Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 5 décembre 2016
Antananarivo | 07h16
 

Foncier

Projet de loi

L’Etat envisage l’attribution de titres fonciers aux étrangers

lundi 14 novembre

L’attribution de titres fonciers et des mêmes droits aux personnes, « quel que soit leur nationalité et leur statut juridique » est suicidaire pour la nation malgache » alertent le SIF (Sehatra iombonana ho an’ny fananantany ou la Solidarité des Intervenants sur le Foncier) et le Collectif TANY (Collectif de la défense des terres malgaches). Ces deux collectifs s’insurgent ainsi contre le projet de loi, « sacrifiant l’avenir de la majorité des Malgaches et des générations futures pour faire plaisir aux investisseurs étrangers ».

Depuis l’envoi d’une lettre ouverte au Premier Ministre au mois de mai 2016 par ces collectifs qui dénonçait le projet de loi visant à légaliser la cession généralisée et définitive des terres malgaches aux étrangers, les responsables du Ministère chargé du Foncier ont seulement changé le numéro de l’article concerné dans le projet de loi qui risque d’être soumis à l’Assemblée nationale, en le déplaçant du numéro 8 vers le numéro 10.

Selon l’article 10 de cette nouvelle version du projet de loi, «  L’immatriculation des immeubles [et /ou l’inscription des droits mentionnés et énumérés à l’article peuvent être demandées par le propriétaire ou par un titulaire de droits réels immobiliers quel que soit leur nationalité et leur statut juridique. » Cela veut dire que les personnes et structures étrangères pourront obtenir des titres fonciers et avoir exactement les mêmes droits de propriété que les Malgaches, alors que cet article a pour objet de préciser les personnes habilitées à demander la publicité foncière, c’est- à - dire l’inscription de droit foncier dans le livre foncier, s’inquiètent les deux collectifs SIF et TANY. Ils font appel « de nouveau tous les citoyens malgaches, les membres des commissions d’étude des projets de loi des différents ministères ainsi que les députés et sénateurs, sur quelques aspects dangereux de ce projet de loi. »

Cet article manque de clarté et risque d’être interprété comme une échappatoire aux dispositions juridiques interdisant aux personnes de nationalité étrangère d’être propriétaires de parcelle de terre sur le territoire de Madagasikara. L’expression « …par le propriétaire ou par un titulaire de droits réels immobiliers quel que soit leur nationalité et leur statut juridique » est imprécise car juridiquement le mot ‘propriétaire’ et l’expression ‘titulaire de droit réels’ sont équivalents. Dans la formulation actuelle de ce projet de loi, le propriétaire est titulaire de droit réel c’est-à-dire qu’il a un droit réel sur une parcelle de terre. Le droit réel a pour définition « un droit qui porte sur un bien ». Ainsi, par le biais de cet article les personnes de nationalité étrangère ont aussi le droit d’acquérir un titre foncier en tant que propriétaire.

Pour que cet article soit en cohérence avec les dispositions juridiques interdisant la vente de terre aux étrangers à Madagascar, il devrait préciser que l’inscription des droits fonciers des personnes de nationalité étrangère se limite à des droits de propriété démembrés comme l’usufruit, ou encore l’emphytéose et le droit de superficie.

Tout projet d’attribution des mêmes droits sur les terres aux Malgaches et aux personnes d’autres nationalités renforce le risque de voir la totalité du territoire approprié par les personnes incomparablement plus riches et plus puissantes que les paysans et la majorité des citoyens malgaches. Les simples citoyens malgaches non richissimes s’avèreraient rapidement perdants dans la concurrence pour l’achat et l’immatriculation des terrains car les moyens ne sont pas du tout identiques, font remarquer les deux collectifs. De plus, cette appropriation sera définitive et inattaquable comme le précise l’article 45 du projet de loi.

La terre est devenue une valeur refuge pour les investisseurs dans le monde entier. La beauté de notre pays riche en biodiversité et en ressources naturelles et le prix des terres très bas à Madagascar en comparaison avec les prix sur le marché mondial, accroitront les convoitises des investisseurs et spéculateurs, selon eux. Mais les dirigeants et décideurs nationaux semblent avoir fait le choix de céder aux sirènes de certains organismes internationaux et investisseurs étrangers qui les poussent à changer les lois au détriment des intérêts de la nation malgache. Et pour quelle contrepartie, demandent-ils. Accorder des titres fonciers à tous les étrangers provoquera en effet une nouvelle colonisation du peuple malgache mais ne mènera pas au développement de la majorité de la population qui vit du travail de la terre mais ne possède pas de titre. La SIF – et le Collectif pour la défense des terres malgaches – TANY réclament aux dirigeants de clarifier et de mieux informer l’ensemble des citoyens malgaches sur ce projet de loi, - de donner à la population l’opportunité de connaître les conséquences d’une telle décision sur les risques d’éviction et d’expulsion de toutes les familles de paysans et simples citoyens malgaches de leurs terres et de l’absence d’une terre nourricière et d’un territoire national pour les générations futures, et - de faire participer la population au processus décisionnel sur ce sujet crucial et de réellement prendre en compte les avis émis par les représentants aux réunions de concertation, avant de prendre la lourde responsabilité de brader un bien commun aussi précieux pour les Malgaches que l’ensemble des terres de la Grande Ile.

Recueilli par Yvan Andriamanga

71 commentaires

Vos commentaires

  • 14 novembre à 09:16 | Gérard (#7761)

    qu’en est il du projet d’interdiction de vente de biens immobiliers aux malgaches de France ?
    ah !! pardon, j’oubliais, ceux ci ont tous la double nationalité, bien sûr....

    • 14 novembre à 09:33 | Gérard (#5118) répond à Gérard

      Comme les gasy ne connaissent pas l’impôt foncier ou encore la taxe d’habitation, on fait simplement appel aux étrangers pour rendre les terres rentables pour l’état... ou plutôt pour les politicards qui vont récolter ainsi les dividendes que leur apportera cette loi. Il ne faut pas être babakoto pour comprendre cela.

