Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 6 décembre 2016
Antananarivo | 23h02
 

Infrastructure

Fianarantsoa - Ambohimahasoa

Lancement des travaux de réhabilitation

jeudi 4 août | Bill

Enfin ! Après plusieurs mois voire plus d’un an, le calvaire des usagers de la RN7 qui joint Antananarivo à Toliara en passant par Fianarantsoa ne sera plus qu’un mauvais souvenir. La portion la plus difficile entre Ambohimahasoa et Fianarantsoa est en cours de réhabilitation et c’est le président de la République, Rajaonarimampianina qui a fait le déplacement pour lancer les travaux confiés à l’entreprise Colas. Il s’agit d’une portion de route longue de 56km dont une partie, soit 25km entre Ambohimahasoa-Tsarafidy, selon la technique du béton enrobé ; quant à celle qui sépare Tsarafidy et Iboaka, aux portes de Fianarantsoa, elle sera bitumée. « Nous sommes conscients des difficultés endurées, a fait savoir le Chef de l’état, mais il fallait négocier le financement nécessaire auprès de l’Union Européenne, pour la portion Ambohimahasoa-Tsarafidy, et auquel s’ajoutent les fonds propres de l’Etat destinés au bitumage de la route entre Tsarafidy et Iboaka, d’un montant de 12 milliards d’ariary ». Les travaux dureront cinq (5) mois.

15 commentaires

Vos commentaires

  • 4 août à 13:57 | sanois (#8546)

    Un amplatre sur une jambe de bois

    • 4 août à 20:40 | Bena (#494) répond à sanois

      il vient pour lancer les travaux. il sera là au milieu et il viendra encore pour inaugurer. c’est un vrai con-ptable. d’une pierre 3 coups.

  • 4 août à 14:40 | olivier (#7062)

    « selon la technique du béton enrobé »

    Le journaliste connait il la différence entre goudron et Beton ?

    Sa direction l’aurait elle privé d’un accès à google pour vérifier ses approximations ?

    El Nino est dans la place ?

     :)

    • 4 août à 15:56 | Ibalitakely (#9342) répond à olivier

      Suis pas spécialiste en BTP mais d’après ce que l’on a dit un soir sur une stat°TV privée pour que cette port° de route soit robuste en y met d’abord du béton que l’on enrobe de goudron ensuite. Any ka tsy izany va ???

  • 4 août à 16:16 | olivier (#7062)

    Jusqu’a présent..et sauf erreur de ma part..

    Colas n’a appliqué que de l’enrobé...

    bitumineux...

    après on verra`...

    rendez vous dans 10 ans pour constater...

    • 4 août à 19:41 | Dadabe (#9116) répond à olivier

      Bonsoir Olivier,
      Vous me semblez très actif ces derniers temps... Bien très bien (n’en perdez pas votre humour pour autant !).
      Bref, bitumée, asphaltée, cimentée ou même pavée, je m’en contrefiche dès lors qu’on peut rouler sans briser ses essieux, suspensions, amortisseurs, pneus etc, etc... Les trente derniers kilomètres avant Fianarantsoa étaient devenus un enfer routier (que les « penseurs »de Tana prennent une carte de leur pays, c’est bien indiqué, Fianarantsoa). Et il reste du boulot, un peu plus au nord, entre Antsirabe et Ambositra ! C’est là que j’ai découvert les plus beaux nids de dinosaures de la planète voici quelques mois (les nids d’autruche sont une plaisanterie, à côté de cela...).
      Bref, enfin une bonne nouvelle dans cet océan de mauvaises !!!! Et cela durera ce que cela durera, peu importe. On pourra rouler un peu...
      PS - Au temps de la colonie (aïe, encore un gros mot !), il y avait des cantonniers. Chacun s’occupait sans grands moyens de son canton (quelques kilomètres de chaussée) et, bizarrement, c’était d’une rare efficacité ! Bien entendu que la circulation était moins dense et que les poids lourds n’étaient pas les mastodontes d’aujourd’hui. Mais, tout de même... Entretenir, au jour le jour, est assez efficace (un mot, celui d’entretien, qui ne semble pas faire partie du vocabulaire malgache).

