Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 24 juillet 2017
Antananarivo | 21h17
 

Société

Le Premier ministre Roger Kolo dans le Sud

Lancement de « l’opération coup d’arrêt »

mardi 10 juin 2014
JPEG - 61 ko

On ne sait plus quand est-ce que l’opération coup d’arrêt a commencé depuis le temps qu’on en parle et depuis que les habitants d’Andranondambo ont fui leur village. Des éléments des forces de l’ordre ont déjà été envoyés pour sévir contre les dahalo ; les habitants du village d’Ambatotsivala et ceux de Besakoa en savent quelque chose pour ce qui est des comportements de ces éléments des forces de l’ordre. En tout cas, le Premier ministre était à Toliara ce samedi 7 juin 2014, dans le Sud.

« Je suis ici pour donner le feu vert au coup d’arrêt mené par les forces de l’ordre dans cette partie sud du pays ». C’est en ces termes que le Premier ministre chef du gouvernement, le Dr Kolo Roger s’est exprimé devant la population de Toliara, samedi dernier dans le quartier de Tsimenatse, en plein centre ville. Selon ses dires, ce coup d’arrêt est une opération qui vient d’être lancée sur l’initiative du Président de la République, avec le gouvernement, l’Assemblée Nationale et en collaboration avec les autorités locales pour montrer qu’il faut mettre fin aux problèmes d’insécurité et trouver ensemble des solutions.

JPEG - 65.2 ko

Par la même occasion, une donation de seize 4x4 à la Circonscription de la Gendarmerie de Toliara a été faite pour aider les forces de l’ordre à mener à bien leurs missions. Selon le colonel Ramananjatovo Alphonse, commandant de ladite Circonscription, la répartition se fait comme suit : 6 pour la Région Atsimo-Andrefana, 1 pour Sakaraha, 3 pour la Région Anosy, 3 pour la Région Androy et 3 autres pour la Région Menabe. Il a fait savoir qu’avec les matériels et les équipements qu’ils possèdent actuellement, les résultats devront être meilleurs.

Au cours d’un entretien avec la presse, le locataire de Mahazoarivo, le Dr Kolo Roger a précisé que la première phase de « l’opération coup d’arrêt" durera un mois et mobilisera un peu moins de 1000 éléments des forces de l’ordre.

JPEG - 90.3 ko

Le colonel Ramananjatovo Alphonse s’est gardé de livrer des détails sur l’opération coup d’arrêt proprement dite. « Il y a des stratégies militaires que l’on ne peut divulguer. Nous avons des pistes et nous comptons bien arrêter les auteurs de l’insécurité grandissante dans le sud du pays ».

Le Premier Ministre a par ailleurs lancé un appel à ceux qui sont impliqués dans les vols de bovidés. « Ce ne sont pas des agissements pareils qui vous permettront de sortir de la pauvreté ». Le pouvoir actuel a-t-il poursuivi travaille d’arrache-pied pour lutter contre ce fléau de la pauvreté. Il a réiétéré que la lutte contre l’insécurité et contre la pauvreté constituent des points essentiels dans la politique générale de l’État.

Les députés associés à l’opération

Pour sa part, Jean Max Rakotomamonjy, Président de l’Assemblée Nationale a mis en exergue dans son allocution, la collaboration étroite entre le pouvoir exécutif et le pouvoir législatif pour rétablir la sécurité dans le pays. Ce qui a été corroboré par les nombreux députés qui étaient sur place. Pour le questeur de l’Assemblée Nationale Siteny Randrianasoloniaiko, les députés ont un rôle important à jouer et il leur appartient de faire un suivi des actions effectuées par les forces de l’ordre. Les parlementaires sont également d’une grande utilité, puisqu’ils sont bien placés pour connaitre les districts qu’ils représentent. Le député de Madagascar élu à Toliara II Helson Brisson Erafa a souligné que leur présence à cette cérémonie de lancement de l’opération coup d’arrêt témoigne de la solidarité entre l’Assemblée Nationale et le Gouvernement.

Outre le lancement de l’opération coup d’arrêt, une autre cérémonie s’est tenue sur la même place : celle de la remise officielle par le Président de l’Assemblée Nationale Jean Max Rakotomamonjy de l’écharpe tricolore, le fameux « samboady » aux députés élus dans les districts de l’ex-province de Toliara et de l’ex-province de Fianarantsoa.

JPEG - 55 ko

Des membres du gouvernement se sont également déplacés à Toliara dont le général de division Paza Didier Gérard, secrétaire d’État auprès du Ministère de la Défense Nationale chargé de la Gendarmerie, le contrôleur général de police Blaise Richard Randimbisoa, ministre de la Sécurité Publique, Cyrille Mahaforona Reboza, ministre de la Communication et des Relations avec les Institutions, mais aussi Fienena Richard, ministre de l’Energie ainsi que Jean de Dieu Maharante, ministre de la Fonction Publique et des Lois Sociales.

La rencontre avec la population de Toliara a également été marquée par des animations avec divers artistes comme Bakom le rasta, Tsiliva, Mamy Gotso et autres.