    • 14 novembre à 11:26 | manga (#6995) répond à Gérard

      Bonjour Gérard,
      Madagascar se trouve dans une position où le régime n’a plus le moyen de gouverner en son âme et conscience.
      Ce n’est ni un projet de Loi en son article 10, du moins de la soi-disant volonté des gouvernants de faire avancer le pays comme il se devrait.
      C’est la plus pire des contraintes imposée au pouvoir législatif de l’adopter à la limite d’un quorum composé des plus corrompus et déclarée par la suite à l’unanimité par la plus ridicule des déductions.
      Des « élus » s’abritant sous la casquette du parti au pouvoir pour les langues fourchues d’une part ; et d’autres qui profitent l’occasion pour se démarquer de cette entité ; mais contraints eux-aussi de choisir entre le sentiment, et celui de pouvoir sans le vouloir non seulement retourner la veste moyennant... ; mais considèrent que l’exécutif se devrrait bien évidemment une de ces reconnaissances envers.
      Quant au Sénat, tout a été déjà mise en oeuvre pour que tout se la coule douce.
      Un scénario qui ressemble, et permettez-moi de celui d’El-Khomri, laquelle les farouches opposants ne cessent de brandir les leurs.
      Sauf qu’ici, nous sommes entrain de brader nos terres à l’insu de tous ; d’autant plus que nous ne sommes pas aux Etats-Unis pour jouir librement notre droit de manifester.
      Et on sait pourquoi, le président en question ne veut considérer les îles éparses comme l’une de ses priorités..
      Cette proposition d’hypothéquer lui avait déjà été souligné par des « investisseurs » ; représentés au mois de février de l’année dernière par une délégation de cabinets d’assurances étrangères ; mais comme étant mal perçue en ce temps, les gros bonnets avaient été contraints de rentrer bredouille.
      Si Soamahamanina (objet de référence) le régime a tout simplement le droit légitime de détourner l’attention en faisant croire au commun des mortels que c’est la Chambre basse qui en est l’auteur.
      Les chinois ont promis de revenir puisque le dossier n’est que victime de suspension, tandis que les deux mosquées fleuriront à tout va. Et le reste : comme il l’entendra.
      Mais il n’y a que les imbesh comme RAMBO qui croient que le dollar coule à flot sans contrepartie.

    • 14 novembre à 15:05 | joba (#1217) répond à Gérard

      Pas de souci Gérard, le Qatar est déjà à l’œuvre en France, et après les humanistes/écologistes/droitdelhommiste vont descendre dans la rue pour dénoncer une élection truquée quand Marine sera élue
      http://www.bvoltaire.fr/gabrielrobin/le-qatar-rachete-la-france,264136

    • 14 novembre à 18:45 | Bena (#494) répond à Gérard

      je vois déjà les français se ruer chez nous quand les saoudiens, les chinois et les qatari auront fini d’acheter toute la france.

    • 14 novembre à 20:59 | Sorobila (#9239) répond à Gérard

      Bonsoir,
      Ne prenons pas l’exemple des politiciens tanzaniens qui vendent des terres aux richissimes arabes de Doubay et autres saoudiens qui ne s’offusquent pas de déloger les Masay, peuple majoritaire en Tanzanie, des terres de leurs ancètres, jusque dans les parcs nationaux protégés où vivent des millions d’animaux sauvages migrant jusque dans les vastes plaines kényanes du Masay Mara au Seringety. Tout ça que s’adonner à leur sport favori : la chasse des grands fauves.!!
      Les opposants locaux sont éliminés par les milices armés locaux sous l’indifférence des autorités qui empochent les ventes de leurs anciens.!!!!
      Reportage « Enquètes exclusives » sur M6, hier soir.!

    • 15 novembre à 05:00 | calimero (#9762) répond à Gérard

      pourtant tout étranger peut acheter en europe
      je vous fait remarquer que se sont les malgaches eux memes qui profitent des malgaches aller à
      anosy la justice est plein de procés entre malgache
      à titre personnel un monsieur dans le quartier c approprié la servitude qu’on utise depuis 44 ans en prétendant qu’elle lui appartient à mit des vigiles et demande à chacun d’entre nous 220000 ariary par mois pour le gardiennage et ce qui ne paye pas ne rentre pas donc je fais garder ma voiture et rentre à pied chez moi
      complice avec la mairie
      résultat menace par des plaintes huissier final comme tout bon malgache nous sommes au tribunal.
      interdit de tout normal il est riche le pouvoir et les appuis .

  • 14 novembre à 09:29 | olivier (#7062)

    « avant de prendre la lourde responsabilité de brader un bien commun aussi précieux pour les Malgaches que l’ensemble des terres de la Grande Ile. »

    Toute la folie gasy gasy résumée dans une phrase..

    Des millions d’HA de terre rouge...totalement rapés par des décennies de feus de brousse..

    97% de pauvres...dont certains attendent le PAM et l’ONU pour survivre..

    Mais il parait que le pays le plus pauvre du monde, avec il faut dire, un nombre conséquent de zozos réfractaires au progrès, serait la CIBLE d’investisseurs Vautours Venu d’ailleurs !!

    Méchants SPOLIATEURS prêts à appauvrir ( est ce possible ??? LOL) à spolier...et surtout à ALIMENTER L’IMAGINAIRE GASY GASY qui a fait de ce pays ce qu’il est aujourd’hui : une ruine.

    Avec toute la bonne volonté du monde, qui peut croire qu’une telle force auto destructrice - ENDEMIQUE - puisse être vaincue sans de véritables changements de FOND...

    je ne parle pas des binationaux de ce forum - propriétaires terriens en France - qui n’auront pas Honte d’exiger l’interdiction de la vente de terrains au étrangers..
    Bah non..
    Faites ce que je dis mais pas ce que je fais...un autre slogan bien gasy gasy ...

    MAMAMIA

    • 14 novembre à 09:53 | Isandra (#7070) répond à olivier

      MAMAMIA,...

      Si vous, les Français voulez vendre tous vos terres aux étrangers, c’est votre problème, ne nous obligez pas de vous suivre,...

      http://www.ouest-france.fr/economie/agriculture/emoi-apres-lachat-de-terres-agricoles-par-un-mysterieux-groupe-chinois-4162811

    • 14 novembre à 13:26 | kartell (#8302) répond à olivier

      @ olivier,

      C’est toujours difficile dans ce pays « momentané pauvre, mais potentiellement riche » de trouver un terrain d’entente entre les conservateurs de la tradition et les libérateurs d’une doctrine progressiste qui pourrait en cacher une autre !…
      Les premiers sont droits dans leurs bottes tandis que les seconds se frottent, par avance, les mains, de ce futur commerce foncier, juteux….
      Mais, ne mettons pas, une nouvelle fois, la charrue avant les zébus alors que tant d’autres urgences seraient à privilégier ?
      A qui profite le « sacrilège », et, qui l’instrumentalise, au seul profit de qui ?…..
      Faire d’une potentielle réforme moyenâgeuse, une bouée de sauvetage pour une économie moribonde, c’est faire d’un peintre du dimanche, un nouveau Van Gogh !…..
      Mais, nous savons tous qu’en période de disette, parler d’une possibilité d’arrivage d’argent frais, blanchis ou non, apporte un certain regain d’optimisme qui fait du bien aux deux camps en confortant cette idée inextirpable que « notre richesse », tapie à nos pieds risque de nous être volée !. ..

    • 14 novembre à 18:04 | Paulo Il leone (#6618) répond à olivier

      toi y en pas compris bwana Olivier !

      A bas le néocolonialisme prévaricateur et pilleur de nos immenses richesses !

      Vive l’indépendance !

      Isandra présidente ! Elle va nous redonner le rang qui est le naturellement le nôtre ....de 5ème pays le + pauvre, gageons que sous le leadership éclairé de Isandra et consorts on monter sur le podium !

      Vive les iles éparses et ses rivières de diamants !

  • 14 novembre à 10:07 | olivier (#7062)

    iSandra

    Si « nous » avions le pouvoir de vous « forcer » à nous suivre...vous seriez probablement l’heureuse habitante d’un pays riche..

    le choc des civilisations...

