Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 30 septembre 2016
Antananarivo | 02h41
 

Société

Antananarivo renivohitra

La guerre des jupons

samedi 16 janvier | Mirana Rabakoniaina

La bataille des femmes dans le cadre de la gestion d’Antananarivo ville fait rage. La maire Lalao Ravalomanana est prise entre deux feux. D’un côté, la ministre de l’eau et de l’assainissement Johanita Ndahimanjara l’accuse de ne faire son travail dans le cadre de l’enlèvement des ordures et de l’autre côté, les opposantes au Conseil municipal à savoir les deux Lalatiana, Ravololomanana et Rakotondrazafy avec Véronique Rajerison contestent violemment le budget communal 2016 qui vient d’être adopté par la majorité TIM. Les opposantes au Conseil municipal critiquent notamment la décision de la mairie de s’endetter à hauteur de 60 milliards d’ariary alors que la maire élue n’a même pas présenté de programme. 60 milliards d’ariary pour quoi faire, pour quelles activités et comment se présente la capacité de remboursement de la mairie ? demande Lalatiana Rakotondrazafy. Le budget de la mairie de la capitale n’a jamais dépassé les 30 milliards d’ariary selon cette dernière. C’est la première fois de son histoire qu’elle culmine à 97 milliards d’Ar dont 60 milliards d’Ar de dette dont on ne connaît ni le programme ni le calendrier de remboursement. Ce sont les contribuables qui vont faire le frais de ce genre de décision qui manque de transparence d’après les opposantes. Ces conseillères municipales ont précisé qu’elles n’ont pas voté ce budget et comptent faire le tour de tous les arrondissements de la capitale pour expliquer aux électeurs les tenants et aboutissants de ce budget.

L’Exécutif de la mairie en la personne du premier adjoint, Gabriel Harison, apporte la version de la maire sur ce budget. Ce sera l’Etat malgache qui va effectuer l’emprunt au nom de la mairie selon lui. Cet emprunt sera affecté prioritairement à la réfection des routes et à la réhabilitation ou construction de marchés de la capitale. Certes il n’y a pas encore de calendrier de remboursement car le mode de calcul des taxes et impôts va être révisé. Jusqu’ici seuls 30% des recettes qui devront rentrer dans la caisse de la mairie seulement y sont vraiment encaissés. Le reste, soit 70%, n’est même pas perçu soit détourné au cours de route.

En tout cas cette bataille de femmes pour le bien de la ville d’Antananarivo n’est pas prête de s’arrêter. Au moins, elles se battent.

116 commentaires

Vos commentaires

  • 16 janvier à 08:38 | Noue (#2427)

    Contester , ne pas être d’accord mais elles ne font rien ! absolument rien !

    • 16 janvier à 08:59 | betoko (#413) répond à Noue

      Comment ça , elles ne font rien ? Elles ont déclaré qu’elles vont faire le tour de tous les arrondissements pour sensibiliser la population . Qu’est ce que vous proposez comme solution . Qui nous dit que la personne qui va prêter à la mairie n’est pas un filou , pour blanchir de l’argent sale par exemple , et où est le plan de remboursement , le taux , le plan d’amortissement ? Qui nous dit qu’une partie de ce prêt ne sera pas détourné par d’autres personnes ou même par la famille Ravalomanana .?
      60 milliards c’est énorme , et pendant combien d’année nous allons les rembourser ?

    • 16 janvier à 09:15 | Be-Tsikera (#8458) répond à Noue

      Noue,
      Vous avez raison. L’opposant a le droit de contester quoi que ce soit comme son nom l’indique mais pas bêtement ou aveuglement.
      Pourquoi aveuglement ?
      Parce que siégeant un conseil pour approbation ou pas de mise en délibération d’un budget doit se munir des documents y afférent. Un budget quelconque doit montrer l’ACTIF et le PASSIF.
      Je ne crois pas que ni Lalatiana Ravololomanana, l’acronyme de Dame de fer du feu Razanamasy à la tête du Fiv. Antananarivo Renivohitra de son époque, ni Lalatiana Rakotondrazafy et Rajerison Veronique qui sont toutes les deux des chefs d’entreprise, ne sachant pas LIRE LES CONTENUS des documents renfermant le Budget de la CUA. De plus, au sein d’un conseil il doit y avoir DES DEBATS, quelque fois contradictoires, houleux après lecture du projet ou de la proposition, c’est selon, en question, suivis de vote s’il n’y a pas d’amendements ou autres dispositifs nécessaires pour la tenue de tel budget. Ainsi les baratins, tout ça revêt de la connerie qui rendant ridicules ces opposant(E)s là.

    • 16 janvier à 09:27 | Noue (#2427) répond à Be-Tsikera

      Be-Tsikera,

      En fait , logique qu’il y a des opposants , sauf que le problème , non seulement , on conteste , on n’est pas d’accord ! oui tout à fait mais : on ne fait rien ! absolument rien !

      si on conteste une chose c’est qu’on a de quoi à proposer , non seulement on n’a rien à proposer mais contester tout bêtement !

    • 16 janvier à 09:37 | betoko (#413) répond à Be-Tsikera

      Parce que siégeant un conseil pour approbation ou pas de mise en délibération d’un budget doit se munir des documents y afférent. Un budget quelconque doit montrer l’ACTIF et le PASSIF.
      On dirait que vous n’avez pas suivi cette affaire depuis le début . Ces opposants ont demandé aussi bien à Lalao Ravalomanana qu’ à ses deux adjoints de leur présenter tous les documents avec tous les détails , elles n’ont reçu aucune réponse , sauf ceci " Pas de détails à vous présenter , ni leur l’utilisation de ce prêt encore moins le taux de remboursement et le plan d’amortissement . Comment voulez vous qu’on vote dans ces conditions un budget le plus opaque ?

    • 16 janvier à 09:43 | Einstein (#3390) répond à betoko

      S’il faut s’endetter pour enlever les immenses tas d’ordures qui envahissent les rues et les poumons des Tananariviens : je suis d’accord.

      Ce sera une bonne dette.

    • 16 janvier à 09:51 | Be-Tsikera (#8458) répond à betoko

      Mr Betoko,
      Est ce que vous trouvez normal que vous siégez un conseil sans se battre jusqu’à ce qu’on tape sur la table malgré le nombre du TIM présent pour voter ce budget. Du moins, est ce que vous êtes sûr de bien CONNAÎTRE les deux Lalatiana et Veronique avec leur grande gueule d’accepter tout BÊTEMENT d’être dominées par ces conseillers TIM malgré leur nombre ?
      Si je suis bien votre logique pourquoi ne pas saisir le Conseil d’Etat ou le Tribunal Administratif pour mise en foulure ou en torsion les autres membres dudit conseil, plutôt que de passer à la mise en rabais de la Mairesse, par voie presse interposée ?
      Quoi qu’il en soit, la démocratie qui n’est autre que la dictature de la majorité fait parler d’elle avec ses FLOUES dont ignore un certain Betoko nagé dans l’incompréhension partisane.

    • 16 janvier à 10:12 | betoko (#413) répond à Be-Tsikera

      Je ne m’exprime pas d’une manière partisane , ces 4 femmes avec tous leur conseillers ne peuvent pas avoir gain de cause , ils sont minoritaires et tous les conseillers municipaux de la majorité ont voté ce projet de prêt sans contestation aucune . Qui oserait dire non parmi ces conseillers TIM malgré qu’ils savent que l’opposition a raison ?
      Nous verrons d’ici peu de temps s’ils vont saisir le conseil d’état ou le tribunal administratif dans les jours à venir , cette histoire s’est passée hier , nous verrons la suite d’ici quelques semaines . De toute façon ce dossier doit avoir l’aval du gouvernement avant l’exécution , car ni Lalao Ravalomanana ni ses conseillers ne veulent pas donner le nom de celui qui va nous prêter ces 60 milliards d’AR . Cette affaire n’est pas claire

    • 16 janvier à 10:29 | betoko (#413) répond à Einstein

      le budget de la mairie de Tana est de 30 milliards d’AR par an . Lalao Ravalomanana voulait contracter un prêt de 60 milliards d’AR , est ce que nous avons besoin de tout cette somme pour pouvoir enlever les ordures , Tana n’est pas New York ou Paris ou Berlin . Pourquoi Lalao Ravalomanana a supprimé la redevance pour l’enlèvement des ordures, ORD je crois ?
      A propos de taxes , lisez bien votre facture de JIRAMA , Taxe communale , Surtaxe communale , Redevance Assainissement Eaux Usées et TVA , comment sont dispatchées toutes ces taxes , J’ai au total 5346 Ar , je ne me plains pas car je suis privilégié par rapport aux autres familles même de la classe moyenne , et maintenant toutes les taxes vont augmenter entre 100 à 150% , Le prêt n’est même pas accordé et on augmente déjà les taxes
      Si au moins la mairie va construire une incinération pour les ordures ménagères je peux comprendre , mais il y a des choses qui ne sont pas claires

    • 16 janvier à 10:32 | poiuyt (#584) répond à Einstein

      « Le reste, soit 70%, n’est même pas perçu soit détourné au cours de route. »

      Le mot « qui » manquerait ? ainsi qu’une virgule ? Et le « au » ne serait pas un « en » ?

      Ca se généralise, et dans les commentaires. Passons de peur d’être victime de dénivellation. Tout ça grâce à 5 ans de révolution rose. Si la réponse est « c’est une langue étrangère », alors utilisez la langue maternelle puisque c’est encore permis.

      C’est quand même incroyable, cela devient répugnant. A force de marcher dans les détritus, forcément il arrivera un mot où vous mettrez le pied sur du gluant glissant encore chaud. Il s’agit bien de ce lieu ; pas de Tana.

    • 16 janvier à 11:25 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à Noue

      Avant de contester,il faut essayer de comprendre d’abord :
      - BUDGET COMMUNAL,
      - EMPRUNT

    • 16 janvier à 11:35 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à betoko

      La délibération autorisant le recours à l’emprunt doit mentionner les caractéristiques du prêt (-établissement bancaire,capital emprunté,taux d’itér et cetera.-) de façon à ce que la « SIGNATURE DU CONTRAT DE PRÊT » par l’ORDONNATEUR ne soit qu’une mesure d’exécution de la délibération ;
      Si le Maire a rçu « délégation de compétence » pour décider de recourir à l’emprunt,sa décision doit faire,elle aussi,mention de ces caractéristiques.

    • 16 janvier à 13:15 | Menalahy (#9072) répond à poiuyt

      « Tout ça grâce à 5 ans de révolution rose. »

      Ne réécrivez pas l’histoire SVP. La dégradation du niveau de l’enseignement et, par conséquent, de l’enseignement du français n’est pas l’oeuvre de la Transition.

      Cette dégradation est l’oeuvre de Ratsiraka en 1973 quand il a imposé, sous les conseils éclairés de Manandafy, la MALGACHISATION A OUTRANCE.

      C’est cette malgachisation à outrance qui a sacrifié au moins DEUX GENERATIONS DE MALAGASY.

      Les personnes qui ont entre 40 ans et 60 ans actuellement sont ces victimes et cela se ressent et se voit quand ces personnes essaient d’écrire en français, sur ce forum soi-disant « haut de gamme » d’après un certain forumeur.

      Par contre le personnes plus âgées que celles-là ont bénéficié d’un enseignement correct et parlent et écrivent le français correctement.

      « Si la réponse est « c’est une langue étrangère », alors utilisez la langue maternelle puisque c’est encore permis. »

      C’est ce que j’ai souvent suggéré car il est extrêmement pénible de devoir essayer de comprendre ce que la personne qui pratique le salmigondis et le charabia écrit pour se targuer d’être francophone.

      J’en arrive à me demander si ces personnes qui écorchent la langue française comprennent ce qu’elles écrivent, en particulier les « mots savants » ou les « mots pompeux » qu’elles s’accaparent pour se faire croire ce qu’elles ne sont pas.

      Je ne me gausse de personne mais il faut être honnête avec soi-même et reconnaître ses manques et ses défauts.

      Le plus étonnant, c’est que la plupart de ces pseudo-francophones sont les plus francophobes des Malagasy : c’est comme si l’utilisation de la langue maternelle était une pratique honteuse car pas assez valorisante pour leur ego.

      Hier, j’avais écrit « strong> »il faut être fier de ses origines" : il n’y a pas de honte à écrire en malagasy, d’autant plus que lorsque ces pseudo-francophones écrivent en malagasy, c’est un plaisir de lire leurs commentaires.

      Ah, nous aimons beaucoup le paraître et le bling bling !

    • 16 janvier à 13:24 | Menalahy (#9072) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Est-ce que les Conseillers d’opposition ont eu en main ces informations en totalité ou même partiellement ?

      L’objet du litige porte sur la non-communication des détails du budget et de l’emprunt et non sur le montant de l’emprunt.

      Il faut lire l’article et non se barricader derrière des supputations.

    • 16 janvier à 13:41 | manga (#6995) répond à betoko

      A vous lire cher, il me semble en toute évidence que capituler la situation n’est pas une de vos tasses.
      Vous êtes le premier à crier haut et fort ce que vous pensez tout bas sur ce forum en ce qui concerne toutes les dérives en matière d’insécurité ayant lien collatéralement avec le délestage ainsi que l’insalubrité dont pas plus tard que la veille vous vous êtes vraiment distingué, rappelons-le...
      Primo : Le budget est fixé proportionnellement au besoin de la Commune, et là où vous passez, aucune n’échappe à la règle.
      Monsieur Betoko :
      Les abri-bus que les jeunes cassent la nuit du vendredi au samedi ne font-ils pas partie des taxes que vous devez payer à la commune ?
      Ou tout simplement vous ignorez qu’on les a discrètement enseveli dans la taxe d’habitation pour vous faire taire.
      Secundo : L’exécutif a été avisée depuis la prise du pouvoir que l’opposition se mettra en travers de toute décision et sans distinction en mobilisant les « bas quartiers » : c’est ce qu’on appelle guerre de déstabilisation permanente jusqu’à démission.
      Tertio : Il est vraiment ridicule de votre part d’emprunter les 30 Milliards comme mémoire de défense au vu de la précarité de l’ensemble du commun des mortels dont vous vous êtes porté volontaire quant à la destruction de notre pays en épaulant l’accession du lapin au pouvoir.
      Quatro : Vous n’avez jamais cessé de réitérer votre orgueil quant à la pension que le gouvernement français vous octroie en effleurant avec hypocrisie le mal qui gangrène vos semblables.
      En résumant, il est de votre droit de sortir le violon ; toutefois reconnaissez que votre parti n’a osé proposer une candidature à la magistrature et qui n’incombe que vous.
      Et pour terminer, vous daignez haïr le président dont vous même avez désigné pour faire barrage au franc-maçon alcoolique anonyme.
      Payez vos dettes.