57 commentaires

Vos commentaires

  • 10 juin 2014 à 08:41 | harmelle (#5862)

    Opération militaire d’envergure a Madagascar :
    « La rencontre avec la population de Toliara a également été marquée par des animations avec divers artistes comme Bakom le rasta, Tsiliva, Mamy Gotso et autres. »

    • 10 juin 2014 à 16:24 | Isandra (#7070) répond à harmelle

      On dirait qu’il y aura des élections,...on a reproché Andry aime le Bling,...bling,...mais là c’est pire, dans la mesure où on fait la fête,...zava-bita,...

    • 10 juin 2014 à 17:09 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      On fait la fête sans Zava-bita,...aucune réalisation,...

    • 11 juin 2014 à 15:50 | Bena (#2721) répond à Isandra

      attention, ces gars là sont en élection : communales et préparation du 2e mandat ! ils vont tout faire pour imposer le hvm, qui finira pas imploser.

    • 11 juin 2014 à 22:41 | ndramananga (#8412) répond à Isandra

      misy dia misy tokoa ny zava-bita ohatra :
      - PM KOLO Roger
      - prsésident assemblée JEAN Max

      ka nahoana moa no tsy handihy ?sady io koa ange efa fomba fiady efa ela rehefa misy krizy, dia ataon’ny mpitondra izay hanadinoany ny vahoaka ny tena zava-misy amin’ny fomba maro samihafa, anisan’izany ny fety tsy tonga volana, tsy manam-potorany.

  • 10 juin 2014 à 08:48 | I MATORIANDRO (#6033)

    Maninona eto ravorontsiloza ?
    Mialokaloka eto aho tompoko o !

    Voalavo latsaka am-bovo, ny herim-po hitsambikina betsaka fa ny hoza-body efa tsy maharaka intsony !

    Samia velon’aina !

  • 10 juin 2014 à 08:50 | manga (#6995)

    Il est temps de mettre un peu d’ordre dans cette région mais à long terme de préférence. Le gouvernement n’arrivera jamais à éradiquer une telle pratique aussi traditionnelle que mafieuse en un si peu de temps qui necessite à tout prix une mesure spécifique qu’exceptionnelle de la part du ministère de tutelle (la Gendarmerie Nationale). Les manipulations ont dépassé les limites et ignares sont ceux qui pensent qu’il ne s’agit ici que d’une affaire de la région du sud : le Général PAZA, sans l’accord des instances politiques, devrait avoir libre recours quitte à fusiller le Président si implication s’avère.

    • 10 juin 2014 à 16:48 | Isandra (#7070) répond à manga

      C’est pour ça que j’ai dit, il fallait créer une institution indépendante composée de magistrats,...des éducateurs,...des armées,...douaniers, laquelle aura de pouvoir très large pour intervenir...,pour lutter contre ce fléau,...

      Ce genre d’opération pourrait l’arrêter momentanément,...mais ne l’éradiquera pas totalement, comme tant d’opérations qu’on avait réalisé auparavant...,dans six mois, ils reviennent, et ainsi de suite,...Il nous fallait un système permanent qui sert à la fois de la prévention et de l’éradication,...

  • 10 juin 2014 à 09:01 | Eloim (#8244)

    Cette opération coup d’arrêt suscite beaucoup d’encres. Le phénomène dahalo existait déjà fort bien longtemps. Pourquoi traîner avec des parades de discours et spectacles avant de commencer une telle opération qui a été classée STRATEGIQUE et une priorité parmi toutes les priorités du commun des mortels ? Nous avons déjà parlé ici une solution pour éradiquer ou du moins pour pérenniser la sécurité dans ces zones dites cibles des actes de banditismes de grand chemin comme ce phénomène dahalo ; qu’il s’agit d’installer un « CAMP MILITAIRE »dans ces zones là, dont des élites de combats y vont participer à la traque de ces malfaiteurs. De plus il nous faut bien coordonner les synergies dont on voit la participation du système tripartite FJC (Force - Justice - Collectivité Territoriale). Quoi qu’il en soit, tout projet tombe à l’eau comme ce qu’on a vécu au paravent tant que le système de lutte contre la CORRUPTION n’est pas mis en place et a son rôle prépondérant dans tous les systèmes institutionnels existant. Quid maintenant de débarrasser des solutions ponctuelles et superficielles comme ce qu’on a procédé avant. Plus de spectacles mais tout de suite on s’adonne à l’action et on doit rapper fort. Sinon, tout est « VANITE ».

    • 10 juin 2014 à 09:49 | manga (#6995) répond à Eloim

      Cette initiative est une lame à double tranchant mon cher Eloïm : Eradiquer cette pratique équivaut à chasser tout ces corrompus qui gangrènent le pays. L’implantation d’une caserne n’a jamais été et ne sera jamais une solution sur la forme qu’en son fond. De même, une force d’intervention, de par sa définition, ne permet pas à ses éléments de cotoyer le civil d’ailleurs, la cible est la seule devise et l’obligation de résultat rime avec : il n’y aura pas d’état d’âme quelque soit les éventuelles repercussions. Si vous doutez de l’efficacité de ce plan, vous tournez systématiquement au tour du pot sans savoir le contenu : le cercle vicieux.

