Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 30 septembre 2016
Antananarivo | 19h50
 

Société

Assainissement

L’enlèvement des ordures de la capitale va commencer

samedi 19 décembre 2015 | Léa Ratsiazo

Le SAMVA (service autonome de maintenance de la ville d’Antananarivo) promet de travailler jour et nuit pour enlever les ordures qui envahissent la capitale. Il se donne jusqu’au 2 janvier 2016 pour rendre propre la ville et espère pouvoir continuer l’assainissement au fur et à mesure. Le ministère de l’Eau chargé de l’assainissement note que l’insuffisance du budget du SAMVA constitue le principal blocage de l’opération d’enlèvement des ordures. Le nombre de véhicules que le SAMVA qui est de 26 sera pour l’occasion étoffé ; il y aura 10 véhicules en plus qui vont s’attaquer à ce que le SAMVA appelle les points noirs.

Notons que les ordures d’Antananarivo ville ne sont plus enlevées depuis plusieurs semaines. Les ordures bloquent une bonne partie des voies publiques un peu partout sans parler de la nuisance olfactive et les saletés partout. La maire d’Antananarivo a tenu à préciser récemment que l’assainissement de la ville relève du ministère de l’Eau mais non de la commune urbaine comme bon nombre de gens le pensent.

52 commentaires

Vos commentaires

  • 19 décembre 2015 à 09:49 | John Steed (#8470)

    Ca y est elle se reveille ? On voit l’efficacité de cette nouvelle equipe !!!

    • 19 décembre 2015 à 10:21 | Isambilo (#4541) répond à John Steed

      Quelle équipe ? La SAMVA je suppose.

    • 19 décembre 2015 à 10:23 | poiuyt (#584) répond à John Steed

      « l’assainissement de la ville relève du ministère de l’Eau mais non de la commune urbaine »

      ainsi John appartient à ce que l’article nomme « bon nombre de gens »

    • 19 décembre 2015 à 10:57 | Isambilo (#4541) répond à poiuyt

      Et Steed ne comprend pas le français basique.

    • 19 décembre 2015 à 11:01 | poiuyt (#584) répond à Isambilo

      son nom pseudo n’est pas français basique

    • 19 décembre 2015 à 11:39 | Babah (#9347) répond à John Steed

      Le grand malheur de Madagascar, à mon avis c’est la bêtise et l’ignorance crasse de cette majorité (« bon nombre de gens ») : même si on précise que cela revient au Samva, il y en a qui font une fixation imbécile sur la maire. Et n’allez chercher aucune logique la-dessous. Tout comme aucune logique ne soutient le fait qu’il y en a qui disent que le tetezamita était une bonne chose, que les démons existent et impactent sur la vie politique, que l’on peut vendre des organes prélevés sur des cadavres, ou exporter des os humains pour devenir richissime, que l’institut pasteur a volé le remède miracle anti-sida de ce mi-chercheur mi-gourou mpiandry dont je ne me rappelle plus lenom, que Alain, René, Organès sont des bons patriotes, qu’il nous suffira d’avoir des îlots au noms étrangers pour vivre comme des nababs,... En fin de compte, tant que ce sont les idiots qui constituent la grande majorité, la démocratie ne nous convient pas et nous sommes mal barrés. Mais ça ne valide pas non plus ces autres hurluberlus qui pronnent une « noblesse » gasy à la noix, issue d’on ne sait quel esprit tordu s’appuyant à la fois sur le christianisme, le sikidy, amalgamés à une théorie d’origine judéo-arabe (les gasy seraient des sémites) le tout drapé dans des accoutrements ridicules, bref ces imbéciles quivoudraient que l’on instaure une « monarchie » à Mada. Faut-il rire ou pleurer de tant d’incongruités ?

    • 19 décembre 2015 à 12:55 | kozobe (#7754) répond à Babah

      Bonjour Babah,
      C’est que nous préférons l’Ignorance, la Culture coûtant trop chère. Mais cela ne change en rien le fait que nous restons les plus « beaux », les plus « intelligents », les plus « cou(ard)gereux », les plus « inventifs », les plus « clairvoyants », les plus « nobles »., les plus « fetsifetsy »... Et, parmi nous, il y des catégories de personnes qui sont même un peu plus que tout cela et qui nous encouragent à nous accrocher à ces certitudes qui n’admettent la moindre critique. Le bonheur absolu à Iaban’i Koto Land quoi.
      Bonne journée à vous

