Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 29 mai 2017
Antananarivo | 19h33
 

Société

Lutte contre la corruption

Le BIANCO persiste et signe et la communauté internationale le soutient

vendredi 14 avril | Bill

Jean Louis Andriamifidy, directeur général du BIANCO ne se laisse pas intimider par les barons du régime Rajaonarimampianina ou qui que ce soit d’autant que la communauté internationale (dont la France et les États-Unis en premier) soutient fort et en public son entreprise.

Hier lors de la remise de matériels informatiques dans le cadre du projet de coopération franco-malgache d’appui à la Justice dans les bureaux du BIANCO à Ambohibao, l’ambassadeur français Véronique Vouland-Aneini a été accompagné par ses homologues européens, suisse, allemand, norvégien, anglais, japonais, norvégien et américain.

L’affaire Claudine Razaimamonjy retient l’attention de tous car plusieurs entités sont pointées du doigt, en particulier depuis son évacuation/évasion vers l’île Maurice. En tout cas, « Tout cela est très positif » affirme l’ambassadeur de la France qui apprécie la forte mobilisation du BIANCO et des autres organes qui contribuent à la lutte contre la corruption. Véronique Vouland-Aneini note que des enquêtes sont menées à bout et des jugements sont rendus mais cela n’empêche surtout pas que la communauté internationale reste vigilante sur le sujet et l’avancement de la lutte contre la corruption qui est un élément très important dans le développement du pays.

L’Ambassadeur des Etats-Unis, Robert Yamate a également rendu visite au Directeur Général du Bianco pour exprimer le soutien de l’Ambassade dans les efforts que le BIANCO a entrepris pour faire appliquer l’état de droit. Robert Yamate a dit qu’il espérait voir Mme Razaimamonjy retourner au pays maintenant qu’elle va mieux. "Elle a la responsabilité de revenir et de se défendre et finir le processus auquel elle fait partie de manière à assurer que ce processus soit ouvert, équitable et transparent. Son retour devrait terminer ce processus. »

Concernant le processus judiciaire engagé par le BIANCO, et l’achèvement du processus d’enquête avec la Chaîne Pénale Anti Corruption (CPAC), l’Ambassadeur américain continue « Laissons le processus faire son cours et faisons-en un suivi et respectons l’état de droit. Le travail qu’ils ont fait doit être respecté. Souvenons-nous que la présomption d’innocence prévaut toujours et doit être respectée. Le processus doit continuer. »

Le DG du BIANCO déclare quant à lui sa détermination à conduire ses poursuites contre Claudine Razaimamonjy. Sur les six (6) dossiers, il y a quatre autres dossiers de mise en examen qui attendent Claudine Razaimamonjy pour qu’elle s’explique. Le DG du BIANCO fait comprendre que si elle rentre de Maurice en tant que détenue –car pour l’instant elle est encore à Maurice, elle sera consultée en prison ; dans le cas où elle obtient la liberté provisoire, elle sera priée de joindre aussitôt le BIANCO pour d’autres enquêtes.

La Police de l’Air et des Frontières (PAF), pointée du doigt dans cette affaire a appelé la presse ce 13 avril pour démontrer qu’elle n’y est pour rien dans toute cette affaire car les dossiers qu’on lui a présenté sont complets et répondent à leurs exigences. Pourtant les journalistes ont noté que l’autorisation d’évacuation sanitaire provient de l’hôpital militaire de Soavinandriana alors que Claudine Razaimamonjy a été transféré dans les services des urgences de l’hôpital HJRA à Ampefiloha.

.

18 commentaires

Vos commentaires

  • 14 avril à 11:53 | dirk_cab (#6503)

    Bonjour,

    Ce soutien de la CI est primordiale pour un changement de « comportement » espéré de la part de ce gouvernement mafieux.

    Hery , dont on attend toujours la déclaration « courageuse » doit comprendre que « ça suffit » (oak’izay !), ce régime a dépassé toutes les limites dans l’irrespectabilité, dans le dénigrement de ce que devrait être un Etat de Droit (avec les majuscules).

