Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 3 décembre 2016
Antananarivo | 07h09
 

Tourisme

La haute saison ruinée par la grève d’Air Madagascar

lundi 20 juillet 2015 | Léa Ratsiazo

Les employés grévistes d’Air Madagascar ont finalement décidé de reprendre le travail après plus d’un mois de grève et c’est l’État, donc les contribuables, qui va payer la dette de la compagnie nationale et les salaires des grévistes. Ce qui n’est pas le cas des sociétés privées opérant directement ou indirectement dans le tourisme. La grève d’un mois de la compagnie aérienne nationale a mis à genoux tout un pan de l’économie, notamment la restauration et l’hôtellerie, les agences de voyages et Tours operateurs, l’artisanat mais aussi des transporteurs… Un opérateur de Maroantsetra dont l’hôtel était en cours de rénovation et d’extension craint de ne pouvoir rembourser les prêts de la banque actuellement. « Nous avons déjà des réservations, raison pour laquelle j’ai décidé d’investir. Personne n’a envisagé qu’Air Madagascar va entrer en grève et pendant un mois en plein début de la haute saison en plus. C’est de l’assassinat de notre économie touristique » selon lui. « J’ai engagé des ouvriers venant de la capitale et de Toamasina pour les travaux, je ne peux plus les payer, comme je ne peux pas rembourser les banquiers car toutes les réservations sont annulées faute d’avion pour transporter les touristes. »

Pareille détresse chez les artisans. Landy Rasoarimena, qui vit de l’artisanat depuis 25 ans, confirme qu’elle s’est engagée auprès d’une institution de microcrédit pour acheter des matières premières car elle a toujours des grosses commandes d’articles en raphia en haute saison. Comme les clients n’ont pu venir faute d’avion, les commandes sont annulées, les matières premières lui restent sur les bras mais elle doit quand même rembourser les prêts avec les intérêts.

L’ancien président du conseil d’administration d’Air Madagascar Henry Rabary Njaka se vante d’être toujours le secrétaire général du parti présidentiel et encore conseiller spécial de la présidence, Rado Rabarilala et compagnie sont réintégrés, mais les victimes collatérales, elles, sont ruinées et n’ont aucun recours.

82 commentaires

Vos commentaires

  • 20 juillet 2015 à 09:28 | vohitsara (#8896)

    Ka moa ve tsy ny vary no voatorotoro rehefa mifandona ny fanoto sy ny laona ?

    • 20 juillet 2015 à 19:15 | jules (#2904) répond à vohitsara

      N’oubliez jamais que vous etes au CREVELAND

    • 20 juillet 2015 à 21:48 | vohitsara (#8896) répond à vohitsara

      Koa iza ary no mihinana ny vary voatoto ?

    • 21 juillet 2015 à 08:33 | vohitsara (#8896) répond à vohitsara

      Ny tompon´ny laona sy ny fanoto !

  • 20 juillet 2015 à 09:32 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331)

    « L’ancien président du conseil d’administration d’Air Madagascar Henry Rabary Njaka se vante d’être toujours le secrétaire général du parti présidentiel et encore conseiller spécial de la présidence »

    - Quand des irresponsables et incapables ont été désigné pour gérer et conseiller, à quoi un président mal élu peut s’attendre ?

    • 20 juillet 2015 à 09:35 | Isandra (#7070) répond à LE VEILLEUR alias L'EVEILLEUR

      Pourvu qu’il se mette devant de la scène pendant à chaque propagande de HVM, là la vague bleue sera assurée.

    • 20 juillet 2015 à 09:43 | debile profond (#6180) répond à LE VEILLEUR alias L'EVEILLEUR

      C’est un jour de 2018.

      C’est pour bientôt !!!! (... si Dieu nous prête vie jusque là...)

      Un vieux Monsieur Basile R est assis sur un banc en face de la grille du Palais d’Etat d’IAVOLOHA.
      > > > > > > Au bout d’une heure, il se lève et s’approche du Garde
      présidentiel :
      > > > > > > - "Bonjour monsieur, j’aimerais visiter le Palais d’IAVOLOHA et rencontrer
      le Président Hery Rajaonarimampianina."
      > > > > > > Le Garde présidentiel lui répond :
      > > > > > > - "monsieur Hery Rajaonarimampianina n’est plus président et il n’habite plus
      ici."
      > > > > > > Le vieux Monsieur s’en va sans dire un mot.

      > > > > > > Le lendemain le vieux Monsieur est de nouveau assis sur son
      banc.
      > > > > > > Au bout d’une heure, il se lève, va voir le Garde présidentiel et
      lui dit :
      > > > > > > - "Je veux visiter le Palais d’IAVOLOHA et rencontrer le Président
      Hery Rajaonarimampianina."
      > > > > > > Le garde lui dit :
      > > > > > > - "monsieur Hery Rajaonarimampianina n’est plus président et il n’habite plus
      ici."
      > > > > > > Le vieux Monsieur s’en va sans dire un mot.

      > > > > > > Le troisième jour, le vieux Monsieur est assis sur le même banc
      et fixe longuement le Palais d’IAVOLOHA.
      > > > > > > Il se lève enfin, va voir le Garde présidentiel et lui dit à
      nouveau :
      > > > > > > - "J’aimerais visiter le Palais d’IAVOLOHA et rencontrer le Président
      Hery Rajaonarimampianina "
      > > > > > > Le pauvre Garde présidentiel est très embêté.
      > > > > > > - "Monsieur, cela fait 3 jours que vous demandez à rencontrer
      monsieur Hery Rajaonarimampianina et ça fait 3 jours que je vous dis que Monsieur
      Hery Rajaonarimampianina n’est plus président et qu’il n’habite plus ici.
      > > > > > > Est-ce qu’il y a quelque chose que vous ne comprenez pas ?« > > > > > > - »Non..... Non. .... dit le vieux Monsieur, c’est juste que ça
      me fait tellement plaisir de l’entendre dire."

      Alors le Garde présidentiel se met au garde-à-vous, le salue et lui dit :
      > > > > > > - « A demain, Monsieur RAMAHEFARISOA. »

    • 20 juillet 2015 à 10:17 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à debile profond

      OUI !
      Débile profond :
      En 2017
      FH sera Président de la République Française.
      En 2018
      HR sera==aussi==Président de la République Malgache.

      HR/FH:même combat.

      - « MADAGASCAR EST LA CLE DE LA PAIX DU MONDE ».

      Cordialement,

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 20 juillet 2015 à 10:26 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à LE VEILLEUR alias L'EVEILLEUR

      - « MAL ELU » ??
      Pouvez-vous m’expliquer ce que cela veut dire ???
      Merci

      Le PADESM et ses héritiers.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 20 juillet 2015 à 10:48 | zaho (#699) répond à LE VEILLEUR alias L'EVEILLEUR

      Il est écrit dans l’article que« ce sont les contribuables qui vont payer le salaire des grévistes ». Ou je suis naïf ou n’ai rien compris, j’espère que les jours de grève ne seront pas payés et si ce n’est pas le cas, c’est une honte. C’est facile de commencer une grève, mais en sortir est moins évident. Quand on fait la grève, il faut assumer tout jusqu’au bout.

    • 20 juillet 2015 à 11:07 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à zaho

      - "A MADAGASCAR :
      - « GREVE veut dire CHANTAGE » !
      - « TROP DE LAISSER-ALLER » parce que tout le « monde » est pourri et corrompu.
      .VOULOIR VIVRE AU-DESSUS DE LEUR MOYEN avec des 4X4

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 20 juillet 2015 à 11:09 | rakotoson (#8023) répond à LE VEILLEUR alias L'EVEILLEUR

      @ Le Veilleur alias l’ Eveilleur

      Merci de remettre sur le tapis ce sinistre personnage qu’ est Henry Rabary Njaka .

      Dommage que Léa R ... ne cesse de tirer à boulets rouges sur le personnel gréviste sans faire du professionnalisme . En faisant du journalisme d’ investigation et en remontant aux vrais responsables de cette crise à d’ Air Madagascar lesquels motivé justement la grève du personnel d’ Air Madagascar . Résultat , voici que Sire Nary Njaka - avec son GP à vie lui permettant de voyager à l’ oeil , un aller - retour illimité Paris - Tana - Paris sur Air Madagascar - débarque comme une fleur après avoir passé une semaine dans l’ été parisien loin de la grisaille d’ Antananarivo .

      Et après ?

      Sous d’ autres cieux , l’ ex - PCA Bary Njaka , l’ ex - DG R..., l’ ex - ministre du Transport Ulrich R ... , l’ ex DG - ACM James R..., ces ex - dirigeants d’ Air Madagascar qui ont mis ... un mois pour démissionner - ou être remerciés ? - et qui sont à l’ origine de la longue grève du personnel d’ Air Madagascar doivent être mis en examen d’ office pour mauvaise gestion.

      Vous vous demandez , peut - être , sur quelle (s) preuves ? Mais , pardi , pour les milliards et les milliards d’ ariary de perte de la compagnie ... avant la grève ! Le sobriquet de « Air Peut - être », de « Air Malade » ...donné à Air Madagascar au cours de ces dernières années , n’ est - ce pas des preuves irréfutables de mauvaise gestion ; Le détournement d’ un vol Marseille - Antananarivo dans l’ attente de la Première Dame Voahangy Rajaonarimampianina qui faisait , en décembre 2014 , ses courses de Noël à Paris !

      La réquisition d’ un ATR entier ( 50 sièges ) pour faire l’ aller - retour , transporter le couple présidentiel et ses amis et autres membres de la famille présidentielle passer les vacances de Pâques 2015 à Nosy - Be . Tant pis pour les passagers débarqués pour la circonstance . Et , d’ autres tas de raison encore . Le non versement au fisc des retenues sur salaire , le non versement à la CNAPS des retenues sur salaire du personnel , c’ est quoi Madame Léa ? !

      Et , dire que ces mêmes responsables osent mettre sur le dos du personnel gréviste le manque à gagner d’ Air Madagascar , les préjudices des passagers , le raté du Festival des Baleines à l’ Ile Sainte Marie ; Ils ont le culot de faire arrêter les meneurs de la grève .

      Et le nouveau PCA d’ Air Madagascar Léon Rajaobeina , dans tout ça , qui annonce aujourd’ hui patatraque qu’Air Madagascar a besoin d’ une subvention de l’ Etat de deux milliards d’ Ariary pour faire redécoller Air Madagascar . Excusez du peu ! C’ est honteux !

      Ce qui revient à dire que ce sont les contribuables qui doivent payer l’ incompétence et a malhonnêteté des dirigeants incriminés

      Leur mise en examen s’ impose .Sinon , l’ impunité déjà de mise dans tous les domaines d’ activité à Madagascar , resteront toujours de mise avec ce que cela va coûter au pays .

      L’ actualité internationale parle aujourd’ hui de la crise grecque . Va - t - on attendre les mêmes descentes dans la rue qu’ en Grèce - avec les violences et les problèmes divers que cela entraine - pour que les dirigeants malgaches se rendent compte de leur incompétence ?

    • 20 juillet 2015 à 11:44 | hrrys (#5836) répond à LE VEILLEUR alias L'EVEILLEUR

      Ah bon !! son ombre est tjrs là ???? même si cet énergumène n’a plus aucun portefeuille , il se vantait tjr d’être dans les hautes sphères de l’état ......il est sans scrupule celui _là !!

    • 20 juillet 2015 à 11:45 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à rakotoson

      Ce saurait été une meilleure solution de déposer le « BILAN » d’Air Madagascar et licencier tout le Personnel==sans distinction== et « REMONTER UNE NOUVELLE SOCIETE AIR MADAGASCAR ».Point barre !
      Ce n’est pas illégale ni illégitime.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 20 juillet 2015 à 11:59 | hrrys (#5836) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Quand mm Basile , votre procès d’intention ou bien votre imagination ne résolve pas le pb ...Ressaisissez_vous !