    • 19 décembre 2015 à 13:30 | anhuro (#8513) répond à Babah

      Salut à tous, vous souvenez vous lorsque les nouveaux camions bennes sont arrivés à TANA , ils étaient « nickel » , avec des collègues nous avons parié du temps nécessaire pour la « destruction ! » , le plus proche donné 3 ans mais, les malgaches sont des cracks pour casser et 6 mois plus tard le début du massacre avait commencé ! . Bonne journée

    • 19 décembre 2015 à 15:05 | Anton (#8594) répond à poiuyt

      Ce n’est pas exact, le SAMVA (sous tutelle du ministre de l’eau de l’assainissement et de l’hygiène) est un Etablissement Public à caractère Industriel et Commercial placé sous l’autorité du Maire de la Commune Urbaine d’Antananarivo

    • 19 décembre 2015 à 15:18 | Anton (#8594) répond à Babah

      Etes-vous sûr que vous ne faites pas partie (prenante) de ses ’idiots’ que vous dénoncez, cher babah ??

      A toute fin utile je vous signale, même si ce n’est pas votre erreur initiale que l’on ne dit pas la maire ; lorsqu’il s’agit d’une dame on précise Madame le Maire (cela vaut également pour ministre, député, préfet, ..) !

    • 19 décembre 2015 à 15:52 | rakoto-neutre (#8588) répond à Anton

      Rivo Rakotovao le ministre d’état à ce que sache est le responsable et qui tiemt le budget colossal et parmi l’assainissement de la capitale.

      Tout de même le remerciement pour la SAMVA, mais est-ce seulement durant cette fin d’année ou ça va bien continuer au fil des jours ?

    • 19 décembre 2015 à 16:26 | kozobe (#7754) répond à anhuro

      Au début des années 1990, Axelle KABOU dans « Et si l’Afrique refusait le développement » avait donné un nom à ce phénomène : « Terrorisme technologique ».

    • 19 décembre 2015 à 16:57 | Babah (#9347) répond à kozobe

      Bon week-end. Ne nous laissons pas empoisonner l’existence par tout ça non plus, même si la bêtise est pénible à supporter.

    • 19 décembre 2015 à 17:19 | Babah (#9347) répond à Anton

      La maire, le maire/le pont la pont. Apparemment, vous n’avez rien compris : la culture ce n’est pas l’orthographe ou le vocabulaire. Et ceux qui se sont moqués de Ra8 sur ce point n’ont jamais rien traversé d’essentiel : le pont est un moyen et non un objectif, comme le maire a des charges et des devoirs qui sont autres que ceux du Samva. Maire ou ben’ny tanana ou major, ce n’est pas le genre de la langue française qui va nettoyer la ville. Babakoto.

    • 19 décembre 2015 à 17:21 | Anton (#8594) répond à rakoto-neutre

      Normalement l’aide de l’état à la Samva est prévue durer durant la saison des pluies ; après et la Samva et la CUA devraient prendre ensemble le relais et assurer la pérennité

    • 19 décembre 2015 à 18:20 | John Steed (#8470) répond à Isambilo

      Et toc !!! Lire le commentaire d’Anton !!! Merci Anton d’instruire les niais !!!

    • 19 décembre 2015 à 18:21 | John Steed (#8470) répond à poiuyt

      Salut a çeux qui croient tout savoir !!! Bises aux donneurs de leçon ! Lire le commentaire de Anton !!! Ca instruit !!

    • 19 décembre 2015 à 19:05 | Stomato (#3476) répond à Babah

      >>ce n’est pas le genre de la langue française qui va nettoyer la ville. Babakoto.<<

      Alors ce sera la genre qui le fera ?

      J’y con-prend plus rien !

    • 19 décembre 2015 à 19:23 | DIPLOMAT (#846) répond à John Steed

      Oui, enfon les poubelles vont être rammassées !

      Enfin la SAMVA va se mettre au travail, et on va tourner la page à l’ancienne équipe . Celle du PDS imposée aux Tananariviens et qui ne foutaient RIEN.

      Tu pourras virer tes bottes et garde ton pebroc car on ne jamais , la pluie sera encore là pour Noel .