    Ce régime de « bananes » a assez pris le peuple de Madagascar pour des « primates » ; il faut qu’ils sachent qu’il n’y a pas que des lémuriens sur cette île !

    Le BIANCO doit continuer dans sa tentative d’assainissement de la vie politique de ce pays, ces « primates » qui sont au pouvoir se sont tous lancés dans ce système pour piller toutes les ressources de ce pays.

    Un des rouages de ce système : l’armée.

    Je ne vais pas encore répéter ici ce que je pense de cette armée que je connais très bien, et dont j’ai vu le dysfonctionnement dans toutes les bavures effectuées sur la population.

    Armée inutile et dangereuse....

    La trafiquante Claudine, amie de la femme du prezida (inutile aussi ?), doit rendre des comptes comme n’importe quelle justiciable , qu’elle soit betsileo ou pas, et son beau-frère doit être jugé aussi pour l’avoir aidée à s’enfuir...

    Et la suite ?

  • 14 avril à 12:21 | Bardadas (#5458)

    Voilà les pratiques courantes à Madagascar :

    - « ... autorisation d’évacuation sanitaire provient de l’hôpital militaire de Soavinandriana alors que Claudine Razaimamonjy a été transféré dans les services des urgences de l’hôpital HJRA à Ampefiloha » alors que la conclusion précise que « les dossiers qu’on lui a présenté sont complets » ;

    - qui ne connait pas les beaux raisonnements à la RNM alors que « les prévenus, Nivo Ratiarison, ancien directeur de cabinet du ministère de la Communication et des relations avec les Institutions (MRCI) et sa coaccusée Simonette Claudine Raharimalala, l’ancienne responsable marketing et commercial de l’Office de la Radio et Télévision de Madagascar (ORTM sont coupables » « pour abus de pouvoir et enrichissement illicite » (pour le premier) ; et « de détournement de deniers publics, d’abus de pouvoir, de faux et usage de faux » (pour Simonette)...

    - quel que soit l’acte commis, « Claudine Razaimamonjy bénéficie du soutien du parti », en promesse et en action.

    On s’impatiente comment les tenants du pouvoir vont-ils répondre aux Ambassadeurs sur cette affaire ? Osent-ils utiliser les phrases et gestes qu’ils ont adressés aux pauvres malgaches, à la BIANCO, au SMM, à la Chaîne Pénale Anti Corruption ? Ou bien réclament-ils une « vraie indépendance » de Madagascar dans ses propres affaires ?

    Ce qui est encourageant ?
    - BIANCO, SMM, CPAC pesistent et signent,
    - la communauté internationale prend une position claire !

  • 14 avril à 12:31 | betoko (#413)

    A noter l’absence de notre ministre de la justice Andiamiseza pour cette cérémonie , pourtant il a été invité . Peut être qu’il a été en déplacement à l’île Maurice ?
    Il y a une chose que j’aimerais savoir , Est ce que Mme Claudine Razaimamonjy possède un passe porte français ou mieux encore diplomatique .
    Selon les médias malgaches , ses deux enfants sont partis en France , et je me suis dit pour passer les vacances de pâques peut être , et est ce que leur mère ira les rejoindre ?
    Secondo , qui nous dit que d’ici la semaine prochaine , MMe Claudine va nous exhiber un passe port diplomatique car tout est possible dans ce pays . Si par malheur les HVM utilisent cette voie , qu’ils assument les conséquences

    • 14 avril à 12:49 | atavisme premium (#9437) répond à betoko

      Betoko,
      Pourquoi ne lui procuraient-ils pas un passeport diplomatique ?
      Ils font ce qu’ils veulent car la dame détiens en différents paradis fiscaux des dizaines de millions de dollar et c’est la seule raison pour la protéger .
      Sa mise en prison ou de se faire arrêter pour quelques raisons que ce soit, c’est peut être l’espoir de revoir ce pactole qui s’evanouierait !

