Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 25 septembre 2016
Antananarivo | 11h49
 

Politique

Réconciliation nationale

Le FFKM lance un appel aux bailleurs de fonds

mardi 31 mars 2015 | Léa Ratsiazo

Le Conseil des églises chrétiennes de Madagascar, FFKM, par le biais de son président en exercice le pasteur Lala Rasendrahasina, lance un appel aux bailleurs de fonds nationaux et internationaux pour financer la suite du processus de la réconciliation nationale dont la tenue des assises nationales prévues se tenir du 28 avril au 2 mai. Le FFKM réitère qu’il ne dispose pas de budget propre pour mener à bon port le processus de réconciliation nationale.

Une situation absurde dans la mesure où le Conseil de réconciliation nationale ou FFM (filankevitry ny fihavanana malagasy), la structure légale mise en place pendant la Transition, dispose de ligne budgétaire prévue dans la loi des finances, dans cette optique mais ne fait rien car on lui a enlevé, de fait, sa mission. Où veut en venir le régime avec toutes ces contradictions et toutes ces complications ? La loi des finances 2015 prévoit un budget de 5 726 500 000 ar pour le Conseil de la réconciliation malagasy.

L’ex président de la Transition a déjà confirmé par lettre officielle son retrait du processus. L’ancien président Zafy Albert s’est retiré lui aussi du processus ; son exigence concerne la mise en place du CNR (conseil national de réconciliation) à la place du FFM. Les autres participants au processus notent que la mise en place du CNR est en principe acquise dès la clôture des assises nationales. L’amiral Didier Ratsiraka, sans se retirer du processus, pour sa part, demande l’ouverture des débats aux autres entités : sociétés civiles, groupements professionnels, enseignants, les tangalamena et autres représentants des autorités traditionnelles, les musulmans et les adventistes…

Marc Ravalomanana, le grand vainqueur du processus semble très satisfait de son sort d’autant que le pasteur Lala Rasendrahasina, actuel président en exercice du FFKM, lui est voué corps et âme. Le président de la République, Hery Rajaonarimampianina, escompte à travers la réconciliation nationale faire oublier ses déboires mais les faits sont têtus, la misère toujours criante fait passer au second rang à la population tout ce qui ne la touche pas directement !

24 commentaires

Vos commentaires

  • 31 mars 2015 à 09:44 | reglisse (#6117)

    « Marc Ravalomanana, le grand vainqueur du processus semble très satisfait de son sort d’autant que le pasteur Lala Rasendrahasina, actuel président en exercice du FFKM, lui est voué corps et âme. »

    Sans blague ???

    • 1er avril 2015 à 17:45 | Gérard (#5118) répond à reglisse

      Pourquoi ces sectes ne s’occupent-elles pas de leurs brebis galeuses plutôt que de politique ?
      Peut-être sûrement même qu’ils espèrent qu’il y a des vola à quémander ici et là... comme si le peuple n’avais rien d’autre à faire que de subventionner des fainéants, gourous qui leur racontent des mensonges en affirmant qu’ils iront au ciel après leur misère ici bas.
      Quel gaspillage et inepties alors qu’il serait mille fois plus avantageux pour la population qu’on lui enseigne les vraies valeurs de la vie et comment il faut s’aider soi-même si on veut que le ciel nous aide et non le contraire...

  • 31 mars 2015 à 10:16 | Jipo (#4988)

    Le FFKM comme ceux qu’ il prétend réconcilier se fout du monde, eh , tu veux que l’ on se réconcilie ?
    Donnes-moi du volo, pour se gaver à huis clos de petits fours, de champagne et autres bondieuseries : une honte, qu’ ils retournent au près de leurs brebis, et s’ occupent des sinistrés , au lieu de s’ occuper de ce qu’ ils ne les regardent pas , et si réconciliation yapas, c ’est que le « bon » Dieu en a décidé autrement .

    • 31 mars 2015 à 14:42 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à Jipo

      Assalaamo alaikoum

      Inch’Allah !

    • 31 mars 2015 à 18:25 | Jipo (#4988) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Exactement !

    • 31 mars 2015 à 19:45 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à Jipo

      Donnes moi du volo , pour se gaver de petits fours ...!!!