    • 19 décembre 2015 à 21:26 | Babah (#9347) répond à Stomato

      Que vous n’y comprennez rien, est-ce étonnant ? De toute manière, je vous laisse tous avec vos petites prétentions d’internautes frustrés qui rechignent sur des exigences d’instituteurs. Comme si la grammaire française est le référent de l’éducation. J’ai essayé de participer au forum 2 semaines mais c’est trop débilitant. Mention d’exception pour DanBe, Menalahy et quelques uns qui m’excuseront de ne pas citer car je n’ai plus une mémoire « par coeur » comme les férus de genre et nombre - je décroche, bien le bonjour aux imbéciles qui font un concours de participation pour exister. Il y a une autre existence hors les réseaux sociaux. Pensées à Dadabe.

    • 20 décembre 2015 à 15:36 | Menalahy (#9072) répond à DIPLOMAT

      « Enfin », vous écrivez.

      Pourtant, le 07/10/2015, vous avez écrit sur ce forum que Antananarivo retrouverait son lustre d’antan le 07/11/2015.

      Je vous rappelle que nous sommes le 20/12/2015 et que Soeur Anne ne voit toujours rien venir à part des paroles, paroles, paroles. Dalida a dû ressusciter.

    • 20 décembre 2015 à 15:38 | Menalahy (#9072) répond à anhuro

      Bonjour Anhuro,

      Notre mentalité est occupée par le « Hianao angaha handova Fanjakana ».

    • 20 décembre 2015 à 16:07 | Menalahy (#9072) répond à Babah

      Bonjour Babah,

      Sans vouloir m’immiscer dans ce petit litige qui vous oppose à quelques forumeurs, je tiens à mettre mon grain de sel.

      L’Internet a ses codes de bienséance. L’un de ces codes consiste à ne pas critiquer les fautes de frappe, les erreurs grammaticales d’un forumeur en particulier.

      Il y a un manquement manifeste à ce code de bienséance ou alors une ignorance de ce code. Or, dans la vie courante, nous faisons attention à ne pas rabaisser un interlocuteur particulier pour de telles erreurs.

      Par contre, rien n’interdit de pointer ces erreurs pour que l’ensemble des forumeurs améliore la qualité des échanges.

      Ce qu’on vous reproche, Babah, n’est rien à côté de certains posts incompréhensibles sauf à les traduire en malagasy puis à les re-traduire en « bon français ». Il y a des moments où je renonce à lire tel ou tel post car cela demande un effort mental épuisant.

      Alors, quitter le forum pour si peu ? Moi-même, j’ai été attaqué de tous les côtés lors de ma première intervention ici car j’étais (et je le suis encore) à contresens des opinions largement répandues ici. Mais j’ai tenu bon car j’ai le droit, comme tous les autres forumeurs, d’exprimer mes opinions fussent-elles des poils à gratter pour les adeptes de la bien-pensance.

      Si vous ne défendez pas vos opinions, personne ne le fera à votre place. Nous avons eu comme exemple marquant, les discussions houleuses sur les Isles Eparses.

    • 20 décembre 2015 à 16:45 | ni3tzsche (#6884) répond à Anton

      Sous l’autorité ? ça veut dire quoi ça pour vous ? Qu’ils travaillent à l’oeil sous les ordres de la mairie.

      Et le sous tutelle ? Une façon de dire chapeauté ? Pour couper l’herbe sous les pieds de la dame en quelque sorte de peur qu’elle brille et masque les inauguration des bornes fontaines du président ?

      Jouez pas avec les mots, on est des babakoto stupides et n’y comprenons rien.

  • 19 décembre 2015 à 13:29 | jansi (#6474)

    La Samva est un bon outil mais il faut aussi bien voir dedans car il y regne une tres tres mauvaise gouvernance pour ne pas dire corruption.
    Meme si la mairie dit que Samva depend du ministere de l’eau, elle ne doit pas oublier que les finances de Samva dependent aussi en partie des capacites de recouvrement des taxes locales par la Mairie.

    LR8 est nulle. Elle le prouve chaque demi journée. Samva est corrompue. Il y a un grand BALAYAGE a engager car cest bien le cas de le dire.

    • 19 décembre 2015 à 14:20 | tanguy37 (#7699) répond à jansi

      En parlant de balayage !!!y’a qu’a en profiter pour les mettre tous dans les ordures !!!
      ça va faire de la place !!!

    • 20 décembre 2015 à 16:38 | ni3tzsche (#6884) répond à jansi

      Lalao est nulle contrairement à Raymont qui est une lumière charismatique et un véritable problem solver.

      C’est ça ?