    • 20 juillet 2015 à 13:02 | Menalahy (#9072) répond à rakotoson

      Je plussoie votre analyse même si certains contributeurs pensent le contraire.

      En effet, ces contributeurs ne voient qu’une seule chose : le coup d’arrêt économique due à une grève et donc le manque à gagner de tous les acteurs impliqués dans l’économie.

      Même ici, sur MT, combien de fois n’ai-je pas lu les journalistes naviguer entre le droit de grève des travailleurs et les dégâts collatéraux de cette grève.

      -  Pourquoi cette dichotomie dans leur analyse ?

      -  Parce que, d’un côté, ils sont opposés à ce gouvernement de carnaval et qu’une grève est, pour eux, le signe de l’impopularité et de l’inefficacité des dirigeants ?

      -  Parce que, de l’autre côté, ils commencent à ressentir dans leur petite vie quotidienne de « petits nantis » les effets négatifs d’une grève pourtant justifiée dans leur mise en œuvre et les revendications des grévistes ? Des journalistes « ‘mpanao sabaka » ?

      Ils oublient que dans un Etat de Droit dont nous sommes gavés à longueur de kabary ambony vavahady, une économie saine ne peut profiter à tout le monde que si les droits fondamentaux des travailleurs et les droits de la population sont respectés à la lettre.

      L’économie n’est rien face à la pauvreté endémique dans ce pays qui semble être maudit au point que seule la dernière place lui est réservée depuis longtemps. L’économie doit être regardée face à cette pauvreté car il ne suffit pas de comptabiliser les « villas mijoalajoala » et autres signes extérieurs de richesse comme les « voitures tsy mataho-dàlana » pour se féliciter d’un progrès économique qui ne profite qu’à quelques-uns.

      Regardez la plus grande démocratie du monde, l’Inde. Le PIB total de l’Inde le classe au 4e rang mondial, après les États-Unis, la Chine et le Japon. Est-ce que ce PIB fort profite à tout le monde ? Non car 475 millions d’indiens vivent avec 1$/jour. Seuls 4% de ce PIB est investi dans l’éducation.
      Pourquoi ? A cause d’un développement bancal entre les villes et les campagnes, à cause de la mentalité indienne basée sur les castes, à cause de la corruption à tous les échelons, à cause du laxisme des dirigeants politiques, etc.
      Cette différence de traitement entre les différentes couches de la population indienne est une bombe à retardement pour la République indienne car les couches sociales défavorisées sont en train de prendre conscience qu’elles n’ont pratiquement aucun droit face au petit pourcentage de la population qui profite de ce boom économique et des avancées technologiques. Ces couches sociales défavorisées veulent aussi profiter de cette richesse, ce qui est tout à fait normal dans un pays dit démocratique.

      Mada est dans un état identique, toutes proportions gardées. Mais nous pouvons en tirer une leçon même si nous sommes encore très loin d’être parmi les pays avancés.

      Une économie basée (uniquement) sur le tourisme est-elle une solution viable ? Ma réponse est non : il suffit de voir la Tunisie après l’effondrement de l‘économie dû à la baisse de fréquentation des touristes (attentats).

      On me posera peut-être la question : qu’est-ce qui est prioritaire, une économie forte ou le respect des droits fondamentaux garantis par la Constitution ?

      Ma réponse : les deux, mon général.

      -  Est-ce que ce gouvernement a fait quelques efforts pour établir ou renforcer un véritable Etat de Droit depuis son accession au pouvoir ?
      Non, car nous avons :
      -  une justice à la botte de ce gouvernement,
      -  une justice corrompue,
      -  des ambassades inexistantes et d’aucun secours pour la Diaspora,
      -  un Bianco inefficace,
      -  une insécurité grandissante de jour en jour même dans les grandes villes,
      -  des personnes « tsy maty manota,
      -  une république des mallettes et non une république des droits,
      -  etc, etc.

      Nous sommes face à une dictature qui n’ose pas dire son nom : seul moyen pour se visser sur « Le Seza » (hazonay ity ka tsy avelanay).

      Nous assistons à la transformation progressive de Mada en un immense Disney Land (carnaval, festival) : la politique romaine du « panem et circenses » remise à la sauce malagasy pour divertir le peuple affamé de nourriture terrestre et de droits élémentaires à respecter. .

      -  Si nous voulons que Mada s’en sorte, (nous sommes tous des Tia Tanindrazana, n’est-ce pas ? ), nous devrions être prêts à accepter les dégâts collatéraux d’une grève légale. On ne fait pas d’omelette sans casser des œufs. On ne peut pas avoir le beurre, l’argent du beurre, la crémière, le crémier et la crémerie en même temps.

      -  Soyons adultes au lieu de ne regarder que le côté négatif des choses car une grève légale apporte son « anjara-biriky » dans la construction d’un Etat de droit, dans la construction d’une démocratie au service du peuple malagasy et non au profit de quelques privilégiés comme jusqu’à maintenant.

      -  Une démocratie se construit lentement, pierre par pierre et avec l’effort de tous, mais en premier lieu, avec l’effort des dirigeants qui sont les garants des institutions.

      -  S’il y a des responsables à « punir » et qui doivent payer, ce sont les anciens responsables d’Air Malade et non les grévistes qui ont voulu crever l’abcès qui n’a que trop duré. Mais pour oser écrire ou dire cela, il faut avoir le courage de sortir sa tête de son trou du Q.

      -  Au fait, comment se fait-il que la CNAPS n’ait pas réclamé les arriérés des cotisations qu’il aurait dû rentrer dans ses caisses ? Est-ce l’aveu d’une incompétence ou le signe que la CNAPS est aussi télécommandée par les dirigeants et n’a pas les mains libres pour remplir ses missions ?

    • 20 juillet 2015 à 15:19 | Bernika (#7711) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      HR/FH est égal à :

      Quantités approximatives : 150 à 300 g de matière humide par jour par personne
      Matières sèches : 40 à 81 g de matière sèche par jour par personne
      Composition approximative : Humidité 66 - 80 %, soit une moyenne de 73 %
      Dans la matière sèche : Composés organiques 88 - 97 %
      Azote 5 - 7 %
      Phosphore (P2O5) 3 - 5,4 %
      Potassium (K2O) 1 - 2,5 %
      Carbone 40 -55 %
      Calcium (CaO) 4 - 5 %
      Rapport carbone/azote C/N 8 - 10

      QUESTION : De quoi s’agit t’il ?

    • 20 juillet 2015 à 15:53 | RAMBO (#7290) répond à Menalahy

      Bonjour Manalahy

      Votre analyse me semble cohérant mais il faut savoir que ce pays vient de subir un massacre en règle pendant 5 ans...l’anarchie économique qui prévalait et qui ne disait pas son nom a amené notre pays dans un état lamentable et la reprise en main n’est pas chose facile.

      Vous décrivez bien ce qui ne va pas et ce qu’il faudrait faire...mais sachez que diriger un pays n’est pas une affaire d’une seule personne...il faut toute une équipe dont les membres devaient posséder la même vision..

      ....Le parti HVM est le pilier qui soutiendra et véhiculera cette vision du Président pour notre pays ..le rôle d’un parti politique est vital pour mettre en activité les projets du Président...Le HVM n’est pas un vieux parti...il a été créé depuis l’élection de Hery Rajaonarimampianina...ce qui veut dire que le HVM est en plein établissement et doit adhérer des personnes qui ont la vision de développement que son leader...

      .Cette équipe du Président Rajaonarimampianina a toute les difficultés a démarrer et mettre en place une structure permettant de réaliser ses projets...parce que vu le contexte de son arrivée au pouvoir ...son refus de compromis avec Rajoelina amène obligatoirement notre Président à rester vigilent et gérer les attaques en même temps que de chercher à développer sa politique...mais c’est le prix à payer de la rupture qui était vraiment exceptionnelle dans ce pays habitué au compromis et aux corruptions...

      Le chemin du Président est plein d’embûches et ses adversaires n’y vont pas de main morte...mais nous avons beaucoup d’espoir de pouvoir sortir ce pays de sa misère actuelle ...Dieu est avec nous...qui peut être contre nous ?...dit la Bible ...Menalahy. Oui n’en vous déplaise il nous faut compter sur Lui parce que Dieu aime Madagascar. ( j’avoue que je vous tacle un peu là)

      Les choses vont se faire lentement et surement...il nous faut beaucoup de patience et laisser la possibilité à cette équipe de faire ses preuves...

      Comme certains disent ici..2018 n’est pas loin.....nous sommes supposés en démocratie...le peuple a ce privilège de juger et de trancher par leur vote...Mais vu le contexte actuel...je ne vois pas trop qui est-ce qui pourrait faire mieux que le Président Rajaonarimampianina.?

    • 20 juillet 2015 à 16:28 | Isambilo (#4541) répond à Bernika

      Rajoelina, au hazard

    • 20 juillet 2015 à 17:19 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à RAMBO

      - « Vous parlez de massacre== en règle== pendant cinq ans ».
      RAMBO,ressaisissez-vous.
      SEM Hery Martial RAJAONARIMAMPIANANA RAKOTOARIMANANA
      - Président de la quatrième Répubique Malgache
      - Chef d’Etat de Madagascar
      était le « GRAND ARGENTIER » de Madagascar,pendant ces 5 années.

      Je regrette de vous faire cette remarque..n’oubliez pas :
      - « LA BIBLE NE REGLE PAS TOUT ».

      Le PADESM et ses héritiers.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 20 juillet 2015 à 18:26 | walesa (#5863) répond à Bernika

      Evidemment de la m.rd.! FH, ce bouffon, guignol, idol de Basil ne sera JAMAIS elu pour la 2-eme fois ! Il n y a que des crétins et debils qui espèrent sa reelection ! Heuresement, les Francais ont fini par comprendre qui est qui ! Dommage seulement , qu’un peu trop tard !

    • 20 juillet 2015 à 18:56 | Paulo Il leone (#6618) répond à Bernika

      Une précision siouplait ?
      la quantité d’humidité présente dans le « produit » fini varie-t-elle en fonction des aliments ingurgités ?
      question subsidiaire ? la tendance à la constipation a-t-elle un rapport avec la réponse ?

      franchement j’vois pas trop ce que ça peut être ! A tout hasard, J’aurais dit rajoelina (comme isambilo) ou ratsiraka !

    • 20 juillet 2015 à 19:07 | Menalahy (#9072) répond à RAMBO

      Rambo,

      -  Ce « Filoha voafidim-bahoaka » a hérité d’une situation qu’il connaît du bout des doigts. Il ne peut pas dire le contraire à moins de débiter de nouveaux mensonges.
      Qu’il ait rompu avec ses anciens amis ne justifie en rien les atermoiements et autres tergiversations qu’on lui connaît : du délai pour choisir son Premier ministre jusqu’aux événements récents.
      Les difficultés à gouverner un pays qui rampe et un peuple déboussolé par ses différents malheurs causés par ses gouvernants successifs depuis 55 ans n’absolvent pas ce Président face à son impréparation à gouverner d’une main de fer ce pays exsangue.
      Je ne lui demande pas d’établir « sa » dictature qui n’ose pas dire son nom, mais de gouverner avec un horizon bien défini au lieu de la navigation à vue que je constate depuis son discours plagié à Mahamasina.

      -  Mada a besoin d’un homme fort dans ses convictions : Mada n’a pas besoin d’un apprenti dictateur.

