Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 4 décembre 2016
Antananarivo | 08h03
 

Société

« Iles éparses ou îles malagasy »

Le clash se confirme dans le camp des « nationalistes »

mercredi 6 janvier | Bill
JPEG - 141.9 ko
Solonavalona Andriamihaja

Le parti Otrikafo se prépare pour de nouvelles manifestations samedi prochain mais sans Alain Ramaroson. Alain Ramaroson du parti Masters qui était membre à part entière du groupe de défense des îles malagasy s’est comporté ce 5 janvier de manière à ce qu’il signe sa propre démission déclare Solonavalona Andriamihaja. « Il ne fait plus partie du mouvement car il a dit qu’il n’a pas besoin de discipline ; donc il démissionne d’office du mouvement de défense des îles malagasy » souligne Solonavalona Andriamihaja qui déplore le geste de ce chef de parti. Otrikafo envisage une marche depuis Ambohijatovo jusqu’à l’ambassade de France à Ambatomena pour exprimer publiquement sa désapprobation envers la diplomatie française mais aussi pour dire aux autorités malgaches que contrairement à elles, la population prend ses responsabilités pour défendre l’intégrité de la souveraineté de la nation. Des demandes d’autorisations ont été déposées mais avec ou sans autorisation, les dirigeants d’Otrikafo feront cette marche et en cas de refus des forces de l’ordre ils déclarent qu’ils sont prêts à les persuader par le dialogue. On notera ici que les querelles de clocher se sont emparé du mouvement : Andrianjaka Rajaonah d’un côté, James Ratsima de l’autre et voici Alain Ramaroson. C’est l’embarras dans les membres du mouvement !

56 commentaires

Vos commentaires

  • 6 janvier à 09:49 | Be-Tsikera (#8458)

    Je ne vais pas aller sur quatre chemins pour blesser ces nationalistes en dénonçant l’inutilité de leur initiative, constitués par des oubliés de la classe politique malgache, des DINOSAURES tout en relevant que les manoeuvres qu’ils entreprennent s’avèrent être préalablement à la dérive, alors déplacée. Donc une lutte perdue à l’avance car ceci ne génère que des troubles et échauffourés, dont les innocents en sont les premières victimes.
    Pourquoi on nous rend si AVEUGLE et ne voit que ce qui se trouve au bout de notre nez ?
    Il n’y a qu’une seule voie de recours à emprunter : la voie diplomatico-juridique ou la haute diplomatie que seuls les Chefs d’Etat sont les interlocuteurs privilégiés.
    Toutes autres voies sont désintéressées et improductives, donc inutiles.

    • 6 janvier à 10:27 | betoko (#413) répond à Be-Tsikera

      D’accord , mais quand notre président de la république et aussi notre ministre des affaires étrangères croisent les bras , avez vous d’autres solutions . Faudrait il attendre que le gaz ou le pétrole entre autres qui se trouvent au large de ces îles sont épuisés par La France avant de bouger ?
      C’est triste que ces « nationalistes » ne se mettent pas d’accord , La France doit en rire . Mais d’un côté je ne vais pas les lancer une pierre , car ils ont pu secouer le cocotier

    • 6 janvier à 10:51 | Be-Tsikera (#8458) répond à betoko

      Ne me dites pas que vous allez fomenter de coup d’Etat ou du moins créer des troubles donc se dégénère en crise latente qui pourrait nous conduire dans l’abîme de la pauvreté plus effroyable.
      Faire pression pour réveiller ceux qui sont endormis par l’incapacité est la bonne voie primordiale.Quant à l’acte pour clore officiellement la restitution de ces îles, titre de cette « revendication », ce ne sont pas des cris de détresse ni de chanson à la hosanah abasourdissant des « nationalistes » qui font les ménages mais la DIPLOMATIE et la JURIDICTION INTERNATIONALE.
      Qui dit juridiction internationale et diplomatie dit qu’on soutient nos gouvernants à s’y engager davantage.

    • 6 janvier à 11:24 | betoko (#413) répond à Be-Tsikera

      Je ne dis pas aller fomenter un coup d’état , mais comment faire pression à notre cher président pour qu’il bouge ? On peut trouver des pressions si nous avons les moyens , par exemple comment se fait il qu’il n’arrête pas les barons des bois de rose pourtant l’ex premier minsitre Omer Berziky lui avait donné la liste ? Une des solutions , admettons que nous possédons toute la liste , et là nous pourrions dire à notre président , soit vous négociez tout de suite avec La France concernant ces îles éparses , soit nous publions tout . Autre solution et toujours concernant la corruption , selon Marie Audran de RFI même des diplomates savent que la corruption est arrivée jusqu’au sommet de l’état , de quelle corruption il s’agit , est ce l’affaire des 3 millions d’Euros ou autre ?

    • 6 janvier à 11:54 | DIPLOMAT (#846) répond à Be-Tsikera

      Coup d’état ? Mais ce type ne sait même pas ce qu’est un coup d’état !!!

    • 6 janvier à 12:14 | betoko (#413) répond à DIPLOMAT

      Oh que si Marc Ravalomanana était arrivé au pouvoir en 2002 par un coup d’état et en 2009 il a démissionné de son propre gré comme président de la république et il ose dire qu’il était victime d’un coup d’état C’est comique ubuesque

    • 6 janvier à 13:06 | hafatra (#1895) répond à Be-Tsikera

      Clash : a violent confrontation.
      an incompatibility leading to disagreement.

      Raha atao teny malagasy tsotra dia fifandirana angamba no maha-laza azy.

      Tsara ny mifanditra ary zava-miseho izany rehefa ny politika no manandrana mitady vaha-olana.

      Saingy ny politika samy irery dia tsy mahavaha ny olana ary mety hitondra olana mihitsy aza satria mitongilana na mirona atsy na eroa,miaro ny tombon-tsoa manokan’ny antokon’olombitsy.

      Hafatra tsotra ny ahy ho an’ izay rehetra tia tanindrazana .

      1-Ny tombon-tsoam-pirenena ambony nohon’ny adin’akoholahy kely madinika .

      2-Avereno amin’ny vahoaka ny fiandrianany ,manangóna sonia ary manaova fitsapa-kevi-bahoaka amin’ny famerenana ny nosy manodidina na eparses.

      3.Hisy ny fampielezan-kevitra sy fanentanana ary fampahalalana izay handraisan’ny daholo be anjara.

      4.Ampianaro ny taranaka fa antsika ireo nosy ireo.

      5.Mivavaha sy mangataha fitahiana amin’Andriamanitra

      6 ary farany ,omeo an’ireo diplomates malagasy sy ireo manam-pahaizana momba ny lalána iraisam-pirenena ny fitantanana ny fifampiraharahana amin’ny frantsay araka ny fehin-kevitra navoakan’ny firenena mikambana A/RES/34/91 12 décembre 1979 Question des îles Glorieuses, Juan de Nova, Europa et Bassas da India.

    • 6 janvier à 13:13 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à betoko

      Vous êtes obssédé par cette Marie AUDRAN.
      Journalite chez RFI ???
      Titulaire ou pigiste ??
      Ce 04/01/2016
      à 17 H16
      on dirait:Léa de Mada tribune.com
      - "Près d’un an après des attentats contre charli hebdo et le magasin hyper casher,nos confrères du journal le Monde se sont procuré les notes des services de rensignements sur le frères Kouachi et Amady Coulibaly.
      Notes dans lesquelles les services consigneraient,des mois avant,la surveillance qu’ils menaient alors sur les responsables des attentats.
      A leur lecture,un sentiment prédomine :
      - celui d’une succession de rendez-vous manquée.