  • 19 décembre 2015 à 13:42 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107)

    Existent-ils des impôts locaux,à Antananarivo !
    Les pollueurs sont les payeurs.Point barre !
    Le principe « pollueur-payeur » a été adopté par l’OCDE en 1972,en tant que principe économique visant la prise en charge par le pollueur,des coûts de mesures de prévention et de lutter contre la pollution arrêtées par les pouvoirs publics pour que l’environnement soit dans un état acceptable.
    OCDE 1972
    Recommandation du Conseil sur les principes directeurs relatifs aux aspects économiques des politiques de l’environnement sur le plan international.

    • 19 décembre 2015 à 15:58 | rakoto-neutre (#8588) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Mais les pollueurs à Tana sont tous, mais peut-êtreles gros pollueurs ?

    • 19 décembre 2015 à 17:31 | Turping (#1235) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Basile,
      Les impôts locaux,théoriquement ils en existent,pratiquement ces impôts sont collectés,détournés dans une grande partie à des fins personnelles.
      Je connais,une commune de la banlieue d’Antananarivo,l’ancien maire avait construit une sorte de péage,avant de passer dans sa commune.Tous les camionneurs qui passaient par-là donnaient de l’argent qui allait directement dans les poches de l’ancien Maire,une pratique bien connue.
      La ROM est une redevance ordure ménagère qui existe actuellement....bon,après c’est une histoire de corruption,détournement,le manque de réglementations le reste,...

    • 20 décembre 2015 à 00:58 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Je serais vous : je commencerai à me planquer grave et me méfier, ce que vous faites manifestement depuis 50 ans !

    • 21 décembre 2015 à 11:53 | sanois (#8546) répond à Turping

      il ne faisait payer que les camions et devait reparer la route.
      c etait une
      Bonne route pour l entrainement ( rallye terre)

      De toute facon c’est interrompu
      ca me rappelle les barrieres economiques ou au bout d une heure on la souleve car c’est l heure de la sieste.. Il devrait y avoireut un tronc pour mettre le peage !!!!!!!!!!!!!!!!! mais meme pas !!

  • 19 décembre 2015 à 15:01 | Anton (#8594)

    Le SAMVA (sous tutelle du ministre de l’eau de l’assainissement et de l’hygiène) est un Etablissement Public à caractère Industriel et Commercial placé sous l’autorité du Maire de la Commune Urbaine d’Antananarivo, créé par la loi n° 95 035 du 30 octobre 1995 autorisant la création des organismes urbain et fixant les redevances pour l’assainissement urbain, et le décret le décret N° 2009/1166 du 15 septembre 2009 portant refonte et réorganisation du Service Autonome de Maintenance de la Ville d’Antananarivo.
    Sa mission ou son objectif global est l’assainissement urbain sur la commune urbaine d’Antananarivo, l’exploitation et de la maintenance des ouvrages et équipements d’assainissement de la ville d’Antananarivo, incluant notamment les trois volets : eaux usées, ordures ménagères, produits de vidange (le troisième volet est actuellement au stade de l’étude de faisabilité)

    Le SAMVA assure sa mission par l’institution principalement des redevances d’assainissement (redevances qui ne suffisent plus) :
    .Redevance de rejet d’eaux usées applicable aux abonnés à un réseau public de distribution (ROM)
    .Redevance de collecte et de traitement des ordures ménagères (REU)

    De plus la SAMVA ne ‘s’occupe’ que des ordures se trouvant dans un rayon de 10 m d’un bac. C’est la direction de la propreté urbaine de la Commune urbaine d’Antananarivo (CUA) qui prend le relais au delà de cette limite. Cette structure travaille essentiellement au sein de la CUA.

    Son attribution :
    Relèvent notamment de l’administration du SAMVA les ouvrages et les équipements ci-après mis à sa disposition par la Commune Urbaine d’Antananarivo.

    .Au titre de l’assainissement eaux usées et eaux pluviales.
    Les ouvrages nouveaux à compter de leur réception par la commune Urbaine d’Antananarivo :
    – Réseaux d’eaux usées séparatifs ou unitaires y compris les déversoirs d’orages ;
    – Station de relevage ;
    – Eventuellement stations de traitements ;
    – Les ouvrages anciens à compter de la décision de transfert signée par le Maire de la Commune Urbaine d’Antananarivo ;
    – Les ouvrages d’eaux usées, y compris les stations de relevage ou de traitement, qui doivent être intégré dans le nouveau réseau ;
    – Les collecteurs unitaires ou pluviaux dont le fonctionnement et l’entretien sont susceptibles d’influer sur ceux du réseau d’eaux usées à l’exclusion des fossés d’évacuation des eaux de ruissellement de la voirie et les fossés de desserte d’une ou plusieurs habitations.

