Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 26 septembre 2016
Antananarivo | 07h23
 

Santé

La lutte contre la peste est lancée sur fonds de montagnes d’ordures

mercredi 22 avril 2015 | Léa Ratsiazo

Le ministère de la Santé, en partenariat avec l’Institut Pasteur, a lancé officiellement la campagne de lutte contre la peste. Il s’agit surtout d’une campagne de sensibilisation de la population dans la capitale dans un premier temps, pour lutter contre les rats, agents de transmission de l’épidémie de la peste. Le ministère de la Santé indique que l’année dernière, 402 cas de peste avérée ont été enregistrés à Madagascar. Notre pays est malheureusement, avec la République démocratique du Congo, le seul pays d’Afrique où cette maladie moyenâgeuse sévit encore de façon endémique.

L’initiative en soi est louable car il faut qu’on en finisse avec cette maladie qui fait autant honte que mal mais il faut se rendre à l’évidence. Pour ne parler que le cas de la capitale, malgré le changement à la tête du Service Autonome de Maintenance de la Ville d’Antananarivo (Samva), les ordures restent et sont parties à l’assaut des trottoirs et des rues. On dirait qu’il n’y a aucune coordination à la tête de l’État. Comment peut-on lutter contre les rats qui véhiculent la peste alors que toute la population baigne dans un environnement de montagnes d’ordures partout ? Il y a même des endroits comme à Antohomadinika où les ordures débordent et occupent la moitié de la route. La population a beau pester (c’est le cas de le dire), appeler les responsables au téléphone, via les émissions de radio et télévision, sur réseaux sociaux… rien n’y fait.

Les tenants du pouvoir nous sérinent avec leurs grands programmes, le Programme national de développement (PND) et autres, ils voyagent partout dans le monde, mais sont incapables de nous enlever les ordures. On ne demande pas la lune, juste un peu d’assainissement !

14 commentaires

Vos commentaires

  • 22 avril 2015 à 09:49 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    S’il y a des ordures,c’est qu’il y a consommation==certaines==personnes.
    - "ALORS QUE CHACUN SE MANIFESTE POUR ENLEVER CES ORDURES PARCEQU’ON A OUBLIE DE PAYER LES IMPÔTS (-ou taxes-) POUR/DE L’ENLEVEMENT DES ORDURES.

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

  • 22 avril 2015 à 11:04 | Turping (#1235)

    Léa,
    - Depuis le VIème siècle,la peste,qui avait frappé durant toute l’Antiquité,semblait avoir disparu en Occident.Elle réapparaît ,semble t-il,à partir d’un foyer situé au pays m,de la région du lac Balkhach,dans l’actuelle Russie.Son explosion est probablement lié à la sédentarisation de peuples jusqu’alors nomades.Les tribus itinérantes savaient isoler la maladie qui,de toute façon,ne touchait que de petits groupes .
    - Oui ,la peste une maladie moyenâgeuse ,une épidémie d’une virulence inouîe ayant provoqué 50 millions de morts au total .Au XIV siècle ,frappe toute l’Europe occidentale ,.... la peste envahit le Proche Orient jusqu’en Anatolie et en Irak au XVIII ème et XIXème siècle .
    - En bref ,quoi qu’en dise ,une maladie censée d’être éradiquée au XXI ème .
    - Si l’état et les collectivités territoriales ,municipales ,etc....font leur boulot ,normalement les ordures ne s’entassent comme sources de propagation de la maladie . Le SAMVA est une société indépendante de l’état qui collecte la ROM (redevance ordure ménagère ) .Cette entreprise semble t-il,a rencontre des difficultés pécuniaires sans cesse comme la JIRAMA ,l’AIRMAD ,etc,.....les gabegies ,le laxisme ,l’ingérence ,le détournement,la corruption y afférents sûrement sont derrières les fléaux .
    - Non seulement la peste et le choléra sont des fléaux mais derrière les fléaux il y a aussi les fléaux politiques en la matière démontrant la tragédie humaine chez la population malgache ce qu’on voit quotidiennement.

    • 22 avril 2015 à 11:25 | Turping (#1235) répond à Turping

      Lire :au pays mongol ...

  • 22 avril 2015 à 11:12 | harmelle (#5862)

    Lavez vous les mains et prenez des douches ((- :-))

    • 22 avril 2015 à 11:27 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à harmelle

      J’ai toujours dit :
      - « LES FEMMES MALGACHES SONT PROPRES,ELLES SE CONTENTENT ==D’UN ZIGA BORY== POUR SE LAVER DANS UN PETIT COIN ».

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 22 avril 2015 à 18:44 | Stomato (#3476) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Quel rapport entre la propreté des femmes et la peste ?
      D’après vous ce sont les femmes qui propagent la peste ?
      Parce qu’elles ont des puces elle ?

