Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 30 septembre 2016
Antananarivo | 21h11
 

Economie

Jirama

L’entretien des centrales de Volobe et de Mandroseza nécessite 18 millions US$

samedi 4 avril 2015 | Léa Ratsiazo

Pour couper court à toutes les rumeurs et supputations sur la vente et/ou la privatisation de la Jirama, le Conseil d’administration fait savoir que « la Jirama n’est ni à vendre ni à privatiser seulement quelques grandes centrales hydroélectriques comme celle de Volobe (Toamasina) et Mandroseza (Antananarivo) seront mises en concession à des sociétés privées pour 10 ans car la Jirama n’a pas les moyens de les entretenir ». L’entretien de ces deux centrales s’élève à 18 millions US$ soit près de 34 milliards Ar, un fonds que la Jirama est loin de disposer ; ce qui a amené les dirigeants à prendre cette décision. Cette mesure entre dans le cadre des 3P (partenariat public privé) selon le Conseil d’administration.

Les rumeurs en question font suite à la parution dans les journaux quotidiens d’un appel à manifestations d’intérêts sur cette mise en concession. Sauf qu’avant la publication, la Jirama n’a pas jugé utile d’expliquer aux clients et au personnel les tenants et les aboutissants de cette décision. D’où les craintes et supputations en tout genre. Le Conseil d’administration explique que les clients et le personnel n’auront rien à craindre car cette mesure vise justement à améliorer les rendements et les services de la Jirama. La défaillance de la Jirama vient en premier lieu de l’insuffisance, ou dès fois carrément d’absence d’entretien de ses machines dont l’état ne cesse de se dégrader. Faute d’entretien, les centrales hydroélectriques perdent progressivement de leurs capacités de production et la Jirama a du faire appel à des sociétés privées ou faire fonctionner des groupes électrogènes pour combler la différence. Or, les délestages incessants et anti-économiques ont démontré que cette mesure est inefficace : la Jirama est au bord de la faillite, la caisse du Trésor public qui subventionne l’achat des carburants est saignée à blanc au détriment d’autres projets sociaux, les clients sont loin d’être satisfaits.

La mise en concession est prévue pour une durée de 10 ans, après la Jirama reprendra ses installations et tout devrait revenir comme avant. A condition bien sûr que la Jirama aurait les moyens d’entretenir comme il se doit ces installations.

69 commentaires

Vos commentaires

  • 4 avril 2015 à 08:44 | revysaditra (#8500)

    LUMIÈRE, S’IL VOUS PLAÎT !

    Notapahina ny jiro, nangina isika.

    Niakatra ny rano, dia mbola nangina ihany isika ?

    Le peuple Malgache souffre encore de déséquilibres économiques, géographiques, et sociaux.

    Il faut créer un climat de confiance.

    Des problématiques aujourd’hui encore cruciales, telles que le coût et l’efficacité de la fonction publique ou les risques de tentation séparatiste cause d’érosion de la solidarité patriotique, tel que les députés frappés de déchéance, qui sont toujours au centre de nos préoccupations.

    Nous cherchons encore à créer des équilibres, à changer la nature des échanges avec l’étranger et à multiplier les échanges à l’intérieur.

    Il faudrait favoriser le débat interne...
    ... si on ne veut pas de contre-pouvoir.

    Il faudrait se préoccuper de plus en plus des résultats...
    ... que de l’adhésion populaire.

    On n’a pas besoin d’être secoués pour bouger.

    Il faut seulement arriver à faire admettre un effort collectif, à tous ceux qui depuis des années souffrent, perdent leur bien, parfois leur vie, qui ne sont plus en sécurité et qui n’espèrent plus !

    Le peuple Malgache n’a toujours pas compris ce que veut faire HERY-FORCE.

    Ce n’est pas un hasard. Il n’a aucun projet de société, pour l’instant.

    Tant qu’il n’a pas de projet de société, HERY-FORCE ne pourra jamais conquérir la confiance du peuple.

    HERY-FORCE est comme François Hollande.

    Si vous n’aimez pas l’insuccès et vous ne montrez pas l’exemple, vous allez tout droit au suicide politique !

    « Droit au but » comme la devise de l’Olympique de Marseille.

    Pour le match OM/PSG ce dimanche 5 avril et tout Marseille. Allez l’OM !

    Comme on pouvait s’y attendre, le choc a déjà commencé sur les réseaux sociaux entre supporteurs marseillais et parisiens.

    Le véritable problème d’HERY-FORCE donc, comme François Hollande, est d’être discrédité pour causes de non respect de son programme et ses agissements qui démontrent un amateurisme devant la gravité des problèmes à solutionner.

    HERY-FORCE a d’abord besoin d’une vision globale du pays avant de le transformer en un vaste chantier, autour d’une vision, autour d’un rêve ? Revy sa ditra ?

    A-t-il une vision de l’avenir pour notre Pays ?

    C’est là toute la question !

    — -

    https://youtu.be/-uTALzEz4B4

    Tempo Gaigy – Sambatra Indrindra

    • 5 avril 2015 à 07:42 | Gérard (#5118) répond à revysaditra

      Le problème de la Jirama est simplement de la poudre aux yeux tel que le fameux titre Docteur Honoris causa que Monsieur le président a simplement acheté à une université française. Voir sur Wikipédia « docteur honoris causa » qui est un titre offert à une personnalité contre un don ou une aide à l’école qui l’a offert...
      Il en est de même avec la Jirama : de la poudre aux yeux car cela ne s’améliorera jamais.

  • 4 avril 2015 à 08:58 | Jipo (#4988)

    Bonjour.
    Toujours la meme misère, on suce on suce et on suce, puis on jette ...
    Pas assez d’ entretien ???
    Mais ils se moquent de qui !!!
    Idem pour les infrastructures, chemin de fer, aéronautique, cheptel bovin, la faune , la flore, métaux et pierre précieuses, faute d’ etre des jouisseurs, on va finir par croire que le Malgache n’ est que profiteur, hélas les kon-cernés qui se sentiront visé et pour cause, ne représentent pas les Malgaches, ils en sont même : la honte !
    Donc pour 10 ans on vous passe le bébé avec l’ eau comme d’ hab : bien maloto et quand vous aurez tout nettoyé, réparé et arrangé, et bien : on vous le reprend, pour : kon-tinuer , et : pas moramora svp, vous avez 10 ans !
    Mais vous croyez quoi ???
    Faute de construire des hopitaux : changez de malades ...

    • 4 avril 2015 à 09:24 | Gérard (#7761) répond à Jipo

      En fait, un concessionnaire pour 10 ans n’entretient pas, il replatre
      Son intérêt et de parvenir à produire durant la concession, pas d’investir pour que l’installation soit viable au bout des 10 ans
      l’Intérêt d’un concessionnaire est exactement opposé de celui du service public

    • 4 avril 2015 à 09:41 | revysaditra (#8500) répond à Jipo

      Dia tena angady mahatapaka hahitra vé izao HERY-FORCE izao ê ?

      Caisses vides : place à la privatisation à tout vent.

      Dia tsy menatra ny tenany ve lery ê !!! le pauvre.

      —  -

      Wake Up Madagascar fera-t-il marche arrière ?

      Les projets de privatisation se multiplient.

      On le saura ce week-end.

      http://youtu.be/VtOSsauJKwI

      King Julian a parlé !

      Roi Julian ! L’Élu des lémurs (All Hail King Julian)

      http://upload.wikimedia.org/wikipedia/fr/1/1e/Roi_Julian_%21_L%27%C3%A9lu_des_l%C3%A9murs_-_Logo_VF.png

    • 4 avril 2015 à 09:43 | jansi (#6474) répond à Gérard

      Vous avez tout a fait raison Gerard. Aussi je pense que plutot la concession, il faudrait creer une veritable joint venture entre la Jirama et une autre societe avec distribution claire des taches (la societe privee a la production, la jirama a la distribution) et aussi une juste repartition du profit (par exemple fifty fifty ou 51/49).

    • 4 avril 2015 à 11:24 | Jipo (#4988) répond à Gérard

      Donc un aveu de l’ état qu’ il n’ est même pas capable d’ etre un simple concessionnaire et de prétendre récupérer le plâtré dans 10 ans !
      mettre la poussière sous le tapis : banla y gagne faire oté !
      Hopeless ...

    • 4 avril 2015 à 17:19 | rayyol (#110) répond à Gérard

      Ce gouvernement en est presque criminel.Ce qu il veut faire est totalement irresponsable Il a interet a donner des détails ce qu il ne fera jamais Et aucun pseudo journaliste n ira enqueter sur ce fait Tout est nul a mada totalement nul.Il cherche une justification pour augmenter les tarifs sans proceder a un assainissement au niveau du cout fraude etc

    • 5 avril 2015 à 04:07 | rayyol (#110) répond à rayyol

      Il rejette totalement ses responsabilités.Chaque instant que cette bande d irresponsable gouverne projete le pays dans un gouffre sans fin

    • 11 avril 2015 à 08:44 | rakotoson (#8023) répond à Jipo

      J’ adhère complètement à votre analyse de la situation plus que délétère dans notre pays .A croire que ces princes qui nous gouvernent ne veulent qu’ une implosion sociale grande nature , comme ils en voient à longueur d’ antenne sur toutes les chaînes de télévision du monde entier .En cas de ras-le-bol de la population .Avec ce que l’ on prévoit , déjà , chez nous , de bouc-émissaire genre Aain Ramaroson , Marc Ravaomanana

      Nos dirigeants se prennent tous pour « Dieu le Père » ; je dirais même pour des charlatans , des « Je sais tout » ... des « adeptes des promesses d’ ivrogne » , des « autistes en puissance »

      Prenez le cas de ce Horace Gatien , ministre de la JIRAMA qui pour faire plaisir à ses patrons Hery Rajaonarimampianina et le le PM - Général d’ Aviation osent dire publiquement que " le peuple fasse le choix entre : la privatisation des usines de Mandrozeza et de Vohibe à Toamasina ou alors accepter sans grogner l’ augmentation des tarifs de la JIRAMA ( NDA : déjà salées et fataisistes )

      Un ministre de François Hollande et de Emmanuel Walls diraient ça sur une chaine publique de télévision et - à la sortie - ils se prendront des tomates dans la gueule !!!

      Quand on sait le gabegie du gouvernement en matière des factures impayées de l’ administration , de l’ armée , de la gendarmerie , de la police nationale , des autorités gouvernementales et ministérielles , des députés ( qui n’ en sont déjà pas à des passe - droits près ) ... .

      Et pas uniquement les factures de l’ administration en tant que telle ; mais , celles des Hauts fonctionnaires auxquelles elles appartiennent dont l’ honorable Horace Gatien en question qui bénéficient de la gratuité à 100% des services dits pubics de a JIRAMA. Autrement dit , pour être clair , ils vivent aux frais des contribuables

      Alors , un audit s’ impose dans ce domaine précis avant de passer à l’ augmentaton des tarifs à la JIRAMA . Sinon , il n’ y aura pas que le personnel qui va réagir .

  • 4 avril 2015 à 10:26 | betoko (#413)

    Depuis des années on nous raconte que des salades concernant le jirama ,
    Hery Rajaonarimampianina disait ce sera résolu dans 3 mois , non , il a rectifié dans 6 mois tout au plus . Ni le FMI encore moins La Banque Mondiale ne voulait s’en occupé car pour eux c’est comme le tonneau de Danaïde ce jirama .
    Comment se fait il que le président de la république a pu trouver de l’argent pour acheter des avions pour Air Mad , et aussi pour la réunion au sommet de l’OIF , et de la COMECA pour faire la fête mais pas pour le Jirama ? Comme d’habitude il se fout de notre gueule . Et dire qu’il ose demander à des entreprises étrangères de venir investir à Madagascar
    A tous ceux qui ont des belles maisons ou des immeubles , il est temps pour vous d’investir dans l’énergie solaire ou éolienne , ce sera très rentable à court terme car sûr et certain que Jirama va augmenter son tarif d’ici peu de temps

  • 4 avril 2015 à 11:10 | Turping (#1235)

    On parle toujours de l’argent ,vola ,la s.odomisation financière capitale .
    - Il ne reste plus qu’à démasquer ces sociétés privées qui vont entretenir la JIRAMA ;
    - Sûrement l’argent investi va apporter des taux intérêts et de se poser la question si cela va entraîner un coût complémentaire ,tarifaire des usagers .
    - Tout est à vendre dans ce pays , à côté l’incompétence de la politique imposée tout ce qui se touche du domaine public .Il ne reste plus qu’à attendre les investisseurs étrangers au nom de la souveraineté nationale et la démocratie .Quelle honte !
    - Je fais un pari que tout le monde va se souvenir que même dans 10 ans ,avec changement de têtes créants d’autres idolâtres iavec ou sans coup d’état ,la situation ne fera que s’empirer si on ne met pas en avant l’option vers « la transition énérgetique » . Déjà ,concernant les entretiens ,l’état n’est même pas à la hauteur d’assumer le boulot avec l’histoire de détournement ,la corruption ,etc ,..... A la place du gas-oil ,utiliser le fioul lourd coûte déjà 2 fois moins cher dans l’attente d’un choix alternatif !
    - Ces bandes de voyous ,même si on met 20 millions de dollars sur table ,la problématique de base ne se repose là ,mais c’est plutôt au niveau de la pourriture en place qui gangrène cette société ,la politique en générale ,et le manquement de volonté réelle !