    • 16 janvier à 14:07 | Anton (#8594) répond à Noue

      Et pourquoi ne peuvent t-elles pas être actives (et donc se borner à protester) pour une raison évidente ...c’est que le TIM a la majorité absolue, que le budget proposé a été adopté ; que c’est madame le Maire qui en est gestionnaire et elle seule !
      Il faut être demeuré pour seulement poser cette question !!
      Par contre vous devriez, avec un peu de pertinence, vous interroger sur le sens et le bien fondé d’un prêt de 60 milliards (auxquels il faudra ajouter des intérêts importants, vu la somme) pour quelles actions et combien cela va couter aux contribuables...

    • 16 janvier à 14:17 | poiuyt (#584) répond à Menalahy

      C’est sûr : il est question de génération. Celle à laquelle la « révolution » a appris le bien-fondé de ne pas aller à l’école mais tout juste de faire faire un coup d’état, de recourir à un plagiat à l’ONU, de se barricader derrière le français-dit approximatif pour des annonces rédigées par autrui. Demander lui de passer à table avec un stylo pour le français-écrit, vous verrez une monstrueuse poupée russe : coquilles dans coquilles. Ou alors une page blanche fotsy mangatsakatsaka.

      Celui-là, auquel vous pensez, il mériterait d’être empalé 20 millions de fois. Vous êtes bien 20 millions d’âmes mena, lahy sy vavy ?

    • 16 janvier à 14:44 | Parole (#2602) répond à betoko

      Betoko, pour une fois avant de mourir idiot, faites preuve de bon sens. Tana croule sous la misère de ses rues défoncées, ses quartiers en ruine, ses ordures himalayesques etc. Et cela depuis des lustres (maires et pds confondus). Alors oubliez votre allergie anti-ravalo (dans votre cas, on devrait parler de prurit), et regardez les besoins réels de cette ville. Il sera toujours temps de porter plainte le moment venu pour vol, blanchiment, crime de masse, génocide et tout ce qui excitera votre imagination...

    • 16 janvier à 14:53 | manga (#6995) répond à Menalahy

      Et sauf, je me demande comment l’état accepte de collaborer avec la commune si certains documents font défaut et n’ont pas été partiellement voire totalement transmis à juste titre et d’autant plus que la Cour des comptes et sous tutelle de la présidence ?
      Rappelons qu’il n’existe aucun parti officiellement déclaré opposant dans les annales de cette 4ème République : tout n’est que du superflu à faire diversion.
      Que ces pitres de jupons aillent déposer leur statut pour régulariser officiellement leur situation respective là où il se le devrait à moins qu’elles se taisent à tout jamais et en étant minoritaire.
      Le fait de se manifester dans les rues où on n’obtiendrait plus gain de cause est actuellement (et paraît-il) anti-démocratique !!!

    • 16 janvier à 15:42 | betoko (#413) répond à manga

      J’ai jamais vu d’abris bus vandalisé à Tana , à Paris oui .C’est 60 milliards d’AR que la mairie de Tana voulait emprunter mais pas 30 . A Madagascar du moins à Tana , il n’ y a jamais eu de taxe d’habitation , mais de taxe foncière .
      Les insécurités la mairie n’est pas responsable , cela regarde le ministère de l’intérieur .Où est le mal si on est membre du Lyon’s Club ou de la Rotary , idem avec la franc-maçonnerie . Je connais beaucoup de monde dans ces clubs , jusqu’ à maintenant , ce sont des gens bien fréquentables ,Je sais qu’ils se serrent les coudes mais jamais jusqu’ à protéger un assassin ou un voleur , je parle de ce que j’ai connu en France .
      Je touche une retraite française et alors , en quoi cela vous regarde , c’est mon droit le plus absolu , je ne l’avais pas volé , je l’ai eu avec la sueur de mon front pendant les années où j’ai travaillé en France .
      Pourriez vous nous justifier l’emprunt de ces 60 milliards d’AR ? Au total donc la mairie de Tana doit fonctionner avec 90 milliards d’AR et pendant combien d’années les tananariviens doivent les rembourser ?
      Le jour où Lalao Ravalomanana ne sera plus maire , ce n’est plus son problème et je plains ses conseillers car eux aussi ils vont payer au max

    • 16 janvier à 15:58 | betoko (#413) répond à Parole

      Je sais tout cela , mais je ne suis pas un anti-Ra8 primaire , Une chose simple que Mme Le Maire nous justifie ces prêts de 60 milliards d’AR , qu’elle nous donne les détails . 30 + 60= 90 milliards comme budget de fonctionnement de Tana . Les routes de Tana , Rolland Ratsiraka s’en occupe déjà , mais il attend la fin de la saison des pluies si non c’est de l’argent à jeter par la fenêtre ,Un marché couvert à deux étages à Analakely ok , mais où est le devis , est ce qu’il y a déjà eu des appels d’offre ? Tout est opaque chez Mme La maire et au fait comment se fait il qu’elle était absente à chaque fois que le conseil municipal discute du budget de la commune ? A t elle peur qu’on lui pose des questions embarrassantes ,comme pendant sa propagande avoir fui les émissions de la télévision ?

    • 16 janvier à 18:12 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à Menalahy

      Menalahy
      Bonjour,
      Les élus municipaux sont censés :
      - mettre en commun leur savoir pour oeuvrer ensemble au bénéfice de la collectivité,
      - développer celle-ci,
      - la représenter dans les instances qui s’occupent les eaux,les ordures ménagères,
      - être à l’écoute de la Population,
      - répondre aux attentes
      - et gérer le budget de la Commune ;
      Dès le début,il n’y a pas de volonté de travailler ensemble donc nous sommes condamnés à des supputations.
      Déjà,
      pour l’installation officielle du Maire,il y a déjà du mic-mac.
      Regardez,cette histoire de ramassage d’ordures,c’est la responsabilité de la Mairie de s’occuper de la « PROPRETE » de la ville donc ,il faut reprendre sa resposabiklité auprès de la SAVMA.
      Il faut discuter des impôts locaux qui constituent des principales ressources financières d’une Commune ;

      Comment il s’agit d’une nouvelle équipe de conseillers municipaux,une formation de base est indispensable :
      - comment comprendre un budget quand on est novice.
      Et dans la Commune,le Maire n’organise pas de réfléxion sur les enjeux financiers de la commune..
      alors que la loi oblige un budget primitif (-budget prévisionnel-),y figurent toutes les dépenses et toutes les recettes de l’exercice comptable (-année civile-)
      Les recettes doivent être égales aux dépenses ==projetées==,Budget équilibré ;

      Ce budget une fois voté,peut être modifié au long de l’année par des décisions modificatives (-MD-)

      Menalahy,
      je regrette de patauger dans les « supputations »,mais beaucoup de choses me déçoivent ,actuellement,à Madagascar.

      - "MARCHE ou CREVE !Point barre.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 16 janvier à 21:15 | Menalahy (#9072) répond à manga

      - Vous avez certainement des informations supplémentaires que je n’ai pas puisque vous parlez de documents transmis à l’Etat (par la Conseil Municipal de la CUA).

      Pourriez-vous nous communiquer votre source ?

      - J’ai déjà parlé de l’inexistence d’un parti d’opposition déclaré officiellement à Madagasikara même si son existence est prévue par la Loi Fondamentale (Constitution). Je le répète encore une fois : aucun parti politique ne veut se déclarer d’opposition car ces politiciens de pacotille ont peur des représailles du gouvernement.

      Ce qui prouve qu’ils méconnaissent les règles démocratiques car être de l’opposition ne veut pas dire être systématiquement contre tout ce que le gouvernement décide ou fait.

      Je m’arrête là car cette question ne concerne pas ce fil de discussion.

      - Que voulez-vous dire par « Que ces pitres de jupons aillent déposer leur statut pour régulariser officiellement leur situation respective »/i>.

      Il me semble que ces femmes ont été élues en tant que Conseillères Municipales et que, de ce fait, leur statut au sein du Conseil Municipal ne peut pas être mise en doute.

      - « qu’elles se taisent à tout jamais et en étant minoritaire. »

      Voilà une réflexion qui ne respecte pas la démocratie et qui nie les droits des opposants dans toutes les structures de décision.

      Que vous n’aimiez pas la démocratie, c’est votre affaire. Mais tant que nous sommes censés être dans un Etat Démocratique, tout le monde se doit de respecter les principes de la Démocratie.

      La gouvernance de Madame le Maire ressemble étrangement à la négation de la Démocratie car elle profite de sa majorité municipale pour faire passer en force toutes ses décisions.

      Du point de vue juridique, elle n’a pas tort.

      Mais dans les faits, continuer à nier les voix de l’opposition mènera à une crise certaine car elle va au devant d’un bras de fer permanent.

      Vous niez à l’opposition municipale ses droits les plus élémentaires parce que vous êtes obnubilé par la défense aveugle de Lalao Ravalomanana.

      - Quant à votre attaque ad hominem envers Betoko concernant sa pension de retraite payée par l’Etat Français, pour lequel il a travaillé pendant des années pour avoir ce droit, cela ne vous honore pas et ressemble aux attaques que les leaders du mouvement de revendication des Isles Eparses pardon, des Isles Vazimba pardon, des Isles Malagasy selon la nouvelle dénomination de la Ministre des Affaires Etrangères le 06/12/2015, se font entre eux.

      Votre attaque est abjecte car :

      - 1) vous êtes en train de créer une division entre les Malagasy, tout comme en France, le gouvernement français est en train de faire la distinction entre les uni-nationaux et les binationaux,

      - 2) être binational ne signifie pas « être moins patriote que les uni-nationaux ». .
      Si c’est le fonds de votre pensée, donnez-moi des preuves irréfutables. Et dîtes-moi qui donne le label « vrai patriote » et quels sont les critères pour avoir ce sacro-saint label.

      - "Le fait de se manifester dans les rues où on n’obtiendrait plus gain de cause est actuellement (et paraît-il) anti-démocratique !!!

      Le principe des manifestations est acquis en Démocratie et ni vous ni moi ne pourrions le supprimer. Je ne suis pas pour cette forme d’exercice de ses droits démocratiques sauf quand tous les recours démocratiques sont épuisés.

      Ces manifestations ne sont pas, forcément, destinés à obtenir gain de cause car leur but premier est de conscientiser les dirigeants sur les divergences d’opinion et sur la recherche de consensus.

      Nous ne sommes pas encore en Démocratie. NOUS SOMMES ENCORE EN APPRENTISSAGE DE LA DEMOCRATIE. C’est pour cela qu’il faut que nous commencions l’apprentissage du CONSENSUS.

    • 16 janvier à 21:50 | Menalahy (#9072) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      - Vous avez énoncé admirablement les devoirs des élus, de tous les élus qu’ils soient de la majorité ou de l’opposition.

      Pour résumer d’une façon lapidaire, les élus doivent travailler pour le bien et pour le bonheur de leurs administrés.

      Malheureusement, ce n’est pas le cas. Nulle part.

      Ce sont les intérêts personnels et les guerres intestines entre partis politiques qui dominent la scène de la gouvernance.

      - Ce que je reproche à Madame le Maire et son équipe, c’est l’opacité de son budget et de cet emprunt.

      C’est le fonds de leur démarche qui est critiquable car s’il faut (ET IL LE FAUT) emprunter pour commencer à résoudre les problèmes chroniques de la CUA, cela ne veut pas dire que la nouvelle équipe municipale considère son opposition comme quantité négligeable.

      Tous ces Conseillers doivent rendre compte de leurs actes et actions devant leurs électeurs. C’est pour cela que :

      - la nouvelle équipe municipale doit être transparente dans ses actes et ses décisions,

      - la nouvelle équipe municipale doit permettre l’émergence des voix de son opposition à moins que Madame le Maire soit convaincue qu’elle a la science infuse et « qu’elle doit régner en maîtresse absolue »,

      - les Conseillers d’opposition doivent avancer des contre-propositions valables.

      Or, dès que les résultats des élections communales ont été publiés, Lalatiana Rakotondrazafy a annoncé qu’elle sera dans une opposition constructive et non dans l’opposition systématique.

      Sa déclaration vaut ce qu’elle vaut : était-elle sincère ou était-ce de la langue de bois ? je n’ai pas la réponse mais je tiens compte de sa déclaration qui la lie dans tous ses actes dans ce Conseil Municipal.

      On reproche à cette opposition municipale de s’opposer à la décision du Conseil Municipal et de ne rien proposer.

      Comment proposer une solution si vous n’avez pas été mis au courant des tenants et aboutissants d’un dossier ?

      Je ne sais pas si l’opposition municipale ne sait pas « lire un budget ». Le reproche pourrait aussi être faite à Madame le Maire qui semble être atteinte par l’amateurisme qui caractérise le Président de la République : elle gouverne à vue et navigue entre ses dossiers.

      Pourquoi tant d’opacité si ce qu’elle fait ne cache pas des dessous inavouables ? Ce n’est pas un procès d’intention mais le doute est permis devant son comportement anti-démocratique et autoritaire.

      A moins que cela soit une forme de mépris envers son opposition municipale car les Ravalomanana sont connus pour leur mépris envers ceux qui ne pensent pas comme eux et même envers ceux qu’ils considèrent comme des « êtres inférieurs ».