      Ilay volo ao anatin’i jipo izany io ???

  • 31 mars 2015 à 10:27 | Saint-Jo (#8511)

    Ny fiangonana kristiana aloha dia efa zatra mpangata-bola e !
    Dia io indray izany ny anareo fa mangata-bola any amin’ny Iraisam-pirenena indray, mba hanefàna an’ity politika fampihavanana ara-pomba kristiana ity !

    Ny Iraisam-pirenena, izay tokony tsy iankina amin’ny finoana iray momja (satria samy manana ny finoany izay mifaninana tokoa amin’izao fotoana izao ny isam-pirenena) ve dia hanome vola ny kristiana gasy mba hanefàna an’ity fomba izay efa hita mazavabe izao fa endrikin’ny fanaparitahana ny finoana kristiana ity ?

    Tsy azo antoka !

  • 31 mars 2015 à 11:13 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    - « Que FFM continue==sans relâche==le processus de la Réconciliation Nationale ».
    = « Grand Pardon=Amnistie Générale=Réconciliation Nationale »=
    ==« MADAGASCAR AUX MALGACHES,UNE et INDIVISIBLE »==

    • 31 mars 2015 à 12:08 | FINENGO (#7901) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Pour pardonner qui ?????
      Les Pourris de la république.
      Ils n’ont qu’à aller au Confessionnal pour se confesser si ça les arrange.
      Mais le Peuple n’a aucun pardon à leur accorder.
      Evites de prendre le Peuple pour moins que rien.

      Fiente de coucou va !!!!

  • 31 mars 2015 à 11:48 | diego (#531)

    Bonjour,

    « L’amiral Didier Ratsiraka, sans se retirer du processus, pour sa part, demande l’ouverture des débats aux autres entités : sociétés civiles, groupements professionnels, enseignants, les tangalamena et autres représentants des autorités traditionnelles, les musulmans et les adventistes… »

    C’est bien la seule politique qui puisse nous sortir du blocage qui pénalise le pouvoir de facto le pays actuellement.

    Le réconciliation est une affaire sérieuse. Tout le monde sait que ce n’est absolument pas les Malgaches qu’il faut réconcilier, comme le président le suggère. Ce sont les politiciens, les élites du pays, les intellectuels et la classe dirigeante qu’il faut réconcilier. Autrement dit, la haute sphère du pays.

    Ce n’est pas le peuple qui a plongé le pays dans une crise institutionnelle. Ce n’est pas le peuple qu’il faut réconcilier.

    Si le président n’arrive pas à gouverner et si les aides n’arrivent toujours pas, c’est que le pays n’a pas encore retrouvé la confiance de la CI et des Bailleurs des Fonds, mais aussi la confiance de la classe politique. Il faut se poser la question pourquoi le président se trouve dans cette situation politique ?

    La crise économique que nous traversons ne demande pas une analyse fine et une bonne connaissance de macro et micro-économique de la part des gouvernants. Notre crise économique est très localisée et elle est étroitement liée, pour ne pas dire uniquement liée, à une crise institutionnelle qui frappe le pays depuis six ans, plus exactement depuis 13 ans.

    On nous agite loi de finance par ici et là, le pays n’a plus de Budget depuis six ans, point ! Une situation incompréhensible aujourd’hui parce que depuis un an, le pays a afin un pouvoir légitime. Le pays devrait donc retrouver aisément l’ordre institutionnelle qui le caractérise et petit à petit tout devrait redemander assez rapidement :

    - j’ai dit ici que le président devrait faire une affaire personnelle de la réconciliation.

    C’est le Chef, c’est le président et il est supposé l’homme envers qui on demanderait tout, supposé le plus intelligent à la tête du pays...il est celui qui devrait avoir des réponses à tous :

    - ne le savait-il pas ?

    Que veut dire ses multiples hésitations ?

    Et s’il écoute l’Amiral ? Bien comprendre ce que l’Amiral dit :

    - et dans ce qu’il dit, il y a le mot « OUVERTURE » qui est le contraire du blocage.