    • 15 avril à 16:57 | lysnorine (#9752) répond à betoko

      14 avril à 12:31 | betoko (#413)
      « A noter l’absence de notre ministre de la justice Andiamiseza pour cette cérémonie , pourtant il a été invité . »

      Fialikalikana sy fanalikana fanjakana mahaleo tena izany fihetsiky ny ambasadaoro Amerikanina sy Frantsay izany . Araka ny fomba amam-panao dia tsy mifandray afa-tsy amin’ny ministera misahana ny fifandraisana amin’ny any ivelany ny ambasadaoro amin’ny tany iray amin’izay raharaha ataony. Koa tsy nisy tokony ho namalian’ny ministra an’izany hoe « fanasana » izany izay tsy tokony ho nataon’ilay « mpanasa » akory.

      Tsara raha mba tsarovana kely eto ny nahatonga ny governemantan’Itpk Tsiranana nandroaka ny ambasadaoro amerikanina teto tamin’ny 1971 - Anthony MARSHALL - niasa tamin’ny sampam-pitsikiloana amerikanina CIA taloha. Tsy azo hadinoina koa fa ny ambasadaoro frantsay teto tamin’izany fotoana izany - Alain PLANTEY dia olon’i Jacques FOCCART (« barbouze » ) efa za-draharaha tamin’ny nanongana fanjakana tany amin’ny zanatany frantsay taloha tany Afrika.

      Tohin’ ny nampanapoahan’Itpk Monja Jaona fikomiana tany Atsimo (tamin’ny 31 Martsa - 1 Aprily 1971) sy ny raharaha Resampa izay niantomboka tamin’ny Febroary 1971 ka niafara tamin’ny fisamborana azy ny Talata 1 Jona 1971, dia nanaraka avy eo ny namany akaiky dia akaiky, Pierre BORA, direktera ny Sécurité, sy NDRIVA Lucien, depiote. Androtrio Talata io ihany koa no nampahafantaran’ny governemanta malagasy ny ambasadaoro amerikanina Marshall fa tsy ekeny intsony ny maha-ambasadaoro azy (persona non grata) ka dia tsy maintsy nandeha nody izy sy mpiara-miasa taminy sasany ny Alahady faha- 6 Jona 1971, DIMY andro avy eo izany.

      Toy izao no tatitra nataon’i Marshall momba izany tamina tapatapak’ahitra tamin’ny ADST (Association for Diplomatic Studies and Training) tamin’ny 1998 :
      “No Good Deed – Cattle, the French, and Getting PNG’ed from Madagascar”
      http://adst.org/2015/03/no-good-deed-cattle-the-french-and-getting-pnged-from-madagascar/

      “I was visiting a non-resident diplomat who was at the Hilton Hotel and we were talking about what had appeared in the paper that day and the day before, and that was that A FOREIGN POWER WAS TRYING TO INCITE A CHANGE IN GOVERNMENT. I said I’d already called several of the other ambassadors and we were trying to get the government to say what they were talking about because otherwise we were all accused.
      “We know the GERMANS were giving the Socialists money. [...] While I was talking to him, I got a call from my secretary saying the FOREIGN MINISTER wanted to see me RIGHT AWAY . So I trotted around and saw him, a man by the name of Jacques Mantasara [RABEMANANJARA].[...]

      He said, « There’s some evidence of people in your embassy who have been ACTING AGAINST THE GOVERNMENT . And the President has been shown evidence of this. » [...]
      And he said, « I’m afraid you must go IMMEDIATELY. » [...]
      Word came back that afternoon for me, giving me FIVE DAYS . The next morning, he called me back to the Ministry and simply got out the printed diplomatic list of all the embassies, opened to the U.S. embassy page, and there were little ticks beside five names.

      He said, « These people also have to go. You haven’t done anything wrong, except that you’re the captain of the ship and you have to go and these people also have to go. »

      So anyway, I went back, packed up and left [...]

