Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 27 septembre 2016
Antananarivo | 00h28
 

Société

Agents d’État irréguliers

La rémunération des « fantômes »

mardi 16 juin 2015 | Vania Lock

2.256 soldes d’agents de l’État irréguliers seront coupées à partir de ce mois de juin 2015. Un chiffre qui devrait monter selon des individus proches de l’équipe de l’IRR (Initiative des Résultats Rapides) dont l’intitulé est la base de données des agents de l’État assainis des soi-disant fantômes. Ce processus permettrait de réduire largement de 50% la dépense en masse salariale du budget de l’État.

D’après les suspicions du ministère des Finances et du budget et du ministère de la Fonction publique, 4.000 soldes appartiennent aux agents de l’État classés fantômes. En général, ces comptes appartiennent aux anciens agents de l’État, retraités ou décédés, et à ceux qui sont affectés à d’autres postes. Les salaires de ceux qui sont décédés mais pas déclarés à l’administration sont toujours virés vers leurs comptes. Par contre ceux qui sont affectés vers d’autres endroits touchent un double salaire, dans leur lieu d’affectation et l’autre dans leur ancien lieu de travail. Les bénéficiaires des soldes qui seront coupées alors qu’ils sont des agents réguliers se doivent de fournir les documents administratifs propres à ce procédé.

L’IRR est un style de management et de leadership qui se porte à court terme. Une initiative que le ministère de la Fonction Publique et celui des Finances et du Budget réalisent ensemble. L’IRR est mise en oeuvre afin de réduire les effectifs des agents indûment payés suite à des actes payés. Elle est sensée assainir le corps des agents de l’État des soi-disant fantômes et la fin de parcours est prévue le 21 juin prochain. Le nombre exact des irrégularités ainsi que la date des coupures des soldes seront diffusés avant cela. En tout cas, les résultats seront toujours mouvants au fur et à mesure de l’avancement de l’IRR.

Réduire de 30%

L’équipe de mise en œuvre de l’IRR définit les objectifs de ses activités. Elle élabore également son plan de travail qui pourra être modifié selon les circonstances. Et elle en évalue les résultats. Par ce procédé, le ministère de la Fonction Publique vise à réduire de 30% les cas d’irrégularités dans les quatre ministères dont ceux de la Santé, de la Fonction Publique, de l’Éducation Nationale, des Finances et du Budget.

Trente deux Directeurs des Ressources Humaines (DRH) ont été réunis par le ministère des Finances et du Budget et l’équipe de l’IRR pour donner le nombre des agents travaillant dans leur ministère. Chaque ministère procède ainsi à leur recensement. Les chiffres obtenus seront confrontés à ceux qui touchent les soldes de paiement. Une fois les types d’irrégularité définis, ces derniers seront confrontés à la loi en vigueur et enfin à l’état fourni par le département employeur.

Selon les affirmations de l’équipe de l’IRR, quatre ministères dont ceux de la Santé, de la Fonction publique, de l’Éducation nationale, des Finances et du budget enregistrent le moins de cas d’irrégularités sur les 32 existants. Ce qui donne autour de 538 cas sur les 4.000 suspectés, selon la première vague de constatation faite par le ministère des Finances et du Budget. Un chiffre qui ne touche pour le moment que les hauts fonctionnaires et les retraités. L’opération d’assainissement s’élargira aux autres catégories d’agents de l’État et sans doute touchera tous ceux qui sont abonnés aux guichets du Trésor public.

8 commentaires

Vos commentaires

  • 16 juin 2015 à 11:43 | Rakotoasitera Fidy (#2760)

    Tres bonne initiative

    Seul hic : le recensement devrait etre effectué par un organisme totalement indépendant n’ayant aucune accointance ni avec les membres de la présidence , ni avec les dirigeants des ministères

    • 16 juin 2015 à 11:55 | olivier (#7062) répond à Rakotoasitera Fidy

      Comment ça ?

      mettriez vous en doute l’intégrité de ces braves descendants du MDRM ?

      LOL

    • 16 juin 2015 à 15:22 | Isambilo (#4541) répond à olivier

      Pourquoi « descendants du MDRM » ? A force de chercher la petite bête vous finirez par en devenir une.
      Le dénigrement systématique finit par être lassant.

    • 16 juin 2015 à 15:52 | olivier (#7062) répond à Isambilo

      Sur ce coup là vous avez raison..

       :)

  • 16 juin 2015 à 12:56 | Turping (#1235)

    - Les 2256 soldes d’agents de l’Etat irréguliers seront coupées à partir de ce mois de Juin 2015 . Sur l’estimation faite ,ce chiffre représente 4,5 % des emplois fictifs de 50 000 annoncés par le Ministre du travail Maharante Jean de Dieu ,se chiffrant à un coût de 20 milliards ariary par mois .
    - Un petit effort a été engagé il faut le reconnaître même s’il reste encore beaucoup de travail à faire .
    - Les individus proches de l’équipe de l’IRR comme ce qui a été dit par le Ministre lui même devrait faire recours à la technologie de recensement ,de pointage physique du genre GPEC,....pour avancer ,faciliter le boulot.

    • 16 juin 2015 à 13:14 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Turping

      - « TURPING »
      - « AGENTS FANTÔMES » c’est le même système que les « ATTRIBUTIONS DES BOURSES SCOLAIRES » à Madagascar.
      - « QUI OSE NETTOYER ALORS QU’ON VA FAIRE PAREIL » !
      - « le fihavanana »-
      Un exemple :
      - Stagiaire à « X » pour le compte de Madagascar..dix ans après ,la découverte de l’erreur parcequ’il travaille chez « SCH...dans la région parisienne mais il fait partie du contingent de »X"==ENCORE==..j’ignore qui a touché les soldes...jusqu’à cette découverte !

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

  • 16 juin 2015 à 20:31 | Anton (#8594)

    « 2.256 soldes d’agents de l’État irréguliers seront coupées à partir de ce mois de juin 2015. Un chiffre qui devrait monter selon des individus proches de l’équipe de l’IRR (Initiative des Résultats Rapides) dont l’intitulé est la base de données des agents de l’État assainis des soi-disant fantômes. Ce processus permettrait de réduire largement de 50% la dépense en masse salariale du budget de l’État. »
    « D’après les suspicions du ministère des Finances et du budget et du ministère de la Fonction publique, 4.000 soldes appartiennent aux agents de l’État classés fantômes »

    ...J’ai comme un doute !
    Sachant que le nombre d’agents de l’Etat est évalué ...entre 140 000 /145 000, je ne comprends pas par quelle arithmétique en ’assainissant’ le nombre de fonctionnaires fantômes que le chiffre soit de 2 256, 4 000 ou même 5 000 ce processus, certes indispensable, dont on rebat les oreilles -en pure perte- depuis 15 ans au moins permettrait de réduire de largement 50% la dépense -en masse salariale- du budget de l’Etat.
    De plus fort lorsque l’Etat (enfin le président) a promis d’intégrer comme fonctionnaires 10 000 (dont la majorité sont inaptes et seront, à terme, fantômes) maîtres FRAM par an

  • 18 juin 2015 à 09:17 | SNUTILE (#1543)

    Bonne initiative. Pourquoi si tard il agissent.
    Qu’elle est le nombre de population qui sera privé de leur revenu « fantôme » ?
    Que deviendra t-elle ?
    Y a t-il risque d’accroissement de la misère ?

    Ou bien une ressource d’aide sociale leur sera t-il attribué en contrepartie ?

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 106