Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 21 novembre 2017
Antananarivo | 10h37
 

Médias

Médias

L’ordre des journalistes dénonce l’abus du ministre

jeudi 9 novembre | Yvan Andriamanga

« Non à l’interférence du gouvernement sur la délivrance des cartes professionnelles » ! A travers un communiqué, les cinq vice-présidents de l’ordre des journalistes de Madagascar (OJM) dénoncent l’illégalité de la démarche unilatérale du ministre de la communication, Harry Rahajason, dans le cadre de la délivrance de carte professionnelle des journalistes. « Nous, cinq Vice-présidents de l’OJM, représentant les six provinces de Madagascar, tenons à réagir fermement et alerter l’ensemble de la profession ainsi que l’opinion publique sur les dérives concernant la création d’une commission de délivrance de carte professionnelle pour les journalistes. »

Ils rappellent ainsi l’article 54 de la loi n°2016-029 portant code de la communication médiatisée parle très clairement de « commission paritaire au sein de l’Ordre des Journalistes pour la délivrance d’une carte d’identité professionnelle des journalistes ». La commission créée a complètement écarté l’Ordre des Journalistes qui n’a même pas été consulté pour sa mise en place. Pour eux la création de la commission est une décision unilatérale du ministre. Les membres élus de l’OJM au niveau de chaque région sont les seuls habilités à identifier les vrais journalistes qui méritent leur carte professionnelle. Une structure régionale a déjà été mise en place depuis le début de cette année pour procéder au recensement de ces journalistes suivant l’instruction du bureau national de l’OJM, notent toujours les vice-présidents. Selon l’article 55, « Il est créé au sein de l’Ordre des journalistes une commission paritaire composée de représentants du Ministère de tutelle, des représentants des journalistes et des représentants des organisations patronales de la communication médiatisée. Elle est chargée de délivrer la carte d’identité professionnelle de journaliste conformément aux dispositions de l’article 54  ». Or, aucune assemblée générale des journalistes ni celle des organisations patronales afin de désigner leurs représentants respectifs au sein de la commission paritaire n’ont eu lieu.

3 commentaires

Vos commentaires

  • 9 novembre à 09:43 | hrrys (#5836)

    A cause de leurs lignes éditoriales à la c...o...n , nos journalistes sont devenus des journaleux mpikaraman’ady ,....
    Et tout ce qui est de pire au monde c’est de voir ces pseudo - journalistes qui se pavanent partout , parlent pour ne rien dire ........juste pour le besoin d’une misérable et modique somme d’argent appelé felaka ........

  • 9 novembre à 20:10 | Isambilo (#4541)

    Rahajason est là depuis l’époque du PSD, faut-il attendre autre chose de lui ?

  • 10 novembre à 01:31 | Babah (#9347)

    ☺😊😀😁

    Ny habadoana dans toute sa splendeur :

    1● un ordre professionnel (ex. celui des avocat ou des médecins) est crée et avalisé par l’Etat et sous le contrôle de l’Etat. Toujours. Les journaleux gasy SONT NULS de ne pas le savoir, il n’y a qu’à Madagascar qu’un ordre professionnel veut s’affranchir du fanjakana pour exister.

    2● de toute manière, il n’y a qu’à Madagascar qu’UN ORDRE DES JOURNALISTES EXITE !!! ☺😊😀😁 CQFD... Il est vrai que SOUS MUSSOLINI, à l’époque du fascisme flamboyant, il y avait un ordre des journalistes italiens aussi ... c’est pour vous dire à quel niveau se situe la brillance de nos journaleux gasy avec leur ORDRE qui ne sert que des zigotos tels que Rolly Mercia, Lalatiana 250millions, PapyZanô, Houlder, Etc... exemple, il paraît que la ClémenceTaxi-tsymilaOMAVET est aussi une journaliste ...

    Nandresy ny tolona !

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 382