      -  Mada a besoin d’un homme qui aime réellement son Tanindrazana et non la continuation des kolikoly, des trafics en tous genres, des abus de pouvoir au sein même de la famille de ce Président, de la valse des mallettes pour acheter des voix, etc

      -  Si gouverner était facile, ça se saurait et tous les dirigeants du monde connaîtraient la recette d’une gouvernance facile.

      - « Cette équipe du Président Rajaonarimampianina a toute les difficultés a démarrer et mettre en place une structure permettant de réaliser ses projets.. »

      Est-ce que cette équipe a seulement essayé de mettre en place une structure permettant la réalisation des « projets présidentiels » ? Quels projets ?

      Les observateurs sérieux en doutent et constatent que rien n’a été fait pour établir un Etat de droit et un démarrage d’une économie moribonde : si des efforts ont été entrepris, ça n’a eu aucun impact sur la vie quotidienne ET des opérateurs économiques ET de la population en général.

      Au contraire, on constate, à moins d’être aveugle et de très mauvaise foi, à une dégradation des termes des échanges et à une pressurisation fiscale croissante des opérateurs économiques (impôts et taxes en tous genres) et de la population (impôts indirects).

      Il semblerait que ce gouvernement et ses sbires ne soient préoccupés que par leur maintien à leur Seza. Le reste peut attendre.

      Attendre quoi ?

      -  Un nouveau déluge ? Il n’y en aura pas car Dieu Lui-même a juré qu’il n’y en aura plus après celui du temps de Noé.

      -  Un miracle ? Quel miracle ? Venant d’où ? Venant des prières quotidiennes à Iavoloha ou des différents temples et églises ?

      -  Il faut arrêter de faire prendre au peuple malagasy des vessies pour des lanternes.

      -  « ..Dieu est avec nous...qui peut être contre nous ?...dit la Bible ...Menalahy. Oui n’en vous déplaise il nous faut compter sur Lui parce que Dieu aime Madagascar. ( j’avoue que je vous tacle un peu là) »

      -  Vous pouvez me tacler et me taquiner autant que vous voulez : nous avons des vues divergentes mais nous ne sommes pas encore au stade des insultes que j’ai reçues de la part d’autres contributeurs.

      -  Ce miracle viendrait donc du Ciel ? Combien de temps estimez-vous pour que sa réalisation soit effective ? Faudrait-il encore réciter le mantra « minoa fotsiny ê » ? Jusqu’à quand ? Ne trouvez-vous pas que le peuple malagasy n’a fait qu’attendre le « paradis socialiste » et n’a eu que ses yeux pour pleurer ? Comme l’a écrit dans un autre contributeur (Zanadralambo) : voici le temps du « paradis des prêcheurs ».

      Contrairement à ce que vous croyez, je ne nie pas l’Amour de Dieu pour notre Tanindrazana. Récemment, un de mes cousins pieux comme ce n’est pas possible m’a dit : « Dieu n’aime pas Mada, Dieu a maudit ce pays ».

      Je lui ai répondu : « Si Dieu n’aimait pas Mada, Il n’aurait pas permis l’évangélisation de Mada ».

      -  Croire que Dieu nous aime, que Dieu aime notre Tanindrazana ne mène pas loin dans la réalité concrète. Seuls quelques privilégiés qui ont de quoi manger et se vêtir peuvent se vautrer dans une si maigre consolation.

      -  Oui, quand on ne manque de rien, le malheur des autres est minimisé par égoïsme et par manque d’empathie. On pourra toujours gloser que les miracles de la foi, mais je suis un pragmatique et je ne crois que ce que je vois : un peuple dont les souffrances et les cris ne parviennent pas jusqu’au Ciel.

      -  « Comme certains disent ici..2018 n’est pas loin.....nous sommes supposés en démocratie...le peuple a ce privilège de juger et de trancher par leur vote...Mais vu le contexte actuel...je ne vois pas trop qui est-ce qui pourrait faire mieux que le Président Rajaonarimampianina.? »

      La question n’est pas : qui est mieux que ce « Filoha Mpitsangatsanga atsy sy eroa » ?

      Que je me tourne à droite ou à gauche, que je regarde à mes pieds ou le bout de l’horizon, je ne vois pas une personnalité capable de redresser ce pays exsangue et qui rampe avec ses genoux en sang.

      Donc, en homme sensé, je dois faire un choix par défaut en ne souhaitant pas la venue d’un autre dirigeant qui fera les mêmes erreurs d’appréciation et de gouvernance.

      Choix par défaut parce qu’un changement de Président n’aura pour effet que de retarder encore le décollage de l’avion Mada.

      Je dois me résigner à ce choix par défaut (pour le moment et faute de mieux) car « il vaut mieux une soupe sans bol qu’un bol sans soupe », selon un proverbe chinois.

      Je souhaite que ces élections du 31 juillet ne portent en elles le germe d’un nouveau « sakorokoro.

    • 20 juillet 2015 à 19:17 | gasy be (#9084) répond à zaho

      Assez ! Assez ! Assez ! les conneries, mais quand est ce que enfin nos dirigeants vont enfin avoir le courage de libéraliser les vols intérieurs ?
      Le monopole d’Air Madagascar n’a aucune justification, non seulement elle continue d’exister car l’Etat injecte des milliards d’Ar par mois à titre de subvention, mais en plus elle constitue aujourd hui comme hier le plus grand blocage au développement du tourisme à Madagascar, ce n’est pas pour rien si on l’appelle Air peut être.
      Ils nous ont fait la même chose en 2002, ils ont fait la grève à cause de Ravalomanana, mais vous vous imaginez !!!!! Maintenant, à peine les professionnels sortent leur nez pour respirer depuis la crise de 2009, et voilà cette nouvelle Grève. Pire le RADO a bien dit qu’ils ont fait exprès d’être en grève en pleine haute saison , et maintenant Monsieur s’excuse auprès des mpanjifa, foutaise ! Y en a marre marre marre.
      Excepté l’article dessus, personne ne se soucie des milliers de personnes ayant perdu leur emploi à cause de cette maudite grève. Je connais 02 touristes ayant perdu leur job à leur retour en métropole. Des gens malades n’ont pas pu rejoindre Tana. Tous les hôtels affichent 0 clients pour juillet et Août, et croyez moi, c’est vérifiable.
      Je n’ai qu’un vœu : vivement que d’autres compagnies puissent entrer en jeu afin de desservir les vols intérieurs, après libre à chacun de faire son choix.

    • 20 juillet 2015 à 19:57 | debile profond (#6180) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      « MADAGASCAR EST LA CLE DE LA PAIX DU MONDE »

      Si je suis votre raisonement le Dalaï Lama serait malagasy ?

      Vraiment trop de pollution avec cette canicule au Kremlin Bicêtre, gazgazé a fond le basilou !

    • 20 juillet 2015 à 20:39 | RAMBO (#7290) répond à Menalahy

      Menalahy...« .l’homme rouge » !

      Le contexte d’arrivée au pouvoir du Président Rajaonarimampianina est exceptionnel Menalahy...Mais cela ne lui excuse à rien...il s’était porté candidat et il est élu..il se doit de réussir son pari..

      Je ne vous parlerai pas ni de la Bible ni de Dieu...j’aimerais vous donner mon point de vue purement économique parce que concrètement c’est l’argent qui est le nerf de la guerre...

      Vous êtes d’accord avec moi que... si les gens sont pauvres c’est parce qu’ils sont..soient travailleurs mais ne gagnent pas assez pour subvenir à leur besoin...soient ils n’ont pas de travail et là c’est la cas de la majorité des Malgaches...

      C’est un casse tête pour tous les dirigeants de tous les pays de pouvoir donner du travail à leurs administrés...

      Nous savons tous que dans une société de libre entreprise...à l’opposé du système collectiviste comme la Corée du Nord (c’est le seul pays au monde qui persiste d’ailleurs dans la communisme pur et dur)...C’est l’initiative privée qui est privilégiée et l’Etat joue juste le rôle de gendarme pour favoriser cette libre entreprise...

      Ce sont les entreprises qui donnent du travail et l’Etat providence théoriquement n’aura plus raison d’être dans un système libéral...

      Qu’en est-il à Madagascar ?...Les gens s’en foutent éperdument du système adopté par le dirigeant...tout ce qu’ils savent c’est que la personne qui arrive au pouvoir doit leur donner de quoi vivre ou au mieux survivre...

      Des appels tous azimuts ont été lancé par notre Président à l’endroit de tous investisseurs locaux ou étrangers...parce que en tant qu’Economiste ce Président sait pertinemment que seule les implantations ou les créations d’entreprises qui créent des emplois...

      Jusque là...ce sont des informations que vous connaissez certainement...mais comme tout appel n’est pas de suite répondu...le temps joue en notre défaveur...

      Pour rassurer les investisseurs et leur donner de l’assurance..il nous faut un univers politique et social stable...C’est là dessus que le bât blesse parce que le contexte qui a permis à Rajaonarimampianina d’arriver au pouvoir ne lui permet pas d’avoir cette stabilité jusqu’à ce jour...parce que il n’est pas un homme de compromis et cela ne fait que lui créer de multitudes d’ennemis...

      L’argent est le nerf de la guerre et tous ces gens« victimes » de la rupture...ont perdu leur « finanana » ou « saosy »...et croyez moi ces gens là ne laisseront jamais le Président gouverner tranquillement...

      Pourquoi je vous dis cela Menalahy..c’est tout simple...tout le monde sait qu’en tant qu’Expert Comptable...Rajaonarimampianina n’est pas un richissime comme Ravalomanana ou Rajoelina qui est bien soutenu par le milliardaire Mamy Ravatomanga...

      L’argent appelle l’argent et les riches ne prêtent pas sans qu’ils aient l’assurance de faire profit ...les bailleurs de fonds sont des vautours qui tournent et cherchent des cadavres pour remplir leur panse ...

      Ils constatent ces gens là que Madagascar n’est pas encore un cadavre parce que notre pays possède encore d’impressionnantes forces vives qui ne se laisseront pas piétiner...alors même si les bailleurs ont promis des aides massives à notre Président... ils hésitent .

      Finalement, les investisseurs privés doutent et les bailleurs traditionnels redoutent...alors que notre pays a beaucoup misé sur ces aides massives pour redémarrer...Notre pays a de grosses potentialités du point de vue de M.O ou de savoir faire mais...le troisième élément qui est primordial en Economie nous manque atrocement...le Capital.

      L’explication est claire à partir de là...Si les capitaux étrangers sont là...il serait plus facile de faire des projets orientés vers les créations d’emplois massives...comme les bâtiments et les grands travaux dans les infrastructures routières...L’Etat n’a pas vocation à créer et gérer des entreprises mais il se doit de « favoriser » ces créations par les privés.

      Je précise que les capitaux étrangers sont préférables aux capitaux locaux parce que nous sommes dans une économie ouverte...les outils de production et les matériels que nous ne fabriquons par chez nous seront importés et payés avec des devises étrangères fortes.

      Pour toutes ces raisons, notre cher Président font tout ce qui lui est possible pour donner aux Bailleurs l’assurance d’un univers politique et social propice aux investissements à Madagascar...mais en même temps il gère un peuple rebelle et corrompu..dont la majorité est....tsy matahotra an’Andriamanitra loatra.fa andevon’ny vola.