     :)

    • 14 novembre à 10:31 | Isandra (#7070) répond à olivier

      Ce que vous(les occidentaux) faites, mais subtilement,...contrepartie des robinets,...

      Comme si vous forciez un novice à vous suivre à 90km/heure,...

    • 14 novembre à 10:38 | Gérard (#7761) répond à olivier

      soyons clairs

      la règle qui devrait prévaloir dans les relations entre états, et dans la manière dont sont traités les ressortissants de ces états quand ils s’expatrient est la réciprocité
      concernant les droits à l’acquisition du foncier et la possibilité d’acquérir la nationalité, on en est très loin entre Madagascar et l’ancienne puissance coloniale
      pour des raisons « historiques » et « coloniales » que je ne nie pas, mais aussi parce que les 95% de pauvres que personne ne veut voir sortir de cette pauvreté servent d’alibi aux 5% restants pour quémander dans le monde entier et conserver leurs privilèges
      il parait qu’autrefois les mendiants indiens crevaient les yeux des enfants pour mieux apitoyer le chaland......
      ceci dit je ne nie pas que les étrangers bénéficient ici de nombres d’avantages, à commencer par le taux de change de l’euro ! mais beaucoup des 5% aussi, qui font semblant de l’oublier
      Mais je vous quitte là, je vais faire ma carte de résident biométrique

    • 14 novembre à 13:01 | vatomena (#7547) répond à olivier

      Il est prouvé que l’ile malgache est habitée par des humains depuis le 5ème siècle.Apres tant de siècles expliquez moi comment se fait il que le malgache soit resté encore dans le noviciat . Nous avons eu un mentor ,un initiateur durant 70 ans et au lieu d’un bond en avant nous faisons allégrement des bonds et des bonds en arrière au point qu’à l’étranger on ne puisse imaginer cette totale déchéance du pays. misérable parmi les plus misérables . qui n’a rien à vendre en dehors de ses terres brulées par le tavy

    • 14 novembre à 13:10 | vatomena (#7547) répond à olivier

      @Olivier---Ce post Olivier était adressé à l’incroyable dame Isandra.Au nom du noviciat elle excuse et pardonne toutes les erreurs malgaches.C’est pour quand la majorité pleinière ,active ,créatrice de richesses et de sécurité

    • 14 novembre à 18:10 | Paulo Il leone (#6618) répond à olivier

      @isandra

      Pouer remttre les pendules à l’heure, je vous renvoie au titre de l’autre article d’aujourd’hui :
      « La banque mondiale au secours des victimes de »la sécheresse« (c’est vrai que c’est plus pudique que de dire »victimes de la famine")
      On donnerait le Sahara à hérer au malgahces que dans dix ans y aurait une pénurie mondiale de sable !
      Midas transformait tout ce qu’il touchait en or .... les malagasy ont le don unique au monde de transformer tout ce qu’ils touchent en ....« autre chose » !

  • 14 novembre à 10:53 | Isambilo (#4541)

    Dans plusieurs pays les étrangers n’ont pas le droit de propriété sur la terre. Essayez d’acheter une terrain à Londres, en Chine ou en Inde. Cela n’empêche pas le développement économique parce qu’il existe le bail emphytéotique largement suffisant.
    Ecrire qu’il n’y a pas d’impôts fonciers à Dago c’est raconter n’importe quoi ou être totalement malhonnête. C’est ce qu’on appelle hetran-tany et qui existe bien avant l’arrivée de colons à Dago. Il y a aussi le hetran-trano.
    C’est la Banque Mondiale qui met la pression depuis une décennie pour immatriculer les terres et, mécaniquement, augmenter les recettes fiscales. Et pas seulement à Dago. Ce qui n’a rien à voir avec le développement d’un pays.
    Il n’y a que les pays arabes qui veulent acheter des terres ailleurs parce qu’ils n’ont que du sable et les hydrocarbures ne sont plus un avenir. Mais la Chine s’y met aussi en achetant des terres en Sologne.

  • 14 novembre à 11:14 | Dadabe (#9116)

    Le sujet qui fâche...

    Mon petit doigt me dit que le sujet du jour va faire un joli score sur MT.com. Le ban et l’arrière-ban des nationalistes étriqués du cogito vont se donner le mot pour sortir les meilleures âneries possibles. Un sujet qui permet de taper bien fort sur les étrangers, de réveiller ses tendances naturelles à la xénophobie et, le cas échéant, de ramener toute la faute aux anciens colonisateurs. Un vrai cadeau ! Trop beau.
    Ne serait-ce que pour cette raison, je salue Olivier qui a un art consommé de me faire rire tout en assenant quelques bonnes vérités (pour preuve, Isandra fait déjà une allergie...). De fait, le pays a besoin d’investisseurs et il existe de belles étendues de terres à mettre en valeur. Tout est affaire de juste équilibre et de transparence (comme de respect des règles fiscales, entre autres).
    Ceci dit, je trouve aussi le collectif Tany tout à fait respectable. Il faut bien que certains défendent les petits paysans malgaches et plaident pour que ces derniers possèdent bel et bien, sans corruption préalable et fort coûteuse, un titre de propriété foncière en bonne et due forme (cela est loin d’être le cas et la responsabilité en incombe aux fonctionnaires mal payés par un Etat qui n’en est pas un...). Une certaine vigilance, c’est un euphémisme, doit donc accompagner toute acquisition de terres par QUI QUE CE SOIT : le fait d’être Malgache ne suffit pas à rendre la transaction souhaitable ni valide car un Malgache peut n’être qu’un prête-nom grassement payé...
    S’agissant des ’’petits’’ propriétaires terriens (ceci est mon cas), le bail emphytéotique ou l’usufruit me semblent suffisants à l’échelle d’une vie humaine... Ou alors, on offre des terres à ceux qui en ont besoin. Pourquoi pas ? Au fil des ans, j’ai ainsi acquis plusieurs hectares de rizières, de plantations fruitières (orangers) et de cultures maraîchères que j’ai tout simplement mis au nom de mes fils adoptifs (j’ai bien écrit ADOPTIFS et non BIOLOGIQUES ce qui fait qu’ils sont très bronzés comme le sont les Malgaches tandis que moi je suis blanc rosé, un peu bronzé après quelques mois sous les Tropiques. Bref, couleur vazaha, genre petit cochon, quoi... Je dis cela pour Titoy qui réagit à mes propos de façon très raciste anti-blanc, en bon métisse complexé qu’il est).
    Bref, rien ne sert de mourir riche et en bonne santé ! Je donne et m’en porte très bien ainsi !!! Je n’ai pas du tout l’esprit ’’propriétaire’’ et cela aussi me convient à merveille. Quant à mes enfants et petits-enfants malgaches, ils disposent déjà, de façon très officielle et selon une juste répartition, de biens fonciers et immobiliers dont je profite le cas échéant (je songe aux mandarines...) et qui me rassurent quant à mon ’’après’’ (je veux dire, après mon départ définitif de cette bonne vieille planète que je regretterai sans doute un peu bien qu’elle comporte tout de même trop de vieux khons dont, selon Titoy, je fais naturellement partie)... Ben oui. C’est comme ça.
    Cela dit, il fait très beau à Antsirabe. Superbe matinée et belle promenade en ce qui me concerne. J’espère qu’il en est de même pour vous tous... Bonne journée !

