Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 22 novembre 2017
Antananarivo | 23h52
 

Société

Akondromena-District Morafenobe

La brigade de la Gendarmerie attaquée par des dahalo

mercredi 26 juillet | Régis Kabary

Les dahalo ne craignent plus rien et n’ont plus aucune limite. Au-delà des attaques de villages et des vols de bovidés, ces derniers osent maintenant défier les gendarmes sur leurs propres terrains, dans leurs propres camps. Hier 25 juillet 2017, des dahalo ont décidé d’attaquer la brigade de la Gendarmerie d’Akondromena, dans le district de Morafenobe, région Melaky.

Un scénario digne d’Hollywood que cette attaque perpétré contre une brigade de la Gendarmerie dans le district de Morafenobe, dans la région Melaky. En effet, des dahalo ont lancé une attaque dans le village d’Akondromena dans un premier temps afin de voler des bovidés mais qui ont ensuite décidé de s’en prendre en même temps aux gendarmes sur place. Selon les informations, ces dahalo se seraient divisés en deux groupes, le premier s’étant chargé des animaux, cibles premières de l’attaque tandis que le deuxième groupe a décidé de faire un forcing dans le camp des gendarmes. Résultats, des centaines de bovidés ont été volés et quelques armes, des kalachnikovs en majorité, ont été emportés par ces derniers dont celui du commandant de compagnie selon toujours ces informations. Des affrontements ont eu lieu entre les deux camps et deux dahalo seraient tombés sous les balles des gendarmes. Les autres ont donc pu partir avec un beau butin.

Aucune prise de mesure

Il se trouve que tout à coté actuellement, dans la région Boeny, à Mahajanga plus précisément se tient une réunion des 46 maires de la région avec les responsables des forces de l’ordre de la région. Une réunion prévue donner une solution à la recrudescence du grand banditisme et des actes des dahalo qui commencent à se faire de plus en plus fréquents. La population des deux régions Melaky et Boeny ayant tout récemment dénoncé les manquements de l’Etat et des forces de l’ordre à leurs responsabilités. Il semblerait qu’aucune prise de mesure concrète n’ait été décidée par ces derniers pour répondre aux dahalo, les encourageants à repousser encore plus les limites de leurs méfaits. De plus, selon les informations, ces dahalo seraient maintenant mieux et plus armés que les éléments des forces de l’ordre eux-mêmes. On ne sait pas comment. Le phénomène des dahalo touche déjà presque toute la Grande ile. Et ces derniers ne choisissent plus ni l’heure ni l’endroit pour agir. A titre de rappel, des actes similaires ont déjà couté la vie à trois maires. Et pas plus tard que la semaine dernière, des dahalo ont effectué un forcing dans une brigade de gendarmerie à Ambatofinandrahana, région Amoron’i Mania, heureusement sans perte de vie humaine.

24 commentaires

Vos commentaires

  • 26 juillet à 10:36 | kartell (#8302)

    Ces dalaho sont-ils de ’simples délinquants’ comme le pouvoir aime à le répéter ou au contraire seraient-ils devenus un groupe armé qui conteste le pouvoir de la capitale ?….
    L’ attaque d’une gendarmerie (qui n’est pas une première !) démontre que le conflit armé est, aujourd’hui, bien enclenché entre des forces de l’ordre, désordonnées et des combattants, aux moyens limités mais avec une connaissance du terrain incontestable ( appelés, ailleurs, guérilléros !) …
    Le pouvoir central est à l’évidence en grande difficulté ne sachant pas comment stopper cette contestation armée qui entraine celle des coupeurs de route profitant de cette aubaine pour proliférer et récidiver, sans être vraiment inquiétés !….
    On peut craindre que la situation se dégrade davantage encore parce que les soucis du pouvoir actuel ne sont pas ceux de la province mais ceux qui touchent à l’agitation dans la capitale prélude à des présidentielles explosives !…
    L’incapacité de prendre le zébu par les cornes donne encore davantage de grains à moudre aux détracteurs du gouvernement pour crier, haut et fort, qu’il aurait urgence de limoger un président , aux ’décisions’ jusqu’ici, exclusivement…virtuelles !…..
    De toute évidence, cette montée, en puissance des dalaho, démontre leur capacité nouvelle ( après des années de pratique) d’être des interlocuteurs sérieux sauf peine de vouloir le conflit se durcir en créant des espaces de non-droits ( si ce n’est pas déjà effectif !) où ils seraient, désormais, les maîtres des lieux !….
    Avec cette nouvelle situation, le pouvoir est mis devant ses responsabilités où le blabla et les bonnes intentions seront obsolètes et où il va falloir qu’il montre pour une fois, sa faible capacité à obtenir des résultats dans un domaine où il a, jusqu’ici, rien démontré, face à une guérilla qui commence à se structurer et qui ose le bras de fer !…..

