Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 1er octobre 2016
Antananarivo | 23h36
 

Economie

Transport maritime - ACD

L’Etat fait marche arrière

mercredi 2 mars | Mirana Rabakoniaina

Face au tollé général contre la mise en place d’une redevance portuaire ACD (Advanced cargo declaration), concoctée par le ministère du transport, le régime a fini par faire marche arrière. Cette redevance, non inscrite dans la loi des finances 2016, qui semble être une trouvaille du ministre des transports à travers l’APMF (Agence portuaire maritime et fluviale) et la société dirigée par un béninois ATMPS a provoqué l’ire des opérateurs économiques regroupés au sein du GEM, SIM, GEFP et autres qui ont claqué la porte de la dialogue avec l’Etat.

Décrié par tous, l’ambassadeur des Etats Unis et du Japon y compris, la presse tout entière qui a mis en cause la probité du dirigeant de la société ATMPS, le régime n’a eu d’autre solution que la reculade. D’autant que le paiement de cette redevance ne garantit aucun service supplémentaire aux opérateurs qui payent déjà une redevance similaire à travers Gasynet.

Noro Andriamamonjiarison, présidente du GEM (Groupement des entreprises de Madagascar) a noté que l’objectif du secteur privé ne consiste pas à ne pas payer impôts et taxes mais de développer ensemble le pays. « Tout est bien qui finit bien et nous sommes prêts à revenir sur la table de dialogue avec l’Etat » selon le GEM. Un nouveau système se voulant être transpartent, équitable et n’entrainant aucune entrave au commerce internationale, tout en ne remettant pas en cause les régimes spécifiques préexistants devrait être mis en place d’ici deux mois selon le communiqué de presse conjoint entre les deux parties hier.

45 commentaires

Vos commentaires

  • 2 mars à 09:24 | betoko (#413)

    Remercions l’ambassadeur des États Unis , Amnbatovy Gem Les HVM et Hery Rajao ont perdu leur source de financement pour 2019

    • 2 mars à 09:26 | Noue (#2427) répond à betoko

      L’Etat fait marche arrière , de toute façon , ça n’a jamais avancé ! on attend que les aides sinon rien !

    • 2 mars à 10:02 | Eloim (#8244) répond à Noue

      Combien de fois ce régime a effectué « des marches arrières », à cause de l’IMMATURITE ?
      Et que c’est maintenant que l’Etat se rend bien compte que c’est le SECTEUR PRIVE qui crée de richesse au pays.
      Ce comportement immature évocateur de l’incapacité du régime actuel de mener à bien la barque montre une fois de plus que le tenant du pouvoir est dans la difficulté sans pareille à résoudre le problème politique du pays sans se soucier sur les affaires socio-économiques du pays. Il a du mal à trouver le repère dont il en a besoin, surtout concernant l’avenir proche du jeune parti politique HVM.
      2018 n’est pas aussi loin que ça, mais sache cette allure là, l’avenir est encore incertain.

    • 2 mars à 11:05 | Noue (#2427) répond à Eloim

      Tout le temps , il n’a jamais avancé ! jamais jamais ! et pour le petit peu même minime qu’il a avancé , le revoilà qui recule !

    • 2 mars à 11:21 | Eloim (#8244) répond à Noue

      Et quand est ce qu’on décide d’avancer la chose ? N’est ce pas un SUICIDE qu’on a voulu nous faire tendre alors ?
      Pourquoi j’évoque le suicide ? Parce que que tout le monde est maintenant dans l’abîme de la pauvreté (92% selon certain rapport ?). Et le fait de reculer dans l’abîme veut tout simplement dire qu’on veut s’enfoncer davantage. Une pure folie, dit-on !

    • 2 mars à 12:18 | I MATORIANDRO (#6033) répond à betoko

      Ny fozaorana otranareo dia tsy maintsy manao dia miverina !

      Mody misaotra ny ambasadin’i Etazonia ndray hono ty amboadia ty nefa izy no tena mpanenjika ny politikan’ny bekintana !

      Samia velon’aina !