      Je pense que j’ai une expérience politique qui m’a permis de côtoyer des hommes et des femmes de pouvoir autoritaires mais qui savent ouvrir la porte des discussions.

      Cette ouverture de la porte des discussions permet d’éviter ou d’atténuer les crises. Crises dont nous n’avons plus besoin car le peuple malagasy a déjà payé le prix fort.

    • 16 janvier à 22:03 | Menalahy (#9072) répond à Anton

      - Nous avons les mêmes analyses et je plussoie vos commentaires.

      - Ici, certains commentateurs pratiquent la pensée binaire et le culte de la personnalité.

      Si non n’est pas pour les Ravalomanana, c’est qu’on est pro-Rajoelina.

      Si on n’est pas pour Rajoeilina, c’est qu’on est pro-Ravalomanana.

      - Encore une fois, les Malagasy montrent leur pensée infantile dominée par la « pensée magique » : il y aurait une personne providentielle.

      D’où l’absence d’analyse car ces « infantilisés » adhèrent totalement aux annonces qui relèvent de la com’.

      Cela a été le cas lors du premier arrêté municipal concernant les remblais : les nombreux forumeurs hytériques pressés de voir le curage des canaux ! On voit ce qu’il en est de leurs vains espoirs et des actions de la nouvelle municipalité.

    • 16 janvier à 23:36 | jules (#2904) répond à Noue

      60 milliards c’est une misère, pour remettre en état ce tas d’ordure putride qu’est Tana aujourd’hui. Tout par en k.ouille dans cette ville , rien ne marche ,ça tombe en ruine à tout les coins de rues, les trottoirs sont plus dangereux que la route ,sait dire.De toute façon les malgaches ne savent pas avancer,quand l’un des leurs leur donne la bonne direction ,il l’élimine de peur un jour d’etre un peu plus dévelloppé que la veille.

    • 17 janvier à 00:10 | manga (#6995) répond à betoko

      Donc vous n’avez rien saisi dans ce que je vous ai avancé, vous qui prétextez avoir travaillé tout au long de votre vie en France et qui ne saviez même pas que dans la note qu’impôts.gouv.fr vous adresse figure le vandalisme des noctambules du week-end.
      Et si la magistrate veuille à tout prix que sa ville change d’aspect plus décent et surtout pour le bien de ses administrés, quelles sont vraiment les raisons de votre acharnement, vous qui n’êtes même pas imposable sur le sol malgache ?
      Et sans vous l’avoir demandé, vous avez encore l’audace de nous faire part de votre adhésion au sein d’une hiérarchie incontournable qu’inégalée pour le commun des mortels.
      Regardez-vous à travers un miroir en relisant tout ce que vous écrivez et vous saurez qui vous êtes en réalité.

    • 17 janvier à 00:59 | manga (#6995) répond à Menalahy

      Vous avez tout faux mon cher Menalahy en me faisant croire que je me trompe sur des « préjugés » qui vont au-delà de certaines de vos convictions.
      Déjà, et croyez-moi, je n’ai aucun compte à vous rendre en ce qui concerne certain participant à qui je m’adresse ; du moins de l’origine de mes sources, nous qui croyions tous avoir la main mise, aisément que maladroitement, sur le mal qui gangrène qu’au devenir de notre patrie.
      Toutefois, je m’efforce discrètement de me justifier mais vraiment difficile pour certains d’apporter le strict minimum de réflexion,
      Quant à la démocratie dont vous défendez ardemment, il me semble que vous même êtes entrain de vous corriger en sachant pertinemment que :
      - Toute manifestation de rues n’ayant pas reçu l’aval de la Préfecture, et ce qui a été toujours le cas, est systématiquement répréhensible,
      - La population n’a plus confiance aux politiciens quelque soit la tendance.
      - Juridiquement parlant la majorité a le droit d’imposer ses conditions en toute liberté et ne veut strictement signifier que cette dernière bafoue le droit des opposants.
      - Sauf que ces derniers ont déjà dévoilé publiquement leur ligne de conduite en s’opposant systématiquement à toute proposition émanant de l’exécutif : c’était une erreur fondamentale qu’on arrive tôt ou tard par regretter et ce qui est advenu.
      Donc à dire que vous essayez de m’apprendre de ce qu’est la démocratie spécifiquement gasy-gasy, ayez l’amabilité de vous faire entendre ailleurs.

    • 17 janvier à 06:22 | betoko (#413) répond à manga

      Vous m’avez parlé de vandalisme des abris bus , ici ,nous parlons de Tana , mais pas de Paris Lyon Marseille ou d’autres grandes villes en France .
      Où avez vous vu des abris bus vandalisés à Tana .
      C’est vrai je ne suis pas imposable en terre malgache , mais en France , il y a un accord entre les deux pays à ce sujet . Savez vous que les malgaches qui enseignent dans les lycées français et qui touchent en moyenne l’équivalent de 1200 Euros par mois ne sont pas imposables à Madagascar ? idem ceux qui enseignent à l’américan Scool , ou dans une établissement dur africain . Ceux qui sont des les Lyon’s club , Roraty ou franc-maçon ne me dérange pas autre mesure . Nombreux qui font des fantasmes la dessus .
      Si ces organisations sont néfastes dans le monde entier (type mafia) ils auraient dû être mis sur le banc de la justice

    • 17 janvier à 06:50 | betoko (#413) répond à manga

      Ce n’est pas par ce qu’on est majoritaire qu’on a raison , Est ce que vous êtes en train de nous dire que les HVM ont raison car ils vont avoir la majorité au sénat ? Regardez comment Hery Rajaonarimampianina dirige le pays , tout est de travers , plus personne ne l’écoute , rien que du vent
      On dirait que vous n’avez rien appris l’histoire de notre pays . Les PSD, Les AREMA , les TIM ont eu la majorité dans les deux chambres , et comment se fait il qu’il avait eu tout le temps des crises et pas des petites crises
      Comme disait le général Désiré Ramakavelo , le pouvoir actuel n’a rien appris de notre histoire et de ses crises successives

    • 17 janvier à 11:48 | takaka (#8449) répond à betoko

      Il y a la taxe d’habitation mais c’est mélangée avec la TVA de la location.
      Et sachez monsieur Betoko que 60 milliards empruntés ne valent rien pour Tana ville. Et les dépenses publiques en matière d’infrastructures surtout pour une ville sont très rentables à moyen et long terme, que ce soit en matières de retombées économiques et en emplois créés.

    • 17 janvier à 13:01 | Isandra (#7070) répond à Noue

      Beaucoup de bruit pour rien,...

      Une fois n’est pas coutume, cette fois je ne suis pas d’accord avec Lalatiana & co novices en politique dont le comportement fait rigoler les politiciens chevronnés,...du fait qu’elle réclame le programme, alors que la seance est destinée pour voter le projet du budget, document fixant les dépenses et les recettes de la commune annuelles.

      D’autant plus qu’il faut inscrire ces prévisions de prêt dans le budget, qu’il soit acquis ou pas encore, de ce fait le maire n’a pas à détailler à ces conseillères quant aux noms et conditions de cet emprunt.

      Par ailleurs, je trouve qu’elles ne font inconsciemment que la propagande pour Ra8s, car ce budget ambitieux 30 milliards relevé a 90 milliards prouve leur volonté à réaliser des choses, que ses opposants auraient dû dissimuler, en critiquant autre sujet,...

    • 17 janvier à 13:59 | Menalahy (#9072) répond à manga

      -  C’est surprenant cette tendance de certains contributeurs à croire qu’on leur donne des leçons dès que leur interlocuteur argumente ou expose des opinions contraires aux leurs.
      Je ne vous ai pas donné de leçon de quoi que ce soit : je ne fais qu’exposer mes idées dans le cadre d’un forum où on s’échange des idées.

      -  Je ne vous ai pas, non plus, demandé des comptes, je vous ai demandé de me donner de plus amples informations sur « ces documents » que la CUA aurait déjà transmis à l’Etat.

      Puisque vous avez une information que les autres contributeurs n’ont pas, il serait utile pour tous que vous nous indiquiez votre source pour faire avancer le débat.

      -  Cette manifestation de rue que ces opposantes projettent de faire n’est qu’à l’état de projet. Dire qu’elle sera interdite par la Préfecture de Police parce toutes les manifestations de rue sont interdites, c’est mettre la charrue avant les zébus. Personne ne sait ce que la Préfecture de Police en pense, pour le moment.

      -  Le droit des opposants est bafoué parce qu’ils n’ont pas eu les explications concernant le budget et l’emprunt. C’est la moindre des choses, en démocratie, que d’être transparent pour éviter les doutes et les suspicions.

      -  L’opposition municipale ne s’est pas opposée SYSTEMATIQUEMENT aux décisions de la majorité. Pour preuve, la décision d’ouvrir la Place de la Démocratie aux manifestations a été votée à l’UNANIMITE.

      Abuser de sa majorité juridique n’est jamais bon en démocratie car cela ressemble à un abus de position dominante et crée des tensions inutiles dans la situation catastrophique que le pays vit actuellement.

      Si cette nouvelle municipalité continue dans ce sens, je suis prêt à parier que cela va se retourner contre elle. Et on verra ce qu’on verra.

    • 17 janvier à 14:19 | Menalahy (#9072) répond à betoko

      Il y a quelque jour, j’avais écrit :

      Personne n’a rien appris des leçons du passé mais tout le monde répéte les erreurs commises par leur prédécesseur.

      Nos politiciens et nos gouvernants sont pressés d’imposer leurs idées pour se prouver qu’ils ont la science infuse et qu’ils n’ont pas besoin des idées et des opinions de leurs opposants pour mener leur barque.

      Or, la Démocratie repose sur le CONSENSUS et le COMPROMIS. C’est cette culture du consensus et du compromis qui manque à nos politiciens et à nos gouvernants car ils préfèrent la pensée unique.

      Les exemples que vous donnez sont pertinents car ils illustrent d’une façon magistrale que tous nos politiciens et tous nos gouvernants sont aveugles et sourds.

      Nous sommes sur la voie de la Pensée Unique et nous savons tous où cela mène tôt ou tard si nous continuons dans cette voie.

      Et quand cela arrivera, il ne faudra pas pleurer car c’est nous qui sommes en train de valider une gouvernance, à tous les étages des décisions, par l’arbitraire et le forcing.

    • 17 janvier à 19:23 | manga (#6995) répond à Noue

      Merci Noué de vous exprimer bref, net et clair, en ayant divulgué le contexte et que bon nombre, et dans le déni de la réalité, se noient volontairement dans l’obscurantisme.
      - Pour certains d’entre eux, on est enfants légitimes que biologiques de Dada vadin’i Neny : rien que des critiques destructives sans vouloir se donner la moindre peine d’analyser la situation en face.
      - D’autres dissertent avec un « mais » comme anti-thèse et s’accrochent comme si redresser une commune est un art littéraire fondé sur des inspirations typiques à ceux qui se mettent à martyriser les touches de leur machine à écrire.
      - Parce que pour eux, 1Km de route bitumée ou l"élagage de ces canaux immondes correspond au prix d’un mokary ou de ramanonaka.
      On a beau critiquer Babazy dans ses commentaires mais mon instinct me dit qu’il est loin d’être considéré comme un cas dit isolé.
      Ridiculisons-nous puisque telle est la vraie définition de la démocratie dont certains se fixent.

    • 17 janvier à 19:35 | manga (#6995) répond à betoko

      Voter est un droit pour l’individu mais un devoir pour la conscience. Quant à celui qui s’oriente vers du blanc n’a rien à faire chez soi et se déplace, à ses frais et dépens, et uniquement pour se faire remarquer.
      Aucune Loi réprimande les trois cas ci-dessus du moins pour le résultat qui a été officiellement validé.
      Le problème sur ce forum est le fait de se considérer maladroitement comme l’homme-à-tout-faire et que tout doit strictement dépendre de son égocentrisme.

    • 17 janvier à 20:05 | manga (#6995) répond à Menalahy

      En lisant certains de vos posts, il m’a été donné de constater que vous vous contredites puisque toutes les argumentations que vous avez formulées sous forme de questions ont été répondues par vos propres soins.
      ce que je ne comprends pas du tout est que quand vous répondez à mes posts vous avez la scrupule de me faire des leçons mais quand vous répondez à ceux des autres, vous empruntez ma voie.
      Quant à vous illuminer sur certains points qui vous hantent autant, je vous prie de bien lire avant d’augmenter (permettez-moi le terme) le soi-disant niveau de la discussion.
      Et vous osez encore prétendre de vous avoir surpris sur je ne sais quoi.
      Une des reproches en réponse, qui n’est ni le résultat d’une inspiration ni l’oeuvre d’un isolé malintentionné, mais qui constitue en partie un indice incontestable qu’incontournable :« ...L’ETAT SE PORTE GARANT... »

    • 18 janvier à 10:21 | Apache (#7156) répond à betoko

      60Milliards, énorme ? Ce n’est que 17M$ avec lequel on ne peut même pas construire de nouvelles routes, ni installer de nouvelles éclairages publiques dans toute la ville.

    • 18 janvier à 13:06 | manga (#6995) répond à betoko

      Betoko,
      C’est vous qui n’avez rien compris ni de l’histoire, ni de la situation qui prévaut au jour d’aujourd’hui, du moins pour le futur de notre patrie.
      Comment ne peut-on pas vous croire en tout ce que l’exécutif propose si de nature, TIM ou je ne sais qui est votre pire ennemi. Mais « vavarobake » comme disait le charismatique et regretté MONJA Jaona vous enchaînez avec celui que vous espérez répondre aux attentes des idéologies de votre révolution orange, et vous osez le traiter à corps et à cri sur ce forum comme, je cite, un traître.
      Quant aux jeux de mots, réservez- les à vos progénitures.

