Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 1er octobre 2016
Antananarivo | 23h36
 

Politique

Réforme du secteur sécurité

Le Premier ministre engage le dialogue avec la presse

lundi 12 octobre 2015 | Raw

C’était samedi 10 octobre dernier au palais de Mahazoarivo, en plein air lors d’un petit déjeuner de presse. Des journalistes, des reporters photographes, des rédacteurs en chef, des directeurs de station radio et/ou télé, des directeurs généraux et patrons de presse ont été invités par le Premier ministre Jean Ravelonarivo et son staff, accompagné par la ministre de la Justice, Noëline Ramanantenasoa et du ministre de la Défense, Dominique Rakotozafy.

Ce fut l’occasion pour le chef du gouvernement de sensibiliser sur les intentions et la politique du gouvernement. Ce fut également l’occasion pour le Premier ministre de partager sinon de persuader la presse sur les réformes initiées par le régime Rajaonarimampianina et qui sont en cours ; mais dont, souligne-t-il d’emblée, les résultats quoi qu’en disent les détracteurs, sont palpables et satisfaisants.

Tout en admettant les « bavures » mises en épingle et relatées par la presse, le chef du gouvernement fait comprendre qu’il serait plus équilibré et plus juste d’insister sur les forces et les aspects positifs des initiatives en faveur de la sécurité plutôt que sur les faiblesses ou les « bavures ». Il a pris l’exemple de deux visions et perceptions devant un verre à moitié rempli ou à moitié vide, tout en déclarant que l’opération Fahalemana, se déroule dans le respect des droits de l’homme et qu’il y a des résultats concrets et positifs. Cette opération a pour but et c’est avéré son avis, la stabilité et la paix sociale.

Aux remarques et questionnements des journalistes qui ont peine à croire des bienfaits de l’opération Fahalemana et autres dispositifs de sécurité au vu des témoignages et compte rendu de politiciens et citoyens ou organisations de société civile, le Premier ministre fait comprendre qu’il faut se rendre à l’évidence que les dahalo ne sont pas des enfants de chœur et que lors des accrochages, il ne peut y avoir de quartier. Il ajoute que l’opération Fahalemana ne fait pas discrimination et n’est pas destinée à s’en prendre à une personne en particulier. Voulait-il parler de personnalité parlementaire très médiatique un certain temps ? Il a même fait allusion à de gros dossiers et a laissé entendre que depuis, c’est le mutisme de la part de ces critiques ou de ces personnalités. Le général Jean Ravelonarivo a relevé parmi d’autres exemples le cas de la caserne de Befotaka qui avait été attaquée par les dahalo tout récemment.

En tout cas, le Premier ministre a axé et commencé son exposé sur la Réforme du Secteur de la Sécurité (RSS), ses intérêts et les résultats attendus. Car la question de sécurité est très vaste et implique et nécessite de nombreuses réformes dans plusieurs domaines. Jean Ravelonarivo a d’ailleurs avoué que la sécurité est l’affaire de tous. Et le processus concerne les acteurs étatiques et non étatiques sur la base d’une approche transversale impliquant aussi bien le Parlement que divers ministères, les organisations de société civile, le secteur privé et les partenaires.

Le RSS procède d’une approche participative et vise l’instauration de la bonne gouvernance, l’état de droit, la sécurité, la décentralisation, la démocratie et la solidarité nationale note le Premier ministre. La sécurité est en fait fondamentale pour parvenir à un développement économique, social et politique durable. Il appelle ainsi ce que la presse comprenne et adhère au processus pour atteindre ces objectifs. D’ailleurs, déclare-t-il, la presse est conviée à la rencontre nationale qui se tiendra du 14 octobre prochain au cours de laquelle, les participants proposeront les axes d’une Lettre de politique générale sur la RSS pour être présentée au chef de l’Etat le 17 novembre 2015.

« Il est temps, indique-t-il, d’être solidaire et de réfléchir et d’œuvrer pour des objectifs communs dont en particulier le développement et en premier lieu pour la réussite de cette RSS. Car cette Lettre servira de base à la planification stratégique et opérationnelle des réformes que le pays engagera à partir de l’année 2016.

25 commentaires

Vos commentaires

  • 12 octobre 2015 à 08:58 | debile profond (#6180)

    Effectivement l’opération Fahalemana, se déroule dans le respect des droits de l’homme ... mort !

    • 12 octobre 2015 à 09:21 | jangobo (#8776) répond à debile profond

      Eh oui, debile profond.

      Le tué est un criminel en puissance et comme chez nous, il n’y a aucune constatation sur place, le mort ne parle pas.