    • 2 mars à 21:36 | Bena (#494) répond à Eloim

      la honte ne tue pas et ne fait même pas blanchir les cheveux des ministres. loosing face !

      quand le gem parle, ils n’écoutent pas. quand ambatovy parle, ils s’en foutent (en croyant qu’ambatovy est local, et ne représente pas les intérêts des japonais, des coréens et des canadiens). mais quand c’est les ambassadeurs américains et japonais qui parlent, c’est le branle bas de combat. c’est hery en personne qui était obligé de bousculer ses « foutus » ministres car ravelo était en balade. l’Etat acd. bousculade pour rembourser les tva d’ambatovy en premier. tant pis pour les autres.

      madagascar, centre du monde. mon c.u.l oui.

  • 2 mars à 09:26 | Gérard (#7761)

    Soyons fiers !

    Il n’y a, c’est archi connu, que les imbéciles qui ne changent pas d’avis

  • 2 mars à 10:33 | Isambilo (#4541)

    Le cas Andriantiana reste posé. Quel est le réseau qui le manipule ? Parce que ce n’est qu’un pion. Toute personne ayant un minimum de respect de soi aurait démissionné après un tel revers. Pas lui.

    • 2 mars à 11:14 | Eloim (#8244) répond à Isambilo

      Posez lui la question : est-il d’obédience HVM ou avec le DMD de Tonton Sola ?
      Comme Tonton Sola a été désigné par le PRM parmi son quota au Sénat, et que le jeune Ministre est utile pour le régime actuel qu’il soit en cause double emploi, le PRM utilise son double statut pour lui servir d’un pion en vue d’une vision lointaine, l’échéance électorale de 2018.

    • 2 mars à 21:43 | Bena (#494) répond à Eloim

      ul_rich with atpms, like my tailor ! maintenant qui va rembourser les avances déjà payées par le béninois ?

      la spécialité de ce gugusse (un faux diplomate) est de f.outre le b.ordel partout : aérien (air malady), maritime (acd), terrestre (stationnement ambohimanambola), tourisme (retour des visas, etc).

  • 2 mars à 11:27 | kakilay (#2022)

    Si ce n’est pas
    ou plus une nécessité,
    au sens fort du terme,
    qui ont,
    et je mets au pluriel,
    voulu se sucrer
    derrière cette énième taxe de la honte ?

    Qui sont derrière ?
    ces services fictifs
    superfétatoires
    concoctés au niveau du ministère du transport
    et bénéficient l’octroi
    de ces marchés ?

    • 2 mars à 21:46 | Bena (#494) répond à kakilay

      vision hery tonta 2018.

  • 2 mars à 12:02 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Au pays des aveugles, les borgnes sont rois tandis que chez nous, les gens sont non seulement aveugles mais de surcroits sourds et muets, et voilà le résultat : Un bateau voire un pays à la dérive dans tous les sens du terme et il nous faut toujours une intervention extérieure pour réagir.

  • 2 mars à 12:11 | rakotokapoaka (#7777)

    Bonjour,
    Mais cet état est il un état faible ou un état qui ne réfléchit pas assez avant de prendre des décisions ?

    • 2 mars à 17:25 | I MATORIANDRO (#6033) répond à rakotokapoaka

      Fanjakana for(...) sady mitanjaka io !

      Samia velon’aina !

  • 2 mars à 12:34 | manga (#6995)

    Cet état est un état non fiable quand il réfléchit après avoir pris décision due à la pression de la Communauté Internationale qui ne s’ingère pas dans la politique (politicienne) en tant qu’état dit « souverain ».

    • 2 mars à 14:02 | Eloim (#8244) répond à manga

      Mais croyez-vous qu’il y a souveraineté à Madagascar ?
      Depuis l’indépendance, Madagascar reste toujours dépendant du moins par la Sainte-Mère, la France.
      Quand à elle, elle en est fière d’avoir un fils aussi fidèle et respectueux, comme notre Madagascar. Et vive la FançAfrique !
      Manga, notre souveraineté s’arrête là où nous n’arrivons pas à réduire le taux de la pauvreté publié dans le document compromettant des différentes institutions internationales qui opèrent à Madagascar.
      Notre souveraineté s’arrête là où nous n’arrivons pas à diminuer le taux d’injection des bailleurs pour l’appui budgétaire.
      Notre souveraineté s’arrête là où les différentes conditionnalités exigées par nos PTF restent en vigueur.
      Notre souveraineté s’arrête là si satisfont les besoins de la population malgache par la MENDICITE.
      Et pour terminer, notre souveraineté s’arrête là où l’INCAPACITE de nos Dirigeants persiste toujours.