    • 10 juin 2014 à 10:36 | Eloim (#8244) répond à manga

      A l’instant même, un ami m’a téléphoné en réplique de mes post ci-dessus que le Général PAZA en a déjà parlé de ce projet d’installation des camps d’élites dans ces zones là, mais il attend encore l’aval du PRM. Je ne vais pas entraîner tout le monde dans la polémique concernant cette lutte contre les dahalo dans le sud de l’île, mais il nous faut nous adonner le maximum pour frapper fort, car ceci pourrait engendrer d’autre forme de guerre comme tribale, etc ... Si je dis en haut que la lutte devra être menée avec celle de la corruption, parce que c’est plutôt dans le blanchiment des fiches des bovidés qu’on remarque fortement le poids des difficultés dans cette lutte, d’où cette histoire de col blanc, etc ... Il y a également cette notion de trafic d’armes qui récemment a fait couler beaucoup d’encre, car des éléments des force de l’ordre y ont été impliqués. Alors, c’est une tâche à la chaîne dont l’exécution se fera à échéance limitative et en rotation des agents spécialisés dont les administrateurs civils et territoriaux, les commandos, etc ... Ca c’est plus pragmatique et efficace à mon avis.

    • 10 juin 2014 à 10:51 | manga (#6995) répond à Eloim

      Non seulement vous avez effleuré l’émission de Onitiana REALY avec ce général mais vous avez raté un édito dans Midi Madagasikara où le budget a été reduit à moitié. A conclure que vous n’avez jamais mis les pieds dans le Sud où les Cdt de Brigade ne veulent jamais être mutés et s’offrent à des sous-table pour huiler le système ; rien pour y rester perpetuellement. Si le ministre concerné arrivera à les déplacer : ce sera déjà un très grand pas. Une chose à ne pas écarter : si les dahalo ont autant de privilège, c’est grâce à eux d’abord, le reste n’est que superficiel. Raison de plus qu’un nouveau camp ne tiendrait pas lieu d’être.

    • 10 juin 2014 à 11:27 | Eloim (#8244) répond à manga

      Je suis tellement étonné de votre point de vue ci-haut, peut être vous faites allusion à la règne du PM Beriziky qui a déclaré publiquement être impuissant face à l’organisation mafieuse de bois de rose. Non ! L’émission de Onitiana Realy avec Général Paza est toute récente, pourtant, j’ai déjà évoqué ici le contenu de tel projet, il y a 2 mois de cela, c’est-à-dire tout au début de cette histoire de pseudo-guerre civile. Selon vous, les ordres transmis au commandant de la ZP proviennent d’où et de QUI ? Est-ce qu’un « Petit Chef de Brigade » de ZP ose-t-il obtempérer les ordres et/ou les instructions venant du Commandant de la ZP et/ou du Secrétaire d’Etat à la ZP ? Cette chose là est vraiment inimaginable. Sinon, tout le monde sera trempé ? Superflu !

    • 10 juin 2014 à 11:58 | manga (#6995) répond à Eloim

      Je réitère encore votre méconnaissance de notre pays, du moins le Sud ainsi que ses pratiques. Je n’ai pas à m’immiscer de ce que contient votre poche mais traiter un commandant de brigade « d’une toute petite circonscription » d’un « miniscule » chef vous met vraiment dans l’obscurantisme total. Il n’a rien à foutre de son chef hierarchique qui va coudre par lui-même son museau. Et de deux, vous faites allusion de JOB que je n’ai même pas évoqué pour les motifs qui suivent, je cite : « l’impuissance de son gouvernement de prêter main forte à la DELINQUANCE GENERALISEE qui sévit toute la nation. » du Nord au Sud comme de l’Ouest à l’Est (Ne faites pas le BdR une exception svp...)
      Disons que vous l’avez proposé deux mois avant le général mais reconnaissez quand même qu’il est bien placé pour quelconque type de stratégie que tactique d’un plan pour l’appliquer sur le terrain.

    • 10 juin 2014 à 12:17 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à manga

      - « La Gendarmerie est une »FAMILLE« ,un peu spéciale ».
      Un « AMI » Gendarme m’avait dit,une fois,je fais des affectations mais le Gendarme affecté vient me voir avec une recommandation du Premier Minstre,gendarme aussi,que ==ce bonhomme== reste en place.Point barre !
      Ou d’autre cas :
      - "Un autre gendarme refuse de se déplacer parce qu’il a ses élevages de chèvres et cetera..
      =« LA GENDARMEMERIE EST UNE FAMILLE SPECIALE et LE FIHAVANANA PASSE PAR DESSUS LE SERVICE »=
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 10 juin 2014 à 12:37 | ramaso (#7441) répond à manga

      MANGA j´ai bien suivi cette emission de O.REALY avec ce GL PAZA qui a bien soutenu que pendant son regne au BIANCO rien ne s´est passe et que il n´y a pas eu de sortie de BDR,donc tous ces traffics qui sont interceptes au KENIA,SRI LANKA,SINGAPOUR sont sortis avec des documents officiels et signes par qui ?comme pour le cas des zebus voles en milliers par les DAHALOS et qui sont exportes sans probleme,pour arreter ce fleau,il faut s´attaquer a la CORRUPTION dans tous les niveaux,mais pas aller sur le terrain faire:L´OPERATION COUP D´ARRET,ca ne sert a rien,en ce moment un COLONEL est pris pour traffic d´armes,des soldats ont attaques et voles LES VAHOAKA !Mais oü allons nous ?

