Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 27 septembre 2016
Antananarivo | 11h37
 

Société

Santé publique

L’hôpital manara-penitra d’Andohatapenaka accueillera les éventuels malades d’Ebola

vendredi 31 octobre 2014 | Léa Ratsiazo

« Bien qu’il n’y ait pas encore de malades d’Ebola à Madagascar, nous nous préparons », essaye de rassurer le ministère de santé. Ainsi, il a été décidé que l’hôpital manara-penitra d’Andohatapenaka accueillera les éventuels malades d’Ebola.

Des médecins et des personnels de la santé bénéficient de formations dispensées par l’OMS, le ministère de la santé et l’Institut Pasteur dans le cadre de la lutte contre Ebola. « Nous avons l’habitude de faire face aux maladies infectieuses » informe une responsable du ministère de la santé. Sauf que jusqu’ici, c’était des maladies guérissables dont la prévention est plus ou moins facile et connue.

Pour Ebola, d’après les expériences des autres pays africains touchés, c’est la panique du personnel de la santé qui prédomine dès les premiers cas. Ce qui est humain. Comment faire en sorte que le personnel de la santé ne fuit pas dès qu’il entende parler d’Ebola ? Personne ne donne de formation dans ce cas de figure devenu assez probable.

La détection de la maladie à l’aéroport n’est pas toujours fiable dans la mesure où la durée d’incubation est de 21 jours. Un éventuel malade peut n’avoir aucun symptôme visible de la maladie Ebola à l’aéroport mais peut contaminer les autres entre temps. C’était le cas dans bon nombre de pays, même les plus développés comme les États-Unis.

L’État devra anticiper et commencer la sensibilisation de la population sur la conduite à tenir, au niveau de l’hygiène et de la vie saine, estime un médecin. On ne devrait pas attendre que cela nous tombe sur la tête avant de sensibiliser la population, car si jamais cela nous arrive, ce seraient la panique et la psychose qui vont prédominer sur tout. Donc anticipons. Gouverner c’est prévoir, mais les tenants du pouvoir ont d’autres chats à fouetter que d’éventuelles maladies mortelles à venir.

10 commentaires

Vos commentaires

  • 31 octobre 2014 à 10:11 | Eloim (#8244)

    Il « retrouve » bien son utilité le « HM » de ANR. Réjouissez-vous, les Betoko, Isandra, ... ; Vous avez le droit de visiter ces malades d’Ebola malgré la mise en quarantaine décrétée. Courage !

    • 31 octobre 2014 à 10:16 | Isambilo (#4541) répond à Eloim

      Je propose de les y héberger pour leur propre sécurité. Comme pour Ravalomanana, mais avec douceur quand même.

    • 31 octobre 2014 à 10:25 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Eloim

      Enfin !
      Une certaine continuité de l’effort se dessine à Madagascar.
      Les hôpitaux construits par le Président Andry Nirina RAJOELINA trouvent destination.
      Malheureusement pas pour le « PEUPLE MALGACHE » mais pour satisfaire l’OMS et l’Institut Pasteur==l’EBOLA"==
      IL FAUT UNE POLITIQUE DE SANTE POUR LES POPULATIONS DE MADAGASCAR.

      - « PAS DE BLING-BLING » !

      Le PADESM et ses héritiers.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 31 octobre 2014 à 10:52 | jansi (#6474) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Padesm = MAPAR.

    • 1er novembre 2014 à 10:30 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à jansi

      - "POURQUOI PAS ?
      - « Réconciliation Nationale=Grand Pardon=Amnistie Générale ».
      Le PADESM et ses héritiers.
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

  • 1er novembre 2014 à 11:13 | leclercq (#4410)

    bonjour
    Un hôpital qui pourrait accueillir les éventuels malades d’Ebola , et pourquoi ne pas s’occuper plutôt sérieusement de ceux qui sont déjà atteints de la peste et les éventuels ou encore tout simplement de tous ceux qui n’ont pas les moyens de se faire soigner .

    • 2 novembre 2014 à 00:48 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à leclercq

      Un "BLING-BLING pour soigner se trouve==maintenant==à Tamatave.
      Attention ..garçons et filles :
      - « PROTEGEZ-VOUS AVANT CHAQUE RAPPORT »
      Il va avoir plein de métis à Tamatave.

    • 2 novembre 2014 à 16:03 | leclercq (#4410) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Espèce de vieux vicieux , encore une fois vous êtes à côté de la plaque , de quoi est ce que vous parlez ??? et combien même il y aura plein de métis à Taomasina , vous pouvez être sûr que vous ne risquez pas d’y contribuer à moins d’être franchement moche et tordu comme vous et qui + est aveugle .

  • 2 novembre 2014 à 15:00 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    A l’origine de l’épidémie « EBOLA »,une guérisseuse.
    Lors des obsèques ,en Sierra Leone d’une guérisseuse atteinte de la fièvre ébola,plusieurs cerntaines de personnes auraient été infectées.
    L’ébola pourrait devenir endémique,avertit l’OMS.

    Le point à savoir sur le diagnostic.
    Des analyses de sang doivent être affectées pour identifier avec certitude le virus.
    Etant donné le risque biologique que représente ==ces échantillons==,seuls les laboratoires offrant le niveau de sécurité maximal sont habilités à procéder à ces analyses.

    LE GOUVERNEMENT MALAGASY OFFRE SUR UN PLATEAU L’HOPITAL D’Andry Nirina RAJOELINA POUR SATISFAIRE L’OMS et L’INSTITUT PASTEUR,au détriment des "POPULATIONS Malagasy.

    Le PADESM et ses héritiers.

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

    • 2 novembre 2014 à 15:58 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Ce n’ est pas l’ hopital de votre sombre incapable cloporte usurpateur ! ( que vous appelez obséquieusement président)
      C ’est bien au Peuple Malgache qu’ il appartient, puisque construit avec son argent !
      Au moins il ne risque pas de s’ user rapidement vu les clients qui se bousculent au portillon !
      Et pourquoi ne pas soigner les Malades atteint de la peste, du choléra et autres infamies en attendant ???

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 518