Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 27 septembre 2016
Antananarivo | 21h16
 

Editorial

La confusion et les dessous des cartes

lundi 27 octobre 2014 | Bill

« Ce ne sont que des remous ponctuels et passagers », avait déclaré le Premier ministre Roger Kolo voici quelques jours dans son appréciation de l’actualité parlementaire. Des remous dont la première victime est la vie économique et financière du pays ; et virtuellement tout le monde qui a en effet retenu son souffle durant près d’une semaine devant ces « remous » à Tsimbazaza. Le parti VP/MMM, dont le secrétaire général Richard Fienena, alors ministre de l’Énergie, en a été la première victime, puisque celui-ci a été remercié. Le président de cette formation politique « s’attend » stoïquement à ce que les objectifs de 7% de croissance soient atteints dès lors que leur ministre a été limogé. Les observateurs pour leur part déplorent que depuis l’ouverture de la session ordinaire, il n’en est rien du principal objet de cette deuxième session parlementaire qui devrait se pencher sur le projet de loi de Finances 2015.

Interrogé par la presse, le Premier ministre se réjouit de l’issue des remous au sein du Parlement car tout est donc rentré dans l’ordre comme il l’avait prédit. Il dément les allégations selon lesquelles le parti HVM, dont il est membre, a distribué de l’argent pour obtenir le non recours à la motion de censure perpétrée par des députés. « Les députés sont des élus responsables et en qui il faut faire confiance » a-t-il fait comprendre. Et ce en dépit des accusations mutuelles ou des prises de becs entre deux députés ces dernières heures (le député d’Antalaha et le député de FAFI V, élu dans le 5è Arrondissement de la capitale). Et puis, ajoute-t-il, contrairement à ce que véhiculent les mauvaises langues, il y a des frémissements de changements et des réalisations dans de nombreux secteurs dont la santé, l’éducation, les infrastructures…

En tout cas, tout le monde ou presque dénonce la politique de Hery Rajaonarimampianina. Même ceux qui déclarent appuyer ou soutenir cette politique. Mais la majorité présidentielle au Parlement tient toujours parce que chacun des députés, toutes tendances confondues, tient à son mandat et à ses privilèges. Rares sont ceux qui osent cracher dans la soupe qu’on leur sert, au moment où c’est la dèche ailleurs.

Mais tout se passe comme si ceux qui pensent avoir un destin politique national –le MAPAR, le VP/MMM, le TIM–, voudraient se mettre à couvert avant les prochaines élections. Ils se comportent un peu comme qui dirait, « je vous l’avais bien dit ».

En première ligne, le MAPAR qui s’était distingué par ses élus d’Ambatofinandrahana et de Tanà V. Apparemment, ils étaient les promoteurs de ce qu’ils ont appelé « la grande alliance » pour redorer le blason de l’Assemblée nationale et rentrer dans le respect de la Constitution, notamment l’article 54 de cette Constitution. L’application de cet article 54 serait donc restée dans la gorge du MAPAR. Un dialogue entre le MAPAR et le TIM a même été évoqué mais la « coalition » n’était pas à l’ordre du jour car les objectifs finaux divergent.

Quoi qu’il en soit, loin d’être des néophytes en politique, le HVM ou du moins les tenants du pouvoir ont fait leurs preuves. Ils excellent dans l’art des manipulations de l’opinion en jouant sur plusieurs cartes, dont les députés. Mais dans tous ces jeux, presque toutes les tendances politiques y trouvent leur compte en tirant profit de cette confusion : le MAPAR en confortant sa position de critique au sein de l’Assemblée nationale, mais aussi le VP/MMM. Tous les deux soutiennent Hery Rajaonarimampianina mais se positionnent comme à l’affût du pouvoir ou comme force d’alternance à la Primature. La Tim de son côté, tout en soutenant Hery Rajaonarimampianina, ne cache pas qu’il est de l’opposition.

L’heure est aujourd’hui à la guerre de la communication et de l’information.