    • 18 janvier à 16:46 | Tsisdinika (#3548) répond à Menalahy

      Menalahy,

      Je suis de cette génération que vous appellez sacrifiée parce qu’elle a eu la « malchance » d’avoir été formée dans sa langue maternelle et surtout, comble de l’horreur, elle ne maitrise pas votre très chère langue française. On voit bien que pour vous (zêtes pas le seul), cette langue étrangère représente le sésame de l’ascenceur social et la marque indéniable d’une aisance intellectuelle (bon j’arrête là parce que je commence à utiliser des mots trop savants pour ma povr poire vokatry ny tany).

      Sachez Menalahy que l’histoire de Madagascar ne commence pas en 1896 mais bien avant. Si vos amis français n’avaient pas décidé en se levant un bon matin de faire de ce pays un bout de leur empire, je me demande dans quelle langue on se parlerait aujourd’hui pour discuter du sujet du jour. Mon petit doigt me dit qu’il y a de chances que ce serait en malagasy ! Vous croyez pas ?

      La malgachisation était un processus de réappropriation de l’espace intellectuelle et culturelle, une localisation du savoir, une démocratisation de la connaissance. Madagascar n’était pas la seul pays à avoir promu son vernaculaire au statut de langue de communication, d’éducation et de recherche. La plupart des pays asiatiques utilisent leurs langues maternelles comme langue d’enseignement parce qu’un peuple qui a su développer son propre idiome est tout aussi capable de développer d’autres domaines de connaissances. Bref, l’échec du fanagasiana vient de la forte opposition de la génération née sous la colonisation qui s’était déjà cru rester française à jamais et qui ne voulait pas voir en la malgachisation une action de décolonisation, de sevrage non seulement politique mais surtout intellectuelle et culturelle (à l’origine du mouvement soixante-douzard). Pas étonnant que beaucoup soit allé vivre sur cette chère terre de nos ancêtres les gaulois (et de nos clopes les gauloises) et qui se permettent de nous donner des leçons à 10.000 bornes de nos réalités.

      Il faudrait peut-être que tout le monde se regarde dans le mirroir pour se poser sérieusement la question : quelle génération est vraiment sacrifiée dans l’histoire ?

    • 18 janvier à 20:57 | zanadralambo (#7305) répond à Tsisdinika

      Bonsoir, Tsisdinika.
      Vous n’y êtes pas du tout, vous faites dire à Menalahy ce qu’il n’a pas dit. J’en sais quelque chose puisque je partage ses idées. Ce n’est pas la malgachisation qu’il condamne, vous êtes assez intelligent pour l’avoir compris –et je sais que vous l’avez compris – mais la manière dont elle a été menée. Nous sommes à peu près de la même génération, vous et moi, nous avons donc connu l’enfer du paradis socialiste. Menalahy, lui, n’était même pas né à l’époque où le fou furieux est arrivé au pouvoir et s’est cru investi d’une mission divine : chasser des vazaha pour les remplacer par d’autres vazaha. Il n’ a pas gagné au change, ça j’en suis sûr et certain, il n’y a qu’ à voir l’état où il a laissé le pays après une gestion désastreuse de notre économie.

      Enfin, vous le savez bien que notre enseignement était, comme dans tous les pays francophones, essentiellement sinon intégralement en français. Etait-ce bien ou mal, chacun a sa conviction dessus. Mais quand cette crapule est arrivée, avec la complicité de félons nommés Ndrema et Manandafy, il a renversé la table et a tout cassé. En matière d’enseignement, il a imposé la malgachisation à marche forcée alors qu’ il aurait fallu aller par étapes pour ne pas déstabiliser un système bien rodé, bien ancré. Il a agi par dogme, par idéologie, c’est là qu’il a pêché : l’orgueil, l’entêtement qu’on lui connaît l’ont mené par ces chemins de travers où nous nous sommes perdus avec lui.

      Dans votre haine contre la France, vous êtes injuste car vous condamnez par avance tous ceux qui ne pensent pas comme vous. Le ton méprisant et condescendant par lequel vous nous prenez, ceux que vous qualifiez, sans le dire en face, d’acculturés et de renégats parce qu’on s’exprime dans cette langue où (heureusement ou malheureusement) nous avons été éduqués est révoltant et blessant. Permettez- moi de vous le dire. Et quand vous niez le sacrifice de toute une génération par cette malgachisation forcée, mal menée, quelle mauvaise foi.

  • 16 janvier à 08:52 | betoko (#413)

    Avant de présenter aux conseillers municipales ce projet de prêt de 60 milliard d’AR , est ce que la maire a déjà reçu l’aval du gouvernement malgache ou est ce que Mme Le Maire va nous mettre devant le fait accompli ? Entendu et vu à la télé hier soir , le premier adjoint disait qu’il y a déjà qui va leur accorder ce prêt , mais il ne sait pas à quel taux ? Je trouve que c’est de l’amateurisme flagrant .
    Marc Ravalomanana disait que dés que Lalao sera élu maire , il lui suffit de siffler une seule fois et les allemands débarquent , pourquoi pas les anglais (lol) . Selon Lalao Ravalomanana , les 60 milliards ce n’est que l’équivalent de 20 million d’Euros , pour le couple Ravalomanana peut être que c’est une goûte d’eau , mais pas pour les habitants de Tana .Déjà l’état malgache est à la recherche de 20 millions d’Euros pour pouvoir boucler le budget de la francophonie , comment voulez vous qu’il va s’occuper du problème de la maire ?
    Cette guerre des jupons nous donnent des boutons , mais cela équivaut à l’école des femmes

    • 16 janvier à 09:37 | Be-Tsikera (#8458) répond à betoko

      Selon le texte Mr Betoko, la mise en délibération du budget n’implique pas tout de suite à la mise en application immédiate. Ce budget voté au sein du conseil de la CUA doit passer encore l’étape de mise en conformité selon l’orthodoxie financière du gouvernement. Après ce contrôle que des notes seront sorties pour mise en application dudit budget. Tout doit passer dans la règle, Mr Betoko.
      Voyez, hier, j’ai déjà évoqué l’existence d’une société prête à se contracter avec la CUA pour le ramassage des ordures ainsi que d’autres travaux d’assainissement si les dissensions entre le MEAH et la CUA persistent. Pareil ce coups de sifflet dont vous venez d’évoquer. Tout ceci n’est autre que de l’infantilisation du peuple malgache, même chose pour cette histoire de budget dont contestent les Lalatiana et Veronique.
      L’époque Zafy et Andriamanjato est déjà révolu avec leurs FINANCEMENTS PARALLELES. La CUA n’est pas un état dans l’Etat et il n’y aura jamais de l’argent provenant de n’importe où qui tombe directement dans la poche de la Mairie de la Capitale échappant le contrôle de la trésorerie principale du pays, un indicateur primordial de la bonne gouvernance institutionnelle, SAUF à titre privé de valeur de moins de 10 000 Euros, que seule la banque primaire qui vous questionne sur l’utilisation de la somme.

  • 16 janvier à 11:22 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107)

    Les contrats d’emprunt sont des contrats de « DROIT PRIVE ».
    Les conventions légalement formées tiennent lieu de « loi » pour ceux qui les ont faites.
    Elles ne peuvent être révoquées par leur consentement mutuel,ou pur des causes que la loi autorise.
    Elles doivent être exécutées de « bonne foi »

    La délibération autorisant le recours à l’emprunt doit mentionner les caractéristiques du « prêt » (-établissement bancaire,capital emprunté,taux d’intérêt et cetera-),de façonà ce que la signature du contrat de prêt par l’ORDONNATEUR ne soit qu’une mesure d’éxécution de la « délibération ».
    Si le Maire a reçu délégation compétente pour décider de recourir à l’emprunt,sa décision doit faire ,elle aussi,mention de ces caractéristiques.

    CADRE FINANCIER .

    Le Budget communal est l’acte par lequel sont prévues et autorisées « les RECETTES et les DEPENSES » annuelles de la Commune.
    Il comprend les sources nécessaires (-dont les emprunts-) à la couverture des dépenses d’investissement à effectuer au cours de l’exercice pour lequel il est voté.

    Ceci implique que l’Assemblée Délibérante (-le Conseil Municipal-)ne peut décider le recours à l’emprunt que si la recette y afférente a été inscrite au Budget ;

    LES RECETTES D’EMPRUNT SONT ==EXCLUSIVEMENT DESTINEES==A FINANCER DES INVESTISSEMENTS :
    - qu’il s’agisse d’un équipement spécifique ou d’un ensemble de travaux relatifs à cet équipement
    ou
    - d’acquisitions de biens durables considérés comme des « immobilisations ».
    - « ELLES CONSTITUENT DONC DES RECETTES D’INVESTISSEMENTS ».

    Mais les recettes d’emprunt ne sont pas nécessairement==affectées==à une opération précise :
    - le contrat de prêt peut tout à fait financer plusieurs équipements différents.

    L’emprunt ne peut ,en revanche,en aucun cas :
    - combler un déficit de la section de fonctionnement,
    ni
    - servir au remboursementdu capuital de la dette.

    L’OBLIGATION DE VOTER LE BUDGET EN EQUILIBRE REEL IMPLIQUE QUE L’AMORTISSEMENT DE LA DETTE SOIT EXCLUSIVEMENT FINANCE PAR DES RESSOURCES DEFINITIVES.

    Pour l’ensemble des collectivités territoriales et leurs établissements :
    - "le budget de la Collectivité est en équilibre réél lorsque le prélèvement sur les recettes de la section de fonctionnement au profit de la section d’investissement,ajouté aux recettes propres de cette section,à l’exclusion des produits des emprunts,et éventuellement aux dotations des comptes d’amortissement et de provision, fournit des ressources suffisantes pour couvrir le remboursement des annuités d’emprunt à échoir au cours de l’exercice ;

    Lorsque ces règles ne sont pas respectées,le Représentant de l’Etat (-départemental-)saisit la Chambre Régionale des Comptes ;

  • 16 janvier à 12:32 | lanja (#4980)

    Lalao R doit accepter d’être critiquée, son équipe doit écouter et apporter des réponses claires aux doutes évoqués.
    Mais Johanita N , les deux Lalatiana et Véroniques , si ces dames ne veulent pas de crédits , qu’elles proposent d’autres solutions , la réhabilitation de cette ville ne peut plus attendre ,
    Les sakoroka sont inutiles , il faut autres choses.

    • 16 janvier à 12:49 | Noue (#2427) répond à lanja

      « Mais Johanita N , les deux Lalatiana et Véroniques , si ces dames ne veulent pas de crédits , qu’elles proposent d’autres solutions »

      Voilà >>>>>>>>>

    • 16 janvier à 12:50 | betoko (#413) répond à lanja

      Rein n’affirme que les conseillers de l’opposition ne veulent pas des crédits , mais que se soit transparents et justifiés . Vous vous rendez compte , 90 milliards d’Ar pour faire fonctionner une ville de 3 millions d’habitants ?
      Le budget de la ville est de 30 milliards pourquoi emprunter 60 milliards et espace de 6 ans qui nous garantit que ces prêts seront rembourser et seriez vous d’accord qu’on augmente toutes les taxes entre 100 et 150 % , et on enlève les taxes sur les ordures ? Mais on marche sur la tête là

    • 16 janvier à 14:04 | Mihaino (#1437) répond à betoko

      Bonjour Betoko ,
      Ces malheureuses candidates ont proposé leur programme que les électeurs ont rejeté et elles jouent leur rôle de l’opposition au sein du Conseil municipal , soit !
      Toutefois , on aimerait bien savoir les solutions qu’elles vont préconiser dans les divers arrondissements ! Critiques constructives , d’accord à 100% , mais critiques destructives non et mille fois non ! Ameuter la foule sur la place de la démocratie pour dénoncer cet emprunt de 60 milliards d’Ar ?? A mon avis les Lalatiana et consorts devraient bien maîtriser les explications sur l’Emprunt de la CUA détaillées par Basile ci-dessus .
      Laissons travailler sereinement Lalao RA8 et les électeurs vont juger ses réalisations dans les urnes aux prochaines élections ! Il est inopportun d’anticiper ses résultats obtenus en quelques mois .
      Bon week-end

    • 16 janvier à 15:08 | Anton (#8594) répond à Noue

      Voila quoi ?
      En prenant les choses dans l’ordre il y a eu un budget primitif global (sans aucune déclinaison) proposé à 98 milliards, comprenant 60 milliards d’emprunts (soit 62% ce qui est aberrant ...sauf pour les imbéciles) qui a été voté par la majorité à l’unanimité !
      Il est donc vain de demander d’autres solutions à l’opposition puisqu’elle ne sera pas écoutée et vous le savez bien.
      La preuve il y a eu cinq heures durant lesquelles les échanges ont été vifs concernant les chiffres et les projets d’affectation des fonds initiaux, présentés par l’Exécutif de la capitale. Cinq heures durant lesquelles la frange opposante au sein du parlement municipal s’est efforcée de faire entendre leurs arguments pour démonter le projet de budget.
      Extrait : « Ce n’est pas un budget programme. Il n’a aucune philosophie, ne reflète aucune vision. Au contraire, il montre que l’Exécutif de la commune navigue à vue ».
      L’opposition a aussi fustigée l’absence de transparence et de précision dans le projet de budget servi par l’Exécutif de la CUA. « Il n’y a quasiment aucune explication sur la manière dont la commune va faire pour réunir ces 60 milliards d’ariary, ni comment les emprunts vont être faits ».

      Je note que sur l’emprunt c’est le flou complet (et comme dit l’autre quand c’est flou c’est qu’il y a un loup) juste à destination des gogos ; il est seulement prétexté que c’est l’Etat qui va emprunter pour la commune (ce qui parait étrange de prime abord car l’Etat n’a pas vocation à le faire) que ni la durée ni le taux n’ont été définit (ce qui révèle une incompétence notoire) et, plus grave, la durée de désendettement
      Bref une aberration !!

