Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 9 décembre 2016
Antananarivo | 16h29
 

Société

Opération « permis de construire »

La régularisation des papiers continue

lundi 24 octobre | Randria Maeva

L’opération « permis de construire » continue jusqu’au 26 octobre 2016, au Parvis de l’Hôtel de ville de la Commune Urbaine d’Antananarivo. Des guichets y sont placés à l’intention des habitants voulant régulariser leur construction. Lors d’un point de presse, le chef de service Urbanisme et prospective de la CUA, a rappelé que sur les 168 000 maisons construites, seules 400 demandes sont parvenues au sein de la CUA. L’opération « permis de construire » déployée par la CUA leur permettra de régulariser la situation et de vérifier les constructions illicites. Les habitants se sont rués ; il y a ceux qui sont venus déposer les dossiers, ceux qui ont payé les droits de dépôt de dossier (200 000 Ariary) et ceux qui se sont tout simplement renseignés.

Les dossiers à fournir se composent du certificat d’immatriculation, d’une copie du titre foncier avec présentation du plan officiel du terrain et d’une copie de la carte d’identité nationale. La validité du permis de construire dure un an et la redevance à payer pour un permis de construire est de 2 500 Ariary par mètre carré/plancher/étage. 800 permis de construire ont été livrés depuis le jeudi 20 octobre 2016. Les dossiers incomplets ne sont pas acceptés, il y a également les fausses déclarations, les constructions inadéquates ou irrégulières. La CUA appelle ainsi à toute régularisation, y compris les branchements de l’eau, les réparations et les destructions. Après ces 15 jours, ceux qui sont venus auprès de la commune peuvent continuer la préparation des éléments composants leur dossier ; la CUA a le droit de procéder à la démolition des constructions de ceux qui n’ont pas procédé à la régularisation de leur permis de construire.

2 commentaires

Vos commentaires

  • 24 octobre à 10:13 | Gérard (#7761)

    Quel que soit le domaine, une administration qui régularise après coup des situations irrégulières ou délictueuse crée un « appel d’air » pour de nouveaux comportements irréguliers ....... qu’un autre régularisera un jour

    dans ce cas , à Tana, c’est la négation de tout plan d’urbanisme !

    mais peut on détruire les masures de milliers de pauvres gens ?

  • 24 octobre à 10:43 | punchline (#9673)

    Tananarive ravao . DELENDA CARTHAGO,

    depuis qu’ils ont brûlé l’hôtel de ville , cette ville est foutue, 20% de notre sous-développement vient de la situation géographique de cette ville (ex:frais de transport import-export très cher

    routes sinueuses, chemins escarpés, dur dur dur

    1)kcq il y a à tana : Mer et sable fin ? musée Internationale ? Parc historique ? lieu de pèlerinage ? rien de tout ça. c’est une ville fantôme. les touristes ne viendront pas

    2)quels sont le dangers : Tana c’est la ville la plus en mal, au point de vue sécuritaire. à 6h du soir on ne peut plus sortir, c une repere de voyou , une coupe gorge, tetezan’ny bekiraro, couloir de la mort à antohomadinika... or un touriste ça sort l’après midi et toute la nuit et ça dort le matin

    3)Cette ville est foutu, tu cherche une adresse 14 bis, il se trouve à côté de 120 bis au lieu de celui du 14 ou du 15, trop d’elakelantrano, on y peut pas assures le service de voirie, ni la ronde de police, etc... et surtout on y peut plus aménager le territoire

    d’ailleurs tana est un gros village mais pas une ville (pas de grand biblio, théâtre, centre culturel, monument historique

    NOn non et non, changeons OU transférerons le capital en province ou à antsirabe ou ambatolampy,

    régulariser les situations , c’est de la pompe à fric, en euro, en dollars de ravalomanana

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 341