  • 22 avril 2015 à 13:50 | Saint-Jo (#8511)

    Ity aretina pesta ity dia efa narantian’ny Intsitut Patseur ao andrenivohitra hatramin’ny ela ny fiaviany, ny fomba fifindràny ary ny fanafodiny sy ny vaksininy.
    Ity vaksiny ity, tamin’ny androny, dia i Girard sy Robic izay samy niasa tao amin’ny Intsitut Pasteur ao andrenivohitra no nahita ka namorona azy io.
    Mba hisorohana ny petsta ary dia natao vaksinin’ny pesta daholo ny olona tamin’izany.
    Amin’zao fotoana izao anefa dia tsy fantatra na efa niofo ny otrik’aretin’ny pesta na tsia. Angamba efa niofo matoa tsy atao vakisin’ny pesta intsony ny olona amin’izao andro izao.

    Manarak’izay dia voalaza fa parasy vao avy nikaikitra voalavo ka lasa nikaikitra olona avy eo no mapiditra io aretina pesta io amin’ilay olona nokaikeriny. Dia iny olona voa iny indray no mamindra ilay aretina amin’ireo olona manodidina azy.
    Mba hisorohana ny aretina pesta izany, ankaotrin’ny vaksiny, dia noezahina ny famonoana parasy sy ny ady amin’ny voalavo.
    Ny famonoana parasy moa dia fanafody nantsoina hoe DDT no nafafy tany antrano fonenana isam-baravarana sy tany antsekoly, indray mandeha isan-taona. Mpiasan’ny « birao dizienina » manao akanjo volon-tany no tonga namafy io DDT io isan-tokantrano.
    Ny ady tamin’ny voalavo indray dia natao izay apahadio ny tanàna nonenana. Ka ny fako dia nasiana toerana fanariana azy isan-kariva. Ary isa-maraina vao maneno akoho dia misy mpiasan’ny « kaominina » tonga manala ireny fako ireny. Tsy azo natao mihitsy ny manary fako amin’ny andro atoandro, ka izay tratra nanao izany dia tsy maintsy nandoa « pataty » lafobe mihitsy.
    Fa angaha vitan’izay ny ady natao tamin’ny voalavo ! Ny tokotanin-trano koa dia matetika mihitsy no savain’ny mpiasan’ny « birao dizienina » : tsy maintsy madio tsara, tsy misy fako na ahi-dratsy maniry, ary indrindra-indrindra tsy misy vary masaka na poti-java-pihinana (satria ireny no mahavelona ny voalavo).

    Aiza daholo anefa izany rehetra izany amin’izao fotoana izao ?
    Niresaka tamin’ny tompon’andraikitra iray izay aho momba an’ity kitoatoa amin’ny fisorohana ny pesta ity.
    Tsy nihotsona akory izy namaly hoe aretina efa hain-dry zareo tsaboina tsara hono ny pesta ka tsy hitany izay antony tokony apatahotra amin’izay pesta !

    Dia izao miaina miaraka amin’ny fako sy ny voalavo ary ny parasy izao izany isika rehetra e !

    Marihana koa fa ny DDT dia tsy apiasaina intsony, satria hono nahitan’ny manam-pahaizana manokana momba zava-manan’aina DDT tany anatin’ny nofona trozona, izay biby miaina any andranomasina fa tsy mba antanety akory.

    • 23 avril 2015 à 03:56 | MAHITSITENY (#8793) répond à Saint-Jo

      Salama SAINT JO ;

      Ny Pesta dia tsy « virus » toy ny SIDA na ny « Grippe » no mahatonga azy fa mikraoba karazan’ny « Bacille » ( Fa tsy BASILE an !).

      Izany hoe, tsy mety miofo io.

      Misy dia misy tokoa ny Vakisinin’ny Pesta.

      Saingy ny olana dia izao :

      - LAFO io VAKISININ’NY PESTA io !

      - Aleon-dRa-FANJAKANA Mividy 4X4 aman-jatony ho an’ireo.....Makorelina (Des.....P...UTES) toy izay hanalefaka ny vidin’io vakisiny io.

      Marina ny voalazanao mahakasika ny « birao dizienina » ;

      saingy taloha izany !

      Jereo fa matory ambony fako ny « birao dizienina » ankehitriny !

      Hany ka mampametra-panontaniana hoe :

      « Mba manana tompon’andraikitry ny »santé publique et communautaire« ihany ve isika MALAGASY ankehitriny » ?

      Misaotra

  • 22 avril 2015 à 19:13 | ramaso (#7441)

    Quelle honte pour Madagascar d´avoir la capitale ANTANANARIVO envahie par les ordures qui ne sont pas ramassees regulierement et qui fait maintenant apparaitre la peste ! LE MINISTERE de la sante a « lance officiellement la campagne de lutte contre la peste » C´est une fausse solution pourquoi ne pas degager tout de suite ces montagnes d´ordures qui attirent les rats agents de transmission de l´epidemie de la peste ?Ca ne sert a rien de lutter contre la peste si les ordures qui nourrissent les rats augmentent et ces derniers transmettent la peste,mais que fait LA CUA ?Pourquoi l´ETAT ne prend aucune vraie resolution pour mettre fin a ces amoncellements d´ordures ?On ne pourra jamais lutter contre la peste tant que ces ordures ne sont pas degagees.