    • 4 avril 2015 à 11:31 | Stomato (#3476) répond à Turping

      Mettre 1,8M$ par an pendant dix ans, pourquoi pas ?
      Mais il faudrait que cela en rapportez au moins le double par an pour que cela soit intéressant.
      Mais serait-ce suffisant ?
      Certainement pas avec le personnel en place.
      Il faudrait virer tout ce monde et repartir à neuf.
      Et surtout faire le nécessaire pour que le cout de l’énergie soit compris par tout le monde...

    • 4 avril 2015 à 11:55 | Turping (#1235) répond à Stomato

      Stomato ,
      - Comme la création d’un parti politique se fait à l’improviste ,....tout s’improvise sans concertation ni d’étude sur les projets sociétaux débattus à l’assemblée nationale par exemple .

      - Le pouvoir de l’absolutisme veut la politique des apprentis sorciers en faisant semblant de faire des limogeages ,des reformes alors que sur le fond ,l’histoire de JIRAMA comme le moteur économique ,du minimum de confort ,besoin crucial pour le fonctionnement des hôpitaux ,etc ,.... passe à côté des débâts le plus important ,c’est le désastre total .

      - Comme j’ai dit ce n’est le fait de mettre 20 millions de dollars en dépassant même les 18 demandés ni votre proposition de mettre 1,8M$ pendant 10ans n’est pas l’origine du problème mais c’est plutôt le manquement d’une vraie politique réelle ,d’ambition collective .

      - D’abord ,avant de parler d’argent ,il faut commencer par adopter une politique d’assainissement ,de gérance budgétaire ,....et l’histoire de détournement de carburant ,la corruption . Les 75% de la résolution partent de là,mais non pas sur le fait de parler de l’argent ,investissement ,famatsiam-bola ,etc ,....alors que les ressources minières sont déjà les proies de convoîtise de tous les mafieux à ciel ouvert . On reproche le manquement du choix gouvernemental en matière énérgétique surtout le manquement de débât sur « LE CHOIX ENERGETIQUE » au XXIème siècle .
      - Comme l’île Maurice ,la CI ,le gouvernement a adopté la transition vers les énérgies renouvelables .Ce sont des choix intelligents qui demandent concrètement de financement ,des aides ,...qui touchent réellement le secteur public .

    • 4 avril 2015 à 12:07 | betoko (#413) répond à Stomato

      Depuis l’ère Didier Ratsiraka en passant par Zafy er Ra8 , combien de fois le Jirama a changé de directeur général , de ministre de l’énergie et aucun résultat palpable . Pourquoi personne ne songe à installer des sources d’énergies alternatives , type éolienne , énergie solaire , production d’énergie avec nos ordures comme font les Etats Unis, L’ Allemagne etc
      On peut aussi faire tourner deux turbines sur le site de Mantasoa , pour soulager Mandraka . Autre chose , on peut aussi utiliser les bagasses et du charbon de terre de chez nous , comme l’EDF a fait à Saint André de La Réunion , et aussi remettre en route la raffinerie de Tamatave , A ce propos , je ne comprends pas pour quoi avoir fermé ce site ?

    • 4 avril 2015 à 12:22 | Turping (#1235) répond à betoko

      Betoko ,
      - Remettre en route la raffinerie de Tamatave n’est pas une mauvaise idée ressortant d’une solution transitoire .Tant qu’on utilise les énérgies fossiles ,la solution pour la JIRAMA c’est de réduire les dépenses liées à l’utilisation du Gas-oil .Donc ,l’utilisation du fioul lourd pourrait déjà résoudre le gouffre financier de la JIRAMA au niveau du coût énérgétique ,lui permettra de fonctionner peut-être correctement car le fioul lourd coûte au moins 2 fois moins cher que le gas-oil .
      - Après ,ce n’est pas le faît de changer 10 fois ,15 fois de Directeurs ou dirigeants soit la problématique à résoudre mais plutôt dans l’avancement réel à gérer une entreprise publique ,la lutte contre la corruption ,détournement,...
      - Il y a plusieurs choix ressortant de l’énérgie renouvelable à Mscar ,plus coûteux au départ ,mais beaucoup plus rentable sur le long terme .
      - Cette cette politique de choix vers la transition énérgetique qui ne voit pas encore le jour à Madgascar alors que le pétrole se fera rare d’ici 40ans ,.....beaucoup de pays se sont déjà révéillé sur ce côté là ,en installant partiellement ,les éoliennes ,les plaques photovoltaiques , constructions d’autres barrages ,etc....

    • 4 avril 2015 à 18:51 | MAHITSITENY (#8793) répond à Turping

      Salama Namana TURPING sy BETOKO !

      Raha tadidinareo dia SOLIMA ny kaompania nivarotra ny solika teto amintsika.

      Orinasa TENO FENO @sehatra rehetra ny SOLIMA satria nananany daholo ny :
      - « raffinage »(fanadiovan-tsolitany)
      - « logistique »(fanatobiana, fitaterana an-dranomasina, an-tanety)
      - « distribution »(fizaràna sy fivarotana)

      NANANA NY NAHA-IZY AZY IO ORINASA IO. Porofon’izany ny NAHAVITANY NANONDRANA VOKATRA VOADIO (« produits raffinés ») TANY @NOSY MANODIDINA.

      Indrisy anefa :

      Saika banky rompitra (« faillite ») ny SOLIMA na dia nanana ny ampihimamba (« monopôle ») t@fivarotana solika teto MADAGASIKARA aza !

      Ny antony ?

      - Tao no nangalaran’ny Mpanao Pôlitika rehetra (izay tao anatin’ilay hoe « Mandan-Tehezana Miaro ny Tolom-Piavotana »).

      - Nanao izay ho afany t@fanodinkodinana koa ny mpiasa rehetra.

      Koa tsy voahaja intsony ny rafitra mifehy ny fitantanana madio ny orinasa iray (« règle de gestion saine d’une entreprise »)

      Diniho ange e ! :

      Ianao irery ohatra no afaka manao « épicerie » na varotra enta-madinika eto MADAGASIKARA dia ho « faillite » ve ianao ????

      - « Faillite » ianao raha angalaranao sy ny Mpiasanao ny vola kirakiraina (« chiffre d’affaire »)
      - « Faillite » ianao raha entana vidianao 100 Ar amidinao 40 Ar !

      Ary tena lavaka be raha izy roa no miaraka !

      Izany anefa no nahazo ny SOLIMA !

      Nody namatsy vola aloha ny avy ivelany !

      Saingy tsy nanaiky ra-F.M.I sy ra-Banque Mondiale raha tsy « privatisé » sy « demantélé » (nosilatsilahina) tanteraka ny SOLIMA tato aoriana kely !

      Io ilay hoe « Programme d’Ajustement Structurel » (P.A.S.)

      Vokany :

      - Nisy ny GALANA, JOVENNA, TOTAL, SHELL.

      - Narodana ny « raffinerie » !@IZAY ISIKA TSY MAINTSY MANAFATRA SOLIKA VOADIO AVY HATRANY AVY ANY IVELANY IZAY TENA LAFO TOKOA !!!

      - Jereo fa MIRAY TENDRO IREO kaompania avy any ivelany ireo NY @VIDIN’NY SOLIKA ETO AMINTSIKA SATRIA TOMBONTSOA(« bénéfice ») NO MAHA-MAIKA AZIREO !

      - Koa ny « marge bénéficiaire »(tombony alaina) dia mitovy ho an’izireo ! Hany ka NY VIDIN’NY LASANTSY ETO AMINTSIKA DIA MITOVY @VIDIN’NY LASANTSY ANY PARIS !!!!

      - Voaroka ny ankamaroan’ny mpiasa.

      Toy izany koa no tian’izireo atao @JIRAMA !!!

      Ny Mpitondra antsika nifanesy no fototr’izao :
      - SADY TSY TIA TANINDRAZANA NO TSY VAKY ATATRA DAHOLO !

      Ialana tsiny ny renintsoratra.

      Misaotra !

    • 4 avril 2015 à 19:30 | Turping (#1235) répond à MAHITSITENY

      Mahitsiteny ,
      Misaotra anao nitantara ny fiafaran’ny SOLIMA indrisy !
      - Tadidiko tsara ny fisian’ny SOLIMA t@ andron-Ratsiraka ,tao Manangareza ,Toamasina satria mantsy talohan’ny nanohizana ny fiana rana an-dafy taorian’ny fahafahana bac sy service national ,dia tao Toamasina no nipetraka t@ taona 1984-85 .rehefa hiditra an’i Toamasina dia hita mirehitr’afo eo ilay raffinerie.
      Dia mba tena gaga tokoa aho t@ io tantara io sy ny fiafarany . Nisy mantsy fotoana ,1992 hatramin’ny 2010 tena tapaka tanteraka t@ tantaran’ny firenena ny tena .
      - Izay izany ny nahatonga ny fisian’ny Jovenna , Shell ,Total ,sns....taty aoriana .
      - Ny blème ,ny olana izany dia ilay orin’asan’ny gasy ilay nationalisé lasa maty daholo @ ilay resaka« libéralisme sauvage ».
      - Ny JIRAMA koa anie ho lasa ohatran’izay e ! dia ho hitantsika koa fa i AIRMAD efa lasa ohatran’izay fotsiny ,dia isika miandry fanampiana sy vola aloa miaraka @ zanabola ,ny trosa ,sy ny halatra ,ny fanodikondinana @ fomba maro samihafa ,dia ny vahiny no manjaka tanteraka ao Mscar ,satria adala Tompo daholo ,izay ny tena mampalahelo anie satria resaka tombontsoa daholo ny tena katasahin’ny tsirairay tsy misy « garant »intsony fa samy manao izay danin’ny kibo ,dia ny gasy mifamono ao an-toerana moa ny vola ny volamena ,sns....miondrana any ivelany daholo . Tsy misy resaka « protectionnisme » mihitsy intsony izany ,eo ny olana anefa ilay vidim-piainanana sy ny karaman’ny gasy @ ankapobeny tsy maharaka intsony ,indrindra fa tsy ny gasy intsony no mitantanan an’i Mscar fa ny karana ,ny sinoa ,ny vahiny ,....eo ny olana nefa antsika ny harena sy tokony hametraka ny famahana ny olana rehetra nefa tsy izay .

  • 4 avril 2015 à 11:32 | diego (#531)

    Bonjour,

    Mr R. Hery a dit il y a à peine 24h que le monde entende que chacun sa démocratie.

    La Jirama a besoin de 18 millions. Chacun a sa démocratie, ce serait probablement une réponse possible qu’il va entendre s’il se risquait de demander de l’aide à la CI ou aux bailleurs des fonds.

    Madagascar à travers le régime en place demande de l’aide pour venir en aide la Capitale victime de l’eau, et oui de l’eau. Quand on pense qu’il y a des pays dans lesquels ils se battent pour l’eau, nous en avons trop et sommes victimes.

    Le régime demande de l’aide pour la mise en place et la réalisation de son programme dont il est le seul qui croit à sa faisabilité et viabilité. Nous demandons de l’aide pour la mise en état de nos infrastructure, pour lutter contre les VALALA, pour la mise en place d’une sanitaire digne d’une Capitale qui abrite et accueille plus de 3 millions d’âmes....

