Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 21 novembre 2017
Antananarivo | 00h54
 

Enseignement

Education nationale

L’assainissement des écoles privées en bonne voie

mardi 8 août | Ny Aina Rahaga

Il était temps, l’assainissement des écoles privées continue de plus belle et le ministère de l’Education nationale semble vouloir aller au fond des choses. Vers le milieu du mois de juillet dernier, le ministre Paul Rabary avait annoncé que pas moins de 150 écoles privées dans la Grande île étaient encore en situation d’irrégularité vis-à-vis des règlementations en la matière. Il avait alors déclaré que ces dernières disposaient encore d’une semaine afin de se remettre dans les rangs, sans quoi le ministère pourrait en venir à leurs fermetures. Ce délai a été rallongé d’une semaine encore, après quoi le ministère a annoncé que pas moins de 108 établissements scolaires privés non confessionnels risquent fort de se voir leur autorisation d’ouverture retirée pour la prochaine année scolaire. En tout cas, l’initiative d’assainissement et de mise aux normes des écoles privées est appuyée par l’Office national de l’enseignement privé (ONEP). Et cette fois-ci, il n’est plus question d’autorisation mais de salubrité et de conformité des infrastructures. Selon Fara Hanitra Randrianantoandro, directeur de l’ONEP, parmi une cinquantaine d’établissements visitée, les plus grands problèmes rencontrés concernent l’humidité des salles et leurs aérations. Des assainissements seront donc menés auprès des écoles concernées au cours de l’année scolaire qui vient. Et certaines écoles pourraient également être contraintes de fermer, ou du moins changer de local. Le fait est que cette bataille menée contre les écoles privées qui sont devenues plus du business que de l’éducation peut être considéré comme un combat noble. Toutefois, il ne faudrait pas oublier que des efforts sont également à fournir dans l’enseignement public. En effet, bon nombre des écoles primaires publiques (EPP), CEG (Collège d’enseignement général) ou Lycée, et même dans la Capitale, ne respectent pas les normes en matière d’infrastructures.

1 commentaire

Vos commentaires

  • 8 août à 12:30 | Ibalitakely (#9342)

    Ka ny zavatra tsy mazava dia raha resaka fotodrafitrasa na infrastructures no tena lesoka be & betsaka @ ireo sekoly tsy miankina 150 ireo dia herinandro « Il avait alors déclaré que ces dernières disposaient encore d’une semaine afin de se remettre dans les rangs, sans quoi le ministère pourrait en venir à leurs fermetures. Ce délai a été rallongé d’une semaine encore, après quoi le ministère a annoncé que pas moins de 108 établissements scolaires privés non confessionnels risquent fort de se voir leur autorisation d’ouverture retirée pour la prochaine année scolaire » ahoana no hahafahana manintsy izay tokony ho ahintsy, dia raha tsy vita @ fidirana manaraka koa dia ahoana ??

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 127