16 commentaires

Vos commentaires

  • 27 octobre 2014 à 11:28 | Isandra (#7070)

    Les tenants du pouvoir jouent avec les feux, un jour, la coupe sera pleine, ils récolteront les fruits de leur turpitudes,...

    • 27 octobre 2014 à 11:46 | betoko (#413) répond à Isandra

      En effet , on dirait que les tenants du pouvoir ne veulent pas entendre la majorité silencieuse , et qu’ils ne font qu’ à leur tête . Pourtant il suffit d’un petit tout petit étincelle pour que tout explose à cette allure .
      Confidence de Mme Voahangy à une de ses amies ce week end . Hery est débordé , il est partout , mais rien ne fonctionne comme il la voulait il se demande pourquoi ? mdr

    • 27 octobre 2014 à 11:54 | Isandra (#7070) répond à betoko

      Justement, quand est ce que ce Président se réalisera que le seul salut de son mandat, c’est sa réconciliation avec toute l’équipe de la révolution orange,...mais cette fois sans arrière pensée...C’est fini le temps de tâtonnement,...

    • 27 octobre 2014 à 15:10 | Jipo (#4988) répond à Isandra

      On ne se reconcilie pas avec des putschistes , on les enferme !

    • 27 octobre 2014 à 20:53 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à betoko

      Madame VOHANGY,même première dame,ne devrait pas se mêler de la « POLITIQUE DE LA NATION ».
      C’est toujours un danger pour la « NATION » que la femme d’un Président se mêle de la Politique ;
      j’ai soutenu Madame Lalao Rakotonirainy Ravalomanana pour se présenter à l’élection présidentielle de 2013,parce que je suis contre le « NI-NI » par ricochet j’ai soutenu :
      - l’Amiral Rouge Didier RATSIRAKA
      - et le Jeune Andry Nirina RAJOELINA pour dire .M.r..d au PNUD/CI.
      pour l’élection présidentielle de 2013.
      ON A PERDU UNE BATAILLE mais PAS LA GUERRE.

      ==« Madagascar aux Malgaches,une et indivisible »==

      Le PADESM et ses héritiers.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 28 octobre 2014 à 17:10 | Lekivy (#1953) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Le PADESM (du moins ses soi-disant héritiers) comme fer de lance du nationalisme ! Décidément il manque un chapitre à mes cours d’histoire.

    • 28 octobre 2014 à 21:27 | rayyol (#110) répond à Isandra

      Et oui la seule planche de salut Saura t i surmonter son orgeuil.Il n a pas a avoir peur et tout le monde y gagnera

    • 30 octobre 2014 à 20:47 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à Lekivy

      Lekivy

      Ne vous fatiguez pas à discuter avec un jaune-marron

      Vous pensez bien qu’après s’ètre frotté à tous les rateliers depuis 50 ans , avec
      toujours le mème slip un mélange douteux d’une couleur indéfinissable et d’une odeur pestlentielle sont les principales définitions du jaune-marron

    • 31 octobre 2014 à 11:01 | jansi (#6474) répond à Isandra

      Révolution orange. Putsch plutôt.
      Les bas quartiers ne font pas Tana et encore moins Mada. Ce sont des gueulards, des politicards, des violents, des casseurs, des voleurs. Ils sont dirigés par des spécialistes des biens mal acquis. HR se garderait bien de les éviter.

  • 28 octobre 2014 à 10:14 | DanBe (#2256)

    Le problème d’instabilité et d’inefficacité de cette assemblée et de ce gouvernement est pourtant simple à comprendre…

    Le « jeu » de Hery Rajaonarimampianina au début de son mandat a créé cette confusion et cette inefficacité.

    Les choses étaient pourtant simple… Il a été élu avec le soutien du MAPAR, ce même MAPAR obtient une majorité relative à l’Assemblée Nationale, complétée par les élus VPM-MMM, MTS et quelques indépendants pour une majorité absolue, bref, les héritiers de la transition, comme lui !

    Logiquement, les Tim et autres parti ayant soutenu JL Robinson se retrouvaient dans l’opposition.

