Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 11 décembre 2016
Antananarivo | 01h41
 

Société

Assainissement de la ville d’Antananarivo

Le SAMVA se défend

vendredi 6 février 2015 | Léa Ratsiazo
JPEG - 291.3 ko

Le budget pour l’enlèvement des ordures de Tana est insuffisant selon le Service Autonome de Maintenance de la Ville d’Antananarivo (SAMVA). Les montagnes d’ordures s’amoncellent partout dans quasiment toutes les villes de Madagascar. Les ordures barrent carrément les routes dans la commune urbaine d’Antananarivo (CUA) et ses environs. Les citoyens s’interrogent sur ce que font les autorités et les services divers de chaque commune. Le SAMVA chargé de cette tâche dans la commune urbaine d’Antananarivo se défend. Il explique que sa défaillance est due à l’insuffisance de moyens. Le SAMVA a besoin de 10 millions d’ariary par jour pour enlever les ordures mais ne dispose que de 7 millions d’ariary. 40 camions sont nécessaires pour enlever les 1500 tonnes d’ordures quotidiens de Tana mais seulement 30 véhicules sont opérationnels. Depuis le début de l’année, le budget du SAMVA s’élevait à 305 millions d’ariary alors que son besoin approche les 350 millions d’ariary. Tout ceci explique les tonnes d’ordures laissées dans la rue au détriment de la santé de la population. Beaucoup s’étonnent déjà qu’aucune grand épidémie n’ait encore frappé les grandes villes comme la capitale vu l’état d’insalubrité permanente dans laquelle la population vit.

4 commentaires

Vos commentaires

  • 6 février 2015 à 08:38 | Be-Tsikera (#8458)

    Après une CRISE POLITIQUE qu’a jamais vécu le pays, TOUT deviendrait INSUFFISANT.
    Qui parmi les politiciens de ce pays se vantent-ils être capables de redresser et/ou bien nous apporter leur contribution au vrai « DEVELOPPEMENT » du pays ?
    Out les bandes d’incapable ! Ils sont tous des NULS, comme BB.

  • 6 février 2015 à 11:48 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    SAMVA a conclu un marché avec la CUA.
    Bref,cette société ou « SERVICE AUTONOME de MAINTENANCE » doit honorer son contrat d’enlèvement des « ORDURES » .Point barre !

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

    • 6 février 2015 à 11:50 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      S’il y a des ordures,c’est que tout va bien,n’est-ce pas ?
      Il y a du reste à jeter.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

  • 6 février 2015 à 16:04 | caro (#7940)

    En date du 15.12.2014, voila ce qu’a ecrit Madagascar Tribune a ce sujet :

    « À notre connaissance, au moins quelque 2,8 milliards d’ariary lui ont été versés depuis le début de l’année. Le ministère de l’Eau lui a versé quelque 640 millions d’ariary ; la JIRAMA pour sa part a affecté 150 millions d’ariary. Et le SAMVA reçoit toutes les quinzaines quelque 100 millions d’ariary. Le SAMVA avoue travailler en partenariat avec le secteur privé et utiliser une trentaine de camions. » ;

    En date du 20.02.2015, Madagascar Tribune a ajoute :
    « ... le Trésor public (subventionne la SAMVA), à hauteur de 120 millions d’ariary. 187 millions d’ariary destinés par la CUA au marché de Nanisana ont été autorisés à être réaffectés à la lutte contre l’insalubrité publique, dont notamment l’enlèvement des ordures ; en plus des redevances des ordures ménagères de 200 millions d’ariary... »

    En regardant toutes ces sommes mises bout a bout, l’on se demande ce que fait vraiment la SAMVA. Et ces histoires d’ordures ne datent pas d’hier ! Un audit doit etre effectue de toute urgence pour avoir un etat des lieux.

    On a l’impression que rien ne se fait, et les responsables en place ne font qu’expedier des affaires courantes, alors qu’ils doivent etre des tetes pensantes.
    Voila encore un resultat de nominations des gens qui ne sont pas a la hauteur des taches qui les attendent. On va me dire que les financements ne sont pas assez pour faire face aux besoins.
    Soit, mais depuis le temps, ca fait plusieurs annees, que les choses sont ainsi, je donne ma main a couper que ces soi-disant responsables n’ont pas constitue des dossiers remontant les informations afin de faire prendre conscience aux autorites hierarchiques superieures de l’etat de ce probleme.
    A chaque niveau, personne n’accomplit sa tache, et si le PDS, ainsi que le Ministere de tutelle, en l’occurrence le Ministere de l’Eau, ne sont pas directement concernes en premier lieu, ils ont des services sous leurs autorites qui doivent leur rendre des comptes.

    Par voie de consequences, ces hauts responsables sont a virer illico presto sans etat d’ame pour incompetence !!! Il s’agit de question de sante publique. Il est tres etonnant que malgre tous ces cataclysmes qui sevissent actuellement dans le pays, on n’entend pas beaucoup parler d’epidemie, de cholera entre autres.

    Monsieur Le Premier Ministre, vous etes militaire, vous avez appris ce qu’on appelle gestion de crise, gestion d’urgence : faites mobiliser sur le champ l’armee avec leurs materiels, les camions, les chargeuses ainsi que les hommes, tous sans exception, a mettre les mains dans le cambouis. Il est plus que temps de montrer en quoi ces hommes en treillis peuvent servir le pays et non se contenter de leur slogan « Ho an’ny Tanindrazana » au lieu de « Ho hanina ny Tanindrazana »

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 103