campagne
    . que par mon vécu , je pense avoir décelé l’existence actual ( dans le sens anglais du terme ) d’une nation tandroy.

    • 4 janvier à 15:04 | Turping (#1235) répond à Saint-Jo

      St Jo,
      Je vous ai répondu plus haut. Oui, d’accord « la nation merina » exista ideologiquement, prouvée aussi par la civilisation, les faits, même si c’est un peu contradictoire,.....
      Sachez que je ne suis pas contre votre démonstration pour refaire l’histoire mais plutôt en essayant de l’eclaircir.

    • 4 janvier à 15:48 | Saint-Jo (#8511) répond à Saint-Jo

      Mais je le comprends fort bien , Turping .
      Vous êtes un interlocuteur objectif , sans tomber dans la froideur de l’indifférence ni dans la passion irraisonnée du parti pris .
      Voilà pourquoi , en sus des résultats de votre formation sûrement , vous avez un esprit de discernement qui fait défaut à bon nombre de Gasy à l’heure actuelle .

    • 4 janvier à 15:57 | Isandra (#7070) répond à Saint-Jo

      Masin-Joany répon à Turpins

      (...)"Voilà pourquoi , en sus des résultats de votre formation sûrement , vous avez un esprit de discernement qui fait défaut à bon nombre de Gasy dont Masin-Joany à l’heure actuelle .

    • 4 janvier à 16:05 | vatomena (#8391) répond à Saint-Jo

      @Saint Jo —tout à fait démonstratif- Je vous rejoindrai facilement.
      Il y a bien eu un socle merina , une entité ambaniandro avec son roi ou sa reine .C’est par complaisance ou ignorance que ,à l’époque , les anglais ont reconnu Radama comme roi de tout Madagascar.En réalité ,Radama aussi bien que Ranavalo n’ont jamais arreté de guerroyer pour soumettre les tribus ou les coloniser. Et cela a couté tres cher en vies humaines .Et je pense à ces milliers de soldats qui sont morts de faim sur la piste en allant combattre les sakalaves ou les antanosy . L’intendance n’était pas le fort des armées de l’Imérina . Les Tsimiety ,les mahafaly ,les antandroy ,les Bara n’ont jamais été conquis.Le plus étrange est cet épisode où le roi fit transporter une partie de sa troupe sur un bateau français affrété par les traiteurs de la cote pour aller combattre dans l’anosy !
      .

    • 4 janvier à 16:09 | Saint-Jo (#8511) répond à Saint-Jo

      Ha-ha-ha ! ça la fout mal aux foza cette phrase , n’est-ce pas ?
      Un esprit de discernement ne peut pas se trouver chez un individu sans cervelle .
      Bien évidemment .

    • 4 janvier à 16:18 | Isandra (#7070) répond à Saint-Jo

      Masin-Joany,

      Comme le cas de gens ayant de tête pleine de vanité comme vous,...

    • 4 janvier à 16:26 | Isandra (#7070) répond à Saint-Jo

      Vatomena,

      Vous n’avez que des versions d’histoire écrites par les colons, dont la plupart ont été écrite pour justifier leur colonisation,...entachées beaucoup d’omission,... lesquelles ne reflètent que la demi vérité,...

    • 4 janvier à 18:05 | vatomena (#8391) répond à Saint-Jo

      @Isandra--- Vous nourrissez que de fausses idées sur la vie du Colon .Et je désigne par là celui qui était attaché à la terre .Comme tout paysan malgache il menait une vie d’incertitude .Il ne savait jamais si sa récolte serait sauvée du cyclone ,de l’inondation ,de la sécheresse ou des sauterelles.Il était parfois ruiné par la chute du cours des produits tropicaux . Et vous etes sotte de croire qu’il écrivait l’histoire des rois et des reines de Madagascar . Il vivait le plus souvent dans l’isolement. Il ne savait meme pas ce qui se tramait à Tananarive . De meme en 47 ,il n’a pas su qu’on complotait sur sa mort et le vol de ses biens.
      Peu de malgaches étaient lettrés et voyageaient à travers le pays au temps de la monarchie malgache .Ce sont les étrangers voyageurs ,émissaires ,explorateurs ,les monpera qui recueillaient les dires des vieux malgaches .et écrivaient l’histoire.......des malgaches

    • 4 janvier à 18:10 | Saint-Jo (#8511) répond à Saint-Jo

      « 4 janvier à 16:18 | Isandra (#7070) répond à Saint-Jo »
      « Comme le cas de gens ayant de tête pleine de vanité comme vous »

      Mais moi , saint-jo , je ne demande rien .
      Pas même une robe pour rivaliser avec celle que portera Voahangy lors du prochain party officiel .
      Hi-hi-hi !

    • 4 janvier à 18:33 | Isandra (#7070) répond à Saint-Jo

      « Peu de malgaches étaient lettrés et voyageaient à travers le pays au temps de la monarchie malgache .Ce sont les étrangers voyageurs ,émissaires ,explorateurs ,les monpera qui recueillaient les dires des vieux malgaches .et écrivaient l’histoire.......des malgaches,... »

      Vous saviez comme tout le monde qu’ à cette époque, les gens ne pouvaient pas s’exprimer ouvertement,...du coup, ils n’ont raconté que des choses lesquelles plaisaient les colons,...car leur faits et gestes étaient surveillés,...