    • 2 mars à 16:03 | Eloim (#8244) répond à Eloim

      Lire : notre souveraineté s’arrête là si nos Dirigeants satisfont les besoins de la population malgache par la mendicité

  • 2 mars à 12:41 | Turping (#1235)

    - La marche arrière concernant la mise mise en place de l’ACD ! c’est l’état malgache ou la Communauté internationale qui l’impose ?
    - Est-ce qu’on demande aux USA ,le Japon , à la France ,....d’imposer quant aux fonctionnements de leur politique interne respective si on veut parler de la « souveraineté nationale » ?
    - Encore ,tout est dicté de l’extérieur de la règle internationale car un pays soit disant « pauvre » ,mendiant doit respecter,se plier des consignes venant de l’extérieur en commençant par les élections sans cautionner les coups d’état répétitifs ,....
    - Dans cette histoire ,il faut trouver de l’intérêt mutuel afin que le gouvernement fasse son boulot.

    • 2 mars à 13:54 | manga (#6995) répond à Turping

      Le discours d’un représentant américain concernant ce volet est une lame à double tranchant :
      - Traitant d’une part notre ministre de menteur mais aussi,
      - Une loi qui ne refléterait pas du tout de ce que la Communauté Internationale s’attend de nos gouvernants : exercer une vraie pression pour intimider les opérateurs nationaux qu’étrangers.
      Le gouvernement est sensé renflouer la caisse, certes ; mais à partir du moment où rien n’est fait concernant la fameuse « bonne gouvernance », et il ne s’agit pas non plus de rabaisser encore plus bas que terre, loin de là, c’est que les critiques tomberont et quelque soit l’effet.

    • 2 mars à 14:43 | Turping (#1235) répond à manga

      ACD / : Advance Cargo Declaration est un système de collecte et de traitement d’informations à priori sur tous les navires ainsi que leur cargaison pour la préservation des ports contre toute d’attaque terroriste analysant les cargaisons et le niveau de sécurité des navires.
      Les enjeux de l’Economie du transport maritime et les menaces qui l’affectent aujourd’ hui ont conduit plusieurs Chef d’Etats africains à participer les 24 et 25 juin 2013 à Yaoundé au Cameroun à un sommet sur la Sécurité et la Sûreté dans le Golf de Guinée.
      Avant cette Grande initiative, tous ces pays maritimes du monde ont instauré sous l’impulsion des Etats Unis d’Amérique, après les attentats du 11 septembre 2001 et sous l’égide de l’Organisation Maritime Internationale, le « Code ISPS » (Normes de Protection des Navires et des Installations Portuaires).
      - Sûrement ,pendant la période de transition ,nous avons loupé une décision au sein de l’Union africaine .
      - Dans le texte qui stipule le code d’application de l’ACD/ :
      Les compagnies de transport doivent s’assurer que les redevances ACD instaurés soient partie intégrante du Fret international au même titre que les autres composantes .
      - Apparemment ,toute cette histoire nous laisse entendre de redevances supplémentaires .De ce côté où s’explique la tergiversation selon votre version du Ministre « menteur » selon le discours du représentant américain.
      Conclusion : dans beaucoup de pays d’Afrique ,la mise en place de l’ACD n’est pas inédite .

  • 2 mars à 12:47 | Turping (#1235)

    Cette redevance, non inscrite dans la loi des finances 2016, ;... il faut l’amender au sein du parlement si cela s’avère nécessaire.
    - Trop de taxes ,d’impôts tuent les investissements étrangers comme locaux .Il faut trouver le juste milieu à condition que les pognons servent réellement à améliorer les biens publics en empruntant moins avec les taux d’intérêts y afférents.

