Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 10 décembre 2016
Antananarivo | 06h30
 

Politique

Commune

La plupart des maires appréhendent la cohabitation

vendredi 16 octobre 2015 | Léa Ratsiazo

Après l’euphorie de la victoire, les maires fraîchement élus reviennent sur terre et se rendent compte qu’ils doivent tous composer avec leurs adversaires directs aux dernières élections municipales et communales. Lalao Ravalomanana, la maire de la capitale est une des rares maires fraîchement élu qui dispose de coudées franches pour prendre des décisions et travailler car ayant obtenu la majorité des sièges au sein du Conseil municipal. Ce qui n’est pas le cas de la grande majorité des maires répartis dans tout Madagascar.

Grâce au mode de scrutin à la liste « au plus forte reste », actuellement, tous les nouveaux maires, qu’ils aient obtenu la majorité des sièges du conseil municipal ou non, cohabitent avec leurs adversaires, candidats malheureux des dernières élections. Tête de liste, la majorité de ceux qui ne sont élus sont membres du conseil municipal. Or, la plupart des maires élus n’ont pas obtenu la majorité des sièges au conseil municipal. Bon nombre se trouvent même largement minoritaire face à la coalition des « non élus ». Situation inconfortable pour la plupart de ces maires qui craignent fort le blocage des décisions qui doivent passer par le conseil municipal. D’ailleurs, l’opposition est souvent le président du conseil municipal dans la plupart des mairies.

En attendant, les nouveaux maires sont invités pour un atelier gastronomique au palais d’Etat Iavoloha aujourd’hui. Qu’ils se régalent !

33 commentaires

Vos commentaires

  • 16 octobre 2015 à 09:08 | betoko (#413)

    Que de la démagogie , inviter quelque chose comme 1600 maires à Iavoloa pour les gaver , et faire passer la bonne parole sans consistante , rien que des annonces vide de sens

    • 16 octobre 2015 à 10:49 | Jipo (#4988) répond à betoko

      Bonjour .
      on ne peut qu’ être d’ accord avec vous , ils ne passent leur temps qu’ en banquets, réunions, inaugurations et autres joyeusetés puériles, qui ne font en rien avancer le navire qu’ ils prétendent diriger .
      Serait-ce le début de l’ apprentissage de la « démokrassie » ?
      en attendant qu’ ils prennent conscience des priorités d’ intérêt général au lieu de la leur : comme depuis 50 ans ...
      le dictate pour s’ accaparer le gâteau seul, semble s’ effriter, il va falloir apprendre le plus pénible : partager .

    • 16 octobre 2015 à 10:59 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à betoko

      N’oubliez pas que :
      SEM Hery RAJAONARIMAMPIANINA RAKOTOARIMANANA est :
      - Président de la République Malgache,
      Chef d’Etat de Madagascar
      et « CHEF SUPRÊME » de toutes les Institutions Malgaches.
      C’est dans son rôle qu’il reçoive ==« TOUS LES NOUVEAUX ELUS »==à la tête des Communes de Madagascar.
      Il est le Président de tous les « MALGACHES ».Point barre !

      Le PADESM et ses héritiers.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 16 octobre 2015 à 11:22 | Saint-Jo (#8511) répond à Jipo

      « 15 octobre 11:10, par Saint-Jo (#8511) » Tssss !
      « Ces Gasy tenants du pouvoir ne sont toujours pas guéris de leur « réunionnite aiguë chronique ». » Je les soupçonne même de ne point se soigner pour se débarrasser de cette terrible maladie qui les ronge presque tous.
      « Séminaires-congrès-réunions-kabary-conférences-de-presse se succèdent sans fin à une allure vertigineuse. » Par contre, réalisations et résultats concrets : ZERO !!!
      « A part ça, ils sont tous contents et satisfaits et arborent des mines radieuses sur les photos publiées par les médias ! » Ecoeurant ! «  » 15 octobre 11:15, Jipo (#4988) répond à Saint-Jo (#8511)
      « Tiens ? un feu follet ... »

    • 16 octobre 2015 à 20:50 | Jipo (#4988) répond à Saint-Jo

      Je ne sais si c ’est de l’ humour sarcastique ou caustique de votre part, mais dans le cas contraire nous sommes sur ce point / la même longueur d’ onde .

  • 16 octobre 2015 à 09:54 | Saint-Jo (#8511)

    Hum ! Asa izay ho fandehan’ny fanarenana an’ Antananarivo.

    Raha itony voalaza angazety itony no tena izy marina tokoa, dia
    . tsy ny fitondràna foibe fotsiny no tsy matoky ny Ben’ny tanàna sy ny ankolafiny
    . fa koa io ankolafin’ny Ben’ny tanàna io koa dia toa tsy matoky ny fitondràna foibe koa.