    • 4 janvier à 18:34 | Saint-Jo (#8511) répond à Saint-Jo

      « 4 janvier à 16:26 | Isandra (#7070) répond à Saint-Jo »
      « Vatomena, Vous n’avez que des versions d’histoire écrites par les colons, dont la plupart ont été écrite pour justifier leur colonisation,...entachées beaucoup d’omission,... lesquelles ne reflètent que la demi vérité »

      Ha-ha-ha ! Transformons quelques mots de sa phrase sans corriger ses manquements , pour illustrer sa frustration de n’avoir eu que les désavantages de la colonisation .
      Voyons ! Voyons ! Cela donne :
      « Nazie foza femelle isandra, vous n’avez que des versions des histoires écrites par les Besileo d’Isandra, dont la plupart ont été écrite pour justifier leur amertume , entachées beaucoup de pertes, lesquelles ne reflètent que la demi profit colonial »

      Remarque : Et comme chacun sait , avant la colonisation , l’Isandra était la région la plus avancée de tout Madagascar ! Quelle amertume , cette colonisation qui a fait perdre à l’Isandra sa primauté !

    • 4 janvier à 18:39 | Saint-Jo (#8511) répond à Saint-Jo

      « 4 janvier à 18:33 | Isandra (#7070) répond à Saint-Jo »
      « Vous saviez comme tout le monde qu’ à cette époque, les gens ne pouvaient pas s’exprimer ouvertement,...du coup, ils n’ont raconté que des choses lesquelles plaisaient les colons,...car leur faits et gestes étaient surveillés »

      Exact !
      A l’exception des Besileo d’Isandra ,
      ils étaient tous des lèche-cul des puissants de l’époque !
      Comme le fait de nos jours ce couillon de RAMBO , le frère ennemi de la nazie foza femelle isandra !

    • 4 janvier à 18:46 | Isandra (#7070) répond à Saint-Jo

      Masin-Joany,

      Notre différence, vous ne croyez pas l’existence de la nation Malagasy, alors que moi, si,...et que je n’ai qu’une seule nation, Madagascar,...et je me bats pour elle,...et Isandra est un district de cette nation.

      Vous, par contre, vous vous battez pour une nation qui n’existe plus,...n’existe que dans votre imagination,...

    • 4 janvier à 19:02 | Isandra (#7070) répond à Saint-Jo

      Masin-Joany,...

      « ils étaient tous des lèche-cul des puissants de l’époque ! »

      Ce n’était pas des certains merinas de l’époque qui furent spécialistes en la matière, en première place, Rasanjy, Rainianjalahy, Rajestera,...ce deux derniers ont été utilisés par les colons pour chasser les Menalamba,...etc,

      Par contre, nous le Betsileo, nous connaissons Ralaimongo qui fut loin d’être lèche botte de colons,...

    • 4 janvier à 19:41 | Saint-Jo (#8511) répond à Saint-Jo

      « 4 janvier à 19:02 | Isandra (#7070) répond à Saint-Jo »
      « Par contre, nous le Betsileo, nous connaissons Ralaimongo qui fut loin d’être lèche botte de colons »

      Bravo , pour Ralaimongo ! Ah ! ça c’était un grand patriote !
      A tel point que , partageant la même chambre que Ho-Chi-Minh à Paris ,
      ce fut le Besileo qui aurait influencé le Vietnamien !
      C’est le Besileo qui aurait persuadé le Vietnamien de refuser de suivre des cours ,
      afin d’obtenir le niveau qu’il fallait pour enseigner plus tard aux Indigènes , à son retour au pays , la culture du pays colonisateur , pour favoriser l’assimilation des jeunes Indigènes .

      Ce fut Ralaimongo aussi qui aurait conseillé à Ho-Chi-Minh de prendre les armes pour chasser les colons de son pays et de ne jamais arrêter sans la victoire finale .

      Et tout le monde sait qu’à leurs retours respectifs dans leurs pays d’origine :
      . le Vietnamien serait devenu instituteur dans un bled , loin des centres d’influence
      . le Besileo , lui , aurait pris les armes ; et ses partisans auraient remporté une glorieuse victoire besileo contre les forces françaises dans la fameuse bataille d’Ambohidienifoa ( souvenez-vous , la plaine où le 1er Régiment Etranger des Parachutistes étaient perdu corps et âme )
      Plus tard , le pays besileo , sous sa conduite , aurait finit par être totalement libre .

      Et au contraire , celui du Vietnamien serait dans une misère sans nom jusqu’à nos jours .

      Oh ! là ! là ! Bravo , nazie foza femelle isandra ! Bravo , pour avoir choisi cet exemple du héros mondial Ralaimongo !
      [ Quelle manque d’instruction ! Mais , chut ! Faut pas l’ lui dire ! ]

    • 4 janvier à 20:20 | Isandra (#7070) répond à Saint-Jo

      Masin-Joany,...