    • 3 mars à 08:52 | manga (#6995) répond à Turping

      Turping,
      Je reconnais le bien fondé des arguments que vous avez apportés à mes écrits. Je tiens quand même vous rappeler que mes activités antérieures se rattachaient approximativement dans le domaine ; raison pour laquelle j’ai évoqué dès l’apparition du sujet dans ce quotidien qu’ : « Il est du devoir des gouvernants de renflouer la caisse de l’état et quelque soit les moyens ».
      Les points à soulever, et comme ledit sujet relève du domaine des transports internationaux, sont tels que :
      1- Je précise que vous-même, avez évoqué que non seulement :
      2- Cette proposition de Loi n’a pas été soumise à l’Assemblée Nationale, ni au Sénat,
      3- Elle ne figure nulle part dans les textes de la Loi de Finances 2016, et certainement dans celle rectificative.
      4- Donc, et systématiquement, n’a jamais fait l’objet de ratification de la présidence.
      Ceci étant, des questions se posent :
      1- Ledit dossier avait-il été étudié en conseil des ministres ? Et dans le cas contraire :
      2- La décision « unilatérale » du ministre de tutelle justifie-t-elle une bonne foi vis-à-vis des institutions législatives quant à ladite « bonne gouvernance » ?
      3- Ou tout simplement que cette Loi s’applique - de part son universalité - dans bon nombre de pays, qu’il n’est plus besoin de la soumettre par voie légale, du moins légitime auprès des ayants droits ?
      4- Et quand les pays industrialisés, et pas n’importe lesquels s’y immiscent, les propos entravent-ils « maladroitement » la souveraineté de notre pays ?
      5- Sauf que : « L’Etat fait marche arrière » interprète Mirana RABAKONIAINA ;
      6- Ambatovy, dans sa dernière allocution, a fait objet d’une demande « d’exception » auprès du président de la République (et non de la présidence) compte-tenu des périodes qu’elle traverse actuellement.
      7- Est-ce que pour cette seule et unique société que l’état abroge comme nul et non avenu un texte dont le contenu relève de l’économie que de la sécurité ?
      8- Ou tout simplement c’est le GEM qui impose ses conditions dans sa candidature à la primature ?
      Et sauf, il nous a été démontré combien on est des durs à cuire en matière de concoction mais au final ne se résume qu’à des reflux gastriques.
      Telle est ma version des faits et qui demande en contrepartie plus de réponses de votre part..

  • 2 mars à 13:26 | DIPLOMAT (#846)

    C’est le bordel comme d’habitude.

    Voici donc une taxe,

    - qui n’ a jamais été inscrite dans la loi de finances
    - qui n’a jamais été votée aux parlement .
    - qui n’ a jamais fait l’objet d’un décret.
    - qui serait gérée pour la perception par une société qui n’a jamais fait l’objet d’un appel d’offre comme l’exige pourtant tous les marchés publiques à qui l’état octroie une mission.

    Comment celà s’appel t-il en droit ?
    Délit de favoritisme,
    Cela relève du code de pénale ,

    Mais naturellement, dans notre ETAT DE DROIT , l’affaire est close.
    Le ministre n’aura ABSOLUMENT AUCUN COMPTE A RENDRE, et n’aura jamais à démissionner et ne connaîtra aucune poursuite judiciaire.

    Cela porte un nom : République Bananière.

    Faut pas s’attendre à recevoir autre chose que des p’tites vedettes pour la marine et des ULM pour l’armée de l’air comme Dons , quand on ne sait pas entretenir des navires et des avions de chasse...et bien on vous offre des Joujoux ! La honte
    Ne voyez vous pas que le monde se fout de vous Mr Hery R ??
    Comment voulez vous qu’ils vous respectent ?

  • 2 mars à 14:09 | Isandra (#7070)

    Jamais un régime n’a aussi brillé par sa tergiversation et son rétropédalage,...Comme ça que ça se passe quand on a affaire avec une bande des apprentis orgueilleux et avide du pouvoir,...

    C’est toujours à l’extrême, ils ignorent la position du juste milieu,...soit ils tergiversent dans des différents dossier(nomination des ambassadeurs, remaniement,...etc),...soit ils prennent des décisions irréfléchies dans la précipitation sans se dialoguer avec les concernés direct,...De ce fait, le pays ne fait qu’ un pas en avant et deux pas en arrière,...