    • 14 novembre à 14:50 | akam (#7944) répond à Dadabe

      - Eh papy ! bravo tu es un exemple…sauf quand tes petits pois derapent et que tu traites les semblables de tes gosses adoptifs de khon.
      - Cependant il est incontestable de rappeler que Madagascar, en tant qu’ ancienne colonie francaise, n’est pas du tout comparable aux ex-colonies britanniques qui subissent actuellement l’invasion des fortunes. Ceci encore une fois, pour rappeler aux « nostalgiques de l’empire britannique » que des exemples revelateurs existent outre canal (canal de mozambique). C’est le cas du peuple Masai. Cette population nomade est actuellement deracinee et depouillee aussi bien de leurs terres que leur culture. Ceci est constate aussi bien au Kenya , Tanzanie, Zimbabwe…Les envahisseurs le font non seulement pour leur plaisir de chasse mais aussi economiquement afin d’exploiter des terrains arables pour developper des cultures industrielles. Ce n’est plus une decouverte car des strategies de destruction aussi bien cultuelle que culturelle sont typiquement british. Voyez Singapour, notamment ceux qui y vont regulierement, tout a ete rase et replante (ou reconstruit) afin de donner l’etat actuel. Bref quelles que soient les invasions de ce genre, cela aboutit a un denuement total de la population locale.
      - Je ne cautionne pas les tribunaux populaires car nous sommes dans un etat de droit, en revanche le pouvoir actuel a le devoir de respecter et faire respecter les interdits divers des differentes ethnies et notamment proteger les pratiques et monuments cultuels.
      - Si les dirigeants actuels manquent de lucidite pour un developpement economique rationnel, qu’ils fassent des appels d’offres. Nous ne manquons pas de competence. C’est la procedure habituelle dans les pays industriels. A part les autochtones, qui connait mieux ce pays ?
      - Etymologiquement comment traduit-on les traitres en malgache ? C’est bien ceux qui soldent leur patrie ! la pauvrete ne justifie pas tout ! ce pays est independant depuis 56 ans.

    • 14 novembre à 17:06 | Dadabe (#9116) répond à Dadabe

      Bonsoir Akam,

      Ignorant votre âge, je ne vous appellerai pas papy, ni jeune homme. Akam, donc.
      Permettez-moi tout d’abord de vous dire que je partage à 150% votre opinion concernant les Masaï. Il y a effectivement, de l’autre côté du canal du Mozambique, un scandale qui s’apparente (le mot est fort, mais tout de même) à un génocide. A tout le moins, un génocide culturel. Merci, donc, à propos d’un sujet sur les propriétés foncières, de rappeler que l’insularité malgache n’interdit pas de s’intéresser au reste du monde...
      Le reste du monde, précisément. J’y viens. Ce même jour à 11h14, j’écris ceci : ’’après mon départ définitif de cette bonne vieille planète que je regretterai sans doute un peu bien qu’elle comporte tout de même trop de vieux khons dont, selon Titoy, je fais naturellement partie’’...
      Et, ce même jour à 14h50 , vous me répondez ceci : ’’Eh papy ! bravo tu es un exemple…sauf quand tes petits pois dérapent et que tu traites les semblables de tes gosses adoptifs de khon’’.
      Vous voyez le problème ? Non ? Alors j’explique : je parle de la ’’planète Terre", pas de Madagascar en particulier, quand je parle de mes enfants adoptifs, je parle d’êtres humains. Leurs ’’semblables’’ en sont également. Moi aussi (il me semble...). Si je suggère qu’il y a bon nombre d’êtres humains un peu trop khons sur cette PLANÈTE, je ne vois pas en quoi j’insulte particulièrement les Malgaches ni en quoi, surtout, je me trompe. Cessez, s’il vous plait, d’interpréter à tort mes propos. J’assume ce que j’écris, pas ce que d’autres en concluent. Je vous remercie de reconnaître sur ce point précis que vous vous êtes trompé. On appelle cela faire amende honorable (rien à payer, mais l’honneur est sauf !). Bonne soirée tout de même.

    • 14 novembre à 20:08 | punchline (#9673) répond à Dadabe

      @dadabe, ce gros fourbe de DADABE a encore frappé , et toujours subliminalement, ; en lisant entre les lignes on voit ce qu’il veut dire : genre vous les malgaches vous êtes pitoyable, petit, condamné à être pauvre , mais moi dadabe je vous aime et vous comprends dans votre galère , la preuve j’ai adopté vos enfants et votre Antsirabe ;

      mais nosotros somos Bueno como Bueno , y moriremos del cara al sol, te lo digo yo, cher dadabe

      nous ne vendons pas aux étrangers même 1 m², tant que nous sommes pauvres

      car je vous donne la définition d’un Malgache :
      un être à esperance de vie de 55 ans , rendu pauvre par les autres d’ailleurs, ; il est exploité et expulsé en occident chassé et assassiné en liban et en Arabie, exploité et de seconde zone dans son propre pays(car les fruits de cette terre, aussi bien les langoustes et les crevettes, que les litchis et les mangues, ce sont les chinois et les karans qui s’en gavent .

      la terre donnée par la nature reste sa seule espérance, espérance qui le fait survivre d’ailleurs, en attendant un hypothétique avenir meilleur

    • 15 novembre à 11:39 | vatomena (#7547) répond à Dadabe

      Punchline —Ce malheureux malgache à l’espérance de vie si courte ,assassiné au Liban et ailleurs comme vous l’avez constaté,il lui reste un espoir :la France .Là bas ,il n’y a aucun autre malgache pour l’appauvrir ,le sucer jusqu’au sang. Il reprend vie à l’ombre de l’ex puissance coloniale . Et chaque année un grand nombre est élevé à la dignité de citoyen français .La France généreuse oublie le massacre des siens en 47 ,le rejet unanime de sa présence ,la destruction de tout ce qu’elle avait laissé en héritage .
      Mais ils sont fous ces gaulois !

  • 14 novembre à 11:24 | Albatros (#234)

    La terre appartient à celui qui la respecte !.

    Pour ?.
    Contre ?.

    • 14 novembre à 13:30 | manga (#6995) répond à Albatros

      Pour : si c’est pour faire avancer ma patrie.
      Contre : si le régime pense encore faire les choses comme il l’entend et non comme ce qu"il se devrait.
      Et j’en profite pour vous en poser :
      Comment çà se fait-il que cette branche s’est-elle rattachée auprès du service des douanes et droits indirects sous tutelle du ministère des finances et non comme à l’accoutumée à celui de l’agriculture ?
      Est-ce qu’on enlève encore sa part de gateau à cet énergumène de Rivodoza ?

