Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 21 novembre 2017
Antananarivo | 00h54
 

Société

Accident d’Ankazobe

L’instrumentalisation politique n’est jamais loin

vendredi 4 août | Ny Aina Rahaga

Dans ce genre de catastrophe survenu tout récemment sur la RN4 à Ankazobe, il apparait tout à fait normal d’accourir au chevet des victimes, et encore plus pour des malgaches suivant l’adage « voin-kava mahatratra ». Aussi était-il normal de voir certains politiciens agir et réagir à la suite de l’accident. Toutefois, l’instrumentalisation de cet accident tragique pour en faire une raison d’apparition et de propagande médiatique était inévitable. Tout d’abord du côté des tenants du pouvoir, on ne cesse de marteler que des mesures exemplaires seront prises à l’encontre de ceux responsables de cet accident. Notamment que des enquêtes seraient diligentées à l’endroit des responsables qui auraient négligé des défaillances mécaniques sur le véhicule, provoquant l’accident. Sans aucun doute pour démontrer que les dirigeants prennent leurs responsabilités. Le fait est que le même discours apparait à chaque fois qu’un accident de ce genre se produit. Ce fut le cas par exemple lors de l’accident d’un bus transportant des enfants pour une sortie scolaire du côté de Mahitsy. Bien sûr, la mise à pied de toute la coopérative qui avait transporté les écoliers ainsi que les visites techniques imposées aux véhicules des coopératives concernées ont été réalisé. Mais sans aucune suite. Aujourd’hui, le cas s’est reproduit avec une ampleur plus grande encore. Par ailleurs un membre d’un groupe politique s’est lui aussi tout de suite érigé en protecteur du propriétaire du véhicule accidenté à Ankazobe, déclarant qu’il est lui aussi un natif de Soavinandriana Itasy et un proche ami dudit propriétaire mais parlant pourtant au nom du groupe politique auquel il appartient et soutenu par ses pairs devant les caméras de télévision. Le fait est que de nombreux politiciens ne reculent devant rien pour se mettre en avant, quid à se servir de tragiques évènements de ce genre.

17 commentaires

Vos commentaires

  • 4 août à 09:42 | Gérard (#7761)

    pour des raisons historiques que, j’en suis certain, une certaine Isandra peut expliquer bien mieux que moi, la langue Française est encore langue officielle de mon pays d’adoption....

    celle ci est assez précise pour distinguer « démocratie » de « démagogie », quand bien même la confusion serait fréquente, ici, mais aussi dans mon pays d’origine

    http://www.cnrtl.fr/definition/Demagogie
    http://www.cnrtl.fr/definition/democratie

    quand au fait de se sentir obligatoirement solidaire de quiconque est originaire de la même région, voire du même village cela serait plutôt du « tribalisme », lequel est à coup sur un réel retour en arrière bien assez bien décrit par Brassens ....

    https://www.youtube.com/watch?v=WscVYSu-O2w

    bonne journée

  • 4 août à 10:16 | Eloim (#8244)

    Dans mes posts d’hier, j’ai insisté surtout sur ce que j’appelle « responsabilité partagée ».
    A l’issu de l’enquête du chauffeur, je crois qu’il ne « cache » pas les sommes rackettées (corruption) par les Polices de la route, depuis Soavinandriana jusqu’à l’endroit où a eu lieu l’accident. Ainsi, les responsables de la Gendarmerie Nationale ainsi que la Police Nationale pourraient identifier facilement ceux qui étaient de « service » le long de ce trajet cette nuit-là. J’espère que les enquêtes continuent à fructifier pas comme ce qui s’était passé à Antsakabary. Le point commun c’est qu’il y a dégâts matériels et pertes de vie humaine.
    En ce qui concerne e fait d’incriminer le Centre de Contrôles Techniques, tout le monde sait que la visite technique se fait habituellement une ou deux fois par an. Donc, entre-temps, ce sont les garagistes qui s’occupent de l’entretien du véhicule assure comment fonctionne tout ce tas de ferrailles.

    • 4 août à 10:43 | eloîm (#9967) répond à Eloim

      Dans mes posts d’hier, j’ai insisté surtout sur ce que j’appelle « responsabilité partagée ».
      A l’issu de l’enquête du chauffeur, je crois qu’il ne « cache » pas les sommes rackettées (corruption) par les Polices de la route, depuis Soavinandriana jusqu’à l’endroit où a eu lieu l’accident. Ainsi, les responsables de la Gendarmerie Nationale ainsi que la Police Nationale pourraient identifier facilement ceux qui étaient de « service » le long de ce trajet cette nuit-là. J’espère que les enquêtes continuent à fructifier pas comme ce qui s’était passé à Antsakabary. Le point commun c’est qu’il y a dégâts matériels et pertes de vie humaine.
      En ce qui concerne e fait d’incriminer le Centre de Contrôles Techniques, tout le monde sait que la visite technique se fait habituellement une ou deux fois par an. Donc, entre-temps, ce sont les garagistes qui s’occupent de l’entretien du véhicule assure comment fonctionne tout ce tas de ferrailles.