    En fait, ils ne savent pas sur quel pied on danse,...

    • 2 mars à 15:08 | betoko (#413) répond à Isandra

      Selon une de mes souces proche du pouvoir et qui est en même temps chef d’entreprise il a fallu qu’Ambatovy et l’ambassadeur des États Unis s’en mêlent pour qu’Hery Rajao recule , avant cela il était impossible de le raisonner
      Cela me rappelle l’affaire de l’OMERT où Augustin Andiamanakory voulait instituer une taxe similaire

    • 2 mars à 15:09 | betoko (#413) répond à Isandra

      Selon une de mes souces proche du pouvoir et qui est en même temps chef d’entreprise il a fallu qu’Ambatovy et l’ambassadeur des États Unis s’en mêlent pour qu’Hery Rajao recule , avant cela il était impossible de le raisonner
      Cela me rappelle l’affaire de l’OMERT où Augustin Andiamanakory voulait instituer une taxe similaire

    • 2 mars à 15:15 | Turping (#1235) répond à betoko

      Betoko,
      Augustin Andriamananoro ,voulez-vous dire ,pendant la période de transition ?

    • 2 mars à 16:34 | Eloim (#8244) répond à betoko

      Betoko,
      Comment voyez-vous le degré de l’INGERENCE des pays riches tels que les USA, le Japon, la Russie, l’Allemagne, ... sur les affaires internes de Madagascar ?
      Ceci c’est pour dire que nous sommes dans la phase d’apprentissage de bien gérer le pays. Pourquoi ? Parce qu’au pays, il n’y a pas une opposition forte pour contre-balancer le pouvoir de l’exécutif.
      Certes, des supputations entonnent incessamment à l’Assemblée Nationale, mais vu le résultat de la récente élection et l’organisation au sein du Sénat, le terme opposition est plus que diabolique que certains « CRITIQUEURS » embrassent tout simplement le rôle et faisant semblant de s’y mettre davantage pour redorer simplement le blason sans se déclarer officiellement opposant du régime actuel.
      Et croyez vous que le peuple malgache est « protégé » dans sa vulnérabilité de toute sorte de crise tant que d’autres entités prennent le relais, ne sont autre que la Communauté Internationale et en particulier les pays riches ? Les pays riches sont susceptibles de protéger les faibles, par vision humanitaire pour se faire remarquer et marquer des points aux yeux du monde entier mais aussi pour protéger leurs « ACQUIS » au pays.

    • 2 mars à 17:17 | Isandra (#7070) répond à Eloim

      On peut critiquer sans être dans l’opposition,...par exemple, les frondeurs du parti PS en France, avec les autres partis de gauche qui ne daignent pas se déclarer clairement opposants de Hollande, pourtant, leurs discours sont plus virulents contre le gouvernement que ceux des Sarkozy et Marine le Pen,...

    • 2 mars à 18:01 | DIPLOMAT (#846) répond à Isandra

      On voit que tu vis en France toi.... je comprends mieux certaines choses maintenant !

      On s’en fou de la politique française ! Ils n’ont aucune valeur d’exemplarité !

    • 2 mars à 18:09 | Isandra (#7070) répond à DIPLOMAT

      N’oubliez pas qu’ici à Mada les chaines Françaises(Tf1, france 2, BFMtv, etc) sont plus nettes, avec blue line, Canalsat, etc que les chaines locales,...

    • 2 mars à 18:23 | vatomena (#7547) répond à Eloim

      « les acquis »au pays ont été largement payés ,ne sont pas indispensables aux investisseurs et ils sont sans cesse menacés. Ambatovy en fait l’expérience

    • 2 mars à 21:53 | Bena (#494) répond à betoko

      pas besoin de « sources » mon cher, tout ça était écrit noir sur blanc dans tous les journaux.

    • 2 mars à 21:58 | Bena (#494) répond à Isandra

      parce qu’à mada, pays dépotoir par excellence par la magie de ses dirigeants éclairés, tnt veut dire mettre à la portée des malgaches les chaînes étrangères. il ne faut pas s’étonner si les chaînes locales vont péricliter petit à petit (sauf dream’in, i-bc)

    • 3 mars à 00:00 | DIPLOMAT (#846) répond à Bena

      La honte ce Betohika !

