Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 27 septembre 2016
Antananarivo | 08h04
 

Société

Lutte contre les dahalo

La première Unité Spéciale Anti-Dahalo, installée

samedi 18 juin | Bill

La première Unité Spéciale Anti-Dahalo (USAD), a été officiellement installée, ce 17 juin, par le président de la République, dans sa base opérationnelle de Mahabo, district de Betroka. Il s’agit d’une unité d’élite de la Gendarmerie Nationale créée en réponse à la persistance des vols de boeufs, en particulier dans le Sud du pays, et son objectif est de mettre fin à ce fléau, sinon à la réduire au minimum. D’après le secrétaire d’Etat à la Gendarmerie, le général Paza Didier, d’autres USA étofferont le dispositif.

L’ UASD a compétence sur tout le territoire pour l’instant. Mais sa zone d’action permanente couvre les Régions Anosy, Androy, Ihorombe, Atsimo Andrefana et Atsimo Atsinanana. Le choix de Mahabo, son lieu d’implantation, est tactique, car il est situé au centre de zones à forte criminalité en matière de vols de boeufs, telles qu’Antanimora, Bekily, Ebelo, Ifotaka, Tranomaro, Esira, Betroka, Ranotsara Sud, et Marovitsika.

La localité de Mahabo est aussi située à proximité de la chaîne montagneuse d’Andridy, une zone de cache des bétails volés. Outre la lutte contre les vols de boeufs, ainsi que les dommages collatéraux causés par les dahalo au niveau de la population, l’USAD intervient aussi contre les actes de banditisme dans sa zone de couverture, notamment pour démanteler les réseaux de trafics d’armes, en assurant aussi une présence dissuasive en complément des actions assurées par les unités territoriales. Toutes les opérations militaires contre les Dahalo n’ont pas répondu jusqu’à présent aux besoins sécuritaires des populations, notamment celles du Sud et l’idée s’est progressivement ancrée chez elles comme quoi, elles sont oubliées et livrées à elles-mêmes. L’installation de cette unité spéciale saura-t-elle rétablir la confiance ?

Des drones et des moyens roulants

L’USAD de Mahabo est la première unité d’élite anti-dahalo installée dans le pays, tel que l’a indiqué le Secrétaire d’Etat en charge de la Gendarmerie Nationale. Dressant un bilan des 5 dernières années, pour ce qui est des méfaits des dahalo, le Général de Corps d’Armée Didier Paza a fait savoir qu’il y a eu 2000 attaques pour vols de bovidés, soit en moyenne 400 vols par an. Dans la lutte contre les dahalo, 39 gendarmes ont perdu la vie. Les éléments de l’UASD installés à Mahabo-Betroka disposent d’armements organiques et de moyens roulants. Lors de l’inauguration de la base, ce 17 juin, le Président de la République a fait part de l’amélioration qui sera menée dans le domaine matériel et, d’ores et déjà, il a annoncé la dotation de drones pour l’USAD.

95 commentaires

Vos commentaires

  • 18 juin à 09:58 | Saint-Jo (#8511)

    Je ne prétends pas être un whistleblower (lanceur d’alerte), mais je vous fais remarquer les abus des pouvoirs politiques gasy, et ceux des fotaka et bodega aussi.

    Ces personnes sont totalement déshumanisées depuis longtemps .
    La preuve ? Les opérations Tandroka de la Transition 1 et Fahalemena de cette Transition 2 .

    Les choses relatées dans l’article ci-dessus ne sont pas pour nous signaler le retour à une prise de conscience sur les actes monstrueux perpétrés par les fotaka et les bodega en rase campagne dans le Sud.

    Même dans la capitale ces enragés ont le culot de montrer leur bestialité sans nom :
    http://www.midi-madagasikara.mg/a-la-une/2016/06/18/incident-a-antaninandro-affrontement-evite-de-justesse-entre-unites-delite-de-gendarmerie-de-police/

    • 18 juin à 11:14 | Gérard (#7761) répond à Saint-Jo

      bien sûr

      d’autant que l’on est pas certain que leur âme soit aussi immaculée que leur gants, à moins que le journaliste du monde ait tout inventé ?

      https://www.google.com/search?q=le+monde+guerre+des+zebus&ie=utf-8&oe=utf-8&client=firefox-b

    • 18 juin à 12:41 | Belakana (#7721) répond à Saint-Jo

      Bonjour Saint-Jo,
      Ces militaires pourraient poursuivre ces « voleurs de zébus » à pied ou à cheval. Ils n’ont pas besoin de ce genre de véhicule avec mitraillette.
      « La première Unité Spéciale Anti-Dahalo, installée », ma question est toute simple : pourquoi faire ? Si c’est pour tuer des femmes et enfants et brûler des villages, cela ne sert à rien. Ces militaires feraient mieux de pourchasser tous ces corrompus du pouvoir. Construire vite fait des prisons pour les (corrompus) mettre hors d’état de nuire.
      Je me suis permis d’insérer dans mon post cet extrait de Sébastien Hervieu (envoyé spécial à Ankazoabo, Madagascar)
      LE MONDE Le 19.05.2016
      C’est tout simplement édifiant et inacceptable les exactions de ces militaires, et ce député de mes d..x qui se nomme Mara Niarisy, voleur et corrompu jusqu’à la moelle.
      Voilà où en est le Pays. Lamentable !!!

      Sans parler de ces policiers et gendarmes qui veulent se taper dessus, on aura tout vu...

      Bonne lecture

      "Madagascar : la guerre des zébus
      Par Sébastien Hervieu (envoyé spécial à Ankazoabo, Madagascar)
      LE MONDE Le 19.05.2016

      « Pour une kalachnikov, c’est dix zébus »
      Face à la guérilla menée par des voleurs de zébus de mieux en mieux armés, les soldats manquent de moyens sur des terrains qu’ils ne connaissent pas. Le 26 août 2015, huit d’entre eux ont été tués près d’Ankazoabo dans une embuscade tendue par les dahalos. Un traumatisme pour l’armée malgache. Le souci de revanche a alimenté les dérapages. « Les chefs d’opérations reçoivent aussi des fausses lettres de dénonciation de locaux qui instrumentalisent les militaires pour régler leurs comptes avec des voisins. Il y a des rivalités entre ethnies ici », ajoute un observateur.
      Dans le district d’Ankazoabo-Sud, les vols de zébus ont diminué depuis le début de l’année grâce à la mise en place dans les villages d’un dina, une convention collective traditionnelle qui favorise le règlement des litiges à l’amiable. Mais c’est avant tout l’extrême pauvreté et la corruption qui nourrissent le trafic de bœufs volés qui représente un tiers de la consommation nationale, selon le ministère de l’élevage. « Un jour, un ami m’a invité à participer à une attaque. J’ai dit oui car je n’ai pas de travail, pas d’argent, je n’ai jamais été à l’école », raconte un jeune de 20 ans, à Ankazoabo. Lors des cinq attaques auxquelles il a pris part, le groupe de vingt à trente dahalos a volé à chaque fois de 50 à 300 zébus.
      « Je suis payé en zébus, j’en reçois 6, mais je dois en redonner 1 au bailleur qui me loue un fusil de chasse, et pour une kalachnikov, c’est dix zébus ! » Il vend chaque zébu 150 000 ariary (41 euros). Au marché local, la bête est revendue le double.« Deux fois aussi, j’ai vendu des bœufs au député du coin, 20 bêtes en tout, il achète des zébus volés, c’est vrai », assure le jeune homme. « C’est totalement faux !, rétorque le député en question, Mara Niarisy. C’est un complot politique contre moi. » A la suite d’une perquisition de la gendarmerie dans la ferme de l’élu en septembre 2015, des éleveurs avaient pourtant retrouvé des dizaines de zébus qui leur avaient été volés.
      « L’affaire de ce député, c’est peu de chose à côté des gens haut placés à Antananarivo qui organisent le trafic en blanchissant le vol de zébus à tous les niveaux, estime un capitaine de la gendarmerie longtemps en poste le long de la nationale 7 qui traverse la région. Entre 2010 et 2013, des responsables dans cinq ministères m’ont régulièrement appelé, ils me disaient de laisser passer tel ou tel camion vers la capitale, où le zébu volé est revendu huit fois plus cher. » Pour le militaire, « tant que rien ne sera fait contre cette corruption à col blanc, les attaques continueront dans les campagnes ».

    • 18 juin à 13:11 | Saint-Jo (#8511) répond à Belakana

      Bonjour, Belakana !
      Merci pour l’info !
      Cela confirme les convictions des personnes qui ont encore de la jugeote dans ce pays .

    • 18 juin à 17:48 | zaho (#699) répond à Belakana

      Merci pour toutes ces infos. Cela confirme ce que nous, petites personnes, devinons. Commençons par les armes détenues par les dahalo : qui leur a fourni ces armes ? Il n’y a que l’armée et la gendarmerie (en principe)qui ont des armes. Comment se fait-il que des armes circulent librement dans ce pays ? En tout cas merci beaucoup. Je veux juste rajouter ceci : à Diégo-suarez, il y a ce les gens appellent les « foroches » qui sèment la terreur dans la ville, à tel point qu’à partir d’une certaine heure, pour ne pas exagérer, le coucher de soleil, la ville est presque morte. Les gens se terrent chez eux et n’osent plus sortir. Ce qui se dit dans la ville, c’est que ces petits KONS sont protégés par des gens hauts placés car ce qui se passe est inadmissible : le député, le préfet, le maire, le pdt de la région, je me demande à quoi ils servent.Que fait l’armée ? la police ? Je vais peut-être être extrémiste, mais je suis presque arrivé à penser qu’il faut tirer à balle réélle sur ces kons qui empêchent les autres de vivre.Je commence à comprendre pourquoi il y a une justice populaire. Ce qui est triste, c’est que vous pouvez être lynché pour une rumeur et des innocents risquent de perdre leur vie. Notre justice aussi est tellement corrompue. Ce qu’il faut aussi, c’est que ces militaires soient jugés en cas de faute grave. Je rêve.