      Pourquoi Masin-Joany merina a t il évité de parler des actes de trois merinas que j’ai cité plus haut, Rasanjy, Rajestera et Rainianjalahy ? Parce qu’il en a honte, et en guise de diversion, il m’a fait dire ce que je n’ai pas dit,...

    • 4 janvier à 20:44 | Saint-Jo (#8511) répond à Saint-Jo

      « 4 janvier à 20:20 | Isandra (#7070) répond à Saint-Jo » ^
      « Masin-Joany,... Pourquoi Masin-Joany merina a t il évité de parler des actes de trois merinas que j’ai cité plus haut, Rasanjy, Rajestera et Rainianjalahy ? Parce qu’il en a honte, et en guise de diversion, il m’a fait dire ce que je n’ai pas dit »

      Le Merina de partout et de nulle part que je suis et que ,
      par voie conséquence ,
      la nazie foza femelle isandra qualifie de bâtard ( comme Jésus l’était , d’ailleurs ! )
      jette au feu toute injonction venant d’un(e) foza , qui que ce soit ce(tte) foza .

      Attitude de mépris simple à comprendre quand on a ne serait-ce qu’une once de cervelle .
      Mais quand on est foza , alors ...

    • 4 janvier à 20:59 | vatomena (#8391) répond à Saint-Jo

      @Isandra —Parlez vous de ce Ralaimongo Jean ,esclave chez les Bara de 7 à 14 ans ,délivré de l’état servile en 1897 par Galliéni ,puis engagé en 1917 pour remercier la France et revenu à Madagascar comme agent communiste . Est ce bien de cet homme là dont vous parlez ?

    • 4 janvier à 21:11 | vatomena (#8391) répond à Saint-Jo

      @ Isandra —A votre age arretez de vivre dans les phantasmes. Les colons se sont installés et en petit nombre qu’apres Gallièni . Nombre d’entre eux avait une petite instruction. Ils ne se piquaient pas d’écrire l’histoire des rois et des reines malgaches.
      Leur souci était de connaitre et de s’adapter au régime des saisons pour leur plantation,d’apprendre les fady de la région pour éviter les transgressions et ne pas s’attirer les poisons du grand sorcier ou la sagaie d’un furieux .!

    • 4 janvier à 22:02 | vatomena (#8391) répond à Saint-Jo

      @sint jo —Please !pouvez vous en dire plus sur la bataille d’Ambohidienifoa __Merci

    • 4 janvier à 22:20 | Saint-Jo (#8511) répond à Saint-Jo

      « 4 janvier à 22:02 | vatomena (#8391) répond à Saint-Jo »
      « @sint jo —Please !pouvez vous en dire plus sur la bataille d’Ambohidienifoa __Merci »

      Ah ! vatomena ! Je vous dois des excuses .
      « Ambohidienifoa » est une facétie que j’ai utilisée pour tenter de « malgachiser » le nom exact du lieu : « Dien-Bien-Phu » .
      Parce ce que cela sonne à peu près pareil .
      Par contre , si vous inversez les rôles des peux personnages historiques que j’ai mis en scène , alors la totalité de l’Histoire ( avec un grand H ) est absolument vérédique .
      Je me demande si on peut encore trouver un exemplaire du travail publié à propos de ce morceau d’Histoire à la bibliothèque universitaire d’Ankatso .

      Désolé , vatomena ! Je vous présente mes plates excuses .
      J’espère que vous ne m’en voulez pas trop pour cette facétie .

    • 4 janvier à 22:54 | vatomena (#8391) répond à Saint-Jo

      @Saint Jo - pas de tracas SAINT Jo — Les plaisanteries les plus courtes sont le meilleures
      J’avais dressé l’oreille parceque j’avais autrefois entendu parler d’un élément de la pacification de 47 qui s’était véritablement égaré en foret !

  • 4 janvier à 15:29 | diego (#531)

    Bonjour,

    Il faut que le président et ses allés, amis etc comprennent que l’absence officielle de l’opposition à elle seule suffirait largement à illégitimé toutes démarchent, dans un sens comme dans l’autre, du président et son gouvernement.

    Essayez d’imaginer le pays sans l’Assemblée, ou le Sénat, ou encore la HCC justement. Il n’y aurait que les pouvoirs exécutifs, la Présidence et la Primature dans le pays :

    - cela s’appelle un pouvoir dictatorial !

    Si Mr R. Hery espère recevoir des financements, il doit faire ce que les Bailleurs des Fonds et la CI lui demandent de faire et d’accomplir :

    - réconciliation et stabilité des Institutions !

    Comment valider une stabilité Institutionnelle à l’absence de l’opposition officielle ? Madagascar compte d’autant plus une centaine des partis politiques même si 90% d’entre eux n’a pas un seul élu à l’Assemblée, comme le parti du président ! On n’est pas moins un pays où le multipartisme est l’un des garants d’une future démocratie, de facto, une bonne gouvernance !