    ....nous demandons à ce que la CI et les Bailleurs des Fonds nous envoient des millions et millions de dollars pour nous instaurer la stabilité. Bref, nous demandons tous, tous, autrement dit :

    - nous sommes devenus un pays dépendant !

    Autrement dit, notre indépendance n’est plus du tout que sur papier. Et pourtant, Mr R. Hery ose dire chacun sa démocratie, je me demande à qui il s’adresse exactement, à la classe politique malgache, aux élites, aux intellectuels, à la jeunesse, je me demande bien à qui ?

    Parce que vu l’état dans lequel il se trouve, pas de politique économique viable, pas de majorité et j’en passe, comment peut-il se permettre d’avoir le cou aussi raide et oser dire :

    - que chacun a sa démocratie ? J’ai dit hier que c’est une déclaration fausse et dangereuse.

    A mon souvenir, la CI encore et les Bailleurs des fonds n’ont jamais essayé de nous imposer la démocratie occidentale. Ici, je suis tout à fait en désaccord avec compatriote Mihaino envers qui j’ai du respect. Et j’espère que ce désaccord se dissiperait après quelques discussions.

    A mon sens, Madagascar et son peuple n’ont aucun problème avec la démocratie occidentale. Cette démocratie là, les Malgaches l’ont connu et vécu avant même l’arrivé de colons. Nous avons plusieurs noms pour la définir :

    - Fihavanana, Fonkotany, Vakirà, Mifandevimaty, Manaja ny Ntaolo, ny Zokiolona, Mizara ny manta sy ny Masaka, Antero ka Alao....Éducation par les Angano Angono Arira Arira.....on dit que la base de l’éducation d’un enfant est construite et faite avant 8-12-13 ans....sur le plan personnel, je viens de citer les bases de mon éducation. Je n’ai jamais été en porte à faux avec la démocratie occidentale.

    On serait tenté de conseiller à nos élites de revenir aux sources, à l’essentiel, problèmes :

    - combien parmi nos politiciens ont reçu une éducation à la Malgache, comme je viens de citer ? Peu nombreux !

    - et combien parmi eux seraient près de se plier aux exigences de la démocratie à l’occidentale ? Peu nombreux !

    Et pourquoi alors même que les exigences de la démocratie à l’occidentale sont exactement les mêmes, voir moins exigent que ceux nos FOMBANDRAZANA, nos politiciens ont du mal à sortir d’un piège assez minable que la DIVISION et l’impossibilité de gouverner.

    A mon sens, parce que nos hommes n’ont pas reçu cette éducation occidentale pour être confortable et reconnu et bénéficierait la confiances des politiciens occidentaux. Et n’ont pas non plus reçu l’éducation des NTAOLO qui ont valeurs éducatifs assez stricts pour avoir la confiance et le respect de leur peuple et leurs compatriotes....alors ils naviguent, tsy antany tsy amparafara.

    Et pourtant Ny NTAOLO ont tout compris :

    - aza ny lohasaha mangina no jerena fa Andriamanitra ao antampony loha....aleo very tsikalakalam-bola toy izay very tsikalakalam-pihavanana....ny soa atao ilevenam-bola....aleo mifanojo aminy mpano olona toy izay mifanojo aminy mpandainga.....un assassin tuerait deux ou trois personnes, mais les menteurs tueraient ny olona iray trano, ny fokonolona, ny vahoaka....

    Je suis assez convaincu que l’occident ne cherche pas à nous convertir afin d’adopter chez nous sa démocratie telle il la conçoit chez lui. Toutefois, il y a une idée générale qui consiste à dire et c’est vérifiable, il faut que le peuple soit libre. Libre de s’exprimer, libre de contester, libre de concevoir, d’entreprendre.

    Mais alors la grande question que tout le monde se pose :

    - comment pourrait-on être libre et apprécie cette liberté si à la base, le pays n’a pas un État fort, n’a pas des lois, pas d’institutions fiables, ne produit plus.....bref c’est l’anarchie dans ledit pays ?

    A mon sens, c’est à cette question que les gouvernants, les pouvoirs doivent répondre avant tout.

    La démocratie et les désordres ne sont pas amis. Mr R. Hery doit instaurer la stabilité et l’ordre dans le pays. S’il y arrive, les aides viendront. Le pays le saura le reconnaître !

    • 4 avril 2015 à 12:54 | betoko (#413) répond à diego

      Mr R. Hery a dit il y a à peine 24h que le monde entende que chacun sa démocratie.- que chacun a sa démocratie ? J’ai dit hier que c’est une déclaration fausse et dangereuse.
      Je suis entièrement Diego , Peut être qu’il voulait nous imposer une démocratie à la mode de l’Ex URSS ,
      Chose très grave , le démembrement d’Antatanarivo , la HCC disait que l’article 6 voté la semaine dernière par l’assemblée nationale est anti constitutionnel , ce qui est archi-faux. Je ne rentre pas dans les détails , mais écoutez en podcast sur FreeFm.com l’explication de Lalatiana Rakotondrazafy , J’ai peur que très bientôt tout Tana va se révolter .

    • 4 avril 2015 à 13:10 | Turping (#1235) répond à diego

      - Bien dit Diego ! je suis d’accord avec votre post d’aujord’hui malgré les quelques divergences de visions dès fois .
      - Le pays est indépendant sur papier sous dependance et cela depuis longtemps ! l’impossibilté de gouverner , et de mettre en place une possibilité de bonne gouvernance reste encore à désirer quant à a continuitédes des vraies reformes ,la mise en place de bonnes gérances y compris l’AIRMAD ,les autres entreprises étatiques marquant le symbole d’un état.

    • 4 avril 2015 à 17:00 | diego (#531) répond à Turping

      Bonjour Turping,

      Vous venez de faire la démonstration qu’on peut avoir une divergence, politique ou une approche diamétralement opposée d’une situation, mais que la conversation ou en politique le dialogue, doit rester ouvert....et à tout moment, surtout pour les gens qui aspirent à exercer une responsabilité importante à la tête de la Nation, et surtout pour ceux qui sont à la tête du pays :

      - un petit exemple que les politiciens devraient observer de près....et réaliser la réconciliation, la vraie qui sortirait le pays définitivement de la crise.

      Bonne fête !

    • 4 avril 2015 à 19:47 | FINENGO (#7901) répond à diego

      Bonsoir DIEGO,
      Ce n’est nullement pas une remontrance, ni de vouloir vous contredire à tout pris, mais des passes dans votre Post me chagrine un peu.

      Vous avez dit que l’éducation d’un enfant commence à 8 ans.
      Moi je vous dirais non.
      Pourquoi me diriez vous.
      Un enfant s’éduque dès qu’il voit le jour, dans les détails de tous les jour.
      A reconnaître son entourage au sens le plus large. De savoir les limites. Faire la différence entre le bien et le mal, et toutes les panoplies de la vie de tous les jours, et cette éducation prend fin quand l’enfant qui le milieu familial de ses parents. Par la suite l’éducation n’a plus lieu, on ne fait que conseiller qui est en lui même une sorte de complément ou rappel à l’éducation.

      Et quand vous parlez d’éducation occidentale, il ne faut pas trop se faire d’illusion car toutes éducations part du même principe mis à part tout ce qui est de type coutumier diffère et ceci même en occident., entre les Basques et les Normands, Les Bretons et les Gersois. Et j’en passe.

      Donc, de dire que leur défaillance, dans l’application de la démocratie vient des différences de culture, est un faux problème en soi.
      La Démocratie est un état d’esprit, qui a toujours existé, mais l’application, ne pourra jamais être effective tant que la volonté des Dirigeants, est contre son application.
      En un mot la démocratie n’est que la participation des citoyens à la gestion et à la bonne marche de l’état. Ce qui revient à dire que le peuple a droit à la parole sur la Gouvernance et les décisions des Dirigeants, jusqu’à pouvoir manifester leur désaccord publiquement par une manifestation de groupes ou de Masse, avec les risques que cela peut comporter.

      Tous pays démocratiques dans ce monde ne sont pas tous de l’occident, et il en existe ailleurs et qui n’en font pas parti, et même en occident des pays sont loin d’être démocratique.

      Il faut reconnaître qu’au pays rien ne va, pour une simple et unique raison. Le Manque de volonté d’avoir une gestion propre et à tous les niveaux, que je ne vais pas citer ici car tout le monde le sais et il serait trop long à être énuméré, et ceci s’appelle la CORRUPTION.

      Il existe des pays qui en ont moyens que Madagascar en richesse de tout genre, et s’en sorte cent fois plus ou voir plus que le Pays, car leur gestion est propre et saine.

      Donc arrêtons de se tordre la tête à essayez, de leur trouver des excuses ou de vouloir comprendre leur fonctionnement. Leur comportement est universel au comportement des voyous du monde entier.

      Cordialement.

    • 4 avril 2015 à 20:33 | RAMBO (#7290) répond à diego

      Diégo a oublié le plus important : « NY TANY MENA TSY MIREHITRA » ....

      La terre latéritique, nous en avons en pagaille mais, malheureusement elle ne sert pas à grand chose...Elle ne possède aucune énergie, elle salit l’eau et l’environnement, elle tue les plantes et elle provoque toute sorte d’allergies ...

      Cette terre rouge ne brûle pas disait nos ancêtres et c’est vrai...Cela veut dire que si on n’a pas le moyen on n’y peut rien...« NY VALALA TSY AN-TANANA TSY ATOLO-JAZA » ...est l’équivalent de « Ne pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué »...

      Ce sont les 2 problématiques du pouvoir actuel...Mais on se pose la question...Pourquoi avant çà allait mieux ? Il y a des explications...

      entre autres « la croissance démographique, l’exode rurale, le détournement du denier public par les fonctionnaires, la corruption , le développement de : l’internet, les vidéos, le porc nographie, les matériels électroniques comme les portables, l’ordinateur, les écrans plats....Ils sont là et ils connaissent un développement rapide et le Jirama ne peut plus fournir qu’il y a 20 ans à cause de la vétusté des matériels l’argent est allé ailleurs ..donc nous avons raté »la restructuration" parce que la terre rouge ne brûle pas ..

      La corruption et le détournement de l’argent publique font que des belles villas et des 4X4 flambants neuves se multiplient alors que l’Etat est en ruine...tout ce que est service public n’existe presque plus faute d’argent....
      Je ne veux pas détailler les conséquences de tous ces facteurs aggravants de notre situation mais à chacun de comprendre ce tout cela provoque.

    • 5 avril 2015 à 03:55 | rayyol (#110) répond à FINENGO

      L autre probleme .C est qu il y a un manque évident d elite.On Trouve de très bon raisonnement sur ce qui se dit ici .Plusieurs semblent vivre a l extérieur du pays Donc peuvent seulement constater émettre des idées très valables mais qui ne seront jamais appliquées car non défendues Toute idées comme une semence a besoin de terreau pour s épanouir.Mais le terreau est presque inexistant a Madagascar .
      Je regarde les gens que je côtoie a la journée longue ils sont trop occupes a survivre pour avoir le temps ou l énergie de faire quoique ce soit.Pour q il y ait fusion il faut une masse critique.Mais ici elle est trop éparpillée car pour le moment impossible a concentrer.
      Chacun dans sa bulle n ayant en tête que ses propres intérêts incapable de penser globalement. C est cette vision qui manque Je suis a vivre le meilleur ex qui soit et qui est très représentatif de ce qui se passe ici .
      Pour l argent tous se liguent contre la justice la vérité. L avocat, les juge,l employe du domaine les connaissances tous sont des ennemis potentiel
      Que l’adversaire peut soudoyer a volonté avec son argent La justice devient une farce tragique.Car dans ce cercle tous par interet agissent contre. Il s’agirait qu un seul se révolte et refuse de jouer le jeu pour changer la donne.Tout simplement manque d honnêteté intellectuelle et mentalité d asservi .
      Quand le malgache dit en voyant un blanc Vazaha, avec un semblant de mepris , ou bonjour Vazaha,il montre exactement comment il se sent different et inférieur.Donc il crée un Gap un fosse de protection rendant l echange impossible car les bases sont differentes.
      Chez certain c est très évident chez d autres les plus instruits plus subtil mais c est la sa l existe chez la très grande majorite .
      Allez au Vietnam vous ne trouverez rien de cela Beaucoup de respect envers le visiteur ou etranger Interet a l echange d idées mais pas de complexe vis vis celui ci

    • 5 avril 2015 à 12:33 | diego (#531) répond à FINENGO

      Bonjour,

      Ne vous inquiétez pas. Nous sommes tous d’accord que Madagascar est mal traité. J’ai un esprit assez large, et c’est tant mieux si on pense et approche différemment les choses. D’ailleurs, je ne pense pas que les gens qui participent aux différentes conversations ici pensent si différemment qu’ils veillent bien admettre......?