    Mazava fa ilaina hery sy tanjaka ny fiarovana ny fanatanterahana izay drafitr’asa ho tanterahana, satria raha tsy izay dia tsy ilaozan’izay hisy mpisakana sy mpanao ankaso.
    Ny hery anefa dia tsy eo antanan’ny Ben’ny tanàna, fa eo antanan’ny fitondrana foibe.

    Mety hitobaka ka hiseho ivelany ka ho hita sady hiainan’ny mponina eto Iarivo ary ve ny tsy fitovian-kevi-pitondràna misy eo amin’ny ankolafin’ny Ben’ny tanàna andaniny sy ny fitondràna foibe ankilany ?

    http://www.midi-madagasikara.mg/a-la-une/2015/10/16/lalao-et-marc-ravalomanana-faits-et-gestes-surveilles-de-pres-par-le-pouvoir/

  • 16 octobre 2015 à 10:19 | rakoto-neutre (#8588)

    Mbola tsara

    Mety ho’aho ny fitsipi-dalao @ fifidianana satria dia hiara-hitoetra ireo mpifanandrina (cohabitation).
    Manatsara ny fihavanana eo @ Malagasy ( la reconciliation s’impose) , mba hisy koa @ zay ny mangarahara (transparence) eo @ fomba fitantanana, fa raha babakoto avy no ao dia mazava ho azy fa hevitra babakoto koa no ao, dia mba hisy koa ny tsikera hitera-bokatsoa ( ctitiques constructives) fa tsy hanao toy ny ganagana ka rehefa mivarina ao an-davaka ny lohany dia mivarina ao izy mianakavy.

    Misy anie @ireo maire ireo mbola tsy nahita fanasana toy izao dia avelao izy ireo MBA HANARARAOTRA.

    SAO DIA KENDA ANEFA NA TSY MAHAY MITAZONA ANTSY SY SOTRO ROVITRA NA KOA MANAO BE FANDRAPAKA TOY IRENY TSY MAHALALA FOMBA IRENY.

    HISY HEVITRA MATOTRA HORATOVINA MBA HAMPANDROSOANA FA TSY HIANGATSANGANA SY HIHINAN-KANIM-POTSINY.

    MAHAVITA SOA E !

  • 16 octobre 2015 à 11:05 | I MATORIANDRO (#6033)

    Hano aloha izay hanina arosony eo fa ny vola mila vintana !

    Aza mihaino ze redirediny any fa rehfa be resaka de ilaozy matory am-pitoerana eo !

    Ny azy ary tsy hitany ko izy ndray no be lesona eo !

    Mahavita soa nareo ben’ny tanana rehetra ary aza dia manantena zavatra @ty fitondrana ty fa izy reo aza latsain’ny mpamatsy vola mrain-tsy hariva !

    Samia velon’aina !

  • 16 octobre 2015 à 11:05 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Sans faire un procès d’intention, je ne vois aucunement les tenants et aboutissants de cette réunion pour la population :

    - Un PRM qui n’a aucune directive à donner à part une propagande avant la lettre à l’endroit des maires à mi-mandat pour la prochaine échéance présidentielle.
    - Des maires qui n’ont rien à proposer pour le développement de leur commune respective (aucune préparation sérieuse et aucun document consistant).
    - En sus le fait que le cadre de cette réunion ne s’y prête même pas (trop nombreux pour une formation).

    Ce régime confond toujours vitesse et précipitation.

    • 16 octobre 2015 à 11:24 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      En sus le fait que la majorité des maires n’a même pas la coudée franche dans l’administration de leur commune respective (mise en minorité au conseil municipal) : Dictatorial et incompétent comme il est, le présent régime ne voit en ces maires que des pions manipulables comme les députés. Alors qu’une grande différence en termes de pouvoir existe entre les deux même s’ils sont tous élus.

  • 16 octobre 2015 à 11:09 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107)

    - « Si on parle sérieusement des élections à Madagascar,ce sont les »ABSTENTIONNISTES« qui sont majoritaires ».
    Consciencieusement,chaque parti politique devrait réfléchir :
    - « COMMENT RAMENER LES ABSTENTIONNISTES VERS LES URNES ».Point barre !
    - « Une piste : »RENDRE LES VOTES OBLIGATOIRES",sous peine de sanction financière et administrative
    .
    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

    • 16 octobre 2015 à 11:21 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Les carottes d’abord en distribuant de l’argent à tous ceux qui votent sans en faire une propagande au profit des tenants du pouvoir.