    . Au titre de la collecte et du traitement des ordures ménagères
    – Les équipements des points de collecte ;
    – Le parc de matériels de collecte ;
    – La décharge d’Andralanitra et, éventuellement, de nouvelles décharges ;
    – L’usine de compostage.
    En outre, le SAMVA est actuellement au stade d’étude de faisabilité en vue d’assurer, le contrôle des installations d’assainissement individuel et celui de l’enlèvement et de l’évacuation des produits de vidanges.
    Le comité de programmation et suivi des activités est composé de délégués des 6 arrondissements et de 3 responsables du Service Technique de la CUA

    • 19 décembre 2015 à 15:27 | jansi (#6474) répond à Anton

      Merci pour tojs ces renseignements utiles pour la bonne comprehension du sujet. Il est avere aujourdhui que les ordures de Tana ne pourront plus etre collectees avec les seules subventions du ministere de l’eau.
      Depuis tout temps, la Cua netait plus capable d’y mettre le moindre ariary a cause de sa tres mauvaise gestion de ses ressources financieres dont les taxes sur les marches qui pourtant foisonnent aux moindres coins de rues.
      Il faut donc imaginer autre chose. Javais avance sur ce forum il y a quelques annees la solution consistant a acheter les ordures aux habitants. Cela creerait non seulement des emplois dans les quartiers mais aussi assurerait un nettoyage des memes quartiers grace au travail en amont des petits collecteurs et vendeurs d’ordures. La Samva ne fera plus que passer en des points precis de la ville acheter les ordures aupres de ces petits vendeurs.
      Des etudes dans d’autres pays ont démontré que cela coute moins a la ville . De plus un tri par type d’ordures pourra etre effectue en amont par les habitants avant que les petits vendeurs ne viennent les chercher. Chaque type d’ordures biodégradables ou non aura son prix. Cela devrait faciliter leur traitement en compost ou autre, revendable aux populations et la boucle sera bouclee. Il est toutefois bien clair qu’une etude de rentabilite tres serieuse soit effectuee par de vrais pros que la mairie devrait recruter apres appel d’offres, suivie d’une vraie etude de faisabilite technique.
      Mais LR8 comprendra t elle cela ? Comprendra t elle que des reformes dans la gestion urbaine sont utiles et que le pilotage a vue qu’elle effectue est juste la preuve de sa nullite irremediable ?
      J dis que non helas. Alors en ce cas, Tana continuera sa penible mutation en grand bidonville.

  • 19 décembre 2015 à 15:26 | Turping (#1235)

    Acta non verba disaient souvent les uns et les autres !
    - Peut-être c’est une bonne nouvelle à la veille des fêtes de noël, de la fin d’année, du nouvel an !
    - Cette nouvelle ne empêche pas de placer le scepticisme dans l’attente de la concrétisation de promesses non tenues( le problème de délestage), pourtant le PRM avait fait un pari depuis plus d’un an que ce problème allait être résolu, c’est pathétique, alors qu’on ne remonte pas encore à une semaine,,la coupure de courant s’est étendue sur la capitale d’Antananarivo.
    Raisonnons dans l’absurde:même si cette fois l’histoire de « ramassage des ordures » sera tenue,est-ce que tout s’effectuera régulièrement et dans la continuité avec de budget adéquat alloué à la CUA ? la ROM (redevance ordure ménagère) ?

    • 19 décembre 2015 à 16:43 | Anton (#8594) répond à Turping

      Normalement le service autonome de maintenance de la ville d’Antananarivo -SAMVA- est un Etablissement Public à caractère Industriel et Commercial placé sous l’autorité du Maire de la Commune Urbaine d’Antananarivo (bien que sous tutelle du ministre de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène). Ce service autonome assure sa mission par l’institution principalement de deux redevances d’assainissement (redevances dont le recouvrement, à l’évidence, ne suffit pas pour assurer la mission) :
      .Redevance de rejet d’eaux usées applicable aux abonnés à un réseau public de distribution (ROM)
      .Redevance de collecte et de traitement des ordures ménagères (REU)
      Il appartient donc, normalement, à la CUA (comme c’est le cas pour les autres communes) d’assurer les recouvrements nécessaires à son bon fonctionnement et non à l’Etat (même si on pourrait concevoir une subvention ’exceptionnelle’ pérenne par rapport au statut particulier de la capitale... mais qu’il faudrait alors aussi appliquer à toutes les communes urbaines et au-delà puisque toutes les communes ont les mêmes difficultés par rapport à l’impôt.
      De plus la SAMVA ne ‘s’occupe’ que des ordures se trouvant dans un rayon de 10 m d’un bac. C’est la direction de la propreté urbaine de la Commune urbaine d’Antananarivo (CUA) qui prend -théoriquement- le relais au delà de cette limite. Et cette structure travaille au sein de la CUA.