    La politique est l’un des rares métiers au monde où les gens peuvent paraître et prétendre connaître ce qu’ils font et ce qu’ils disent , n’ayant aucune connaissance des sujets qu’ils abordent :

    - combien de ces hommes ont lu et connaissent la Constitution de leur pays ?

    Comment faire pour créer une croissance économique, pour absorber cette pauvreté touchant 90% des Malgaches aujourd’hui...il ne faut pas aller loin pour voir cette pauvreté, restons dans la capitale, on ne serait pas dessus....égouts, problèmes des logements, embouteillages, chômage de masse, corruption etc....

    Un pays sans Constitution est un pays sans tête ! Un pays où les dirigeants ne maîtrisent pas la Constitution est un pays qui s’exposent à la dictature !

    Il faut que Madagascar s’accroche au Wagon où on retrouve le Sénégal, la Cité d’Ivoire.....

    • 4 janvier à 20:00 | akam (#7944) répond à diego

      - On est en 2017 ! change de disques car le vinyl que tu resasses n’evoque que le passe infructueux des 3 « have been » . Ils sont inaudibles. HRM a ete elu democratiquement et n’affiche aucune forme d’autocratie...Il y a des elus qui dirigent ce pays. Quant a apprecier si oui ils gerent bien ou mal ! rendez-vous dans 23 mois.
      - Les opposants a ce regime n’ont qu’ a se structurer democratiquement : la demarche est simple, gagner la confiance de la population. Et notamment la plus nombreuse : 92% de necessiteux ; comme tu clames ici nuit et jour.
      - le reste n’est que des aboiements...et la caravane passe.

  • 4 janvier à 16:21 | kartell (#8302)

    Bonjour,

    L ’impasse devient totale avec un pouvoir qui ne gouverne pas et une opposition qui refuse d’assumer son rôle au sein d’un parlement, transformé en cour des miracles …..
    La faute à qui et pourquoi ?….
    Chacun aurait une bonne raison de dénoncer cette dérive institutionnelle qui n’est que la conséquence d’un fonctionnement factice de nos institutions, aujourd’hui réduites à la simple représentation !…
    Dans ce décor de ruines fumantes, le président tente de contraindre son opposition à se fédérer comme hier, il avait osé la réconciliation nationale, avec le succès que nous lui connaissons, pour se donner une consistance qu’il l’a toujours fuie !…
    Le refus, prononcé par ses deux opposants principaux, marque les prémices d’une élection présidentielle à laquelle nos deux adversaires au pouvoir actuel, veulent consacrer toute leur énergie, plutôt qu’à celle de jouer à un jeu inutile devant un parlement mercenaire en acceptant un deal, sans intérêt !...
    Aujourd’hui, il est clair que ce président n’a aucun poids sur son opposition et en voulant imposer un rôle qu’elle refuse d’endosser, il apparaît un peu plus fragilisé à l’approche de ces présidentielles….
    Chacun connaît le programme de son adversaire : prendre le pouvoir et voir ensuite !, la maigreur des intentions politiques ne nécessite pas de s’étendre en explications, ni en discours creux rendant ce poste honorifique, inutile d’où ce renoncement à briguer cette place, piègeuse !...
    La versatilité des députés, a changé de camp en fonction de la direction du vent, encourage ces deux opposants à croire à l’inutilité d’une telle fonction pour donner la priorité à leur future stratégie des présidentielles, plutôt que de satisfaire le caprice de leur principal, futur adversaire !..
    En refusant cette proposition, l’opposition marque ainsi son rejet de participer à un débat avec le pouvoir, et son renoncement à un dialogue en jugeant qu’il est trop tard, maintenant pour engager un débat qui n’avait pas été proposé avec, autant d’empressement, au début de ce quinquennat !...
    A force d’avoir tiré sur la corde, ce président se trouve confronter à ses propres contradictions, car en voulant rattraper le temps perdu, il précipite son image dans une spirale négative aux yeux des électeurs, lui qui escomptait, que le « succès » des sommets allait lui être, tout bénéfice !…
    Nous assisterons, au cours des prochains mois, à une série de fausses, vraies ouvertures, de mains tendues pour tenter de séduire et de convaincre une partie de cette opposition à rallier un pouvoir fébrile, qui, s’il veut espérer une réélection hypothétique, sera condamné à faire la manche en sortant la mallette garnie, prévue à cette mission délicate ! ...

  • 4 janvier à 18:56 | diego (#531)

    Bonjour,

    La HCC ! Ahhh la HCC !!!!

    Depuis 14 ans que Madagascar est en crise Institutionnelle. La HCC le sait et voulu ou de force, elle a été jusqu’à aujourd’hui au cœur de cette crise, pire, cette crise la touche, questionne ses rôles, ses compétences, sa partialité et jusqu’à son utilité même.