    • 4 août à 11:14 | Eloim (#8244) répond à Eloim

      Quelle blague de mauvais goûts ? cette duplication si étrange : « eloîm (#99...) ». C’est k.on ça, non ? J’implore le responsable du cite à ce genre de désagrément qui risque de faire tâche d’huile ...

  • 4 août à 10:45 | ratiarivelo (#131)

    Salama hianao ra-GERARD : tsy mahagaga raha ny momba adRtoa-Be ISANDRA : AKOAVAVY-maneno io ra-GERARG a ! tsy fantatra insony izay lazainy fa MIMPETSOMPETSONA fahatany, resaka tsy misy lohany na vodiny , fa ny hourry-hourra no betsaka : mafy mantsy ny nahazo AZY : ny antony niala ANKATSO dia AMBOHIDEMPONA***** !! VOAFITAK’i RAJAO***mafy ny anao vavy ka dia mandrovin-tsihy sisa no HAONY !!! mahonene !! samy tsara no mahereza @ny AKOHOVAVY maneno eto @ny Forum i M.T.**

    • 4 août à 13:00 | Gérard (#7761) répond à ratiarivelo

      Azafady ra Ratiarivelo...

      araka ny lazain’i Brassens malala :

      adala sambatra teraka tany ho any tsy fantam-pihaviana

  • 4 août à 10:50 | Isandra (#7070)

    Bien sûr, les politiciens peuvent faire des gestes envers le peuple quand il veulent, mais quand même,il faut savoir utiliser le bon sens,...pour éviter le « manararao-paty », même si « le malheurs de l’un fait le bonheur de l’autre,... ». Tsongoy fo tena, tsongoy fon’olona" disait nos ancêtres, mettez à la place de ces malheureux qui n’ont pas choisi d’être là où ils sont,...

    Chaque chose en son temps, le Roi Salomon n’a pas dit qu’il y a temps pour pleurer et il y a temps pour rire,...? donc, il faut mettre chaque chose en son temps,...

    2018 est encore dans une année, vous avez tout votre temps pour faire vos propagandes lesquelles s’annoncent rudes et sans pitié,...

    • 4 août à 11:00 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Je précise ici que je ne suis pas d’accord avec Augustin A, même s’il est dans notre camp,...parfois, il faut savoir se taire, au lieu d’empirer les choses,...(la politique constructive oblige,...)

      Comme toute est politique dans ce pays, je ne pense pas que son intervention aide à trouver la vérité,... au contraire, les gendarmes, souvent un instrument de régime pourrait s’acharner sur le chauffeur son protégé,...

  • 4 août à 10:52 | gèrard (#9968)

    pour des raisons historiques que, j’en suis certain, une certaine Isandra peut expliquer bien mieux que moi, la langue Française est encore langue officielle de mon pays d’adoption....

    celle ci est assez précise pour distinguer « démocratie » de « démagogie », quand bien même la confusion serait fréquente, ici, mais aussi dans mon pays d’origine

    http://www.cnrtl.fr/definition/Demagogie
    http://www.cnrtl.fr/definition/democratie

    quand au fait de se sentir obligatoirement solidaire de quiconque est originaire de la même région, voire du même village cela serait plutôt du « tribalisme », lequel est à coup sur un réel retour en arrière bien assez bien décrit par Brassens ....

    https://www.youtube.com/watch?v=WscVYSu-O2w

    bonne journée

  • 4 août à 11:05 | dirk_cab (#6503)

    Bonjour

    « Sans aucun doute pour démontrer que les dirigeants prennent leurs responsabilités. Le fait est que le même discours apparaît à chaque fois qu’un accident de ce genre se produit. »

    Oui, mais quels dirigeants et quelles responsabilités ?

    C’est fou, mais il semble que chez nous, il faut rabâcher tout le temps les mêmes mots ? Cela fait 2 jours que je dis qu’il faut créer une commission d’enquêtes pour clarifier les responsabilités de chacun, en dehors de celle du chauffeur qui lui malheureusement va être tenu pour l’unique ?

    Je rabâche donc encore une fois, cette route , il s’avère que la connais très bien , je suis un natif de Majunga, je l’ai faite à plusieurs reprises depuis ma tendre enfance, pauvres, nous étions obligés de faire ce trajet dans de vielles carcasses, je me souviens de l’angoisse des chauffeurs de l’époque , et surtout de ma mère, dès l’entame de la montée d’Ankazobe...

    Parce que, les accidents vers Ankazobe ne datent pas d’aujourd’hui...Faut dire que les endroits accidentogènes ne manquent pas dans notre pays, mais pour résoudre cela , qu’ont fait tous nos « dirigeants », nos « responsables » ?(Merci aux « obsédés du colonialisme » de ne pas en rajouter, on en rediscutera plus tard, si vous le voulez bien ?).

    Commission d’enquêtes, pourquoi et pour quoi faire ?

    Pour savoir pourquoi les malgaches se sentent obligés de « mettre leur vie en danger » pour juste se déplacer, en l’occurrence ici, pour une réunion FJKM ?