      Vous savez, je pense profondément que les citoyens ou les étrangers qui participent à la conversation ici ou qui s’échangent des mots :

      - aiment profondément Madagascar. Mieux encore, nous voulons toutes et tous que les choses aillent mieux pour ce pays.

      Nous sommes assez proches toutes et tous que nous voulions bien admettre.

      Par contre, nous faisons un peu les choses dans le désordre. Cela part dans tous les sens, mais en fait, nous voulons la même chose, nous souhaitons les mêmes choses, que le pays avance :

      - une stabilité politique ;

      - un État malgache visible, fort ;

      - des institutions qui défendent les intérêts vitaux du pays, l’intégrité territorial de l’Île.

      Et des institutions envers lesquelles les Malgaches puissent avoir confiance. C’est à dire des institutions qui soient capables de lutter contre la corruption, non victimes de ce fléau mondialement connu.

      - et enfin, nous voulons toutes et tous que le pays soit gouverné.

      Nous râlons parce que Mr R. Hery ne gouverne pas le pays. Nous ne sommes pas contents parce que les élus ne sont pas capables de gouverner le pays. Plus exactement Mr R. Hery et les élus malgaches ne sont pas en état de gouverner le pays, pire, ils n’ont aucun levier politique pour gouverner le pays :

      - Mr R. Hery n’a pas l’intelligence, n’a pas l’envie, n’a pas l’expérience et n’a aucun levier politique qui lui permettrait de gouverner tout seul ou même avec les gens qui veulent l’aider.

      La CI et les Bailleurs des Fonds le savent trop bien. Sans dire que les institutions internationales savent fort bien qu’aider Madagascar dans son état politique actuel revient à aider Mr R. Hery et ses amis, aucunement le pays et son peuple. Le président malgache croit faussement qu’il est l’homme providentiel, l’élu, croit fermement que le pays et la CI n’ont pas d’autres choix, c’est lui ou le chaos....il est légitime, il est reconnu, la CI et les Bailleurs des Fonds sont donc dans l’obligation de l’aider :

      - c’est-ce qu’il croit !

      En tout cas, c’est-ce qui lui fait dire des bêtises et des messages qui sont loin de rassurer la CI :

      - chacun sa démocratie, nomination et renvoi aléatoires des hommes, réconciliation nationale alors que la crise se trouve au sein de la classe politique, .....il juge inutile de réconcilier la classe politique de son pays, voyage intempestifs à l’étrangers alors que c’est auprès des malgaches qu’il faut qu’il retrouve une légitimité, .....muet face au KERE et aux bavures des hommes en uniforme, une incapacité de gérer des crises à caractères catastrophes naturelles.....et des KABARY sans têtes ni queues évidement personne ne s’y retrouve surtout le peuple qu’il gouverne.

      Mr R. Hery ne peut pas gouverner tout seul, en tout cas, pas en dehors d’un gouvernement d’Union nationale dans lequel tous les partis politiques et la Société civile seraient bien représentés. Un temps précieux qui permettrait aux partis politiques de pays se retourner pour mieux s’organiser afin d’êtres prés dans les prochaines rendez-vous électoraux :

      - parce qu’il faut vite mener le pays vers le chemin qui lui conduirait aux différentes élections. Et cela, Mr R. Hery peut bien le faire. C’est à dire commencer les travaux difficile de la FONDATION d’une prochaine NATION GASY.

      Faire rentrer définitivement Madagascar dans la modernité, qui veut dire stabilité politique, qui enclencherait en elle seule ;

      - des élus qui gouvernent, un pays gouvernable par conséquent l’État va retrouver des couleurs, les institutions vont se solidifier, la corruption aurait des adversaires coriaces sur ses chemins !!!!

      Bref, Mr R. Hery n’a jamais pu donner l’impression qu’il est le 1er responsable de l’état politique et économique du pays, qu’il est le Chef, qu’il est responsable du devenir d’une Ile qui compte 22 millions d’âmes....on ne lui demande pas d’avoir des répliques sur la démocratie occidentale et sa faisabilité à Madagascar :

      - les Malgaches lui demandent, exigent de lui de rétablir la paix sociale, la stabilité politique, de mettre de l’ordre dans le pays, et de redemander l’économie, POINT.

    • 5 avril 2015 à 13:43 | FINENGO (#7901) répond à rayyol

      Bonjour Rayoll,
      Vous disiez qu’il y a un manque évident d’élite.
      Je veux bien le croire, sans trop y croire.
      Pourquoi me diriez vous.

      Il faut partir d’un Principe que l’armée toutes catégories confondues est sensé d’être en dehors d’un sphère politique. L’armée est sensé d’être apolitique. Ce qui est loin d’être le cas au pays.

      Au Pays l’armée ou les armées ne servent pas l’état, dans les fonctions qui sont les leur, mais cautionnent l’état quoi qu’il arrive car les armées ont une place prépondérante car elles font parti intégrante des personnes qui dirigent le pays,c’est à dire dans les Ministère, et voir même au poste de Premier ministre, or que leurs missions sont autres que ça.

      Dans un gouvernement civil dès que vous introduisez une personne de l’armée qui est encore en activité au pouvoir, vous créez plus ou moins un Gouvernement militaire.
      Le Pays a une gouvernance, qui sort de la normalité. Qu’un général à la retraite veuille faire de la politique ça ce comprend, mais quand il est encore en activité militaire, le son de cloche n’est pas le même,il y a mal donne. En réalité les armées n’ont plus comme première mission, la protection de l’état, mais conduit l’état, et la dessus la différence de fonction fait tâche d’huile.
      Les Armées sont corrompues au même titre que les dirigeants civils, ils sont du même bord, d’un même objectif.

      Et croyez moi pour les déraciner, ce n’est pas un simple affaire, et loin de la portée du peuple. Car le régime est assimilable à une dictature, avec tout ce que ça comporte comme risques et conséquences.

    • 5 avril 2015 à 14:23 | FINENGO (#7901) répond à diego

      Diego,

      Pour une fois, je peux me permettre de vous dire, que ce coup ci, je partage la totalité de vos dires.
      Et la démocratie peut avoir une autre forme sans être cataloguée sur ce qui se fait ailleurs. Car la démocratie est un mot à large définition, et chacun peut la voir et le concevoir selon les circonstances, en aillant la même définition et les mêmes Buts.

      Cordialement !!!
      Joyeuses Pâques !!!

    • 6 avril 2015 à 03:50 | rayyol (#110) répond à diego

      Vous avez bien résume mes pensées

    • 6 avril 2015 à 07:45 | rayyol (#110) répond à FINENGO

      Vous avez la bonne analyse tout a fait d accord

    • 9 avril 2015 à 09:13 | rakotoson (#8023) répond à Turping

      ### « En fait, le chiffre de 22 millliards d’ariary était bien vrai. Mais il est issu d’un plan de budgétisation sur lequel mon gouvernement et moi nous nous sommes penchés avec les Partenaires techniques et financiers (PTF). Il s’agissait d’une aide d’urgence, d’un appui de nouveau départ entrant dans la réhabilitation, dans la réinsertion sociale des dahalo mais aussi dans le cadre d’indemnisation des victimes. Ce schéma a vite était répandu au sein de ces derniers, et je peux vous assurer que tous étaient heureux de cette démarche et qu’il n’y avait aucune comédie. ###

      Merci à Madagate qui , dans son édition de ce jour 09/04/15 , reproduit la teneur de sa conversation telephonique avec l’ ex - PM Kolo Roger .Celui - ci , de sa « Suisse natale » , a tenu à s’ expliquer sur les tenants et aboutissants des fameux « 22 milliards d’ ariary » que son gouvernement allait mettre à la disposition de ses fameux « dahalo miova fo »

      Ce que Jeannot Ramambazafy aurait dû faire , au lieu de se féliciter béatement de ce qu’ il appelle la « sincérité de Kolo Roger » c’ est d’ écrire dans son article que " donner où pas donner les 22 milliards d’ ariary à ces détenus amnistiés demagogiquement sans même être jugés malgré les meurtres vols , viols qu’ ils ont commis dans le sud , là n’ est pas le problème

      Le problème c’ est d’ avoir oser vouloir ( ? ) débloquer ces fonds quand bien mêmes plus d 21 millions honnêtes malgaches n’ ont même pas de quoi de mettre sous la dent .

      Voilà que que j’ appelerais un « PM de 4 sous »

  • 4 avril 2015 à 11:54 | walesa (#5863)

    Tout ça est encore lafot interminable de zetranzé ! Les depioutes reclament leur 4x4 et Hery-sosie de guignol Hland- un nouvel avion. Surement pour voir mieux,ou plutot mieux surveiller le Pays de lemuriens en train d’agoniser...

  • 4 avril 2015 à 13:07 | FINENGO (#7901)

    Désolation.
    Ce Gouvernement fait tout pour ruiner encore un peux plus un Pays déjà asphyxié.
    Il trouve tous les moyens pour dépenser, le peu qu’il a dans sa caisse, et encore si le peu existe, mais pour trouver de l’argent pour le bien du pays, c’est le dernier de leur souci.

    Sans rentrer dans les détailles, ils veulent réformer le statu de Tananarive, sans avoir le budget pour, Mais ils arrivent à faire des sessions extra-ordinaires aux Députés pour débattre sur un chantier qui est voué à l’échec et bien sure moyennant finance.
    On offre des 4 x 4 aux Députés plus pour usage personnel que pour le travail proprement dit.
    Un vol inaugurale Nosy Be / Tana bien sure moyennant finance, sachant que AIRMAD est en difficulté.
    Des déplacements Présidentiels avec tout une suite d’accompagnateurs, plus pour du tourisme que des résultats financiers, en passant par les USA, la France, l’Afrique et j’en passe.
    Des changements de Ministres, des hauts fonctionnaires dans plusieurs organismes de l’état, pour des résultats invariables voir pires.
    A croire qu’au plus Haut sommet de l’état, on trouve une personne qui se souci pour un partage équitable des richesses aux hommes et aux femmes qui l’entour et que le Peuple demeure inexistant.
    L’enseignement est délabré, ça ne leur pose pas de problème leur progénitures vont ailleurs et ne fréquente pas les mêmes établissement, quitte à être à l’étranger. Les hôpitaux et les soins sont dans un délabrement considérable, ça n’inquiète pas ceux qui gravitent autour du pouvoir, ils ont les moyens de se faire soigner ailleurs ne serait-ce que sur l’Ile de la Réunion.
    Tout compte fait ce que le commun des mortels ne peuvent pas avoir au pays, eux peuvent se le permettre haut la main.
    Les Bois de roses se font embarquer au vu de tous par des trafiquants, sans aucune poursuite, ni de sanctions et d’amande dignes de ce nom, car ces trafiquants continuent leur méfait sans être inquiété. Alors qui sont exactement ces trafiquants, car ils doivent être bien protégé pour pouvoir continuer leur sévisse.

    Alors quand je lis ici certains qui s’octroient le droit de comparer le Pays à d’autres et qui clament qu’il y a pire, ou tel pays pour arriver à son niveau actuel, il n’était pas mieux,Il me font marrer, car je dis à ces quelques individus voyez ce qui ne va pas et essayer à votre niveau à faire le peu que vous pourriez, pour que ça aille mieux.
    Se comparer à d’autres pour prendre exemple, OUI, mais pas pour faire pareil.

    Alors pour leur central électrique, soit ils se décident à les Privatiser, mais sans faire trop de rêve pour dégoter un imbécile qui accepterait d’investir 10 ans pour se faire remercier à coup de Pied au Q une fois que tout repart. Et le comble les connaissant, ces gens du pouvoir se donneraient du plaisir à y remettre leur mains galeuses pour refaire ce qu’ils ont comme coutume. Vider La caisse.

    Quelle Bande de Charognards puants.

  • 4 avril 2015 à 13:20 | Turping (#1235)

    D’après les informations recueillies ,si la perte d’exploitation de la JIRAMA y compris l’entretien s’élève à 20 milliards d’ariary mensuellement ,les 34ans milliards annoncés pour résoudre la problématique de base si les débâts au sein du gouvernement ,les parlementaires pointent le doigt sur la politique volontariste ,il y aura d’autres issues à promouvoir en travaillant sur beaucoup de domaines .