    • 26 juillet à 10:43 | vatomena (#8391) répond à kartell

      Cela ne va pas tarder .Quand les Dahalo se mettront à lever des impots,ils seront devenus une puissance régalienne .

    • 26 juillet à 11:04 | kartell (#8302) répond à kartell

      @ vatomena

      Les populations rurales ne verront aucun changement puisque certaines « forces de l’ordre » exigent déjà d’être nourries sur place, conséquence d’un état qui préfère « investir » ailleurs !….
      Quand au recours au voyou ’mercenaire’ d’hier, on voit à quel degré d’irresponsabilité certains s’amusent à jouer depuis la capitale !….
      Ce conflit ne se réglera pas, par la violence pure, bien au contraire mais discuter avec qui ?, car pour cela, il faut être détenteur de l’autorité, aux abonnés absents, depuis un quinquennat, au moins !….

    • 26 juillet à 12:17 | Ratoliara (#2896) répond à kartell

      Ce n’est pas étonnant.

      Dans la région Ihorombe, au sud de Iakora, des dahalo appelés Zafinivalo font la loi. Ils patrouillent, contrôlent les gens et organisent même des défilés durant la fête nationale. Là-bas c’est eux l’Etat.

    • 26 juillet à 14:05 | kartell (#8302) répond à kartell

      @ Ratoliara

      Le pré-carré du pouvoir, c’est sa capitale, là où aboutisse, tant bien que mal, toutes les arrivées de robinets d’aides, il laisse aux rebelles, les régions déshéritées, d’où de toute manière, il ne tirera aucun profit, sauf si les sous-sols étaient prometteurs !…
      On mesure bien où se situe notre société à plusieurs vitesses et parler de réconciliation nationale, c’est vouloir, le beurre et l’argent du beurre pour ces obèses de la capitale !….

  • 26 juillet à 10:47 | Isandra (#7070)

    J’ai déjà réitéré ici que la solution de ce régime,...recourir aux services de Colonel Lillyson et Gle Ravalomanana,...Ils ont déjà montré leur preuve pendant la transition dans laquelle les actes de banditismes ont été presque endigués dans le territoire Malagasy,...même ils auraient complètement été endigué si seulement Kolo et Hery n’avaient pas opté cette politique de « miova fo »,...et avaient finalisé jusqu’au bout le travail laissé par la transition,...

    • 26 juillet à 12:57 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      A propos des rebelles de 47 ,Dame Isandra nous entretenait de ’’ Mahey fo ’’ dont faisait partie son grand père paternel
      Mais aujourd’hui qui donc est mahery fo ? le Dahalo ou le Gendarme ? Dame Isandra ,où va votre préférence. ?
      La paix civile retrouvée en 1948 ,puis perdue à nouveau, quand reviendra-t-elle ?

    • 26 juillet à 15:02 | AzaMbaDonJona (#9745) répond à Isandra

      je confirme, tous les trafics sont au beau fixe depuis le French Coup. Les binationaux sont même multimultimilliardaires

    • 26 juillet à 15:14 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Vatomena,...

      Ce n’est pas la même époque Vatomena,...les colons n’avaient pas de Amnesty derrière eux pour dénoncer leur barbarie,...

      C’est claire, en utilisant les moyens dissuasifs comme les wagons abattoires et les avions servant Ampamarinana,...etc, les adversaires ne peuvent pas résister longtemps,...