    • 22 avril 2015 à 20:04 | ATAVISME PREMIUM (#8774) répond à ramaso

      la peste existe quand un pays perd la boussole et ou la société des hommes retourne à son état primitif !
      La peste est surtout dans les esprits !

    • 22 avril 2015 à 22:39 | Saint-Jo (#8511) répond à ATAVISME PREMIUM

      Kanefa toa tena aretina manjo ny vatana ity pesta resahina eto ity, fa tsy izany aretina mahazo ny fanahy izany mihitsy akory.

  • 23 avril 2015 à 12:03 | kartell (#8302)

    Les ordures dans Tana, c’est aussi ce que laissent les tenants du pouvoir lorsqu’ils quittent la place sans avoir fait leur job tout en se remplissant les poches....
    Les dirigeants n’ont aucun sentiment de culpabilité, bien au contraire, les suivants ne prennent même plus le temps de tenter de résoudre ce que leurs prédécesseurs ont laissé dans une jachère immonde....
    La seule différence avec la triste réalité de Tana, c’est que ce ne sont pas des ordures qu’ils ont laissées ainsi mais une accumulation de promesses non tenues et d’enrichissement personnel...
    Et c’est ainsi que la société malgache est obligée de vivre avec cette insécurité grandissante, cette insalubrité montante, ce chômage vertigineux et ce désespoir prospérant....
    Chacun fait comme il peut pour survivre, se débrouiller à l’opposé de ces ordures qui empestent l’atmosphère de la capitale déjà trop chargée en gaz de voitures, mais elles, elles sont visibles, palpables à la vue de tous, irrespirables...
    Ces ordures sont devenues la matérialisation d’une démocratie qui ne fonctionne plus, d’un pouvoir qui ne dirige plus pour mieux s’enrichir, d’une société qui ne sait plus comment réagir pour protester et se défendre....
    Aujourd’hui, la question est posée de se demander si cette société malmenée est encore capable d’accepter le pire, de vivre en permanence avec et de se soumettre en continu à cette élite politique qui la laisse à son triste sort, incapable de réagir parce qu’elle est divisée et attentiste....
    Laisser les choses se dégrader encore davantage, c’est donner au pouvoir du temps de profiter un peu plus de son pouvoir jusqu’à la prochaine échéance électorale comme cela est devenue une habitude récurrente depuis plusieurs décennies dans le pays, hélas !

    • 23 avril 2015 à 12:55 | vatomena (#7547) répond à kartell

      Que dire ,que faire , ? On s’habitue à tout .La montagne d’ordures fait partie maintenant du relief de chacune de nos villes .Antananarivo est déjà classée comme la deuxième ville la plus sale du monde. Elle sera bientôt la première .Les rats de la ville ont un bel avenir .
      Sous Mao ,la population chinoise agissant avec un civisme tres révolutionnaire avait rapidement réglé ce probleme . Les écoliers devaient chaque matin présenter à son maitre d’école les queues des rats qu’ils avaient exterminés dans la journée ou la soirée ;

      Il faudrait pouvoir mettre au ban de la nation ces gens qui se présentent comme étant « une élite » politique ;

      D’ailleurs existe -t-il aujourdhui une élite dans la société malgache ? Ni l’église ,ni l’école , ni la famille sont capables aujourdhui de former une élite ; Naufrage complet des mœurs ,des traditions et des idéaux . Patrie ,nation ,peuple ont perdu toute signification ;

    • 23 avril 2015 à 14:47 | kartell (#8302) répond à vatomena

      Bonjour vatomena,

      Qui peut prétendre faire du pays un havre du tourisme international alors que la capitale croule sous les immondices et les odeurs pestilentielles dés qu’on débarque dans cette capitale négligée ?
      On est en mesure de dissimuler beaucoup de choses aux touristes de passage mais l’insécurité et l’insalubrité publique font parties de ces choses qui se remarquent comme le nez au milieu de la figure même pour les plus discrets et les plus indulgents d’entre eux....
      Mais que dire de cette population soumise à la dure réalité d’un pays qui n’a même plus la fierté de vider ses poubelles, de soigner ses malades, de donner un travail aux sans-emplois, de neutraliser les délinquants ?
      Tandis que le pouvoir serein fait l’impasse sur le qualitatif minimal d’une société pourtant peu exigeante, il négocie, dans une opacité totale, de nouveaux contrats miniers pour transformer l’île en un immense champ d’exploitations au mépris des populations locales qui devront subir les conséquences du dictat du seul décideur à Tana !...
      Ne nous trompons pas, l’heure est venue de prendre le zébu par les cornes sinon les choses qui, aujourd’hui, paraissent insupportables et intolérables deviendront très vite le quotidien de demain !
      Le passé n’a fait que confirmer ce présent vécu, aujourd’hui, par tous !....

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 246