  • 14 novembre à 12:20 | Jipo (#4988)

    Bonjour.
    Il y a long à palabrer / le sujet.
    Je ne vois pas pourquoi les étrangers ne pourraient pas acquérir de la terre à Madagascar ?
    d’ un autre coté à quel titre l’ interdire, quand on sait que ceux qui défendent cette loi sont les premiers à avoir des terres voir immobilier à l’ étranger en plus de la double nationalité qu’ ils refusent à ceux qui le leur a donné !
    Cette histoire de terre est une phobie gasy, une peur endémique de voir l’ étranger rentabiliser ce qu’ il s’ obstine à refuser de faire, que ce soit en agriculture, exploitation minière, ou tout simplement extraction d’ or.
    L’ affaire Daewoo en est un exemple manifeste .
    Ce n’ est pas parcequ ’ en France les bijoux de famille sont vendus aux quataris , les vignobles aux chinois, et les aéroports aux étrangers que l’ économie s’ arrête de tourner .
    Cependant je suis assez d’ accord que vendre le Pays en pièces détachées a quelquechose d’ inquiétant, reconnaitre un aveu d’ incompétence des dirigeants, qui ne savent plus ou trouver de l’ argent pour se maintenir au pouvoir, et assurer leurs arrières avant de se barrer , et de ce coté la France n’ est pas un exemple à suivre, meme si le discours d’ investiture peut convenir à des imitateurs, justes bons à singer l’ exemple à ne pas suivre .
    De tous temps les meilleurs emplacements ont été accaparés par ceux qui en avaient les moyens, observez simplement les bords de mer Cotes Ouest particulièrement : so what ?
    On ne pourra jamais reprocher à des acquéreurs de vouloir rentabiliser de la terre, particulièrement si ceux qui l’ occupent ne le font pas .
    Sans pour autant donner raison aux israéliens, ils ont récupéré des déserts et en ont fait des jardins d’ Eden, il y ont fait de la culture hydroponique, qui est à présent revendiquée par des voisins jusqu’ ici peu regardant et qui soudainement se réveillent mais c ’est à nous !!!
    Un peu à la ratsyraka, qui s’ est accaparé tout ce que ces sales colons ont construit, pour en retirer tous les avantages laissant le reste partir en cacahuètes .
    Et puis finalement , comme le dit si bien Albatros, la terre appartient à celui qui l’ aime, elle est universelle et pour l’ humanité entière sans distinction de couleur, de race, ou de nationalité .
    Et si des bushmen arrivent à rentabiliser une terre que ses occupants ne rentabilisent pas et bien tant mieux, à commencer pour la terre, qui travaillée ne peut que devenir plus fertile .
    Alors ça sert à rien, pour ne pas dire complètement puéril c ’est à nous on en fait rien et on préfère le mangataka à l’ angady .
    Commencez par rentabiliser la terre nourrir ses habitants, et celui qui voudra vous la subtiliser se trouvera devant une levée de bouclier, comme pour l’ exploitation de l’ or / les chinois avec l’ aval de la CI...
    Et si vos dirigeants vendent la belle au plus offrant, faute de changer de belle, changez de dirigeants, au lieu de vous gratter la tête !
    De répéter et conclure que : si tu ne t’ occupes pas de ta femme ne t’ étonnes pas que quelqu’ un d’ autre le fasse à ta place !

    • 14 novembre à 12:55 | NICOLAI (#8035) répond à Jipo

      madagascar vend sn ame au diable comme maurice plus d acces aux plages

  • 14 novembre à 13:02 | filaver31 (#8373)

    Madagascar est un des pays ayant déjà « cédé » beaucoup de terres agricoles aux étrangers ; presque 5 millions d’ha, c’est le pays d’Afrique en ayant « cédé » le plus.
    Je pense qu’il faut considérer différemment l’accaparement de milliers de terres agricoles par des fonds d’investissement, des banques, assurances ou autres investisseurs et l’acquisition de quelques hectares ou de quelques centaines de mètres carrés ou immeubles par des particuliers.
    Ces derniers ne spolient en rien la population malgache, les premiers investissent dans des terres pour en tirer le maximum de profit, et cela le plus souvent en ayant privé les agriculteurs de la terre qu’il cultivaient depuis des générations sans pour autant avoir de titres de propriété.
    Cela se voit dans tous les pays ayant cédé aux sirènes des investisseurs. Ces terres ont été cédé dans l’opacité la plus totale des palais ministériels, sans qu’il y ait eu la moindre consultation des populations.
    Quelquefois même, ces terres ont été purement et simplement données en cadeau pour « assouplir » la signature d’un autre contrat n’ayant aucun lien avec l’agriculture, mais pour un financier peu importe, on ne s’embarrasse pas pour si peu pourvu que ça rapporte !
    L’accaparement des terres n’apporte rien au pays (sauf aux gens de pouvoir qui ont signé ces contrats) il est destructeur d’emploi en chassant les paysans de chez eux.
    Ces nouvelles exploitations sont mécanisées et réemploient (quelquefois) une infime partie des travailleurs chassés, et cela à des salaires très bas.

    Autre point à regarder, le bail emphytéotique de longue durée est lui aussi un piège à éviter, les investisseurs le préfèrent même à un achat de pleine propriété car moins cher, pour eux le principal est le rendement à court terme.
    Ceci ne sont que les réflexions d’un petit agronome ayant passé beaucoup de temps en Afrique et à Madagsacar et désolé de voir la tournure que prennent les choses en matière d’agriculture.
    Les solutions, à mon sens, seraient dans une meilleure information des paysans leur permettant d’obtenir de meilleurs rendements, à peu de frais, de rester sur place au lieu d’aller grossir les banlieues des grandes villes.
    Tout cela est trop simple et pas d’ans l’air du temps, pauvre monde....

    • 14 novembre à 13:12 | Dadabe (#9116) répond à filaver31

      Bonjour, filaver31,

      Votre contribution est très intéressante et je vous remercie de m’aider à mieux distinguer entre "petits propriétaires’’ et ’’grands groupes internationaux’’ aux appétits féroces et à court terme. Le maintien sur leurs terres (avec un titre de propriété !) des ’’petits’’ paysans (pourquoi ’’petits’’ ? En superficie, sans doute, mais ’’grands’’ en savoir-faire) est effectivement très importante. Il s’agit même, à mon sens, d’une priorité absolue pour un pays comme Madagascar où la vie citadine n’offre strictement aucun réel débouché, sinon celui de la misère. Bonne journée.

    • 14 novembre à 18:04 | Isambilo (#4541) répond à filaver31

      Vous avez donc expérimenté la difficulté pour faire accepter d’autres méthodes en milieu rural. Il y avait des dizaines d’années, le service de l’animation rurale existait et tentait de faire adopter le repiquage en ligne du riz. Ce n’est toujours pas acquis. Il faut dire que les dirigeants politiques actuels sont encore plus déracinés que ceux d’avant.
      Beaujard avait raison de bifurquer vers l’anthropologie.

  • 14 novembre à 13:23 | olivier (#7062)

    Bon allez je vais faire plus simple..

    les feux de l’amour version gasy :

    Chef on est Pauvres ?