    • 18 juin à 18:16 | Bena (#494) répond à Gérard

      il suffit de voir le portail de cette unité (photo), ces gars ont l’intention de se barricader dans leur cantonnement. pour ce qui est des drones, les américains les utilisent pour tuer « à l’aveuglette » leurs ennemis (talibans, daesh). les gendarmes pensent alors que les dahalo sont des ennemis ?

    • 18 juin à 18:22 | Bena (#494) répond à Saint-Jo

      les sud-américains font semblant de « perdre » leur combat contre les narcotrafiquants mais à leur profit. le gouvernement marocain fait semblant de « perdre » la guerre contre les planteurs de cannabis, mais au profit de leur économie et de sa population. le gouvernement gasy « perd » vraiment tout et ne gagne rien, vraiment rien avec les zébus. la population est dénuée, seuls quelques têtes au niveau des « fArces de l’ordre » et du « gouverne-ET-ment » qui en profitent.

    • 18 juin à 18:28 | Bena (#494) répond à zaho

      autre chose, les dahalo sont inventifs et créatifs contrairement aux universitaires et chercheurs qui ne trouvent rien (alors qu’ils sont payés pour cela). les dahalo sont capables de fabriquer des armes et des munitions. mais si quelqu’un leur en fournit, ils ne vont pas refuser. ils n’ont pas fait d’école de guerre mais sont capables de tenir tête aux « vrais » militaires. je vois bien un florens aller gesticuler dans le sud comme lilyson à l’époque.

    • 19 juin à 11:20 | rakotoson (#8023) répond à Saint-Jo

      Marina dia marina ny anao .Ny tiako anampiana an’ io resaka ataonao io dia izao . Tia mampiasa teny frantsay amin’ ny tsy misy antony isika malagasy . Raha izao no mitohy dia izao etsika francophonie izao dia anapotika mihitsy ny teny malagasy . Asa ny hevitry ny mpitondra nanomboka tamin’ ny Tetezamita ? Ny mpitondra indraindindra : « Projet présidentiel e ! » , Première dame e ! , « Ecole d’ expression française e » ( na dia sekoly trano - bongo aza ) .Asa manantena angaha ry zareo fa hisy vazaha hiditra amin’ ireny « Salon de ciffure , homme , dame , enfant » maniry sahala amin’ ny anana eran’ ny tanana ireny

      Inona izao no dikan’ io eo amin’ ny sary io ? Any Toulouse sa any Marseille sa any Paris no misy « Unité Spéciale anti - Dahalo » ?

    • 19 juin à 14:32 | Isandra (#7070) répond à Saint-Jo

      En fait, lanceur de rumeurs...vous confondez les deux,...

      Le fervent défenseur des dahalos, l’incarnation de Remenambila,...pire que les terroristes,...

    • 20 juin à 12:17 | takaka (#8449) répond à rakotoson

      Je suis un fervent protecteur de la langue malagasy Ramatoa na Rangahy, azafady be. Mais nous avons été brimé par les programmes du gouvernement de Madagascar dans les années 90 après la transition de Zafy kankra.
      D’abord, le forum est international. Il y a des vazaha mainty ou fotsy, de nationalités diverses.
      L’expérience a démontré que le malagasy est en décadence. Je m’excuse mais c’est comme ça.
      Et écrire en français ou en anglais me permet de faire des révisions. Tout autour de moi, on utilise des dialectes.
      Il fut un temps où je parle l’allemand comme un Munichois dans les années 90. Mais par manque d’exercices, j’ai reculé.
      Et écrire en français ne veut pas dire que nous sommes nuls en malagasy.
      Ny dikan’io USAD io dia mba hitan’ny mpamatsy vola tsara hoe lany tao ny vola nampindramina. Tsy mahay teny gasy mantsy izy ireny.

    • 21 juin à 11:38 | Ibalitakely (#9342) répond à Saint-Jo

      Exactement c’est depuis 2010 toutes ces execut° sans jugement dans le Sud, & la violence telle perpétrée contre l’étudiant d’Ankatso Jean Pierre dont les responsables ne sont point inquiétés jusqu’à présent, en sont des preuves. & chose étonnante si le camp de Mahajamba de la RM4 de Mahajanga était installé il y a des années était-ce aussi difficile que ça avec les milliards que Lilyson Rolland René & le petit foza à tête brûlée ont été destinés à la créat° d’un camp spécial de gendarmerie au lieu d’être « jetés par la fenêtre » comme cela a été, ajouter à cela les sommes énormes dépensées pour les hopitaux « manaraka penitra » & le kianja makis « manaraka penitra », & mon Q en plus si au moins ces hôpitaux étaient montés dans des régions non encore pourvues d’hôpitaux, les vols de zébus auraient bcp diminué. & dans quel autre pays que Madagasikara existe-t-il un ministère de projets présidentiels ???

    • 23 juin à 10:58 | rakotoson (#8023) répond à takaka

      #... Et écrire en français ne veut pas dire que nous sommes nuls en malagasy.
      Ny dikan’io USAD io dia mba hitan’ny mpamatsy vola tsara hoe lany tao ny vola nampindramina. Tsy mahay teny gasy mantsy izy ireny. ###

      @ Takaka

      Afakely kosa ny « niveau d’ instruction » an ’ ity Rangaha Tahaka ity . Ny soratra amin’ ny teny frantsay fotsiny sahala amin’ itony izany sy ny eran ’ ny tanana na eto an - drenivohitra na any amin’ ny sisiny ( la Côte ) fotsiny izany dia ho ampy ho an’ ny mpamatsy vola fa tsara fampiasa ny vola omen-dry zareo .Ho samborina ireny vola ireny ary hoaverina miaraka @ zana- bola , sao dia tsy fantatry Ra - Tahaka - Takaka ! koa ?

    • 27 juin à 16:34 | raoera (#8569) répond à Gérard

      Ny ahy ry zareo dia izao ihany a ! Aza mandrevirevy hoe fongotrareo io dahalo io ! ady anaty akata io levony ianao. Fa minoa ahy ianareo ampidiro mandray anjara ao ny miaramila e fa aza avela hanao tsingala boangidina fotsiny. Sanatria tsy fankahalana andry zareo fa ilaina mampiasa vatana sy saina ireo. Sérieux e. Na dissuasion fotsiny aza ! Lazaina foana hoe tsy ampy ny bodega e snsnnsns ampidiro ny marasily dia hilamina ny tany sy ny fanjakana.

  • 18 juin à 10:43 | DIPLOMAT (#846)

    Les moyens humains sont une chose.
    Ils faut aussi des moyens logistiques importantes dans des grands espaces comme le SUD.
    En particulier des unités de transmission et de soutien . La réactivité et le traitement de l’information sera primordial si on veut des résultats.
    Naturellement, le comportement de ces militaires devront être irréprochables, ce qui semble ne pas être gagné au fait relaté plus haut.

    Je reste consterné par le nombre d’acte de vols de Zebus : 400 / an ! soit plus d’un par jour !!!

  • 18 juin à 11:20 | Isambilo (#4541)

    Encore et toujours la politique de l’affichage. On ne combat pas les dahalos avec ce genre d’engin, vestige de l’armée française des années 50, ça consomme beaucoup de carburant et ça produit un bruit tel que les dahalo auront largement le temps de passer de l’autre côté de la colline !
    Il faut des militaires à pieds et à cheval. La gendarmerie avait des chevaux, il fut un temps.

    • 18 juin à 11:57 | josoa (#9612) répond à Isambilo

      oui, excellent idée pour les chevaux, d’autant plus que le pays ressemble à peu près au farwest dans son temps.

    • 18 juin à 12:04 | Stomato (#3476) répond à Isambilo

      Vous avez raison, la France aurait dû laisser en 1960 des engins plus modernes, du genre de ceux qui équipent les armées françaises aujourd’hui...
      Vous avez aussi raison la gendarmerie devrait avoir des chevaux... mais aujourd’hui les nombreux généraux de notre armée et les députés de notre belle république maitrisent mieux les hummers et la 4x4 que les nobles équidés !

    • 18 juin à 12:44 | betoko (#413) répond à Stomato

      Je reviens sur notre discussion d’hier concernant l’Air Bus 340
      Combien de réacteurs possède un Air Bus 340 et combien de réacteur possède un boeing 767 ou 777 ? Pourquoi Air France s’est débarrassé de tous ses Air Bus 340 , jusqu’ à en fourguer deux à Air Mad ?Aucune compagnie au monde n’achète plus un Air Bus 340 . Une de mes reproches à Andry Rajoelina et surtout à Hery Rajaonarimampianina
      Google n’est pas la bible , et même la bible on peut l’ interpréter de 1000 façons

    • 18 juin à 13:02 | DIPLOMAT (#846) répond à Isambilo

      Desolé Isambilo, mais le vehicule en photo est Soviétique . Il s’agit d’un BRDM -2.... récupéré par l’Amiral en même temps que les MIG et les AK 47 justement.https://fr.wikipedia.org/wiki/BRDM-2
      Il remplaçait les fameux Daimler ferret scout car , laissé par l’armée française (des vrais petits bijoux) :) ...
      http://www.knockout.net/ferret/

    • 18 juin à 15:17 | Stomato (#3476) répond à betoko

      Revenez-y, revenez-y...
      Pourquoi Air Madagascar a-t-elle eu besoin de deux Airbus A340 ?
      Air France avait ces deux A340 disponibles car plus utilisés. Plus utilisés car amortis et faisant partie d’appareil n’étant plus en fabrication et remplacés par des appareil plus récent et moins gourmands...
      Cela dit vous n’accepterez jamais que vous avez eu tort d’écrire qu’un A340 est DEUX fois plus gourmand qu’un Boeing plus récent. Les chiffres publiés montrent bien que ce n’est pas le cas.
      Pour deux raisons : vous savez lire des articles trouvés par une rechercher Google, et moi je ne sais pas lire !
      L’autre raison est que vous êtes un bon malagasy qui ne peut avoir tort par définition.