    Refus d’aller au 2d tour pour un candidat, présence des non-élus à la tête de la Nation durant cinq ans et le pire a eu lieu aux dernières élections. Ce sont les Institutions étrangères qui ont organisées, ont imposé au pays, un pays indépendant, des processus électoraux, sommet de l’humiliation, elles ont choisi leurs candidats :

    - Zafy, Ratsiraka et Ravalomana, à eux trois, comptent plus de 30 années des mandats, mais après 50 années d’indépendance la CI et ses fonctionnaires jugeaient que ces hommes n’étaient pas assez bien, n’ont pas, plus peut-être en 2018 aussi qui sait, de se présenter devant les électrices et des électeurs du pays qu’ils ont eu le privilège de diriger quelques années seulement.

    Ces événements ont eu lieu, tout le monde le sait et personne ne peut le contester. Maintenant, la chose la plus important. La seule Institution dont les décisions doivent être incontestables, parce qu’elles sont supposées d’être justes et avant toutes autres chose, protègeant les intérêts vitaux du pays :

    - pourquoi la HCC n’a pas su mettre fin à la crise institutionnelle déclenchée par les politiciens en 2002, jusqu’aux dernières élections ?

    On voit qu’il y a une autre crise, plus grave, bien en amont de la crise institutionnelle aujourd’hui, c’est une crise de leadership :

    - on constate qu’un infirmier qui osculte les malades dans le pays, les chefs des chantiers qui construisent les ponts etc....

    .....misère et les catastrophes attendent le pays....

  • 4 janvier à 19:42 | Razaka (#7817)

    Merci à Saint-Jo et Merci à Turping,

    C’est très enrichissant pour moi, ce que vous vous échangiez tous les 2, sur la notion de « NATION ». Cette définition est très large et sucite le débat dans toute sa déclinaison.
    Qui plus est, cela me concerne personnellement, étant malagasy (ou merina) de par mon Père, mais aussi, je suis citoyen d’un Etat-Nation multinational que représente la UK de par ma Mère.

    A moins que je ne me trompe, je crois savoir un peu d’où il voulait en venir Saint-Jo !!
    Il est très très subtil ce Saint-Jo.

    • 4 janvier à 20:33 | Saint-Jo (#8511) répond à Razaka

      Hi ! Razaka ! Happy New Year !
      Sorry ! I have to answer you in French in order to let other readers to understand what I’m going to tell you .

      Vous , au Royaume Uni , avez un avantage énorme comparativement aux Gasy , en ce qui concerne l’idée de nation . Les Gasy en général s’emmêlent les pinceaux à propos de cette idée .
      Vous avez depuis fort longtemps déjà quatre nations pour un pays :
      . la nation anglaise
      . la nation galloise
      . la nation écossaise
      . la nation irlandaise .
      C’est clair !
      Et quand vous dîtes « I’m British » , les personnes qui connaissent votre pays savent que vous êtes
      . ou bien English
      . ou bien Welsh
      . ou bien Scottish
      . ou bien Irish .

      Mais tous les Gasy ne savent pas cela .
      Pour la majorité des Gasy vous êtes tous English !
      C’est ça le problème .

      But take it easy , Razaka !
      And I tell you that your name « Razaka » is the short of « Andrianjaka » .
      I’m sure you know what that means .
      I ensure you it’s absolutely true .

    • 4 janvier à 22:39 | Mihaino (#1437) répond à Razaka

      Salut Razaka et bonne année 2017 !
      Saint-Jo et Turping sont des personnes cultivées à mon humble avis et de fidèles participants à ce forum depuis sa création !
      Personnellement , je partage leurs commentaires en général quoique ???Parfois , je suis désagréablement surpris par les propos de Saint-Jo et toujours ravi de lire Turping car je lui ai proposé une année d’écrire un livre en étroite collaboration en tant que formateurs comme moi et en partageant nos expériences et nos connaissances respectives ...J’attends une réponse positive de sa part .
      J’ai failli ne pas intervenir aujourd’hui mais je ne peux pas me taire en lisant toutes les réactions ci-dessus !
      A mon avis, tous nos DIRIGEANTS successifs n’ont pas l’éthique de la politique mais uniquement de l’esthétique pour le bling bling ! Culte de la personnalité oblige !
      La HCC aura le dernier mot, titre de cet article , ! Mais cette fameuse HCC, dont les membres sont toujours nommés en grande partie par les Présidents successifs , qui ne fait qu’obéir aux ordres de l’Exécutif !
      Est-ce une haute cour ou juste une basse-cour où les volailles ne demandent que les grains de riz qu’on leur jette dans leur grillage bien protégé !
      Wait and see....

  • 4 janvier à 19:59 | Saint-Jo (#8511)

    « 4 janvier à 18:54 | Isandra (#7070) répond à Saint-Jo »
    « Masin-Joany ... Pourquoi les descendants héritiers de Radama ont ils laissé leur soeurs et cousines des jouets sexuels(comme vous dites) pour le repoussant tsimiamboholahy Rainilaiarivony...? »

    Hi-hi-hi ! C’est la n-ième fois que la nazie foza femelle isandra me pose cette question .
    Les histoires de sexe semblent intéresser beaucoup cette illuminée fifohazana de Soatanana-Isandra . Coincée et frustrée par des penchants non assouvis peut-être !
    Je lui ai conseillé de se renseigner auprès de son frère ennemi , le couillon de RAMBO , lui qui se proclame être un compatriote de village de la dernière pauvrette de reine .