    • 10 juin 2014 à 12:59 | manga (#6995) répond à ramaso

      Merci RAMASO de m’avoir répondu sitôt. J’ai travaillé pendant une quinzaine d’années dans l’expertise d’assurances et en majeure partie avec la collaboration étroite du service maritime (douane, transit, affrêteur, chargeur, ...). Loin de là de se livrer à des éloges aux tenants du pouvoir et à qui que ce soit dans ce domaine. Mais une déduction me contraind de dégager la responsabilité de Monsieur PAZA en ce qui concerne les containers expédiés frauduleusement au Kenya du moins à Bangkok et je ne parle même pas de transbordement. Wait&See, on entend quand on regarde mais on écoute surtout le dérapage.

    • 10 juin 2014 à 13:08 | manga (#6995) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      sieur BABAZY,
      Le soi-disant victime d’une affectation avait bien su cacher la face en désignant ses chèvres qui ne font même pas l’objet de discussion que de convoitise. Ils sont mouillés jusqu’aux os et ils n’ont rien à perdre. De plus le Dina fait encore partie d’une des indemnités qu’ils perçoivent quelque soit la sentence. Ou est est ce que cela vous chante à ce que je vous propose le chapitre transfèrement ? : Ils n’ont rien à perdre.

    • 10 juin 2014 à 13:22 | manga (#6995) répond à ramaso

      Vous avez confondu le Bianco avec le Commandement de la Gendarmerie : deux institutions qui sont indépendantes l’une de l’autre. Mais il faut aussi retenir qu’inculpation il y a quand partie civile se manifeste d’une part mais aussi, la gendarmerie n’occupe que la fonction d’un OPJ (se limitant uniquement aux enquêtes préliminaires) et non d’une sentence d’un Juge ni l’accablement d’un Procureur

    • 10 juin 2014 à 14:32 | ramaso (#7441) répond à manga

      Donc je me suis trompe cher MANGA mais j´ai bien cru pendant l´invite du zoma que c´etait ce GL PAZA qui etait le patron du BIANCO,mais RICHARD RA8 etait le commandant de la GRIE NATIONALE,sinon j´ai jamais entendu parler de ce GL,merci MANGA pour la rectification que j´accepte avec plaisir,le forum c´est aussi donner aux autres des informations,merci.

    • 10 juin 2014 à 14:48 | manga (#6995) répond à ramaso

      Archi-faux mon cher : Faly RABETRANO n’est pas PAZA Didier affecté au Poste du Sécretariat Général d’Etat du Ministère de la défense.

    • 10 juin 2014 à 14:59 | Eloim (#8244) répond à manga

      Ainsi on se connait mal. Vous insistez sur le fait que je méconnais ce qui se passe ou du moins la partie Sud de Mada. Je connais mal votre fameux soi-disant Cmdt de Zp inamovible dans le sud. Sans me vanter, et quelque de ce forum me connaît que j’ai été de cette école d’officier d’Antsirabe dont notre classe d’âge était de 1982. Presque tous les Chefs de Corps que ce soit pendant la transition ou ceux qui sont nouvellement promus étaient de ma promo. Comme nous faisons partie de PS, nous pouvons nous exercer en dehors des cadres militaires voire même nous déposer notre dispo. Maintenant, on est civil, nous pouvons nous exprimer davantage, et émettre nos points de vue. Nous sommes dans un Etat de Droit. Personne ne peut se prétendre être au dessus de la loi. Un militaire devra se soumettre aux ordres de ses supérieurs hiérarchiques. Sinon, le monde à l’envers. Si vous optez pour cette inamovibilité de ce Chef de Brigade, c’est l’anarchie totale chez vous !

    • 10 juin 2014 à 15:17 | ramaso (#7441) répond à manga

      C´est vrai MANGA,je suis retourne a cet INVITE DU ZOMA,c´est FALY RABETRANO qui etait dans le BIANCO,toutes mes exuses pour ces fausses analyses que j´ai passees.

    • 10 juin 2014 à 15:27 | manga (#6995) répond à Eloim

      C’est ce que je suis entrain de vous confirmer et loin de là de vous dévoiler ce qu’est la classe 80-2, j’y suis passé et quitté pour un souci de santé bien cachée mais qui n’avait pas pu durer juste avant votre arrivée. Tout ce que vous avez relaté m’avait poussé, il y a quatre années de cela à proposer la fermeture cet établissement où feu Thomas SANKARA avait pu siéger à la magistrature suprême. Souvenez quand même que lors de votre intégration à cette école (si c’était le cas) l’ambiance n’est plus de mise par rapport à ce rêve que vous venez de relater. D’autant plus que Babazy vous a cautionné à titre de recoupement. Pourquoi insubordination il y a, la réponse est en vous mon cher Eloim, votre concours a été soutenu par quelqu’un moyennant nature ou autre, qu’importe.

    • 10 juin 2014 à 15:50 | manga (#6995) répond à ramaso

      Vous n’avez nullement à vous excuser mais j’aimerai toutefois et sans engager qui que ce soit à ce que la thèse sur ce site atteigne une proportion digne de ce nom.

  • 10 juin 2014 à 10:43 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    BBJT,

    Tout ce qu’on doit savoir sur ce genre de problème a été dit et scénarisé dans le film western « Le dernier face à face » /« FACIES A FACIES » avec GIAN MARIA VOLONTE et TOMAS MILIAN.
    L’histoire de la horde sauvage.