      Sans discuter des qualités évidentes des deux personnes que vous citez, qui a mis le couteau sous la gorge de l’un ou de l’autre pour accepter ces deux poubelles d’A340 ? Et qui aurait proposé deux Boeing à la place d’Air France ou de la France ?

    • 18 juin à 16:05 | triker (#9502) répond à Isambilo

      bien entretenu et bien équiper genre mitrailleuse lourde ou lance missile ,ce véhicule (BRDM-2) est très utiles dans cette guerre contre les dahalo.c’est un véhicule d’appui. Les chevaux sont très dangereux cette mission.

    • 18 juin à 16:10 | triker (#9502) répond à triker

      pour cette mission. Les Drones c’est encore mieux.Ra mifanaraka tsara za dia mety afaka manampy reo soldats antsika reo m’éradiquer les dahalos.Pour le peuple

    • 18 juin à 21:55 | zaho (#699) répond à betoko

      Le BAC-8 n’a jamais rien compris. Je me rappelle sa posture, assise avec en arrière plan l’A340 qu’Air Mad venait de prendre possession.Ce qui nous tue, c’est la politique et nos politiciens incultes qui se mêlent de tout. Il faut laisser les techniciens faire leur boulot. Point barre. Quant à notre Cher Président, il est devenu par défaut. Dommage que RA8 était trop égoîste, au moins il était efficace par rapport au BAC-8 et notre Président actuel.

    • 19 juin à 07:54 | Isambilo (#4541) répond à DIPLOMAT

      Je vous crois bien volontiers parce que je m’appuie sur de vieux souvenirs des défilés militaires des années 60.

    • 19 juin à 11:05 | DIPLOMAT (#846) répond à Isambilo

      Mais sur le fond , car c’est cela le plus important, et non les détails sur la couleur de la dodoche, vous avez raison (évidemment).

  • 18 juin à 11:37 | betoko (#413)

    Du western en ce XXI éme siècle et qui n’apportera rien si non du gaspillage d’argent , d’hommes et en matériels . Pourquoi personne à Madagascar ne copie pas ce qui se passe en Europe ? Il suffit d’étiqueter les zébus sur ses deux oreilles et les numéroter avec de l’encre indélébile . L’étiquette devrait être fixée avec des rivets et par les gendarmes ou le service de l’élevage et enregistrée dont tout éleveur en possède le double . Si un vendeur voulait vendre un zébu non muni de ces deux étiquettes ou a fraudé , c’est que c’est un voleur .
    Est ce que j’ai raison ?

    • 18 juin à 12:14 | Stomato (#3476) répond à betoko

      Les étiquettes peuvent tomber au passages dans les arbustes de la brousse.
      Les oreilles ça se coupe et les explications réalistes, vraies et sincères existeront toujours.
      La meilleure solution est la puce d’identification unique qui laisse une cicatrice indélébile si on cherche à l’enlever. Un animal sans puce authentique ne pourrait être vendu.
      Le prix d’une puce est négligeable par rapport aux étiquettes auriculaires.
      Il existe des lecteurs de puces pour animaux à partir de 150 euros TTC donc abordable pour les vétérinaires et éleveurs...
      Encore faudrait-il avoir le courage de s’intéresser vraiment au contrôle des zébus... L’absence de contrôle est bien plus lucratif !

    • 18 juin à 12:50 | betoko (#413) répond à Stomato

      Les oreilles ça se coupe en effet , mais si un acheteur voit qu’on les a tous coupé , c’est à ses risques et périls . On peut aussi enlever une puce , il nous reste le marquage au fer rouge comme dans les western , RB par exemple ce qui voulait dire « Ranch Betoko »

    • 18 juin à 14:45 | DIPLOMAT (#846) répond à betoko

      Cela s’appel la traçabilité.

      Oui , cette pratique existait déjà à M/car , où le cheptel était marqués.
      Mais sur le fonds votre idée est la bonne . C’est moins coûteux à entretenir qu’un régiment et plus efficace.
      Celui qui vend du bétail sans justificatif peut être condamné , et celui qui l’achète un receleur .

    • 18 juin à 15:26 | Stomato (#3476) répond à betoko

      Une puce s’enlève, mais une puce implantée est très vite intégrée aux tissus voisins, ce qui rend une cicatrice extraction très visible. Et la puce extraite ne peut plus être réutilisée.
      Un marquage au fer rouge comme RB peut facilement être « surchargé » par BB, le R étant transformé en B.
      Une autre solution qui peut être utilisée c’est la découpe spécifique des oreilles selon un code propre à chaque éleveur. Mais là aussi des découpes ultérieures peuvent être imaginées...

      En fait le marquage des bêtes seul ne peut garantir l’origine d’un animal. C’est toute la filière qui doit être impliquée, du dirigeant politique au consommateur.
      Et ça c’est pas gagné !

  • 18 juin à 11:48 | rayyol (#110)

    A Madagascar on a un principe .C est pourquoi faire simple quand on peut tout compliquer .On ne veut pas dd système efficace car ceci va contre les intérêts des pourris qui contrôlent

    • 18 juin à 11:55 | Maxim (#5960) répond à rayyol

      Espérons qu’ils vont affectés beaucoup de général et de colonel dans cette fameuse USAD.

  • 18 juin à 12:09 | leclercq (#4410)

    Bonjour
    Très bonne nouvelle enfin , ils vont pouvoir se tirer dessus !!!

    • 18 juin à 13:01 | betoko (#413) répond à leclercq

      Et les bavures vont continuer des plus belles . A Tsiroanomamnidy des jeunes hommes soit disant dahalo ont été assassinés par l’armée en plein marché , soit disant qu’ils étaient des dahalo , ou mieux encore la gendarmerie avait brûler tout un village car elle a entendu parler que des dahalo s’y cachent .
      En fait ces jeunes hommes ont refusé de se faire racketter par l’armée ou la gendarmerie et avaient l’intention de porter plainte . Exécution extrajudiciaire et tout le monde ferme sa gueule même en haut lieu . Idem comme ce qui s’est passé à Anjozorobe dont le fiols du président serait impliqué ( le conditionnel est de rigueur de peur que j’aille en prison et payé des million d’Ar d’amende suivant le nouveau code de la communication )

    • 18 juin à 13:02 | betoko (#413) répond à betoko

      Erratum " dont le fils du président .........

    • 18 juin à 13:33 | Saint-Jo (#8511) répond à betoko

      betoko qualifie de bavures ces actes volontaires
      et qui relèvent d’une indicible bestialité de la part de leurs auteurs !

      Nous devons faire très attention,
      parce que certains semblent déjà commencer à classer au rang de banalités
      ces massacres de populations
      qui se multiplient dans ce pays .

      Le nombre de Gasy déshumanisés semblent augmenter !
      Attention !

    • 18 juin à 21:29 | Maestro (#7313) répond à betoko

      le conditionnel est de rigueur de peur que j’aille en prison et payé des million d’Ar d’amende suivant le nouveau code de la communication

      De deux choses l’une, soit tu es sur de toi et tu assumes tes dires comme un Bonhomme, soit tu ne sait rien et tu la fermes. Moi j’aime bien ceux qui sont Francs et Vrais et qui ne se cachent pas derrière les « on dit ». Moi j’oeuvre, à mon niveau , pour faire avancer Madagascar même si ce n’est pas mon Pays et les Gens comme toi c’est comme la crotte au Postérieur du chien, le Pauvre il est bien embêté car il n’a pas de main pour se gratter.

    • 19 juin à 10:42 | betoko (#413) répond à Maestro

      Avec cette loi liberticide sur ma communication , on peut s’attendre à une et mille interprétations , aussi il est plus conseillé d’être très prudent , avec ce régime . Vous ne voyez pas comment le procureur de la république avait envoyé un mandant d’arrêt sur un sénateur soit disant pris en flagrant délit , un mandat envoyé 10 jours après ? Le flagrant délit n’a plus aucune valeur juridiquement , mais qu’importe nous sommes à Madagascar et la loi , c’est pour les faibles

  • 18 juin à 14:07 | takaka (#8449)

    Le vol. C’est une coutume dans le Sud (Sud-est, Sud profond, Sud-ouest, Sud je ne sais pas quoi, etc....). Si tu ne voles pas, tu ne seras pas riche, dit-on. Paysans, fonctionnaires, entrepreneurs, élus et politiciens originaires ou non du Sud, ils volent. Le vol est une maladie contagieuse quand vous habitez dans le Sud. Je ne suis pas sûr pour la contamination des Vazaha qui y habitent.
    Le phénomène, je dis bien phénomène, dahalo est récurrent. Il y a des attaques latentes comme dans les États où il y a guerre civile. Ce sont même les OLOBE d’un village donné qui forcent les jeunes à attaquer tel ou tel village. Mais quand ce sont les miens qui sont attrapés, attaqués ou tués, on fait un tapage énorme, on médiatise, on crie au scandale.
    Donc celui qui est doté des principes d’ honnêteté est un individu étranger au Sud. Pour la bonne est simple raison qu’il ne respecte pas la coutume.
    Les Monja Roindefo, Lahiniriko, Camille Vital, Sarah Georget, Faharo (originaire du Sud Est) ex Chef de Région du Menabe et ex Député de Belo sur Tsiribihina, etc... sont en connaissance de cause et gueulent à Antananarivo.
    Les gens ne sont pas idiots, mais ce sont les élus comme le Député Mara Niasy d’Ankazoabo, des officiers, etc qui favorisent et implicitement instaurent ce phénomène.
    Et des hommes de troupe meurent parce que ce sont des officiers même qui collaborent avec des Dahalo.
    Imaginez le feu de brousse où au lieu de l’éteindre, vous y versez du pétrole. Bonjour les dégâts !
    Imaginez un phénomène spiralé qui s’accentue de plus en plus parce que vous pensez que les gens sont des idiots sans droit aucun et certains des Tsimatimanota (intouchables).
    Imaginez un phénomène exponentiel dû aux corruptions diverses, aux abus, et que par ricochet les paysans répondent avec des coups des fusils de chasse (Baïkal 12 et 16).
    Et que des forcent de l’ordre y trouvent leurs comptes en louant des FAR Kalachnikov et des balles.
    C’est ça le Sud où il y a l’USAD. Malheurs à ces commandos de la Gendarmerie parce que c’est la guerre entre les chiens et les loups.