      ET VOUS ME PRESENTEZ==celle-ci== comme « JOURNALISTE ».
      - « UNE PIGISTE ».Point barre !

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 6 janvier à 15:37 | betoko (#413) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Est ce Marie Audran est responsable de tout ce qui se passe dans le monde En ma connaissance elle est journaliste et même si elle est pigiste qu’est ce que ça change tous les auditeurs de RFi du monde entier l’écoute tous les matins
      On connaît ta politique de l’autruche

  • 6 janvier à 09:51 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    C’est bien dommage pour le pays car ils ne sont tous à la tête de ce pseudo-mouvement que pour se faire un nom donc ce sera un coup d’épée dans l’eau comme d’habitude.

    • 6 janvier à 10:32 | Be-Tsikera (#8458) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Si vous relevez toutes les causes qui constituent l’appauvrissement de notre pays, cette guerre de leadership en est une. Car ceci ne génère que des troubles et des mésententes au sein de n’importe quelle groupuscule, malgré que tel plateforme se bât pour une noble cause, avons-nous dit plus haut.

    • 6 janvier à 12:31 | Isandra (#7070) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Ils se déchirent, comme si l’argent issu du pétrole de ces îles étaient déjà versés au trésor Malagasy,... :)

  • 6 janvier à 09:51 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107)

    Pour les îles éparses.
    - "La FRANCE conserve son rôle et son pouvoir.
    Madagascar possède un certain pouvoir (-économique et environnemental-) et est largement représenté dans le Conseil d’Administration".
    - "LA GESTION ADMINISTRATIVE EST CONFIEE,AL FOIS,
    - à la FRANCE,
    et
    - à MADAGASCAR".

    - « Faîtes l’amour.Pas la Guerre ».

    VIVE MADAGASCAR« - »Vive l’Amitié et la Coopération franche et loyale France-Madagascar".

    Le PADESM et ses héritiers.

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

  • 6 janvier à 09:59 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107)

    La France conserve son rôle et son pouvoir.
    Madagascar possède un certain pouvoir(-économique et environnemental-) et est largement représenté au Conseil d’Administration ;
    - « La gestion administrative est confiée,à la fois,à la France et à Madagascar » ;

    VIVE MADAGASCAR.
    VIVE LA COOPERATION FRANCHE et LOYALE « France-Madagascar ».

    Le PADESM et ses héritiers.

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

    • 6 janvier à 10:23 | Be-Tsikera (#8458) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Mr Ramahefarisoa,
      C’est inutile de protéger les intérêts de l’Etat français même vous vivez en France, tant que vous vous sentez encore être un citoyen à part entière malgache.
      Quoi qu’il en soit, j’admire votre conception en précisant que vous êtes un héritier du PADESM, un parti en contre courant du MDRM, un parti collabo des colons français.
      Je rappelle à TOUS que c’est une noble cause de revendiquer ces îles, qui sont à l’heure actuelle sous la gouvernance de l’Etat français. Il faut bien préciser aussi que le fait de se battre pour le retour de ces îles revêt de la xénophobie ou de la francophobie. Il faut apprendre à bien distinguer l’Etat français et les français tout court, car quelque fois beaucoup d’entre nous confondent qu’il y ait altercation entre la population des deux pays, pourtant le problème se traite ailleurs.
      Un peu d’ordre dans notre esprit !

    • 6 janvier à 13:19 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à Be-Tsikera

      Revoyez votre conception sur le « PADESM ».
      C’est un parti politique,un grand parti politique de Madagascar,intéressé par l’INTERÊT GENERAL".Point barre !

      Le Colonel Richard RATSIMANDRAVA était de la cuvée du PADESM de MADAGASCAR.
      PAIX A SON ÂME"

      Le PADESM et ses héritiers.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 7 janvier à 21:27 | vatomena (#7547) répond à Be-Tsikera

      Madagascar ,une dépendance de l’lle Maurice ......?

      Le 25 Mai 1816,Roger Farquhar informe De Bouvet , général administrateur de l’Ile Bourbon pour le Roi de France ,que le gouvernement britannique considère Madagascar comme une dépendance de Maurice- ce qui doit empecher les français de s’y établir . Il est pret néanmoins à autoriser les navires français à commercer sous licence à Madagascar .

      ’Archives )

      Madagascar reconnue internationalement comme une dépendance de l’Ile Maurice .Alors apres cela les iles éparses .........?

  • 6 janvier à 11:17 | Menalahy (#9072)

    Andrianjaka Rajaonah et James Ratsima : Deux camps rivaux pour une même cause
    5 janvier 14:40, Menalahy (#9072) répond à vorona (#8254)

    « Pour en faire quoi ? »

    - Pour ceux qui sont à la tête de ce mouvement, ces Isles sont une aubaine pour se mettre en vedette avant de franchir la porte du Fasan-dRazana.

    Pendant 36 ans (de 1979 à 2015), ils ont laissé pourrir la situation. C’est à l’heure de leur andropause et de leur mort prochaine qu’ils se réveillent avec comme conséquence désastreuse de laisser un héritage pourri et explosif à la génération à venir.

    - Ceux qu’ils arriveront à embarquer dans leur galère vont pouvoir éructer leur haine paranoïaque de la France, source de tous nos problèmes, n’est-ce pas ? C’est une façon simpliste pour ne pas assumer l’héritage de la colonisation et ne pas assumer notre propre histoire.

    Tant que nous n’assumerons pas notre histoire en acceptant la colonisation avec toutes ses composantes et conséquences, nous ne pourrons jamais regarder vers notre avenir commun car nous serons toujours tentés de réécrire l’Histoire : qu’aurait été Notre (Grande) Nation sans la colonisation.

    Pour rappel :

    - Ni Andrianampoinimerina, ni Radama n’ont jamais vu la mer, limite de leur royaume théorique,

    - Le Royaume malagasy n’a pas existé, sauf à considérer que le Royaume merina était ce Royaume,

    - la notion de Nation n’existe pas encore de nos jours dans l’esprit de la majorité des Malagasy.

    Il faut arrêter d’invoquer la Souveraineté nationale quand les revendications sont sous-tendues par des motivations obscures telles que l’appât du gain, le désir de se mettre en avant, les règlements de compte, ...

    Occupons-nous de la Grande Île en état de sous-développement chronique et des autres îles aux alentours qui se transforment, petit à petit, en écolodges aux mains des vahiny.

    Varivarian’ny lavitra ka tsy mahita ny ambany maso ?

    Ny ao ambilia tsy lany ka ny any am-bilany no takarina ?

    Ny eo an-tratra tsy lavo ka ento aty koa Rainilaibe ?

    • 6 janvier à 12:05 | DIPLOMAT (#846) répond à Menalahy

      naturellement je vous rejoins dans votre analyse.

      Et c’est consternant de s’aveugler à ce point, et de chercher une tension extérieur, alors même que des URGENCES SOCIALES, des URGENCES SECURITAIRES, des URGENCES ECONOMIQUES, rythme notre quotidien sans que JAMAIS rien ne s’améliorent , bien au contraire .

      La pression n’est pas à faire devant l’ambassade de France !

