Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 9 décembre 2016
Antananarivo | 12h40
 

Société

Jirama-Antanandrano

Le déménagement des groupes reporté

lundi 15 février | Mirana Rabakoniaina

Après l’ordre du Chef de l’Etat en janvier sommant la Jirama de trouver une solution dans un mois pour les groupes thermiques d’Antanandrano qui provoquent des nuisances sonores terribles aux alentours, les responsables ont finalement promis de déplacer les groupes ailleurs. Behenjy et Ambohimanambola ont été les sites choisis par la Jirama pour héberger ces groupes bruyants. La date de 08 février a été annoncée comme date butoir de la fin de cauchemar pour les habitants d’Antanandrano. Finalement, le ministre de l’Energie, Horace Gatien, a déclaré que cette date, déjà dépassée d’ailleurs, n’est pas tenue car il faut préparer les terrains. Ces groupes doivent être déposés sur un socle de béton selon le ministre, les délais de construction et d’attente que le béton sèche prennent au moins 3 semaines. Les habitants d’Antanandrano espèrent qu’il ne changera pas d’idée d’ici 3 semaines ou trouvera une autre raison pour ne pas déplacer ces groupes de discorde.

18 commentaires

Vos commentaires

  • 15 février à 09:34 | manga (#6995)

    Il s’agit ici d’utilisation de matériels non homologués qui entraînent une insuffisance de précautions appropriées pour limiter le comportement bruyant de ces derniers.
    Si tel est le cas, d’autres pollutions à effet cancérigène devraient systématiquement en faire partie mais qui ont été intentionnellement dissimulées.
    Puisque les bruits portent atteinte à la tranquillité de ceux d’Antanandrano et non à la population de Behenjy et Ambohimanambola : ces deux circonscriptions n’hébergent, et sauf, que des sourds&muets pour accepter une telle décision ?
    Et qu’en diront-ils quand viendra le jour où les concernés se révolteront ?
    On accuse à tort et à travers les usagers de trafiquer les lignes électriques comme si les redevances n’incluent pas toutes les dépenses en matières premières, entretien et autres charges.
    Une solution de facilité pour une société d’état qui couvre le salaire de tous les fonctionnaires (fantômes ou pas) et qui, par conséquent, ont l’audace d’en faire pression.
    Quelle honte !!!

    • 15 février à 10:00 | Noue (#2427) répond à manga

      oui mais le chef de l’état a t-il le choix ? non , il n’en avait jamais , et il ne faut rien esperer de lui

    • 15 février à 13:18 | rakoto-neutre (#8588) répond à Noue

      Bonjour

      A tant comme Président, Chef suprême, il donne des ordres mais non exécuter.

      Déplacer ces groupes n’importe ou, n’apporte pas de solution. Les gens de 8ehenjy ou d’Ambohimanambola sont peut être sourds.

      Mais ce sont les dirigeants qui ont fait la sourde oreille en achetant ces groupes bruyants et polluants, puisqu’ils n’ont pas le choix.

    • 20 février à 08:00 | rakotoson (#8023) répond à manga

      @ Manga

      ### Jirama-Antanandrano :Le déménagement des groupes reporté ### Ce n’ est pas le seul et unique problème infligé par la JIRAMA aux consommateurs .

      - Les coupures d’ eau et d’ électricité intempestives ne peuvent - elles pas faire l’ objet d’ un préavis préalable d’ une manière intelligente si toutefois on en est capable à la JIRAMA ? Car , c’ est fastidieux ne pas pouvoir préparer le repas de a famille parce que l’ eau est coupée alors que vous avez bel et bien réglé leur facture !

      - Par exemple utiliser des porte - voix à travers tous les quartiers concernés pour ce faire . Tout le monde n’ est pas censé lire les journaux , écouter la radio , regarder la télé . Pour rétablir , le déplacement et régler le paiement des frais de rétablissement sont impératifs . Et , encore , tout dépendra du nombre des consommateurs à rétablir . « La JIRAMA manque d’ agent spécialisé dans ce genre de tâche » vous expliquera - t - on .

