Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 27 septembre 2016
Antananarivo | 11h37
 

Economie

Mines à l’exportation

La décision de décentralisation pénalise les petits exploitants

samedi 28 février 2015 | Léa Ratsiazo

Le ministère des Ressources stratégiques et des Mines a décrété que désormais les procédures administratives afférentes à l’exportation des pierres précieuses et industrielles se feront au niveau régional et non plus systématiquement à Antananarivo. Autrement dit, toutes les exportations de pierres industrielles issues des petites mines s’effectuent dans les ports d’embarquement, principalement au port de Toamasina. La décision a été prise dans le cadre de la décentralisation.

Si les grandes exploitations se réjouissent de cette décision, ce n’est pas le cas des petits exploitants rassemblés dans le Groupement des Exportateurs des Petites Mines (GEPM) qui déclarent être fortement pénalisés par cette mesure. Notre charge augmente jusqu’à 200% suite à cette décision selon la présidente du GEPM. « Car même si nos sites d’exploitation se trouvent dans les provinces, nos sociétés et ateliers de transformation sont basés à Antananarivo pour X raisons et on n’a pas les moyens de tout déplacer en province du jour au lendemain. En plus la nouvelle réglementation interdit le groupage et nous oblige à remplir un conteneur alors que nos clients n’ont pas forcément besoin d’un conteneur de pierres ». Aussi, les petits exploitants attirent l’attention de l’État sur leur sort et demandent à être consultés au moins quand on prend des décisions les concernant. C’est la moindre des choses !

7 commentaires

Vos commentaires

  • 28 février 2015 à 11:36 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331)

    Le ministère ne confond-t-il pas déconcentration de l’état et décentralisation ?

    - Y a-t-il eu concertation vraiment démocratique avec tous les acteurs ?

    - Du jamais vu, l’État HVM ne contribue-t-il pas à la déliquescence de l’État en privilégiant les multinationales étrangères par rapport aux petits exploitants ?

    - Des effets p-Hery-vers accumulés ne vont-ils pas amener un PRM Hery very ?

    • 28 février 2015 à 16:34 | betoko (#413) répond à LE VEILLEUR alias L'EVEILLEUR

      pas mal le jeu de mots . Le ministère aurait dû consulter les petits exploitants , c’est la moindre des choses

  • 28 février 2015 à 11:50 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    Deux tonnes d’OR Malgache à « DUBAĨ ».
    Pourquoi ?
    Et COMMENT ???

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

    • 28 février 2015 à 16:32 | betoko (#413) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      C’est la faute à Basile , à chaque fois qu’il quitte Madagascar , il corrompt les douaniers

    • 28 février 2015 à 17:42 | Stomato (#3476) répond à betoko

      N’oubliez pas qu’au nord c’était les corrompts...

    • 1er mars 2015 à 10:02 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à betoko

      Rakotobe=bekoto=tokobe,
      Mon Grand frère « RENE » était un des premiers douaniers de Madagascar.
      Pour compléter ses études secondaires==il était obligé de suivre des cours par correspondance==de Paris,à l’Ecole Universelle.
      Je suis fier de LUI,==de tout ce qu’il a fait aux douanes malgaches==jusqu’à sa mort,(-en service-).
      POUR VOTRE CURIOSITE,POSEZ DES QUESTIONS SUR « RENE-Be ».
      Son dernier service était à IVATO.
      PAIX à son âme.

      Le PADESM et ses héritiers.
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

  • 2 mars 2015 à 01:37 | SNUTILE (#1543)

    C’est le prix COMMUN de vente et d’achat national non-concurrentiel et de sécurité économique qui doit être fixé et publié dans toutes ces régions qui engagent toutes les procédures administratives incluant « achat-vente + taxe à l’exportation ».

    Après à chaque exportateur de choisir leur port d’embarquement, en fonction du transporteur accrédité par l’état régional. Donc aux douanes de bien vérifier s’ils ont bien payer le prix correspondant et réglé les frais d’exportation.

    Mais chaque année, chaque région fait un rapport économique ensemble au gouvernement pour évaluer le PIB du pays.

    « Principalement au port de Toamasina » , pourquoi ? Diego-Suarez, Nosy-Be, Majunga, Tuléar, etc. a des ports pour transporteur naval, aérien. Tout ce système n’est pas à négliger même les petits aéroport, ou petits bâteau.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 510