  • 2 mars à 17:06 | diego (#531)

    Bonjour,

    Le pouvoir passe son temps à improviser. Voilà un des grands handicap d’une politique désordonnée ! Voilà par exemple pourquoi il faut des opposants dans la vie politique. il est temps que les partis politiques et les politiciens incorporent cette idée dans leurs logiciels politiques :

    - un pouvoir qui n’a pas des opposants est un pouvoir malsain et à terme, condamné à disparaître !

    Un pouvoir sans opposants est un pouvoir qui perd tout dignité morale.

    Tout est fait à l’improviste dis-je ! La HCC intervient et discute, publiquement TOMPOKO, dans l’octroi ou pas des passeports diplomatiques à nos élus. Il n’est pas imaginable qu’une ou un élu Gasy ne soit pas protegé par l’ immunité diplomatique en dehors de son territoire. Cela va de soi ! Que les élus du pays soient incompétents, c’est l’évidence même, mais c’est le niveau dans les écoles, politiques, qu’il faudrait alors améliorer.

    On parle des vedettes, 4 précisément, pour lutter contre les trafics des ressources naturelles. Mais on se moque de nous ! Mais c’est d’Ivato que des tonnes d’ors et des millions d’euros sortent illégalement du pays....c’est dans les Institutions et dans les appareils de l’État que tous se jouent, derrière les rideaux bien sur, on ne va pas l’étaler devant les places public, ce n’est pas des passeports diplomatiques IO !!!!

    L’État n’a pas de Budget, nos grandes villes prennent le même chemin :

    - qui peut nous dire les budgets de trois grandes villes de Madagascar, à savoir, Fianar, Tananarivo et Toamasina.

    Tenez, amusons-nous à demander aux Maires de ces grandes villes de plus d’ un millions d’âmes leurs budgets, combien ?

    J’imagine, que si budget y avait, il faudrait penser aux dotations de l’État, très important. Mais l’État n’a même pas de budget, la caisse est vide !!!! Je ne sais si les gens qui critiquent le regime de Mr R. Hery en sont conscients. Mais en fait, l’homme, il est évident qu’il à très peu d’expérience dans les affaire du pays, il le transpire à vu d’œil, le vrai problème :

    - c’est le système politique qui prend le pays en otage !

    Il faudrait mettre le pays sur le chemin des réformes. Mr R. Hery et son gouvernement sont légitimes, ils peuvent bien conduire et mener intelligent ces réformes :

    - réforme fiscale, foncière, réforme électorale et peut-être plus important encore, une réforme politique....on ne peut pas avoir 40, ou 100 partis politique et espérer avoir des opposants dignes et fiables. Une situation politique qui favoriserait la naissance d’un pouvoir dictatorial :

    - Quand les hommes arrivent au pouvoir, dans le pays pauvre, ils caressent la dictature. La terre y est très fertile pour ce genre de gouvernance !!!!

    Le pouvoir doit être capable de penser plus loin que les échéanciers électoraux. Il faut penser qu’un jour on devient un simple citoyen. In exemple qui doit faire reflechir plus d’un :

    - si le pays savait se doter des systèmes de santé modernes et compétents, nos hommes politiques et les riches Gasy n’iraient pas en France ou à La Réunion pour se soigner.

    Le pays a les moyens, il est riche, la preuve on lui vole ses richesses, de se doter des hôpitaux modernes et des médecins et personnels de santé competants :

    - comment, c’est une volonté politique, il faut le budgéter par exemple, nous verrons que ce n’est la Lune, le pays peut y arriver.....et c’est la même chose dans d’autre domaine.....l’autosuffisance par exemple, nous avons des terres en ne sachant plus quoi en faire.....etc....

    • 2 mars à 18:35 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à diego

      Bonjour,

      C’est la différence entre homme d’état et homme de pouvoir (tous nos dirigeants successifs depuis l’indépendance jusqu’à ce jour à l’exception du PHAT).