      - Trop , c’ est trop ! La patience des consommateurs n’ a que trop duré . La solidarité entre eux doit être désormais le mot d’ ordre . Le gaz lacrymogène sera au rendez - vous ; mais , on ne fait pas d’ omelette sans casser des oeufs. Pourquoi donc ne pas organiser une grève générale des consommateurs consistant au refus de payer les factures ?

      - La JIRAMA est donc tellement pauvre qu’ elle ne peut même pas doter ses agences de matériel adéquat . Rédiger un chèque , à son agence , à Ambatonakanga entre autres , relève du parcours des combattants . Le ticket de caisse est illisible , 1,50 % d’ encrage ! En guise de table , vous vous contenterez - tant bien que mal - du rebord du guichet de caisse à travers la partie non vitrée de celui - ci .

      - La JIRAMA preste à couper l’ eau et l’ électricité des consommateurs - seulement des petits consommateurs non des gros poissons - au moindre retard de paiement de la facture du mois devrait envoyer ses agents dans tous les quartiers pour annoncer la coupure d’ eau et d’ électricité avec la durée de cette privation organisée .

  • 15 février à 09:41 | Vohitra (#7654)

    A partir du moment où des commissions ont été distribué, on ne peut plus s’engueuler inutilement, les ordres donnés ne sont plus que des suggestions, et les suggestions vont finir par devenir des simples propositions

    • 15 février à 10:40 | manga (#6995) répond à Vohitra

      Une nuance à ce qu’il me semble puisque la solution n’est vraiment pas celle que l’on espère pour une solution plus appropriée qu’est l’isolation.. On a toujours tendance à camoufler en vivant machiavéliquement au-dessus de ses moyens,
      La COP21 était une source d’inspiration pour le président de vouloir soutirer 42 Milliard d’euros, budget estimé octroyer au continent africain par les Nations unies pour la conservation et le respect de l’environnement.
      Version Malagasy :
      - Côté digestif, les résidents d’Ankany Sambatra (Itaosy) se sont vus ravitaillés avec de l’eau dérivée des fosses septiques (du jamais vu) pour six contrôles journaliers (sic...)
      - Et voilà l’ouïe, l’odorat ainsi que tout le système respiratoire en pâtit pour tout ce qui est de nuisance dans le sens large du terme.
      Et c’est ce qu’on appelle suicide collectif dirigé par un gourou hors pair de président et ses complices. Qu’ils aillent en enfer...

    • 15 février à 16:19 | franc (#9391) répond à manga

      LES DECISIONS CONTRAIRES A LA LOGIQUE, de certains Etats y compris celui-ci, au lieu de s’investir sur des ENERGIES RENOUVELABLES non pollueur, non bruyant, moins consommateurs tels utilisé dans les pays developpés comme les panneaux solaires, éoliennes, centrale hydroélectrique.. Me fait rappeler à un buzz sur le net du projet illuminati de 1.REDUIRE LE NOMBRE DE LA POPULATION MONDIALE notamment dans les pays pauvres. 2-Appauvrir le peuple pour mieux les contrôler et les soumettre. 3-Les rendre serviteurs des idéologies politico-économiques inutiles à leur bien être mais qui servent à maintenir des personalités de même fraternité au pouvoir. SUICIDE COLLECTIF A PETIT FEU ! Lentement et sûrment...

    • 15 février à 17:22 | Vohitra (#7654) répond à manga

      Pour le moment, c’est Madagascar qui est devenu un enfer peuplé de chrétien, pour les ex et actuels dirigeants, l’Ile Maurice et Dubai sont devenus leur terre promise

  • 15 février à 10:30 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaiikoum

    C’est le résultat du pilotage à vue qui n’a pas tenu compte que de l’urgence, en dehors de toute étude de faisabilité propre au grand projet sans oublier évidemment les impacts environnementaux (devenus des critères incontournables dans tout projet d’investissement).
    Qui va payer les pots cassés ? Encore et toujours les contribuables.

  • 15 février à 12:08 | Gérard (#7761)

    Quand cessera t on de prendre les babakotos pour des canards sauvages ?