    • 16 janvier à 15:24 | manga (#6995) répond à Mihaino

      Cher Mihaino,
      Borné tel qu’il est, pensez-vous vraiment qu’il aura la faculté de raisonner convenablement et surtout sur un sujet dont il se prononce publiquement partial ?
      Elles sont minoritaires en termes d’effectif ; équivaut systématiquement à un échec à toute tentative d’opposition au sein du conseil constituant.
      On descend dans la rue pour se faire entendre , une démarche déjà vouée aux poubelles qui s’entassent ici et là.
      On tentera à une autre voie de recours tel que le conseil d’état voire le tribunal administratif.
      Mais ce que Betoko omet involontairement de faire part est que Madagascar ouvrira prochainement ses portes aux diverses communautés internationales et dont l’exécutif incriminé prendra forcément part dans le domaine qui lui est vraisemblablement réservé.
      Pour lui, quitte à crier pour se faire entendre est inné quelque soit le résultat. Le reste n’est que le cadet de ses soucis.

    • 16 janvier à 19:19 | lanja (#4980) répond à betoko

      Que ce soit transparent et justifié , d’accord à 100%...
      Mais dire qu’il s’agit de faire fonctionner la ville pour 60 milliards , c’est un raccourci malsain...
      Le besoin de cette ville en infrastructures est tellement évident.
      Poser de question pourquoi emprunter 60 milliards est rigolo.

      Savez vous le coût d’un km de route bitumée 2 voies ?
      Et je ne parle pas encore de nos besoins en réseaux d’assainissement , en station de pompage, en station d’épuration ,nos besoins d’ infras pour marchés publics , pour parking etc.

      Tout le monde, sauf peut être vous et les opposantes à Lalao R , tout le monde veut que tana soit bien équipé, veut moins d’embouteillage , veut plus de places de parking etc...refuser de payer et de rembourser ,par la suite , est malhonnête ...Plusieurs moyens permettent de le faire , mais alimenter des discours par les contraintes de remboursement incite l’immobilisme, c’est stupide et stérile.

    • 16 janvier à 22:10 | Menalahy (#9072) répond à lanja

      « - si ces dames ne veulent pas de crédits »

      Ce n’est pas le crédit qu’elles refusent, c’est l’opacité qui entoure le budget et l’utilisation de ce crédit ainsi que ses modalités qu’elles dénoncent. Et c’est leur droit en tant que Conseillères Municipales.

      - « Les sakoroka sont inutiles »

      Tout à fait d’accord avec vous : les Malagasy on déjà payé le prix fort des sakoroka qui n’ont apporté que des crises cycliques et son cortège de pauvreté, d’insécurité, de corruption, de perte des valeurs du Soatoavina.

    • 16 janvier à 23:55 | Menalahy (#9072) répond à lanja

      Vous avez raison d’écrire que tout le monde veut le changement à Antananarivo.

      Tout le monde, y compris les opposants à la nouvelle municipalité, y compris ceux qui sont originaires d’Antananarivo mais qui n’y vivent pas car l’attachement à Antananarivo est le lien qui nous unit tous.

      Seulement voilà, la nouvelle équipe municipale ne dit rien de l’affectation du budget et de l’emprunt.

      Pourquoi une telle opacité alors que les prêteurs doivent être OBLIGATOIREMENT (pardon pour le pléonasme) au courant de l’utilisation de l’emprunt ? Et par conséquent, la nouvelle équipe municipale connaît (théoriquement) les affectations de cette grosse somme d’argent.

      Connaissez-vous un prêteur « officiel » qui vous donnerait « son argent » pour vos beaux yeux et non pour l’utilisation rationnel de « son argent » ?

      Si c’est le cas, pourriez-vous me donner ses coordonnées pour que je lui fasse un emprunt car j’ai envie d’avoir de l’argent facile : ce ne sont pas les achats dispendieux qui manquent.

    • 17 janvier à 10:17 | lanja (#4980) répond à Menalahy

      Inutile de me faire 10 lignes concernant l’opacité , veuillez relire la première phrase de mon message

    • 17 janvier à 14:12 | Isandra (#7070) répond à Menalahy

      Là, je ne défends pas Ra8s, mais cet emprunt n’est que dans le stade de prévision,...aucun contrat n’a encore signé.

      Ne cherchons alors de petite bête, critiquons sur des autres points plus important,...telle que la manque de vision pour Tana,...

    • 17 janvier à 14:47 | Menalahy (#9072) répond à Isandra

      - Vous savez très bien que je ne suis ni pour ni contre les Ravalomanana et encore moins contre Lalao Rvalomanana depuis son élection.

      - Aucun contrat n’est signé à ce stade. Et pour cause !

      - Alors pourquoi avancer publiquement que c’est l’Etat qui en sera le garant ?

      - Que cet emprunt soit seulement au stade de « projet », trouvez-vous normal qu’il n’y ait aucune explication quant à l’affectation de cet emprunt ?

      - Comment la majorité municipale peut-elle chiffrer le montant d’un emprunt si elle n’a pas chiffré auparavant les besoins de la CUA ? Elle s’est dite ; tiens, on va emprunter 67 milliards d’Ariary ?

      - C’est l’affectation du budget et de cet emprunt que les opposantes dénoncent et non le principe de l’augmentation du budget et de l’emprunt.

      - Le Conseil Municipal a des visions pour Antananarivo : il a été élu pour cela. Vous-même l’avez écrit il y a quelques jours.

      Ce qui manque c’est la transparence des projets qui devraient être discutés ou au moins dévoilés en séance de Conseil Municipal.

      Une fois que TOUS les Conseillers (de la majorité ET de l’opposition) connaissent les projets de la majorité municipale, les Conseillers de l’opposition peuvent/pourront émettre des contre-propositions (le cas échéant) ou adhérer à ces projets.

      La gouvernance par l’arbitraire ou par l’abus de position dominante ne mène que vers la Pensée Unique et vers le sakoroka.

    • 17 janvier à 17:58 | Isandra (#7070) répond à Menalahy

      Comme vous savez, le budget répercute les prévisions de recettes et de dépense, dont la presentation doit respecter quelques principes tels que

      - la spécificité, un budget doit être présenté en général en deux sections, section de fonctionnement et section d’investissement,

      - l’équilibre, un budget doit être présenté en équilibre,

      Cela nous permet de comprendre que sur ce document toutes les recettes y compris cet emprunt doivent être justifiées par des dépenses, aussi bien dans le fonctionnement que dans l’investissement,...afin que ce budget soit équilibré, de ce fait, ces conseillères devaient y trouver l’affectation de cet emprunt,,même si d’une manière globale.

      Pour moi, donc, demander le détail en stade, ce n’est que filana voatsiary,...

    • 17 janvier à 18:35 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Comme j’ai dit, elles auraient dû les attaquer sur des autres points, au lieu d’insister sur ce projet d’emprunt lequel doit subir le contrôle de conformité du préfet avant d’être mis en application.

      Elles ne font que faire la propagande de Ra8,...

      Je précise que mon opinion reste la même quant à ce couplé mythique comme vous dites,...

    • 17 janvier à 21:39 | Menalahy (#9072) répond à Isandra

      Ce que je lis dans l’article : i> » 60 milliards d’ariary pour quoi faire, pour quelles activités et comment se présente la capacité de remboursement de la mairie ? demande Lalatiana Rakotondrazafy.

      Où trouvez la justification de ce que vous écrivez ? Nombre de contributeurs, et non des moindres car des pro-Ravalomanana purs et durs, ont admis qu’il y a opacité dans la présentation de ce budget (y compris l’emprunt) et ont demandé à ce qu’il y ait de la transparence dans la présentation et la démarche de la Mairie.

      Vous êtes bien la seule qui ne trouve pas que la présentation de ce budget n’est pas opaque.

      Si la présentation de ce budget (y compris l’emprunt) avait montré dans les colonnes y afférentes les différentes affectations, même grossières (puisque c’est un budget primitif), des recettes et des dépenses, je ne pense pas sincèrement et sérieusement, qu’il y aurait eu ce tollé.

      Je propose donc la présentation budgétaire suivante :

      RECETTES = 97 milliards d’ariary qui proviennent de :
      => 30 milliards de taxes et impôts divers
      => 67 milliards d’emprunt (prestataire inconnu ou tenu secret et taux d’intérêt inconnu, etc…).

      DEPENSES = 97 milliards d’ariary

      30 milliards d’ariary + 67 milliards d’ariary = 97 milliards d’ariary.
      CQFD dirait l’autre.
      J’ai tout bon là ?
      OUI car mon budget est en équilibre (en équilibre factice mais en équilibre quand même).

      PS. Désolé de ne pas pouvoir vous présenter « mon budget prévisionnel » en deux colonnes réglementaires mais je ne suis déjà pas comptable et MT.com ne permet pas l’insertion d’un tel tableau. Néanmoins, vous arriverez à comprendre « mon équilibre budgétaire ».

    • 17 janvier à 22:14 | Isandra (#7070) répond à Menalahy

      « L’Exécutif de la mairie en la personne du premier adjoint, Gabriel Harison, apporte la version de la maire sur ce budget. Ce sera l’Etat malgache qui va effectuer l’emprunt au nom de la mairie selon lui. Cet emprunt sera affecté prioritairement à la réfection des routes et à la réhabilitation ou construction de marchés de la capitale. Certes il n’y a pas encore de calendrier de remboursement car le mode de calcul des taxes et impôts va être révisé. Jusqu’ici seuls 30% des recettes qui devront rentrer dans la caisse de la mairie seulement y sont vraiment encaissés. Le reste, soit 70%, n’est même pas perçu soit détourné au cours de route. »

      Il est possible aussi que Lalatiana confond tout, du coup, elle n’arrive pas comprendre ce document. Je réitère qu’elle fait fausse route en critiquant ce point, et se ridiculise, risée de politicien chevronnés,...

      Avez-vous lu un budget ou ce document ?

      Car même au niveau de l’Etat central, il mentionne rarement ces genrdures détails, du fait que ce n’est qu’un projet, le rôle des organes consultatives s’arrête au vote de ce projet, après c’est l’exécutif qui s’occupe les restes.

    • 17 janvier à 22:17 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Ce genre de détail sur le budget,...

    • 17 janvier à 22:35 | Menalahy (#9072) répond à Isandra

      Comme je l’ai écrit, tout le monde copie tout le monde. Ce qui fait que les erreurs se renouvellent. Et les catastrophes aussi : même cause, même effet.

      Avez-vous lu les documents sur le budget de l’Etat ? C’est édifiant !

      L’explication a posteriori du Conseiller TIM ne peut pas convaincre car c’est une porte de sortie pour calmer le jeu.

      Pourquoi ne pas en avoir parlé au cours des débats ? Par peur qu’on leur demande de plus amples détails qu’ils n’ont pas envisagés ? Parce que c’est une explication qui coule de source ?

      Encore une fois, c’est l’opacité du projet de budget que je dénonce et non autre chose.

  • 16 janvier à 12:52 | takaka (#8449)

    Tana ville est une commune urbaine hors catégorie. C’est la différence avec les autres communes. Elle a un statut particulier comme les grandes villes de la planète Terre.
    Alors le budget primitif, parce que c’est un budget primitif, doit être élargi pour les actions diverses. C’est une loi des finances de cette commune puis il va y avoir des lois de finances rectificatives.
    Pour ce qui est de la réalisation, c’est autre chose.

  • 16 janvier à 13:34 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107)

    J’ai déjà poussé un cri pour la présence de cette DAME NICOLE dans les affaires de JUSTICE à Madagascar.
    Vous parlez d’une certaine concertation pour le transfert des inculpés de TAOMASINA pour Antananarivo.
    Si vous donnez de l’exemple pour ne pas respecter les « PROCEDURES JUDICIAIRES » alors « ON » va toujours jaser sur la « JUSTICE à Madagascar ».
    Oui !
    SEM Hery RAJAONARIMAMPIANINANA est le Chef Suprême des Institutions,mais ne le poussez pas à prendre des décisions qu’on pourrait regretter.

    IL FAUT RESPECTER LES TRAVAUX DE MAGISTRAT DE SIEGE.Point barre !

    Le PADESM et ses h"ritiers.

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

  • 16 janvier à 14:34 | DIPLOMAT (#846)

    Ce que je regrette, c’est que MT au travers de Mirana ne donne pas SON avis.
    Pourquoi n’apportez vous pas à vos lecteurs vos conclusions sur cette situation.

    La genèse de cette affaire. Pourquoi le problème ne se posait il pas avec le maire Precédent ? (bien que la ville fut dejà très sale).

    Quel est le rôle de la SAMVA
    Quel est celui des ministères de tutelles
    Quel est le celui de la mairie

    CONCLUSION : Dites nous qui est RESPONSABLE selon vous !

    ECRIVEZ LE
    Avez vous peur ? Si c’est le cas écrivez le aussi !

    Merci

    • 18 janvier à 20:39 | Behantra (#9165) répond à DIPLOMAT

      Mais Diplomat

      Vous savez très bien qu’il faut toujours cultiver le flou pour permettre aux forumistes de s’entredéchirer

      M’est avis que cela va ètre la grande bagarre demain lorsqu’il s’agira d’expliquer pourquoi l’autre est revenu à Tana surtout en empruntant Air Mauricius et non Air mad

      Ca va saigner !

  • 16 janvier à 14:41 | Turping (#1235)

    En sortant de la partisane systémique ,il a été reproché l’augmentation du budget communal de 30 à 60 millIards d’ariary, que les autres reprochent à Mme le Maire.
    - La règle de transparence oblige ,avec les détails, devis ,les dépenses à entreprendre avec un programme de réalisation des oeuvres qui tiennent la route !
    - Même le grand public ,les citoyens lambda doivent être au courant des travaux à faire ,le coût en affichant grand panonceau lisible.
    - Quant aux dépenses et emprunts,encore la règle de transparence oblige sur les modalités de remboursement et les sources de financements .
    - Logiquement la guerre de jupons ni la guerre de concurrence ,compétence ,etc....dans cette histoire ,ne serait-ce que pour faire l’intéressante n’a pas la place d’y être mais avec la mouvance de l’opposition si c’est vraiment l’intérêt communal qui se cache derrière cette guerre dans l’avancement réel de la vie quotidienne des malgaches .La règle de transparence oblige !