      La France ne peut pas dialoguer avec des individus qui ne repréesentent qu’eux même !

      C’est à minima au ministre des affaires étrangères de provoquer ce débat et le cas echeant de prendre le peuple ou ses représentants, à témoins !

      Des manifestations devant le ministère de l’intérieur pour dénoncer la corruption , et les assassinats crapuleux quotidiens , là il n ’y a personne.

      Pour réclamer des îles éparses qui n’ont même pas de noms Malgache, là soudain ...

    • 6 janvier à 12:22 | betoko (#413) répond à DIPLOMAT

      Est ce que l’île Tromelin a une consonance mauricienne pourtant cette petite île a été revendiquée aussi bien par La France l’île Maurice et Madagascar, maintenant elle est co géré avec la France et l’île Maurice c’était en 2010 et Pierrot Rajaonarivelo qui était ministre des affaires étrangères à cette époque n’avait même pas protesté

    • 6 janvier à 13:13 | zorey974 (#7033) répond à DIPLOMAT

      Mais mon cher ami les URGENCES SOCIALES, les URGENCES SECURITAIRES, les URGENCES ECONOMIQUES seront réglées comme par magie par les milliards de dollars pour des milliers d’années que les braves compagnies pétrolières reverseront immédiatement à l’Etat malgache ! :p
      Les îles éparses c’est LA SOLUTION à la déforestation également, à la fin de la corruption (c’est bien connu le pétrole est exempt de toute corruption à travers le monde)....
      Et si vous me croyez pas, demandez à Betoko ou à son mentor Pierrot Dupuy « journaliste » de zinfos974 lol

    • 6 janvier à 13:49 | Menalahy (#9072) répond à DIPLOMAT

      J’ai intitulé mon post « famahanan-dalitra ny Vahoaka malagasy », c’est-à-dire qu’il y a un travestissement de la réalité.

      En effet, ce n’est pas la revendication de ces Isles Eparses qu’il faut faire puisque la résolution de 1979 est claire et la renégociation des Accords de Coopération en 1970 montre que les deux parties se sont mises d’accord sur un point : ces Isles sont de la souveraineté de Madagasikara mais sous administration française en vertu du décret français de 1960.

      C’est la procédure du retour de la Souveraineté Malagasy sur ces Isles qui est à faire et non la revendication de ces Isles.

      « Fahanan-dalitra ny vahoaka » parce que ces leaders font une confusion entre l’Etat français et les Français, d’où la vague de xénophobie et de francophobie qui émaillent ces revendications et les réactions du brave peuple qui ignore les tenants et aboutissants de cette affaire.

      En fait, ces « leaders » profitent de cette affaire pour montrer leur « haine paranoïaque » de la France (et des étrangers).

      Ils profitent de cette affaire pour régler leurs problèmes personnels envers le passé colonial non-assumé en « recrutant dans le brave peuple » pour se sentir appuyé dans leur lutte biaisée par leurs mensonges et les étapes qui ont amené les Nations Unies à la résolution de 1979.

      Ils mettent en avant la défense de la Souveraineté Nationale car ils savent que c’est une fibre sensible facile à utiliser chez les Malagasy : c’est la corde sensible du Valiha National que tous les démagogues ont utilisé pour émouvoir et pour tromper le brave peuple : il suffit d’en jouer (même maladroitement) avec les Kabary ambony vavahady et les Kobaka am-bava et le tour est joué.

      Ces revendicateurs n’ont aucune légitimité pour initier cette procédure du retour de la Souveraineté Malagasy sur ces Isles car cette procédure ne peut se faire que par voie diplomatique, par des négociations d’Etat souverain à Etat souverain.

      Si Andrianjaka Rajaonah avait voulu, réellement, montrer son désaccord avec son autre Patrie, la France, il aurait dû envoyer à l’Ambassade ses papiers français avec une demande de déchéance de la nationalité française. Là, j’aurais eu de l’estime pour lui et pour les autres leaders et j’aurais cru à une revendication sincère et désintéressée.

      Ce qui est étonnant aussi, c’est qu’ils « combattent » en ordre dispersé alors que la moindre des choses, pour être crédible,aurait été de s’organiser autour d’un Organe Central qui élabore les stratégies communes et les actions à entreprendre puisqu’ils prétendent se mettre sous la bannière de la Souveraineté Nationale et du Fitiavan-Tanindrazana.

      Vous avez raison de les orienter vers des actions spectaculaires devant tous les Ministères et même à Iavoha et autres lieux symboliques pour réclamer des actions concrètes du gouvernement en faveur du brave peuple.

      C’est pour cela que j’ai écrit : varivarian’ny lavitra ka tsy mahita ny ambany maso : c’est plus facile de regarder le doigt qui montre la Lune, au lieu de regarder la Lune. Et si on coupait le doigt, est-ce que cela supprimerait la Lune ?

    • 6 janvier à 14:13 | DIPLOMAT (#846) répond à betoko

      Maurice avait elle les mêmes urgences que nous pôv nok ?

      Maurice a d’abord mis de l’ordre dans le pays avant de commencer à négocoer , aussi petite soit elle, à damner le pion, aux Malgaches, et finalement à trouver un accord avec la France.

      Aujourd’hui, Tromelin est Mauricienne, mais administrée par la France et en co-gestion de la zone economique exclusive. Gagnant/ Gagnant.

      Pendant ce temps, M/car et sa ribambelle d’intellectuels... pataugent toujours dans la gadou ... malheureusement !

    • 6 janvier à 15:42 | betoko (#413) répond à Menalahy

      Hélas ce que vous venez d’écrire n’est pas à la portée de ce faux diplomate

    • 6 janvier à 16:02 | kartell (#8302) répond à Menalahy

      @ Menalahy

      « le sage montre la lune, l’imbécile regarde le doigt » nous en sommes là aujourd’hui ?.....

      Lorsque les nationalistes essayent d’occuper le terrain, c’est tout simplement parce que l’état de droit est en phase de décomposition avancée..

      Les partis traditionnels n’ont rien à proposer, le pouvoir pratique la politique du saupoudrage institutionnel en nommant, pour passer le bon temps octroyé grâce au suffrage, de nouveaux ministres dont l’incapacité est à la hauteur de leurs nominations éclair...

      Pendant ce temps, le pays s’enfonce dans un marigot qui déplaît à des nationalistes frustrés qui voient leur chère patrie partir à vau-l’eau malgré plus d’un demi-siècle d’indépendance.....

      Les îles éparses deviennent, dés lors, le merveilleux os à ronger pour faire oublier le quotidien auquel, ils n’osent s’attaquer, faute d’avoir la volonté pour le faire et bougrement plus délicat à envisager, faute d’un contexte social opportun....

      Ils remuent ciel et terre, pour fustiger le colonisateur, d’ores et déjà moins généreux que par le passé, en réclamant les dernières miettes oubliées lors de l’indépendance....

      Montrer aussi que tout le peuple est derrière cette revendication est leur objectif affiché, qui, à ce jour, est loin d’être un succès plus proche de l’échec cinglant.....

      La manifestation n’a d’intérêt que si elle est massive, clairsemée voir « éparse » serait un comble de situation mais ces nationalistes se trompent de combat parce qu’ils mettent la charrue avant les zébus en réclamant avant la récolte, le riz moissonné !.....