    Remarquez aussi l’intérêt particulier que porte cette nazie foza femelle isandra au sujet de la robe que portera l’épouse de Rajao-la-terreur au prochain party officiel .
    Il y a peut-être quelque chose de mystérieux qui semble intéresser au plus haut point cette nazie foza femelle isandra dans l’ambiance qui règne au sein du couple présidentiel .
    Indécente mauvaise curiosité !
    Mais allez savoir ce qui trotte dans la tête d’une horrible illuminée fifohazana de Soatanana-Isandra !

    • 4 janvier à 20:45 | Isandra (#7070) répond à Saint-Jo

      Masin-Joany,

      Hihihi,..

      Le merina de partout et nulle part qui se compare avec Andriamasinavalona essaye comme d’habitude de s’esquiver des questions.

      Il se dévoile,..ce n’est pas lui qui a inventé cette expression « les jouets sexuels de Rainilairivony »...que les historiens n’ont jamais osé évoquer,...seuls les obsédés en la matière qui en sont capables,...?

    • 4 janvier à 20:52 | Razaka (#7817) répond à Saint-Jo

      Mais oui Saint-Jo, vous avez vu juste !!!

      Comme beaucoup ou comme tout le monde, On ne choisi pas ses Parents.

      Si je me permets, vous écrivez aussi très bien dans les 3 langues !
      Et continuez à nous écrire des « messages » dans le Message.

      Tous mes voeux les plus sincères Saint-Jo.

  • 4 janvier à 21:40 | Jipo (#4988)

    Hi Razaka.
    On ne choisi pas ses parents , pas plus que ses enfants, on a juste ceux qu’ on mérite, pour grandir et accomplir la tache pour laquelle nous sommes venus .
    Kind regards 🌅

    • 4 janvier à 22:03 | Razaka (#7817) répond à Jipo

      Salut Jipo,

      Je n’y ai pas pensé mais c’est vrai, vous avez raison aussi,
      Très bonne continuation Jipo.

  • 4 janvier à 22:01 | Saint-Jo (#8511)

    « 4 janvier à 20:45 | Isandra (#7070) répond à Saint-Jo »

    a) « Masin-Joany, Hi-hi-hi ! »

    Ha-haaah ! Dès qu’il s’agit de sexe , l’illuminée nazie foza femelle isandra , fifohazana de Soatanana-Isandra , n’arrive plus à dissimuler ses penchants sous son hypocrisie .

    b) « Le merina de partout et nulle part qui se compare avec Andriamasinavalona essaye comme d’habitude de s’esquiver des questions »

    Bien sûr ! Les Besileo d’Isandra connaissent bien notre Histoire à nous , les Merina .
    Je me suis comparé à Andriamasinavalona !
    Parce que j’ai entièrement approuvé la très grosse bêtise qu’il avait faite et qui avait fait perdre beaucoup de temps à nous , les Merina .
    Et qu’en raison de cette approbation je me suis comparé à lui .
    Ah ! Ils sont forts en Histoire de l’Imerina ces Besileo d’Isandra qui ignorent leurs propres histoires.

    c) « Il se dévoile,..ce n’est pas lui qui a inventé cette expression « les jouets sexuels de Rainilairivony »...que les historiens n’ont jamais osé évoquer,...seuls les obsédés en la matière qui en sont capables,...? »

    Ah ! ça , oui ! Je suis aussi un obsédé du sexe ! Mais curieusement , les femmes que j’ai vues dans la région de l’Isandra n’ont aucun charme attrayant qui aurait pu tenter l’obsédé sexuel que pourtant je suis ! Tout le contraire des très charmantes jeunes femmes de Toliara .
    D’autre part , les illuminés fifohazana de Soatanana-Isandra , eux , sont des anges asexués . Le sexe est chose taboue pour eux . Ils se reproduisent par mitose . Hi-hi-hi !

    Mais quelle personne s’intéresse beaucoup à la robe que l’épouse de Rajao-la-terreur portera au prochain party , histoire d’évaluer jusqu’à quelle somme d’argent ce Président va dépenser pour offrir cette robe à sa chère et tendre ?
    Mais c’est cette frustrée de nazie foza femelle isandra , bien sûr .

    Car on ne sait jamais ,
    . si le DJ-ex-la-terreur , l’idole de la nazie foza femelle isandra , quittait femme et enfants
    . s’il jetait son dévolu sur la nazie foza femelle isandra qui se pâme d’a... pour lui
    . s’il devenait chef par le biais d’un nouveau coup d’état
    alors , les belles robes dans les parties officiels seraient pour qui ? hein ? pour qui ?
    Oui , mais n’y a-t-il pas trop de si dans cette affaire ?

  • 5 janvier à 09:59 | lysnorine (#9752)

    @ 4 janvier à 19:02 | Isandra (#7070) répond à Saint-Jo
    « Masin-Joany,...
    “ils étaient tous des lèche-cul des puissants de l’époque !”