    • 10 juin 2014 à 10:56 | Jipo (#4988) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Out of Africa, les dieux sont tombés / la tete ...

    • 10 juin 2014 à 15:33 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à Jipo

      Le Dernier Face à face ou Il était une fois en Arizona (Faccia a faccia en version italienne, Cara a cara en version espagnole) est un western spaghetti écrit et réalisé par Sergio Sollima en 1967. Le film met en vedette Gian Maria Volontè et Tomás Milián sur une musique d’Ennio Morricone.
      Le professeur Brad Fletcher (Volontè), un enseignant de la Nouvelle-Angleterre, quitte son travail pour raisons de santé et voyage jusqu’au Texas. Après être arrivé dans l’ouest, il finit pris en otage par un hors-la-loi blessé, Solomon « Beauregard » Bennet (Milian). Fletcher l’aide à se soigner et tente de le convaincre qu’il a plus de valeur vivant que mort. Via cette « amitié », Fletcher prend goût à la vie de hors-la-loi. Au lieu de retourner à sa vie d’honnête homme, il décide de rejoindre les Bennet’s Raiders.

      Un professeur est pris en otage par un hors-la-loi. A son contact, il prend goût à la violence et se transforme en criminel sans pitié.
      Autant de termes laudatifs qui définissent à merveille ce très grand western ... Moins politique que psychologique.

  • 10 juin 2014 à 10:54 | Jipo (#4988)

    Remenabila !
    Un homme averti en vaut deux ...
    En general quand les Forces de l’ ordre ou type GIGN interviennent, c ’est dans le plus grand secret et silence , à l’ abri de tous regards ( pendant que tout le monde dort ) .
    Tout ce tintamarre, (en fanfare avec les musiciens du terroir ) ne peut que donner comme résultat :
    Eblouir les gogos
    Inviter les dahalo à se mettre au vert et changer de crèmerie, sans oublier d’ envoyer quelques représentants se joindre à la foule et y glaner quelques informations stratégiques.
    Ne pouvant qu’ inviter les dahalo à s’ équiper de la meme manière, avec GPS et lunettes infra rouge, pour surveiller ces nouveaux cowboys, qui déjà se la pétaient à pied .
    Qu ’est ce que ça serait si les dahalo avaient les mêmes moyens !
    Que feront ces nouveaux cowboys quand la saison du dahalo sera terminée : revendre les bons d’ essence ou chasser le cricket ?
    Un coup médiatique qui va certainement rassurer le bétail, qui va enfin pouvoir brouter en paix , sans oublier de faire grimper la cote du dahalo à la bourse ☻

    • 10 juin 2014 à 11:37 | manga (#6995) répond à Jipo

      Là mon cher, vous avez raté une épisode :
      Vahoaka = Dahalo : pas besoin d’envoyer un émissaire pour une quelconque mission d’infiltration.
      Toute personne ayant une tête est systématiquement un dahalo comme elle veut impérativement la fructifier. Et ses proches qui n’en ont même pas vont l’aider à exaucer ses voeux.
      Retenez bien cette expression et vous comprendrez encore plus : « Ie ro zivako fa tsy ny aombiny » : A quel point rend difficile la tâche des gouvernants.

    • 10 juin 2014 à 11:53 | Jipo (#4988) répond à manga

      Je trouve que tout ces courants d’ air médiatiques + qu’ inquiétants.
      Au lieu de jouer au chef d’ état, Mr Hery devrait travailler, gouverner un Pays n’ est pas un jeu, des promenades, et voyages tous azimuts, inaugurations par ci, distribution cadeaux par là ...
      Particulièrement quand on est économiste , que l’ on a laissé un héritage de 700 millions de passif, et que l’ on se comporte comme si de rien n’ était .
      J’ en suis plus qu’ inquiet .
      Hery ne rassure pas.
      Quant à son premier ministre, de profil et à « vue de nez » , il me fait penser à un certain loukoum , qui taquine magistralement les 13 % d’ avis favorable avec son air + que bète ( pour rester poli - tikement korrect ) & sa « vue basse » , un délit de belle gueule de benêt trisomique, que ses lunettes cachent péniblement, dont seule sa génitrice : a le secret .

    • 10 juin 2014 à 12:20 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Jipo

      - « Les infiltrations et les informations à la base sont les armes les plus efficaces » ;
      Comment faire quand le « DAHALO » est une sorte d’ « us-et-coutulme » des régions du SUD.
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 10 juin 2014 à 12:23 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      N’oubliez pas qu’il y a des commanditaires dans cette expansion de « DAHALO »,dans le SUD.
      - « Qu’ils soient étrangers ou nationaux,il faut les passer par les »ARMES"==sans jugement==.Point barre !
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 10 juin 2014 à 13:41 | manga (#6995) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Ils sont d’abord et à l’origine nationaux, ne traitons pas la plaie à la superficielle :crevons l’abcès.