    • 16 janvier à 14:42 | Turping (#1235) répond à Turping

      Lire:la partie partisane...

    • 16 janvier à 15:15 | Mihaino (#1437) répond à Turping

      Ce dont j’en suis sûr Turping c’est que l’opacité des financements et leurs emplois puis la non transparence des divers projets ont été la stratégie et la politique de nos Dirigeants anciens ou actuels !!!??
      Malgré la présence de tous les organes de communication dans nos Institutions , le flou persiste dans leur gouvernance !
      « Quand il y a un flou , il y a un loup » (Martine Aubry )
      « Si vous voulez la paix , créez l’amour » ( Victor Hugo )
      Cordialement ,

    • 16 janvier à 15:32 | Anton (#8594) répond à Turping

      Je partage dans l’ensemble votre analyse et surtout la règle de transparence qui prévaut à tout budget
      Essentiellement une remarque sur l’augmentation du budget qui devrait s’établir à presque 98 milliards et non 60 (60 milliards représentant l’emprunt destiné à couvrir ce budget)
      De plus un tel emprunt ne se décrète pas et il n’est pas sérieux d’établir une prévision de prêts d’un tel montant sans avoir boucler le montage ni en connaître tous les aboutissants (taux,
      amortissements, désendettement, etc.)
      Si la commune n’arrivait pas à finaliser que deviendrait le budget 2016 ? de quelle improvisation Madame le Maire et le conseil municipal de la CUA gratifierait-il la population ??

      Outre qu’en plus de la rallonge budgétaire sous forme d’emprunt(s), la réduction des budgets destinés aux arrondissements, ainsi que les fonds concernant les projets sociaux et d’éducation citoyenne de la commune font aussi débat.

    • 16 janvier à 15:46 | Turping (#1235) répond à Mihaino

      Mihaino,
      - J’en profite de corriger encore une erreur de ma part : passage des dépenses de 30 à 97 milliards d’ariary dont 60 milliards de dépenses inconnues,générant d’endettement supplémentaire.
      - D’accord sur ce que vous veniez de dire sur l’opacité des financements et leurs utilisations même chez les classes politiques dirigeantes y compris les anciens.
      - Ce qui démontre le non avancement collectif !
      - Vu que les détournements et la corruption sont endémiques,c’est de côté là qu’il faut travailler le plus.Martine Aubry comme Victor Hugo n’ont pas eu tort.
      - Logiquement,tout ce qui touche aux deniers publics ,il faut appliquer la règle de transparence,de réglementations ....apparemment ,cela n’a jamais été le cas.Supposons que si les dépenses communales ont augmenté d’une année à une autre ,pourquoi ne pas afficher au grand public ,les conseillers municipaux les motifs ? que de faire la guerre sempiternelle qui se focalise sur le personnage ,le désaccord systémique ?

    • 16 janvier à 15:50 | Turping (#1235) répond à Anton

      Anton
      - Oui,d’accord je reconnais d’avoir omis involontairement une erreur sur les dépenses que je venais de corriger en répondant à Mihaino.
      Cordialement à vous et Mihaino également.

    • 16 janvier à 16:19 | betoko (#413) répond à Anton

      Cela rejoint ce que j’avais écrit , et on me taxe d’anti-Ra8 primaire ,
      Y a du boulot pour pouvoir embellir Tana mais que le financement soit le plus claire possible , mais pas à n’importe quelle condition et au détriment des citoyens .
      A propos de Maire , j’ai jamais vu Mme La Maire se déplacer lors des incendies du marché d’Andravoahangy par exemple ou aller voir des quartiers en détresse où leur case et un pan de colline risquent de s’effondrer .
      Bien sûr qu’elle ne peut pas apporter une aide tout de suite , mais au moins reconforter ces gens là

    • 16 janvier à 18:33 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à betoko

      - "ELLE A DES AJOINTS pour chaque secteur.
      On n’est pas au cirque !

      basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 16 janvier à 19:11 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      lire :
      des adjoints

    • 16 janvier à 22:43 | Menalahy (#9072) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Nous qui aimons le copié-collé, pourquoi ne pas copier les hauts responsables gouvernementaux français quand il y a un gros accident ou lors des attentats : ce ne sont pas les seconds couteaux qui se déplacent sur les lieux mais les hauts responsables, y compris le Président de la République Française.

      Ces hauts responsables français se font un devoir d’y aller pour montrer leur solidarité envers les victimes. Ils se font un honneur d’y aller car ils ne font que leur devoir de Ray aman-dReny.

      Pourquoi pas nous d’autant plus que cela peut rapporter gros lors des élections ? (je suis cynique car une politique sans cynisme ressemble à la théorie de la théière de Russell).

    • 16 janvier à 23:37 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à Menalahy

      Menalahy
      Ce qui se passe en FRANCE,depuis 2014,c’est exceptionnel pour le CHEF de l’Etat,le Ministre de l’Intérieur,et même pour le PREMIER MINISTREqui est en ambuscade pour la future élection présidentielle.

      Être "PRESIDENT SORTANT d’un parti politique est dans le doute d’être reconduit par son parti politique,il faut se décarcasser.
      Pour le Président FH,l’international est gagné mais pour l’intérieur c’est « RISQUE ».
      Dani le rouge débarque à Europe1,en France, pour jeter la peau de banane sur le passage de FH,c’est scandaleux pour MOI.
      =« FAIRE DES PRIMAIRES POUR 2017 »=chez « SOCIAL DEMOCRATE ».
      Menalahy,ce qui se passe actuellement,en France,c’est un petit retour du « RADICAL » au Pouvoir.==« les auvergnats »=

    • 17 janvier à 00:04 | Menalahy (#9072) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Sans vouloir m’étendre sur la politique franco-française, je ne vois pas qui pourrait se présenter contre François Hollande au sein du PS.

      Si Manuel Valls est encore Premier Ministre, c’est à cause des attentats du 13 Décembre : si François Hollande avait nommé un autre Premier Ministre selon l’agenda qu’il avait prévu, cela aurait été interprété comme un désaveu de Manuel Valls dans la gestion de la sécurité intérieure française.

    • 17 janvier à 01:18 | manga (#6995) répond à betoko

      Vous n’êtes pas né de la dernière pluie pour ne pas reconnaître que le bailleur n’investit qu’avec un projet en béton digne de ce nom.
      - Madame le Maire avait été victime d’un harcèlement dont la responsabilité incombe à un organisme sous tutelle d’un certain ministère.
      - Reconnaissant les erreurs commises, on s’acharne actuellement sur une opacité d’un fonds qui n’a même pas vu le jour ; mais encore pire : qui n’a pas été débloqué .
      - Et ce qui se passera la prochaine fois est envisageable sur le fait qu’une partie servira à la réhabilitation des industries « Tiko » !!!.
      Wait&See...

    • 17 janvier à 05:11 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      lire :
      - en embuscade...

    • 17 janvier à 05:17 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à Menalahy

      Menalahy
      Je m’intéresse beaucoup à la « POLITIQUE » franco-française,sans y participer ...
      Vous savez mon point de vue :
      - un souhait pour un second mandat pour HF.
      Mais HF devrait collaborer étroitement avec « SR ».
      Le duo HR/SR pourra passer facilement l’obstacle du premier tour.
      Pour le second tour,le FN est l’arbitre indicutable.

    • 17 janvier à 05:19 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      lire :
      - indiscutable

    • 17 janvier à 14:55 | Menalahy (#9072) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Je m’intéresse aussi à ce qui se passe en France d’autant plus que je suis engagé politiquement et socialement.

      Que François Hollande se représente, je n’ai aucun doute là-dessus au vu du contexte actuel.

      Que Sarkozy soit candidat, je ne m’avancerai pas car il est déjà contesté dans ses rangs et s’il se présentait aux Primaires de la Droite, certains e-mails d’Hilary Clinton sur son intervention en Libye vont sortir et lui poser quelques problèmes dont il aura du mal à s’extirper...

      Mais je n’en dirais pas plus ...

    • 18 janvier à 20:43 | Behantra (#9165) répond à Turping

      Transparence dans cette guerre de jupons !

      Oh le fripon !!!!

  • 16 janvier à 17:03 | diego (#531)

    Bonjour,

    Je suis sans hésitation, aucun doute, du côté de Mme Ravalomanana dans cette affaire qui touche l’assainissement de la ville. Il faut faire vite, et bien connaître sa place et responsabilité. Mais elle peut mieux faire. Son mari devrait être un précieux conseiller dans cette affaire. Est-ce le cas ?

    Il y a des questions qui méritent d’être posées. Et elles sont légitimes. Rapidement, avant toutes autres choses, comme Mihaino et d’autres l’ont dit :

    - il faut que les élus connaissent leurs prérogatives.

    Nous devons connaître parfaitement la responsabilité de nos élues/élus. Ce sont les personnes qui ont la lourde responsabilité de gérer les affaires et les actifs de nos villes durant leurs mandats respectifs.

    Sans pretention, je l’ai bien annoncé tout cela. Il ne faut pas forcément avoir fait des grandes études pour l’anticiper :

    - il suffit de bien connaître ce que l’État, les Institutions et leurs places dans la vie politique et leurs rôles dans l’économie du pays.

    Avec cela, vous pouvez tout anticiper, même les petites choses que les politiciens et les élites du pays veulent vous dissimuler. Mieux encore, vous pouvez voir et sentir que la majorité de nos élus ne connaisse pas en fait ses responsabilités.

    Le plus étonnant, c’est tout monde semble ignorer le caractère urgent de la situation dans la capitale :

    - ces gens en JUPE ne pouvaient-elles pas se parler en priver mentionner leurs inquiétudes, c’est tout à fait légitime, et coordonner ensuite leurs actions pour pouvoir répondre rapidement aux graves problèmes actuels ?

    Il ne faut pas faire comme les BE TABORY !!!

    • 16 janvier à 17:26 | diego (#531) répond à diego

      Bonjour,

      Et ces femmes doivent faire vite la démonstration qu’elles peuvent arriver à faire fonctionner l’État et comprennent les Institutions.

      Il faut penser à gérer votre ville. Même les gens qui ne sont pas de même couleur politique et qui ont de programme diamétralement opposé peuvent y arriver avec quelques ajustements.

      On ne va pas nous faire croire que les unes comme les autres auraient fait totalement différemment de ce que la Maire actuelle aurait proposé ?

      Ampitovio ny feony tadidokanga, je pense que les Tananariviennes/Tananarviens sont prêts à écouter la musique que vous jouez.....cela ne pourrait être plus mauvais que lorsque vous jouez toutes seules dans vos coins belles femmes adorées..

    • 16 janvier à 18:29 | betoko (#413) répond à diego

      Selon Lalatiana Rakotondrazafy , dans son programme pendant les propagandes elle a déjà pu trouver un moyen comment financer les travaux concernant tout Tana et elle a réitéré son programme devant le télé il n’y pas pas si longtemps , et que cela ne nécessite pas 60 milliard d’Ar de prêt .

    • 16 janvier à 18:37 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à betoko

      - "Lalatiana peut trouver de l’argent chez FREE !
      C’est un milliardaire qui a commencé par les téléphones « ROSES ».Point barre !

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 16 janvier à 18:53 | Anton (#8594) répond à diego

      On ne va pas nous faire croire que les unes comme les autres auraient fait totalement différemment de ce que la Maire actuelle aurait proposé ?

      Le problème est déjà que madame le maire n’a détaillée aucun programme, aucune répartition, de son budget 2016 sinon de le faire passer de 37 à plus de 97 milliards dont 60 financés par un (très) hypothétique emprunt dont le premier adjoint ’informe’ que ce n’est pas la CUA qui va le lancer...mais l’Etat pour le compte de la commune (ce qui ressemble fort à un gag)
      Donc premier hic, mais de taille, la CUA élabore un budget avec de l’argent (virtuel, à hauteur de plus de 60 %) qu’elle ne possède pas et qui vraisemblablement n’arrivera jamais ou très partiellement ...si la commune parvient à intéresser des investisseurs privés (avec, dans ce cas, un taux d’intérêts proche de l’usure et une dette qui augmente, augmente, augmente) ; à moins que tout cela ne cache une magouille, voire une arnaque !
      Ensuite comment s’y prendre pour rendre pérenne cet emprunt : en faisant rentrer l’argent dans les caisses puisque dit-on seul 30% sont perçus d’où deuxième difficulté car arriver à 100 % à Mada c’est un leurre (entre les passe-droit, ceux qui s’exonèrent, la gabegie, les détournements et la corruption) tout le monde le sait !!
      En augmentant les taxes et impôts ; vu les premières mesures, si elles vont peser lourdement sur les ressources des plus modestes elles ne pèseront rien par rapport à cette fameuse augmentation de 60 milliards supplémentaires

      Il reste la solution miracle que les promesses du couple Ra8 se concrétisent vite ; que les donateurs se réveillent enfin et abondent ; ainsi nul besoin de l’emprunt de 60 milliards pour la CUA...ni nuls problèmes pour les maires de la province dont Marc Ravalomanana avait promis, juré qu’ils seraient eux aussi financés

    • 16 janvier à 19:17 | Mihaino (#1437) répond à betoko

      La bataille des chiffres n’intéresse personne . C’est pourquoi Lalatiana Rakotondrazafy a beau parler et faire de longs discours dans les médias qu’elle veut mais la Population de la Capitale ne l’a pas élue .??!!
      J’ai écouté attentivement son fameux programme pendant la propagande mais elle n’a pas convaincu d’où sa défaite flagrante , score inattendu bien sûr malgré les soutiens de quelques politiciens célèbres !!!!
      Elle est encore jeune et pourrait attendre sagement les prochaines élections ! A Antananarivo et à Fianarantsoa par exemple , la présence de Andry Rajoelina en tant qu’invité aux meetings n’a pas porté chance ni à Lalatiana ni à Christine ! A méditer pour l’avenir .