      Evitez de rencontrer nos militaires à la gâchette facile sinon vous deviendrez célèbre à titre posthume, comme le dernier remenabila.

  • 12 octobre 2015 à 09:15 | jangobo (#8776)

    La réforme du secteur de la sécurité (RSS) est l’affaire de tous mais elle dépend en grande partie des nos forces de sécurité.

    En parlant de l’opération Fahalemana, elle est inefficace car les dahalo connaissent à l’avance le secteur d’intervention et sa durée possible qui dépend des ressources financières mises en œuvre qui ne sont pas extensibles. Le mieux serait une opération permanente et ne peut se faire que par l’affectation des forces de sécurité dans les zones rouges.

    A quoi nous sert d’avoir des régiments et des régiments à Tana ? A effectuer les pompiers de l’Etat pour les diverses grèves, issues d’un mal social ? Affectez-les dans les zones à risques où ils seront à mieux de faire leur travail.
    Mettez 5 or 10 généraux par région (vu leur nombre pléthorique) au lieu des les voir agglutiner à Tana et mettez à la retraite ceux qui ne veulent pas servir dans ces régions.
    J’ai entendu dire que les colonels foisonnent à l’état-major de l’armée et qu’ils sont inoccupés parce qu’ils appartenaient avant à d’autres régimes : envoyez-les servir dans les campagnes.
    Remettez en activité les Corps du Service Civique : ils pourront participer à l’essor de l’agriculture, au lieu de fomenter des troubles ou d’être oisifs.

    Et ne demandez pas aux opposants à accepter l’inertie de votre gouvernement : agissez et les commérages et critiques n’auront plus de proies.

    La décentralisation ne dépend que du bon vouloir des dirigeants. Apprenez à partager les fonds du budget et les communes s’en porteront bien.
    Il ne sert à rien d’effectuer des conseils de gouvernement délocalisés s’ils n’apportent aucun bien aux régions visitées.

    Et une conférence de presse qui démentit le ministre, titulaire de l’exercice n’est pas utile (délestage de fin octobre à décembre et le président dira demain que ce sera fin mars 2016 ?). Il vaudrait mieux s’abstenir.

    Enfin, la discipline vient d’en haut. A deux ans de règne (mandat), la Présidence n’a pas encore d’organigramme ou plutôt, les nouvelles directions voient le jour, telle la direction du cabinet de la première dame (quelle ineptie).

  • 12 octobre 2015 à 09:22 | Noue (#2427)

    Le Premier ministre engage le dialogue avec la presse

    Enfin !!! enganié ka mba hisy @ zay ny liberté d’expréssion fa tsy samborina foana ireo journalistes sahy milaza ny marina !!

    • 12 octobre 2015 à 09:46 | jangobo (#8776) répond à Noue

      C’était un dialogue ou un monologue ?

      Le déjeuner servait à avaler les couleuvres.

    • 12 octobre 2015 à 13:03 | rakoto-neutre (#8588) répond à Noue

      Mbola

      Efa miezaka hanazava ny saim-bahoaka ny PM, ka asa na ho tanteraka lay fanovana satria sarotra ny miala @ mahazatra,ny fitiaban-tena sns.
      Ny toe-tsqina no tokony hovana mialoha dia atomboka ao @ PRM -PM, SUPER MINISTRE...
      LE BON EXEMPLE VIEMT D’EN HAUT

  • 12 octobre 2015 à 10:01 | I MATORIANDRO (#6033)

    Tsy aleo ve manadio trano dia mivoaka moramora e !

    Paika FAHALEMENA no misy ary tena miharihary @ fitondrana hery vay manta @ lafiny rehetra momba ny fiainam-bahoaka !

    Na zany aza raha toa ka mbola tsy voky tsara dia mijanona ihany aloha eo !

    Samia velon’aina !

    • 12 octobre 2015 à 16:05 | jangobo (#8776) répond à I MATORIANDRO

      Tandremo aza sao mivoaka alina fa izany izao no fialan-tsiny rehefa manao adidy noho ny tany tsy mandry fahalemana.

      Ny hendry mody voky fa ny adala manesika ihany. Tsy tranon-dainga intsony fa lasa kibon-dainga indray izao.

      Mbola maro va re ny manohana e ! Ikotovao aloha tsy hiala é !

      Manaraka mifankahita raha tsy mifanehatra amin’ny be baoty manam-basy, malaky mitifitra

  • 12 octobre 2015 à 10:33 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107)

    - « Les israẽliens et les palestiniens règlent leur problème par des armes blanches et par l’élimination==directe== sur le champ ».
    - « Les turques avec des »bombes- martyrs« dans les cortèges des manifestations ».
    Les Malgaches par des palabres et on dit encore :
    - « LES MALGACHES SONT DES SAUVAGES » !