    • 10 juin 2014 à 14:46 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      A vous lire, plutot qu’ écouter, autant se battre contre ses gènes, ce qui veut dire que c’ est un combat contre des fantômes, un leurre, ou Impossible.
      C ’est bien ce que je dis
      Obama , du moins les lobbyings ont trouvé les terroristes, Hery a trouvé les dahalo .
      Quant à passer les commanditaires / les armes :
      Des zétranzés, il en restera toujours, par contre dans vos gouvernements , il ne restera plus grand monde ...
      Que ce soit les zétranzés qui soudoient vos gouvernants ou le contraire on s’ en fou , éradiquez la misère et la corruption se résorbera d’ elle même , et cela ne commence pas à l’ étranger, mais bien : « devant votre porte » .
      A présent quand on connait les salaires des douanes, de la flicaille, et des bidasses, comparativement aux salaires aléatoires du reste de la population, va y avoir du taf , particulièrement que ces corporations sont manifestement payés à rien foutre, des parasites totalement inutiles .

  • 10 juin 2014 à 13:04 | dieg (#2041)

    Opération coup d’arrêt ou pas , cela ne change rien .

    Je vous dis que , quand le pays est gouverné ou pas , ça ne change rien non plus

    Crise ou pas crise c’est la même chose, je n’ai pas vu la différence .

    à quoi sert ces rigolo ?

    Tout ça ne fait que enfler la rivalité ethnique , ça finira par exploser un jour.
    Mada finira comme la biélorussie

    • 10 juin 2014 à 13:38 | manga (#6995) répond à dieg

      Diego,
      Vous êtes diamétralement opposé du Sud pour comprendre que les dahalo ne font qu’un et un seul, un berger qui fait paître là où il va n’a pas de frontières, et ne relève pas d’une origine ethnique, donc se confond facilement avec la masse. Le conflit qui existe dans ce domaine n’est que purement interne et ne tient pas lieu d’une quelconque guerre civile du fait qu’ils sont des ZIVA entre eux, et ce, contrairement au firazanana des ampanjaka dans le sud-est

    • 10 juin 2014 à 16:16 | dieg (#2041) répond à manga

      Premièrement les dahalo perdure parce que les militaires sont de meche avec eux .
      L’incapacité de nos dirigeants à résoudre le moindre problème, pousse les gens à trouver des bouc émissaires .

      Les dahalo sont mains dans la mains avec les colonels et la clique.

      Il y a eu un village qui c’est fait attaquer chaque semaine, les gendarmes sont là mais pas d’arrestation .
      Le jour il ont tué un de la famille d’un gradé ,par hasard là ils ont arrêté tout de suite les malfrats et c’était fini les attaques.

      à chaque fois c’est la même histoire, à la fin les gens se rends comptes que ceux qui devrais les protéger font partis de ces dahalo,et cela continu .

  • 10 juin 2014 à 13:50 | betoko (#413)

    Rien à voir avec l’article , mais qui concerne toujours l’armée . Entendu sur les ondes de RTA de ce matin des éléments de l’UMMOG auraient délogé des étudiants dans leur résidence à Majunga et il y aurait fait 5 morts tués par balle des étudiants sans arme , Tout cela à prendre au conditionnel

    • 10 juin 2014 à 14:36 | manga (#6995) répond à betoko

      La véracité reste à vérifier necessitant une enquête très approfondie de la réalité des évènements. Il a été dit ici et là que les meneurs sont presque tous des « lany » session ou bien ceux qui trouvent un intérêt particulier et independant du volet éducatif. Si des balles (réelles) ont pu s’échapper de leur cartouche c’est que la sommation n’a pas abouti au resultat tant escompté (plan B d’Isandra). Dire qu’ils ont la gachette facile remet encore en question la crédibilité des journalistes

    • 10 juin 2014 à 14:59 | Jipo (#4988) répond à manga

      Plus facile que trouver les dahalo, ou leurs armes risquent de s’ enrayer au vu du nombre de coups tirés .
      A présent que tous ces cowboys aient la gâchette facile, il n’ y a qu’ à les regarder rouler des mécaniques avec leurs rangers, treillis et rayban , ou dans le civil avec leur lewis addidas et rayban , ils se prennent tous pour des cowboys , Marlboro a bien été assimilé si le reste a plus de mal a etre intégré .
      Le plus comique, c ’est qu’ à l’ étranger on les repère à leur accoutrement et mimiques, dans leurs lieux de prédilection, Score, Champion, et toutes grandes surfaces, style le Roy merlin ou Bricorama .

  • 10 juin 2014 à 15:13 | Rado (#4599)

    Il faut faire tomber les têtes et mener des actions sur terrain et non l’inverse !

  • 10 juin 2014 à 15:42 | Turping (#1235)

    - Est-ce que c’est vraiment un lancement de « l’opération coup d’arrêt » ou un simulacre pour berner l’opinion publique les plus sensibles ?

    - Récémment encore ,les autorités kenyanes ont saisi 34 conteneurs illégaux de bois de rose provenant de Madagascar au port de Mombasa ,le Mardi 27Mai 2014.
    - L’environmental Investigation Agency (EIA),et le kenyan wild life service (KWS) indiquent que les conteneurs ont été chargés à Zanzibar et destinés à Hong Kong.(Source express de Madagascar).
    - Insécurité ,les trafics illicites ,la corruption ,etc...sont les combats loin d’être gagnés encore.Le PRM a prôné’ de lancer une lutte sans merci contre les trafiquants des bois de rose depuis son élection,alors que les noms circulent encore avec toutes impunités e la continuité de ce trafic.A méditer !