    Il serait peut-être temps que les politiciens malgaches pensent à devenir professionnel en la matière. Notre amateurisme pénalise la classe politique, notre économie, de facto notre pays et notre avenir !!!

    En ce qui concerne l’arrestation qui fait parler beaucoup en ce moment. Et pourquoi le pouvoir n’a pas autorisé ce Monsieur et ses partisans de manifester ?

    Le président peut ouvrir une espace de liberté dans le pays. Cette espace de liberté pourrait apaiser la classe politique. Cette liberté ne mettrait pas en danger le régime. Il faudrait que le président réalise enfin qu’il y a eu 2/3 d’électeurs n’ont pas voté pour lui. Il ne pourrait pas les museler longtemps, si tel est son intention. Ces gens ont le droit de manifester leurs mécontentements, au pouvoir de les canaliser et d’offrir des solutions. Le régime ne peut pas ignorer les gens et décide tout seul dans un coin ce qu’il pense et juge bien pour le pays et le peuple.....les choses ne fonctionnent pas comme cela et ne marcheront pas comme cela....

    Le pays veut cette espace de liberté Monsieur le président !!! Pour se maintenir au pouvoir :

    - espace de liberté ou glissement vers la dictature qui ne dit pas son nom, le président est condamné à choisir.

  • 31 mars 2015 à 12:02 | FINENGO (#7901)

    Du jamais vu dans le monde.
    Les autorités des églises qui font de la politique à la place des Dirigeants.
    On a atteint le sommet de la Bêtise pour ne pas dire autre chose.
    Et on se dit ETAT LAIC...Mon Q !!!!
    Tant que l’on y est, y a qu’à mettre un Evêque ou un Pasteur au sommet de l’état et tout ira pour le mieux du monde.

    Certains états s’appellent Etat Islamique, Bientôt le Pays serait ETAT CHRETIEN. A chaque jour qui se lève le Pays ne fait que nous surprendre.

    • 31 mars 2015 à 13:11 | Turping (#1235) répond à FINENGO

      Finengo,
      - Madagascar n’est pas un pays occidental .Donc ,cette notion de laîcité reste en dehors des frontières .A titre exemplaire ,la loi de séparation de l’eglise et de l’Etat en France n’a commencé qu’en 1905 ,pourtant un pays qui connût la révolution depuis 1789.
      - L’eglise a toujours un rôle assez important à jouer dans la vie des malgaches en s’immisçant dans la vie politique (réconciliation),même hypocritement comme méthode d’envoutement où la République bananière est loin d’acheminer ses rôles sans copier /coller forcément ce qui se passe ailleurs dans les autres pays .Chez les vrais croyants ,ce n’est pas la même conception de voir la situation car la politique n’a rien a voir avec la réligion .

    • 31 mars 2015 à 14:18 | homba (#8893) répond à FINENGO

      il ne faut pas traduire laïcité par lâcheté. l’église est le gardien des brebis , elle doit faire son devoir !

    • 31 mars 2015 à 15:06 | FINENGO (#7901) répond à homba

      On est d’accord là-dessus.
      Mais le lieu ou l’église exerce s’appelle une « Paroisse », Mais pas au sein de l’ETAT.

    • 31 mars 2015 à 15:08 | FINENGO (#7901) répond à Turping

      Je suis de votre avis.
      Tout en restant béat devant un tel phénomène.

    • 31 mars 2015 à 18:28 | Jipo (#4988) répond à FINENGO

      Oui mais c ’est que l’ auberge est bonne et la soupy meilleure, en plus de rapporter + ...

    • 31 mars 2015 à 20:04 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à Turping

      Eh oui , il a fallu plus d’un siècle pour qu’un pays comme la France puisse pondre cette fameuse loi qui sépare l’Eglise et l’Etat

      Et ce après des massacres perpètrés par les oligarques de l’église en France

      Juste pour la mèmoire : le massacre des protestants français par les catholiques français

      Je tiens aussi à préciser que ce sont les anglais et les français qui ont introduit et converti les malagsy

      Resultat : la tres grande majorité des malagasy sont chrétiens (j’en fais partie)

      Raison pour laquelle le FFKM est incontournable

    • 31 mars 2015 à 20:09 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à Rakotoasitera Fidy