    • 20 juillet 2015 à 21:45 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à RAMBO

      6"Pour être milliardaire à MADAGASCAR,il y a une règle à suivre :
      - « MIARAKA AMIN’IZAY MAHARESY ».
      Pensez-vous que l’argent du :
      - Président Marc RAVALOMANANA
      - Président de la HAT Andry Nirina RAJOELINA
      vient du fruit de leur "TRAVAIL
      - « Je ne suis pas jaloux,mais j’accepte le processus ».Point barre.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 20 juillet 2015 à 23:15 | zanadralambo (#7305) répond à Menalahy

      Bonsoir , Menalahy, content de vous retrouver sur un tout autre sujet.
      D’accord, Menalahy, le droit de grève est sacré, des gens de par le monde ont donné leur vie pour le gagner, plein d’ouvriers donneraient cher (je pense notamment aux forçats que les pays des droits de l’homme du Moyen Orient exploitent avec le silence complice du reste du monde…ou plus près, à nos sœurs et à nos filles qui vivent un enfer quotidien dans ces mêmes pays merveilleux du golfe…c’est toujours mieux qu’en France colonialiste, n’est-ce pas ?). Mais le droit de grève exercé dans les conditions où les employés, certains employés pour dire vrai, d’air mad l’ont exercé, je ne suis pas sûr d’approuver. La période n’était pas la meilleure, si ça ne ressemblait pas à un pas de plus pour mettre définitivement à terre une entreprise moribonde, ça y ressemblait vachement. Vous me direz qu’il n’ y a pas de moment propice pour entamer une grève, mais quand même ; pour une compagnie aérienne qui fait le plus gros de son chiffre en été, ces grévistes auraient dû y réfléchir à 2 fois. Moi, ce qui me gave le plus dans ces grèves, ce sont les usagers qui en sont les principales victimes. Il paraît que la grève, c’est pour embêter la direction. Foutaises, on le voit en France avec la RATP, la SNCF, air France… (des entreprises publiques, planque des privilégiés), c’est le petit peuple qui n’ a pas les moyens de s’en passer qui trinque. Et on le voit dans l’article, les dommages collatéraux sont immenses. Je me mets à la place de ces entrepreneurs, de ces artisans, de ces commerçants qui ont été les otages d’un énième tolona. Et le pire, c’est qu’Air mad, tôt ou tard, finira par déposer le bilan car les problèmes ne sont pas résolus, c’est juste la trêve des confiseurs ; à la moindre étincelle, les mêmes meneurs qui savent qu’‘ils bénéficient d’une sorte d’impunité repartiront en guerre. Ils seront payés, ils retrouveront leurs privilèges indus, pourquoi se gêner ?

      D’accord avec vous et Rakotoson, ces grévistes ne sont pas les seuls responsables de cette situation qui ferait rire si la survie de l’entreprise n’était pas en jeu. Les vrais coupables sont les politiciens véreux qui, par leur incompétence notoire, ont chacun contribué à pourrir tout ce qui marchait dans ce pays. Désolé de remettre le couvert, c’est la révolution qu’un abruti en 1975 a faite à notre place qui a entraîné la faillite de ce pays. Il est vrai qu’en 72, les 1ers slogans nous avaient appris à renier ce que nos aînés ont mis un siècle à bâtir, les gauchistes avaient bien préparé le terrain pour l’illuminé qui ne s’est pas privé pour tout casser.
      Et je comprends votre colère à tous les 2, dans un pays normal, les sresponsables à tous les niveaux, les niveaux supérieurs évidemment en 1er, auraient démissionné sans attendre. Mais Mada n’est plus un pays normal, n’est-ce pas ?

      Amicalement.

    • 21 juillet 2015 à 14:11 | Menalahy (#9072) répond à RAMBO

      -  « Menalahy...« .l’homme rouge » ! »

      Ben oui rouge comme une des trois couleurs de notre drapeau national, rouge comme la couleur des Menalamba, rouge comme la latérite, rouge comme la couleur royale, rouge comme le feu qui purifie tout  ,

      -  Vous faîtes une analyse bancale, Rambo. Vous défendez bec et ongles votre « champion » en mettant en exergue la situation d’instabilité politique et l’état de l’économie à son accession au pouvoir.

      -  Je n’ignore et je ne nie pas la réalité de ces difficultés qui l’empêcheraient de meenr à bien la conduite des affaires du pays.

      -  Vous mettez tout sur le dos des opposants au gouvernement et sur le dos du peuple malagasy sui, selon vous, est « un peuple rebelle et corrompu..dont la majorité est....tsy matahotra an’Andriamanitra loatra.fa andevon’ny vola ».

      -  Je répète encore une fois que l’impréparation de ce « Filoha voafidm-bahoaka » est une épine qui le prive des analyses nécessaires pour bâtir un projet solide à moyen et à long termes.

      -  Ce n’est pas parce qu’on sait qu’on doit lutter contre la pauvreté qu’on va pouvoir appliquer la première solution venue. On risque d’appliquer une solution inadaptée aux réalités du pays.

      -  Ce n’est pas en sachant que cette corruption endémique est néfaste à l’établissement d’un Etat de droit qu’on va l’éradiquer ou l’amoindrir à coup de prêche et autre discours tonitruants mais aux effets lénifiants. Il faut que ce « Président » coupe les ponts avec les barons de la corruption, quitte à ce qu’il y ait des « ampamoaka » s’il veut montrer un signe fort et visible de sa volonté à éradiquer la corruption que son entourage pratique industriellement avec leurs mallettes.

      Les exemples doivent venir d’en haut, surtout à Mada, car les dirigeants sont mis au rang de « Ray aman-dReny ». Titre lourd à porter car cela implique des responsabilités à assumer.

      Or, que voit le peuple ? Un Président et son épouse qui assistent au culte de Sabotsy Namehana avec un retard de une heure (1 heure). Ce couple peut donc se permettre de faire attendre et les paroissiens et Dieu Lui-même ?

      -  Mba matahotra an’Andriamanitra ve izy ireto sa kosa manitsakitsaka ny zòn’ny vahoaka mandady harona ary toa mihevitra ny tenany ho ambonin’’Andriamanitra aza ka ny fotoana hiderana ny Mpahary dia azo ahemotra amin’izay tiany ?

      Cet exemple vous paraît, peut-être, sans aucun rapport avec notre sujet. Pourtant, ce « mauvais exemple » n’incite pas le petit peuple qui n’a pas fait des études au Canada à bien se conduire.
      Qui sont les « vrais andevon’ny vola » ? Certainement pas le petit peuple qui cherche aujourd’hui ce qu’il pourra manger alors que certains hauts responsables se remplissent les poches et l’estomac san vergogne.

      -  Vous semblez pencher vers une société libérale sinon néo-libérale où seules les lois d’une économie débridée qui se régulerait d’elle-même seraient bénéfiques à notre économie

      J’avoue que votre position me rend dubitatif car je ne pense pas que notre économie naissante soit adaptée au libéralisme tel que vous semblez le sous-entendre.

      De plus, vous privilégiez les opérateurs étrangers à la place des opérateurs locaux. Pourtant, vous dénoncez, en même temps, les prédateurs qui n’attendent que leur heure..

      Je reconnais que l’argent est le nerf de la guerre et que nous manquons cruellement de liquidités et de devises. Mais est-ce une raison pour favoriser nos « prédateurs potentiels » ? Est-ce que la politique de tous les gouvernants (sauf pendant l’errance socialiste) n’a pas été au bénéfice des opérateurs étrangers ? Est-ce que nos terres et nos richesses n’ont pas été bradées à ces « prédateurs potentiels » ? Faudra-t-il encore tout brader et mettre des bâtons dans les roues aux opérateurs locaux ? Que laisserions-nous aux générations futures ? Une terre qui ne serait plus la leur ? Une économie aux mains des étrangers » ?

      Rassurez-vous, je ne suis pas un de ces nationalistes mal léchés qui sont aveuglés par leur haine envers les étrangers et jaloux des richesses des autres.

      Il faut aussi encourager les opérateurs locaux à investir même si leur investissement ressemble à une goutte d’eau dans l’océan des investissements.

      A moins d’avoir derrière la tête une nationalisation des entreprises aux mains des étrangers, une fois qu’ils auront prospéré. Nous n’allons pas refaire les erreurs de 1975, on sait où ça nous a mené !

      Pour attirer les investisseurs étrangers, il ne suffit pas de gesticuler ou de faire de beaux discours tous azimuts. Il faut qu’il y ait une stabilité politique comme vous le soulignez. De plus, il faudrait des garanties pour rassurer ces investisseurs : sécurité assurée pour leurs biens matériels, sécurité assurée pour les personnes physiques, garantie d’un retour sur investissement.

      Or, aucune de ces conditions n’est remplies (entièrement) pour le moment. L’insécurité n’est pas pour rassurer ces investisseurs. Les impôts et les taxes diverses ressemblent à un vrai racket d’un Etat aux abois.

      -  « Vous êtes d’accord avec moi que... si les gens sont pauvres c’est parce qu’ils sont..soient travailleurs mais ne gagnent pas assez pour subvenir à leur besoin...soient ils n’ont pas de travail et là c’est la cas de la majorité des Malgaches... »
      Vous pointez, à juste titre, deux causes de la paupérisation à Mada. Je rajoute une autre : l’inconscience des Malagasy face à leur responsabilité dans leur travail.

      Les Malagasy ne savent pas que leur salaire est le fruit de leur propre travail : ils croient que c’est leur patron via la Banque qui leur verse leur salaire. D’où le manque d’assiduité et l’absence de conscience professionnelle. Que ce soit dans le public ou le privé : c’est la même mentalité du « mora mùra doucement, fa malama ny ciment ». Doucement le matin, pas trop vite l’après-midi et en stand-by en fin de journée.

      Il faut leur expliquer que la Banque prêteuse ne sera pas toujours derrière leur patron. Il faut qu’ils comprennent que le contrat de travail qui les lie à leur patron signifie qu’ils offrent leurs compétences, leur savoir-faire ou leur force de travail contre une rémunération : le contrat de travail est à double sens et implique des droits et des devoirs pour chacune des parties.

      Tant que les fonctionnaires n’auront pas compris cela, on les verra glander ou accueillir comme des chiens dans un jeu de quilles les usagers. Il est grand temps que ça change à ce niveau.

      Tant que les travailleurs n’auront pas compris le sens de leur contrat de travail, ils continueront à croire que leur patron est riche et sera toujours soutenu par les banques.

      -  L’Etat ne doit pas se désengager face à ses « responsabilités naturelles » car il lui incombera toujours la protection des plus faibles, il ne peut pas « laisser faire et laisser aller » en balisant l’économie avec des lois qui permettent la libre concurrence sans toutefois permettre l’écrasement des plus faibles,

      Or, même sans l’institution de cette économie libérale que vous appelez de voeux, l’Etat s’est désengagé de ses responsabilités en octroyant les parts du liuon aux investisseurs étrangers qui écrasent les rares investisseurs locaux.

      Il faudra que ce gouvernement rassure :
      - les bailleurs de fonds quant à l’utilisation des fonds alloués,
      - les investisseurs quant aux garanties dont ils sont en droit d’attendre,
      - les travailleurs quant au respect de leur droits.

      Ni Paris, ni Rome ne se sont faites en un seul jour. Même Dieu a mis six jours pour être satisfait de Sa Création.

      Mais il faut commencer à poser la première pierre de l’édifice au lieu de se pavaner partout pour se faire croire que Madagasikara est rentré dans le giron de la Communauté Internationale et que les fonds vont remplir les caisses de l’Etat.

      - Si on trouve que l’équipe est incompétence, on change de joueurs.

      - Si on trouve que la tâche à accomplir est au-dessus des ses forces, on rend son tablier dans la dignité au lieu de visser son Q à cette chaise éjectable qu’est le pouvoir.

      - Madagaskara aux Malagasy tout en restant hospitalier et ouvert envers les hommes de bonne volonté d’autres pays.

    • 21 juillet 2015 à 15:40 | Menalahy (#9072) répond à zanadralambo

      Bonjour Zanadralambo,

      Nous sommes du même avis quant à la responsabilité des hautes sphères dans cette grève et dans la faillite du système.