    • 16 janvier à 21:30 | diego (#531) répond à betoko

      Bonjour Betoko,

      Les opposantes de Mme Ravalomanana devraient tout faire pour que le Budget de la capitale soit lisible alors !

      Cela s’appelle gouverner.

      Un moment donner il faut penser à gouverner. La campagne électorale est passée. Avec ou sans programme, Mme Ravalomanana est l’élue. On peut lui rappeler à ses devoirs, mais non à prendre l’otage la capitale.

      Il faut nettoyer la ville, point !

      Et que chacun apprenne bien ses responsabilités.

    • 16 janvier à 23:00 | Menalahy (#9072) répond à Anton

      Encore une fois, je plussoie votre commentaire.

      Peut-être que le couple mythique va financer cet emprunt miraculeux dont je ne conteste pas l’utilité dans une gouvernance transparente, avec sa propre fortune ?

      En effet, certains de leurs adorateurs (les Zanaky ny Dadany sy ny Neniny) croient que Ravalomanana va investir sa fortune personnelle dans le redressement d’Antananarivo et même de Madagasikara !

      Le règne de Ra[na]valoma[nana]manjaka viendra-t-il sauver le peuple ?

    • 17 janvier à 00:19 | Menalahy (#9072) répond à diego

      « Les opposantes de Mme Ravalomanana devraient tout faire pour que le Budget de la capitale soit lisible alors ! »

      Auriez-vous un début de méthode pour que votre assertion devienne une réalité car je vous rappelle que le budget de la nouvelle municipalité est opaque pour les Conseillers Municipaux de l’opposition.

      Comment faire quand c’est l’arbitraire qui est mis en place et que les voix de l’opposition sont méprisées ?

      Si ces opposantes iront dans les communes pour informer la population, elles ne font que leur devoir et c’est une disposition écrite dans les règlements de la CUA, faut-il le rappeler ?

      Madame le Maire n’est pas prise en otage par ses opposantes mais par sa gouvernance opaque et son arbitraire. Il ne faut pas inverser les rôles !

  • 16 janvier à 18:56 | kunto (#7668)

    KUNTO ny PATRIOTE MALAGASY d’ANTANANARIVO :

    - Voir l’état d’Antananarivo et de Madagasikara en générale on peut ce passé de ces querelles ( c’est triste ) ...

    - QUE DIEU LES REVEIL

    • 16 janvier à 18:57 | kunto (#7668) répond à kunto

      KUNTO ny PATRIOTE GASY d’ANTANANARIVO :

      - Madame la Ministre Antananarivo c’est la capitale de qu’elle pays ?????

      - QUE DIEU LES GUIDE

  • 16 janvier à 19:08 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107)

    Marchés de Zébus-Zanak’Androy.
    Les Zanak’Androy ont décidé de bouder les marchés de zébus de :
    - Tsironomandidy,
    - Ambalavao,
    - et Mahitsy,
    à partir du 04 février 2016,
    si l’Etat ne prend aucune mesure pour trouver ==les copables==qui ont réalisé les exécutions sommaires d’une dizaine d’Antandroy,durant l’opération :
    - « FAHALEMANA ».
    A noter que les Zanak’Androy assurent le ravitaillement de plus de 90 ù de ces marchés (-Tsironomandidy,Ambalavao,Mahitsy-) et qu’ils revendiquent une enquête ouverte,sur ces événements==la RESTITUTION===de la tête d’un Antandroy,décapitée par les « Forces de l’Ordre »,et notamment l’enterrement des corps des Antandroy qui ont été déterrés pour les besoins de l’enquête ;

    Source :
    orange.mg

    • 17 janvier à 11:47 | joba (#1217) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Tant mieux, étant hypertendu, une tentation de moins pour moi

  • 16 janvier à 20:39 | Mandinika (#2986)

    Fako = lalitra...
    Dia ifanilihana ny andraikitra !
    Mandra-pivahan’ny olana dia mihinana lalitra aloha ny olona ! Iza ary no mpamahan-dalitra ?
    Mifaniliha eo ihany !

  • 16 janvier à 23:05 | vohitsara (#8896)

    "La guerre des jupons
    samedi 16 janvier 2016, par Mirana Rabakoniaina"

    Koa ndrao dia tokony ampiakarina eo imasom-bahoaka ary ireo jupons , dia ho hita eo izay tena maloto e !

    Fa ireo pataloa marobe manao guerre-guerre lava ireo aloha no tokony harotsaka eo imasom-bahoaka voalohany, ary kapohina amin´ny ratsan-kazo feno tsilo eo ny fitombenana ao anatiny.

  • 17 janvier à 00:10 | diego (#531)

    Bonjour Anton,

    Aucun candidat à Madagascar peut prétendre avoir un programme.

    Que tout le monde se la ferme donc et doit penser comment gouverner nos villes et notre pays.

    Tout le monde s’est amusé à pisser dans le SINIBENDRANO, et voilà que personne ne trouve des mots assez durs rt des excuses pour ne pas boire l’eau !

    Buvez donc les élections piège à C....

    Il faut cesser cette habitude de faire campagne électorale en permanence.

    Au lieu de contester MANDAVATAONA la légitimité des élues/élus, il faut alors demander, exiger même de nos gouvernants, de nos parlementaires et de notre président :

    - de nous doter des processus électoraux solides et fiables dans le temps.

    C’est la seule manière de se débarrasser cette contestation sans fin et des doutes qui handicapent les élus. C’est la solution pour pousser les politiciens à penser et à mieux se préparer pour les prochaines élections, au lieu de faire campagne électorale durant le mandat des élus :

    - c’est une attitude qui manifeste un déni de démocratie !

    On ne s’amuserait plus à contester la légitimité des vainqueurs si on avait accepté de participer aux élections. Si on se présentait, c’est qu’on aurait jugé que :

    - les processus électoraux sont fiables et acceptables.

    On proteste, AVANT, pas APRÈS les élections !

    C’est une une chose que les élites et les politiciens malgaches n’ont jamais pu apprécier.

    Vous voyez, j’ai toujours dit que les élections qu’on a organisé depuis 3 ans sont des élections piège à C...je l’ai pensé alors, je le pense aujourd’hui.

    C’était des élections qui permettraient aux étrangers qui nous sont hostiles de prendre en otage notre politique et s’emparer nos tichesses sous nos yeux. Tana croule sur la poubelle, la saleté et la ville semble en faillite comme le pays et toutes les grandes villes malgaches ;

    - et nous apprenons qu’il y a des tonnes d’Or et des bois des roses qui valent des millions sortent de pays sous nos yeux tout le jour.....au départ d’Ivzto et de nos ports !

    Les politiciens sont toutes et tous des....où ils nous prennent pour des C....

    En tout cas, pas moi ! Je suis capable de lire et comprendre leurs programmes s’ils en ont ces politiciens. Qu’ils nous montrent leurs programmes et comment les financiers, on sera là pour les décortiquer.......

    Madagascar peut faire des grands emprunts, bien sûr :

    - mais cela ne nous sortirait de la pauvreté, ne sert à rien tant que l’État et les Institutions du pays sont des fantômes, comme c’est le cas depuis quelques années.

    La Banque refuse de vous donner des prêts si vous n’êtes pas solvable. Être solvable veut beaucoup dire et c’est un indice de votre sérieux et volonté de vous en sortir.

    La solvable d’un pays c’est un État solide, des Institutions solides et fiables. Le tout dans le temps et qui se traduirait de facto par une stabilité politique durable....des élections fiables....!

    • 17 janvier à 07:58 | rayyol (#110) répond à diego

      Demander vous pourrez demander tant que vous pourrez rien ne vous sera accorder.
      Pourquoi on se fout de vous tous voila pourquoi .
      Dans la vie il ne faut pas demander il faut exiger sinon .
      Vous n avez toujours pas comprit .Comme dit la chanson parole ,parole Vous n avez pas fini d en dire des paroles si vous voulez que vos vœux soient exauces Peut etre entretemps d autres vont agir c est a voir et a esperer

    • 17 janvier à 08:06 | rayyol (#110) répond à rayyol

      Quand l etat tombe dans le rapt le meurtre de ses concitoyens avec complicite de tout les mécanismes de la justice ou plutôt injustice Qu esperer , esperer vous des miracles ceux ci n arriveront pas si personne ne les forcent a arriver Tout comme le mouton que l on conduit a l abattoir il bele et bele jusqu a ce que l on lui tranche la gorge.

  • 17 janvier à 11:43 | joba (#1217)

    Bienvenue en République Clitocratique d’Antananarivo

    • 17 janvier à 12:01 | elena (#3066) répond à joba

      Ça existe encore la race Cromagnon de chez Neandertal aux rires gras et graveleux ?

    • 17 janvier à 21:51 | Menalahy (#9072) répond à elena

      Hélas, cette « race » existe encore.

      Deux illustrations récentes :

      - Une jeune femme a subi une agression sexuelle dans un RER. Un passager avertit le contrôleur. Ce dernier téléphone au Centre de Secours. Une voix masculine lui répond avec un rire bien gras : « Mais elle n’est pas morte au moins ! »

      - Une jeune femme se fait harceler par son voisin dans un métro bondé. A plusieurs reprises, on l’entend dire à son agresseur « Arrêter de me toucher », « Je vous ai déjà dit de ne pas me toucher ».

      Certains passagers plongent leur nez soit dans leur journal, soit dans leur smartphone.

      Deux « jeunes mâles » ricanent et disent « elle se fait tripoter la s.alope ».

  • 17 janvier à 13:04 | Isandra (#7070)

    Beaucoup de bruit pour rien,...

    Une fois n’est pas coutume, cette fois je ne suis pas d’accord avec Lalatiana & co novices en politique dont le comportement fait rigoler les politiciens chevronnés,...du fait qu’elle réclame le programme, alors que la seance est destinée pour voter le projet du budget, document fixant les dépenses et les recettes de la commune annuelles.

    D’autant plus qu’il faut inscrire ces prévisions de prêt dans le budget, qu’il soit acquis ou pas encore, de ce fait le maire n’a pas à détailler à ces conseillères quant aux noms et conditions de cet emprunt.

    Par ailleurs, je trouve qu’elles ne font inconsciemment que la propagande pour Ra8s, car ce budget ambitieux 30 milliards relevé a 90 milliards prouve leur volonté à réaliser des choses, que ses opposants auraient dû dissimuler, en critiquant autre sujet,...

    • 17 janvier à 15:13 | Menalahy (#9072) répond à Isandra

      "car ce budget ambitieux 30 milliards relevé a 90 milliards prouve leur volonté à réaliser des choses,

      Vous avez posté la même contribution dans votre réponse à Noue à 13h 01.

      Quand vous m’avez répondu à 14h 12, vous avez écrit :

      "Ne cherchons alors de petite bête, critiquons sur des autres points plus important,...telle que la manque de vision pour Tana,...

      N’y aurait-il pas une légère contradiction entre vos différents posts ?

      Je sais, nous sommes dimanche, on se relâche comme on peut après une semaine de travail éprouvante. :-)

      A moins que ça soit un effet pervers du fucking délestage ^O^

  • 17 janvier à 17:20 | diego (#531)

    Bonjour rayyol,

    Je n’ai aucune idée si on m’écoute et si on me comprend ou que sais-je encore ? Mais l’essentiel, à mon sens, est ailleurs. Nous parlons de la politique, de l’économie et surtout de la souveraineté d’un pays, dit, indépendant depuis 55 ans.

    Si vous ne le comprenez pas, bien évidemment que vous perdez votre temps.

    55 ans d’indépendance c’est tout récent. Madagascar est un jeune pays. Sa population est jeune. 22 millions d’âmes vivant dans un grande espace, riche et diversifié. Ce pays a tous entre les mains pour se developer sainement et assez vite. C’est que les Malgaches oublient, tout cela ne va pas se faire automatiquement :

    - il faut travailler !

    Alors, à mon sens, votre attitude est irresponsable et dangereuse :

    - si vous pensez que vous ne servez à rien pourquoi perdre votre temps à réagir ici ? Vous voyez....

    Il n’y a que les morts qui n’ont plus d’ idéal vous savez. J’ai mon monde idéal, c’est dans mon rêve. Mais gouverner, c’est la réalité et qu’on le veuille ou pas, pour gouverner un pays il faut :

    - un, un État solide ;

    - deux, des Institutions fortes et fiables ;

    - trois, des partis politiques solides et des femmes et des hommes capables de gouverner un pays. Autrement dit, il faut des institutions qui sont capables de former les futurs dirigeants du pays.

    Je ne l’ai pas inventé. Alors que les politiciens écoutent ou ignorent tout cela, ils peuvent bien évidemment, et c’est ce qu’ils font depuis 13 ans :

    - mais alors qu’ils cessent de prétendre qu’ils veulent tacler la pauvreté et sont capables de conduire les affaires du pays pour le developer.

    Pour avancer, il faut être capable de marcher, n’est-ce pas ?

    Depuis 2002 et aujourd’hui, est-ce qu’il y a un adulte Gasy capable de nous citer une chose, qu’une, que la Nation Gasy, c’est à dire les gouvernants successifs depuis 13 ans, auraient mis en place pour l’avenir des futures générations GASY ?

    2009 on a assisté à la chute d’un président légitime et son régime, reconnu, et le démantèlement de l’État et des toutes Institutions malgaches :

    - et la mise en place des espèces des dirigeants sortant tout droit des imaginations de la HCC, de l’Armée et de la Justice Malgache....les trois Institutions qui survivent à toutes les crises.....

    .....car c’est à travers ces Institutions que les étrangers, les pays étrangers manipulent et déstabilisent la classe politique malgache afin d’affaiblir l’État par conséquent la souveraineté du pays et monopolisent ainsi les richesses malgaches.

    Qui le conteste ? Certainement pas vous, vous le dites vous-même !