    • 27 juillet à 09:04 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      A Isandraa—’Ils ne peuvent résister longtemps ...." écrivez vous . Ce qui est certain est que les dahalo ont une résilience plus forte que celle des Fahavalo .sans doute sont ils plus déterminés. plus ’mahery fo’ comme vous dites . Leur rébellion durera encore combien d’années ? Cette jeunesse Dahalo n’a pas eu à souffrir du maudit Colon .Elle veut expurger le pays de toute la malfaisance ,la pauvreté ,ll’inégalité venue avec une Indépendance incompétente et partisane

  • 26 juillet à 14:55 | punchline (#9673)

    J’accuse RAVALOMANANA, : tout a basculé à l’année 2002 où les milices ZANADAMBO s’amusaient à affronter l’armée régulière- quoique partisane j’en conviens- le respect de l’uniforme n’existe plus, partout où l’on va, en brousse, l’armée est considérée comme une vulgaire force d’occupation

    • 26 juillet à 16:08 | vatomena (#8391) répond à punchline

      Soyez sérieuse ,Isandra . Six affreux sorciers ont été balancés du ciel par un pilote éméché et aussitot sanctionné . A Amparimanana, ce sont des centaines de malheureux qui étaient précipités aux enfers par des souverains qui n’avaient de compte à rendre à Personne .Du reste ,plus ils sacrifiaient de pauvres gens ,plus ils étaient craints ,plus ils étaient ’ masina ’ adorés . Etes vous capable de faire la différence ?
      Alors Qui est « mahery fo » ? le Dahalo ou le Fahavalo " ? lequel sera désigné demain comme un grand patriote ?
      à propos - les premiers colons installés ici étaient le plus souvent de pauvres gens ,sans instruction ,sans capitaux , sans technologie ,isolés dans un pays hostile .Mais ils avaient des bras ,de l’initiative ,de l’intelligence . Et ils ont transformé le pays .Ils ont laissé un spectaculaire héritage aussitot réduit à rien par l’héritier . Tout ce que l’héritier a conservé : C’est le jeu de pétanque .Et le Malgache est champion du monde ..mais ce n’est qu’un Jeu . Le Colon ,il a découvert ici de magnifique forets et il s’est employé à l’enrichir en acclimatant des essences venus des pays d’ailleurs .Et le malgache Indépendant, lui , met le feu partout Il ne respecte pas la nature . il ne pense pas au lendemain .Il condamne à la prison Razafimalala qui prétend sauver les derniers bois de rose . A l’honneur du Colon ,disons encore qu’il ne jouait pas au coupeur de routes ,ni au vol des zébus .Il entretenait les routes ; il faisait appel à des vétérinaires .Le révolté ,votre grand père paternel ,il ne s’enfermait pas le soir à double tour par peur du voisin du malaso comme le font aujourd’hui tous les habitants de ce pays .Meme les gendarmes vivent dans la peur .Etait ce ainsi Autrefois ? Il y a 60 ans

    • 26 juillet à 16:52 | Isandra (#7070) répond à punchline

      Vatomena,...

      Sociologiquement, à l’époque de colons, les insécurités n’étaient pas aussi intense que celle d’aujourd’hui,...parce que les Malagasy n’avaient pas encore perdue les valeurs de nos ancêtres,...le respect des autres, ainsi que le vrai Fihavanana,...lesquelles ont été presque disparu à la fin de la colonisation,...

      Et complètement perdu à partir de 1972,...Les gens ne se respectent plus, se fichent complètement de fihavanana Malagasy et n’écoutent plus leur vieux sages,...transforment la coutume de vol de beoufs en business criminel,...

      Les colons ont participé beaucoup à cette perte de nos valeurs,...

  • 26 juillet à 16:48 | kartell (#8302)

    @ vatomena

    Aujourd’hui, votre interlocutrice semble faire peu de cas de ces malheureux brûlés après une razzia policière, ni de ces victimes de vindictes hystériques, ni de ces femmes obligées et contraintes aux pires sévices, parties comme bonnes à tout faire mais qui ose des cris d’orfraie, dès que, l’on parle d’avortement !...
    Préférez se vautrer, ainsi, dans le cambouis de l’histoire plutôt que de s’indigner contre les laissez-faire des combinards de la capitale est visiblement une option du « il n’y a que moi, qui m’intéresse ! », visiblement c’est celle, aussi, choisie par un pouvoir central, privatisé !…..