      Il appartient donc, normalement, à la CUA d’assurer l’équipement des points de collecte, le service de ramassage des ordures, d’assainissement, de maintenance et d’entretien des ouvrages ; entre autres missions

    • 19 décembre 2015 à 18:35 | Turping (#1235) répond à Anton

      Anton,
      Très belle analyse de votre part sur ce sujet,ce qui est d’exception !
      D’abord,vous semblez bien maitriser le sujet,la problématique et la solution à y apporter.
      - Bien que le SAMVA soit sous tutelle de l’État,le Ministère des eaux,..vous avez raison,c’est la CUA qui devrait assumer la responsabilité,les recouvrements,la gérance budgétaire ainsi que les collectes des ROM,théoriquement si le rôle de la CUA,les collectivités territoriales ainsi que l’état,chacun assume la transparence dans un état digne de son nom ?
      - Malheureusement,dans la pratique ce n’est pas toujours le cas avec l’histoire de détournement,la corruption,.....au sein de la CUA comme au sein du Ministère voire combines perpétrés par des individus peu scrupuleux des vols,détournement pour construire des maisons,4x4,etc...malheureusement,des pratiques bien connues où les règles communes,de transparence,...sont quasi absentes pour punir les malfrats.Le cas de la JIRAMA c’est pareil ! quelques mètres cubes de gazole détournés tous les mois expliquant le délestage intempestif,récurrent alors qu’il n’y a de vrais responsables incriminés derrière.

    • 19 décembre 2015 à 19:00 | Anton (#8594) répond à Turping

      Effectivement les pratiques ne sont pas prêtes de se réformer et la corruption, les détournements, les ’petits’ arrangements entre amis, la spoliation, les abus de situations dominantes, l’incompétence, sont devenus depuis tellement d’années monnaies courantes que c’est maintenant endémique et pas prêt, malheureusement, de changer.
      Et la palette est tellement large que l’espoir est mince d’y arriver un jour !

    • 20 décembre 2015 à 16:52 | John Steed (#8470) répond à Anton

      Bonjour Anton
      Je souhaiterai pouvoir poursuivre cette discussion hors forum pour traiter d’eventuelles actions a mener sur le point des ordures. Si cela vous interresse je vous proposerai une adresse mail créée specialement pour echanger.
      Qu’en pensez vous ?

  • 19 décembre 2015 à 16:52 | diego (#531)

    Bonjour,

    On a parlé de budget hier !

    Écoutez le jour où vous décidez d’être candidat, vous souhaiteriez donc obtenir un mandat venant des électeurs, de peuple et donc de la Nation :

    - la moindre de chose, c’est de bien connaître la ou les missions et ce que le pays attend de vous.

    Autrement dit, vous devez savoir évaluer vos compétences en la matière !!!!

    J’ai suggéré hier que la capitale doit être un lieu expérimental pour le régime et les élus nationaux et locaux. Si ces élus ne réussissent pas à mettre de l’ordre politiquement et ne sont pas capables de faire face aux défis économiques et se trouvent dans l’incapacité intellectuel d’élaborer une stratégie économique, n’ont aucune idée comment assainir une ville de moins de quatre millions d’âmes :

    - ils ne peuvent pas prétendre nous dire qu’ils auraient la moindre idée comment lutter contre la pauvreté et développer un pays de 22 millions d’âmes !

    Il faut instaurer l’ordre politique pour pacifier la capitale. Antananarivo est la 1ère ville bordélique et sale de Madagascar. Les élus de cette ville devraient le savoir et doivent avoir hontes. La Francophonie arrive !!!!

