Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 29 septembre 2016
Antananarivo | 00h24
 

Politique

Elections communales

Le calendrier sera présenté le 12 décembre 2014

lundi 24 novembre 2014 | Valis

Le processus électoral national doit se poursuivre. Le président de la CENIT, Béatrice Atallah, annonce devant les chefs fokontany ce samedi 22 novembre 2014, qu’elle validera le 8 décembre prochain le calendrier électoral pour les communales. Elle présentera ce calendrier devant le comité de pilotage le 11 décembre, calendrier qui sera alors déposé auprès du gouvernement le lendemain. La révision annuelle de la liste électorale commencera le 1er décembre 2014 dans les fokontany jusqu’au 31 janvier et sera clôturée définitivement le 15 avril 2015.

La nouveauté, c’est que les citoyens seront appelés à s’inscrire auprès des fokonany contrairement à ce qui se faisait auparavant. Il n’y aura donc plus d’agents recenseurs qui feront du porte-à-porte pour dresser cette liste électorale.

Selon des observateurs, il semble que la CENIT est en train de forcer la main au gouvernement car l’Assemblée nationale n’a pas encore adopté certains textes de loi relatifs aux collectivités décentralisées, notamment le statut spécial de quelques communes – Antananarivo, Sainte Marie et Nosy Be.

7 commentaires

Vos commentaires

  • 24 novembre 2014 à 09:40 | iarivo (#5822)

    L’important c’est qu’au-delà de ces communales il y a la mise en place de la Haute Cour de Justice !!!

    La date butoir fatidique se rapprochant de plus en plus vite, il sera quasiment impossible de respecter les délais imposé par la Constitution.

    Quelle sera alors la position de la HCC ??? Encore l’excuse de la force majeure ???

    Un refus de sanction de sa part pourrait donner naissance à un mouvement de masse destiné à déstabiliser le régime en place !!!

  • 24 novembre 2014 à 10:51 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalamo alaikoum

    Enfin, une lumière dans un pays qui broie du noir dans tous les sens du terme.
    Il est grand temps de mettre fin à la situation d’un pays sans foi ni loi.
    Laissons la population choisir ses représentants légaux et légitimes qui sont les seuls aptes à parler, à décider, à signer et à imposer à leurs noms des solutions pour tous nos problèmes donc il s’agit en fait de respecter notre choix de société et d’appliquer à la lettre ses tenants et aboutissants : Si dans un sport donné (foot, basket, volley-ball, rallye, marche, etc..), on applique d’autres règles que celles qui les régissent, ce sera la pagaille dans tous les sens du terme et c’est notre situation à l’heure actuelle.

    C’est dans notre de sang l’art de compliquer des situations simples.

  • 24 novembre 2014 à 15:55 | ravel (#4625)

    POURQUOI LE COUP D’ETAT DE 2009 ?

    Avec Ravalomanana au pouvoir, c’est le début de la fin du règne de la France à Madagascar. Le monopole des 600 entreprises françaises présentes depuis des lustres sur tout le territoire malgache, volait en éclat. Ravalomanana laisse jouer la concurrence ; place au mieux disant et au plus performant. C’est le début la vraie indépendance, et non celle annoncée en 1960 par De Gaulle.
    Pour la France, Ravalomanana était l’homme à abattre. Elle a trouvé son valet en Rajoelina. (voir les dénonciations du Cdt Charles Andrianasoavina).

    LES REALISATIONS DE RAVALOMANANA

    En 7 ans :

    la réserve en devises est passée de 200 millions de dollars (2003) à 1,4 milliards de dollars ;
    le taux de croissance atteint 7,1% en 2008, alors qu’en Afrique il est de 6,8% ;
    l’inflation est de 9,4% seulement, s’il est de 12% en Afrique ;
    en 2005, il fait construire le Port de Fort-Dauphin, qui devient le 2è port africain après Durban, en termes de capacité ;
    Le budget national est investi dans les routes, les infrastructures, la santé et l’éducation.
    C’est la première fois que tous les enfants scolarisés reçoivent des « kits scolaires ».
    9000 Km de routes sont bitumées, soit bien plus que ce que les gouvernements successifs ont effectué en 43 ans d’indépendance (Omar Bongo=1000kmen 40 ans)
    « Madagascar n’a jamais été aussi performant » dit la Banque Mondiale.

    OUVERTURE-

    en 2007, le Canada est devenu le 1er investisseur à Madagascar ;
    la Chine est le 1er partenaire commercial, tandis que la France recule à la 4è place ;
    l’Anglais devient langue officielle au même titre que le malgache et le français ;
    le malgache devient langue d’enseignement à la place du français ;
    Ravalomanana refuse la privatisation de AIR MAD et de la JIRAMA. Et il donne la gestion d’AIR MAD à la LUFTHANSA, une compagnie allemande, et celle de la JIRAMA à une autre compagnie allemande.
    PROJETS-

    Ravalomanana a préparé pour Juin 2009, la mise sur pied d’une Banque Nationale, secteur jusqu’ici monopolisé par 3 groupes français ;
    2008, création d’une cimenterie avec l’aide chinoise, secteur monopolisé par HOLCIM. Le ciment coûte trois fois plus cher à Madagascar qu’à Maurice, qui pourtant l’importe.
    Ravalomanana comptait louer 1,3 millions d’hectares à une société Sud-Coréenne, qui était prête à investir 5 millions de dollars. Il faut savoir qu’aujourd’hui, 8% des terres seulement sont exploités. Et même si on louait 1,3 millions d’Ha, il resterait 42% de terres inexploitées.
    Découverte d’une réserve de pétrole évaluée à 15 milliards de barils, représentant 2000 milliards de dollars (soit 3 siècles de PIB malgache). EXXON (USA) et CHINA Petroleum sont reçus par Ravalomanana.
    France 24 et AFP diabolisent alors le régime de Ravalomanana, dénonçant sa « dictature » le taxant de monopoliser l’économie. Mais ils ne disent pas qu’en 2001, son entreprise TIKO, 1ère industrie agro-alimentaire, faisait déjà vivre plus de 4000 personnes. En remettant à plat les bases de l’économie, Ravalomanana perturbe les rentes de situation, et attire la haine sur lui.

    • 24 novembre 2014 à 16:13 | Jipo (#4988) répond à ravel

      Merci pour le vaccin, vous n’ en auriez pas un autre pour l’ Alzheimer : nous avons des pathologies stade : décomposition ...

    • 24 novembre 2014 à 18:31 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à ravel

      La dévaluation à 100% du MGF (en 2004) devenu MGA en 2005.

    • 25 novembre 2014 à 00:20 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à ravel

      Les terres inexploitées seront ==POUR==les « POPULATIONS »,si on leur donne gratuitement comme « on » fait pour le père pédro.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

  • 25 novembre 2014 à 00:15 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    A quoi sert-il le Ministère de l’Intérieur,à Madagascar ?

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

Annonces

Avis de décès

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 128