    • 16 octobre 2015 à 11:49 | Menalahy (#9072) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Bonjour Basile,

      Peut-être que j’ai répondu par avance à votre questionnement à travers cette contribution que j’ai postée le 11/10/2015.

      Je me permets de reposter une partie de ce post


      Début du copié-collé

      Remblaiements, ça ne date pas de 2015 !
      11 octobre 18:40, Menalahy (#9072) répond à caro (#7940)

      On nous a servi la réunion d’Ivato comme la grande messe de la Réconciliation Nationale.

      Malheureusement, ce fut un flop total car la montagne a accouché d’une souris qui a encore donné naissance à une instabilité politique (motion de déchéance et motion de censure).

      Et pourquoi donc ? Tout simplement parce que la question de la Réconciliation Nationale a été mal posée.

      Il fallait d’abord réconcilier les hommes politiques avec la population car le fossé est surtout entre ces deux entités. C’est l’existence de ce fossé qui empêche la naissance de la stabilité politique car la population n’adhère plus aux injonctions et aux slogans des politiciens en place.

      Tant que la population n’est pas impliquée et ne se sent pas impliquée dans la vie de la Nation, le gouvernement pourra toujours agiter la notion d’Etat de Droit car la population se sentira totalement étrangère à des notions théoriques et abstraites qui n’ont aucune incidence dans sa vie quotidienne.

      Cette Réconciliation ne devait pas être une Réconciliation entre les hommes politiques car leurs guerres intestines ne concernent que leurs intérêts personnels et non la vie de la Nation.

      Et encore moins, cette Réconciliation ne devait pas être une Réconciliation entre les Malagasy car nous n’avons pas vécu une guerre civile ou tribale comme certains pays d’Afrique (Rwanda, par exemple).

      Quand la population se sera réconciliée avec les hommes politiques, le Patriotisme viendra tout naturellement car les Malagasy sauront où est leurs intérêts.

      Nos politiciens ont tendance à croire que la majorité des Malagasy est de la catégorie des « dondrona » car les analphabètes et les illettrés sont majoritaires et que cela leur permet de gouverner à distance.

      Les élections présidentielles et les élections récentes ont montré que ces hommes politiques ont tort : les abstentions massives sont la manifestation de ce fossé entre gouvernants et gouvernés.

      Une politique, que ce soit au niveau d’un Fokontany, d’une mairie ou de l’Etat ne peut réussir que s’il y a une adhésion du plus grand nombre à cette politique.

      D’où la nécessaire pédagogie à faire en direction des gouvernés qui doivent être considérés comme des adultes et des citoyens responsables.

      Quand je parle de pédagogie, je ne veux pas seulement parler de la méthode et de la transparence des décisions politiques mais surtout de la nécessaire répétition des explications.

      C’est un peu comme les formules logarithmiques qu’on apprend 36 fois et qu’on oublie 36 fois, mais à la 37ème fois, on les connait par coeur.
       ?

      Fin du copié-collé


    • 16 octobre 2015 à 12:12 | Menalahy (#9072) répond à plus qu'hier et moins que demain

      C’est plutôt la carotte en même temps que le bâton.

      C’est efficace.

      Pour preuve : la Bible et le goupillon brandis en même temps ont donné des fruits encore visibles de nos jours.

    • 16 octobre 2015 à 13:26 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à Menalahy

      Menalahy
      Je ne vote pas en France mais je me suis mêlé avec différents partis politiques de l’extrême droite de Maître Jean-Louis Tixier Vignancour à la Gauche Gaulliste avec l’UNR-UDT et maintenant au « SOCIAL DEMOCRATE »,il y a partipation des « GENS » au préparatif des élections.
      JE NE COMPRENDS PAS CETTE HISTOIRE DE CENI chez les Malgaches et les africains ;
      Et le Ministère de l’Intérieur,à quoi sert-il ?
      ET CES FAMEUX « administrateurs civils »..en grande quantité...et les organes décentralisés..

    • 16 octobre 2015 à 15:25 | Menalahy (#9072) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Basile,

      Nous avons pléthore de tout sauf de richesse et de bonne gouvernance.

      - Combien de généraux « kapsily » pour un effectif dérisoire et des actions invisibles par manque de moyen et défaut de tactique ?

      - Combien de gendarmes, de policiers, de fonctionnaires qui savent qu’ils sont au service de l’Etat et de la population et non le contraire ? Ils sont devenus des « herim-pamoretana ».

      - Combien de réunions, de rencontres au sommet, de colloques, de voyages à l’étranger pour séduire et pour quémander ? Il ne faut plus s’étonner que nos dirigeants n’ont plus de temps à consacrer aux dossiers.