    • 10 juin 2014 à 16:24 | dieg (#2041) répond à Turping

      Le roi , le miximo du bois de rose c’est un député , il est multimilliardaire et tout le monde le sait , quand on enquête un peut sur ce sujet sur place, on tombe de haut

    • 10 juin 2014 à 16:51 | manga (#6995) répond à dieg

      Ceci étant dit, un coup de balai pourrait toujours faire effet tant bien que mal, une chambre en décomposition organique comme telle necessite une probable dissolution.

    • 10 juin 2014 à 17:38 | Turping (#1235) répond à dieg

      Dieg !
      - Hein ,être député à Madagascar c’est un business juteux bien lucratif .
      - On vous fournit le 4X4 ,les indemnités , le ticket carburant ,l’immunité diplomatique , l’éxonération des impôts bientôt .....puis l’impunité .
      - Tout est permis après :la corruption ,viol , ....
      - C’est dommage ,le petit peuple malgache avec ses 92% de pauvres ,qui vivent en dessous du seuil de pauvreté est à la risée de tout le monde .
      - Comment voulez-vous que ce pays avance en faisant semblant de se battre à l’assemblée nationale pour ses intérêts personnels ?
      - N’était -il pas temps de réléver le défi et de ne pas prendre tout le monde pour des i.mbéciles ?

    • 10 juin 2014 à 17:58 | manga (#6995) répond à Turping

      Avant la formation des groupes parlementaires, certains ont déjà pu recueillir 108 signatures - Contrecarrer avec une DISSOLUTION en donne une raison plus que plausible pour le Président ainsi qu’à son gouvernement directement visé : salaire mirobolant, exonéré d’impôts, immunité diplomatique, visa pour les polygames : même l’empereur Bokassa et son cousin Dada Amin IDI ne se l’étaient même pas permis.

    • 10 juin 2014 à 19:32 | Jipo (#4988) répond à manga

      D’ accord pour les visas polygames, mais à condition qu’ ils soient : diplomatik ☻ .

    • 10 juin 2014 à 20:11 | Turping (#1235) répond à manga

      - Une dissolution ne pourrait-être qu’une solution transitoire si on ne modifie pas le statut des députés ,le rôle censé d’être les leurs en cohérence avec leur relation avec l’exécutif de manière équilibrée.
      - Les reformes en profondeurs ,le changement ne seront que l’ultime étape préliminaire pour avancer réellement.
      - Il ne s’agit pas d’appliquer la politique partisane ,de rafistolage pour s’asséoir sur le peuple après mais une politique équilibrée de rigueur ,d’austérité pour la renaissance ,la refondation de Madagascar autour des valeurs sûres coércitives en s’attaquant aux racines du mal :la corruption ,la sécurité ,etc....enfin pour mettre en oeuvre le PEG ,le programme sociétal. Dans l’attente du vrai concret !

    • 10 juin 2014 à 21:50 | ramaso (#7441) répond à Turping

      Mr TURPING,j´ai bien lu votre post,je vous rejoins,c´est pas du tout une OPERATION COUP D´ARRET qui va mettre fin aux traffics de tout bord,c´est pas la bonne therapie,il y a un cercle mafieux de corrupteurs tres solides et bien organises dans le gouvernement pour parer a toute attaque journalistique ou publique,donc c´est dans ce cercle mafieux qu´il faut s´attaquer,descendre sur le terrain ne servira a rien,on joue seulement au chat et a la souris, combien d´OPERATIONS on a lancees contre les DAHALOS ils sont tjrs la pourquoi ?tout le monde connait la reponse.

    • 11 juin 2014 à 06:20 | manga (#6995) répond à ramaso

      RAMASO,
      On est tous sur la même longueur d’ondes à une exception près : Un état n’arrivera jamais à éradiquer un phénomène, disons plutôt qu’au point où on est, qu’on n’entende jamais parler de la manigance de certains tenants du pouvoir dans ce volet. bygmalion est Copé qui soutient un sarko dont le représentant et Chatel au sein du triumvirat : le cercle vicieux.

    • 12 juin 2014 à 06:47 | ramaso (#7441) répond à manga

      Mr MANGA c´est qui est grave ce cercle vicieux a une forme a geometrie variable:de bas en haut,de gauche a droite,tous ces dirigeants et avec l´armee:gendarmerie,force de l´ordre sont tous impliques dans la corruption qui gere bien la vie a MADA:INSECURITE-DAHALOS qui ne disparaitront jamais, tant qu´il n´y aura pas une gouvernance pure et dure allant jusqu´a condamner a mort ceux qui ont tues,il y aura moins de criminalites,malheureusement quand vous touchez a CE CERCLE IL DEVIENT VICIEUX,tout le monde est tente d´avoir une mallette bien pleine,DEPUTES,4X4...MADA a vraiment de faux problemes.

  • 10 juin 2014 à 18:45 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    Pour 24 heures,il faut se méfier de tout texte venant de
    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com
    Merci d’avance !

    • 10 juin 2014 à 19:29 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Changez d’ indic roséfarisou et cessez l’ intox, vous devenez nocif.
      Que vous arrive-t-il : les RG vous ont repéré et à la 25ème heures : les fonds seront débloqués pour vous racheter une conduite et crédibilité ?