    • 18 juin à 15:54 | Saint-Jo (#8511) répond à takaka

      Je savais qu’il existe dans ce pays des différences culturelles, usuelles et coutumières relatives aux diversités des populations respectives des régions !

      Je sens intuitivement depuis quelques dizaines d’années que certaines régions de ce pays se développeraient plus rapidement et surtout plus efficacement si ces dites régions sont gouvernées et administrées comme des états fédérés dans un système fédéral ( par exemple comme les cantons suisses dans la Confédération Helvétique ).
      J’ai dit « je sens intuitivement » , car c’est le genre de chose que l’on ne peut pas prouver de façon rigoureuse.

      Par contre, le lamentable échec du système de gouvernement et d’administration en vigueur dans ce pays depuis plus de 50 ans n’a pas besoin d’être prouvé : 99% des populations dans ce pays vivent quotidiennement les terribles conséquences de ce fiasco depuis des dizaines et des dizaines d’années !

    • 18 juin à 17:09 | tgv_ihany (#9410) répond à takaka

      Taloha izany fomba izany fa tsy izao intsony. @ zao fotoana efa entin’ny tsy fahampiana ny gasy kely ka lasa manao ny tsy tokony atao. Ny faritra atsimo koa moa tena manana io omby io sady midadasika ny toerana. Raha mba mieritreritra kely zao ny fanjakana dia maka sopapa any @ senateur lylison fa izy no tena mafantatra tsara ny strategie tokony apetraka any.

    • 18 juin à 18:26 | Isandra (#7070) répond à tgv_ihany

      Ka izay no mahavoa an’ity fitondrana ity, ilaozany manenjika ny olona tokony hanampy azy amin’ny zavatra mahasoa,...

    • 18 juin à 19:14 | takaka (#8449) répond à tgv_ihany

      Je passe la moitié de ma vie dans le Sud, de Maintirano, Antsalova, Bekopaka en passant par Belo sur Tsiribihina, Morondava, puis Belo sur Mer, Manja, Morombe, Andavadoaka, Ambatomilo, Salary kely et Salary Bay, Ifaty, Fianarantsoa, Ambalavao, Ranohira, Ihosy, Cap Ste Marie, Ambovombe, Bezaha, Taolagnaro. Ça te va comme argument ?
      Tu penses que je déballe des inepties comme toi à longueur de journée ?
      Ton Le ???lison de merida n’a fait que massacrer des enfants et des femmes qui ont fait des fisinisinia dans la Région Androy. Le Remenabila à chercher n’a jamais été inquiété. Alors ne nous parle plus de ce wanted Le ??lison parce qu’il le mérite.
      Dieu l’a puni. La chute est terrible, c’est une chute libre avec une accélération aussi vite que celle de la pesanteur. Il a sur ses mains les sangs des innocents.

    • 18 juin à 19:30 | Saint-Jo (#8511) répond à Isandra

      L ;elyson fait partie des tueurs de masse officiels de Transition 1, sous la conduite du DJ-ex-la-terreur.
      Ce n’est pas parce que L ;elyson est devenu senatera foza du DJ-ex-la-terreur que l’on oubliera les terribles massacres dont il est le principal exécuteur .

      Les foza du DJ-ex-la-terreur tentent de faire oublier le passé sanguinaire du bodega L ;elyson.
      En vain .
      Car les souvenirs des innombrables zana-bahoaka victimes du bodega L ;elyson, sous les ordres du DJ-ex-la-terreur, sont très vivaces dans l’esprit et dans le cœur des papas, mamans, frères et sœurs, fils et filles ainsi que amis de ces zana-bahoaka massacrés par la Transition 1, dont le sanguinaire bodega L:elyson est le prinicipal exécuteur sans scrupules des basses oeuvres .

    • 18 juin à 19:43 | Saint-Jo (#8511) répond à takaka

      Bonsoir, takaka !
      En fait ces deux foza sont comme tous leurs congénères : ils ont des courants d’air entre les deux oreilles.
      Peut-être sont-ils en mission sur ce forum pour défendre le DJ-ex-la-terreur et tous ses collabo .
      Comme ces deux foza sont incapables de réfléchir alors ils ne font que répéter les éléments de langage indiqués par leurs donneurs d’ordre !

    • 19 juin à 07:28 | tgv_ihany (#9410) répond à takaka

      Tsy tena mipetraka any anie izany enao fa mandalo fotsiny e. Taloha no mbola manao ny foto-pisainana toy izany ireo olobe any
      araky ny noteneninao teo ambony fa tsy @ izao vanipotoana izao intsony. F’anga moa le ramenabila tsy anarana andiana dahalo indray fa tsy olona iray. Ilay olona nanaovana wanted indray taona iny no lohany fotsiny, tokanono moa efa voasabotry ilay olomangan’ny firenena iray izay (efa fantatrao ny olona tiako lazaina).

    • 19 juin à 07:41 | tgv_ihany (#9410) répond à Isandra

      ka izay ilay hoe nitsipa-doha ny laka-nitana koa. azony izay tiana dia avelany enao eo. mampalahelo ny mahazo ny gasy kely tafapetra izy dia ilaozany misaotisaoty eran’ny tanàna mikabary manao kobaka ambava toy ny fataony isaky izay mandeha hatrany.

    • 19 juin à 10:06 | Isandra (#7070) répond à Saint-Jo

      Sao dia nitsangana tamin’ny maty ary Ramenebila, ka lasa Masin-Joany.

      Toa hoatran’ny maro mafy ny daholo ny anao lahy, olona maro ny vahoaka sy manenjika ny mpanao ratsy tsy misy fiantrana (mpamon’olona, mpandroba, mpanolana, mpampihorohoro,...) indray no lazainy ho mpamon’olona.

    • 19 juin à 10:06 | Isandra (#7070) répond à Saint-Jo

      Sao dia nitsangana tamin’ny maty ary Ramenebila, ka lasa Masin-Joany.

      Toa hoatran’ny miaro mafy ny daholo ny anao lahy, olona maro ny vahoaka sy manenjika ny mpanao ratsy tsy misy fiantrana (mpamon’olona, mpandroba, mpanolana, mpampihorohoro,...) indray no lazainy ho mpamon’olona.

    • 19 juin à 10:27 | Isandra (#7070) répond à tgv_ihany

      Ireto olona miseho ho azy tapi-pahalalana ireto tsy mahatsiarotena hoe, betsaka ny zavatra 20 taona lasa tsy hita firy intsony amin’izao, kanefa ny données ao anaty Pc ndry zareo mbola tsy miova.

      Ny mampalahelo sy mampiomehy tena mitoky teny fantatra rizareo, ary tena mino fa ny azy no marina, indrindra moa ity Takaka sy Masin-Joany ity.

      Tsy fantan-drizareo fa ny daholo izao efa miova tanteraka, efa lasa jiolahy (mafia), efa manana toerana fitobiana mihitsy, ary tsy misy hifandraisany intsony amin’ny fomban-drazana izany.

      Ny olona avy faritra tsirairay dia samy manana ny fahalemeny(défaut) avy, ao ny Malaza ho fetsifetsy(crapule), ny mpanavakavaka, ny kamo, ny mpangalatr’omby,...sns

    • 19 juin à 10:57 | tgv_ihany (#9410) répond à Isandra

      izy roalahy ireo miambo tena ho mahay izao rehetra izao ka hany mialona ny fahavitan’ny prezda rajoelina ny fitondrana tsy nisy ady antrano, nanafoana ny tariky ramenabila, nahatsangana fotodrafitr’asa maro nefa dia tsy nisy fanampiana avy any ivelany. Ireo diaspora sasany eto koa moa dia tena hita @ fanehoan-kevitra ataony eto fa dia ny fialonana no betsaka fa tsy mba mankahery ny olona nahavita betsaka teto @ firenena. Ao indray ireo ZD manaraka ambokony fotsiny tsy mba mieritreritra hoe inona marina moa ny tanjona tian’ny filohan’ny mpivarodronono ity hatongavana izay efa mazava fa ny hamerina ny hevi-petsiny hangoronkarena indray @ fomba mahazatra indray. Ny tsy fananan’ny tanora asa no atao fitaovana. Mampametraka fanontaniana ihany hoe dia mbola mahavita miseho masoandro ihany ty olona ity nefa raha ny ratsy vitany teto dia na ho alina aza ny andro tsy ho voatanisa eto. Tena manararaotra ny fahalemen’ny gasy kely mihintsy.

    • 19 juin à 12:06 | Saint-Jo (#8511) répond à tgv_ihany

      « 19 juin à 10:57 | répond à Isandra »
      « izy roalahy ireo miambo tena ho mahay izao rehetra izao »

      Sarcasmes :
      Ah ? Oui ? Je me suis vanté à tgv_ihany (#9410) de savoir parler gasy peut-être ?
      Quand on dit que les foza ont des courants d’air entre les deux oreilles on n’exagère pas !

