Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 10 décembre 2016
Antananarivo | 15h44
 

Politique

Réforme du Secteur de la Sécurité

La nécessaire adhésion de la population pour une appropriation idoine

mardi 26 janvier

Lors de son investiture le 25 janvier 2014, le président de la République, Hery Rajaonarimampianina, avait promis la sécurité, la justice et la lutte impitoyable contre la corruption et le trafic de bois de rose. Ce 25 janvier 2016, son Premier ministre lui remet la Lettre de Politique Générale sur la Réforme du Secteur de la Sécurité (LPG-RSS) ou RSS ; c’est donc deux ans après que le régime va mettre en œuvre une politique de lutte contre l’insécurité et l’instabilité politique. Il a promis une année 2015 de grands chantiers mais çà n’a jamais été vu nulle part. C’est à peine si les travaux de construction des infrastructures pour accueillir le sommet de la Francophonie ont commencé. Mieux vaut tard que jamais dira-t-on.

D’après le président de la République, « la RSS va permettre désormais de s’attaquer de façon approfondie aux causes réelles de l’instabilité politique, de la marginalisation de certaines régions fragilisées par l’insécurité, ainsi que les effets de la répartition non-équitable des richesses naturelles. Par rapport à une réforme transversale plus large et à plus long terme, des travaux de fond ont été entrepris, ce, portant notamment sur la méthodologie d’une RSS à Madagascar, la consultation de toutes les forces de toutes les régions et districts, et enfin la finalisation de la LPG-RSS proprement dite ».

La LPG-RSS repose sur huit piliers : l’Armée, la police nationale, la gendarmerie, la justice, l’administration du territoire et les forces paramilitaires, les services de renseignement, le parlement, et enfin les acteurs non-étatiques. Ainsi, quatre axes ont été définis : les stratégies, les capacités, l’éthique, l’intégrité et la redevabilité sociale, et enfin le genre et les contributions transversales.

Lors de la cérémonie de remise de la LPG-RSS, en présence de membres du Gouvernement ainsi que des partenaires qui ont appuyé ce travail, entre autres l’Union Africaine, la SADC, les Nations Unies, l’Union Européenne, le Président de la République a mis en exergue l’étroite relation entre la notion de développement et la sécurité, faisant valoir que la sécurité elle-même a besoin de la croissance et du développement pour être favorable à la nation toute entière. Le Chef de l’Etat malagasy a rappelé que la sécurité est l’affaire de tous, et qu’il est primordial, au stade actuelle du processus, d’assurer une mobilisation aussi large que possible de la population, dans toutes ses composantes, afin de parvenir à une large adhésion devant permettre une meilleure appropriation. Le Président Hery Rajaonarimampianina a assuré que la mise en place des structures chargées de la mise en oeuvre de la LP-RSS se fera dans les mois à venir, dans la rigueur mais aussi avec patience et persévérance. Autrement dit, il faut encore patienter plusieurs mois pour que la RSS soit vraiment perceptible.

Recueilli par Bill

2 commentaires

Vos commentaires

  • 26 janvier à 21:34 | Bena (#494)

    il a tout promis et il continue. maintenant, tout sera réglé avec « une lettre ». amen.

  • 27 janvier à 18:56 | DIPLOMAT (#846)

    Promesse d’ivrogne

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 251