  • 10 juin 2014 à 19:41 | walesa (#5863)

    La situation dans le sud de Madagascar est plus que dramatique. La famine causé et aggravé par l’insecurité tjrs grandissante, jamais vu par le passée constitue un cèrcle vicieux qui va encore s’aggraver par la propagation inquietante des criquets-pélérins. Il faut s’attendre au pire ! Là, ou il y a la famine il y a tjrs du vol et du banditisme. Dire dans ce contexte, que les represailles mené par les militaires par ci et-là pendant un mois vont stopper les dahalo sont des mots vains, orgeuilleux et sans fondement. Il me semble, que le gouvernement, la plupart de Malgaches citadins et la grande majorité de forumistes de Mada-Trib ne se rendent meme pas compte de l’ ampleur du problème ! Et nos deputes, surtout ceux du brousse ? Ils le savent. Malheureusement ils ne veulent que tirer du profit comme ils nous ont montré la semaine passé. Je pense, que le PRM et son Premier Minister veulent sincèrement stopper la propagation du banditisme. Mais avec quel moyen ? Et à quel prix ? Il est déja trop tard d’arreter ce fléo sans faire des victimes. Eradication du banditisme qui s’ impose emmenera inevitablement les dégats collateraux c.à dire bcp des victimes innocents. Mais ont-ils toutes ces moyens ? Nos militaires, sont -ils capables de mener jusqu’au bout leur mission ? Je vous donne un exemple : Actuellement à Befandriana Sud- village, les hommes dorment hors leurs maisons par peur d’etre attaqué par les bandits. Il y a une compagne de la Gendarmerie Nationale là, mais la nuit les gendarmes s’enferment par peur d’etre attaqués à leur tour par les dahalo. Il y a 2 ans ils ont été incapables d’ arreter à leurs yeux l’exécution sauvage de 2 hommes qui ont osé tuer l’un de dahalo en defendant leur boeufs volés. Ils ont vraiment peur faire une mission hors le village ! Peut-etre ont-t-ils besoin du renfort ? Envoyez y alors un certain Richard Blitzkrieg La Baomba avec ses cammerades qui pendant ces 5 années passées ont veritablement plongés leur pays aux enfer ! Merci de m’ecouter

  • 10 juin 2014 à 19:46 | lanja (#4980)

    Dans un pays où la justice laisse libre les cerveaux des trafics (bois de rose , ossements ) , crimes (incendies volontaires etc..), vols (bovidés etc..), il ne faut pas espérer grand chose sur les opérations médiatisées , tandroka ou coup d’arrêt , même chose ? NON ?

  • 12 juin 2014 à 01:52 | NY OMALY NO MIVERINA (#1059)

    « Opération coup d’arrêt » pourquoi, contre qui et pour qui ?

    Pourquoi ?
    Le Grand Sud et le Grand Ouest sont loin de d’Antananarivo et font l’objet de convoitise des investisseurs internationaux, privés ou étatiques, par ses richesses : du foncier au minier en passant par le tourisme et sa proximité de ces « fameuses » îles éparses dont le propriétaire reste à déterminer...
    En cogestion avec La France ... C’est bâtard, pas clair du tout !!!

    Contre qui ?
    Déjà contre la quasi-absence de l’autorité malagasy : sécurité des biens et des personnes.
    Viennent s’y greffer la défense de nos territoires et eaux territoriales, de nos frontières où n’importe qui et n’importe quoi peuvent entrer et sortir en toute quiétude. Faute de moyens de notre Marine nationale compensée, heureusement ou malheureusement, par la présence de La France dans le Canal de Mozambique pour assurer la « gendarmerie » ...

    Pour qui ?
    A priori pour les Malagasy, mais à long terme et astucieusement pour La France, jalouse de sa « garde-manger » (les îles éparses et le Grand Ouest de M/car en perspective ...) pour les siècles à venir où le fondement de puissance future ne se base que sur des territoires agricoles, halieutiques et énergétiques ... pour diversifier, prévoir ses propres besoins primaires ... et assurer son indépendance alimentaire, énergétique, ... d’abord.
    Et çà intéresse pas mal de monde : de l’Extrême Orient à l’Occident dont La France en passant par les Etats d’Orient ( Les Coréens en sont l’illustre exemple avec Ravalomanana, ... Affaire à élucider !!!).

    Autrement, cette « opération coup d’arrêt » peut aussi se traduire par un acte de volonté politique du Gouvernement Kolo Roger, très discret jusqu’à ce jour, pour affirmer son existence et justifier ses responsabilités.

    N’empêche, il appartient au Président Hery Rajaonarimampianina, au Gouvernement de Kolo Roger et à l’Assemblée nationale de ne pas considérer des parties de l’île comme « la cabane au fond du jardin » : Le Grand Sud, le Grand Ouest, Région Maroantsetra, etc ...

    Il y va de l’avenir de M/car et du pouvoir et c’est déjà pas mal que Hery Rajaonarimampianina et de son Gouvernement de s’occuper du Grand Sud qui nécessite une présence effective du pouvoir face aux vrais-faux « dahalo » et aux exploitations minières livrées à elles mêmes.
    « Tany lavitra andriana », dit-on !

    C’est une vraie stratégie politique et diplomatique.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 228