    • 19 juin à 12:23 | tgv_ihany (#9410) répond à Saint-Jo

      tena misy voa kely mihintsy angamba ity olona iray ity na tena mbola tsy feno tsara ny atidoha. Isanandro izao rehefa matsiaro tena voatsindrona eto dia ny miodikodina be ohatran’ny very tadipoitra na mitsikera ny tsipelina izay tsy mitovy hevitra aminy eto. Fa toetran’olona manao ahoana loatra ary ity ? Mba amboary ilay fotopisainana fa tena mirefarefa @ tany loatra ka tsy mendrika anao ilay tapipahaizana. Mahazo manitsy tsipelina @ izay ianao raha izay no mety aminao na alefao eto indray ny : sarcasme, ironie ,...

    • 19 juin à 15:07 | Isandra (#7070) répond à takaka

      « Le Remenabila à chercher n’a jamais été inquiété. »

      S’il n’était pas éliminé, il continuerait davantage de faire ses sales besognes, d’autant plus, namono biby tsy nahafaty,...mais pourquoi n’entend t on plus parler de lui...? A moins que lui aussi, il fasse partie de miova fo de Kolo Roger,...

    • 19 juin à 15:26 | Saint-Jo (#8511) répond à tgv_ihany

      « 19 juin à 12:23 | tgv_ihany (#9410) répond à Saint-Jo »
      « ohatran’ny very tadipoitra na mitsikera ny tsipelina izay tsy mitovy hevitra aminy eto »

      1°) Voici donc les sarcasmes réclamés par tgv_ihany (#9410) :
      Ah ! Oui ? C’est moi qui ai un trou de mémoire quand je rappelle à tgv_ihany (#9410) ses écrits, me réclamant , avec une exemplaire modestie soit dit en passant , d’écrire en gasy pour lui prouver que je suis gasy et non [je cite tgv_ihany (#9410)] un « vazaha maimbo » !

      2°) Et voici aussi l’ironie réclamée par tgv_ihany (#9410), le soi-disant gasy écrivant correctement le gasy.
      Admirez, braves gens, combien le gasy tgv_ihany (#9410) maîtrise le gasy écrit !
      « Isanandro izao rehefa matsiaro tena voatsindrona »
      « very tadipoitra »
      « amboary ilay fotopisainana »
      « ilay tapipahaizana »
      [ j’ai relevé uniquement les fautes que personne ne peut contester ; j’ai laissé côté les fautes que certains seront tentés de justifier, même si en règle de grammaire structurale ce sont quand même des fautes]

      3°) Remarques :
      Et c’est tgv_ihany (#9410) , l’auteur de ces tsipelina diso , qui m’a réclamé d’écrire en gasy pour que lui-même , a-t-il dit , puisse avoir une preuve que je pourrais être un Gasy.
      Et quand je relève les fautes d’orthographe, les fautes de grammaire et surtout les fautes de sémantique que ce soi-disant gasy tgv_ihany (#9410) commet lorsqu’il écrit en gasy , alors il ose s’indigner . Pourtant je n’ai fait que le prendre dans son propre jeu .

      4°) Plus rigolo !
      A mon tour, je doute fortement que ce tgv_ihany (#9410) est réellement un vrai Gasy !
      Pourquoi je dis ça ?
      a) Parce qu’il existe dans ce pays beaucoup de non Gasy qui parlent le gasy , mais l’écrivent presque phonétiquement . Et tgv_ihany (#9410) écrit le gasy presque phonétiquement .
      b) De plus, les Karana parlent gasy mais l’écrivent mal. Les Karana sont aussi des pourvoyeurs de fonds du DJ-ex-la-terreur . En d’autres termes les Karana sont des tgv. Et tgv_ihany (#9410) est un tgv .
      Deux bonnes raisons donc de soupçonner raisonnablement tgv_ihany (#9410) d’être un Karana .

      Conclusion :
      tgv_ihany (#9410) ? Un Karana ? Eh ! Oui ! C’est fort probable !

    • 19 juin à 16:50 | takaka (#8449) répond à tgv_ihany

      Je suis entrepreneur dans le Sud. Je suis copropriétaire de boutres motorisés ou non, et fais des négoces. Je suis dans le tourisme, l’hôtellerie et l’agroalimentaire. Ma femme est Vezo.
      Alors, ta gely !

    • 19 juin à 21:05 | takaka (#8449) répond à Saint-Jo

      Bravo St Jo !
      C’est une analyse. Je suis d’accord avec vous. Vu la façon dont il défend ce boaykely, vous avez raison. Et durant les rotaka de 2009, il n’y a pas de doka Karana dévalisés alors que généralement, ce sont eux qui en pâtissent avec les OPK. On constate bien que le vandalisme était orchestré et financé surtout par les Karana et réalisé par les foutus Gasy collabo.
      Je vais faire une déclaration solennelle : « N’ imaginez jamais à refaire vos actes terroristes malfaisants ici à Mada avec le financement des Barbus. Même pas en rêve ! Nous ne sommes pas des Mauriciens. Vous serez bon pour les cochons, nationalité ou pas. Parole de Pirates ! »

    • 20 juin à 07:18 | tgv_ihany (#9410) répond à takaka

      clap clap clap ! tena olona enjana be marina kay nareo

    • 20 juin à 12:05 | Saint-Jo (#8511) répond à takaka

      Bonjour, takaka !
      « 19 juin à 16:50 | takaka (#8449) »
      « Je suis entrepreneur dans le Sud. Ma femme est Vezo. »

      Assurance :
      Même si cet espace n’est que virtuel, je vous assure quand même de toute ma sympathie .
      Qui sait ? Un jour peut-être vous et moi serons, dans la réalité vraie, des frères d’armes !

  • 18 juin à 14:25 | Jipo (#4988)

    Bonjour, le hollande vita easy, qui s’ y croit .
    Les dahalos messieurs les bidasses ce sont vos employeurs, ils sont tous au gouvernement , cessez de regarder le doigt qui vous montre la lune !
    Quelle mascarade ...

  • 18 juin à 15:35 | kartell (#8302)

    Les dalaho sont la cerise sur le gâteau de l’échec permanent du pouvoir car ce phénomène n’est pas un anodin fait de société ni la manifestation d’une simple déliquescence paysanne !

    C’est plus que cela car si ce phénomène s’est enkysté et à perdurer, c’est bien qu’il possède des racines profondes lui permettant de proliférer, sujet qu’on a toujours cherché à esquiver dans les coulisses de la capitale jusqu’à cette « création d’une unité spéciale », devenue indispensable !.

    Souvenons-nous de la création d’une police touristique, mort-née, qui a fait pschitt, le jour de sa naissance !…

    Lors des premières exactions signalées dans la capitale mais bien postérieures à celles sur le terrain, on avait laissé entendu qu’elles étaient l’oeuvre d’« un Che Guevara » local du mon de Remenabila, en fait Arthur Rabefihavanana, un ancien garde présidentiel de Didier Ratsiraka…

    Sa capture ou plutôt son exécution devait prendre quelques semaines à peine, à en croire les communiqués officiels, sa mise à prix n’a pas permis son arrestation devenant ainsi, un mythe, celui d’un rebelle défiant le pouvoir central en ridiculisant, ceux, qui étaient sommés de l’arrêter…

    Si ce phénomène s’est amplifié en s’étendant à une grande partie rurale du pays, c’est qu’il a bénéficié de complaisances et de facilités pour écouler un butin bien encombrant à stocker puisqu’il s’agit de bêtes vivantes…

    Aujourd’hui, on fait de sorte que cet aspect vital soit écarté d’un revers de manche par le pouvoir au profit de celui, bien plus facile et moins compromettant, de la répression et de la force, applaudies d’avantage dans la capitale que par les populations directement concernées !…

    Prendre le problème de cette manière, ce n’est pas tenté de le résoudre mais plutôt celui de le voir se durcir en ajoutant de la répression à la violence existante mais c’est surtout faire une ième démonstration de faiblesse du pouvoir qui essaie de montrer une autorité , aux abonnés absents !...

    Vouloir ainsi mettre un terme à un problème pour lequel on refuse d’en rechercher les véritables origines ( pour des raisons évidentes de politiques) fait courir à un échec programmé et à une série de déconvenues liées à une répression annoncée…

    Aujourd’hui, le pouvoir se lance dans une spirale qui risque, un jour de lui échapper et de se retourner contre lui, car, on a désormais, le sentiment qu’il joue à l’apprenti-sorcier dans un pays où ce genre d’activité est devenu l’apanage des présidents successifs !...

    • 18 juin à 16:17 | vatomena (#7547) répond à kartell

      le pire est à venir
      quand les dahalo seront dans la ville

    • 18 juin à 19:17 | leclercq (#4410) répond à vatomena

      Ils y sont déjà !!!! et bien placés en plus : au pouvoir !!! enfin les vrais « dahalos » les autres ne sont que des amateurs , imitateurs

    • 18 juin à 19:40 | Jipo (#4988) répond à leclercq

      je dirais même : petits joueurs 😇 .