  • 4 avril 2015 à 15:36 | tiagasy (#6521)

    L’électrocution d’un préposé de la JIRAMA était une politique de camouflage. Un homme ne peut sortir vivant après avoir pris une châtaigne de 63KV, iinterdit en ville et en conditions de travail. On peut sortir electric-man de son juteux cercueil ou de le faire revenir sur terre de son nuage d’Ariary pour interviewer notre SUPERMAN ? Ou c’était une communication maladroite de l’exécutif ?

  • 4 avril 2015 à 15:54 | jangobo (#8776)

    L’utilisation d’une entité privée à la place de l’Etat pour la gestion de la JIRAMA est une bonne entité pour diverses raisons :

    - l’Etat ne pourra plus puiser à tout va, dans la caisse de la JIRAMA.

    - Le personnel travaillant pour une compagnie privée ne pourra plus en faire à sa tête (j’ai bien peur que le personnel fasse la grève encore une fois car il n’y aura plus gabegie) et les avantages acquis depuis x temps seront revus à la baisse.

    - Un organisme d’Etat est sans objectif, à part les salaires mensuels alors qu’avec une compagnie privée, il y aura obligation de résultat et, gare aux travailleurs paresseux.

    - l’Etat n’a pas entrepris d’entretien périodique depuis longtemps et n’attend que les coupures pour faire du tiptop comme pour les routes ; un organisme privé essayera de limiter les dépenses inutiles, en investissant sur d’autres appareils productifs moins mangeurs d’énergie.

    - L’entretien périodique n’ayant jamais été le souci de la JIRAMA et il a fallu que les machines tombent pratiquement en ruine pour qu’elle s’y mette et voilà, la facture à 18 millions US ; ce ne sera plus le cas avec un organisme privé.

    Mais je me pose la question : l’organisme privé qui va reprendre la JIRAMA pour dix ans, qu’est-ce qu’il y gagne ou c’est un œuvre de bienfaisance ?

    Quel sera le prix à payer pour la prise en tutelle de la JIRAMA ?

    Et comme Rajao nous considère comme des enfants qui n’ont pas besoin de savoir avec quel argent il a acheté les avions, il n’y aura pas d’explications pour la JIRAMA et bonjour la démocratie à la HVM

    • 4 avril 2015 à 17:42 | betoko (#413) répond à jangobo

      Attendons nous à la hausse exagérée des tarifs de Jirama très bientôt , déjà cette semaine le DG nous a préparé psychologiquement

    • 4 avril 2015 à 19:51 | Stomato (#3476) répond à jangobo

      >>- l’Etat ne pourra plus puiser à tout va, dans la caisse de la JIRAMA.<<

      Bah, il refera ce qui s’est passé moult fois dans les débuts de l’indépendance, les étrangers en charge du fonctionnement de la Jirama (alors encore EEM) étaient expulsés en 48 heures s’ils déplaisaient à un roitelet local...

      Quelles garanties l’état Malagasy peut il apporter et respecter à un investisseur étranger ?
      Il n’est que de voir ce qui se passe avec Ambatovy en ce moment...
      Si cette société continue à perdre de l’argent, il est probable qu’elle quittera le pays mais sans laisser sur place un outil opérationnel, ni récupérable.

    • 6 avril 2015 à 10:24 | jansi (#6474) répond à Stomato

      Investir a Mada ne veut surtout pas dire ignorer les lois regissant le monde du travail. Le Smotig c’est terminé.
      Investir à Mada c’est promouvoir aussi les aspects sociaux ainsi que la formation du personnel.
      Voila pourquoi, il est inacceptable que Ambatovy n’en fait qu’à sa tête. Si Ambatovy veut continuer a gagner de l’argent, qu’il respecte les lois sociales et la reglementation du travail à Mada et tout ira bien.

    • 6 avril 2015 à 15:46 | Stomato (#3476) répond à jansi

      Connaissez vous exactement la ou les raisons du désaccord entre les ouvriers et la direction d’Ambatovy ?

      Que savons nous de la teneur de l’accord passé entre cette société et le gouvernement Malagasy ?

  • 4 avril 2015 à 18:11 | ikoto (#4912)

    Peuple Malgache,

    On nous prend comme les « canards du bon Dieu » ou quoi ? Ne soyons point dupes car c’est à nous Malgaches, que nous soyons des contribuables ou des « consommateurs » ou encore des usagers de tout genre, c’est à nous de payer l’ardoise ! Il fut un temps où l’État a fait ce qui lui plaisait sur la JIRAMA ! Quand (N.B : je n’emploie pas la conjonction « si » mais « quand », ce n’est pas une petite nuance mais une différence et de taille) les caisses de l’État sont à sec on puise dans celles de la JIRAMA (et de la CNaPS) sans que l’État ait pensé à rembourser ses « emprunts » pour la simple raison que la JIRAMA est une entreprise d’État ! Or, en recevant notre facture nous pouvons y lire que nous ne payons pas seulement le prix de l’énergie que nous avons consommée mais aussi des « redevances » et des « frais fixes » et d’autres prélèvements encore ! ... Les gestionnaires de la JIRAMA justifient ces prélèvements comme « amortissement » (des frais et dépenses engagés, et c’est bien normal !) et aussi comme « investissement » pour les futurs travaux de réhabilitation d’extension de la JIRAMA ! C’est pour dire que la JIRAMA était - est encore - et sera toujours considérée, à tort ou à raison, comme bien public et en même temps comme une « vache à lait » ! Or, la vache vieillit, le lait tarit car l’État qui est l« émanation de la Nation et du Peuple, en même temps devenu une sphère hors de portée du contrôle du Peuple voire une »propriété privée« d’un parti politique ou d’une »caste« , ne s’est jamais soucié de ce PATRIMOINE NATIONAL ET PUBLIC ! Et maintenant on nous »vend le chat à grosse tête«  ! Ce problème ou plutôt cette solution qui va peser sur notre portefeuille, sur les études de nos rejetons et qui va faire monter en flèche notre facture n’est simplement pas un problème d’ordre technico-financier mais surtout un PROBLÈME POLITIQUE ! En guise de conclusion je lance tout simplement dans l’air cette simple question : »ET LA PROMESSE DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE DE MADAGASCAR HERY MARTIAL RAJAONARIMAMPIANINA RAKOTOARIMANANA" ? ... Qui vivra verra..

    • 4 avril 2015 à 20:21 | FINENGO (#7901) répond à ikoto

      Bonsoir IKOTO,

      Vos analyses sont très opportunes et très pertinentes Mais revenons à la réalité.
      Je ne pense pas même pour une petite minute qu’un repreneur Privé, puisse avoir ni l’audace ni l’envie de s’en acquérir.

      Pour des raisons bien simples.

      La durée de 10 ans, le rapport à cette durée n’est nullement pas un Facteur d’incitation pour une personne sain d’esprit.
      Et si ce n’est pas le cas, je dirais que le dit repreneur à une idée derrière là tête. Dans le genre d’être en cessation de payement quand les dix ans arrivent à son terme. Ou il est dans les manigances des dirigeants pour se maintenir au niveau ou le JIRAMA y est à l’heure actuelle pour s’en mettre un peu plus dans la poche et engraisser qui de droit. Je ne pourrait pas m’étonner des divers magouilles qui puissent éventuellement exister derrière tout ça, car les preuves on les a quotidiennement.

      A ce titre, personnel je ne pense pas être celui qui rachèterait la JIRAMA dans le cas ou j’ai la certitude d’avoir un coup de pied au Q au terme de ces dix ans, et d’avoir investi dans une entreprise et une fois qu’elle retrouve vie, on me dira Merci Monsieur on reprend l’affaire. C’est déroutante comme situation, mais une pratique assez courante au Pays.
      J’appelle ça spoliation de bien tout simplement.

  • 4 avril 2015 à 18:13 | MAHITSITENY (#8793)

    Salama !

    IO ARY FA MANOMBOKA MITRANGA ILAY EFA VOALAZAKO TALOHA !!!

    H@izay dia faly ery ny Mpitondra sy ny Mpanao Pôlitika Malagasy mitavandra ny JIRAMA toy ny parasy homana daholo :

    - AO NY FIHINANANA.

    Dia indro fa « MANGADY » AO DAHOLO IZAO BOTO SY NANDRA REHETRA IZAO !

    Ny Mpiasa koa moa etsy andanin’izany ;

    rehefa mahita fa « mangady » ao ny Lehibe sy Mpanao pôlitika tsy vaky atatra rehetra dia indro koa fa miezaka manodina araka izay tratra !

    DIA INDRO FA MITRANGA NY « LAVAKA » TSY HITA NOANOA !

    Jereo fotsiny e ! :

    herin’aratra (« courant ») manana masonkarena(« prix de revient ») 200 Ar/Kwh ve, ohatra, no amidy 150 Ar noho ny Pôlitika ??? Ary MBOLA angalarina ihany koa aza ny 100Ar ; Koa aiza no tsy ho maty antoka ????

    DIA IO FA MIDITRA RA-MPAMATSY VOLA (« Banque Mondiale-F.M.I », A.F.D. etc) !
    Manome vola tokoa rizareo.

    Ary tena manome vola fa tsy lainga !!!

    Eny fa na dia fantany tsara aza ny « LALANAN’NY TSOLOTRA SY NY TINADY » manjaka ao Dia nomeny ny vola satria hafa ny tanjona kendreny !!!

    DIA IO ANEFA FA MBOLA MANODINA IHANY RA-MALAGASY TSY MAHITA AFA-TSY NY FOTON’ORONY ka manararaotra toy ny bainga mihomehy alina !!!!!

    Vokany : VAO MAINKA MIHARATSY NY FAHASALAMAN’NY JIRAMA !!!

    kENDA IZAO RA-FANJAKANA MALAGASY SATRIA TSY MANAM-BOLA INTSONY !!!

    ARY NINIAN-DRA-MPAMATSY VOLA MIHITSY IHANY KOA NY TSY NANOME VOLA INTSONY !!!

    Fa maninona ary hoy ianareo ?????

    Tsotra ny antony ary mazava :

    TIAN-DRIZAREO HO AZY NY JIRAMA !!!!

    @alalan’ny « PRIVATISATION » io an !!!

    Eritrereto fotsiny e :

    IANAO VE NO MAHAZO NY « MONOPOLE » @FAMATSIANA JIRO SY RANO NY OLONA 20 TAPITRISA ;

    AIZA NO HISY « BIZINA » OHATRAN’IZANY ?????

    Eny e ! Ekena fa :
    - « Mise en concession » no natao
    - Nisy ny « appel d’offres »

    Saingy ;

    ENDRIKA FIAMPITANA @« PRIVATISATION » NY « MISE EN CONCESSION ».

    Iza no mahazo antoka fa ho ara-dalàna ny zavatra atao @izany ??? @ izay 10 taona be izao !!!!

    ARY RAHA OMENA « PRIVE » IO ; AZA ADINO FA MATOA MAMPIASA VOLA DIA NY HITADY TOMBONY IZAY !!!

    Tsotra ny fomba fitadiavana tombony :

    1-Atao ambony be miohatra @masonkarena(Prix de revient) ny vidy ivarotana (prix de vente) ;

    2-Raha ambany ny vidy ivarotana ; Ahena ny masonkarena @alalan’ny fandroahana Mpiasa !

    Ny tena « entreprise TRES rentable » dia ny fampifangaroana ireo fomba ireo !!!

    ARY JEREO TSARA FA IREO NY ZAVATRA HISEHO :

    - ATAO LAFOBE NY VIDIN’NY « COURANT » !
    - ROAHINA NY MPIASA !

    Aza RAJAONARIMAMPIANINA irery ihany no omena tsiny ; na koa ny VAZAHA fa :

    - IREO MPITONDRA REHETRA NIFANDIMBY TSY ANKANAVAKA NO FOTOTR’IZAO TRANGA MAMPAHONENA IZAO !!!

    - TSY AFA-MIALA KOA IREO MPIASAN’NY JIRAMA IZAY TSY VANONA AVOKOA SATRIA TSY MAHAY MIARO NY ORINASANY FA FALY MITSENTSITRA FOTSINY !
    Mody « nampirevena » t@ tsy mandoa jiro sy rano dia io fa faly ery mangalatra !Izao ho voaroaka daholo !!!