  • 14 avril à 12:36 | atavisme premium (#9437)

    Comment faire, quand le coeur du pouvoir politique mais aussi administratif et militaire ,est dans une telle logique d’autodestruction sous couvert d’acharnement stupide pour s’accaparer a tous prix l’argent de l’état et du pays en son entier .
    La caste dirigeante est devenue complètement autonome et plus rien ne compte que l’argent .
    En tenant les rouages de tous les pouvoirs et surtout militaires il n’ont plus peur de personne en ce beau pays du soit disant fihavanna .
    Quel sera la prochaine étape la séquestration de tous les opposants ,les meurtres sur ordres du pouvoir ,la liste des atrocités a commettre est encore longue .
    Seul l’andafy peut par coercition peut les arrêter mais encore faut -il que la majorité Gasy le veuille et au moins ne tombe pas dans le piège du nationalisme imbécile qui veux que tous ce qui vient des Vazahas est mauvais pour eux .
    Car beaucoup en secret ,malgré tout,espère encore le retour de l’ex ou sous une autre forme des forces extérieur qui mettrait au pas cette armée de criminels .
    L’équation n’est pas simple car l’opinion est solidement tenu par les médias aux ordres des différentes tendances qui s’arrogent le pouvoir .
    En l’occurrence ,aujourd’hui la CI n’interviendra pas sans une grande catastrophe ou de massacres perpétués par le pouvoir .

  • 14 avril à 13:19 | TSIKOZA (#7624)

    Avec seulement une personne interpellée, on ne peut pas affirmer que la lutte contre la corruption à Madagascar bas son plein. A noter que sur l’affaire Razaimamonjy Claudine, les allégations des Maires suspendus sont claire et appuyées par des preuves tangible. Pourquoi ne pas arrêter directement les gens qui figurent dans les pièces exhibées par ces Maires ? Je ne blâme pas l’effort du Bianco mais l’allure ou va les choses qui me met dans le doute. Le sénateur ANDRIAMANDAVY par exemple , pour ce fait flagrant, où est sont mandat d’arrêt à exécution différée ? Dame Razaimamonjy où est son extradition ? Bekassy aussi est pareille ? Un procès qui n’arrive pas jusqu’au bout est comme un document vite pire qu’une décision de justice non exécutée. Pour l’évasion organisée de la fameuse Dame, malgré l’existence de deux interdictions de sortir où en sommes nous maintenant ? Depuis l’exécutif, l’hopital HJRA et le PAF etc...... à ramasser dans un même sac !

  • 14 avril à 13:19 | TSIKOZA (#7624)

    document vide. excusez-moi !

  • 14 avril à 14:24 | kozobe (#7754)

    Personnellement, et n’en déplaise aux « nationalistes/souverainistes » autoproclamés, et de salon de surcroît, je trouve que cette « ingérence » des représentants de nos « partenaires/bailleurs » , exclusivement des pays ccidenteaux par dessus le marché (désolé pour ceux qui trouveraient que cette remarque est déplacée, mais je n’ai pas m’en empêcher) et autres organismes internationaux accrédités à Madagascar, est une initiative pertinente, à encourager, voire à renforcer. Les détenteurs réels du pouvoir, et leurs smalas respectives, ne comprenant que le « langage » de la force, dans sa forme la plus primaire, la plus bestiale (atavique diraient certains), il faudrait que l’équilibre (des forces), se déplace en leur défaveur. Cette donne nouvelle permettra à ceux qui ont vraiment la volonté de contribuer à l’assainement des pratiques politico-mafieuses de ce pays à s’henhardir progressivement et de manière inéluctable. Et pour cela, il est impératif que tous nos « bailleurs » exercent toujours plus de pression sur nos « dirigeants ».

    • 14 avril à 15:30 | tsimahafotsy (#6734) répond à kozobe

      Je plussoie votre contribution Kozobe.
      Que les Occidentaux et les Orientaux mettent la pression, nous ne pouvons que que nous en féliciter ! Pas de fierté mal placée !
      Merci les Suisses, les Allemands, les norvégiens, les anglais, les japonais, les américains.
      Vous mettez du baume au cœur des patriotes et des amoureux de Madagascar !