    - Oui mais sache jeune ignorant, que cépanotfôte…écoute nos gransd dirizzzzzants tres tres démocratiques et lis les livres rouges oranges ou roses...

    ok celà est EVIDENT CHEF be... allors faisons venir des investisseurs alors ?

    - bah non il vont nous spolier nos terres et gagner de l’argent..

    Ah vous avez raison Chef, autant éviter que quelqu’un en gagne…les ONG c’est mieux hein chef ?

    - bah oui…autant ne rien faire …et pis les ONG, c’est facile à manipuler…MIAM MIAM

    Chef, et sinon les 4*4 c’est pour quand ?

    - ces çalauds de vazahs ont fermé le robinet…

    Cépazuste ça chef !

    mé çépanotfote…

    Toute ressemblance avec un Jardin d’Eden tropical serait fortuite...

  • 14 novembre à 13:34 | manga (#6995)

    ALBATROS,
    Ceux prétendant « nationalistes » ont certainement l’obligeance de tourner sept fois leur langue en laissant sa mère patrie tout rouge comme veut la tradition ; certes.
    Mais c’est ce que je retiens des démarches des gouvernants est celui de mettre la charrue avant les boeufs.
    Après avoir visionné une séquence de vidéo sur Mangabe, un document qui reflète encore une de ces turpitudes du « ray aman-drenin’ny vahoaka tsivakivolo », en l’occurrence son altesse royale le prince Martial, représenté par ce maudit professeur qui prétend avoir décroché le contrat dit projet présidentiel ; mais qui nie en toute évidence l’éthique du métier sans vouloir systématiquement à se présenter (la moindre des choses) comme il se doit devant les représentants de la commune concernée.
    Il s’agit ici d’un opérateur malagasy qui bafoue une très simple formalité d’usage et qui ne vaut presque grand chose.
    Mais qu’est ce qui a empêché ledit récipiendaire d’aller recruter une main-d’oeuvre auprès de cette localité afin d’éviter de débourser quelque chose de sa poche ?
    Non Albatros, contrairement à ce que profèrent certains illuminés avides de pouvoir, et n’engage que ma personne, il ne s’agit pas ici de dénigrer mais de mettre la pendule à l’heure.
    Jusqu’ici, je suis cloîtré devant des séquences de bétisier où seul le son des casseroles domine perpetuellement.
    Le diapason est le seul moyen d’éradiquer ce phénomène qui tend à favoriser ce fameux party en cette période estivale.
    Je n’espère que l’effet d’un bâton magique des gouvernants pour ne pas être poursuivis « à tort et à travers » tout au long du mandat.

  • 14 novembre à 14:07 | Ibalitakely (#9342)

    -  Betsaka ny fanontaniana mikasika ity laha-tsoratra ity raha tsy fotsiny hoe iza no nanoratra azy. Fa ny mahalasa saina, raha iverenana kely ilay mikasika apatride iny, dia hoe sao ny mifanohitra amin’izany aza no misy, izany hoe ny multinationaux, [sady karana na sinoa no malagasy no vazaha…, iza ohatra izao ny filohan’ny tera-tany frantsay eto Madagasikara, toa sinoa an !] indray aza no betsaka eto. Ohatra amin’izany ireo trano lehibe mijoalajoala moderina (maisons de verre feno etsy Ankorondrano & Andraharo & toerana maro ; ireny tranobe an’ny Assist eto ireny ; io tsena Bagdag/67 ha lasa stat° d’essence io (ambonin’ny lakan-drano Andriantany) !!! ; … ; toa efa ela ry zalahy no nahazo mividy tany.
    -  Ity Madagasikara mia-bokan-trosa indray ity ko ave tsy ho lasan’ny frantsay mora foana ny nosy kely manodidina antsoina hoe Eparses rehefa tsy ho voalohan’ny mpitondra ny volan’olona dia hivadika fifanarahana ANTSOKOSOKO ve ny raharaha ka any aoriana be any vao fantatra hoe nandoavana « à l’amiable » ireo nosy kely ireo.
    -  Matoa ange ny frantsafrika nanao amboletra naha-lany izao fitondrana izao dia misy tanjony ao e, ary ny vola be dia be narotsany teto nanomboka ny 2009 (capsat, HCC, …) dia mbola mitohy hatramin’izao.
    Dia itsika Malagasy mbola mifandramatra mafy hatrany tsy mieritreritra TARANAKA mihintsy na kely aza, samia mandinika tsara.

    • 14 novembre à 15:14 | valoha (#7124) répond à Ibalitakely

      Ary ny tena t.., ry nama Ibalitabe, dia vita ireny trano fitaratra mijoalajoala ireny, fa tsy voamarina hoe - avy aiza ny vola nanaovana azy ireny ? Nampiditra vola vahiny teto nanaovana ireny eto va ireny karana sy sinoa ireny ? Sa kosa ny teto ihany no navadibadiny(trafika maloto isan-karazany - volamena, taolam-paty, sns...) ? Raha mpitondra mahay i Hery Raj. dia manadihady ireny malaky no fahendrena tsara ataony, fa tsy ny mifanohitra amin’izany !

    • 14 novembre à 15:21 | manga (#6995) répond à Ibalitakely

      Tsy hitako mihitsy izay itsivalanana amin’izay rehetra nolazainao ireo Rahavako. Ny anampiako azy fotsiny angaha dia ny fanamafisana izay voalazanao.
      Sanatria akory misy avy amiko fankahalàn’olona hividy ka hanabe voa ny tany na koa hitera-bokatsoa eo amin’ny faritra iorenany :
      Ny indro kely dia ity :
      Milaza ny fanjakàna mahefa fa tsy misy tokony idirany amin’ny fifanarahan’ireo vahiny nifampiraharaha amin’olo,-tsotra nampanofa.
      Dia gaga sy talanjona ihany ny tenako mahare zava-mamoetra tahak’izany.
      Satria dia mihaiky rizareo fa io tany voakasika io ihany no ho trandrahana hono.
      Mazava avy hatrany fa entina anakonana ny faotana vita hatramin’izay io volavolan-dalàna io no sady anararaotana an’ireo izay efa eo an-dalam-panatanterahana.
      Averiko indray mandeha fa tsy misy endrika fanakavahan’hoditra eto satria tsy ho tambo isaina ny ho avy eo ary ahitàna solotena maro isan-katrazany.
      Ny fanontaniana mipetraka dia ahoana sy amin’ny fomba inona no entin’ny mpitondra fanjakàna andaminana ny raharaha sa dia ho tery vay manta hatrany ?.
      Mametraka fialàna angamba no mifanandrify amin’izao raharaha izao.