    Fehiny : IZAO NY ALEHANY REHEFA TSY MISY NY FITIAVAN-TANINDRAZANA IZAY DRADRADRADRAINA ATAO IMOLOTRA FOTSINY FA TSY IAINANA !!!!

    Mbola ho aiza ny alehany ????

    « Vao manomboka io » hoy i KAINA !!! TSY MIJANONA IO RAHA TSY « ANDEVOKELY » DAHOLO !!!!

    Tsy faly mitsikera sy manakora fotsiny aho anefa fa misy koa ny vahaolana TENA azo tsapain-tanana !

    NY VAHAOLANA ???

    Raha tia tanindrazana sy mitsinjo ny MALAGASY ny Mpanao pôlitika fa tsy variana manentana sy mitarika olona hilahatra an-dalam-be sy « manangona » ary manao kolikoly fotsiny dia izao no tokony atao haingana :

    1-FOANO TANTERAKA NY HETRA REHETRA ALAINA @FITAOVANA AHAFAHAN’NY TSIRAIRAY MAMOKATRA « COURANT » TOY NY « PLAQUE SOLAIRE, BATTERIE, CONVERTISSEUR, GENERATEUR », « GROUPE ELECTROGENE » sns

    2-AJOROY NY FANDAHARAN’ASA (programme) HAHAFAHAN’NY TSIRAIRAY MISITRAKA AN’IZANY FAMOKARANA « courant » IZANY. Ohatra : « prêt bancaire à taux zéro garanti par l’Etat sur présentation de dossier »

    Raha tsy tanteraka ireo dia hizaka ny Ngidiny isika MALAGASY :

    - « courant » lafo dia lafo
    - Mpiasan’ny JIRAMA an’aliny ho voaroaka @fomba ankolaka

    Misaotra !

  • 4 avril 2015 à 20:02 | diego (#531)

    Betoko,

    Mr R. Hery, j’en ai fait le tour. Je me permets de le dire parce que j’ai toujours pensé que les élections de 2013-2014 étaient et sont des élections pièges à C....

    Je ne suis pas parmi les gens qui croyaient à un miracle politique malgache si miracle existe. Je crois ce que je vois :

    - plus de 30 partis politiques, autant des candidats, un président élu avec moins de 2M d’électeurs sur 8M d’inscrits et pour couronner tout cela, les caisses de l’État sont vides.

    Le pays se trouvait durant cinq ans dans situation politique absurde et dangereuse. Organiser des élections dans un tel pays ne résoudra pas une crise institutionnelle et ne donnera pas aux nouveaux élus des léviers nécessaires pour redemmarer l’économie du pays :

    - tout ceci était prévisible.

    Mr R. Hery est sans doute un homme intelligent. Si c’est vraiment le cas, il doit savoir qu’il n’aura jamais le temps de lutter contre la pauvreté ou de développer son pays. Par contre, il aurait le temps de stabiliser son pays, de réconcilier la classe politique de son pays. Autrement dit, de commencer et redéfinir la fondation de notre future vie politique.

    Seulement voilà, penser à la génération future ne se trouve pas encore dans l’ADN d’une majorité des politiciens malgache, la preuve en est la présence de cet homme durant cinq ans dans une transition illégale que la CI n’a jamais reconnu. Un homme qui a ce jour l’avenir du pays entre les mains :

    - avouons que la trajectoire politique de Mr R. Hery est plus qu’inquiétante.

    Et cet homme n’a pas de majorité, pas de parti et pas d’argent pour gouverner. Vous voyez Betoko, je ne suis pas de ceux qui sont surpris de l’anarchie et de la difficulté du pays actuellement, parce que je ne suis pas assez intelligent pour comprendre ce que cet homme est capable d’accomplir les caisses vides et sans aides dans un pays mathématiquement en faillite économique et politiquement boqué.

    • 4 avril 2015 à 21:50 | FINENGO (#7901) répond à diego

      Diego,
      il y a eu des pays qui étaient dans un état pire de ce que Madagascar connait à l’heure actuelle et qui sont sortis du trou la tête haute d’où ils étaient avec la seule chose qui manque au pouvoir politique de chez nous. La VOLONTE de Pouvoir s’en sortir. Et pour écourter, prenez tout simplement le cas du RWANDA. On est très, très, très loin d’en arriver là. Pour une simple raison la Volonté Politique n’y est pas. Le Rwanda a pu instauré, un système où tout le monde peut retrouver son compte après une guerre civile qui opposait deux identités du même peuple. Et ce n’est pas rien.
      Ne cherchons pas des choses qui n’existent pas. Soyons terre à terre et lucide, sans pour autant chercher à polémiquer.
      Quand un régime est pourri et que les dirigeant ne veulent rien entendre,ça ne peut pas être autrement, malgré toutes les bonnes volontés qui crieront que rien ne va.
      C’est un B a BA.
      Arrêtons de faire divergence sur des choses que l’on sait et sur les quelles on fait abstraction, pour des raisons qui me dépassent.

    • 6 avril 2015 à 10:39 | jansi (#6474) répond à FINENGO

      Vous avez raison de citer le Rwanda qui a meme eu l’audace de faire de l’anglais sa la gue nationale et de défier l’arrogance de la France.
      Aujourdhui le Rwanda avance avec un taux de croissance à 2 chiffres. Et cela gene la France a tel point qu’elle cherche a écarter le President rwandais actuel.
      Certes on dira toujours qu’il n’a pas le droit de se representer aux elections selon la Constitution rwandaise (et non française dont les Rwandais ne sen melent pas d’ailleurs). Mais le President actuel est l’architecte en chef de la refondation et de la reconciliation au Rwanda. Alors si cela peut faire du bien a son pays, qu’il continue a présider la marche en avant du Rwanda.
      Voila le type d’ingérence de la CI qui bloque le progres de certains pays en développement.
      Le Rwanda a pris l’exemple du Vietnam. Travailler dur, ne penser qu à son peuple et resister aux envies de la CI.
      Le jour où Mada aura cette volonte politique du Rwanda.......

  • 5 avril 2015 à 00:13 | diego (#531)

    FINENGO,

    J’aime citer toutes les choses qui sont à la portée des politiciens et peuple malgaches, surtout les jeunes. Madagascar étant l’un de ces pays chanceux dont la jeunesse, moins de 25 ans, constitue presque 50% de la population, on peut en être fier de citer cette belle, magnifique et riche Île. Une pontentielle économique énorme.

    Mais hélas, on a du mal à trouver quelque chose de positive à dire sur le plan politique, c’est le désordre, l’anarchie. On voit bien que dans toutes les crises que le pays ont affronté, les 1er victimes sont les partis politiques du pays et leurs leaders respectifs.

    Si nous prenons cet exemple et nous exportons en Europe et aux USA, chaque crise, nous verrons l’affaiblissement, voir la disparition des grandes partis politiques, successivement de droit et de la gauche....cdu, la gauche, la droit, le conservateur, le démocrate, les partis centristes etc :

    - l’Europe et l’Amerique du Nord ne sont pas ce qu’ils sont aujourd’hui, l’Occident n’existe pas ces jours.

    Si à chaque crise, à la moindre crise, on fait disparaître la constitution, les institutions, affaiblir ainsi l’État, aucun pays n’évoluera. Il n’y aura pas de progres. Et c’est-ce qu’on est en train de faire subir à notre pays.

    On fait tout pour que le pays soit ingouvernable en s’attaquant aux hommes de la Nation. En les manipulant, mais avant tout en sabotant l’une des institutions vitales et de 1er plan :

    - le parti politique qui constitue le facteur clé de progres et de l’évolution de la société parce que c’est à son sein que les futurs dirigeants et élites sont formés.

    Les partis politiques constituent les derniers étages dans lesquels le pays se préparent à se lancer pour affronter le monde avec leurs héros.

    Vous voyez, je crois à la politique. Sans la politique le pays sera mort, disparaîtra. C’est-ce qui arrive à Madagascar depuis six ans. Mr R. Hery n’a pas de parti politique, il est en train d’en construire un. Pas aussi facile qu’il a imaginé, mais il est en train de détruire d’autres partis politiques qui ne sont pas en bonne santé en débusquant quelques membres influents, détruisant au passage les autres partis et par effet mécanique les structures meme des tous les partis politiques malgaches.

    Mr R. Hery est un président piegé. Et il ne peut pas ne pas le savoir. Avant meme de se présenté à l’élection il devait savoir qu’il ne pourra pas gouverner le pays :

    - qu’aucun politicien, expermentés au pas ne pourrait pas gouverner le pays dans son état depuis six ans et aujourd’hui.

    Les politiciens qui le prétendent ne sont que DES VULGAIRES PRÉTENTIEUX ET MENTEURS. Parce qu’ils savent toutes et tous les conditions qu’il faut réunir pour pouvoir gouverner un pays, que ce pays soit pauvre ou riche. C’est comme une voitur, une voiture ne peut pas rouler que lorsqu’elle a.....nous le savons.

    En résumé, c’est voulu que le pays soit ingouvernable. On a des hommes capables de gouverner notre pays, mais ils sont royalement empêcher d’accéder au pouvoir :

    - vous vous rendez compte, il y a eu 30 candidats, connus et inconnus à l’élection présidentielle, Zafy, Ratsiraka et Ravalomanana n’ont pas été qualifié....des qui se moque-t-on ?

    Et on prétend que l’élection etait fiable. Vous croyez que Mr R. Hery a passé le 2ème tours ces trois étaient dans les bulletins ? Je ne crois pas.

    On s’étonne aujourd’hui que pays se trouve dans l’anarchie politique :

    - la classe politique a accepté poliment à ce qu’on detruit les partis politiques du pays, ridiculise ses hommes d’expériences au nom de quelques intérets futiles qui à terme scellerait la dépendance du pays..c’est un peu le cas.

    Solution :

    - rendre le pays gouvernable.

    Ce ne sera possible qu’à une seule condition :

    - sous un gouvernement d’union national...et avec ou sans la réconciliation.

    • 5 avril 2015 à 04:21 | rayyol (#110) répond à diego

      Il existe une solution Elle est très evidente mais tous la rejettent par égoïsme et interet personnel Tous veulent être patron personne ne veut jouer le rôle de subalterne .Car aucun n a cette notion d interet commun . Le 4x4 signe ext de réussite c est ce qui compte chez cette société de pauvre qui aspirent tous a devenir riche peut importe les moyens .Le seul but relever son statut car complexe La solution s oublier et penser a la nation aux autres a son voisin penser qu enrichir les autres c est aussi s enrichir

    • 5 avril 2015 à 11:44 | kartell (#8302) répond à diego

      Votre point de vue est intéressant mais je voudrais y ajouter quelques remarques....
      La jeunesse d’un pays n’a d’intérêt que si sa société est en mesure de lui proposer une formation et des emplois...
      Madagascar n"est pas à sa première crise mais vit depuis 1973 en état de crise permanente et les replâtrages successifs de la constitution n’y ont rien fait, bien au contraire....
      Les partis politiques sont inexistants dans ce pays bien avant la prise de pouvoir d’Hery et ainsi la vie politique malgache n’a aucune colonne vertébrale, nécessaire et indispensable pour éviter les dérives auxquelles nous avons assistées dans le passé et qui se reproduiront dans l’avenir....
      A Madagascar, la politique sert d’unique paravant à l’enrichissement personnel de ses gouvernants...
      Vous idéalisez une vision très personnelle de la situation du pays sans donner de solution fiable ( qui n’existe pas ! ) pour sortir de l’impasse...
      La démocratie avec Hery ou l’autocratie avec Rajoelina a montré ses limites et son impuissante récurrente a sortir le pays de son marasme ambiant...
      Vous tentez sans convaincre à croire à une voie magique ( unité nationale !) qui ferait ce qu’un demi-siècle d’indépendance a cumulé en gabegies mais ce ne sont que des voeux pieux pour lesquels on ne peut adhérer tant la réalité vous donne tort, aujourd’hui et malheureusement pour demain !....

  • 5 avril 2015 à 01:23 | Ratsimilaho (#6905)

    L’entreprise suédoise Skanska nous a construit la centrale d’andekaleka.Tout le monde a été satisfait du travail fourni.Est -ce serait trop demandé d’exposer aux scandinaves nos problèmes avec ces deux centrales ?Il se pourrait même que ça nous coûterait moins chère que ça.