    On sait que le régime de Mr R. Hery et les nouveaux élus n’arriveront pas à assainir la capitale et construire des nouvelles routes ou d’élargir celles qui existent déjà, mais ils peuvent, en peu de temps, améliorer ce que nous avons déjà....avec un grand SI :

    - si à la base, Mr R. Hery était conscient que cinq années de Transition illégale a fini par mettre à génou l’économie du pays et a achevé, détruit les partis politiques malgaches.

    Le fait même qu’un président élu, légitime n’a même pas un seul élu, et doit constituer un parti et doit trouver une majorité pour gouverner en arrivant seulement au pouvoir :

    - présente un danger !

    La capitale goûte aujourd’hui à ce danger. C’est à dire, l’ensemble des pouvoirs publics n’existent plus.

    Madagascar a des donneurs d’ordre, et encore cela se discute, mais ce pays n’a plus des exécutants compétents, respectueux :

    - voilà ce que cela donne quand on s’amuse à tripoter la constitution et à détruire l’État et les Institutions du pays et en plus incompétent, n’a la moindre idée et de valeur de ce qu’on triopote :

    - 2002-2009 et élections piège à C....!!!!!!

    • 20 décembre 2015 à 14:44 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à diego

      2002-2009...la douleur de DIEGO !
      Vous avez perdu,il faut l’accepter.Point barre !
      Voyez ce qui se passe ailleurs :
      Résultat d’un Référendum :
      - 98,..% de OUI
      Alors est-ce une élection piège à con ??

      En politique,quand on est battu,il faut essayer de se relever.Point barre !

      - « Réconciliation Nationale=Grand Pardon=Amnistie Générale ».

      - « MADAGASCAR AUX MALGACHES ,UNE et INDIVISIBLE ».

      Le PADESM et ses héritiers.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

  • 19 décembre 2015 à 18:46 | Anton (#8594)

    « Madagascar, à la recherche du monde perdu ».
    Sur France 5 ce soir, documentaire 90 mn
    Synopsis :
    Lémuriens, caméléons, orchidées ou imposants baobabs : Madagascar est une île fabuleuse où les trois quarts des animaux et des plantes n’existent nulle part ailleurs. Une flore et une faune endémiques, particulièrement fragiles, que le réalisateur Sébastien Lafont invite à découvrir au cours d’un voyage qui, peu à peu, se mue en incursion dans le temps. Il se souvient d’une époque où les lémuriens étaient géants, les hippopotames nains et les crocodiles munis de cornes. A travers les pics, les jungles et les déserts, le réalisateur découvre les merveilles naturelles et les menaces qui pèsent sur l’île

    Réalisation : Sébastien LAFONT

    • 19 décembre 2015 à 19:09 | Stomato (#3476) répond à Anton

      Encore un docu-reportage qui ressemble à un inventaire avant destruction totale...

      Et ils sont de plus en plus nombreux. Quand seront-ils rediffusés dans une émission nommées « Chefs d’œuvres en périls ? ».

    • 20 décembre 2015 à 00:54 | Jipo (#4988) répond à Stomato

      c ’est pas politikement correcte ...

    • 20 décembre 2015 à 01:03 | Jipo (#4988) répond à Jipo

      On comprend mieux pourquoi le dégénéré du 9/3 se cache, comme son homonyme : peur de se faire enlever ...

    • 20 décembre 2015 à 11:31 | Stomato (#3476) répond à Jipo

      Oui, je sais, et j’en ai honte...

      faut-il toujours avoir honte de dire ce qui est une part de vérité ?

    • 20 décembre 2015 à 14:46 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à Anton

      Un reportage rapporte QUOI aux POPULATIONS de MADAGASCAR.
      Le Tourisme appauvrit les Populations Malgaches".

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 20 décembre 2015 à 16:56 | John Steed (#8470) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Et vous ? Vous apportez quoi zux populations malgaches et de la rue Soufflot ?

  • 20 décembre 2015 à 17:30 | diego (#531)

    Mr Ramahefarisoa,

    Vous n’avez rien compris, comme la majorité des politiciens et élites malgaches, à la politique. Et vous n’avez qu’une vague petite idée de ce que l’économie, pire, vous, comme beaucoup, ne savez pas la place de la Constitution, de l’État et les rôles des Institutions......

    En fait, vous cachez, encore une fois comme la majorité des politiciens et des élites Gasy, votre insuffisance intellectuelle et la pauvreté de votre offre politique dans une espèce discours vide de sens.