      Notre désaccord se situe au niveau de la période que les grévistes ont choisi pour déposer leurs revendications ; le début de la haute saison touristique.

      Ce n’était pas le meilleur moment pour les caisses pillées d’Air Malade.

      Mais c’était le moment propice pour que les grévistes aient une prise sur leurs dirigeants.

      - Le but d’une grève est de faire aboutir le maximum des revendications et non de plier bagage, la queue entre les jambes.

      A mon avis, les grévistes ont misé sur une résolution rapide du conflit qui les opposait à leur direction en choisissant cette date. C’est peut-être « criminel » au vu des comptes de résultat du « pauvre » Air Malade en état de perfusion permanente.

      Mais, s’ils voulaient obtenir des « résultats », il leur fallait être en position de force. Ils ont misé sur une réactivité des dirigeants. Hélas, leurs dirigeants ont utilisé la sourde oreille et la force, comme à leur habitude, pour casser la grève qui a durci au fil des jours.

      Même si je maintiens que cette grève n’a pas été inutile sur le plan des droits des travailleurs et des syndicats, il faut reconnaître les responsabilités de tous les acteurs de cette grève ! Du sommet de l’Etat aux grévistes en passant par la Primature et la direction incompétente et trop imbue de ses relations avec les gouvernants.

      Tout le monde a été pris à ses propres pièges :

      -  Les grévistes qui ont surestimé leur force,
      -  Les gouvernants et la direction d’Air Malade qui n’ont pas tenu compte que le temps jouait en leur défaveur.

      Les usagers ont été pris en otage par tous ces acteurs de la grève, comme dans de toute grève d’ailleurs (je ne minimise pas les inconvénients et les désagréments qu’ils ont subi) : ça ne donne pas une image très reluisante de notre pays, d’autant plus qu’Air Malade, « en temps normal », n’est pas exempt de reproches : vols annulés au dernier moment, retards divers, accueil plus que médiocre des passagers, tarifs exorbitants, etc, etc.

      Cette grève dure devrait être un avertissement fort pour nos dirigeants qui sont sourds et aveugles, en plus d’être autistes et arrogants.

      Même si tout n’est pas réglé ni acquis, cette grève est un moment fort de l’histoire du syndicalisme à Madagasikara. J’espère que tous les acteurs de la grève ont pris la mesure des conséquences de leurs actes et que, dorénavant, le dialogue social sera la priorité de chacun.

      Vœu pieux, mais vœu réalisable si on a affaire à des Malagasy responsables.

  • 20 juillet 2015 à 09:33 | Isandra (#7070)

    Si seulement, nous avions des dirigeants réactifs, non indécis, prompt à résoudre les problèmes, ne laissant pas la situation pourrir avant de trouver les solutions, Air mad ne serait pas arrivé dans cette situation.

    • 20 juillet 2015 à 10:33 | RAMBO (#7290) répond à Isandra

      Celui qui tire plus vite que son ombre est une légende !

      Dans notre réalité Malgache...

      Nous avons un Président, réfléchi et sage qui n’est pas du tout dans la précipitation....contrairement à Andry Rajoelina, le hâtif comme on dit ...mais en réalité...Andry Rajoelina aussi ne porte pas bien son surnom de TGV sauf sur son plus jeune âge à diriger le pays.

      .....Andry Rajoelina a beaucoup tergiversé aussi en son temps....la preuve...il n’arrivait pas à organiser l’élection présidentielle qui devait le confirmer en tant que premier Président de la 4ème République..

      .....C’est maintenant qu’il regrette amèrement...mais « Ny nenina tsy eo aloha hanoro fa ao aoriana handatsa »... et pris de remord Andry Rajoelina a mis, sans conviction, sa confiance à son Ministre des Finances dans l’espoir de prendre sa revanche et enterrer définitivement Ravalomanana...mais finalement, on dirait que le sort s’acharne sur lui...Andry Rajoelina ne s’attendait pas du tout à ce que son poulain devenu un étalon et qui gagne à toutes les courses décide de courir par ses propres pattes....et sa hantise s’amplifie parce que son ancien Ministre devenu Président accepte que l’ancien Président revient au pays.

      Mais ulcéreux... Andry Rajoelina ne peut pas précipiter les choses...il ne parle plus...il attend...espérant que ses acolytes précipitent la chute de son ancien subordonné en organisant toute sorte de motions de censure et de déchéance et de déstabilisations....sans résultat....

      ....sans parler des grèves télécommandées par le mapar via son ancien pilote...mais zut..zut et zut encore le pilote a changé son plan de vol et se dirige maintenant vers un autre Ciel de couleur Bleu Ciel... mais pas Orange couleur de Danger.....
      ..
      Le pilote a raison parce que quand la météo prévoit la couleur orange ....le risque de crash est élevé...tout pilote digne de ce nom préfère un vol HVM-2015 en toute tranquillité quand le ciel est bien Bleu..

    • 20 juillet 2015 à 10:39 | zorey974 (#7033) répond à Isandra

      Avec des si, Madagascar serait la première puissance mondiale !
      D’ailleurs c’est ce que de nombreux génies ici pensent compte tenu de la supériorité intrinsèque du malgache sur les autres peuples ;)

    • 20 juillet 2015 à 10:45 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à RAMBO

      RAMBO !
      J’ai toujours soutenu le « Jeune Andry Nirina RAJOELINA » pour toutes les élections qu’il a éxécutées ou vouloir les exécuter.
      Personne ne peut lui reprocher de quoique ce soit mais « AUX MALGACHES DE REFLECHIR » un peu...
      Nous avons voulu ==tout saborder==pour faire plaisir aux « ETRANGERS ».Point barre !!
      Le PADESM et ses héritiers.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 20 juillet 2015 à 11:51 | hrrys (#5836) répond à RAMBO

      Vous avez un pdt indécis ...point barre !!!!
      Comment voulez-vous que les machines administratives tournent si le maillon qui devrait le faire n’est mm pas capable de les faire tourner ??????
      L’exemple vient d’en haut mme Rambo ....

    • 20 juillet 2015 à 11:59 | Isandra (#7070) répond à RAMBO

      Orange : couleur chaude et agréable, mélange subtil de rouge (représentant l’activité) et de jaune(la joie de vivre), l’orange est la couleur de l’optimisme et de la bonne humeur.
      C’est la couleur de la créativité, de l’inspiration. Porter du orange nous rend plus débrouillard, plus habile et indépendant. Couleur anti-fatigue, elle est parfois utilisée pour stimuler le sens du goût.
      Active et tonifiante l’orange éveille les sens, avive les émotions et provoque une sensation de bien-être et de bonne humeur.
      Dans l’art religieux, l’orange symbolise la révélation de l’amour Universel. D’où « Ny fitiavana no lehibe indrindra ».

      Vous avez oublié un point majeur Rambo.Rajoelina n’a dirigé qu’une transition, a dû partager le pouvoir avec des autres formations dans un gouvernement d’union nationale, pendant laquelle son pouvoir de décision est limité et le compromis a été de mise à chaque décision majeure telle que les élections. C’est tout à fait normal, si certaines décisions se tardaient un peu...,car, il fallait du temps pour trouver des compromis, au vue de divergences d’intérêt et opinion de ces formations,...néanmoins, ils ont pu sortir des décisions dans le temps.

      Contrairement à Hery, qui est un Président république ayant plein pouvoir pour appliquer son programme, si par hasard il en a un dans son tiroir.Il a entre ses mains tous les moyens nécessaires, afin qu’il puisse décider vite et bien sans trop tarder. Toutefois, il réagit comme les débutants-apprentis lent, alors que la situation est explosive. Il ne mesure même pas la situation où se trouve Madagascar, dans quelle galère le peuple qui ne peut plus patienter plus longtemps.

      En fait, Hery n’est pas du tout l’homme de la situation, dans laquelle Madagascar a besoin de quelqu’un dynamique, réactif, prompt à décider pour que les choses aille vite.

      Si Rajoelina était un avide de pouvoir comme notre Président actuel, il aurait organisé des élections exclusives, où il aurait été élu dès le premier tour, vue sa popularité. Heureusement qu’il ne l’est pas, sinon Madagascar aurait été classé parmi des pays de dictature même rang que Corée du nord et Cuba,...

    • 20 juillet 2015 à 12:08 | Isandra (#7070) répond à RAMBO

      Tsy ampy antsika intsony ny manantena fotsiny (loko manga), fa mila fitiavan-tanindrazana sy fahavononana isika (loko volomboasary)

    • 20 juillet 2015 à 13:20 | Isandra (#7070) répond à hrrys

      Vous avez tout à fait raison, c’est la première fois dans l’histoire de Madagascar,...qu’il fallait attendre 6 mois pour connaitre le nom d’un PM, ainsi de suite.

    • 20 juillet 2015 à 14:57 | RAMBO (#7290) répond à Isandra

      Le problème c’est que cela manque d’originalité quand Rajoelina a choisi la couleur orange à l’instar des révolutions de velour des anciens pays satellites de l’ex URSS....Cette couleur n’est pas du tout adaptée au climat et atmosphère de Madagascar parce que on ne la voit nul part..

      Chez nous le ciel bleu se voit tous les jours partout ainsi que...la terre rouge...et le vert...ces trois couleurs nous côtoient au quotidien et il est plus facile de s’y retrouver...même à la maternelle les 3 couleurs Bleu Vert Rouge sont des couleurs de base à apprendre aux tout petit et le reste sont des couleurs dérivées de ces 3 principales couleurs naturelles...

      Mais Isandra peut se transformer en poète et artiste pour peindre sa couleur préférée ...mais quoi qu’elle dise...tous les scientifiques tombent d’accord que l’orange est la couleur du danger imminent... de mauvais temps et ...les Américains font porter les grands criminels une combinaison orange pour signaler que ces prisonniers sont extrêmement dangereux..
      ..
      .La boîte noire des avions porte en réalité la couleur orange pour qu’en cas de crash...les membres du bureau d’accident d’aviation puissent la repérer facilement dans les détritus parce que ce n’est pas une couleur naturelle...l’orange est une couleur utilisée dans les sinistres et les dangers...

      Ce n’est pas par hasard que tous les pays développés comme les USA, l’Angleterre et la France optaient le bleu comme la couleur universelle du progrès et de développement même si chez eux le ciel n’est pas toujours bleu.

      De toute manière HVM a le vent en poupe, sous le ciel bleu de Madagascar ... à la veille de cette élection municipale....

      Quand j’étais enfant, un certain Randafison Sylvestre chantait un tube de l’époque « Ny lanitra mangamanga » qui décrivait la joie et la tranquillité de vivre à Madagascar.

      .Nous avons pu placer des candidats partout et ce sera un test grandeur nature pour notre parti...Le HVM est désormais la première force politique de Madagascar...et contrairement aux autres partis...HVM avait du mal à démarrer au début... mais maintenant les gens qui s’y adhèrent sont des personnes convaincues vu le contexte politique de notre pays.

      Je sais que rare sont les forumistes qui voteront le 31 juillet prochain parce que 90 % des contributeurs de ce forum se trouvent à l’extérieur de Madagascar. je dis quand même.

      Le 31 juillet ...éviter la couleur de danger et de sinistre .. choisissez celle de développement et de la confiance .

    • 20 juillet 2015 à 15:47 | Isandra (#7070) répond à RAMBO

      boîte noire des avions porte en réalité la couleur orange pour qu’en cas de crash...les membres du bureau d’accident d’aviation puissent la repérer facilement dans les détritus parce que ce n’est pas une couleur naturelle...l’orange est une couleur utilisée dans les sinistres et les dangers...