    - « Réconciliation Nationale=Grand Pardon=Amnistie Générale »
    ++« MADAGASCAR AUX MALGACHES,UNE et INDIVISIBLE »++

    Le PADESM et ses héritiers.

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

    • 12 octobre 2015 à 13:13 | rakoto-neutre (#8588) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      O ! Basile, vous êtes donc parmi les ’ SAUVAGES ’ ? Puisque vous êted * MALGACHZS*

      Non, Basile n’est pas GASY, pourquoi nous traite-t-il de sauvage, ce n’est pas VRAI ? BASILE.

  • 12 octobre 2015 à 11:00 | Turping (#1235)

    Entre les dires , propos logorrhéiques et les actions tangibles il y a une différence fondamentale.
    - Les discours démagogiques ,on en a entendu beaucoup car les discours pompeux sans être accompagnés par les actions restent futiles .
    - Pareil la foi sans action ,comme l’action sans foi reste vaine .Il faut se fixer des objectifs qui tiennent la route ou ne rien dire en laissant le peuple vous juger selon vos actions . Avec l’histoire du déléstage ,on a entendu parler que ce problème allait être résolu en 3 mois ,alors que presque 2 ans depuis l’arrivée du PRM au pouvoir ,le pays ,les grandes villes souffrent de ce problème anti-économique ,inconfortable ,même les hôpitaux qui utilisent l’appareil pour les dialyses ,etc....doivent accroitre le nombre de morts sans assistance de personnes en danger ou morts programmées par le laxisme .

    • 12 octobre 2015 à 12:28 | Mihaino (#1437) répond à Turping

      Bonjour Turping ,
      Je partage entièrement votre réaction et si vous le permettez , je voudrai ajouter ceci :
      - Tous les discours démagogiques entendus jusqu’à maintenant n’ont pas encore rempli les caisses de l’état !
      - La lenteur des prises de décisions au niveau du PRM Hery et les contradictions des promesses entre certains ministres et le Premier ministre ( cf : délestage )restent un très gros handicap de nos Dirigeants !
      - Nous attendons tous des actes concrets pour le développement de notre Pays après 2 ans de ce régime qui navigue à vue et avec des improvisations pour gouverner notre île !
      - Notre PRM joue maintenant le rôle d’un DRH afin de recruter des conseillers venus d’ailleurs ! Ces derniers ne demandent que çà pour les intérêts de leurs pays d’origine évidemment !
      - Le peuple malagasy , pendant ce temps , vivotent et survivent car personne ne répond à leurs vraies attentes ....
      - L’autosatisfaction du PM du bilan de ses actions n’engage que lui car il a pris aussi le goût du Pouvoir : « J’y suis , j’y reste ! » dirait un candidat dans l’émission Questions pour un champion de Julien Lepers !
      - Certes, l’absence des journalistes étrangers a été un peu étrange à ce petit déjeuner mais je comprends parfaitement que nous pourrions régler nos problèmes entre nous ! « Ny tokantrano tsy ahahaka » , sagesse malagasy !
      - Enfin , je voudrais souligner que mieux vaut changer les modes de gouvernances , les mentalités de nos compatriotes avec le « Ory hava-manana » car certains adorent jouer avec le feu (cf Tous ces incendies par ci, par-là qui ravagent nos patrimoines et certains biens de nos compatriotes !) A qui profitent tous ces crimes ???!!!
      Wait and see .....

    • 12 octobre 2015 à 13:37 | Isandra (#7070) répond à Turping

      Ce PM ne fait que défendre son siège ni plus, ni moins, se satisfait des résultats médiocres de ses entreprises,...la quotidienne du peuple ne fait que s’empirer de pire en pire,... toutes les promesses d’amélioration, lors de sa prise de fonction sont vite oubliées,...la suite d’évaluation des actions de ses ministres reste une lettre morte,...Madagascar n’a jamais été aussi au bord d’explosion. On est presque dans impasse,...

    • 12 octobre 2015 à 16:15 | Turping (#1235) répond à Mihaino

      Bonjour Mihaino,
      RAS !et je rajoute à qui profitent ces crimes ? Aux politicards véreux qui ont pris le goût du pouvoir sans s’occuper de l’urgence ,de l’essentiel dans un laps de temps nécéssaire malgré l’attente ,la patience au détriment de la majorité de la population qui survit et souffre .

    • 12 octobre 2015 à 16:18 | Turping (#1235) répond à Isandra

      Isandra ,
      D’accord avec vous pour cette remarque partagée concernant la gouvernance actuelle !