    Mais Hery Rajaonarimampianina a brouillé toutes les cartes ! Il a trahi ses soutiens, créé un parti qui n’a pas d’élus, fait invalider l’élection du premier bureau, s’est associé avec ses anciens opposants, nommé un PM sans base, etc…

    Aujourd’hui, tout le monde est pris dans ces errements…

    Les opposants naturels s’opposent en soutenant le gouvernement… Allez comprendre…

    Tout le monde menace, mais personne ne fait, ou pire fait une chose un jour et le contraire le lendemain.

    Si le TIM et associés rentre VRAIMENT dans l’opposition, il ouvre la porte à un retour du MAPAR et autres partis ayant participé à la transition… Le Président n’aura pas le choix…

    Ou pire, Le Président dissout l’assemblée et là, c’est retour à la crise et l’immobilisme… Nouvelle élections, flottement, etc… Encore au moins un an de perdu, et encore, si on arrive à organiser des élections…

    • 28 octobre 2014 à 20:40 | el che (#344) répond à DanBe

      Bonsoir DanBe,
      La réponse paraît simple : les alliances et désalliances s’alternent car il n’existe pas de programmes politiques tranchés à Madagascar. Donc pas d’opposition idéologique, mais des personnages politiques qui s’allient selon les opportunités du moment.
      Cette pratique exécrable est renforcée par le fait que les députés sont autorisés à obtenir des dons en nature qui a pour but d’accentuer les pratiques anti-démocratiques. Une fois élu, on ne représente plus un parti, et encore moins le peuple.
      La démocratie n’est pas encore pour demain. Il faudrait d’abord tenter d’éradiquer la corruption généralisée. Vaste programme....

  • 28 octobre 2014 à 14:13 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331)

    - Allons nous rester que des tacticiens émérites en « ingénierie » ?

    Hélas, depuis l’élection présidentielle, aucun leader digne de ce nom n’occupe la place de « stratège » à Madagascar !

    La nature a horreur du vide !

    - A votre avis, qui est ce qui tire les ficelles de la conduite du pays du fait qu’aucun Leader Malgache n’occupe la place de stratège ?

    • 28 octobre 2014 à 20:51 | el che (#344) répond à LE VEILLEUR alias L'EVEILLEUR

      Pour l’heure , mada est ingérable... Celui qui tentera une réforme profonde sera aussitôt évincé du pouvoir. Il faudra des décénies, doublées de patriotisme pour espérer de renverser la tendance.

  • 28 octobre 2014 à 18:53 | monfort (#8295)

    Au nom de Droit de l Homme , les africains demandent la liberation immediate de R8

    Qu ils aillent au diable Ou etaient ils car le Papandritany massacraient les ratsirakistes en mettant leurs tetes dans de l eau bouillante ?

    Apres les SADC voila encore d autres guignoles qui nous donnent des ordres

  • 30 octobre 2014 à 19:59 | violety (#3681)

    Des Perroquets partout ! Perroquet de Mahazoarivo, Perroquet de Tsimbazaza, Perroquet d’Ambohidahy, Vice Perroquet qui accepte un poste de l’energie pour dire après le limogeage que le Premier perroquet a fait un discours démagogique car impossible d’arreter le délestage en 3 mois, les gros perroquets de Tsimbazaza qui mangent à tous les râteliers. Le Perroquet enfermé à Diégo dont l’épouse Perroquette change de récitation chaque fois qu’elle revient de Diégo. La vice perroquette à l’assemblée nationale qui a fermé sa g...... depuis que les perroquetim ont clamé qu’ils sont dans l’opposition, pour se dédire deux jours après ! des perroquets qui changent de plumes au moindre coup de vent, des perroquetraitres à grande vitesse , qui cherchent les cases 2 et 3 pour être avec les Perroquets majoritaires Pourris ! etc......

    • 31 octobre 2014 à 11:08 | jansi (#6474) répond à violety

      On dit que les perroquets répètent tout ce qu’on leur dit. Rainijaonary parle souvent de bolokimbazaha. Mety Ho marina Izany a !

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 273