      Ca tombe bien, notre pays est en danger, dans la dérive, nous avons besoin d’une couleur laquelle nous rappelle que ce danger nous guette, si nous ne faisons pas attention, changions notre direction, le crash de l’avion Madagascar serait inévitable.

      En même temps, orange représente le succès économique, c’est pourquoi, plusieurs entreprises sont séduite par cette couleur,...Donc, si nous voulons un succès économiques et développement rapide, choisissons orange.

      Le ciel bleu signifie aussi la sécheresse et la famine,...si on demandait aux gens du sud, il aurait préféré autre couleur comme la couleur du ciel.

    • 20 juillet 2015 à 16:10 | RAMBO (#7290) répond à Isandra

      Orange... la couleur du désespoir.... à éviter à tout prix...Attention Orange = Danger imminent.

      Le Bleu c’est la couleur du Progrès et du Développement...alors

      LE 31 JUILLET PROCHAIN CHOISISSEZ LA BONNE COULEUR....LE BLEU COULEUR DU CIEL.

    • 20 juillet 2015 à 17:25 | Isandra (#7070) répond à RAMBO

      Que dit un schtroumpf quand il tombe parterre ?
      - Ah non, pas un autre bleu !

    • 20 juillet 2015 à 17:35 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      La couleur bleu représente le calme, la lenteur, manque de vivacité,...alors que notre situation a besoin de dynamisme et vivacité, rapidité pour booster l’économie. Ce n’est plus le temps de se reposer, maintenant, au boulot.

      Donc, ce qui nous faut dans notre situation, une couleur laquelle nous anime, motive, encourage à travailler, faire des efforts pour développer notre pays, renforce notre union. C’est l’ORANGE

    • 20 juillet 2015 à 17:59 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Isandra

      - « CUBA » et « COREE du NORD »,vos bêtes noires.
      La Chance de Madagascar,c’est la diplomatie tous azimuts.Point barre !

      MADAGASCAR LA CLEF DE LA PAIX DU MONDE.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 20 juillet 2015 à 18:20 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Ny vahoaka ny fianar,
      Dia tsy miala amin’ny Mapar,
      Tsy misy havelantsika hanelingelina,...
      Ny fihaonantsika amin’ny Rajoelina,...
      N’inona n’inona miseho,
      Volomboasary ihany no ady eo,...

  • 20 juillet 2015 à 10:23 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    Un mal peut résoudre des problèmes à venir.
    Tout le monde sait la limite à ne pas dépasser.
    - « Que les ONGs ne se mêlent pas des affaires intérieures d’un PAYS SOUVERAIN ».
    - « Je pense à H.H., soutenu à l’époque par la France et les USA contre »K".
    Et maintenant ,il est seul devant un « TRIBUNAL » monté de toutes pièces pour dénigrer les « PRESIDENTS AFRICAINS ».

    Courage !

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

  • 20 juillet 2015 à 10:55 | kartell (#8302)

    La faute à qui et pourquoi ?....

    S’il est certain que la grève de notre compagnie a enfoncé le clou qui, pourtant, avait été planté depuis bien longtemps...

    Et à l’exception, des milieux touristiques, qui, seuls dans leur coin, ont essayé d’attirer l’attention d’un monde politique plus préoccupé à régler ses petites affaires personnelles, ils ne sont jamais parvenus à le mobiliser à sa cause !

    On a toujours entendu des discours minimisant voir relativisant la situation, mais aujourd’hui, on est au pied du mur, celui qui nous fait voir la réalité qu’on a toujours refusé de voir en face, pas celle des blablateurs mais celle de tout un pan de notre économie moribonde qui se fissure dangereusement....

    Montrer du doigt, le personnel de notre compagnie, c’est éviter de se pencher plus en avant sur les causes en amont de cette grève : insécurité, instabilité, destruction des milieux naturels....

    Aujourd’hui, il faut agir et vite, plus question de tirer des plans foireux sur la comète, il faut montrer de quoi, nous sommes enfin capables, il va falloir se dévoiler et ce ne sera pas facile après tant de décennies à se cacher derrière des prétextes pour avancer en reculant !.....

    Il va falloir inventer la marche avant !.....

    • 20 juillet 2015 à 13:21 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à kartell

      Comme c’est bien dit

  • 20 juillet 2015 à 11:16 | Eloim (#8244)

    Est-ce bien posé ce titre ? Pourquoi y a-t-il de grève à l’Air Mad ? c’est comme si ce sont les grévistes qui sont fautifs ? Et la part de responsabilité des « DEMIS » de leur fonction, en l’occurrence le CA et le DG ... de telle Cie ? Et enfin, l’Etat - est ce qu’il n’a rien à voir à de telle crise au sein de la filière ?
    Chez nous, la mentalité des tenants du pouvoir se manifeste par la fuite de responsabilité et se cachent derrière de cette fausse lecture des lois en vigueur. Tout ceci montre la vulnérabilité accrue du régime face à l’incapacité de résoudre les problèmes et difficultés existant au pays.

    • 20 juillet 2015 à 11:49 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Eloim

      Les « démis »,ce sont ==des fusibles== pour les « POLITICIENS ».
      C’est dommage !

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

  • 20 juillet 2015 à 12:11 | tanguy37 (#7699)

    Dans la vie ,il faut savoir ce qu’on veut !!decider de faire greve,c’est bien ! encore faut-il connaitre les consequences et les assumer ensuite !!!!!!
    On ne peut pas avoir le beurre ,l’argent du beurre,et en plus ...b.....la fermiere !!

    • 20 juillet 2015 à 16:04 | ASSISE (#1505) répond à tanguy37

      Vous êtes raison, je dirai.

      Mais, supposons qu’en haut lieu, on complote à TUER la fermière « tanguy37 », vous pensez que le reste peut résister à long terme ?

      Sinon ne rien faire et ASSUMER les conséquences « la mort prochaine » ?

    • 20 juillet 2015 à 16:08 | ASSISE (#1505) répond à tanguy37

      Il faut savoir ce que l’on veut : garder le mot « grève » et vous faites avec, sinon bannir ledit mot et vous vous délocalisez au pays du milieu.

      Les conséquences seront connues d’avance et seront bien assumées.

  • 20 juillet 2015 à 12:19 | rivokely (#653)

    Cette grève ne devait pas durer si longtemps sans l’entêtement d’une certaine dame à bloquer la situation. Elle voulait à tout prix garder un copain a son poste.

  • 20 juillet 2015 à 12:41 | reglisse (#6117)

    Merci Lea de cet article clair qui relate la détresse des TPE de Madagascar face à cette grève.
    La réalité est là :
    nombre d’entreprises fermeront d’ici peu, suite à cette grève, bloquées par des banques parce que découvert non autorisé, puisqu’on ne peut pas discuter quand on n’a pas d’argent.

    A qui dire merci ?
    Peu importe, parce que ni l’Etat, ni les syndicats, n’ont jamais à Madagascar favorisé l’emploi, préférant toujours défendre des acquis, qui échappent totalement à la population, et ne servent finalement que ceux qui sont déjà privilégiés.

    Certains forumistes nous ont présenté l’Etat comme un monstre froid, incapable de reconnaître ses torts, et d’autres, les syndicalistes comme des héros modernes à citer en exemple...
    Et au final, monstres et héros s’en tirent la tête haute, les poches pleines, un emploi assuré, chacun pouvant voir l’avenir de leur famille.
    Je serai amusé de savoir parmi tous ces soutiens aux syndicalistes, quels sont ceux parmi les forumistes qui utilisent vraiment Air Mad...

    Vous comprendrez qu’il m’est impossible d’écrire merci à tous qui ont fait que cette grève nous paralyse et ruine un peu plus un pays que j’aime et dont je soutiens chaque jour la promotion.

    Parmi toutes ces micro-entreprises, qui sont à Madagascar source de prélèvement d’impôts divers, pour ne pas écrire racket, et la principale force d’embauche d’emplois déclarés et assumés, beaucoup vont assurément disparaître.

    Pertes et profits ? = pertes tout court !

    Des milliers d’entreprises ruinées = des milliers de familles dans la poisse.

    Dès le début de cette grève, j’écrivais qu’il existe d’autres moyens pour se faire entendre.

    Aujourd’hui, les très petites entreprises doivent tirer les enseignements de cette grève.
    Ce qui manque dans toutes les sociétés touristiques de chaque cote de Madagascar, ce sont les clients.
    La plupart de nos clients étrangers annulent aujourd’hui les réservations qu’ils ont effectuées. Le principal motif est la crainte pour eux de s’aventurer dans des épisodes de transport aériens peu surs.

    La seule réponse viable est la mise en concurrence d’Air Mad sur son terrain et le libre accès du ciel malgache aux compagnies aériennes étrangères.
    Quand toutes les localités isolées seront assurées d’un accès privatisé aérien, alors le développement logique et entier de Madagascar suivra.

    • 20 juillet 2015 à 14:31 | rayyol (#110) répond à reglisse

      Utiliser air mad etait un vrai defi a la patience humaine .Je m etait jurer de ne plus l utiliser .Mais c est cela un monopole, entre taxi brousse et air mad il n y a pas beaucoup de choix vraiment Madagascar est mal depourvu et ce depuis longtemps

    • 20 juillet 2015 à 14:47 | hrrys (#5836) répond à rayyol

      A un certain moment , qlq entreprises d’état florissantes ont été convoitées par tous les malagasy ....Dès qu’ on parle de la JIRAMA ,SOTEMA ,AIR MAD,SIRAMA , PORTS ,BFV, BTM...... tt le monde se souvient des véhicules Peugeot 404 304 ......C’étaient les salariés ,employés de ces sté qui ont été les propriétaires de ces véhicules des rares individus ayant bénéficié d’un salaire normal contrairement aux autres ..C’était un bon vieux temps au cours duquel les fonctionnaires d’état jouissaient d’une vie meilleure ...Vous me demandez pourquoi ?????? Ils ont bien géré leurs sté .

    • 20 juillet 2015 à 15:07 | reglisse (#6117) répond à rayyol

      Bonjour Rayyol,

      Nous sommes tous dans ce cas et utilisons Air Mad par défaut, parce qu’il n’y a pas d’autre compagnie autorisée.

      Mais si Air Mad n’est pas capable de servir sa clientèle, pourquoi lui laisser ce monopole, alors qu’une ouverture à la concurrence assainirait la compagnie et mettrait en valeur toutes les destinations à Madagascar pour un marché plus élargi ???

      En clair, est ce que c’est la clientèle qui est au service d’Air Madagascar ou la compagnie au service de sa clientèle ?

      Bien malin qui peut répondre à cette question ?

      Par ailleurs, est ce que le gouvernement ne souhaite pas se débarrasser d’Air Mad, compagnie ingérable depuis des années ?

    • 20 juillet 2015 à 21:31 | ASSISE (#1505) répond à hrrys

      Au bon vieux temps ?

      Mazava ho azy, t@ andro nisy fahendrena (kokoa) izany.

      Indrisy manko, taty aoriana, nanomboka oviana angamba izy izay ?

    • 20 juillet 2015 à 23:14 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à hrrys

      hrrys
      - N’oubliez pas que tous ces achats des P 60,des pijos 3O4 ,404 et cetera sont des crédits et seuls les fonctionnaires,à cette époque,les==seuls== possesseurs des salaires fixes mensuels.
      Je connais les problèmes,en 1985,Mon GRAND FRERE DE PASSAGE A PARIS SE VANTAIT DE LAPROPRETE d’IVATO,en voyant quelques détritus dans le hall d’une gare parisienne et j’ai mis quinze jours pour trouver les pièces détachées de son célèbre 403.

      hrrys :
      Madagascar était un « PAYS » propre dans les années 1985,N’EST-CE-PAS ?

      Le problème de Madagascar,il n’a pas maîtrisé le quota des« FONCTIONNAIRES ».Point barre.