    Quand vous proposez une réconciliation Mr Ramahefarisoa, il faut expliquer aux gens, par apport à quoi, et pourquoi, comment et enfin quels sont les objectifs et surtout il faut dire qui sont-ils ces gens à réconcilier :

    - bref pourquoi se réconcilier ?

    Tout le monde sait que Madagascar a trois problèmes sérieux à résoudre, l’un est politique, l’autre est économique, et le troisième une attitude.

    Bien, si je dis 2002, je pense que tout le monde a compris que je ne parle pas d’une grande fête et le grandeur de la Nation Gasy !

    Quand je parle de 2009, je ne parle pas du début de développement économique ou la lutte contre la pauvreté à Madagascar.

    Et quand je dis élection présidentielle et législatives, je pense à un président qui n’a pas réussi à faire élire une seule personne à l’Assemblée, une Assemblée sans majorité et un pays qui ne sait même pas dans quelle République il est actuellement, la IIIe ou la IVe.

    Vous avez là un problème politique dont tout le monde voit tout de suite ses origines ! Et si vous ne trouvez pas rapidement des solutions, vous allez avoir un énorme problème économique grave.

    Et enfin, si la majorité des politiciens malgaches a entraîné le pays dans l’aventure politique de 2002-2009 et des élections piège à C....récemment c’est que cette majorité a des problèmes elle-même :

    - elle ne connaît pas les rôles des institutions, plus grave, elle n’a aucune idée de ce que la Constitution !

    C’est un problème de culture politique et d’attitude.

    Si vous êtes politiciens, la première chose que vous devez apprendre c’est la Constitution de votre pays, sa place et ses rôles.

    Quand vous avez des politiciens qui saccagent les institutions pour accéder au pouvoir. Vous pouvez être certain qu’ils conduisent leur pays sur le chemin d’instabilité politique. Par conséquent vous condamnez votre pays à subir une crise enconomique grave et à long terme.

    J’ai dit hier, la capitale malgache est la première ville bordélique et sale :

    - posez-vous au moins la question pour savoir, quelles en sont l’ origines ?

    La politique et l’économie sont des activités cérébrales. Tout le monde peut le faire et y participer librement. Malheureusement, la classe politique malgache semble n’a pas été bien éduquée pour ces activités qui demandent beaucoup de rapidité, de compréhension et d’anticipation, mais surtout des amples connaissances sur beaucoup des domaines, notamment sur l’économie.

    Challengez donc ce que j’avance Politiquement et ce que je dis sur l’économie si vous voulez connaître les limites de vos connaissance Mr Ramahefarisoa. D’ailleurs, j’attends un programme économique qui a du sens de ce régime mis en place par la CI.

    Un programme enconomique qui a du sens est forcément facile à lire de facto facile à comprendre et qui va toucher :

    - l’auto-suffisance alimentaire ;

    - l’énergie ;

    - les infrastructures ;

    - et enfin, très important la préservation de la nature, une des richesses rares que Madagascar a entre ses mains.

    Une fois qu’on connaît les objectifs, il faut se demander comment les financer ?

    Et je vais terminer en vous disant, vous n’aurez pas la moindre financement de vos programmes aussi solides et intelligents qu’ils paraissent si vous n’avez pas :

    - un, pays gouvernable, et deux, avoir des partis politiques en état de gouverner le pays.

    Quelque soit votre objectif, pour l’implanter dans un pays :

    - il faut du temps, beaucoup de temps. Voilà pourquoi on a inventé le mandat, c’est à dire les élections !

    Et nous voilà de retour vers la Constitution et les Institutions et l’Etat !!!!!

  • 21 décembre 2015 à 02:31 | kunto (#7668)

    KUNTO ny PATRIOTE MALAGASY D’ANTANANARIVO :

    - La propreté de la ville relève du Ministère de l’eau Mme la Maire ? mais avant d’être élu vous avez dis que vous allez nettoyée la ville ?

    - élus sans programme - sans formation : voila le résultat ...

    - QUE DIEU NOUS GUIDE

    • 21 décembre 2015 à 02:35 | kunto (#7668) répond à kunto

      KUNTO ny PATRIOTE GASY d’ANTANANARIVO :

      - La propreté de Madagascar nous concerne TOUS , soyons TOUS responsables ...

      - La propreté = 1 pas vers le développement .

      - QUE DIEU CHANGE NOTRE MENTALITE

    • 24 décembre 2015 à 08:42 | sanois (#8546) répond à kunto

      Dieu a t il une pelle ?

Annonces

Avis de décès

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 278