  • 4 août à 16:54 | atavisme premium (#9437)

    Bien sur ,aprés 55 ans sans travaux lourds ce fut une surprise de s’apercevoir que cette route en avait besoin.
    Après s’être rendu compte de l’état de délabrement avancé de la chaussée ,il a fallut attendre le pognon des européens ,car c’est écrit quelques part que l’état Malagasy ne peut pas prévoir de réparer ses routes tout seul .
    Meme le bon Dieu ,s’il existe, doit être patient ,très patient !!!

    • 4 août à 21:20 | Jipo (#4988) répond à atavisme premium

      Tout simplement parce qu’ ils sont habitués à « entretenir » des pistes,,& puis « l’ entretien » encore une idéologie importée / les zétranzés, mais ces vazahas ils savent plus quoi inventer !

    • 5 août à 09:39 | vatomena (#7547) répond à atavisme premium

      NB :il y a de l’argent français dans chaque intervention du Fonds européen

  • 4 août à 23:26 | walesa (#5863)

    Quelqu’un pourra me dire, que se passe-t-il avec la refection de la RN9 entre Tulear et Analamisampy ? Tout le monde a parlé de cette portion de la route, qui va etre goudronné. Et maintenant silence ! On savait meme les details de son financement, qui devrait se faire au meme temps, que le pont de Befandriana Sud, mais un peu plus long temps car jusqu’au 2018 si je ne me trompe pas... Qu’on est-t-il avec ce projet aujourd’hui ...?!

  • 5 août à 08:55 | olivier (#7062)

    @ Dadabe

    Vous avez raison je chipote...

    Mon côté râleur typiquement français...
     :)

    Cette RN7 je la connais bien, et j’ai côtoyé du temps de Ra8 des contrôleurs de l’UE chargés de faire respecter le cahier des charges associé lors de sa réhabilitation..

    On va dire que je ne suis jamais content, mais si cette route s’est dégradée aussi vite, c’est qu’elle était trop « fine » ( mais pas que)..
    Devinez pourquoi..?
    Et oui à l’époque, il fallait aussi que certains se sucrent au passage...
    Pas mal d’autres RN ont été bâclées ou non terminées pour les mêmes raisons...il s’agirait de ne pas l’oublier trop vite...

    L’histoire du verre à moitié vide ou à moitié plein me direz vous..

    Pour le cartonnage, vous avez parfaitement raison..

    Je vous invite également à découvrir la « pittoresque » route Moramanga-Ambatondrazaka..
    Littéralement détruite par des nuées de camions bennes de KRAOMA..et je pèse mes mots..

    KRAOMA paye t elle une quelconque contre-partie ?..
    LOL

    Il est évident que le régime actuel mise sur la CHINE pour commencer à montrer quelques réalisations avant l’élection de 2018..

    La grosse différence entre une route SOGEA/UE et une route faite par les Chinois :

    les chinois débarquent avec leurs ouvriers, leurs engins, leurs gamelles et leurs paires de tongues...

    Ca va jazzer ..

     :)

  • 5 août à 09:34 | Dadabe (#9116)