      Air Madagascar,si on ne gagne pas autant que les fonctionnaires==mais==on pourrait tripler le salaire si on a beaucoup d’enfants==des ayants-droits==pour les petites affaires avec les riches Magaches et étrangers.

      IL FAUT DU SALAIRE HONNÊTE et SUPPRIMER TOUTES CES PETITS AVANTAGES.Point barre !

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

  • 20 juillet 2015 à 12:49 | DIPLOMAT (#846)

    Air Madagascar n’est pas la seule à avoir mise à mal la « haute saison » touristique.
    Madagascar reste une zone à risque aux yeux des professionnels.
    L’insécurité
    La misère
    L’absence /insuffisance d’infrastructures de communication (routes, trains).
    L’absence/insuffisance de chaînes hôtelières de classe internationale .

    Tant que Madagascar n’aura pas compris que le tourisme est une véritable industrie capable d’offrir des dizaines de milliers d’emploies (hôtels, transports, transferts, guides, cuisine, agro alimentaire, services etc...interprètes ).

    Il faut donc cesser de regarder ce veste programme par le bout de la lorgnette, et d’avoir une vision globale ambitieuse et professionnelle.
    Air Madagascar est une compagnie misèrable dirigée par des minables (PNC et administrateurs compris) depuis des années et des années, mais elle n’est pas la seule responsable. La responsabilité (mot qui ne sert aux Malgaches qu’à designer quelques uns) est partagée.

    • 20 juillet 2015 à 14:56 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à DIPLOMAT

      - « Vous voulez des chaînes hôtelières de classe internationale » !
      OUi et OUI !
      Mais..........
      - « IL FAUT PAYER AUSSI LE PERSONNEL== »au tarif international"==SI NON CE N’EST PAS LA PEINE DE CREER DES NOUVEAUX PAUVRES FACE AUX FORCES DE L’ARGENT.

      Le PADESM et ses héritiers.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943*
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 20 juillet 2015 à 15:00 | ramaso (#7441) répond à DIPLOMAT

      Lä vous avez bien dit la verite Mr DIPLOMAT en disant que Madagascar n´a pas encore compris que le TOURISME EST UNE VERITABLE INDUSTRIE...bcp de pays prosperent avec le tourisme comme l´ILE MAURICE ET LES SEYCHELLES nos voisins qui sont connu dans le monde entier et pour la securite et pour la beaute du pays pendant ce temps a Madagascar on massacre les TOURISTES avec l´AIDE DES FORCES DE L´ORDRE,tout ca a conduit a une perte economique colossale et LE LEGISLATIF et L´EXECUTIF se battent pour garder les SEZAS,c´est tres dommage que le tourisme a Madagascar a perdu toute credibilite avec :L´INSECURITE-TRANSPORTS/COMMUNICATIONS jamais respectes,le GVNT n´a jamais pu donner des solutions au pays du MORA MORA on tue on vole surtout les TOURISTES.

    • 20 juillet 2015 à 15:39 | DIPLOMAT (#846) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      basile.

      Arrêter d’ecrire n’importe quoi.... reflechissez avant de vous précipiter sur votre clavier.
      Où avez vous vu qu’il y a un tarif international pour payer du personnel ? où ??

      Croyez vous que le PDG du Sofitel de Dakar ait le même salaire que celui de New-York ?
      Croyez vous qu’une femme de chambre du IBIS de Pekin ait le même salaire que celui de Barcelone ou Tokyo ? Non ?

      Donc cessez une bonne fois pour toute de sortir des debilinités séniles cela nous fera des vacances .

    • 20 juillet 2015 à 16:52 | Paulo Il leone (#6618) répond à DIPLOMAT

      J’ai l’impression que ce forum est probablement la seule « famille » (au sens large du terme) de basile !

      Je ne vois pas d’autre explication à son acharnement quasi-pathologique à écrire tout et son contraire à longueur d’année !

      il ne faut pas trop le contrarier.. il pourrait basculer irrémédiablement vers le côté obscur !

    • 20 juillet 2015 à 17:31 | DIPLOMAT (#846) répond à Paulo Il leone

      Hello Paulo,

      Mdr :)

      Si cet imbecile pouvait nous oublier quelques jours.
      Alzheimer où es tu ?

    • 20 juillet 2015 à 17:37 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à DIPLOMAT

      Diplomat !
      J’ai fréquenté les Grands Hôtels depuis mon arrivée,en France,en 1964/1965 et après.
      Un exemple de l’Hôtel NORMANDY,rue de l’Echelle, OPERA où descendait ,en Famille le « PRESIDENT D’AIR MADAGASCAR ».« Andriatsito.... »
      A chaque passage de ces illustres Malgaches,elle avait souhaité ma présence à l’Hotel Normandy mais je lui répondais gentiment :"NOUS NE SOMMES PAS DE MÊME STANDING,à MADAGASCAR.
      Pour vous dire diplomat :
      - « CETTE PATRONNE- »AMIE« A VENDU SON HOTEL EN 1972,car elle ne supportait pas le »TOURISME de Masse des JAPONAIS,les nouveaux clients des hôtels étoilés
      - « En matière de Gestion » :
      - je gagne bien
      - mais mes employés travaillent deux fois plus==avec le même salaire==.
      JE NE SUPPORTE PAS CETTE SITUATION.
      Diplomat,
      - votre pseudo est ....mais ne vous avancez pas trop à me discréditer comme bon semble :
      - « JE N’AI RIEN A CIRER ».

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 20 juillet 2015 à 18:31 | DIPLOMAT (#846) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Vous frequentiez des grands hotels il y a 52 ans et vous prétendez ici me faire part d’une expérience d’un temps révolue.
      votre copine ne supportait pas le tourisme Japonnais de masse.
      Qu’est ce qui lui empêchait d’augmenter ces prix, ou de refuser les réservations à ces gens là et de continuer à louer aux riches americains aux Italiens et aux Canadiens ?
      Où alors ces types là aussi sont ils aussi indesirables ?
      Aujourd’hui la France travaille pour faire venir les Japonnais qui demeurent des gens raffinés et avide de culture , rien à voir avec vous .

      Vous êtes un raciste, décalé, inculte et de surcroît imbécile.

    • 20 juillet 2015 à 22:03 | leclercq (#4410) répond à DIPLOMAT

      Tout est dit , il n’existe pas d’autres qualificatifs (raciste décalé et inculte ) je voudrais juste ajouter un petit adjectif « jaloux » et qui + est de son ombre par dessus le marché.

    • 20 juillet 2015 à 22:05 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à DIPLOMAT

      Merci
      Vous vantez le tourisme « MAURICIEN »,Madagasca n’a qu’à exiger comme les « MAURICIENS »,nous pourrons être d’accord.
      Diplomat,
      - la plupart de ces investiseurs français pour l’île Maurice est passée par « SAFARI INTERNATIONAL » rue de Sèvres PARIS Vllième en 1975,je connaissais leurs exigences.

      Pour Madagascar,s’agit-il de blanchiment d’argent tous ces hôtels étoilés ?
      Combien rappotent-ils exactement pour l’économie Malgache ?

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      B.ramahefarisoa gmail.com

    • 20 juillet 2015 à 22:09 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à ramaso

      - « IL FAUT FAIRE ATTENTION== »POUR« == DIRE QUE LES FORCES DE L’ORDRE SONT COMPLICES DES MASSACRES DES TOURISTES ».
      Merci d’avance.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 20 juillet 2015 à 23:35 | zanadralambo (#7305) répond à DIPLOMAT

      Malheureusement, tant qu’il y aura cette menace de l’insécurité , le touriste ne viendra pas. Pas si fou ! Bronzer sur des plages magnifiques, 1 jour ou 2 ; une semaine à la limite, ça va. Mais après ? Même en plein jour, on peut se faire détrousser à Tana ville. La nuit, n’en parlons même pas, et quand on sait que le touriste occidental aime bien les virées nocturnes, il est normal qu’il choisisse la Thailande ou l’île Maurice où tous ces petits plaisirs lui sont promis sans qu’il ait à risquer sa vie. Le prix du voyage est déjà plus abordable…en plus.
      Et comme on sait que cette insécurité est entretenue par des cols blancs qui gravitent en haut lieu…on n’est pas sortis de la galère.

    • 21 juillet 2015 à 12:02 | Stomato (#3476) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      >>Vous vantez le tourisme « MAURICIEN »,Madagasca n’a qu’à exiger comme les « MAURICIENS »,nous pourrons être d’accord.<<

      Mais Madagascar exige beaucoup de choses, surtout des choses non documentées et non "tarifées" : exemple des taxes aléatoires sur des objet de l’artisanat Malgache ; ; ; ;

      >>- la plupart de ces investiseurs français pour l’île Maurice est passée par « SAFARI INTERNATIONAL » rue de Sèvres PARIS Vllième en 1975,je connaissais leurs exigences.<<

      Vous les avez oubliées maintenant ? Quel est le prénom d’Alzheimer ??
      Oui, les investissements Mauriciens ont été contrôles dès le départ, pas comme le bricolage Malgache !

      >>Combien rappotent-ils exactement pour l’économie Malgache ?<<

      La persévérance avec laquelle vous posez ce genre de question montre a quel point l’opacité des affaires règne en divine maitresse à Madagascar !
      Dans le secteur du tourisme il n’y a pas de grands efforts qui soient faits pour créer un secteur d’activité qui soit à la hauteur des ressources naturelles du pays.
      Copinage et grenouillage sont les deux mamelles de l’arnaque !
      <et c’est pas près de changer.

  • 20 juillet 2015 à 14:37 | sanois (#8546)

    Du neuf dans la societe

    C est une premiere d avoir fait ceder le pouvoir .

    D avoir lutté et gagné contre la plupart des medias

    Serait ce enfin une naissance ?
    Qui ne se fera jamais sans douleur
    Une prise de conscience de la vraie force ?

    celle du peuple et du travail

    Quant aux investisseurs

    c est une habitude de vouloir faire payer aux autres ses augmentations de richesses a l aide des banques
    Mais les banques lorsqu elles vous concedent un parapluie quand il fait beau soleil vous le reprennent lorsqu il pleut.

    Investisseurs il faut savoir evaluer les risques et ne pas pleurer lorsque la mise ne rend pas ( pas toujours !) Le profl est bon puisqu il en est qui veulent toujours investir !

    Peut etre Madagascar fonctionne t il a la peridurale ?

  • 20 juillet 2015 à 15:01 | ginabe (#8937)

    Le PRM qui a désamorce cette crise sans que personne ne l’évoque : la directive à Henry Rabary-Njaka et aux CA d’Air Mad d’abandonner la partie. A la menace que présentait la grève pour l’économie nationale, le chef de l’Etat a décidé de peser de son poids dans la discorde. Que les employés d’Air Mad le remercient.

    • 20 juillet 2015 à 18:13 | ramaso (#7441) répond à ginabe

      GINABE expliquez vous bien dans votre post:la directive a H.R-NJAKA et aux CA D´AIR MAD d´abandonner la partie,ils n´ont pas abandonne la partie ils etaient obliges par la force de la situation qui ne jouait plus a leur faveur,cette greve chez AIR MAD a fait bcp de degats dans le tourisme qui est deja malade a MADAGASCAR,tous mes hommages a vous GINABE.

  • 20 juillet 2015 à 16:44 | Isambilo (#4541)

    Air Madagascar a franchi un grand pas vers la norme. Il faut espérer que les autres ministères suivent la même étape. Parce que rien n’est définitivement gagné.
    Rajaonarimampianina a finalement compris qu’il fallait se débarrasser de Rabary Njaka s’il ne voulait pas tomber avec.
    Quant aux dégâts pour le tourisme, qui peut donner le poids de cette activité dans l’économie nationale ?
    Une seule industrie touristique ne suffit pas à faire vivre une économie de la taille de Dago. Il est ridicule de faire une comparaison avec les Seychelles ou Maurice. D’autant plus que personne ne connait les conditions de vie des salariés des industries touristiques dans ces pays.