    • 5 avril 2015 à 02:17 | revysaditra (#8500) répond à Ratsimilaho

      Natao hipirina sy hangina ve ny Malagasy ?
      — -
      Herinandro masina...
      ...nohomboina teo @ hazo fijaliana i Kristy.
      Namoy ny ainy hamonjena...
      ...ny zanak’olombelona Izy.
      — -
      ao anantin’ny fankalazana ny Paska isika izao
      — 
      Voahombo eo @ hazofijaliana ny vahoaka Malagasy izao...
      ...voahombo @ hazofijaliana namboarin’ny mpanao politika.
      — -

      ...aleo @ izay hipirina...
      fa ao anatin’ny herinandro masina izao...
      — -

      ento mora é ry zalahy...
      ...fa ny kilalao mbola ho ela.

      — -
      Samia ho tratry ny Paska daholo isika rehetra é !

    • 5 avril 2015 à 11:19 | Jipo (#4988) répond à Ratsimilaho

      Bonjour et bonnes pâques .
      Ce qui vous coute cher pour ne pas dire 2 yeux et pas un ...
      Ce sont vos élus, ceux qui vous dirigent et vous exploitent , personne d’ autre .
      A quoi bon chercher moins cher quand vos élus vont piller les économies que vous allez faire .
      Le moins cher est de virer tous ces pseudo politiciens, qui ne sont que des bandits et vous maintiennent la tête sous l’ eau depuis qu’ ils ont revendiqué l’ indépendance , la souveraineté, et l’ auto détermination pour vous plumer .
      Chercher à faire des économies pour ces gens là revient à remplir le tonneau des danaïdes .

  • 5 avril 2015 à 11:36 | raymond fabre (#8898)

    bonjour et merci de m acceuillir sur ce forum . excuser moi les fautes d hortaugraphe c est une matiere qui n a jamais ete mon fort . pour en venir a cet article pour 18 millions de dollard us c est pas de lentretien et du fonctionement ( ou alors c est calcule sur 10 ans !!) mais c est plus de l achat de groupes et de caution pour les fournisseurs de matieres premieres donc excusez moi de l expression : du fou ....e de g.../e . ou du benevola !!! mais cela existes t il a ce niveau la ? la question est posee !

  • 5 avril 2015 à 12:20 | Turping (#1235)

    Joyêuses Pâques à tous et à toutes !

    - Pour les chrétiens ,la fête de Pâques symbolise la résurrection de Jésus christ ,une certaine espérance du point de départ dans la vie après avoir vaincu la mort pour nos pêchés .
    Hébreu 9:22 : le sang du christ ...nous purifi de tout péché .
    Ephésien 2:5 :La bible dit que "nous étions mort dans nos fautes .
    Jean 3.16.Dieu a tant aimé le monde ,qu’il a donné son Fils unique ,afin que quiconque croit en lui ne périsse pas ,mais qu’il ait la vie eternelle .
    Matthieu,28/20:Voici,moi je suis avec vous tous les ,jusqu’à l’achèvement du siècle .C’est dans la foi ,la justice de Dieu que nous pourrions vaincre .

    - Mon texte n’engage systématiquement de critique envers personne,ni de récupération politique même ceux qui sont athées mais c’est une ’occasion ,du message apporté pour les chrétiens croyants en cette période de Pâques .
    - Espérons que la justice ,la paix règne s’instaure sur cette terre dans l’espérance du lendemain meilleur et le vrai changement apporté pour nos dirigeants dans l’amélioration du quotidien de nos compatriotes ,ceux qui souffrent .Amen

    • 5 avril 2015 à 12:22 | Turping (#1235) répond à Turping

      Lire : purifie ,....

  • 5 avril 2015 à 13:28 | diego (#531)

    Bonjour,

    Ne vous inquiétez pas. Nous sommes tous d’accord que Madagascar est mal traité. J’ai un esprit assez large, et c’est tant mieux si on pense et approche différemment les choses. D’ailleurs, je ne pense pas que les gens qui participent aux différentes conversations ici pensent si différemment qu’ils veillent bien admettre......?

    Vous savez, je pense profondément que les citoyens ou les étrangers qui participent à la conversation ici ou qui s’échangent des mots :

    - aiment profondément Madagascar. Mieux encore, nous voulons toutes et tous que les choses aillent mieux pour ce pays.

    Nous sommes assez proches toutes et tous que nous voulions bien admettre.

    Par contre, nous faisons un peu les choses dans le désordre. Cela part dans tous les sens, mais en fait, nous voulons la même chose, nous souhaitons les mêmes choses, que le pays avance :

    - une stabilité politique ;

    - un État malgache visible, fort ;

    - des institutions qui défendent les intérêts vitaux du pays, l’intégrité territorial de l’Île.

    Et des institutions envers lesquelles les Malgaches puissent avoir confiance. C’est à dire des institutions qui soient capables de lutter contre la corruption, non victimes de ce fléau mondialement connu.

    - et enfin, nous voulons toutes et tous que le pays soit gouverné.

    Nous râlons parce que Mr R. Hery ne gouverne pas le pays. Nous ne sommes pas contents parce que les élus ne sont pas capables de gouverner le pays. Plus exactement Mr R. Hery et les élus malgaches ne sont pas en état de gouverner le pays, pire, ils n’ont aucun levier politique pour gouverner le pays :

    - Mr R. Hery n’a pas l’intelligence, n’a pas l’envie, n’a pas l’expérience et n’a aucun levier politique qui lui permettrait de gouverner tout seul ou même avec les gens qui veulent l’aider.

    La CI et les Bailleurs des Fonds le savent trop bien. Sans dire que les institutions internationales savent fort bien qu’aider Madagascar dans son état politique actuel revient à aider Mr R. Hery et ses amis, aucunement le pays et son peuple. Le président malgache croit faussement qu’il est l’homme providentiel, l’élu, croit fermement que le pays et la CI n’ont pas d’autres choix, c’est lui ou le chaos....il est légitime, il est reconnu, la CI et les Bailleurs des Fonds sont donc dans l’obligation de l’aider :

    - c’est-ce qu’il croit !

    En tout cas, c’est-ce qui lui fait dire des bêtises et des messages qui sont loin de rassurer la CI :

    - chacun sa démocratie, nomination et renvoi aléatoires des hommes, réconciliation nationale alors que la crise se trouve au sein de la classe politique, .....il juge inutile de réconcilier la classe politique de son pays, voyage intempestifs à l’étrangers alors que c’est auprès des malgaches qu’il faut qu’il retrouve une légitimité, .....muet face au KERE et aux bavures des hommes en uniforme, une incapacité de gérer des crises à caractères catastrophes naturelles.....et des KABARY sans têtes ni queues évidement personne ne s’y retrouve surtout le peuple qu’il gouverne.

    Mr R. Hery ne peut pas gouverner tout seul, en tout cas, pas en dehors d’un gouvernement d’Union nationale dans lequel tous les partis politiques et la Société civile seraient bien représentés. Un temps précieux qui permettrait aux partis politiques de pays se retourner pour mieux s’organiser afin d’êtres prés dans les prochaines rendez-vous électoraux :

    - parce qu’il faut vite mener le pays vers le chemin qui lui conduirait aux différentes élections. Et cela, Mr R. Hery peut bien le faire. C’est à dire commencer les travaux difficile de la FONDATION d’une prochaine NATION GASY.

    Faire rentrer définitivement Madagascar dans la modernité, qui veut dire stabilité politique, qui enclencherait en elle seule ;

    - des élus qui gouvernent, un pays gouvernable par conséquent l’État va retrouver des couleurs, les institutions vont se solidifier, la corruption aurait des adversaires coriaces sur ses chemins !!!!

    Bref, Mr R. Hery n’a jamais pu donner l’impression qu’il est le 1er responsable de l’état politique et économique du pays, qu’il est le Chef, qu’il est responsable du devenir d’une Ile qui compte 22 millions d’âmes....on ne lui demande pas d’avoir des répliques sur la démocratie occidentale et sa faisabilité à Madagascar :

    - les Malgaches lui demandent, exigent de lui de rétablir la paix sociale, la stabilité politique, de mettre de l’ordre dans le pays, et de redemander l’économie, POINT.

    • 5 avril 2015 à 13:52 | rayyol (#110) répond à diego

      Comme vous dites vous meme il ne peut pas n a pas les outils la volonte le savoir ni l intelligece politique Alors nus faisons du surplace. Nous connaisons les maux corruption a tout les niveaux politiciens denués de toute intelligence malhonnetes Alors que faisons nous. La est la question Plus necessaire de debattre sans cesse Les causes et effets sont connus Reste a trouver la facon d attauer le probleme.Je peux vous dire que les communales sont en bonnes voies certain parti dont un dont je suis sur ont deja distribue les aides aux candidats de leur choix.Montant subsequent pour chacun . Si communale il y a elles vont determiner l avenir de Hery

    • 5 avril 2015 à 18:03 | diego (#531) répond à rayyol

      Bonjour rayyol,

      C’est bien pour cela qu’il doit mettre vite en place un gouvernement d’Union nationale. Pour pouvoir travailler et mettre en place la seule chose qu’il pourrait faire pour le restant de son mandat :

      - construire une bonne fondation pour l’avenir politique de facto économique du pays.

      S’attaquer aux reformes politiques, électorales et la mise en place d’une autonomie effective dans les provinces.Voilà trois reformes qui occuperaient bien le mandat de Mr R. Hery.

      Il faut qu’il oublie l’économie et la lutte contre la pauvreté, il n’a pas les moyens et il n’aura pas le temps.

      En reformant le pays comme je viens de le dire, il aurait de facto la confiance de la CI et l’estime des Bailleurs des fonds. On l’aiderait pour résoudre les délestages, pour le kere et les Traboina.

      Mais bon, je rêve parce que l’homme n’a pas d’agenda, sa présidence est un peu brouillon, on ne sait pas qui décide quoi...il est partout et nul part à la fois.

    • 6 avril 2015 à 07:31 | rayyol (#110) répond à diego

      C et ce que je preconise depuis le debut .Mais il a choisi la dictature .Il ne sait meme pas ce qu il a choisi voila le tragique

    • 6 avril 2015 à 07:47 | rayyol (#110) répond à rayyol

      Ce Herry est un grand gogo illumine Il vit dans sa bulle

  • 5 avril 2015 à 15:26 | olivier (#7062)

    De quoi parlons-Nous ici ?
    D’un pays à la dérive, dont le peu d’élites (et encore, méritent-elles vraiment d’être qualifiées de savantes ?) sont incapables de tirer les conclusions d’un passé peu glorieux…Un pays tourné vers le passé, vers les morts, vers les castes…..VERS UNE HISTOIRE basée sur tout sauf des écrits…
    Une histoire manipulable. A la sauce toute tropicale..
    Le coupable du jour…deviendra toujours la victime de demain au jardin d’Eden…
    Quelle rigolade de voir les anciens opposants de HR devenir ses plus fidèles soutiens..
    Spéciale dédicace a Jansi et Fidy…LOL
    Ne changez rien les gars…vous êtes tellement drôles !...malgré vous..
    De l’art de retourner sa veste, de l’art de se sentir si « malin », que l’histoire n’en devient qu’un éternel recommencement..
    Les formistes d’hier, qui critiquaient, crachaient…ergotaient…sont devenus aujourd’hui les soutiens d’un PRM qui a trahi ( quoi de plus normal me direz vous ?...au pays des fourbes et cepamafotistes en chef) son bailleur de fond..
    L’histoire est un éternel recommencement, et les A’brutis savants trouveront toujours un bouc émissaire…
    Et dire que ces messieurs pensent qu’ils ne sont pas démasqués…

    LOL

    • 5 avril 2015 à 16:25 | rayyol (#110) répond à olivier

      Une chose est vraie Le passe c est deja passe ,le present deja trop tard .Le futur appartient aux audacieux aux visionnaire

    • 6 avril 2015 à 16:54 | olivier (#7062) répond à rayyol

      Une autre chose est vraie : les mêmes comportements mènent aux mêmes résultats...

      Tant va la rakoto’cruche à l’eau qu’à la fin elle se brise..

      Traduction pour ceux qui n’auraient pas compris : trahisons, retournements de vestes, hypocrisie, manipulations...