    • 6 janvier à 16:09 | dedou1 (#3831) répond à Menalahy

      Désolé, mais pour moi « procédure du retour de la Souveraineté Malagasy sur ces Isles ou revendication de ces iles » c’est bonnet blanc et blanc bonnet. C’est la même chose. Aux juridico-diplomates de traduire cela en outil le plus adapté.

      Si c’est la France qui donne les autorisations d’exploitation de ces îles, et non pas Madagascar ou tout au moins un collège France/Mcar, c’est comme si ces îles appartiennent à la France.

      Puis, revendiquer ces îles n’est pas contradictoire avec d’autres luttes, notamment pour le développement ou l’éducation. Un dicton malgache dit « Zay tsy mahay manao sobika, mahay manao fatram-bary ». Donc, il y a bien d’autres personnes que celles concernées par les îles éparses qui peuvent mener les autres batailles, non ? M/car ne manque pas de patriotes.
      Au lieu de critiquer ces personnes pour leur action, réveillez les autres pour batailler sur d’autres fronts.

    • 6 janvier à 19:19 | Menalahy (#9072) répond à dedou1

      -  Cette affaire relève du Droit International. Par conséquent, il faut raisonner en terme de droit et non en terme ordinaire. Toutefois, même si nous raisonnons en langage ordinaire, nous pouvons comprendre que « revendiquer la restitution de ces îles » n’est pas l’équivalent de « négocier le retour de ces îles dans la souveraineté malagasy ».

      -  La France s’appuie sur le décret de 1960 (de Gaulle) pour administrer ces îles et donc, de donner les autorisations pour la prospection de gisement de pétrole offshore. C’est un décret inique, mais nous sommes obligés de reconnaître que c’est la réalité actuelle.

      -  Je n’ai jamais écrit ou sous-entendu qu’il faut s’occuper d’une tâche unique : la gestion de l’Etat nécessite le concours de nombreuses personnes car les problèmes à résoudre sont multiples.

      Toutefois, votre argumentation tombe à l’eau car les faits nous prouvent que nos dirigeants ressemblent aux pattes de crabe : nombreux mais inutiles.

      Une personne, dans un autre forum, m’a déjà écrit le même argument selon lequel nous avons de nombreuses personnes capables de gérer les affaires de l’Etat : les uns s’occuperaient de tel dossier, les autres auront le devoir de régler d’autres problèmes.

      Est-ce que les faits concordent avec votre argument ? Force est de constater que la réponse est la négative alors qu’un adage dit : ny bainga voavadika no porofon’ny asa et aussi : aoka ny sandriny no hilaza azy.

      Pour illustrer ma réponse à votre post, je vous fais un copié-collé de ma réponse à cette personne.


      Début du copié-collé

      Menalahy répond à randriakely il y a 22 jours

      - La réponse à votre question se trouve implicitement dans les questions que j’ai posées. Essayez d’y répondre.

      - Vous écrivez que « Nous », Malagasy, avons de nombreuses personnes pour s’occuper de nos nombreux problèmes, les uns seront en charge de résoudre le Kere dans le Sud, les autres, de la restitution des Isles Eparses, d’autres encore s’occuperont d’autres tâches essentielles pour le redressement de ce pays exsangue et en déshérence.

      - Êtes-vous certain de ce que vous avancez là ? Êtes-vous sérieux ou bien est-ce seulement pour le plaisir de me contredire et d’apparaître comme un « vrai patriote » ?

      - Parlons de ce qui se passe réellement alors :

      1) Concernant le Kere, que fait ce gouvernement ? Il nie l’existence même du Kere au point qu’on parle à peine d’insécurité alimentaire : on utilise la novlangue pour cacher la réalité.

      Et pouvez-vous me dire depuis combien de temps ce Kere existe ? Pourquoi tous les gouvernements successifs depuis 1958 n’ont pas réussi ou voulu résoudre ce problème ?

      Ce gouvernement ne fait rien pour le Kere : c’est la FAO et les Soeurs Ursulines qui s’en occupent !

      2) Concernant un problème d’actualité qui est le réchauffement climatique et ses conséquences sur Madagasikara : quelles sont les réalisations des différents ministères concernés ?

      - est-ce le réchauffement climatique ou la pratique du Tavy (culture sur brûlis) qui fait disparaître nos forêts primaires et, par conséquent, la faune endémique qui y vit comme les lémuriens, les caméléons, les oiseaux, etc ? Que fait ce gouvernement avec « ses nombreux bras » qui devraient s’en occuper ? Là encore, ce sont des Vazaha qui s’en préoccupent et s’en occupent.

      - est-ce que les inondations (ne serait-ce qu’à Antananarivo) sont uniquement les conséquences des cyclones ou est-ce que c’est aussi dues à l’impéritie de nos dirigeants (gouvernement, CUA,...) ?

      - le Président de la République, dans ses discours, a promis de grands travaux. Pouvez-vous m’en citer un seul qui ait été réalisé ? Ne se contente-t-il pas de se pavaner à travers le monde avec une suite pharaonique ? La dernière suite présidentielle, alors que les caisses de l’Etat sont vides, a été de 107 personnes. Sans compter le Président de l’Assemblée Nationale qui a voulu emmener sa propre suite de 40 personnes pou une promenade à la COP21.

      Pendant ce temps, 95 % de la population vit en dessous de 2 euros par jour.
      Pendant ce temps, des jeunes diplômés sont obligés d’accepter des « boulots alimentaires » s’ils ont la chance d’être embauchés (avec « écolage » ou « par piston »).

      Pendant ce temps, la peste fait sa résurgence.

      - un Ministère d’Etat (c’est-à-dire un Ministère REGALIEN) existe pourtant. Pouvez-vous me citer une seule réalisation de ce Ministre d’Etat qui n’est pas payé pour ne rien faire ainsi que ses collaborateurs ?

      - Où en sont les travaux d’aménagement de l’aéroport f’Ivato en vue de l’accueil du sommet de l’OIF ?

      - Où en sont les travaux pour la réfection des routes du centre ville et l’agrandissement de certaines voies en vue de ce sommet ?

      - Où en sont les travaux à Andohatapenaka ?

      Et vous osez écrire que « Nous » Malagasy, nous sommes nombreux pour nous occuper des problèmes de la Grande Île et que « Nous », Malagasy, pouvons aussi nous occuper des autres îles qui ne sont pas à portée de nos boutres et de nos pirogues à balancier (puisque que nous n’avons même pas les moyens décents pour y aller) ?

      Tout ça n’est-il pas l’illustration d’un de nos proverbes : « Ny ao am-bilia tsy lany ka ny any am-bilany no takarina » ? (Je traduis pour les non-malgachophones : « on n’a pas encore fini ce qu’on a dans son assiette et on veut déjà avoir ce qu’il y a dans la marmite ».

      Ou encore cet autre : « Ny eo an-tratra tsy lavo, ka ento aty koa i Rainilaibe » ( = on n’a même pas réussi à mettre à terre celui contre qui on combat et on réclame déjà un adversaire encore plus fort".

      - Je peux continuer les exemples si le coeur vous en dit.

      Bref, posséder ces îles pour les détruire comme nous sommes en train de détruire la Grande Île ?

      Fin du copié-collé


    • 6 janvier à 20:13 | Menalahy (#9072) répond à kartell

      Nous sommes d’accord que ces personnes se trompent de combat et mettent la charrue avant les boeufs. Ils oublient qu’il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué.