    • 14 avril à 19:09 | kozobe (#7754) répond à kozobe

      Bonsoir Tsimahafotsy,
      C’est un peu du beaume au cœur aussi de savoir qu’un compatriote, dont on partage souvent les prises de position, abonde dans le même sens que soi, concernant un sujet hautement primordial pour le devenir de ce pays, et surtout son peuple dans sa globalité.
      Hélas, mille fois hélas, avec tout ce qu’on m’a inculqué comme valeur morale, le sens de la fierté et de l’honneur, de la dignité (la« face »dirait les chinois, qu’il ne faudrait jamais perdre sous peine de damnation et honte éternelles), j’en suis venu à accepter l’idée que des « vahiny » doivent s’ingérer dans nos affaires internes, pour faire évoluer la situation de catastrophe généralisée que connait notre pauvre pays. Ce n’est pas évident à accepter, loin s’en faut. Mais au stade où l’on en est... Une image pour traduire cela dans ma région où le rapport à la mer est omniprésente : « Raporapon’ny hegnin’ny dobo an-drano, vôrin-drano hiavignana » ; que l’on pourrait traduire par : « l’instinct de conservation qui anime le naufragé, l’amène jusqu’à essayer de s’accrocher aux écume des vagues ». Tant qu’il y a de l’espoir...
      Bon début de soirée à vous.

  • 14 avril à 15:09 | Ibalitakely (#9342)

    Aza misy gaga raha sendra misy mandeha indray ny resaka ohatra fa hoe tsy i Razaimamonjy Claudine no lasa any nosy Maorisy fa ny mpahandro sakafony. Nanomboka ny 2009 mantsy dia lainga hatrany no eritreretin’ny mpitondra amafana lainga.
    -  Raha notsaraina ny olona iray ohatra ihany ka nahazo MD ka narary na namody narary moa ve ny tribonaly nitsara azy tokony : - na namoaka an-taratasy alàlana ho ambulance no nitondra azy mankany amin’ny hôpitaly iray. – na ny lehiben’ny fonja mampiantso ny dokoteran’ny fonja izaha & anaiky ny andehanan’ilay « MD/marary » ambulance & ho entina any @ hôpitaly iray voatondra mazava tsara fa tsy mandeha fiaran’ny fonja [voiture pénitencière] toy izay nahazo MD rehetra.
    -  Ilay garde pénitencier nanaraka ilay « MD/marary » ve : - sady ara-dalàna tokoa ny ordre de mission azony & izany garde pénitencier izany koa ve efa manana visa & passeport ara-dalàny efa vonona. – mitondra basy ve io garde pénitencier io nanantateraka ny asany any ivelany any sa tana-polo ka rehefa tonga any dia lasa Koto na Bozy faniraka [ mandehana ividiano sigara aho ; itadiavo crédit aho sns].
    -  Izany IST izany ve indrindra @ izao NTIC izao tsy 01 segondra dia tonga any @ izay mila & ilaina azy rehetra, raha roa na telo andro mialoha ny nilatsahan’izany IST izany ka mbola hafaka nitsaoka any ivelany ihany. Tsy lazaina eto intsony fa efa IST roa no an’ilay olona ka ny voalohany efa t@ 2016 & mbola tsy nofafana. Dia tsy kôpy hono ny PAF [police des frontières Ivato] rey olona !!! Efa manomboka manambara ny heviny ny CI izao ka asa izay mba ho lazain’ny PRM a & PM sa ho silence radio tanteraka ???

    • 14 avril à 16:07 | Ibalitakely (#9342) répond à Ibalitakely

      Efa « voa » ve ny PAF tamin’ny rahara Bekasy izay nahazo IST nefa mbola tafavoaka dia izao indray manadio tena hatrany. Ny lava tànana dia lava tànana eny ihany na ho tapatapahana in-jato aza.