      Avez-vous compté le nombre de sigles et de termes que ce gouvernement a produits en moins de 2 ans ? Il y en a tellement que je ne me retrouve plus entre les RSS, les RCI, les mémorandum, les je-ne-sais-plus quoi car c’est tout le dictionnaire français qui y passe allègrement.

      - La Ceni ? Ben, un héritage de la Transition imposé par la Communauté Internationale pour des élections transparentes ! Nous goûté l’arrière-goût du plat que nous a servi son prédécesseur, feue la Ceni-T.

      Ce qui fait que le Ministère de l’Intérieur est privé d’une de ses prérogatives.

      - Quant au nombre surnuméraire de fonctionnaires, d’administrateurs civils, etc, il faut bien caser les copains ou les neveux, non ? Ces gens pratiquent l’inceste politique car ils se perpétuent entre eux par le copinage et le népotisme.

    • 16 octobre 2015 à 15:27 | rakoto-neutre (#8588) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      D’une part vouz avez raison.
      Si on a 100 inscrits sur la liste alors que 30 seulement sont venus voter, disons qu’un tiers candidat a obtenu 16 voix alors il est l’ÊLU. Puisque les 70 absents ne se pas tenus compte dans les comptes, est-ce qu’on peut dire qur ce candidat était élu par la majorité.
      Pour que tous les electeurs soient pris en compte il faut les forcer à voter pour um et un seul candidat,pas de bulletin blanc.

      Daune autre part, vous avez tort.Forcer quelqu’un à voter même si aucun candidat ne lui convient pas, alors il vote tous les candidats. Quel temps perdu pour cet electeur de venir au bureau devote, alors qu’il pourrait faire quelque chose indispensable ou utile à sa vie que de le contraindre à voter
      De cette façon aussi on pourrait acheter plusieurs électeurs, c’est venu à la mode à Madagascar pour les candidats qui ont de l’argent à jeter par-dessus la fenêtre.

    • 16 octobre 2015 à 16:02 | Menalahy (#9072) répond à rakoto-neutre

      Et quelle est votre position car votre démonstration me semble un peu confuse ou sibylline.

    • 16 octobre 2015 à 17:49 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à Menalahy

      Mais pas pour notre Patriarche Basile R. qui préfère de loin utiliser le bâton pour amener ses compatriotes à l’abattoir de la mauvaise gouvernance.

    • 16 octobre 2015 à 20:52 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      en les envoyant chez vous ...
      Vos payez quand votre abstention depuis 50 ans ???

    • 17 octobre 2015 à 01:46 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à rakoto-neutre

      Rakoto-neutre.
      Si vous reprenez votre texte,je n’ai pas besoin de vous répondre.
      Vous avez parlé== de vote blanc== au premier paragraphe,vous n’avez qu’à l’appliquer au second paragraphe quand vous n’avez pas de candidat à choisir
      Bref,vous avez accompli votre devoir de citoyen.Point barre !
      Dans un vote obligatoire,les bulletins blancs (-votes blancs-) comptent.

    • 17 octobre 2015 à 02:11 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Si on n’est pas content de l’offre politique des partis et des candidats qui se présentent,on a la possibilité de voter « BLANC ».
      Si l’on veut que les élections aient de sens,
      Si l’on veut que les élus aient davantage de légitimité,il faut prendre des mesures et le vote obligatoire en fait partie.

      Pour les opposants au vote obligatoire :
      - "Naturellement,il faut améliorer le vote.Mais casser le thermomètre ne révélera pas une situation améliorée.
      ALORS QU’EST-CE QU’ON FAIT ??

    • 17 octobre 2015 à 18:33 | rakoto-neutre (#8588) répond à Menalahy

      Ma position : je vote quand le programme d’un candidat ou du parti qui le soutient me laisse convaincre, dans le cas conraire, pour moi, pas la peine de voter.
      Le syllogisme !!!

    • 17 octobre 2015 à 18:44 | rakoto-neutre (#8588) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Bien sûr que -vote r blanc- ,compte dans les suffrages,mais le statistique reste très faible dans la plupart des cas et ne change pas beaucoup de chose sur les résultats.