  • 14 novembre à 14:12 | filaver31 (#8373)

    Bonjour Dadabé,

    Merci pour votre réponse gratifiante.
    Vous notez le grand savoir faire des petits paysans. L’intérêt positif porté à ces savoir-faire « indigènes » ne date pas d’hier. Ce sont les missionnaires qui se sont particulièrement illustrés dans l’apologie des savoirs paysans.
    Pour Madagascar, les jésuites se sont montrés très tôt intéressés par cette agriculture traditionnelle, certains ont mis au point des améliorations, je pense au SRI Système de Riziculture Intensif et au Père Delaunié qui a passé une grande partie de sa vie à Tana.
    Par la suite et jusqu’aux années 80 cet intérêt a disparu au profit de la recherche agronomique essentiellement focalisée sur les cultures de rentes (palmier à huile, cocotier, caféier, bananier)
    Le regain d’intérêt pour ces savoirs a de nouveau émergé au niveau des agronomes suite aux contre-performances enregistrées dans les années 80/90 par la vulgarisation agricole officielle.
    Aujourd’hui, de nombreux travaux et études reprennent ces savoirs traditionnels et cela dans de nombreux pays ou on a compris qu’une agriculture vivrière bien encadrée et valorisée peut être source de prospérité pour le pays et pour les paysans qui la pratique.
    J’espère que Madagascar saura prendre cette option et non s’engouffrer dans le mirage de la vente de ses terres agricoles à des groupes internationaux, piège dans lequel sont tombés quelques pays africains et qui le regrettent aujourd’hui en essayant de faire marche arrière.
    Bonne journée

    • 14 novembre à 16:40 | Dadabe (#9116) répond à filaver31

      Re-bonjour filaver31,
      Merci de vos nouvelles précisions. J’ai entendu parler du SRI et, si je ne m’abuse (souvenir un peu ancien), on trouve un document vidéo très intéressant à ce propos sur Youtube.
      Ce que vous dites sur l’avenir des cultures vivrières est très intéressant. Il me semble qu’il s’agit-là d’une alternative à ’’l’industrialisation’’ de l’agriculture et, si je ne me trompe, en France, désormais, beaucoup de paysans s’éloignent de la productivité à tout crin pour revenir à une agriculture ’’raisonnée", ’’durable’’ et surtout plus proche des consommateurs. Et tout le monde s’y retrouve ! A cet égard la Confédération paysanne me semble avoir de bonnes idées malgré le rouleau compresseur qu’est la fédération majoritaire, la FNSEA. Est-ce qu’il existe, à Madagascar et ailleurs en Afrique, une activité syndicale digne de ce nom (dont les petits producteurs sont les vrais responsables) ? Si vous avez une réponse, merci de me la communiquer.
      Bonne soirée.

    • 14 novembre à 18:57 | filaver31 (#8373) répond à filaver31

      Bonsoir Dadabé
      Il existe à Madagascar une association de défense des droits des paysans, en voici les cordonnées ci-dessous.
      Il s’agit semble-t-il d’une association gérée par des malgaches mais dont le siège est à Paris, je connais son existence mais je n’ai pas eu l’occasion d’approcher un de ses dirigeants.
      TANY possède un site internet.
      Bonsoir

      Collectif pour la Défense
      des Terres Malgaches –
      TANY
      Mamy Rakotondrainibe
      patrimoine.malgache@
      yahoo.fr

  • 14 novembre à 14:23 | olivier (#7062)

    @kartell

    ah le commerce foncier juteux ( pléonasme)

    n’est ce pas là un digne héritage de ratsiraka ?

    1) je nationalise…

    2) je donne les meilleurs concessions à mes amis ( allez voir au cadastre de votre ville, et vous verrez combien d’ex barons AREMA sont proprietaires de titres fonciers - tantot pour d’ex plnatations coloniales

    - tantôt pour des « mines en devenir »…dont les cartes géologiques ont été dressées par les colons expulsés…LOL)

    3) j’aide au développement d’une corruption généralisée : aujourd’hui, les tribunaux gasy sont remplis de conflits fonciers !
    tout le monde y gagne !
    juges - avocats -gendarmes - agents des domaines ( etc)

    Mais vous savez Kartell..

    Qui a empéché les gouvernements gasy SUCCESSIFS de favoriser l’acces à la terre « nationalisée » ( et oui, voyez dans les registres que le principal proprietaire terrien est L’ETAT MALAGASY !!!!) des pauvres paysans TANT PLEINS par les collectifs et autres affabulateurs ?

    Si l’état Malagasy n’a jamais - ni donné, ni favorisé l’acces à la propriété des plus pauvres - et donc des paysans - c’est bien parceque celà ne l’intéressait pas…

    et qui peut croire que celà pourrait l’intéresser aujourd’hui plus qu’hier ?

    nul besoin de Jacques foccuart ou de Gallieni pour cela…OH NON
    Nos amis GASY se sont débrouillés tout seuls depuis 72…avec un succès CRIANT.

    la vente de terres aux étrangers n’est qu’un écran de fumée de plus pour éviter de parler de 60 ans de MENSONGES et SCANDALES

    et il y a toujorus des vazah pour sortir les violons…

    Et blablabli et il y a x millions de terres et blablibli !

    Foutaises ! vue du ciel ce pays est un désert !

    Vue du ciel il y aurait de la place pour 5 Israel et leut culture Hydroponique ( merci Jipo)

    et vue du sol…regardez un peu les rendements agricoles du peu de parcelles qui sont cultivées avant de continuer de raconter des fadaises…

    A part celà il fait beau..

    les oiseaux chantent

    le développement rapide est durablle est pour demain…

    Comem d’hab..

    • 14 novembre à 16:28 | kartell (#8302) répond à olivier

      Le pays cherchait, en vain, un procureur, il me semble qu’il l’a trouvé !…
      Mais, avez-vous prévu les gardes du corps, essentiels à cette fonction si vous voulez donner une suite à vos constats ?….
      C’est vrai que la petite musique attire des mélomanes opportuns, prêts à rejoindre l’orchestre, mais, quelle cacophonie sans chef d’orchestre, remplacé à la dernière minute par un expert comptable, sorti de la coulisse !…
      La réforme est sur toutes les lèvres et dans certains cerveaux mais la discussion et les kabary ont toujours eu ce rôle soporifique qui permet des enterrements de première classe !
      Aujourd’hui, le coeur est à l’euphorie, l’agitation bat son plein, les vieilles idées sont ressorties des placards pour que demain, la capitale puisse accueillir une escouade de chefs d’états , une première qui donne à ces réformes, des ailes éphémères !…
      La lutte contre les inégalités et la défense de l’environnement seront les sujets principaux du sommet, autant clore le sommet avant qu’il ne débute !…
      Mais ne boudons pas notre plaisir de regarder cette comédie humaine jouer, ce mauvais vaudeville car la représentation de novembre prochain aura ce petit gout de replay avec une pointe de rance ...

  • 14 novembre à 16:20 | diego (#531)

    Bonjour,

    C’est de la résponsabilité des élus !

    Il faut préparer les Malgaches, l’opinion du pays à ce genre de politique, qui n’en est pas une par ailleurs.

    On touche ici à beaucoup, de Droit, de la souveraité du pays, de facto, l’indépendance, de la légitimité de parlement, c’est à dire l’Assemblée et le Sénat.

    C’est du sérieux. J’ai écrit ici, pas plus tard qu’hier que les élus se doivent d’être compétents et maîtrisent parfaitement bien le Droit national et le Droit international. On touche ici au cadastre etc.....

    Que le président réfléchisse bien. Je dis que Mr R. Hery, je me permets de le répéter encore, qu’il réfléchisse bien.