      Ce que je déplore dans ce combat de coqs c’est que nous, Malagasy, sommes incapables de construire un front uni même quand nous nous mettons sous une idée fédératrice.

      C’est toujours le chacun pour soi qui nous motive, c’est le Ory hava-manana qui est notre obsession : notre ego est tellement surdimensionné au point que nous ne pouvons pas accepter l’auto-discipline et encore moins la discipline du groupe.

      Devant cette guerre de tranchées portées sur la place publique, Rajaonarimampianina doit rire sous cape et la France doit se taper sur les cuisses.

      En tout cas, ils viennent de signer leur défaite malgré les rodomontades pour une prochaine manifestation à Ambohijatovo : il suffit de lire entre les lignes leur grande prudence sachant que l’Emmoreg s’opposera à une telle manifestation.

      Courageux mais pas téméraire, en quelque sorte : on persiste et signe juste pour ne pas perdre la face. Toujours ce souci de l’apparence qui nous obsède et tue tout désir de sortir de la doxa ambiante : matahotra ny ho afa-baraka, sao dia afa-baraka amin’ny tany ama-monina, sao dia hiaran’ny tsiny, etc...

      Quant à mettre le peuple de leur côté, j’ai bien peur que ce soient les mensonges et la xénophobie qui occupent leur argumentaire.

      En tout cas, ils devraient écouter un peu le Pr Ranjeva qui connaît ce dossier comme sa poche et qui doit rire devant tant de cacophonie.

    • 6 janvier à 20:52 | zanadralambo (#7305) répond à Menalahy

      Bonsoir, Menalahy et meilleurs vœux avec un peu de retard.

      Ce n’est pas la peine que je rappelle ma position sur ces îles éparses qui rejoint la vôtre. Au lieu de s’atteler aux tâches urgentes qui nous attendent, on perd encore une fois le temps à se déchirer sur ces lopins de terre dont on se foutait éperdument il y a encore un an. Résolvons d’abord, au moins essayons, cette misère qui tue notre peuple à petit feu, il sera toujours temps de revendiquer le « retour » de ces îles après.

      Quant au cinéma d’Andrianjaka Rajaonah, c’est une pure fumisterie. Pendant tout ce temps, il a donc roulé ses partisans dans la farine en taisant soigneusement sa citoyenneté française. Puis mû par le Saint Esprit, il décide tout à coup de déchirer sa carte d’identité, qui croit-il berner ? De toutes les manières, il s’est mis à l’abri, les droits acquis depuis belle lurette qu’il était un traître comme nous, comme tous les binationaux (on est forcément des traîtres pour ces nationalistes dans leur lutte d’arrière garde), il ne va pas les perdre. Allons, allons, un peu de sérieux…Sa famille, ses enfants, je suis prêt à mettre la main au feu, sont sûrement planqués dans cette France honnie. Leurs avantages sociaux, il en bénéficie en tant qu’ayant droit, la retraite dorée que le système du pays qu’il poursuit de sa haine, il ne crache pas dessus, que je sache.

      A tous les binationaux, je dis simplement que dans cette histoire, la décence, la pudeur, la reconnaissance du ventre nous imposent un minimum de retenue. On n’est pas si mal dans ce pays, notre pays d’adoption. Un peu de respect à son égard. Ne lui crachons pas dessus, ne mordons pas si lâchement la main qui nous nourrit. Abstenons-nous de ces propos de haine que la bêtise incommensurable de Betoko et des aigris qui se reconnaîtront débite derrière l’anonymat du clavier.

    • 6 janvier à 21:31 | isoarha (#8297) répond à zanadralambo

      Tsisy ’zay idiran’ zany famahanan-dalitra an’Vahoaka ’zany eo ry anona, resaka fahaleovan- tena sy ny fiandrianina no voatentiny. Ary hafatra hoan’ireo ’zay mpilelaka sy mpiatsara- belatsihy :

      1- ry zareo ao @ prezidansa aza dia niaika fa ho ataony voalohany na faharoa, raha ny tena izy dia anisan’ andraikitra ho sahaniny io resaka io, nolazainy tao @ fil tweet de fin Décembre io vaovao io

      2-Tsy misy ’zay maharatsy na tokony andrahonana na hankalaina ’zay olona mitaky ny zony, indrindra fa @ Malagasy ange reo nosy ’reo e, avelao izy mba hampiseho ny fitiavany zay AZY.

    • 7 janvier à 13:51 | Menalahy (#9072) répond à zanadralambo

      Bonjour Zanadralambo,

      Tous mes meilleurs voeux, en retour et surtout une bonne santé car c’est notre bien le plus précieux.

      Certains forumeurs pensent qu’en exprimant notre désaccord avec la méthodologie des nationalistes, nous nous opposons à leur expression du Fitiavan-Tanindrazana et de la Souveraineté Nationale. Donc, nous serions des anti-patriotes et des « mpisolelaka ».

      J’aimerais que les « anciens » nous démontrent en quoi nous aurions été une « Grande Nation » si les colonisateurs n’étaient pas venus « interrompre notre marche vers le progrès sans les colonisateurs ».

      J’aimerais qu’on me cite une réalisation architecturale qui montrerait notre capacité à nous réclamer d’une Grande Civilisation comme les Anciens Egyptiens ou les Dogons.

      A croire qu’il y a des personnes qui possèdent « un tampon » pour certifier ceux qui sont patriotes et ceux qui ne le sont pas.

      Mais que cela ne nous empêche pas de taire nos opinions qui ont aussi leur place dans cette cacophonie. Je suis heureux que les discussions ne prennent pas le visage de l’hystérie des souverainistes et l’expression de la xénophobie et de la francophobie.

    • 7 janvier à 16:03 | kartell (#8302) répond à Menalahy

      @ Menalahy

      Votre analyse est pertinente et constructive mais vous êtes, hélas, minoritaire et c’est surtout cela qu’il faut déplorer.....

      Dans cette affaire de confettis, on mesure combien l’adhésion populaire est éloignée des revendications nationalistes.....

      Ne pas obtenir l’adhésion du plus grand nombre, c’est afficher l’échec de sa revendication qui n’a de légitimité que si elle est faite au nom du peuple, qui , aujourd’hui, est aux abonnés absents !....

      Ce camouflet ne semble pas refroidir ces nationalistes plus enclins à faire du bruit qu’à défendre une cause plus privée que nationale dans sa préparation précipitée....

      On mesure, ici, les limites de ces agitateurs tentant d’abuser des sentiments patriotiques, qui sommeillent en chacun de nous, pour faire de leur croisade, le holdup raté de l’année !...

      L’illustration rocambolesque de la carte d’identité déchirée devant les médias tout en conservant précieusement son passeport résume bien les choses : donner dans le symbolique sans s’engager vraiment, la meilleure manière d’être échec !.....

    • 7 janvier à 16:48 | Menalahy (#9072) répond à kartell

      Même si mon opinion est minoritaire, cela ne devrait pas m’empêcher de l’exprimer.

      Je pense qu’il existe des personnes qui ont la même opinion que moi mais elles sont intimidées ou ne savent pas exprimer leurs opinions.

      Souvenez-vous des premières discussions sur les Isles Eparses : ce sont les nationalistes qui ont confisqué la parole jusqu’à prononcer des fatawas et des anathèmes envers ceux qui osaient exprimer une dissidence à leur doxa.

