Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 9 décembre 2016
Antananarivo | 16h29
 

Société

Antananarivo ville

La gestion des marchés cédée aux privés

samedi 22 octobre | Yvan Andriamanga

Comme ce fut le cas des parkings, les responsables de la commune urbaine d’Antananarivo (CUA) ont décidé de céder la gestion des marchés dans la commune au secteur privé. Ceci sûrement en raison de la très grande difficulté de la CUA à gérer et surtout à assainir les marchés. Non seulement les marchands ambulants continuent de plus belle à occuper trottoirs et les trois quart sinon quasiment toute la route mais en plus les recettes ne correspondent pas toujours au nombre exponentiel des marchands. En principe donc, les privés doivent pouvoir mettre de l’ordre dans cette anarchie que sont les marchés d’Antananarivo à savoir installer les marchands « légaux » dans les infrastructures prévues à cet effet et faire en sorte que les marchands ambulants n’occupent plus trottoirs et chaussées. Assainissement indispensable afin de réduire les embouteillages et mieux gérer la recette et les infrastructures publiques. Rappelons que bon nombre des marchands refusent de rentrer dans les marchés construits par la CUA sous prétexte que les clients ne vont pas venir acheter s’ils ne se mettent pas à leur portée, c’est-à-dire au bord des chaussées. La CUA ne cesse de lancer des ultimatums aux marchands ambulants pour qu’ils abandonnent les trottoirs et chaussées mais joue toujours au chat et à la souris avec eux jusqu’ici. Dès que les agents de la commune tournent le dos, ils se réinstallent sur les trottoirs et ainsi de suite toute l’année.

Fidèles à leurs habitudes, les marchands, du moins ceux de la Petite Vitesse font savoir qu’ils sont opposés à ce projet de la commune urbaine d’Antananarivo de laisser la gestion des marchés au secteur privé. Notons qu’au moins la moitié de la route de la petite vitesse, de la gare de Soarano jusqu’à Isotry, est occupée par des marchands.

7 commentaires

Vos commentaires

  • 22 octobre à 10:35 | Gérard (#7761)

    c’est génial le privé

    d’abord tu touches le pot de vin , en cash et en totalité à la signature du marché

    ensuite, tu t’embêtes plus avec des collecteurs véreux qui te bouffaient la laine sur le dos

    et enfin les saloperies que feront les gros bras embauchés pour nettoyer les gueux au karcher, tu t’en lave les mains

    c’est génial, j’te dis

    • 25 octobre à 11:28 | jacques (#9743) répond à Gérard

      Parfaitement résumé

  • 22 octobre à 11:08 | punchline (#9673)

    on connaît la privatisation à la ravalomanana :

    le alma nettoyage, le tojo securité, le sarah construction, ... le mike tsana production, et les josoa financial group

    puis surfacturation en abondance,

    il nous a fait déjà le coup, le loustic, on ne nous y reprendra plus

  • 22 octobre à 12:08 | Stomato (#3476)

    Opposer le privé (*) et le public (*) c’est faire un combat d’arrière garde.
    Dans tous les pays les structures publiques ont largement prouvé leur inefficacité et leur gabegie.
    Dans quelques pays, qui se croient les sauveurs du monde (mais quel monde) le privé montre plus que largement les limites à leurs ambitions.

    La constante dans tous ces pays est une énorme faiblesse de l’état.
    Dans les uns, le privé étouffe les peuples par manque de respect de normes et autres.
    Dans les autres le public étouffe les peuples par manque de respect de normes et autres.

    Alors quelle serait la solution ?

    Privé, oui mais de quoi ?
    Public, oui mais quel public ?

  • 22 octobre à 18:22 | Babah (#9347)

    Les marchands de rue EVIDEMMENT sont contre cette privatisation de la gestion des marchés... : ils n’écoute pas la commune, ils refusent le privé. Oùréside l’évidence ? Passez-les au karcher !

  • 23 octobre à 12:48 | kunto (#7668)

    KUNTO ny PATRIOTE MALAGASY d’ANTANANARIVO :

    - Trouvez du boulots pour ces personnes et elles quitteront la rue , c’est facile la vie quand on a trois 4 X 4 . Mais pensez aux 95 % de pauvres sans véritable emplois SVP - Merci ...

  • 23 octobre à 19:31 | Isandra (#7070)

    J’espère qu’il ne s’agit pas de société écran de Tiko,...parce que pour eux, public privé veut dire Cua-Tiko,...

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 341