  • 18 juin à 21:57 | RAMBO (#7290)

    TSSSSSSSSSSSSSS
    Je commence à fatiguer de lire les commentaires des Andafy dans MT.com. Tena mandrereka be satria tsy mahita ny zava-misy eto dia mirediredy ny ankabetsahany...Impiry aho no mitaingina A340 tsisy olana fa ara-dalana...Efa nitaingina B747 na 767 ...mitady ny moderne sy top daholo nefa na ny maro aza tsy mahavidy voiture neuve akory any andafy any.
    Miala tsiny aho fa somaro mahay vava satria toa olona manala andro fotsiny (frustrés) no betsaka eto fa tsy mahita ny fandehany eto antanindrazana...na inona na inona no ezaka ataon’ny mpitondra dia encourager-na fa tsy tebahana foana...Tsy avela misokatra Magro maneno ianareo, avela misokatra Magro mbola maneno ihany ÖOOhh aiza ary izany...tafavoaka ny Zone B Air Mad dia eo indray hoe « ho hita eo ny fiafaràny » manao vavan’ny be fialonana fotsiny.
    Depuis 2009 ka hatramin’izao dia be no vitan’ny mpitondra fa rehefa tsy aty an-toerana dia mirediredy...Dia hendeha hampitoviana amin’ny Raid sy ny Gign koa izany ity Usad Gasy ity...Io no tena mamizana ilay mampitovy ny any andafy sy ny aty. Voa avy nandray vazaha 50 ao amin’ny association humanitaire AR-MADA ( Aller-Retour Mada no dikany fa tsy misy hifandraisany amin’ny ARMADA ndRajoely izy ireo...dokotera sy infirmiers ary bénévoles manao vaccination sy manorona dispensaire eran’ny nosy...izay voa voalohany amin’ireo no tonga teto dia gaga fa mandroso hoy ry zareo ary tsy nampoiziny hoe moderne ny tanàna na dia eo aza ireo mahantra...Tsy toy ny tany afrikana hoy ry zareo fa plutôt asiatique... Stations services modernes partout toy ny any europe...hôpitals manaram-penitra...terrain de rugby pour les 15 makis eny akaikin’ny futur village de la francophonie( Andohotapenaka)...des grues partout ...des bons restaurants modernes que Mc Do n’ose même pas concurrencer ...Saingy mampalahelo ilay hoe « Sakafo tsy misy kisoa » amin’ireny hotely gasy ireny lasa slogan..à combattre io..Même anie ny Air mad dia manisy plaquette hoe « Garantie sans porc » ny sakafo arosony any amin’ny avion hoy ireo vazaha tonga ireo...

    Koa mihezaha tonga mijery dia hiova ny jugement nareo...Marina fa betsaka ny tokony hatao fa izay rehetra vita dia mifanaraka amin’ny situation économique du moment du pays tsara fa tsy azo hampitoviana amin’Andafy.
    Ka ny ataoko matetika eto manomboka izao dia mitanisa ny fandrosoana na kely na lehibe hitako eto Madagasikara.. ho an’ireo tsy manam-bola hodiana any Andafy any...
    Efa fantatry MT.com tsara fa bande de frustrés d’Andafy no betsaka eto dia mba mahafinaritra azy ireo ery ny mahita ireo sary.

    Tsarovy ilay hira ê« Modimodia re ra vorona, fa aza manidina an-tanin’olona... »
    Samia velon’aina hoy Matiandro izay

    • 19 juin à 11:42 | Saint-Jo (#8511) répond à RAMBO

      RAMBO E=mC2 est la voix de son maître Rajao-la-terreur !

      Rajao-la-terreur affirme sans sourciller que tout va très bien dans ce pays et qu’il n’y a guère de pauvreté chez nous .

      RAMBO E=mC2 enfonce le clou :
      . tous les intervenants sur ce forum sont des expat qui ne savent rien de ce qui se passe dans ce pays
      . le pays se développe mieux que normalement
      . les résultats obtenus par Rajao-la-terreur sont plus que positifs et sautent aux yeux des Etrangers qui débarquent au pays
      . tous les habitants dans ce pays sont HEU-REUX
      . par contre les Gasy expat sont miséreux, incapables de s’acheter un billet aller-retour pour venir voir de visu au pays ce qui s’y passe
      . ces Gasy expat sont tellement pauvres qu’aucun d’eux n’arrivent même pas à s’acheter un véhicule neuf ( peut-êre RAMBO E=mC2 vient-il d’acquérir un 4X4 flambant neuf payé rubis sur ongle !)

      Bof ! Quand on est foza alors on est comme tous les foza : on a des courants d’air entre les deux oreilles.
      Surtout quand on s’appelle RAMBO E=mC2 et
      qu’on ose falsifier publiquement une formule populaire connue de tout le monde,
      qu’on prétend être un descendant direct d’Andrianampoinimerina
      qu’on se vante d’être originaire d’un village du Marovatana où eût été née la reine Razafindrahety
      qu’on prétend sur tous les toits qu’on est marié à une personne zazamarolahy
      et qu’on crie sur tous les toits qu’on est un conseiller très écouté de Rajao-la-terreur.
      En somme , quand on tente le grand chelem de la vantardise !

    • 20 juin à 17:33 | Behantra (#9165) répond à RAMBO

      kay ve ty rambodanitra ty kréolataykiringy e !

      Toi la bézy ka mila vola .. io ndray zao no iantsoina any rambodanitra !

  • 18 juin à 22:01 | Raanona (#8467)

    Angaha moa tsy efa NIOVA FO ireto dahalo Mésié Le Prézidà ?

  • 18 juin à 23:59 | diego (#531)

    Bonjour,

    La caisse de l’État est vide, le pays s’appauvrissent, le bois de rose et d’autres richesses sortent du pays sans se faire inquiéter, mais le pouvoir trouve le moyen et le temps de faire courir l’institution judiciaire derrière un Lylison !

    Air Mad a été interdit de survoler l’Europe durant cinq ans, une situation nouvelle pour elle après 50 ans d’indépendance, pour ne pas dire stupide ! Le pays n’a plus des processus électoraux fiables digne d’un pays indépendant. Et le peuple a perdu toutes confiances envers l’État, les Institutions, à la tête desquels les élus exercent le pouvoir dans tout le pays et envers le peuple :

    - est-ce que le peuple fait confiance aux élus du pays ? Des élus qu’il a lui-même élu il n’y a pas si longtemps ? Non !

    Et voilà le probléme ! Le peuple comprend bien que l’État et les Institutions se sont affaiblis, en tout cas, ils deviennent des armes politiques entre les mains du pouvoir et à ménacer les adversaires politiques que pour développer le pays et à lutter contre la pauvreté !

    Alors quand on entend que le pouvoir crée une force spéciale pour lutter contre le Dahalo ? Il y a les Dahalo oui, mais quels sont leurs poids sur les activités économiques malgaches et leurs rôles sur l’insécurité dans le pays ?

    Maintenant, il faut se poser la même question, mais sur les poids économiques et les rôles de la Capitale sur la vie politique du pays, en tant que capitale Adminstrative, autrement dit, une ville où les élus exercent le pouvoir sur le pays et son peuple !

    Si le pouvoir arriverait à gérer les Dahalo, il y aurait des régions qui retrouveraient la paix, c’est évident, mais qu’est-ce que cela apporterait comme changement au niveau politique et sur l’économique du pays ? Et qu’est-ce que cela donnerait politiquement et économiquement si la Capitale Administrative du pays était en désordre ?

    On assiste à ce spectacle là à Madagascar depuis six maintenant !

    Conclusion :

    - la priorité à Madagascar c’est avant tout retablir les autorités de l’État et remettre les Institutions sur le droit chemin !

  • 19 juin à 02:08 | route66 (#9604)

    tsy ireo olona hianjadia’ny fahantrana noho ny tsy fahaiza-mitantan’ny mpitondra, ka voatery hangalatra intsony kosa izany no ho sambori-ndra-Jao, fa indrindra indrindra ireo dahalo manao colle blanc sy cravate bleu etsy sy eroa, izay tena mambotry sy manapotika ny firenena . Ho ela velona sy ho ela fanapahana anie inao Ra-herymbôtay jao, ary ny vadinao anie hirongo valizy maromaro atrany isaky ny avy mitsangatsangana kely matetiteka any dilambato any ianareo roa kely.

  • 19 juin à 07:19 | diego (#531)

    Bonjour,

    Il faut toujours regarder et comprendre d’où vient le pouvoir qui s’exerce sur le pays et son peuple.

    S’il semble évident que le pouvoir réside dans la Capitale Administrative du pays, dans un pays comme Madagascar, qui n’a plus des processus électoraux stables et fiables, il l’est moins pour savoir avec certitude si les élus qui ont reçu des mandats pour exercer ce pouvoir envers le peuple ont effectivement un véritable pouvoir, plus important encore si ces élus savaient exercer leurs pouvoirs.

    La question se pose dans la mesure où il n’y a pas de majorité à l’Assemblée, mais cette situation n’a jamais inquiété le président :

    - quand on n’a pas de majorité à l’Assemblée, il est impossible de bien gouverner un pays.

    C’est une utopie de prétendre pouvoir instaurer une bonne gouvernance dans un tel pays.

    • 19 juin à 12:07 | kartell (#8302) répond à diego

      Bonjour diego,

      Vous mettez le doigt sur ce qui constitue le vrai problème politique du pays : l’hégémonie insolente de la capitale ( pour ne pas détailler les choses !), qui gangrène l’ensemble du système politique du pays parce qu’il donne, à une minorité statistique, toutes les prérogatives pour gouverner et surtout pour imposer sa vision clanique du quotidien à une société provinciale qui ne se sent guère concerner…

      Les présidents successifs sont tous sortis du marigot de la capitale comme le passage forcé pour prendre les rênes d’un pays ingouvernable parce qu’il oblige sa société à prendre position pour des hommes qui ne représentent aucunement la diversité importante du pays….

      Le reste de la pyramide démocratique va de pair avec son sommet factice, le hors-sol étant devenu la règle générale imposée à l’électeur qui croit pouvoir changer le cours des choses alors même qu’il ne fait que de le consolider dans une fragilité de plus en plus évidente !..

      La bonne gouvernance ne se décrète pas, elle devrait s’imposer d’elle-même en respectant les quotas, les sensibilités de chacun, les particularismes de chaque province, on en est très loin parce que, ceux qui détiennent le pouvoir, ce ne sont pas issus des partis mais des clans, voir des castes….

    • 19 juin à 12:50 | atavisme premium (#9437) répond à kartell

      ce ne sont pas issus des partis mais des clans, voir des castes….