      Depuis que quelques uns ont osé exprimer leur voix discordante, nombreux sont les forumeurs qui sont sortis de l’ombre où on a les relégués.

      Depuis, même si la passion anime toujours les uns et les autres, les discussions sont plus modérées et chacun exprime ses idées sans cette menace d’être traité de « traître à la Patrie ».

      Ce mot « traître à la Patrie » a une consonance plus forte en malagasy (mpamadika Tanindrazana) qu’en français. C’est une terrible condamnation car on retourne sens dessus- dessous la Terre Natale si sacrée pour nous tous. C’est être marqué au fer rouge de l’ignominie et de l’abomination, sur son front. C’est pire que le marquage au fer rouge des esclaves !

      Un des buts des échanges d’idées sur ce forum, c’est aussi de réveiller la conscience des uns et des autres et par là, de renforcer le patriotisme, le vrai et pas celui que les nationalistes montrent.

      Je considère qu’il y a trois types de patriotisme :

      - le patriotisme de fermeture (celui des nationalistes et des souverainistes),

      - le patriotisme d’ouverture (celui des modérés et de ceux qui évitent la démagogie et le clientélisme),

      - le patriotisme des sans voix (celui de ceux qui n’osent pas ENCORE s’exprimer).

      Vous avez raison de pointer l’absence du brave peuple malagasy dans cette lutte pour le retour dans la Souveraineté Nationale de ces Isles. Aucun combat (politique, diplomatique, économique) ne peut aboutir si la population n’est pas partie prenante.

      C’est comme en médecine, tant que le patient n’est pas acteur de sa guérison, le médecin peut toujours prescrire des médicaments qui ne feront pas leur plein effet. Il faut mettre le patient au courant de sa maladie et des traitements à entreprendre.

    • 7 janvier à 20:15 | zanadralambo (#7305) répond à Menalahy

      La tolérance et le dialogue ne seront jamais à la portée de ces nationalistes qui sont incapables de voir plus loin que le bout de leur nez. Vous avez lu la réaction de Isoarha à mon post ( « mpiatsara ivelatsia, mpisolelaka »), anathèmes et insultes, c’est tout ce qu’il a trouvé à répondre.
      Je n’avais pas l’intention de participer à ce qui allait encore une fois ressembler à un dialogue de sourds, mais comme vous le dites si bien, il n’est pas question de laisser le champ libre à ces nationalistes propagateurs de haine.

    • 7 janvier à 20:16 | zanadralambo (#7305) répond à isoarha

      Ry anona a, io no mahavoa anareo. Dia tsy misy fifandeferana na fifanajana fa tonga dia ompa variraraka. Rehefa tsy manaiky ny hevitrareo izany, dia mpisolelaka, mpiatsara ivelatsia ?
      Maninona no tsy tsorina fa aminareo, vao tsy mametraka ny fitakiana ireo nosy (revirevin-gadra : ny zanantsika tsy mahita ny hoanina, tsy manam-bola hitsaboana tena …ny mponina mpiara belona tsy mandry ratsy nohon’ny asan’ny tontakely…tsy ireo ve no tokony hilofosana aloha, ireo no mampijaly hita maso) ireo ho laharam-pahamena dia mpamadika tanindrazana ? Fa ianareo manan-katao - matoa misy fotoana ivalamprana eto @ serasera dia misy vola sy fitaovana - any Dago mahitahita irery no tia tanindrazana ?

      Mandry heritreritra ve r’anona mpanome lesona io, nefa tsy nanao sonia akory ny fitakiana amin’ireo jiolahy ny hamotsorana an’i Arnaud ?

    • 7 janvier à 21:14 | Menalahy (#9072) répond à zanadralambo

      Bonsoir Zanadralambo,

      Il est des moments où je ne me décourage en lisant certains forumeurs qui se contentent de réactions brutes sans analyser les faits.

      Mais je m’accroche car c’est un moyen pour faire évoluer cette mentalité du politiquement correct que les Malagasy ont tendance à avoir par peur du qu’en dira-t-on, par peur d’être jugé singulier, par peur d’être subversif donc capable de défaire l’ordre établi que tout le monde supporte malgré les souffrances vécues et les rigueurs d’une vie sans horizon.

      Le Malagasy fait le « mandefitra » car il a peur. C’est la peur qui domine sa vie depuis sa naissance (peur d’être rejeté par sa fratrie) jusqu’à sa mort (peur de ne pas être enterré dans le Fasan-dRazana.

      C’est cette peur du changement qui nous bloque et nous empêche de nous re-former.

      Et quand certains arrivent à se défaire de cette peur atavique, ils versent dans l’excès inverse à l’instar des nationalistes qui veulent en découdre et montrer leur détermination à aller jusqu’au bout de leurs idées.

      La notion du juste milieu est pourtant une voie d’apaisement d’autant plus que, théoriquement, nous avons le sens du compromis. Compromis, hélas, devenu l’otage de ceux qui peuvent donner de la voix.

    • 7 janvier à 22:03 | isoarha (#8297) répond à zanadralambo

      Manao ahona

      Zao ary e

      Averiko indray lay votoatin- dresaka,

      Le hoe« famahanan-dalitra n’y vahoaka » angamba no tokony asiana tsindriny raha toa ka manatohina,

      Le « ranona sy ompa variraraka » dia raison @ ’zay tandrify azy,

      Fa zao kosa, ny aty tsy terena anao Sonia, aoka hazava tsara.

      Misy fanjakana miasa mafy mba hanatanteraka ’zay raharaha mikasika an’ i Arnaud, omeko fanantenana ireo olona miasa mafy ,

      Resaka fahaleovantena sy fanehoana ny maha olon-kafaka an’ ireo « vahoaka » no manintona ny fisainako ankehitrio, ohatra, hampiseho fa tena an’ i vahoaka malagasy ireo nosy manodidina an’ i gasikara reo, eto @ Madagascar Tribune, misy ventiny io, n’a dia sadasada aminareo aza

    • 8 janvier à 16:32 | kartell (#8302) répond à Menalahy

      @ Menalahy

      Le patriotisme a toujours fait couler beaucoup d’encre et plus encore de sang mais dans notre monde difficile, il a souvent été utilisé à mauvais escient par ceux qui l’instrumentalisent à des fins personnelles pout toucher l’individu dans ce qu’il a de plus cher, idéologiquement....

      Les pompiers à l’origine sont devenus pyromanes d’aujourd’hui, par opportunisme politique ( pléonasme grossier, je vous l’accorde !) mais il faut exister dans un contexte politico-social confus où toute occasion médiatique devient une aubaine de premier choix.....

      Mais pourquoi, cette démarche a-t-elle du mal à faire l’adhésion d’un large public ?....

      Le peuple malgache n’a pas d’histoire commune avec ce îlots en dehors des naufragés de Tromelin, il est difficile, dés lors, de provoquer une adhésion collective pour des confettis sans vrai passé historique, liant terre et hommes....

      « L’attachement » est uniquement politique et c’est pour cela que l’adhésion collective ne prend pas,chaque camp ayant ses raisons de mettre ou pas de mettre le sujet sous le tapis....

      On pourrait aussi parler du fait que cette histoire ne met aucunement la nation en danger, notion importante pour déclencher un accord général du pays et son coté très abstrait, d’îlots au milieu de nulle part que personne n’a foulé, ni entendu parler jusqu’ici !.....