    Bonjour Olivier,
    Chipotez, chipotez... C’est un plaisir !
    Je me souviens (voici 23 ans environ) de la réfection de la RN7 dans la longue vallée menant à Manandona, lorsqu’on vient d’Antsirabe. C’était effectivement des Chinois qui étaient à l’œuvre, avec peu de matériel lourd mais beaucoup de bras, à la chinoise quoi. Et cela a duré un bon moment ! Mais c’est aussi là que sont apparus depuis quelques mois les fameux nids de dinosaures !
    Je me souviens aussi, à Ambositra, d’assister (indiscrètement) dans une salle de restaurant à la conversation un peu virile entre un chef de travaux (français et travaillant pour Colas si je ne ne m’abuse) et deux représentants de la Banque mondiale venus vérifier l’avancement des travaux. Il était question du prix du gravillon (avant le macadam, je suppose). Un Karana du coin vendait son gravillon par bennes entières mais... mouillé ! Et cela faisait quelques tonnes d’eau payées très cher. J’en étais mort de rire, car le chef de travaux affirmait qu’il passait déjà son temps à calculer la consommation de ses camion (le fuel s’évaporait la nuit des réservoirs...) et qu’il ne se voyait pas en plus mettre son gravillon à sécher avant de le re-peser et de le payer. Et il avait ajouté que « chacun doit vivre, non ? Et vous, ça revient à combien vos nuits d’hôtel, vos 4x4 et vos avions en première classe ? ». Ambiance... Ces travaux concernaient la réfection d’une large portion de la RN7, dans la montagne entre Ivato (Ivato d’Ambositra !) et Ambohimahazo. Sous RA8, avec la venue de la fibre optique qui remontait depuis Tulear, ces portions de route ont été refaites. Depuis, rien...
    PS - Naturellement, les criquets de Tana ignorent tout cela. Et l’Île est immense. Et eux ne voient que leurs petits intérêts dans la grande poubelle. De gros nuls, quoi, qui ont une chance infinie d’avoir un peuple paisible et d’une rare patience...

    • 5 août à 09:49 | vatomena (#7547) répond à Dadabe

      C’est un tort des malgaches de ne jamais témoigner .Yeux cousus ,bouches cousues . Merci les vazahas pour leur franc parler . Merci dadabe .

    • 5 août à 10:09 | Dadabe (#9116) répond à Dadabe

      Bonjour Vatomena,
      Merci. Mais, s’agissant de Madagascar, il revient aux Malgaches d’ouvrir les yeux et de parler (à titre personnel je le fais au nom de mes enfants malgaches). De telle sorte que les Français pourront ainsi s’occuper de la France, et les Inuits du Pôle Nord (à tout le moins de l’Alaska).
      Cela dit, je prends la route (environ 250 km en vue, soit trois heures en étant raisonnable et non 12 heures comme à Mada) et je rejoins la Normandie où arriveront ce soir mes amis d’Avignon. Mais, rassurez-vous, l’ADSL existe aussi en Normandie !
      Bon week-end à vous et les autres amis du forum.
      PS - Le sujet du jour est « passionnant »... Je crois que je ne vais rien manquer (sinon quelques belles idioties, comme à l’accoutumée). Enfin, je vois que la campagne de lutte anti-acridienne a pris fin. Ah bon ? Il me semblait qu’il y avait encore pas mal de gros criquets voraces à Tana...

  • 5 août à 10:29 | olivier (#7062)

    Re Dadabe

    Des anecdotes sur les multiples détournements « pittoresques », j’en ai entendu et vu pas mal..

    Que ce soit au niveau étatique, au niveau communal ou au niveau des chantiers…

    Je me souviens par exemple de la réfection d’un pont, dont l’accès avait été interdit aux poids lourds dépassant un certaine charge..

    BC avait donc mis un panneau et un portique pour empêcher le passage des gros porteurs…

    Figurez vous que les commerçants chinois se sont mobilisés pour démonter le portique la nuit, et continuer de faire passer leurs « semi » au mépris des règles de sécurité…
    Autant dire au mépris de l’intérêt général...

    De l’autre côté du pont, les camions de Sogea s’arrêtaient …le jour…pour s’adonner à « l’évaporation fortuite du gasoil… »…comprendre : vendre le gasoil au marché noir, au bord de la route…

    Tant qu’il y aura toujours une bonne raison, une bonne excuse, pour justifier l’injustifiable…il ne faut pas s’étonner que les résultats soient à la hauteur du comportement général…

    NULS

    Aussi il est plus confortable de rejeter la fôte ( ou nylafôty) sur d’autres pour continuer de survivre au milieu du grand n’importe quoi…

    Ici, un Casandre est un véritable visionnaire !…Il a les statistiques de son côté !

    LOL

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 140