    L’indépendance de Madagascar est quelque chose d’irréversible. Plus un seul pays au monde, puissant et riche soit-il ne peut le contester aujourd’hui et dans les années à venir. On peut nous contester notre souveraineté, mais personne ne pourra nous priver de notre indépendance.

    Mais c’est exactement ce que Mr R. Hery et les putschistes politiciens qui se sont transformés en gouvernants qui se veulent respectables aujourd’hui n’ont toujours pas compris :

    - Madagascar est, c’est une surprise pour les gouvernants depuis 2009, un pays INDÉPENDANT !

    C’est important de le rapeller. Mais pourquoi ?

    Un pays indépendant doit être impérativement capable de se doter des processus électoraux solides et fiables dans le temps. Autrement dit ce pays INDÉPENDANT doit élire tout seul ses parlementaires, son président, ses dirigeants....tout seul.

    Ce n’est plus le cas depuis trois ans. Voilà pourquoi, je ne cesse de dire élections piège à C...et je l’ai dénoncé avant les élections, avant les campagnes électorales.

    Bref, 55 ans c’est jeune, voilà pourquoi il faut espérer qu’à force de crier, on va finir par être entendu....sans dire que personne, personne, aucun politicien ne pourra sortir le pays de la pauvreté et de l’instabilité politique :

    - en ignorant l’État et les Institutions....je reviens toujours au point de départ, ÉTAT et INSTITUTIONS...

    • 17 janvier à 17:25 | diego (#531) répond à diego

      Aller, je vais le dire :

      - dire guerre des jupons, c’est un peu trop macho...les Mecs !!!!

      C’est un peu trop méprisant envers les filles tout cela ry BE TABORY E !!!

    • 18 janvier à 10:14 | joba (#1217) répond à diego

      C’est une dame qui a écrit l’article

  • 17 janvier à 19:02 | diego (#531)

    Bonjour Menalahy,

    La méthode pour que mes assertions deviennent une réalité est très simple. Et je dirais, même que tous les BABAKOTO de la terre entière pourraient y arriver avec seulement une bonne volonté et rien d’autre :

    - que les élus de la République rétablissent l’autorité de l’État....l’ensemble de tous les pouvoirs publics ;

    - que les élus rétablissent toutes les Institutions du pays ;

    - et enfin, la plus importante, que ces élus nous mettent en place des processus électoraux fiables, solides et durables.

    Vous avez là, en mettant en marche ces trois processus, un pays qui a un potentiel de progression dans le temps, aussi bien politique qu’économique. Rien qu’en mettant en place ces trois processus !

    Les gens manifestent leurs frustrations face aux blocages politiques qui abiment tous les appareils économiques qui vont donc mécaniquement continuer à appauvrir le pays.

    Mme Ravalomanana me semble-t-il, ne porte pas la responsabilité de blocage politique dont le pays victime depuis 2009. Elle n’a pas organisé les élections piège à C....qu’on s’évertue à organiser dans le pays depuis trois ans.

    Cette Dame n’est en rien responsable de l’opacité qui caractérise la gestion de tout ce qui touche la capitale. Il faut se rappeler que toutes les grandes villes du pays avaient des non élus à leurs têtes durant cinq ans...plus exactement des putschistes, des non-élus, usurpateurs des fonctions :

    - alors, je veux bien que vous dénonciez les élus d’aujourd’hui....mais....

    les élus actuels, un ils sont légitimes, cela change....et deux, ils viennent d’arriver, ils succèdent donc aux putschistes....bon Mr R. Hery a tout simplement changé de place et de statut...passant d’un ministre de finance putschiste à un président de la République légitime....pas très glorieux tout cela, mais nous l’acceptons parce que c’est légitime.

    Et puisque vous voulez compliquer l’affaire :

    - j’ai suggéré aux nouvelles équipes de toutes les provinces de faire un audit des situations financières et les actifs de leurs villes respectifs.

    Poussons plus loin :

    - faisons rentrer dans ce processus les procureurs de la République pour constater s’il y avait vol, tricherie, tentative de corruption et détournement des fonds publics par exemple.

    Nous pouvons bien nous amuser, vous savez....c’est un jeu de main, jeu de vilain.....nous allons-y perdre encore beaucoup de temps et des précieuses années....

    Ques les opposants s’organisent, oui et dénoncer, oui....et faire tout pour assainir la vie politique de nos villes, oui.....et cela demanderait beaucoup de temps et de patience aussi, il faut le savoir....il y aura beaucoup des difficultés, sans aucun doute.

    Je veux dire, un moment, il faut que tout le monde retrouve l’esprit. Il faut penser à gouverner.

    On peut tout à fait imaginer par exemple que les opposants nationaux et provinciaux mettent en place des observateurs, sortes des sentinelles qui veuillent aux intérêts de la Nation et des provinces :

    - qu’est-ce qui empêcherait les opposants de s’organiser de la sorte si la corruption le préoccuper autant....s’ils ont soif d’une bonne gouvernance....il faut mettre en place un comité de surveillance.....c’est légal et faisable......ils peuvent le mettre en place au bout de quelques semaines....nous avons des grands fonctionnaires MITANGOLALITRA ces jours.....il faut les engager sur cette voie....

    • 17 janvier à 22:24 | Menalahy (#9072) répond à diego

      Bonsoir Diego,

      Votre réponse est intéressante s’agissant de la gouvernance sur le Territoire National.

      Les mesures que vous préconisez sont de bons sens, en particulier, la ré-instauration des Institutions qui garantissent l’Etat de Droit et la Souveraineté Nationale dans tous les domaines (politique, social, économique, etc ...).

      Ce qui m’aurait intéressé c’est une méthode qui permettrait à lopposition municipale d’avoir la lisibilité des actions de la majorité municipale.

      Vous suggérez la création d’un comité de surveillance. Bien. Mais ce comité ne peut agir qu’a posteriori. Donc quand les erreurs de gestion (par exemple) sont visibles et difficiles à corriger.

      De ce fait, les conseillers (qu’ils soient de la majorité ou de l’opposition municipale) ne peuvent pas exercer leur mandat de « conseillers » puisqu’ils ne peuvent que se taire, en Conseil Municipal. Ils ne peuvent pas juger ou .pré-juger des effets des décisions prises par la majorité municipale car ils leur manquera les détails des décisions.

      Je ne tape pas sur l’actuelle majorité municipale mais je lui reproche cette méthode de gouvernance basée sur le fait qu’elle a la majorité absolue au sein du Conseil Municipal, ce qui lui permet d’abuser d’une position dominante.

      Juridiquement, ce n’est pas condamnable puisque la Démocratie est basée, entre autres choses, sur la voix de la majorité.

      Mais dans le contexte actuel que nous vivons, il serait plus judicieux d’avoir une culture du consensus, une culture du compromis et une culture de la transparence.

      Une gouvernance aveuglée par sa légitimité ne peut aboutir qu’à sa chute puisqu’elle ne tient plus compte des avertissements que les opposants annonceront.

      Any an-kady no farany toy ny angidina !

  • 17 janvier à 20:19 | kunto (#7668)

    KUNTO ny PATRIOTE MALAGASY d’ANTANANARIVO :

    - Voyez la mentalité de nos dirigeant au lieu de s’unir pour enlevez ces ordures ils ce querelles ( Triste réalité )

    - le 9/12/2015 à « Dar Es - Salaam » le Président Tanzanien Mr John Magufuli est descendu dans la rue pour enlevez des ordures , donc l’exemple peux venir de TOUS .

    - QUE DIEU LES REVEIL

    • 17 janvier à 20:23 | kunto (#7668) répond à kunto

      KUNTO ny PATRIOTE GASY d’ANTANANARIVO :

      - Politiciens Gasy le savez vous : Unis on est plus forts .

      - Aujourd’hui à Antananarivo 1 seul ennemi = les ORDURES .

      - QUE DIEU CHANGE LEUR MENTALITE

  • 18 janvier à 00:22 | diego (#531)

    Re Menalahy,

    En fait, le problème, pour nous, petits pays, récemment indépendant, c’est assoir une fois pour toutes l’autorité de l’État et les Institutions et mécaniquement cela devrait conduire à l’inviolabilité de NOTRE CONSTITUTION.

    C’est vraiment le seul objectif qu’il faut absolument atteindre en tant que pays souverain.

    La méthode qui permettrait à l’opposition nationale ou encore municipale, de ce fait, tous les opposants futurs dans le pays :

    - c’est de rendre NOTRE CONSTITUTION inviolable.

    Autrement dit, la primauté de notre CONSTITUTION.

    Je vais vous ramener vers 2002. Face à la crise de cette ampleur, que dit la Constitution malgache ? Face à 2009, que dit la Constitution malgache ?

    Tous ont été pipés de lors que vous ayez en face de vous une HCC ou une Justice ou encore une Armée qui semblaient perdre pied ? Et pourquoi pas complices, c’est fort, mais comment expliquer la passivité de ces Institutions aussi prestigieuses face à une crise, qui à chaque fois, menaçait la souveraineté du pays ?

    Nous ne pouvons donc pas reprocher aux nouvelles équipes, et même pas à Mr R. Hery et ses Messieurs. Ils font ce qu’ils peuvent au milieu du chaos institutionnel auquel ils semblent perdus :

    - si on regarde, on peut bien se demander quels sont les véritables pouvoirs des élus actuels sur les affaires nationales ?

    Quelles sont les prérogatives des élus ?

    Et on peut alors se demander, est-ce que chacun connait ses responsabilités ? L’audit, le Budget ? Les discussions ou échanges politiques ? Et les votes ? Et il y a urgence, les maladies rodent dans la capitale, etc...

    Mais enfin, ces femmes, elles ne peuvent pas se parler ? Pour moi, c’est évident que peu d’élus connaissent parfaitement bien leurs responsabilités et leurs prérogatives....

    Nous pouvons voir par exemple que le gouvernement s’injecte dans les affaires internes de la capitale. Mr R. Hery veut être le Président de la République et Mr le Maire d’Antananarivo. Le président veut se multiplier pour être Mr le Maire de toutes les provinces malgaches.

    Et nos Dames veulent crier plus fort que l’autre et avoir raison que la voisine :

    - quand est bien vu par Antananarivo, on a forcement un destin national, nous dit-on !

    Bref, c’est un problème de jeunesse, si j’ose dire. Il faut donc prendre les problèmes dans leurs racines :

    - bien éduquer les futures élues/élus !

    Ces futurs élus doivent bien connaitre sur les bouts des doigts les lois du pays, surtout la Constitution et bien apprécier les rôles et la place de l’État et des Institutions dans la vie politique et économique du pays.

    C’est impératif, parce que si on ne fait rien, nous allons continuer à avoir des petits DJ en puissance qui vont pousser comme de mauvaises herbes sur toutes les territoires. Plus grave, une HCC qui va reconnaitre comme des élus légitimes même les Jioahimboto qui réussiraient à s’emparer la tête du pays. Quelque chose qui ne semble pas du tout difficile dans le cas jusqu’ici !!!

    Nous ne sommes au bout de nos peines, pas encore, on peut encore descendre, plus loin, être encore plus pauvre que nous sommes.....et alors, on finirait par remonter, j’espère tout seul...

    • 18 janvier à 14:22 | Menalahy (#9072) répond à diego

      Bonjour Diego,

      C’est un plaisir de discuter avec vous car il y a de vraies échanges d’idées.

      Vous insistez sur une Constitution inviolable et vous avez raison car c’est le garde-fou qui empêche l’Etat de tomber dans les crises cycliques.

      Qui peuvent faire en sorte que cette Constitution soit inviolable ?

      - les tenants du pouvoir (exécutif, législatif, judiciaire),
      - la Communauté Internationale.

      => Or, qu’observons-nous au niveau des tenants du pouvoir ? Une violation permanente de cette Constitution qui est, rappelons-le, la Loi Fondamentale, c’est-à-dire la LOI SUR LAQUELLE REPOSENT LES FONDEMENTS DE L’ETAT DE DROIT.

      => la Communauté Internationale viole aussi notre Constitution quand ses représentants émettent des avis sur nos affaires intérieures et surtout quand ceux-ci ne respectent pas l’ordre protocolaire : comment se fait-il que ces représentants de la Communauté Internationale se précipitent chez Marc Ravalomanana pour tâter le pouls du pays ? Jusqu’à maintenant, je n’ai pas lu un seul forumeur nationalo-souverainiste dénonçant cet état de fait qui se répéte régulièrement.

      Je suis loin d’être un nationalo-souverainiste, car j’ai plussoyé les interventions de François Goldblatt et que je ne suis pas tendre envers les travers de nos gouvernants.

      Mais devant cet empressement des représentants de la Communauté Internationale à considérer Marc Ravalomanana comme un interlocuteur officiel de l’Etat, je ne peux qu’être choqué.

      Ces représentants de la Communauté Internationale passe par-dessus la tête des autorités reconnues par les élections et par la Communauté Internationale.

      Cela affaiblit Notre Constitution et l’autorité du Chef de l’Etat.

      Quant à « ces femmes » qui sont en train de se crêper le chignon, c’est une autre « histoire de femmes ». Certains vont peut-être me traiter d’anti-féministes (ce que je ne suis pas, à mon avis) mais nous savons très bien que lorsque les Femmes s’allient au nom d’une certaine solidarité féminine, elles sont soudées comme un rocher.

      Par contre, quand elles ont décidées de se crêper le chignon, ce sont de véritables furies.

      Nous sommes loin de régler tous nos problèmes car personne ne prend la peine de les résoudre. Tout ce qui se fait ressemble à du bricolage : on s’empresse de colmater les brèches visibles aujourd’hui. demain, on fera pareil. ainsi vogue la galère Madagasikara. C’est triste à en pleurer.

      Je n’ai pas beaucoup de temps pour discuter davantage avec vous, mais nous aurons l’occasion d’échanger des idées enrichissantes pour l’un et pour l’autre. Et pourquoi pas pour ceux qui nous font l’honneur de lire nos contributions.

      Cordialement.

Annonces

Avis de décès

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 100