      On pourrait ainsi développer d’autres aspects non évoqués pour tenter d’expliquer le pourquoi des choses, mais l’avenir risque de voir les deux partenaires restés campés sur leurs positions respectives de statu quo...

      Un pétrole, à moins de 35 dollars le baril, transforme cet eldorado fantasmé en vulgaire île à cocotiers qui risque, d’autant plus, d’être submergée à cause du changement climatique annoncé !....

    • 8 janvier à 20:20 | zanadralambo (#7305) répond à isoarha

      Manao ahoana, tompoko.
      Tsy fantatro na ramose ianao na madama, fa r’anona moa no tonga dia nitondranao azy ( sa « manafintohina » ilay anarako kosa), ka tazomiko eo. Hitako misy famingavingana kely ilay « r’anona », natao fanahy niniana angamba , hanambaniana ny tsy mitovy hevitra amin’ny tena. Izay moa no hitanareo fa mety…

      Averiko fa tsy mbola niseho nandà na nankatoa ny hetsika fitakiana ireo nosy lazainareo fa hahitana tombotsoa ho an’ny Malagasy aho (na fantatra mialoha aza fa ho any am-paosin-drizalahy ny dolara be heritreretinareo ho azo eo). Niteny fotsiny aho hoe mbola tsy fotoanany izao, mbola latsaka an-katerena lalina ny vahoaka, zavatra tsotra tahaka ny sakafo hoanina androany, fanafody sy hopitaly afaka hitsabo azy, fahandriampahalemana hahafahany miasa tsy misy tebiteby ;..no ilain’ny vahoaka izao dia izao ; tsy miraharaha ireo nosy vazimba ireo izy. Rehefa tafarina ny tany sy ny fanjakana, izay vao tokony hivondrona hitaky ireo nosy raha samy mankatoa izany isika rehetra. Nefa aminareo moa, vao tsy manaiky ny didy jadona, ny teny midina hoe izao ankehitriny izao, dia mpisolelaka sy mpiatsara ivelatsia. Izay moa ?

      Momba ilay sonia, marina ny anao, r’anona, tsy ifanerena izy io fa sitrapo. Matoky ny fanjakana ianareo hahita ny jiolahy. Ka inona no eo efa firy volana izay ? I Annie aza matimaty foana. Tsy ny ao ambony ao ve no misy ny cerveau-n’izao asa mamoa fady izao ? Dia tsy tonga saina ve r’anona fa misy mpiray tsikombakomba ao @ fitondrana ao ?
      Dia tsy te hahalala izany r’anona. Hahafaty an-dranona ve ny manao sonia, raha mba ianareo no teo amin’ny toeran’ireo ray aman-drenin’i Arnaud, dia mba ahoana re ? Satria ve tsy ianao mivantana no voakasika, dia samy mandeha any amin’ny làlany ? Raha mandry ny eritreritrao, dia tsara tso-drano.

    • 8 janvier à 20:23 | zanadralambo (#7305) répond à Menalahy

      Bonsoir, Menalahy.
      Moi aussi, j’ai des moments de découragement à la lecture de certains posts où la mauvaise foi le dispute à la c…
      Je ne comprends d’ailleurs pas ces procès d’intention qu’on vous fait ces derniers temps. Certains prennent tout à la lettre, au 1er degré, sans même chercher à comprendre, c’est dingue. Heureusement que vous avez le dos large, lol…
      Sachez en tout cas que j’apprécie vos interventions, ça change des appels au lynchage devenus monnaie courante chez beaucoup de forumeurs.

    • 10 janvier à 23:27 | isoarha (#8297) répond à zanadralambo

      Manao ahona

      Zao e

      il est difficile de se mettre à la place d’un VRP d’un « spam »,n’est il pas ?

      Bon ,ranona, misaotra niresaka, veloma tsara any an !!!

  • 6 janvier à 13:43 | sanois (#8546)

    QUAND A FAIRE UNE MANIFESTATION

    EN FAIRE UNE POUR LE MARTYR ARNAUD

    MATYR DE L EGOISME DE

    • 6 janvier à 13:52 | Menalahy (#9072) répond à sanois

      Laissez-moi rire : pour le martyr Arnaud ?

      Savez-vous combien de signatures ont pu être collectées ?

    • 6 janvier à 21:01 | zanadralambo (#7305) répond à Menalahy

      C’est moins bling bling que les îles vazimba . Combien de ces nationalistes qui crient au scandale à leur propos se sont simplement émus quant au sort de ce pauvre garçon ? Les îles sont loin, si loin, c’est un rêve, un cauchemar selon. Ce garçon dont on n’a plus de nouvelles depuis une éternité, lui, il est là !
      Bon dieu, mettez-vous à la place des parents, dites-vous seulement, si cela vous arrivait à vous ou à vos proches, accepteriez-vous cette indifférence ?

      Décidément, on n’a pas les mêmes valeurs.

    • 7 janvier à 09:34 | sanois (#8546) répond à Menalahy

      OUI vous pouvez en RIRE !!! RIRE !!! RIRE

      La soeur d Arnaud a etee BRUTALISEE, VIOLEE, ASSASSINEE, MARTYRISEE

      Sa depouille mortelle souillee et je ne sais pas tout . Je ne suis pas capable d imaginer tout ce que ces tortionnaires sadiques ont pu faire

      Imaginer ces gentils malgaches enlever une petite fille et son frere .

      Dans quel etat mental sont ils ces enfants en presence de leurs compatriotes ? La mort sur la tete.

      Alors je vous laisse a votre RIRE

      et a vos signatures (etrangeres ?)

      signatures qui devraient regler le probleme selon vous.
      Commel le kabary ou tchatche

      L EGOISME est une des grandes qualites de la nation

      Je propose une journee de .........DEUIL...... national pour l ame de cette

      jeune fille qui n a pas connu la vie grace a ses concitoyens dont il faut RIRE

    • 7 janvier à 13:31 | Menalahy (#9072) répond à sanois

      Vous avez l’habitude d’écrire avec une truelle sur ce forum, aussi je vais vous asséner des vérités qui sont hors de votre portée.

      Votre emportement mû par un sentimentalisme de mauvais aloi vous fait délirer. Vous aurez pu éclairer votre opinion en lisant le post de Zanadralambo qui complète et explique mon post sur « ce rire » que vous n’avez pas compris, étant donné qu’avec votre truelle, vous vous en fichez des détails.

      Actuellement, Jeudi 07/01/2015 à 11h 19, heure de Paris, cette pétition n’a recueilli que 451 signatures. Or, Gérard qui a été l’initiateur de cette pétition sur ce forum, n’a pas ménagé ses efforts pour sensibiliser « les gentils malagasy » sur l’importance de ce geste de solidarité.

      Je vais, par conséquent, vous renvoyer à un post de Gérard qui explique la portée symbolique de cette pétition et l’importance d’y apporter la signature de chacun d’entre nous.

      Lisez son dernier post à ce sujet pour vous débarrasser de votre truelle :


      http://www.madagascar-tribune.com/Une-note-verbale-du-bout-des,21723.html


      Je vous renvoie également à l’explication sur le site de la pétition dont voici le texte intégral :

      Pourquoi c’est important

      Deux enfants, Arnaud 17 ans et Annie 14 ans ont été kidnappés, alors qu’ils étaient sur le chemin de leur école à Toamasina, Madagascar, le matin du 23 novembre.