    Le chauffeur avait toute sa famille dans ce bus : pourquoi ce risque pour sa famille ?
    Vous –même, voyant les « normes » du voyage, « Boeing » vétuste, éclatement de pneu, problème de changement de vitesse, ne seriez vous pas descendu ? Tous ces passagers étaient-ils tous « suicidaires » ?

    Bref : d’autres choix leur étaient-ils possibles ? Si non, pourquoi ?

    Les routes « impossibles » ? Pourquoi ? Qui en est responsable ? De l’aide extérieure a pourtant été consentie ?

    Contrôle technique du véhicule ? Beaucoup a été dit à ce sujet, mais qui est le directeur ? Ministre ?

    Contrôle routier ? Forces de l’ordre ? Où étaient ils, que faisaient-ils ? N’y avait-il vraiment personne pour stopper ?

    Enfin, ces histoires d’explosion et d’embrasement, alors que le carburant utilisé est du gas-oil : ce sont les témoignages des rescapés, faut peut-être élucider ?

    Les solutions pour que cela ne se reproduise plus existe ? Je ne suis pas aux responsabilités, donc je ne me permettrai pas comme certains, mais elles existent vraiment.

    Bref : mettre le chauffeur en « taule » suffira t’il à soulager la douleur des familles ? Et à éviter que cela ne se reproduise à cette fréquence ?

    Pourvu seulement que cette tragédie ne se transforme en « ZAVA BITA » pour le gouvernement et en « ZAVA HO ATAO » pour le futur…

  • 4 août à 11:20 | RAMBO (#7290)

    Isandra
    Il y a une sorte de sport national chez les politiques depuis Ravalomanana...« Pendant qu’ils sont dans les affaires, ils mettent au maxi de côté... camions, bus villa à louer et autres moyens de rente pour assurer l’après. Je me pose la question : » Augustin ne serait-il pas le mystérieux propriétaire de ce bus impérial qu’il nomme lui-même boeing ?« . Comme vous dites : » Il faudrait creuser là-dessus !"

    • 4 août à 11:34 | Isandra (#7070) répond à RAMBO

      Tout simplement, il faudrait qu’il se taise un peu,...!

    • 4 août à 11:40 | dirk_cab (#6503) répond à RAMBO

      Rambo,

      Pensez- vous vraiment que c’est le moment choisi pour régler" vos différends politiques ?

      Vous vous connaissez avec le sieur que vous nommez, alors , pourquoi ici ? Allez le voir directement et cassez vous la gueule comme il faut et laissez les malgaches en dehors de vos histoires personnelles , et surtout un peu de dignité pour ces familles endeuillées que vous essayez d’instrumentaliser, ce serait gentil de votre part, non ?

  • 4 août à 11:30 | Isandra (#7070)

    « Sans aucun doute pour démontrer que les dirigeants prennent leurs responsabilités. Le fait est que le même discours apparait à chaque fois qu’un accident de ce genre se produit.(..) Mais sans aucune suite. »

    Si seulement, nos dirigeants successifs tenaient leur discours, leur promesse, notre pays auraient déjà fait partie des pays émergents, dragon de l’océan indien et que ce genre d’accident(causé par la vétusté de la voiture,...et l’état lamentable des routes) aurait fait partie des choses anciennes,...

    Cependant, hélas, non, de ce fait, notre pays est 5ème le plus pauvre du monde.

    A chaque nouveau président, un nouveau espoir qui se transforme vite en désespoir, après quelques années seulement,...

  • 4 août à 11:39 | kartell (#8302)

    La question méritait d’être posée, à qui profite cette sordide tragédie ?…..
    Car au-delà de savoir la couleur du tee-shirt du chauffeur, s’il avait bu ou fumé, si les gendarmes avaient mal fait leur boulot, on n’avance guère dans ce qui est le coeur de l’accident : pourquoi en est-on arrivé là ?….
    Retourner de fonds et comble , les différentes hypothèses ne feront guère avancer les choses parce que la volonté de changer les règles est soumis à une telle force d’inertie qu’elle satisfait une majorité, partisane du statu quo, tout en laissant les victimes dans leurs détresses ….
    Dés lors, la compassion devient le passe-partout permettant à la fois d’afficher sa solidarité, toute relative en évitant d’aborder le domaine délicat des responsabilités, des uns et des autres…..
    L’implication de toute partie de la pyramide de la société, à des degrés divers, donne plus d’ampleur au fait que rien ne sera entrepris pour éviter d’autres tragédies de ce genre ….
    Par contre, il est clair que certains intervenants comptent tirer profit de cet accident pour montrer leur proximité avec le petit peuple frappé par le malheur, c’est à chacun de mesurer le degré d’opportunisme, mal sain, dont font preuve ces charognards qui s’avancent plus ou moins, masqués !…
    L’article arrive à point pour inciter à la réflexion afin orienter le débat autrement…..

    • 4 août à 11:56 | Gérard (#7761) répond à kartell

      le charognard masqué, enfin une espèce endémique qui n’est pas en voie de disparition

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 126