    • 26 juillet à 17:22 | vatomena (#8391) répond à kartell

      @ Isandra — Toujours dans la baliverne ___ Par réaction à la Colonisation ,les malgaches se sont attachés plus que jamais à leurs traditions - traditions que Galiéni du reste avait demandé à ses soldats de respecter.- Aux lendemains de l’Indépendance ,la fierté nationale était au plus haut .Tous les malgaches étaient dans l’unanimité . C’était à qui se montrerait plus malgache que son voisin . Les échecs répétés ont ruiné cette fierté . La jeunesse désespérée ,abandonnée ,humiliée a d’instinct rejeté toute l’ancestralité . Elle ne sait plus à quel Saint se vouer .Voilà le résultat . Il n’y a plus de modèle ,d’exemple à suivre . On a brulé le Rova ,l’Hotel de Ville mais pas encore l’Institut Pasteur .

    • 26 juillet à 17:39 | Isandra (#7070) répond à kartell

      Vatomena,...

      "Les circulaires de Gallieni du 5 octobre et du 11 novembre 1896 et les arrêtés du 19 avril 1899 se concentrent sur l’assimilation des indigènes par la diffusion de la langue française(14) :

      « L’usage de notre langue était l’un des plus puissants moyens dont nous disposions pour assimiler nos nouveaux sujets, les initier à nos idées et nos coutumes et, enfin, les préparer à fournir le concours nécessaire aux entreprises de nos colons. »

  • 26 juillet à 17:50 | vatomena (#8391)

    Et ,il avait raison ,le Gallièni ! Si Rabeharivelo est entré dans la littérature mondiale c’est bien parce qu’il a écrit ses plus beaux poèmes en langue française

    Et n’oubliez pas ,Dame Isandra ,c’est bien Galliéni qui a crée L’Académie Malgache .Le grand Radama n’y avait pas pensé !

    Qu’avez vous à répondre à la question initiale : Qui est ’mahery fo ? le Dahalo ou le Fahavalo ?

    Les ’mena lamba ’ qui ont assassiné rien qu’à Mandjakandrana 8 gouverneurs malgaches ,Qui étaient ils ?

    • 26 juillet à 18:04 | Isandra (#7070) répond à vatomena

      Vatomena,...

      Toute chose a ses inconvénients et ses avantages,...

      Ce que vous avez cité là, ce sont les quelques avantages,...

      Les inconvénients : les colons ont transmis leur idées aux certains Malagasy, les pillages, la division,...l’amour de l’argent au grand dam de nos valeurs « Aleo very tsikalakalam-bola, toy izay tsikalakala fihavanana »,...

      Et certains Malagasy ont abandonné complètement nos coutumes, même celles qui peuvent s’adapter à la civilisation,...

    • 26 juillet à 18:12 | Isandra (#7070) répond à vatomena

      Vatomena,...

      Qui est ’mahery fo ? le Dahalo ou le Fahavalo ?

      Voulez-vous comparez nos Mahery fo avec les dahalos,...parce qu’ils ont bouleversé la tranquillité des colons, qui y ont déjà goûté la vie au paradis,...

      Certains avaient plusieurs bonnes et jardiniers, coursiers, porteurs, travailleurs aux champs à bas prix. La belle vie quoi, ils ont pleuré, quand ils ont quitté Madagascar,...

    • 26 juillet à 18:52 | vatomena (#8391) répond à vatomena

      Le Fahavelo massacrait plus de malgaches que de vazahas .Toutes fois dans sa gibecière il y avait quand meme quelques centaines de pauvres colons mis à mort tandis que le Dahalo d’aujourd’hui s’en prend uniquement à des malgaches comme lui, qu’ils soient éleveurs de zébus ou gendarmes ou soldats de la République malgache . Qui donc est ’mahery fo ’. les deux peut etre ?