    • 20 juillet 2015 à 17:29 | DIPLOMAT (#846) répond à Isambilo

      Isambilo,

      « Air Madagascar a franchit un grand pas vers la norme » ... Qu ’entendez vous pas là ? qu’en reprenant le travail, cela est un grand pas ?
      « Il faut espèrer que les autres ministères suivent le même étape » : Il était Directeur de cabinet et non d’un ministère... merci de nous éclairer.

      Ensuite le pompon : «  »Une seule industrie touristique ne suffit pas à faire vivre une économie de la taille de Dago. Il est ridicule de faire une comparaison avec les Seychelles ou Maurice. D’autant plus que personne ne connait les conditions de vie des salariés des industries touristiques dans ces pays."

      Les conditions de vie des salariés du tourisme à Maurice ? Y avez vous déjà été ? Il y a plus de 40 000 emploies directement liés au Tourisme à Maurice pour une population de 601 000 personnes actives soit environ entre 8 et 9% de la population. Et que croyez vous que ces touristes ramènent dans leurs pays ? Du textile (de grande marque donc encore des revenues indirectes), du Rhum, et des maquettes de bateaux (artisanats) ... Combien à Madagascar ???

      Concernant la France, qui est plus petite que Mada, quelle est la 1 er industrie selon vous (devant le secteur tertiaire, l’industrie automobile etc...) ? Le tourisme !

      Donc il n’ y a pas une question de taille, il y a juste une question de savoir de quoi on parle !

  • 20 juillet 2015 à 17:36 | betoko (#413)

    En tout cas , que cette grève d’une partie du personnel d’Air Mad serve de leçon à Hery Rajaonarimampianina , mais tout ,n’est pas réglé pour autant
    Selon Mr Serge Zafimahova économiste de son état qui s’est exprimé sur une télé privé , qui a ou ont profité de la vente et des re-locations des ART72 , il disait que c’est d’une opacité incroyable , les grévistes ont eu raison d’avoir demandé des comptes aux anciens dirigeants d’Air Mad surtout au PDG , au PCA , et aussi à monsieur le président de la république . Je pense qu’un jour ou l’autre ces magouilles vont refaire surface un jour ou l’autre

  • 20 juillet 2015 à 22:19 | leclercq (#4410)

    Bonsoir
    La haute saison ruinée par cette grève ,,, non mais à qui va-t-on faire croire que c’est Air Mad qui en est est la cause !!! de toutes les façons , qui sera assez dingue pour venir passer des vacances à Madagascar actuellement ? Il n’y a pas que la haute saison qui est en ruine , mais c’est carrément ’ toute l’ïle qui dans le K.O et depuis bien longtemps et ce coup-ci , les Vazaha eux n’y sont pour rien même si souvent on avait tendance à les désigner comme coupables , pour cela les Malgaches n’ont besoin de personnes , ils se suffisent à eux-même .

  • 20 juillet 2015 à 23:50 | SNUTILE (#1543)

    Il y a encore un mois de vacances et 10 jours. Ce qui peut offrir des vacances d’une semaine à deux semaines avec des prix du billet moins cher, avec bagagerie réduit à 20 KG au lieu de 40 kg.
    Donc gain d’un siège supplémentaire à chaque 3ème passager en moyenne.

    Quel est le rapport de remplissage des vols Air-Madagascar vol-Aller Sur Vol- Retour ?
    Entre Juillet et Août l’avion est plein en Retour de l’étranger mais à moitié plein en Aller sortie de Madagascar.

    Cette grève à caché beaucoup de faiblesse à raison économique que politique ? Le rêve d’avoir de avion à l’international = Pierrette au pot au lait

    La clientèle de retraité peuvent voyager à n’importe quelle saison. Comme les hommes d’affaires.

  • 22 juillet 2015 à 09:38 | Maserda (#7461)

    RAMBO,

    Dans votre long exposé il y a du faux comme du vrai mais aussi nuances et précisions à faire.

     « Vous êtes d’accord avec moi que... si les gens sont pauvres c’est parce qu’ils sont..soient travailleurs mais ne gagnent pas assez pour subvenir à leur besoin...soient ils n’ont pas de travail et là c’est la cas de la majorité des Malgaches...
    C’est un casse tête pour tous les dirigeants de tous les pays de pouvoir donner du travail à leurs administrés... »

    Vrai pour les pays dits « normaux » qui fonctionnent mais vous oubliez un détail : ils ne reçoivent pas d’aide, se débrouillent en interne alors que Mada reçoit depuis des lustres de véritables ponts d’or. Profit personnel et corruption ont fait se volatiliser ces sommes gigantesques au point que non seulement le peuple a encore faim, mais encore plus faim et cela de plus en plus.

     « Ce sont les entreprises qui donnent du travail et l’Etat providence théoriquement n’aura plus raison d’être dans un système libéral... »

    Dans un système qui fonctionne, oui mais pour arriver à ça il faut une VRAIE VOLONTE POUR LE PEUPLE et ne pas se remplir les poches.

     Qu’en est-il à Madagascar ?...Les gens s’en foutent éperdument du système adopté par le dirigeant...tout ce qu’ils savent c’est que la personne qui arrive au pouvoir doit leur donner de quoi vivre ou au mieux survivre... »

    Quand on a le ventre vide, la pensée qui occuper tout son esprit est de savoir si demain on aura quelque chose à manger. On ne peut pas réfléchir le ventre vide. Manger est la priorité, c’est vital, réfléchir viendra ensuite donc se n’est pas s’en foutre !

     « Des appels tous azimuts ont été lancé par notre Président à l’endroit de tous investisseurs locaux ou étrangers...parce que en tant qu’Economiste ce Président sait pertinemment que seule les implantations ou les créations d’entreprises qui créent des emplois... »

    Bien sur qu’il le sait mais il ne fait aucun effort pour les attirer, au contraire. Alors ?

     « Pour rassurer les investisseurs et leur donner de l’assurance..il nous faut un univers politique et social stable... »

    L’assurance que demandent les investisseurs est la garantie qu’on ne vienne pas leur voler tout ce qui aura trait à leur coté professionnel, leurs biens, n’importe quand,…et il n’est même pas capable de faire cette promesse, ne veut prendre aucun engagement.

     « tout le monde sait qu’en tant qu’Expert Comptable...Rajaonarimampianina n’est pas un richissime « 

    Grand argentier largement compromis (bois de rose) puis n°1 du pays. Sous ce pouvoir au poste suprême des millions d’euros ont disparu et vous affirmez « pas richissime ». Qu’en savez-vous ? Pas forcément besoin d’être soutenu par quelqu’un sauf dans son cas au départ car sans le soutien politique et financier important du Président de la Transition il ne serait jamais devenu Président à son tour. La suite nous a montré comment il avait su être reconnaissant de cette si grande aide…
    Tout le monde sait quoi ? Justement, tout le monde sait…RIEN ! Strictement AUCUNE TRANSPARENCE. Tout le monde s’interroge, tout le monde aimerait savoir………..

     « L’argent appelle l’argent et les riches ne prêtent pas sans qu’ils aient l’assurance de faire profit »

    Bien sur que l’argent appelle l’argent. C’est une « loi naturelle » dans un système économique sinon dites-moi comment ça pourrait marcher puis prospérer.

     « ...les bailleurs de fonds sont des vautours qui tournent et cherchent des cadavres pour remplir leur panse ... »

    Du gros n’importe quoi ! Vous qui nous donnez une sorte de cours d’économie dans vos propos, je suis déçu de ce point dans votre analyse.
    Vous vous mélangez les pinceaux. Vous mettez dans le même sac les investisseurs (riches qui prêtent pour faire du profit) et bailleurs de fonds qui sont des Etats. Ces derniers passent leur temps à donner de l’argent au pays dans l’espoir qu’il sorte enfin de l’ornière. Bien sur, vous allez me dire que ce sont des prêts alors sachez :
    1/ Que dans ces sommes, il y a aussi des dons purs et simples.
    2/ qu’ils savent très bien que les remboursements de prêt n’ont jamais, ne sont et ne seront jamais honorés alors faites moi rire avec la théorie et surtout ne mettez pas en avant les intérêts en plus…

     « Ils constatent ces gens là que Madagascar n’est pas encore un cadavre parce que notre pays possède encore d’impressionnantes forces vives qui ne se laisseront pas piétiner...alors même si les bailleurs ont promis des aides massives à notre Président... ils hésitent . »

    Madagascar est déjà un cadavre qui survit grâce aux « perfusions » étrangères. Sans elles…
    Forces vives ? Lesquelles ? Les intellectuels valables du pays se sont en grande majorité expatriés. Le peuple est une force vive, oui. Impressionnante ? Uniquement par son importance. Ne pas se laisser piétiner ? Pas besoin d’aller chercher les étrangers pour ça, en interne on y arrive facilement à ce résultat.
    Les bailleurs hésitent, c’est vrai, mais certainement pas pour les raisons que vous donnez. C’est quoi cette fierté autant mal placée que stupide et qui n’a pas de sens dans ce contexte ?

     « alors que notre pays a beaucoup misé sur ces aides massives pour redémarrer. »

    Officiellement oui, officieusement…Dites-moi quels gros changements vous avez vu : routes, ponts prêts à s’écrouler, sécurité, électricité, entretien des avions Air Merdier (pour sortir de la fameuse liste),……mais surtout en premier donner à manger chaque jour à son peuple. RIEN de VRAIMENT UTILE. Par contre, dépenser pour se faire de la pub (stade,…), ça on sait faire !
    Force est de constater que des travaux routiers sont faits…quand on y est obligé, que ça ne peut plus attendre mais au compte-gouttes et pas sérieusement, vu que les enveloppes sont passées avant pour avoir simplement la possibilité de faire le travail….

     « L’explication est claire à partir de là...Si les capitaux étrangers sont là... »

    Oui explication claire mais même ainsi, on dirait que c’est trop difficile à comprendre en haut lieu.

     « notre cher Président font tout ce qui lui est possible pour donner aux Bailleurs l’assurance d’un univers politique et social propice aux investissements à Madagascar... »

    MENSONGE !!! Que du bla-bla !! Vous êtes un mouton de Panurge à ce point ou quoi ?

     « ..mais en même temps il gère un peuple rebelle et corrompu.. »

    Peuple crevant de faim ne doit pas se rebeller à force de subir ?
    Corrompu ? Je crois que vous vous trompez de destinataire dans cette accusation……..

    Le jour de l’Indépendance a vu naître en même temps la main mise sur le pays par une bande de profiteurs, tous aussi plus bandits que les autres, et c’est ainsi depuis plus de 50 ans.

    Toujours accuser les autres est facile. En orientant la colère du peuple sur eux qu’on rend responsable on détourne leur pensée. Ainsi on peut continuer tranquillement à profiter.

    Les pays développés ont évolués parce qu’ils ont PRIS EN MAIN LEUR DESTIN. Madagascar devrait prendre exemple au lieu de réclamer encore et toujours de l’argent. Forcément qu’il n’y en a jamais assez vu qu’il disparait tant.

    Fier d’aimer son pays, oui. Fier d’être patriote, oui. Mais fier de cracher dans la soupe….

    Le problème malgache est un problème interne et le résoudre montrerait aux yeux du monde entier qu’enfin les malgaches évoluent dans le bon sens et là, je suis d’accord, il y aurait de quoi être vraiment fier !!!

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 221