  • 14 avril à 15:14 | punchline (#9673)

    cette ingérence est plus que salutaire, mais elle est sélective, donc on est un peu resté sur nos faim

    les fruits des détournements divers (or, devises, fraudes fiscales, produits prohibés, espèces protégés...) et j’en passe et des meilleurs sont :

    - 1)les faits des bi-nationaux ou multinationaux, ou certains étrangers (pas tous , les etrangers sont d’ailleurs nombreux à être prets à nous aider)
    - 2)le BIANCO a des dossiers sur certains d’entre eux
    - 3)les argents blanchis sont dans des paradis fiscaux
    - 4)seuls les etats unis et la france , ont la possibilité d’agir sur ces singuliers paradis

    insister sur claudine c’est bien, s’obstiner sur les autres Malgaches, karanas, chinois, qui pratiquent les évasions fiscales c’est encore mieux

  • 14 avril à 16:21 | nash87 (#9578)

    En tunisie nous avions Leila Trabelsi, Vous avez Claudine.
    C’est le genre d’événement à faire bouger les masses. Je me demande comment cette histoire va évoluer à Mada

  • 14 avril à 18:05 | Gérard (#7761)

    mandat d’arrêt international, interpol, extradition, tout est possible à condition de le vouloir....

    mais bien évidemment, à l’exception du bianco et d’un improbable SMM qui semble sortir d’un long coma, la volonté est d’abord d’enfumer tout le monde, à commencer par ces fameux bailleurs...

    il deviendra tout de même de plus en plus difficile aux prestidigitateurs qui nous gouvernent de réussir leurs tours de passe passe sans laisser apparaitre quelques unes de leurs ficelles

    courage...

  • 14 avril à 20:12 | dirk_cab (#6503)

    Claudine est revenue ?

    Et qui ose nier l’efficacité de la Police de l’Air et des Frontières ?

    Le pays peut dormir sur ses deux z’oreilles...

    12h00 - FAUX ET USAGE DE FAUX : 4 individus, deux femmes et deux hommes, ont été placés sous mandat de dépôt le 13 avril, à Antanimora, pour faux et usage de faux. Les deux femmes voulaient partir pour l’île Maurice. Mais après investigation, les agents de police ont constaté qu’elles ont présenté de faux documents administratifs pour l’obtention d’un passeport. Au final, ces deux femmes voulaient partir pour le Koweït et non à l’île Maurice. Les deux hommes, quant à eux, fournissaient les faux documents et se font payer par deux fois, c’est à dire 800 000 ariary par document de la part des deux femmes et 3 millions d’ariary par personne envoyée de la part de l’agence de recrutement au Koweït.

  • 17 avril à 13:51 | jean (#9888)

    On devrait remettre une médaille a Mme Claudine pour son action dans la lutte contre la corruption.
    Ses actions ont le mérite de faire sortir du bois les corrompus et corrupteurs
    Les Charles Andriamiseza et Odette Balisama Razafintsoa et consorts se sont complètement décrédibilisés et ont opté pour le parti de la corruption.
    Ils oublient que les temps changent, le BIANCO et le SMM se réveillent. Une nouvelle puissance est née ... INTERNET :lol : .
    La force des 200 000 internautes Malgaches peut enfin stopper les voleurs de tous bords qui nos gouvernent
    Il faut pourrir internet de blog,forum,mail,(c’est facile et gratuit) dénoncer nommément les individus et non les institutions irréprochables par essence.

    Ceci permettra peut étre une révolution douce et non une agitation par les bas fonds entrainés par des promesses de pillages, pillages qu ne coutent rien a ceux qui s’emparent du pouvoir

    La démocratie passera par l’internetocratie

    La communauté internationale reste figée sur son ridicule devoir de non ingérence, ce que savent tous ces voleurs. Elle ne fera que fermer les robinets des aides pour faire souffrir une fois de plus le peuple et ceci jusqu’a l’émeute quelle déplorera ... comme d’habitude.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 267