      Lire : ... qui ont introduit et converti les malagasy au christianisme , merci

    • 31 mars 2015 à 21:48 | FINENGO (#7901) répond à Jipo

      Salut Jipo,

      Exactement, je n’en disconviens pas.
      Une réalité réelle...Mdr

  • 31 mars 2015 à 13:28 | Turping (#1235)

    - Le FFKM ne devrait pas se politiser en se substituant au rôle de l’état en terme « économique » .
    - Logiquement ,le FFKM ne devrait se rivaliser avec les politiques gouvernementales sur le côté « volet socio-économique » .
    - Ce ne sont pas les malgaches qui s’entretuent mais plutôt la politique du « m »’en foutisme " ,le fossé entre les dirigeants et le peuple ,le manquement du vrai programme au dévéloppement pour relancer la production ,l’agriculture ,.... c’est de ce côté là qu’il faudrait plutôt faire recours au financement .
    - Donc ,consacrer des milliards d’Ariary aux entités réconciliatrices même si ce pays en a besoin ,c’est de l’argent gaspillé inutilement ,favorisant encore le système de l’assistanat .
    - Le FFKM ,en visitant les 6provinces en faisant un grand rassemblement à chaque passage ,un grand meeting ,un processus entré dans le cadre de la réconciliation nationale ne devrait générer des dépenses faramineuses.
    - La mission n’est pas politique mais plutôt dans le cadre de changer de mentalité , s’entraider ,se solidariser ,......puis j’ajoute il est temps de ne plus fabrique de l’argent au lit ,maintenant ,tout le monde au boulot :IZAY TSTY MAHAY SOBIKA MAHAY FATAM-PERY .C’est fini le temps de rêve ,maintenant pour remplir le ventre ,il faut travailler en dépasser la fainéantise à condition qu’il y ait le minimum de moyen d’encouragement de la part de la politique gouvernementale .

    • 31 mars 2015 à 13:32 | Turping (#1235) répond à Turping

      Lire : de ne pas fabriquer ,en dépassant,....

  • 31 mars 2015 à 15:02 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    « Le Conseil des églises chrétiennes de Madagascar, FFKM, par le biais de son président en exercice le pasteur Lala Rasendrahasina, lance un appel aux bailleurs de fonds nationaux et internationaux pour financer la suite du processus de la réconciliation nationale dont la tenue des assises nationales prévues se tenir du 28 avril au 2 mai. Le FFKM réitère qu’il ne dispose pas de budget propre pour mener à bon port le processus de réconciliation nationale. »
    Quels bailleurs de fonds nationaux et internationaux ?

    C’est incompréhensible cette manière de procéder de la part du FFKM : Qui vous a demandé d’organiser cette RN ? C’est l’état à travers son PRM.

    Cet état trouve des fonds illimités et non budgétisés pour le statut de Tana, qui ne figure même pas dans le PND, mais traîne les mains et les pieds pour la RN qu’il considère comme le sésame de la réalisation du PND.

    Si l’A320 de Germanwings s’est écrasé dans les alpes à cause de ses pilotes, Madagascar tombera encore plus bas à cause des visions incohérentes de ses dirigeants.

  • 31 mars 2015 à 16:13 | betoko (#413)

    Le FFKM est illégale , j’ai relis et relis la constitution , il n’existe aucune ligne qui disait que c’est le FFKM qui devrait s’occuper de la réconciliation nationale , c’est plutôt le FFM . Le pire ces ploucs de justiciers osent demander du fric pour pouvoir fonctionner , et la laïcité bordel , ils les mettent où ? Je ne crois pas que le FMI , La Banque Mondiale et L’UE vont marcher dans leur combine . Déjà le pouvoir a mis beaucoup de mal pour avoir un peu d’argent pour payer les fonctionnaires jsuqu’ à la fin du mois de juin ( source sûre proche de la présidence )

    • 31 mars 2015 à 18:31 | Jipo (#4988) répond à betoko

      Que voulez-vous, il y en a qui croient au père Noel et d’ autres au « bon Dieu » , mais s’ adresser aux deux ne coute rien, et : qui sait ... ?

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 201