Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 27 septembre 2016
Antananarivo | 19h45
 

Société

Spectacles

La fête du travail, une aubaine

jeudi 14 avril | Yvan Andriamanga

Cette année 2016 n’est vraiment pas une bonne année pour les amateurs et les fans de jours fériés ! Pour cause, quasiment tous les jours fériés, nationaux aussi bien qu’internationaux, sont un jour de Dimanche. Et la fête du travail, le prochain évènement attendu, ne fera malheureusement pas exception. Néanmoins, pour les friands de réjouissances tapageuses, ne vous en faites pas car qui dit célébration à Madagascar, dit concerts ou salons !

Pour Antananarivo en particulier, le dernier week-end de ce mois d’avril a déjà quelques shows dans son programme. En effet, en flânant dans les rues de la ville, nous pouvons observer un peu partout des affiches de divers artistes pour divers spectacles et cela du 29 avril au 1er mai. Nous pouvons par exemple citer Lola et Njakatiana qui se produiront dans deux endroits différents. L’instauration de ces festivités est une idée judicieuse : nous savons que pour la plupart des autochtones, les temps sont « difficiles », économiquement parlant. Néanmoins, les manifestations culturelles sont des moyens pour se ressourcer, se détendre, penser à autres choses n’ayant pas rapport avec les soucis du quotidien. D’une autre part, ce sont les jours fériés qui sont les plus favorables aux représentations des artistes car c’est le moment où tout le monde profite pour faire quelque chose qui sort de l’ordinaire.

Pourtant, il faut quand même se demander : « Quel est l’esprit de la fête du travail ? ». Oui, nous avons tendance à diluer les esprits sur lesquelles sont fondées les fêtes. Du coup, les célébrations ont perdu leur sens et ont laissé place à une nouvelle tradition, celle de faire la fête en grande pompe dès que l’occasion se présente.

Bref, les jours fériés sont vraiment une aubaine pour certains… au grand dam des travailleurs dont les revenus n’ont cessé de chuter s’ils n’ont jamais été en phase avec le coût de la vie. Quant à compter sur les syndicats, c’est une autre paire de manche car ils sont plutôt enclins à faire de la politique.

2 commentaires

Vos commentaires

  • 14 avril à 09:11 | Noue (#2427)

    « les jours fériés sont vraiment une aubaine pour certains… au grand dam des travailleurs dont les revenus n’ont cessé de chuter s’ils n’ont jamais été en phase avec le coût de la vie. »

    malheureusement c’est strictement la vérité et il ne faut compter sur personne pour remédier à ça !

    • 14 avril à 11:44 | Gérard (#7761) répond à Noue

      Est il utile de rappeler que la richesse d’un pays c’est en premier lieu le travail de ses habitants, eh oui, même à Madagascar !
      Lequel travail s"effectue tout au long d’environ 250 jours par an, et que cesser de travailler un jour, s’est renoncer à +- 1/250 ème de production, de richesse nationale, de PIB
      ce qui ne veut pas dire qu’il faut renoncer à tous les jours fériés, mais y regarder à 2 fois avant d’en rajouter à l’envi.
      Démagogie, quand tu nous tiens ....

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 278