Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 1er octobre 2016
Antananarivo | 23h36
 

Economie

Huile lourde de Tsimiroro

Le plan de développement remis entre les mains de l’État malgache

mercredi 29 octobre 2014 | Valis

Le staff dirigeant de Madagascar Oil S.A a invité la presse ce mardi 28 octobre en son siège à Ankorondrano pour faire part au public de l’événement qui s’est produit la veille. Le plan de développement du bloc 3104 a été ficelé et déposé auprès de l’OMNIS le lundi 27 octobre 2014 (cf : fichier attaché). C’est le premier plan de développement d’un gisement d’hydrocarbure à Madagascar depuis plus de cent ans de recherche et d’exploration pétrolière. Après 10 ans de travaux de recherche sur le bloc 3104 de Tsimiroro et après la déclaration de commercialité (en mai 2014) Madagascar Oil s’apprête fièrement à engager une autre phase de son histoire.

D’après le directeur général de Madagascar Oil S.A, Stewart Ahmed, le volumineux plan de développement comporte toutes les phases techniques et les moyens de développement de l’exploitation du gisement mais aussi les épreuves auxquelles la compagnie doit s’attendre, telles des incertitudes géologiques. Ce plan contient évidemment les objectifs de production : de 500 barils/jour, le rythme devrait s’accélérer avec l’ouverture de nouveaux puits, et atteindre les 10 000 barils/jour. Il développe aussi d’autres aspects ; la responsabilité sociale, tant locale, régionale que nationale de la compagnie, l’environnement -notamment celui qui a trait à l’eau. En tout cas, le plan a été élaboré grâce aux échanges fructueux avec l’OMNIS. L’objectif premier de Madagascar Oil est de vendre sa production à la JIRAMA et aux industries locales et à plus long terme l’exportation.

Madagascar Oil a investi jusqu’ici 300 millions de dollars si on en croit les dires du Chief Financial Officer, Gordon Stein, qui ajoute que la première phase du plan de développement coûtera entre 400 à 500 millions de dollars dont près de 50% pour le forage de nouveaux puits. Faisant remarquer les difficultés de l’acheminement par camions-citernes de la production jusqu’à Antananarivo, ce responsable financier de Madagascar Oil S.A rapporte que la compagnie a dépensé 500 000 dollars pour améliorer l’état de la route qui relie Tsiroanomandidy à Tsimiroro.

Soumission du Plan de Développement de Tsimiroro – Bloc 3104

2 commentaires

Vos commentaires

  • 29 octobre 2014 à 11:55 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    - « L’espoir de Madagascar » !
    Nous n’allons plus dépendre des événements extérieurs pour nos « BESOINS » en pétroles.
    GBasile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

  • 29 octobre 2014 à 15:02 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalamo alaikoum

    Rien qu’avec ce TDP, on voit apparemment que la confiance ne règne plus entre partenaire (MADA OIL et OMNIS).
    Il faut comprendre par OMNIS, l’OMNIS politique représenté par le régime capable de faire volte-face par son ingratitude légendaire car l’OMNIS technique est partie prenante dans la confection du TDP.

Annonces

Avis de décès

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 148