      Tous changement a Madagascar doit mettre a plat cette histoire de caste !
      Vaste programme !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    • 19 juin à 14:14 | Saint-Jo (#8511) répond à kartell

      Bonjour !
      Depuis l’indépendance jusqu’à ce jour, nos populations semblent ne pas se comporter comme réellement partie totalement prenante , en ce qui concerne les efforts globaux communs pour développer tout le pays.
      Le chacun pour soi règne.
      Le fameux « iza no handova fanjakàna » est toujours de rigueur.
      Alors on ne prend jamais soin des biens collectifs. Et encore moins de l’argent de l’état.

      Par contre, il y a une toute petite région plus ou moins géographiquement reculée en Imerina, où presque tous les ans les habitants effectuent des travaux collectifs pour l’entretien des canaux d’irrigation des rizières, de l’école primaire (4 salles mais pas de bureau), de la piste (on ne peut pas dire que c’est une route) qui dessert un groupe de villages jusqu’à la route nationale, et du temple protestant peut-être ancestral (l’église K-To est tenue par des religieux blancs) .
      Et je vous assure que les habitants y font très attention à tout ce qui ressemble à la préservation des biens collectifs qui sont en fait des résultats tangibles de leurs efforts individuels et collectifs.
      Personne n’a intérêt à faire des bêtises ni à se comporter en tire-au-flanc, au risque d’être très mal vu par les habitants .
      Plus généralement, les gens font naturellement attention quand il s’agit de leurs biens dans lesquels ils ont investi ou se sont investis .

      Antananarivo n’est pas seulement surpeuplé. Cette ville est aussi sous-équipée et manque cruellement d’infrastructures.
      Une organisation de ce pays en état fédéral est sans doute une possible solution pour sortir de cette régression qui sévit depuis plus de 50 ans dans toute l’île.
      Chaque état fédéré aura sa capitale. Dans laquelle siègeront les autorités administratives de l’état fédéré. Cette capitale nouvelle attirera davantage de populations. Car qui ne souhaite pas vivre pas trop loin des centres de décisions ?
      [ Le fameux « tany lavitra andriana » est bien connu de tous les Gasy. ]

      La création de ces nouvelles capitales d’états fédérés, à la longue , finira par décongestionner la ville d’Antananarivo.

      Mais qui a peur d’une éventuelle concurrence entre les éventuels états fédérés ?
      Mais bien sûr que ce sont ceux qui ne sont pas sûrs que leurs compatriotes régionaux font le poids par comparaison aux populations des autres régions !

    • 19 juin à 14:53 | Isandra (#7070) répond à Saint-Jo

      Mety zava-misy efa ela nitranga indray io, tantarain’i Masin-Joany io.

      Mba efa nitsidika ambanivohitra teto farintan’Antananarivo ihany aho, fa amin’io farintany io no tena manjaka ny samy mandeha samy mitady, raha ampitahaina amin’ny farintany hafa. Afatsy handeha hamadika angaha,...

    • 19 juin à 14:55 | atavisme premium (#9437) répond à Saint-Jo

      Saint jo,
      Les plus farouches défenseurs du centralisme actuel sont ceux qui en profitent le plus actuellement .
      La majorité d’entre eux sont originaire de l’imérina et ont le teint clair !

    • 19 juin à 15:36 | Saint-Jo (#8511) répond à Isandra

      « 19 juin à 14:53 | Isandra (#7070) répond à Saint-Jo »

      1°)« Mba efa nitsidika ambanivohitra teto farintan’Antananarivo ihany aho, fa amin’io farintany io no tena manjaka ny samy mandeha samy mitady, raha ampitahaina amin’ny farintany hafa. »

      Ironie : l’Isandra et le Besileo sont meilleurs que nous ?

      2° Afatsy handeha hamadika angaha

      Question ? Est-ce que tous les Merina pratiquent le famadihana ? Qu’en pensent RAMBO E=mC2 ?

    • 19 juin à 15:55 | Saint-Jo (#8511) répond à atavisme premium

      Ceux d’entre nous , les Merina
      [ je vous fais remarquer que l’éventail de notre pigmentation de peau est très large , contrairement à ce que vous semblez croire ]
      donc , ceux d’entre nous qui ont constaté l’échec irréversible de ce pouvoir centralisé sont sans aucun doute plus nombreux que ce que vous semblez croire .

      Par contre, dans nos rangs , nous qui ne croyons plus à l’efficacité de ce système de gouvernement et d’administration en vigueur , sommes-nous majoritaires ou pas ? Je ne peux pas vous répondre avec certitude .
      Actuellement, ils sont largement plus nombreux qu’avant ceux d’entre nous qui refusent d’aller travailler loin de l’Imerina ( je ne dis pas loin d’Antananarivo seulement, je dis bien loin de l’Imerina )

      https://www.youtube.com/watch?v=29IAc7mLOgg
      https://www.youtube.com/watch?v=1kzkNK4rulM

    • 19 juin à 16:15 | Isandra (#7070) répond à Saint-Jo

      Hay ve ianao merina eh ? Toa nilaza fa tsy avy aiza na avy aiza,...

      Zahay avy aty Soafianatsa tsa mitegny na be hambo hoatranareo ho meilleurs nohon’ny sasany.

      Mino kosa aho, fa le agnay ro nahazo foto-drafitrasa tahakan’ny azon’Antananarivo io, eh eh ! efa ela agny ny kilonganay ro nandroso,....

    • 19 juin à 18:51 | Saint-Jo (#8511) répond à Isandra

      « 19 juin à 16:15 | Isandra (#7070) »

      1°) « Hay ve ianao merina eh ? Toa nilaza fa tsy avy aiza na avy aiza,... »
      Confirmation :
      C’est bien ce que je dis : les foza ont des courants d’air entre les deux oreilles.
      Ai-je jamais dit que je suis non merina ?
      Je suis merina de partout et de nulle part !
      [ Très dur à comprendre quand on est foza et de plus sous illumination du type Soatanàna ]

      2°) « Zahay avy aty Soafianatsa tsa mitegny na be hambo hoatranareo ho meilleurs nohon’ny sasany. »
      Rappel :
      Pourquoi les Besileo ignorent-ils , ou font-ils semblant d’ignorer , l’ origine de ce « Ny Soa Fianatsa » ?

      3°) « Mino kosa aho, fa le agnay ro nahazo foto-drafitrasa tahakan’ny azon’Antananarivo io, eh eh ! efa ela agny ny kilonganay ro nandroso,.... »
      Moquerie :
      Ah ? Parce que vos kilonga sont toujours à la remorque des kilonga des autres régions ?

    • 19 juin à 21:26 | kartell (#8302) répond à Saint-Jo

      Bonsoir,

      Merci pour votre témoignage mais si un état confédéré peut séduire, ceux qui, nombreux, ne supportent plus une centralisation excessive et autoritaire, il est loin de faire l’unanimité parmi, ceux, qui tirent, grand bien et bénéfice, d’un état hydrocéphale …
      Le plus grand obstacle pour tendre vers une telle confédération, aujourd’hui, supposée être une possible porte de sortie à notre impasse politique, c’est qu’il faudrait que le pays adopte la culture de délégation, celle de la confiance aux autres et surtout celle du partage des responsabilités et des budgets !…
      Je ne pense pas qu’on puisse passer d’une impasse politico-économique à une confédération spontanée pour demain parce que cela demanderait des acquis que ne possèdent pas nos élites trop habituées à un système qui fait du président, un chef absolu plus proche du monarque autocratique….
      Pourtant, la réponse politique adéquate à un pays multiculturel et éthnique serait évidemment cette forme décentralisée et segmentée du pouvoir mais le problème du pays n’est dans la recherche d’une nouvelle orientation constitutionnelle mais dans celui, au combien plus délicat, que constitue le comportement indécent de son élite politique qui truste sans discontinuer, le pouvoir et qui ne se renouvelle guère…
      L’absence totale de ce renouvellement encourage une forme de consanguinité et d’appauvrissement du pouvoir qui n’est plus à même de répondre aux attentes du pays, ni à son écoute mais uniquement à celles de son clan et de son enrichissement !….

    • 20 juin à 07:27 | vatomena (#7547) répond à kartell

      cet aspect consanguin du pouvoir méritait d’etre relevé---je vois nos gouvernements successifs comme dans un état cancéreux qui envoie toutes ses métastases dans toutes les régions .Pour sauver l’ensemble du pays ,il faudrait des amputations ,des barrières sanitaires .L’option fédérale pourrait bien etre notre sauvegarde.

    • 20 juin à 15:01 | kartell (#8302) répond à vatomena

      Pour toutes les formes de pouvoir et en premier lieu, celle de la royauté défunte, la consanguinité a toujours été le signal précurseur de la fin…mais, nous avons, grâce ou à cause du colonisateur, remplacé ces guerres d’alcôves et de courtisans flagorneurs par un marigot de caïmans entourés de leurs petits sans renouvellement de leur lignée !…
      Je ne suis pas sûr que nous ayons gagné au change, le Charybde en Scylla étant devenu notre nouvelle culture et notre quotidien d’un avenir, celui-ci garanti !…..

    • 20 juin à 17:46 | Behantra (#9165) répond à Isandra

      Zao vao namaly an’ilay resaka ’document officiel’ momban’ny Ravalomanana

      Niandry ny asan’i Senat

      Dia nametraka fitoriana moa izahay mikasikan’ireo ’artikla’ nivoaka tao amin’i Madagate io ...

      Indrisy : ’irrecevalable’ ilay izy satria tsy « rétroactif » hono ilay lalàna

      Koa tohizo ny rediredy ranandra a !

    • 20 juin à 18:05 | Isandra (#7070) répond à Behantra

      Ka matoa izany tsy recevable dia mitombona izany ilay fanambarana nataon’I JR,...