    « [...] nous le Betsileo, nous connaissons Ralaimongo qui fut loin d’être lèche botte de colons,... »

    Tsy an’ny Betsileo irery ihany Itpk Ralaimongo fa an’ny Malagasy tsy vaky volo.

    Niaraka izy sy Ho Chi Minh tany Frantsa taorian’ny Ady lehibe voalohany, tamin’ny fanoherana sy fanenjehana ny fanosihosen’ny mpanjanan-tany frantsay ny vahoaka nozanahany, indrindra tamin’ny alalan’ny gazety « L’Action Coloniale » sy « Le Paria ».

    Manaraka izany, ny ady nataon’izy sy ny sakaizany niara-nanorina taminy ny « « Ligue française pour l’accession des indigènes de Madagascar aux droits de citoyens français » no nahafaka tamin’ny 1921 ny V.V.S. voagadra mandra-pahafaty tany Mayotte tamin’ny 1916. Nony niverina nipetraka taty Madagasikara izy tamin’ny 1925, dia notohizany ny adin’ny V.V.S. tamin’ny nanorenana ny gazety « L’Opinion de Diégo-Suarez » tamin’ny 1927. Dimbin’ ny gazety « Le Libéré » naoriny tany Frantsa tamin’ny 1923 ny « L’Opinion ».

    1°- Toy izao ny mombamomba ny niarahan’izy sy Ho Chi Minh tany Paris (Frantsa).

    The Shadow of Shadows
    Edwards, Brent Hayes.
    positions : east asia cultures critique, Volume 11, Number 1, Spring 2003,
    http://muse.jhu.edu/journals/pos/summary/v011/11.1edwards.html
    [...]
    Nguyen Ai Quoc (who was later to be better known as HO CHI MINH [was] a studious drifter who had come to France after years at sea, working sporadically selling Vietnamese food, teaching Chinese,and making candles until he found a job as a photo retoucher [...]

    Nguyen Ai Quoc, born under the name Nguyen Sinh Cung in 1890, had spent at least two years at sea before settling in France around the end of 1917. He had passed through Marseille in France, but also apparently spent time in the United States, working as a laborer and domestic servant in New York and Boston, and perhaps traveling to the South (where it is rumored that he witnessed a lynching). [...]

    Soon after his arrival, Nguyen Ai Quoc made contacts with syndicalists and pacifists in the metropole, and he met French socialists like Paul Vaillant-Couturier,the future legislator and editor of the Communist Party newspaper, L’humanité [...] Nguyen SHARED A ROOM not just with his compatriot Phan Van Truong, but also with an African:Jean RALAIMONGO, a former soldier and schoolteacher from Madagascar, who was likewise leaning toward REVOLUTIONARY causes. Both Nguyen and Ralaimongo would contribute articles to the newspaper L’ACTION COLONIALE, which between the fall of 1920 and 1924 became an important forum for progressive colonial intellectuals from the Caribbean, Africa,and Asia,and in 1923, RALAIMONGO FOUNDED and edited a newspaper of his own called LE LIBÉRÉ (it was subtitled “Tribune of the Malagasy People”). They often attended political speeches and debates at the Club du Faubourg, and both became involved with a group of young radicals including Max Clainville Bloncourt, a lawyer born in Guadeloupe in 1887, who had been living in the metropole since 1909 and whom at least one commentator described as “Nguyen’s most intimate friend.” [...]
    (hotohizana)

    • 5 janvier à 10:11 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      Tohiny sady farany]
      @ 4 janvier à 19:02 | Isandra (#7070) répond à Saint-Jo
      « Masin-Joany,...
      “ils étaient tous des lèche-cul des puissants de l’époque !”
      « [...] nous le Betsileo, nous connaissons Ralaimongo qui fut loin d’être lèche botte de colons,... »

      2 - Toy izao kosa no fanazavan’Itpk Ralaimongo tao amin’ny gazety « L’Opinion de Diégo-Suarez » ny amin’ny fanohizany ny tolona nosantarin’ny V.V.S. tamin’ny 1913 raha vao nivoaka an-tranomaizina izy tamin’ny 1928.

      « La V.V.S., signe précurseur
      par Ralaimongo

      L’Opinion, deuxième année, N° 33, 31 Octobre 1928

      « Les ADVERSAIRES de l’ÉVOLUTION de l’INDIGÈNE ont trouvé dans la V.V.S. une société secrète dirigée contre la France et les Français. D’où condamnation de ses membres aux travaux forcés à perpétuité pour, dit le jugement, provocation à la révolte. Alors que le BUT est TOUT AUTRE :

      1° l’éducation des indigènes ;
      2° le travail ;
      3° la revendication des droits les plus larges pour les indigènes.

      « Tels sont les TROIS programmes fondamentaux de la V.V.S.

      « L’ÉDUCATION d’un peuple est une ŒUVRE DE LONGUE HALEINE qui ne se fait pas en une seule génération et qui demande beaucoup de persévérance et de désintéressement. Il s’agit de CORRIGER LES DÉFAUTS et les TRAVERS d’une race, détruire ses préjugés et superstitions, en lui inculquant de nouveaux principes directeurs, réformer ses mœurs et ses coutumes, redresser sa mentalité, améliorer ses conditions morales et matérielles, en un mot, REFONDRE COMPLÈTREMENT son état social.