    • 2 mars à 18:50 | Isandra (#7070) répond à diego

      Si vous voulez savoir si l’Etat Malagasy et la ville de Tana ont de budget, consultez site du ministère de finance et celui de la commune de Tana,...vous pourriez être satisfait,...à moins qu’on n’ait pas la même notion de budget,...

      Vous radotez ,...N’avez-vous pas marre de répéter la même chose sur un long post, tous les jours ici,...?

      Je sais que vous allez me dire que cela ne vous intéressait pas,...Je m’en tape,...

    • 2 mars à 20:46 | diego (#531) répond à Isandra

      Bonjour Isandra,

      Vous êtes comique, vous voulez parler de Madagascar ou de ma petite personne ?

      Et vous me lisez en fait.....Yes, je répète les mêmes choses.....tenez :

      - dans quelle République vous êtes ? La IIIe ou la IVe ? Je suis sûr que vous avez une petite idée. C’est une question qui suspend au dessus de la tête des tous politiciens

      Et retenez ceci, en politique et en économie, on parle toujours et tout le temps des mêmes choses, à savoir :

      - État, Institution, Constitution, Capital, Travail, Confiance, création d’emplois, stabilité politique, la paix sociale, la santé, la sécurité, l’intergrité territorial du pays est...et la souveraineté de pays.

      Ce que vous avez à me dire, l’autre jour, que je dis, ne m’intéressait pas. Je suis disponible pour une discussion politique et économique, d’une manière sérieuse et professionnelle.....sujet vaste et très excitant, j’adorerais cela !!!!

      Pour parler d’autre chose à Madagascar, il faudrait que les politiciens et les élites malgaches remettent leur pays sur le chemin de la stabilité politique. Pour cela, il faudrait un Leadership.

      Demain et dans les mois à venir, vous allez voir qu’on va parler des mêmes choses.

    • 2 mars à 22:01 | Bena (#494) répond à plus qu'hier et moins que demain

      le phat était carrément un homme de ...couloir.

    • 2 mars à 23:08 | diego (#531) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Bonjour plus qu’hier et moins que demain,

      PHAT ? C’est quoi ?

      Rajoelina et ses alliés ? Si vous faites allusion à la Transition dont personne ne sait toujours pas jusqu’à aujourd’hui comment la définir, vous perdez assurément la bataille intellectuelle, idéologique, politique et juridique de cette époque.

      Vous n’êtes pas président de la Transition, couronné président du pays durant cinq ans, automatiquement, même si cette appellation était venue de la HCC :

      - situation politique bancale, voir absurde, il faut l’appeler comme elle est !

      2002 et 2009 constituent deux cas d’école à étudier profondément pour les futurs juristes et les élites malgaches :

      - apprendre à lire ce que la Constitution....bien lire ce qu’il a été écrit.....la Constitution n’a pas été écrite pour être interprété. Et pour en changer, il faut un président, des élus légitimement élus par le peuple ou dans le cas de Ravalomanana, reconnu par la Communauté internationale, vaut légitimité.

      Cela me surprend un peu venant de vous....mais enfin, qu’est-ce qu’il vaut Rajoelina.....pas besoin de creuser et beaucoup réfléchir pour faire une assez bonne conclusion.

      Nous parlons bien l’avenir du pays ??

    • 3 mars à 10:01 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à diego

      Le PHAT n’était pas un homme de pouvoir mais cela ne veut pas dire qu’il serait automatiquement un homme d’état.
      La transition est l’exception qui confirme la règle et notre pays n’était pas à sa première transition entre 2009-2013 : Ce contexte aussi il faut le comprendre pour discuter en connaissance des causes (des faits juridiques et sociaux y afférents).
      Rien qu’avec ces deux arguments, il n’y a aucunes batailles de perdues de ma part concernant cet époque en ce sens que vous devez nuancer vos arguments.

  • 3 mars à 11:20 | Ibalitakely (#9342)

    Bien sur que l’Etat a fait marche arrière puisqu’il a le GEM, le SIM, le GEFP, ..., comme adversaires mais supposons que ce n’est que un Jumbo Score, TIKO, COURTS, ... dia ho atody miady amam-bato, « teo ihany teo -teo ihany teo (sol la sol -sol la sol) » ohatra ny lakolosin’i Mopera.

Annonces

Avis de décès

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 207