    • 12 octobre 2015 à 18:46 | Mihaino (#1437) répond à Mihaino

      Merci de lire vivote et survit

    • 13 octobre 2015 à 11:42 | Menalahy (#9072) répond à Turping

      - Turping, mon cher Turping, vous êtes injuste envers nos gouvernants. Comme les habituels soutiens du HVM sont absents à cause de fin de propagande jusqu’aux prochaines élections, je prends le relais car je ne tolère pas vos attaques.

      - Vous, un homme si paisible et si pieux, vous osez qualifier le discours élaboré de notre Premier Ministre sans avion de « propos logorrhéiques ». D’ici à ce que vous nous requalifiez ses discours de « propos diarrhéiques », je n’en serai pas étonné outre mesure.

      - Vous accusez ce Premier Ministre qui n’a plus un cheveu sur le crâne à cause des cogitations gouvernementales, de ne pas fixer des objectifs et de ne pas produire d’actions visibles.

      M’enfin, combien de fois a-t-l parlé de lutte contre la corruption, de tolérance zéro envers les trafiquants depuis qu’il est arrivé à son poste ? Ce pauvre homme n’arrête pas de répéter les mêmes choses à la façon d’un disque 78 tours sur un vieux gramophone de la marque « La voix de son Maître ».

      M’enfin, les déjeuners de presse, les déjeuners de travail, les colloques, les séminaires, les réunions urbi et orbi, vous qualifiez ça de glandage ou de travail sérieux ? Ce pauvre homme n’a plus le temps de s’asseoir dans son bureau en palissandre. De plus ces déjeuners de travail font travailler ses masséters au point que sa tête prend la forme d’une pastèque.

      - Venons-en aux délestages dont vous plaignez tout le temps au point que c’en est agaçant.

      Vous ne voyez que les côtés négatifs alors que vous devriez penser au nombre de nouveaux-nés qui vont envahir les maternités. Pensez au nombre d’appareils électriques à renouveler : c’est-y pas mieux d’avoir l’ordinateur dernier cri que vous avez reluqué comme un obèse devant une vitrine de pâtissier ?

      Et puis, vous avez mal entendu les promesses de notre Cher Président à ce sujet. Le candidat Rajao n’a jamais dit que ce petit problème serait réglé en 3 MOIS. Non, non et non, il n’a jamais dit ça. Je viens de le réécouter, après avoir mis mon sonotone, et voici ce qu’il réellement dit : « avec moi [Rajao], ce petit problème de rien du tout sera réglé en 3 MANDATS ».

      Quant aux différentes dates annoncées par ses collaborateurs, c’est juste que leurs montres ne sont pas synchrones à cause des zétrangers qui fomentent un coup d’Etat permanent.

      - Voilà, voilà, mon cher Turping, des explications qui devraient calmer u peu vos ardeurs.

      - Quant à toi, mon cher lecteur, avant de me répondre, n’oublie pas de remplacer ton monocle par une loupe binoculaire.

  • 12 octobre 2015 à 14:41 | jangobo (#8776)

    Mine de rien, le PM a dit qu’il y aurait une rencontre nationale le 14 octobre prochain.

    Encore des actions verbeuses pour offrir des libations aux copains.

    Et pour ce qui est de la lutte contre la corruption, pourquoi ne pas commencer, avec publication obligatoire par l’ancien SG des Mines avec le montant faramineux offert à une entreprise mauricienne ?

    Et enfin, commençons par balayer devant la porte des forces de l’ordre, monsieur le PM. Envoyez nos troupes en affectation permanente dans les zones à haut risque et non à l’étranger où ils vont bénéficier d’indenminités, sans aucun avantage pour la population malagasy.

    • 13 octobre 2015 à 12:02 | Menalahy (#9072) répond à jangobo

      Mon cher Jangobo,

      Les Français sont réputés pour être de râleurs-né et même de iercheurs de première, mais vous aussi vous avez attrapé le « mal français ».

      Est-ce que vous savez ce que signifie la date du 14 Octobre ? On ne vous a pas posé cette question quand vous avez passé votre Bacc acquis pendant vos heures d’’oisiveté ou quand vous faisiez des caricatures de cœur pour la voisine ?

      Vous pensez sérieusement que nos gouvernants n’ont pas le droit aux libations après la découverte fortuite de caisses de vins de grande marque et de bouteille de whisky de haut de gamme, même si les déjeuners de travail succèdent aux petits déjeuners pour la presse, sans compter les séminaires de travail qui se terminent tard autour d’un verre de cognac ?

