Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 30 mai 2016
Antananarivo | 03h02
 

Politique

FFKM

La carte de la neutralité

samedi 10 janvier 2009 | Manjaka Hery

Les quatre présidents de l’union des églises chrétiennes de Madagascar (FFKM), ont bien respecté leur statut de « Ray Amandreny », hier à l’occasion de la présentation de vœux au couple présidentiel à Iavoloha. Au programme, le pasteur Lala Rasendrahasina a débuté les prières, le Pasteur Rakoto Endor Modeste a continué par une lecture d’un texte tiré de la bible. L’archevêque d’Antananarivo, Odon Marie Arsène Razanakolona a par la suite donné un enseignement, tiré toujours de la bible. Et Mgr Ranarivelo Samoela Jaona a fait une autre prière. Les deux présidents au sein de l’union des églises protestants de Madagascar (FFPM), le pasteur Lala Rasendrahasina et le Pasteur Rakoto Endor Modeste, ont donné la bénédiction au couple présidentiel. Quant à Mgr Odon Marie Arsène Razanakolona, il a rappelé les devoirs de l’église dans la vie de la nation. « L’église ne piétine jamais le rôle des autres responsables de l’Etat » a rappelé l’Archevêque d’Antanananarivo. Ce dernier a insisté sur le fait qu’il n’y a pas de paix et de prospérité lorsqu’il n’y a pas de respect de la vérité. Un message que le président de la République a bien reçu et a répondu dans son discours.

Allégeance

Les paroles des quatre présidents au sein de la FFKM montrent une certaine gradation décroissante. Si le pasteur Lala Rasendrahasina et le Pasteur Rakoto Endor Modeste ont montré une allégeance complète à l’égard du président Marc Ravalomanana, Mgr Ranarivelo Samoela Jaona commence à montrer moins d’allégeance envers le Chef de l’Etat Marc ravalomanana, tandis que l’archevêque d’Antananarivo, Odon Marie Arsène Razanakolona, n’a jamais mentionné le nom du président et son épouse, et a préféré se concentrer sur le rôle de la FFKM et ses membres. Le président de la République Marc Ravalomanana et son épouse constituent les premières personnalités du pays, selon le principe républicain et les textes en vigueurs à Madagascar. Comme tout citoyen, les membres de la FFKM doivent respecter ce principe. Mais cela ne veut pas dire que les quatre présidents au sein du FFKM doivent se plier au bon vouloir du président de la République. Les quatre présidents de la FFKM ont bien su trouver hier, un équilibre entre les deux principes.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 112