      La vie est une lutte continuelle qui devient de plus en plus ardue, mais, par contre, de plus en plus glorieuse au fur et à mesure qu’un peuple se civilise. L’éducation, c’est la PRÉPARATION À CETTE LUTTE intense. Ceux qui sont bien préparés triomphent, vivent et prospèrent. Mais ceux qui ne le sont pas souffrent, tombent en décadence et meurent.

      Le 2ème programme de la V.V.S. concerne le TRAVAIL. Elle veut que ses membres consacrent la plus grande partie de leur temps, de leur force, de leur pensée et de leurs biens au travail, qu’ils ne cherchent autant que possible d’autres plaisirs terrestres que ceux procurés par le travail, qu’ils n’aient comme ambition que celle d’ACCOMPLIR UN TRAVAIL UTILE et parfait, en un mot de ne vivre que pour travailler afin que la mort les reçoive dans une vie nouvelle.

      C’est par le travail seulement qu’on peut acquérir des perfections morales et matérielles qui constituent le critérium de la civilisation. La V.V.S. entend que le travail soit libre. Elle souhaite que toutes les acquisitions de la science soient mises au service de tout le monde et que tous les moyens de production soient répartis équitablement entre tous les membres de la société. elle veut enfin que les deux principaux facteurs du travail : le capital argent et le capital travail soient traités sur le même pied d’égalité, c’est à dire que l’un ne soit pas asservi au détriment de l’autre.

      Le troisième programme de la V.V.S. c’est la REVENDICATION DES DROITS LES PLUS LARGES pour les indigènes.

      Mis en contact brusque avec une civilisation très avancée, et, obligés de ce fait, de faire face à cette compétition universelle qui est la conséquence naturelle du progrès, les indigènes doivent SE METTRE RAPIDEMENT À LA PAGE. Ils doivent, en d’autres termes, RATTRAPER le plus vite que possible ces vingt siècles de civilisation dont ils sont en arrière. C’est une question vitale pour eux. Pour cela, non seulement dans le domaine de l’éducation et du travail, mais aussi et surtout dans celui du DROIT, il faut qu’ils soient mis dans d’égales conditions de lutte pour la vie que les peuples libres et civilisés qui vivent à côté d’eux. Il leur faut une atmosphère de LIBERTÉ plus large pour pouvoir mieux travailler et produire davantage par la mise en action, sans entrave, de tout leur temps, toutes leurs ressources naturelles ou acquises, toutes leurs forces créatrices, toute leur pensée. Ce que la V.V.S. demande dans cet ordre d’idées se résume en ceci : MÊMES DROITS, MÊMES LOIS SOCIALES et MÊMES OBLIGATIONS pour TOUS les habitants d’un MÊME PAYS .

      Pour réaliser son programme, la V.V.S. préconise la DISCIPLINE, l’AMOUR de ses semblables, de son pays et de l’humanité. Ses MOYENS d’action sont : l’EXEMPLE et la PERSUASION .

      Je n’ai donc aucune prétention d’être le premier fondateur d’une ŒUVRE que POURSUIT aujourd’hui l’OPINION. Cet honneur échoit aux FONDATEURS de la V.V.S. dont Ravoahangy qui a pris ma succession dangereuse en est un. J’adresse toute mon admiration aux FONDATEURS DE LA V.V.S. qui m’ont INSPIRÉ l’œuvre que j’ai l’honneur de CONTINUER jusqu’à ce jour.

      J’adresse également non seulement mon admiration mais aussi et surtout ma profonde reconnaissance à mon grand ami Dussac d’être venu, dans les moments critiques, à notre secours.

      SORTI DE MA PRISON, JE CONTINUE.

      Jean Ralaimongo

  • 5 janvier à 11:13 | vatomena (#8391)

    Le fond de la pensée de la VVS était de devenir français plutot que de rester malgache.C’était peut etre trop tot pour que la puissance coloniale reçoive ce voeu.Les esprits en France n’étaient pas prets .Ce refus génèrera des ressentiments ,des frustrations ,des ressentiments et parfois de la haine .La haine est toujours mauvaise conseillère.Néanmoins quelques milliers de malgaches avaient déjà obtenu la citoyenneté française de plein droit sous certaines conditions.ll y avait là matière à jalousie ,et,les malgaches sont souvent jaloux.
    Ralaimongo n’était pas membre de la VVS .A l’heure du complot ,il était aux armées au service de la France. C’est là bas qu’il deviendra agent du communisme avec Ho Chi Minh et recevra une mission de subversion.
    Notre gouvernement du jour ferait bien de mettre en exercice certaines propositions de la VVS pour la protection des travailleurs..
    Cette ambition de devenir français ou française perdure aprés 60 ans de colonisation.
    L’ambassade de France est assiégée chaque jour. La bi nationalité est devenue une valeur sure ; Ralaimongo aujourd’hui serait il ministre milliardaire ou en séjour carcéral à Tsyfahy ?

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 180