  • 12 octobre 2015 à 15:20 | diego (#531)

    Bonjour,

    Qui connaît le budget de l’Armée ? De la Police ? Et le Budget de Mahazoarivo ?

    La sécurité a un coût et ce coût est chiffrable. Le PM a cette chiffe. S’il ne l’avait pas, il ne serait qu’un petit clown.

    La caisse de l’État nous dit-on est vide. Comment trouver l’argent ? Auprès de qui ? Combien de temps et combien va coûter l’instauration de la sécurité à Madagascar ?

    Lutter contre la pauvreté, la création d’emploi participent aussi à l’instauration de la sécurité dans le pays. Où en est le gouvernement ? Et combien tout cela va nous coûter ?

    Gouverner, diriger :

    - c’est chiffré !

    Alors chiffrons notre crise, chiffrons la vie cotidienne de notre pays, chiffrons l’insécurité et l’instauration de la paix sociale.

    • 12 octobre 2015 à 20:46 | Mihaino (#1437) répond à diego

      Salut Diego,
      Moi aussi , j’adore les chiffres par déformation professionnelle, je l’avoue !
      Notre problème est très simple :AUCUN CHIFFRE FIABLE ne sort de nos Dirigeants et même si notre INSTAT ou autres organismes spécialisés en la matière nous fournissent des chiffres sur un sujet bien précis , les chiffres diffèrent d’un Ministère à un autre !? Pourtant , les nouvelles technologies permettent de savoir à un temps T précis , la situation de notre Budget !

      Tous les ministères sont équipés actuellement d’ordinateurs mais les recoupements des données entre eux laissent à désirer ! Problème d’incompétence , de rétention de vrais chiffres ou de vraies coordinations entre les Responsables !!??Nous n’avons pas encore la culture de la transparence pour une bonne gouvernance ! Qui cache quoi et dans quel but ???!! Demandez à un étudiant ou à un doctorant qui prépare un mémoire ou une thèse s’ils ont pu obtenir des chiffres qui reflètent la réalité économique ou sociologique du Pays et vous verrez les résultats ! C’est bizarre que la transparence n’existe pas encore chez nous !
      J’ai beaucoup à dire à ce sujet mais
      Wait and see ...
      Amitiés,

    • 12 octobre 2015 à 23:06 | diego (#531) répond à Mihaino

      Bonjour Mihaino,

      Je pense que nous avons des institutions qui sont capables de nous donner de chiffres fiables concernant tout ce qui touche notre économie. Mais les gouvernants ne veulent surtout pas donner une trop grande place à une institution qui serait fiable et envers qui les Malgaches croient.

      J’ai toujours pensé Mihaino que notre sous-développement est subi. Et nos adversaires ne sont que nos politiciens, et nos élus.

      À bientôt !

  • 12 octobre 2015 à 15:47 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Les médias publiques parlent à longueur de journée de vos pseudo-réalisations sans bavure et ne forcez plus les autres à en faire de même sinon il n’y aurait plus de liberté en général et d’expression en particulier.

    J’ai lu sur le titre d’un journal le slogan du PM : « Pas d’impunité pour les trafiquants » et auquel je réponds : « Pas de quartier pour les incompétents et les irresponsables ».

    • 12 octobre 2015 à 16:09 | jangobo (#8776) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Comme les caisses de l’Etat sont vides, l’argent pour les festivités provient de la poche des directions et services qui sont obligés de débourser, rubis sur ongle.

      Dans une suite d’idées, ils se serviront après lorsque l’argent coulera à flots. Bailleurs de fonds avertis !

    • 13 octobre 2015 à 10:33 | Menalahy (#9072) répond à jangobo

      Nous sommes dans un monde de fou. Madagasikara est à la dérive. Ses dirigeants vont être internés à Anjanamasina à cause de leur démagogie et leurs décisions d’amateurs.

      Même l’horloge de MT déconne : avez-vous remarqué que vos posts sont datés du 12 Octobre alors que nous sommes DEJA le 13 Octobre ?

      Ceci dit, ce dont vous parlez là, c’est le système dit « d’écolage ». Et vous avez raison d’expliquer qu’ils se rembourseront le moment venu.

      Ils sont fous mais pas Kons, ils connaissent les proverbes suivants :

      - proverbe sino-japonais : « il vaut mieux une soupe sans bol, qu’un bol sans soupe »

      - proverbe malagasy : « il vaut mieux du whisky haut de gamme sans tsakitsaky, qu’un tsakitsaky sans whisky »

      https://www.youtube.com/watch?v=x1-Pa3Grwe0

      Bonne journée :-)

Annonces

Avis de décès

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 210