::::  Site web indépendant, sans attache avec le journal papier  ::::  Les dernières actualités  Actus Générales    Annonces personnelles  Annonces    ::::    Facebook    Twitter    Google+ Google+   ::::
Antananarivo | 17h59  :  20°C  :  Soleil et nuages épars
vendredi 1er août 2014
 

 > Société

Journée Mondiale de la Lutte contre la Tuberculose

L’écrivain Babity Laurent témoigne

vendredi 28 mars 2008, par Gilbert R.

C’est à Toamasina, sur l’esplanade de l’hôtel de ville, que la Journée Mondiale de la Lutte contre la Tuberculose a été célébrée pour Madagascar, le jeudi 27 mars 2008. Le ministre de tutelle, Jean Louis Robinson, a fait le déplacement. Le Chef de Région Atsinanana, Andriamorasata Julien, les députés de Toamasina I et II, le maire de la CUT Rakotomanana Gervais, les représentants des partenaires, de l’OMS, de l’association française Raoult Follereau, de la société Sainto et du projet Ambatovy/Sherritt ont été de ces officiels.

Le point de mire de cette cérémonie a été le poignant témoignage de Babity Laurent, personnage filiforme qui regarde Tamatave et les Tamataviens du haut de sa grande taille, celle-ci devant friser les 2 m (mais nous n’avons pas eu le cœur à le lui demander). C’est un écrivain haut en couleur betsimisaraka du Nord, il a commencé à entrer dans sa popularité actuelle grâce à une pièce de théâtre radiophonique qui a été suivie de beaucoup d’autres depuis. Il est un enseignant professionnel et, à ce titre, a enseigné en concomitance dans trois ou quatre CEG à la fois, plus les cours particuliers : soit 42 heures de cours par semaine au moins, plus les temps de préparation et de correction souvent en veille. À ce rythme de travail et à la fatigue continue et générale qu’il a engendrée s’ajoute la poudre de craie qui a pollué le système respiratoire et sur les poumons. Résultats : un état fiévreux tous les soirs et pendant les nuits, des bouffées de chaleur soudaines, puis perte complète d’envie de manger. Le dépistage a été positif. Le traitement a duré 8 mois, dont 2 mois d’hospitalisation au PPH, et 6 mois de traitement externe avec des contrôles périodiques au 2ème mois, au 5ème mois et au 7ème mois. « Je me suis astreint à suivre tout le traitement, qui est entièrement gratuit, aussi bien du point de vue soins que de celui des médicaments, je suis complètement guéri ! ». Et le témoin de révéler, pour preuve de sa santé et de sa vigueur retrouvées, qu’il a repris toutes ses anciennes activités, en se gardant de fatigue excessive. Il a même cédé à son démon des randonnées pédestres lointaines. En août 2007, il a traversé les deux districts de Vavatenina et de Toamasina II, selon le trajet Vavatenina, Miarinarivo, Anjahamarin/Amporoforo, Sahambala et Nosibe. Le 15 mars dernier, il a fait l’aller et retour Toamasina - Analamalotra.

Avant la cérémonie de l’esplanade, le ministre et sa suite ont visité l’Hopitalikely où ils ont assisté à la séance matinale de prise de médicaments sous surveillance par les patients. Un don de 250 sachets de poudre de lait a eu lieu au bénéfice des malades. Notons que l’événement a aussi été marqué par un carnaval de pousse-pousse

   Imprimer cet article    Enregistrer au format PDF    Partager

Vols, Hôtels, Séjours :
Les meilleurs prix

Un Top des prix tous les jours


La météo à Madagascar

 

Nous suivre

     
Publicité sur Madagascar-Tribune.com

 

Le Petit Futé

 

  • Version pour Smartphone
  • m.madagascar-tribune.com

  • Version pour IPhone
  • iphone.madagascar-tribune.com

    Visiteurs connectés : 245  



    Mettre en page d'Accueil | Ajouter á mes Favoris | Newsletter | © Madagascar-Tribune.Com | Propulsé par Vahiny |  Motorisé par SPIP

    Découvrez aussi : Xbox 360