      Cet enlèvement crapuleux à fait l’objet d’une demande de rançon et de négociations avec la famille

      La jeune Annie a été assassinée par ses ravisseurs le Dimanche 20 décembre

      Arnaud est donc maintenant captif depuis plus de 6 semaines.

      S’en prendre à des enfants pour exercer un chantage, ou se venger des parents est le comble de la lâcheté et de la bassesse et constitue la pire ignominie qui se puisse concevoir

      Aucune société humaine, fusse la plus barbare, n’a jamais pu tolérer de tels agissement.

      les animaux eux mêmes, protègent collectivement leur progéniture

      C’est parce que je pense que notre tollé peut être de nature à aider et soutenir les proches de ces enfants et à peser sur les ravisseurs et leurs commanditaires que je m’autorise cette intervention

      Merci d’apporter votre voix à notre clameur d’indignation et de contribuer à diffuser cette information autour de vous


      Si vous voulez participer à cette pétition, voici le lien :

      https://secure.avaaz.org/fr/petition/Opinion_publique_Liberation_de_Arnaud_et_Annie/?nOypZjb


      Quant à votre deuil national, c’est du même tonneau que cette pétition à condition que vous en fassiez part à un large public et sans l’utilisation de votre truelle car c’est avec la finesse qu’on peut agir sur les opinions et non avec un emporte-pièces.

    • 7 janvier à 13:57 | Menalahy (#9072) répond à zanadralambo

      Oui, c’est ça, c’est moins blig bling, moins porteur, moins voyant, moins noble que les combats pour le retour dans la Souveraineté de ces Isles Epar(ses)Pillées.

      Nous préférons porter notre regard sur ce que nous avons sous les yeux (la corruption à tous les niveaux, la gabegie, l’impéritie de nos dirigeants, la pauvreté endémique, le Kere, ...), tandis que d’autres cherchent la fuite et l’échappatoire vers des isles hors de portée de nos boutres et de nos pirogues à balancier.

    • 7 janvier à 14:08 | sanois (#8546) répond à Menalahy

      En fait vous ne me faites pas rire ni sourire et si lorsque l on vous secoue les plumes vous etes dans un etat second c est regrettable

      La truelle monsieur est un instrument bien plus noble et necessaire que vous discours fumerolleux.

      Votre prose ne m interresse vraiment pas et lire toutes ces elucubrations m indispose en reference.du post de l un et du truc de l autre etc.
      J ai toujours ete libre et dispose de cette liberte

      Peut etre que dans votre culture, vous avez entendu parler d un denomme MOZART

      Dans ses ecrits il a laisse cette phrase et vous pouvez la mediter

      §§ Il n y a qu une superiorite Celle du coeur §§

      Ainsi :

      Avoir une truelle et des sentiments me sied

      Avec la truelle on construit ,avec vos bla blas on voit le pays.

    • 7 janvier à 16:25 | Menalahy (#9072) répond à sanois

      Je ne vous ai pas demandé de rire ou de sourire : je vous ai demandé de lire le post de Gérard et de suivre les liens qui expliquent les raisons de cette récolte de signature que vous critiquez.

      Mais, une fois de plus, votre truelle a pris le dessus et vous restez sourd à des échanges d’idées et no à une confrontation d’idées qui ressemblent à une polémique stérile

      Personne n’a essayé d’attenter à votre liberté d’expression tandis que vous, vous avez le droit de qualifier mon post de « discours fumerolleux » et que osez écrire « Votre prose ne m interresse vraiment pas et lire toutes ces elucubrations m indispose en reference.du post de l un et du truc de l autre etc. ».
      Ce qui, pour le moins, ressemble à refuser à l’autre son droit à l’expression de ses idées tandis que les vôtres d’idées sont supérieures à celles des autres.

      Si les « élucubrations » des autres vous indisposent, vous avez toujours la liberté soit, de ne pas les lire, soit de ne pas y répondre, soit de quitter le forum pour préserver votre entière liberté.

      PS. que construisez-vous avec votre truelle sur ce forum ?

    • 8 janvier à 20:24 | zanadralambo (#7305) répond à sanois

      Vous êtes complètement à côté de la plaque !!!!! Vous interprétez à l’envers les propos de Menalahy. Forcément, vous avez tout faux.

  • 7 janvier à 07:00 | kakilay (#2022)

    Que mille leaders fleurissent,
    rivalisent,
    Que des millions s’unissent...

  • 7 janvier à 07:32 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107)

    - « La présence des binationaux,titulaires de la nationalité française,me paraît ridicule et hypocrite dans »CES MOUVEMENTS CONTESTATAIRES" pour les îles éparses ;
    - « Le geste d’Andrianjaka Rajaonah,==à déchirer==sa carte d’identité française,devant la PRESSE et devant l’Ambassade de France,est »HONTEUX« et »DEPLACE".
    UN GESTE ==hautement symbolique==mais "TOTALEMENT :
    - hypocrite.

    Le PADESM et ses héritiers.

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

    • 7 janvier à 09:37 | sanois (#8546) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Il aurait du dechirer son PASSEPORT FRANCAIS

      La carte d identite ne sert pas a voyager !!

    • 10 janvier à 20:40 | kunto (#7668) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      KUNTO ny PATRIOTE GASY d’ANTANANARIVO :

      - Comment ces personnes sont si immature a vouloir récupéré les Îles Eparses , ils veulent en faire quoi de ces Îles ????? un 67 HA bis ?????

      - Ces personnes ont ils vu l’état d’Antananarivo actuellement ????? et l’état de Madagasikara en général ?????

      - 1 seul sujet = Le Nettoyage et le développement de Madagascar .

      - QUE DIEU NOUS GUIDE

  • 7 janvier à 08:01 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107)

    - « La Préfecture de Police d’Antanananarivo,la CAPITALE de Madagascar, a rejeté la demande d’autorisation de »MANIFESTER« pour la restitution des îles éparses ».
    - « LES MANIFESTATIONS PUBLIQUES SONT==toujours==INTERDITES à ANTANANARIVO ».
    - « Aucun »DIABE" n’est autorisé,même :
    - les carnavals
    ou
    - les caravanes culturelles
    à travers la Ville « - »Un HOMME averti vaut deux".(-on est apte à faire face à une situation potentiellement ==déroutante==ou==dangeureuse==lorsqu’on est prévenu.
    S’il y a forcing,l’EMMOREG prendra ses responsabiltés pour disperser les manifestants".

    Pour les îles éparses :
    - La FRANCE conserve son rôle et son Pouvoir.
    - MADAGASCAR possède un certain pouvoir (-économique et environnrmental-)et est largement représenté ’(ée-) au Conseil d’Administration.
    - "La gestion administrative est confiée,à la fois,à la France et à Madagascar.
    - « Faîtes l’Amour,PAS la Guerre ».

    VIVE MADAGASCAR
    VIVE L’AMITIE et LA COOPERATION MADAGASCAR-FRANCE.

    Le PADESM et ses héritiers.

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

  • 10 janvier à 20:34 | kunto (#7668)

    KUNTO ny PATRIOTE MALAGASY d’ANTANANARIVO :

    - Notre Capital Antananarivo s’écroule sous les ordures et vous blablabla Îles Eparses ???? ce n’est pas sérieux ????

    - 1 seul objectif = le Nettoyage et le Développement de MADAGASIKARA

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 143