    (Michel Audiard)

    • 15 février à 14:54 | franc (#9391) répond à Gérard

      Quand Gerard arrête de se cacher derrière Michel Audiard et de traiter directement tous les malagasy comme des singes noirs voleurs et les étrangers comme des singes blancs desorientés dans la jungle qui se croient être plus intelligents mais qui se fai bouffer petit à petit.

    • 15 février à 15:09 | olivier (#7062) répond à franc

      Quand Franc le moins franc des mérovingiens tropicaux se met à parler un français qu’on ne lui connaissait pas..

      Faut faire un Fomby en toute urgence

    • 15 février à 16:42 | franc (#9391) répond à olivier

      Olivier, un fomby n’existe pas dans le pays, tu veux dire peut-être omby... Et ça ! Tu peux en faire tout seul et en toute urgence ! T’en a l’air grandement besoin.

  • 15 février à 12:44 | DIPLOMAT (#846)

    Lamenatable..
    Avoir installé ces transformateurs comme cela, sans chercher à évaluer les impacts directement dans l’environnement . Qu’en dire ? 24 h 24, imaginez juste l’équivalent d’un groupe électrogène à votre porte ! dans un rayon de 2 km !

    Qui a decidé ça ?
    Car ce choix relève bien de quelqu’un ?
    C’est qui l’abruti qui a pris cette décision ? Car cet installation puis le transfert a un coût !

    Ah mais c’est vrai , le Jirama d’Isandra est une société d’Etat ! Avec du personnel qualifié !

    Cette société d’Etat va donc déplacer le problème ailleurs ... car faut pas s’attendre à ce que ces types qui traitent les dossiers par dessus l’épaule, vont penser à construire au préalable un mur anti bruit, ou bien songer à creuser un bassin profond dans lequel ils poseraient ces blocs et faire ainsi un isolement naturel stable et inégalable .

    • 15 février à 13:53 | rakoto-neutre (#8588) répond à DIPLOMAT

      Les dirigeants n’ont que deux options :
      - primo, le groupe et son énerhie, qu’importe le bruit et la pollution. La population ne fait de bruit.

      - secondo ; sans le groupe, aucun bruit, aucune pollution. La population va faire du bruit.

      Il a choisi le premier, pas la peine de murmurer.

    • 15 février à 16:20 | DIPLOMAT (#846) répond à rakoto-neutre

      Si en effet, tu ne vois que 2 options, alors... tout va bien !
      La médiocrité te suffit.

  • 15 février à 17:18 | betoko (#413)

    Toujours au sujet de la Jirama . Ce matin un auditeur disait sur les ondes de la radio Antsiva que le barrage d’Antelomita serait sur le point de céder à cause de la forte pluie de ces deux derniers jours
    De coup j’ai appelé un ami qui est ingénieur à la Jirama , le quel me disait que c’est fort possible , car quand l’entreprise Henry Fraise avait installé ses turbines du côté de Tsihazopaniry cela aurait modifié l’environnement et la structure du barrage . J’espère que ce n’est qu’une fausse alerte

  • 16 février à 07:55 | regisson (#7075)

    On dirait que mettre centrale énergie est un problème insurmontable a Mada ...

    ou sont les résultats des commissions sous la table ??
    dans la poche bien sur pas dans l’isolation thermique phonique et vibratoire

    Il est effarant de voir la qualité des hommes politiques à Madagascar .....

    Savent-ils lire ? non je ne le pense pas
    Savent-ils compter ? Oh que oui

    Deja dans les pays dit « normaux » les hommes politiques sont des gens sans scrupule,

    Alors que dire de ces Homo Politikus Madagascarus ???

    50 ans de depandance aux aides des tous bords......

    Cela ne sert a rien de s’étriper sur un forum...
    prenez la fourche
    geler les comptes bancaires

    Ces individus n’ont peur que de 2 choses

    qu’ ils puissent se faire voler L’ arzent ( proverbe = il n’y a que les voleurs qui ont peur d’être volés)
    qu’ils puissent recevoir une atteinte physique (en clair ramasser des coups de bâtons dans les genoux et mettre cela en ligne..)

    le proverbe oeil pour oeil, dent pour dent devrait s appliquer pour ces feignants et voleurs

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 370