  • 5 avril 2015 à 16:47 | jangobo (#8776)

    Stomato,

    Lorsque vous parlez des anciens cadres de l’EEM écartés par un simple roitelet, cela se faisait en ce temps-là où la démocratie était encore à ses balbutiements (bien que la nouvelle démocratie de Rajao est sur la route).

    Actuellement, cela ne se fait plus car il y aura retour de manivelle et Madagascar sera de nouveau mis à l’index de la CI.

    Lorsque vous parlez d’Ambatovy, c’est que le contrat établi lors de son installation faisait la part belle à Ambatovy et les dirigeants de l’époque qui se sont adjugés des parts d’actions. Maintenant, les gouvernants veulent avoir aussi leur part du gâteau et c’est là le hic.

    En ce qui concerne l’avenir de la JIRAMA, je ne connais pas ce membre du CA qui argumente sur ces partenaires privés.

    Y-a-t-il eu études préalables avant cette alliance ou veut-il faire passer des vessies pour des lanternes aux futurs partenaires ? S’il vient d’arriver, il ne connaît donc pas la JIRAMA à fonds et espère seulement obtenir une commission sur le contrat à venir ou bien c’est un contrat déjà signé et il n’y a plus à tergiverser ?

    Y-a-t-il eu échanges préalables avec le Personnel de la JIRAMA ou ce sera encore une queue de poisson, avec préavis de grève ?

    Moi, j’opterai pour les énergies renouvelables, telles les panneaux solaires, les éoliennes,...

    Diminuer les taxes sur ces énergies et plus de maux de tête et la JIRAMA, durant ce temps pourra faire des investissements dans l’énergie hydraulique, comme l’Ethiopie l’a fait sur ses propres fonds.

  • 5 avril 2015 à 17:50 | diego (#531)

    Bonjour kartell,

    La crise est l’une des fidèles compagnes du développement, et d’une évolution et surtout la difficulté d’adaptation d’un pays à la moindre changement, qu’elle soit politique ou économique.

    Conscience de cette situation les hommes d’État et les élites occidentales ont mis en place un système capable de tenir le coup à la moindre changement mais surtout aux crises qu’ils savaient que leurs pays vont devoir affronter dans l’avenir. Les guerres et les crises économiques, l’effondrement d’un systême :

    - 39-45,1929 ou encore le choc pétrolière des années 70 et la chute de l’Union Souvietique des années 90 en sont des exemples.

    A mon sens, dès l’indépendance jusqu’en 2002, les crises que Madagascar a dû traverser étaient des crises tout à fait normales. Et d’ailleurs, si vous êtes passionné d’histoire, aucun pays fraîchement indépendant des années 60 ou avant, n’a été épargné par des crises politiques et économiques comme nous avons connu à Madagascar. On les appelle, crises post-indépendants. Pour résumer la situation dans laquelle nous nous sommes retrouvés :

    - l’indépendance n’a jamais été bien préparée !

    On imagine bien le choc et les difficultés auxquels les élites malgaches devraient se confronter, presque toutes seules, du jour au lendemain, sans les colons. Elles étaient caporales le matin et commandants le lendemain, responsables le devenir d’une Nation :

    - comme pays, c’est difficile à digérer.

    Mais tout ceci était tout à fait normal, jusqu’en 2002. Jusqu’au refus de Mr Ravalomanana et ses alliés d’aller au 2e tours de l’élection présidentielle, qui a fini par pousser la CI a reconnaître un pouvoir issue d’un putsch. Ce n’était un cas unique dans l’histoire de la CI, mais c’en est terminé avec la gentille crise cyclique :

    - Ravalomanana et ses alliés, ses élites ont embarqué le pays dans une dangereuse aventure que la crise institutionnelle.

    Et rappelons-nous bien que Ravalomanana s’est autoproclamé président, il était la Constitution, les Institutions, bien avant même que la CI n’ait reconnu son pouvoir. Faut-il encore rappeler ici les grandes plaies qu’il nous a laissé dont il fut lui aussi l’un des victimes :

    - SESITANY, ou l’exil !!!

    On ne doit pas minimiser une crise, même la plus petite. Je ne cherche donc pas à minimiser les autres crise qui ont précédées 2002. Mais 2002 a été la crise qui a été fatale pour notre Constitution et nos Institutions :

    - une bonne majorité de nos élites n’a rien à faire, n’a aucun respect envers nos Institutions, notre État de facto envers le peuple, le gouverné.

    Une grande surprise pour tout le monde je pense de voir l’Armée qui s’est laissée divisée bêtement au lieu de jouer son rôle de HAZONDAMOSINY FIRENENA....on pouvait imaginer les généraux obligés les deux camps à aller au 2e tours...au lieu de s’humilier à étaler nos affaires internes à Dakar....on a vu la HCC intronisée deux fois Ravalomanana, un retour en fanfare à une RÉPUBLIQUE BANANANIÈRE....on a pu voir apparaître le spectre de ADIMPOKO, un danger qu’aucune Nation qui s’y est aventuré n’est sorti indemne pour des années....

    Bref, tout a été nouveau et Ravalomanana et ses alliés, ses élites ont divisé le pays. Une division qui n’a pas disparu jusqu’à présent.

    Tant que la Constitution et les Institutions d’un pays sont en place, INTOUCHABLES, toute crise est facilement ou difficilement à résoudre, ceci dépendrait des obstacles à surmonter. Mais en tout cas, les politiciens et les gens responsables trouveront, toujours et toujours, des solutions pour la surmonter, voir dans certain cas, la contourner.

    Alors, ce que le pays attend de Mr R. Hery, depuis son élection, c’est de réparer les dégâts de 2002 et ceux de 2009 à laquelle il a largement contribué. Sortir le pays de ces deux cauchemars politiquement. Cela doit être assez facile puisque les acteurs des ces deux crises sont à Madagascar et sont libres. Il est en bonne position pour conduire cette normalisation parce qu’il est l’élu légitime simultanément aux yeux de la CI, mais surtout du peuple Malgache. Ce n’était pas le cas de Ravalomanana et encore moins Rajoelina.

    Il faut toujours chercher la paix à travers notre propre trajectoire politique et mieux encore à travers notre histoire, enfin de mieux comprendre et trouver la ou les solutions aux problèmes qui se présentent et qui se présenteraient à nous demain.

    On voit bien que Mr R. Hery n’a aucune solution viable pour le pays. Il n’a aucun moyen politique pour répondre aux difficultés présents et dans le futur :

    - il n’a aucun moyen politique et financier à répondre aux délestages par exemple !

    C’est un président de la République légitime, mais il n’a aucun levier politique, pas de sou, par conséquent, il est condamné à gesticuler ou plus dangereux, à MENACER les autres....une tentation dangereuse dans laquelle, il ne sortirait pas personnellement indemne. Madagascar est comme une terre sèche, tout y est prêt à prendre feu...il suffit d’un tout petit maladresse de la part du président et tout prendrait feu.....nous nous brûlerions toutes et tous.

    • 6 avril 2015 à 11:43 | kartell (#8302) répond à diego

      Bonjour Diego,

      C’est une évidence, que vous avez très justement rappelée ici, en soulignant qu’un début de développement d’un pays neuf entraine, de facto, quelques soubresauts inévitables...
      Ceci avant d’essayer d’atteindre un équilibre souvent fragile lui permettant, enfin, un certain départ économique du pays tenu à bout de bras par une stabilité politique indispensable qui a toujours fait défaut à Madagascar ....
      Mais dans le cas particulier de Madagascar qui est une île, la similitude avec l’histoire passée d’autres pays africains n’a rien de comparable même s’ils ont en commun pour beaucoup, le même colonisateur...
      Ce qui aurait dû constituer un avantage certain pour Madagascar avec une indépendance,obtenue à l’amiable et une décennie entière du nouveau pouvoir exercé en partage avec le colonisateur ( présidence de Tsiranana )lui permettant une transition idéale vers une indépendance totale, par la suite....
      Mais c’est à cet instant de l’histoire du pays a basculé dans un rétro-pédalage dévastateur avec les deux décennies catastrophiques d’un Ratsiraka plus idéologue que gestionnaire scrupuleux du bien public...
      Cette période ( 1975/2OO2 ) si favorable au développement pour l’ensemble de la planète a paradoxalement plongé le pays dans une marche arrière dévastatrice dont le pays ne s’est jamais remise alors que d’autres nations avaient commencé à s’ouvrir à une économie de marché avec difficulté et des tâtonnements récurrents...
      Madagascar n’a subi aucune guerre de voisinage contrairement à beaucoup de ses amis africains, juste deux décennies d’une gouvernance sectaire, dont les effets se font sentir encore aujourd’hui....
      Car il ne suffit pas de vouloir fermer les pages de son passé historique compliqué pour voguer vers des terres plus fertiles, le poids de ce passé occulté est présent et a marqué de manière indélébile une actualité malgache qui tourne désespérément en rond...
      Les présidents qui ont succédé à Ratsiraka n’ont fait que mettre leurs pas présidentiels dans les ornières laissées par leur illustre prédécesseur car la petite société malgache au sommet de la pyramide est la même, aujourd’hui que celle qui manoeuvrait déjà hier !..
      En effet, ce sont les enfants qui ont succédé aux parents, flagorneurs de l’amiral, qui hantent les coulisses du pouvoir actuel....
      C’est l’immobilisme de cette élite, racketteuse plutôt qu’intellectuelle, qui plombe une société malgache, exigeant, sans être entendue pour un changement radical de cap et de mentalités, seule issue possible pour tourner la page d’un passé et d’un présent sans futur...
      Hery n’est, dés lors, que la résultante de cette situation bloquée qu’il est, certes, plus facile à discréditer plutôt qu’à pointer du doigt cette élite paresseuse qui le soutient en le faisant roi pour conserver ses privilèges...
      Nous allons assister dans un avenir proche aux retours des anciens sur la scène du pouvoir, preuve indiscutable que rien ne pourra évoluer dans un pays qui, paradoxalement, réclamer un changement radical qui n’aura jamais lieu !...
      Hery est devenu progressivement le bouc-émissaire des mécontentements qui ne cesseront de s’amplifier dans une société désemparée en devenant l’unique responsable du mal-être du pays, c’est un peu comme affirmer « qui veut noyer son chien, l’accuse de la rage ! » car préparer son avenir sans base solide pour une alternative durable concourt à retomber dans les mêmes ornières comme si l’histoire de Madagascar ne faisait que bégayer en continuelle .....

  • 6 avril 2015 à 10:15 | tiagasy (#6521)

    Messieurs le Président, le Premier Ministre et les exécutifs,

    Un employé (assimilé fonctionnaire), Mr Yves Franck RAVELOJAONA, employé de la JIRAMA, décédé par une châtaigne de ... 63 KV.Des lignes hautes tension à 63 KV sont interdites en agglomération.
    Cet employé devait accomplir ses tâches de secours sans matériels(transformateurs portatifs ou des derivateurs ) adéquats pour fractionner et pour éviter de tripoter les hautes tensions. C’est une faute inqualifiable de la JIRAMA, une Société d’état. Ce qui implique les exécutifs.

    Pour sa dignité offrez la pure vérité à sa famille. Une certitude que la JIRAMA essaie de camoufler : cet homme n’est pas décédé à l’hôpital mais sur le chantier.
    Soit, une vie humaine ne peut survivre à une châtaigne de 63KV et une intensité de courant à plus de 1 Ampère pendant 1 seconde.

    Avocates et Avocats, SVP, aidez gracieusement cette famille meurtri à jamais de la perte d’un père, d’un mari et d’une colonne vertébrale familiale.

  • 6 avril 2015 à 12:00 | diego (#531)

    Bonjour,

    L’avenir de Madagascar n’a jamais été aussi incertaine depuis son indépendance.

    Mr R. Hery est loin de nous rassurer, au contraire, il commence à émettre de menace envers les politiciens et les Malgaches qui ne font, peut-être maladroitement, que l’avertir que nous allons toutes et tous dans le mûr.

    J’espère que ces trois jours dans lesquels nous célébrons pâques apportent sagesses et lumières dans l’étroites et dangereuses pensées du président.

    Rendre vite gouvernable le pays, son avenir politique en dépend.

    • 7 avril 2015 à 16:22 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à diego

      - « DIEGO » !
      Ce qui est sûr pour le moment :
      - « Hery+ Marc + Didier » sont prêts à travailler==ensemble==pour MADAGASCAR.

      - « Réconciliation Nationale=Grand Pardon =Amnistie Générale »-

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

Annonces

Avis de décès

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 210