  • 26 juillet à 19:00 | vatomena (#8391)

    Et ceux qui aujourd’hui vont chercher un fragile bonheur en France pleurent ils quand ils ont obtenu leur droit de résidence . ... ,disent ils à leur famille resté au pays : surtout ne venez pas nous rejoindre .Restez à la maison ; En Europe ,en France , nos expatriés retrouveront tout ce qui a été cassé ,brulé ,vandalisé ICI

  • 26 juillet à 19:54 | Jipo (#4988)

    Je propose de rebaptiser mora feno en mora dahalo, finalement être piqué par des moustiques ou plus gros / des dahalo ...
    Mais que fait Remenabila ???

  • 27 juillet à 07:24 | râleur (#3702)

    On ne peut parler d’un Etat avec des choses pareilles

    La Police, la Gendarmerie et même l’Armée étant exclusivement au service du Pouvoir en place, les bandits de toutes sortes en profitent et veulent aussi participer à l’hallali du pays !

    Tout ce que Hery a trouvé à faire c’est d’aller dépenser l’argent public en faisant des vidéos sur youtube pour faire moderne

    Je disais que le pays est dirigé par une bande de c.., en fait je me suis trompé, le pays est dirigé par une bande de fous à lier car dangereux

  • 28 juillet à 12:00 | Ibalitakely (#9342)

    Izao fitombon’ny tsy fandriam-pahalemana izao dia vokatry ny fanonganam-pamjakana 2009.
    - ny 1972 tsy nisy basy very izany teto, na nisy aza vitsy & naterin’ny olona any @ manam-pahefana. Mbola betsaka rahateo ny nadio saina tamin’izay fotoana.
    - ny 1991-1992 tahaka izany ihany koa.
    - ny 1996 moa oditr’akondro fotsiny ihany an’ny hery velona namany ihany dia nampianjera any Raprôfy.
    - t@ 2002, tantara kely iray : nisy tovolahy miaramila izay zanak’olona fantatro izay, rehefa anisan’ny voatendry hiaraka @ zana-dambo napandry tany any Avaratra tany. Andro vitsivitsy talohan’ny nandehanany dia lasa mpisotro taoka & namany am-pataloha mihintsy izy, ka rehefa nanontaniana hoe fa maninona no manao izany, dia namaly izy hoe : ny milisy noforon’ny Deba anie ka bandy kely toy ireny ankizy any Amerika Latina na atsy Afrika ireny izay omena rogony dia ampianarina mitifitra @ basy & manindrona antsy ka tsy tia halala anao nefa ianao mahatsapa fa Malagasy mitovy aminao izy ka eo no mampiroroa saina anay voatendry. & rehefa nazavaina taminy fa rehefa lasa nilefa any Neuilly via Sheichelles I Deba dia lasa nandositra & niafona daholo koa ireo milisy ka navelany eny @ toeram-pamaharany ny fitaovany rehetra nampiasainy. Izany hoe ny asa ampanaovina anareo izany dia ny hitsipina [ratissage] an’ireo fitaovana ireo fa tsy hisy ady izany intsony. Izay vao hafaka ny tahotrany. Ny basy rahateo tokony ho diovina isaky ny enim-bolana fara faha keliny, ka raha nafenina nandritry ny 10 taona [2002-2012 tena nampirongatra ny jiolahy & dahalo] ve tsy ho arafesenina daholo. Ankohatra izay resabe foronina fotsiny.
    - fa ny 2009, nanomboka ny volana martsa nisian’ilay barazy teo Ankadimbahoaka nanakanana & nanedahana minisitra & depiote & ireo mpiambina akaiky azy avy, dia efa nisy basy/karitosy tsy hita & tsy fantatra izay nalehany. Tena nanampy trotraka izany avy eo ny cemgam autoproclamé izay nanome baiko ny miaramila rehetra mpiandry andrim-panjakana ho tonga dia andao izany ka mamonjy avy hatrany ny toby niaviany na ny akaiky azy. Dia tsy fantatra intsony izay nalehan’ny ankamaroann’ireo fitaovana rehetra tavela tany. >Nisy ihany hono « inventaire » fôpla namboaboarina momba azy ireo. Dia ireto fitaovana maro 2009 ireto izany no lasa any am-pelatànan’ireo jiolahy & dahalo ankehitriny ireo.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 158