    • 18 octobre 2015 à 23:46 | kunto (#7668) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      KUNTO ny PATRIOTE MALAGASY d’ANTANANARIVO :
      - Vote obligatoire ? ???
      - Votez ? pour qui - pour quoi ? est ce que mon vote est respecté ? ... etc ...
      - Quand vous voyez que le pouvoir veux que les nouveaux sénateurs travail déja à la réelection du Président en 2018 , je pensais qu’ils étaient là pour le développement de Madagascar ?
      - QUE DIEU NOUS AIDE

    • 18 octobre 2015 à 23:52 | kunto (#7668) répond à kunto

      KUNTO ny PATRIOTE GASY d’ANTANANARIVO :
      - Pourquoi 70 % d’abstention aux élections municipales ???
      - TRES TRES TRES difficile question , il faut avoir BAC + 20 pour répondre à cette question ...
      - QUE DIEU NOUS REVEIL

  • 16 octobre 2015 à 13:01 | Isandra (#7070)

    « En attendant, les nouveaux maires sont invités pour un atelier gastronomique au palais d’Etat Iavoloha aujourd’hui. Qu’ils se régalent !... »

    Miam...!, on sait déjà qui est le restaurant-traiteur, proposé par la dame de 60 Millions,...le plus chère de Tana,...malgré leur médiocre service.

    Profitez en,..régalez-vous les maires, et ne racontez rien à vos administrés,...de peur que cela leur déplaise,...au vu de ce qu’ils peuvent trouver à manger tous les jours,...

    Que la fête continue,...!

  • 16 octobre 2015 à 15:27 | galasam (#7274)

    vas-y ka-Lalao
    que l’insubordination règne

  • 16 octobre 2015 à 19:58 | Mihaino (#1437)

    Franchement, je rigole en lisant certaines réactions de ce forum !
    - Question bouffes & arrosages pour la victoire des maires élus , c’est encore du bling-bling et rien pour le Peuple !

    - Question cohabitation dans les Mairies , Léa Ratsiazo appréhende comme la plupart des maires car dans toute démocratie , un conseil municipal est composé de l’équipe du maire élu et des opposants déclarés officiellement et légalement qui sont à même de rejeter tout projet proposé par l’équipe du Maire . Comme cette dernière détient la majorité , cas d’Antananarivo, au sein du Conseil Municipal , l’opposition a bon hurler, crier, écrire dans tous les médias leurs critiques ( radios, TV, presse écrite , internet ...) les programmes de Lalao RA8 DEVRAIENT être REALISES pour redresser notre Capitale laissée dans un état pitoyable par les PDS nommés par la HAT !

    - Pour les Maires élus qui n’ont pas la majorité dans leur commune au sein du Conseil municipal , il leur faudrait écouter et considérer les observations et les projets des opposants pour le bien de leurs communes : RIEN NE VAUT LE DIALOGUE si tous ces élus aiment vraiment leurs communes !

    - UN MANDAT DE 4 ANS passe très vite et le bilan des réalisations montre et démontre la compétence de ces maires élus en 2015 !!!....
    Wait and see .....

    • 17 octobre 2015 à 02:17 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à Mihaino

      04 ans ,un peu court pour un mandat municipal
      Juste le temps d’aller au petit coin !
      6 ou 7 ans,en évitant ,minimum

  • 17 octobre 2015 à 11:12 | nash (#4185)

    Drôle de système en tout cas qui aboutit à des chefs d’exécutif sans majorité législative,du sommet de l’Etat au maire de la plus petite commune...
    Il me semble qu’en démocratie représentative, telle que cela fonctionne un peu partout ailleurs (sauf régime présidentiel américain ?), c’est le conseil législatif qui choisit le chef de l’exécutif (qui aura donc « sa » majorité, au moins en début de mandat). Notre système, plus ou moins copié sur le système français de semi-présidentialisme mais de façon incomplète, est illogique et amènera encore à bien des blocages (indépendamment des personnes) : que se passe-t-il si le conseil ne vote pas le budget d’une commune ? Le maire peut-il dissoudre le conseil pour organiser une élection (c.a.d. demander l’arbitrage de l’ensemble de la population) ? Le conseil communal peut-il déchoir le maire ? Ou aboutira-t-on aux habituels PDS qui sont un déni de démocratie ?

  • 18 octobre 2015 à 23:31 | kunto (#7668)

    KUNTO ny PATRIOTE MALAGASY d’ANTANANARIVO :
    - Ils faut que nos politiciens grandissent TOUS : car il faut une opposition constructif et intelligent pour avancer , soyez mature ( TOUS ) ...
    - QUE DIEU NOUS GUIDE

    • 18 octobre 2015 à 23:34 | kunto (#7668) répond à kunto

      KUNTO ny PATRIOTE GASY d’ANTANANARIVO :
      - 1 seul Ethnie = Malagasy
      - 1 seul Ennemie = la Pauvreté
      - Quand vous comprendrez ça , nous ferons 1 grand pas vers l’avant ...
      - QUE DIEU NOUS GUIDE

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 136