      Ny tokony nataonareo dia nitory ny fitsarana rehefa hanao ihany, satria tany ny loharanom-baovaony,..

    • 20 juin à 18:15 | Behantra (#9165) répond à Isandra

      Asa ra fantatrao izany atao hoe : rétroactif ??

      Ary hita marina ny maha dondrona anao ra nandra !

      Zavatra hafa resahina

    • 20 juin à 18:30 | Behantra (#9165) répond à Behantra

      Na izany na tsy izany

      Dia tsy azonay ekena io lalàna mikasika ny ’serasera’ io

      Sarobidy aminay mantsy izany atao hoe : LIBERTE D’EXPRESSION izany

      I Rambo moa izany no solombavan’ireo HVM ireo eto amin’ity forum ity , koa dia sokafanay izany ny ’débat’

      Lazao aminay Rambo a : inona no nahatonga any Rajao hamaoka any io lalàna io ??

  • 19 juin à 16:14 | citoyen (#1770)

    Bonjour,

    Je me demande pourquoi les dahalo incendient les villages ?

    Maintenant ils viennent d’incendier notre village (je suis andafy, on est en liaison par téléphone).
    Comme d’hab ils ont prévenu de leur arrivée la veille (comment ?), les femmes et les enfants ont fui vers un village voisin et les gars sont restés.
    Ils sont restés cachés pour ne pas se faire couper en morceaux, heureusement,, et ils ont assisté à la mise à feu du village.
    Ils n’ont rien volé, ( il y a longtemps qu’ils avaient pris tous les zébus de l’endroit), mais ils sont venus juste quand tout le monde avait ramassé son riz ! 35 maisons ont brûlé, largement la moitié du village (après le départ des dahalo, les habitants des villages alentour sont venus aider pour éteindre), et 35 familles n’ont plus que les habits qu’ils avaient sur eux. Tout le riz a brûlé.

    Pourquoi tant de méchanceté ?

    Peut-être pour essayer de recruter du monde parmi ceux qui ont tout perdu ?

    Je pense que ces bandes de dahalo se font et se défont, le soir ils rentrent discrètement chez eux...

    • 20 juin à 12:01 | takaka (#8449) répond à citoyen

      Raison n° 1/ Ils ont peur des vengeances. Ils affaiblissent à tout prix la populace de ce fait.
      Raison n° 2/ Quand ils attaquent, ce ne sont pas des hommes. Le phénomène Dahalo est lié aux sorcelleries. Souvent ils sont possédés par les mauvais esprits.
      Raison n° 3/ Ils se trouvent que les dahalos deviennent des mercenaires. Si on brûle le village, les gens vont fuir et tout délaisser. Ça veut dire des terrains vierges et moi, le big boss ou pas, je vais accaparer gratuitement des terres non titrées et non bornées. Peut être que ce collabo est une personne habitant le même village. Et ceux qui sont démunis deviennent naturellement des esclaves modernes, des mpiasa mora be ehhh !
      Conseil. Achetez des fusils de chasse avec les cartouches pour vos parents et familles. Certains magasins ou des particuliers en vendent ici, des Baïkal. Au niveau du District, il y a un gendarme délégué qui s’occupe des paperasses pour la détention et l’utilisation des armes réglementaires. Il faut payer des taxes pour. Ils seront sereins pour affronter les dahalo la prochaine fois.
      NB. Je le fais pour mes bouviers qui gardent et élèvent mes troupeaux.

  • 19 juin à 16:16 | diego (#531)

    Bonjour kartell,

    Il suffit de bien connaître et bien comprendre la Capitale d’un pays, la Capitale Admnistrative, pour en avoir une image assez exacte de l’état politique.

    Il est donc plus qu’évident que ce ne sont pas les Dahalo qui posent problèmes et appauvrisse le pays. Si la création de l’unité spéciale n’était pas une mauvaise chose, la lutte contre la corruption dans la Capitale serait primordiale pour le pays :

    - la Capitale est l’une de ville la plus sale, polluée, corrompue et la plus en désordre des grandes villes dans le pays.

    Comment fait-on et s’y prendre dans ce cas pour lutter contre la pauvreté et par la suite développer le pays ?

    Mission impossible !!!!

    Vous y ajoutez que la classe politique n’a pas envie de respecter la Constitution et aucune loi :

    - et vous avez les tenants de pouvoir qui se servent dans la caisse de l’État, ils louent, achètent des avions et considerent la compagnie nationale comme leurs propre entreprise.....

    Enfin, Mr R. Hery n’a pas de programme, il n’a pas d’objectif pour son pays. Il ne s’y est jamais préparé.

    Madagascar a besoin de réforme, beaucoup de réformes, un président peut être content s’il arrive à mener une seule réformer à son terme :

    - ce n’est pas le cas, et pourtant Mr R. Hery n’a pas seulement la légitimité et la reconnaissance de la CI, mais surtout, le temps pour mener une grande réforme et améliorer un peu la vie quotidienne de la majorité des Malgache au cours de son mandat.

    Mener à son terme la renconciliation et par la suite instaurer des processus électoraux dans le pays, avec l’aide de tous les partis politiques et leurs leaders respectifs. Mr R. Hery pouvait mener jusqu’au bout cette réforme là.....et elle ferait revenir la Confiance des Bailleurs des Fonds dans la classe dirigeante du pays.

    C’est trop beau et trop simple tout cela....

    • 20 juin à 12:35 | kartell (#8302) répond à diego

      Bonjour diego,

      Lorsqu’un pays ne se préoccupe pas de l’état de fonctionnement de sa capitale, c’est que le pouvoir estime que ce n’est pas prioritaire voir d’un intérêt secondaire, que la gêne de la population n’est pas la sienne, bref, que tout ce qui nuit au « bien-être » du plus grand nombre, ce n’est pas son problème, d’autant plus que, beaucoup d’autres sujets retiennent toute « son énergie » !…

      D’autant plus qu’aujourd’hui, la gestion de la capitale est devenue depuis 2002, le strapontin idéal pour briguer le trône de la présidence entrainant sa paralysie totale sous forme d’une rivalité sévère entre le ou la future prétendante et le président en exercice....
      Nous voyons ainsi que cette capitale est devenue la convoitise des têtes de listes dans un duel très préjudiciable à la gestion même de la ville !…

      Le président élu, aujourd’hui et demain, ne sera pas l’arbitre qui pourrait amener à la réconciliation parce que c’est un chef de clan avant d’être celui d’une nation toute entière, prise en otage et spectatrice impuissante ….
      La réconciliation programmée n’aurait pas lieu parce que chaque camp campe sur des positions hégémoniques qui ne peuvent que s’aggraver à l’approche des prochaines présidentielles et l’absence de programme cohérent plombe encore plus cette éventualité souhaitée par tous , en paroles seulement ! …
      Personne, à ce jour, ne peut se revendiquer comme pouvant être le nouveau réconciliateur parce qu’aucun des hommes politiques n’est en mesure de fédérer la cacophonie politique, tout simplement parce que ces partis politiques n’en sont pas puisqu’ils sont en réalité, que des clans !. Bref, ne tournons pas autour du pot mais disons qu’avant de changer les règles du jeu démocratique, oeuvrons à combattre fermement les mentalités de nos hommes politiques qui fait que nous tournons en rond depuis des décennies et que cela va continuer !..….

  • 19 juin à 17:28 | diego (#531)

    Bonjour,

    Il faut commencer à rétablir les autorités de l’État, remettre en marche et nettoyer les Institutions. C’est ce qui devrait être les deux priorités des élus à Madagascar.

    Depuis des mois, matin midi et soir, on parle d’Air Mad, des délestages, de l’insécurité, l’attitude scandaleuse des certains élu, de bois de rose et on crie à l’injustice partout dans le pays :

    - c’est la définition même d’un pays en désordre, un pays où il n’y a plus d’autorité qui permettrait de renforcer les lois en vigueur !

    La réponse à tout cela ce n’est pas la création d’une unité spéciale ici et une création d’une commission par là :

    - mais avant tout c’est une prise de conscience des pouvoirs exécutifs, Iavoloha et Mahazoarivo, de la nécessité de renforcer, avant toute autre chose, il faut le répéter et rester encore, les autorités de l’État et mettre de l’ordre dans les Institutions du pays.

    L’Armée doit être forte, propre, solide ; les Institutions judiciaires doivent être fortes, solides et doivent oeuvrer pour observer les lois :

    - mais enfin, tout le monde doit respecter la Constitution et les lois en vigueur dans le pays et à la tête duquel les politiciens et les élus qui vont exercer de facto le pouvoir sur le peuple et dans le pays.

    Il faut commencer par là !!!

  • 19 juin à 18:04 | Jipo (#4988)

    Bonsoir .
    Au deuxième coup d’ oeil, quand on voit tous ces acteurs chaussés / leur 31 pour l’ inspection et que l’ amateur de service n’ a même pas eu la délicatesse d’ amarrer son cou et d’ y foutre une cravate, on dirait un négrier qui choisi celui qu’ il va acheter, avec la difficulté d’ un miro qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez, d’ ou préventivement les incisives en avant, typique des intellectuels qui miment réfléchir pour plus de crédibilité ...

  • 19 juin à 19:47 | diego (#531)

    Bonjour,

    Les embouteillages tuent l’économie d’Antananarivo par exemple :

    - que proposent le régime et les élus de la Capitale comme solution et comment et auprès de qui trouver de l’argent, car n’importe quelle solution demandera beaucoup des financements ?

    Cela demande une bonne conversation et une bonne coopération des élus de la Capitale et ceux du pays et les couples exécutifs :

    - il est plus facile de créer une unité spéciale qu’entamer une conversation entre les élus Gasy, même s’ils viennent de même région, même province...et ces mêmes personnes qui vous gouvernent.....et comment donc ?????

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 277