    C’est une réforme, et importante, mais aussi, par nature, explosive. Les pays qui s’y sont aventurée ont connu une crise grave. Sans dire que le moment est mal choisi. Partout, les peuples s’emprennent aux élites de leurs pays et démandent Justice.

    C’est de la provocation !!!!

    • 14 novembre à 19:05 | akam (#7944) répond à diego

      - Loin d’etre en marge de l’exploitation des terres arables, l’elevage de zebu calque sur le modele extensif gasy pourrait egalement en faire les frais d’une vente de terrains aux etrangers. Si la pratique de cet elevage ne date pas d’aujourd’hui…et notamment l’attachement de l’eleveur a son betail. L’eleveur gasy a une fierte qu’on peut qualifier de simpliste par oppositon a ceux d’autres pays qui se livrent a un elevage productiviste…l’eleveur gasy est ravi de la prestance de ses betes, en inferiorite numerique par rapport au betail exploite par le fermier texan qui capitalise des milliers de tetes dans ses ranchs. Ne pas oublier surtout que depuis l’ancien temps l’eleveur gasy a deja eu ce sens de la qualite que tout eleveur ou producteur des pays industrialises reve nuit et jour.
      - Pour le respect d’un peuple, ce secteur economique qui fait encore un sujet marginal fait envier beaucoup de consommateurs de viande de la planete ! et pourquoi emmerde –t-on l’eleveur gasy d’une ferme a 1000 vaches ou bien pour etre precis pourquoi veut-on mettre en place au pays Bara, le systeme de ranch texan qui est loin d’etre adapte a l’eleveur gasy ? La viande de zebu qu’on gonfle a la farine n’aura aucune commune mesure a celle d’une bete actuelle qui broute l’herbe et qui raffermit sa chair en se mouvant dans la prairie malgache. Un environnement qui est encore immacule de polluants par opposition a celui charge de particules d’hydrocarbures et de metaux lourds qui pourraient deriver des futurs va-et-vient des vehicules semi-remorques qui embarqueront les betes…
      - En bref, ce sujet concernant la vente des terrains aux etrangers est typiquement sensible…le PRM est dans une bonne posture afin de rejeter une telle demarche.

  • 14 novembre à 16:25 | betoko (#413)

    Si ce projet de loi sera voté comme tel , des milliers de chinois vont envahir Madagascar et ils vont tout acheter surtout là où on trouve de l’or et de la pierre précieuse
    Autre chose , selon le journal de l’île de La Réunion à lire dans www.clicanoo.fr , les flics de la Réunion ont saisi 43 kl d’héroïne en provenance de Madagascar , 3 réunionnais et 2 mauriciens sont sous les verrous , et des juges d’instructions réunionnais viendront faire leur enquête à Madagascar .
    Certainement ils ont déjà les noms des trafiquants malgaches , qui est ou qui sont ces trafiquants malgaches ou ont ils un laboratoire clandestin chez nous ? Selon les flics réunionnais la valeur marchande de cette drogue est de 2 000 000 d’Euros , Quel malgache possède une telle somme à Madagascar ? j’ai ma petite idée

    • 14 novembre à 17:04 | Saint-Jo (#8511) répond à betoko

      betoko a sa petite idée, dit-il .
      Comme d’hab , planquez-vous ! Cela va être un déluge de délires .

    • 14 novembre à 17:16 | Belakana (#7721) répond à betoko

      Betoko a ecrit : « Quel malgache possède une telle somme à Madagascar ? j’ai ma petite idée ».
      Hé bé, puisque Betoko ne veut pas dire le nom, je vous le donne en mille : c’est Guista et son comparse Rabitro. Surtout Betoko, ne me demandez pas de preuves puisque vous savez pertinemment que ce sont eux. A moins que ....

  • 14 novembre à 16:41 | momoa (#8952)

    Beaucoup de politiciens ont des biens acquis à l’étranger, appartements, villas, haciendas... Pourquoi ils interdiraient aux étrangers d’en acquérir ici aussi ?! Tout comme l’octroi de nationalité, beaucoup de malgaches luttent contre vents et marées pour avoir la nationalité française haha arrêtons un peu avec le pseudo-patriotisme, l’hypocrisie est le secret de notre échec depuis maintenant 56 ans.

    • 14 novembre à 17:06 | akam (#7944) répond à momoa

      - Ce pays n’a pas encore cette maturite politique qui permet aux dirigeants d’ouvrir ce marche aux etrangers. Compte tenu des us et coutumes des insulaires, ce pays n’est a vendre. Le malheur hante la tete de ceux qui s’aventurent a ce genre d’operations. A l’image des peuples originaires de l’Est (et par extension a ceux du pacifique) et d’Afrique, le gasy est attache a sa terre (son sol). Les multiples soulevements vis a vis du colon marquent a jamais l’histoire de ce pays. Ceci explique cela.
      - Si le peuple gasy est pauvre... il ne doit pas vendre son sol ! et... meme si les demandes affluent de partout.
      - encore une fois, afin d’eviter le pire, la CI se doit d’appuyer les projets de developpement qui emanent des 22 regions differentes du pays.

    • 14 novembre à 17:13 | Gérard (#7761) répond à momoa

      bonjour momoa

      concernant la quête éperdue d’une nationalité étrangère supposée plus favorable, combien de Malgaches connaissent l’article 42 titre 3 chapitre 1 de l’ordonnance N° 60 - 064 du 22 juillet 1960 « Perd la nationalité Malgache, le Malgache majeur qui acquiert volontairement une nationalité étrangère »
      non abrogé, à ma connaissance, mais seulement tombé en désuétude, « oubllé »

    • 15 novembre à 11:59 | vatomena (#7547) répond à momoa

      à gérard —C’est une belle arme juridique pour le président et le gouvernement en place S’il veut écarter certains candidats à la présidence et qui sont bi nationaux comme Rajoel . « Tu n’es pas malgache . Casse toi .Tu n’as aucun droit électoral ,ici »"

  • 14 novembre à 16:48 | Belakana (#7721)

    Betoko a ecrit : « Quel malgache possède une telle somme à Madagascar ? j’ai ma petite idée ».
    Hé bé, puisque Betoko ne veut pas dire le nom, je vous le donne en mille : c’est Guista et son comparse Rabitro. Surtout Betoko, ne me demandez pas de preuves puisque vous savez pertinemment que ce sont eux. A moins que ....

    • 14 novembre à 17:17 | Dadabe (#9116) répond à Belakana

      Bonsoir Belakana,
      Il ne vous aura pas échappé qu’il s’agirait, selon la police réunionnaise, d’une somme de l’ordre de deux millions d’euros à la REVENTE de la drogue. Celle-ci ayant été mise sous séquestre sur le territoire français on peut légitiment penser (quoique...) que cette héroïne va être détruite et ne rapportera donc rien. Se demander qui dispose de ces deux millions d’euros très virtuels est tout simplement idiot. C’est du Betoko, quoi.
      Le plus intéressant, et inquiétant, c’est de constater que Madagascar serait en passe d’être une plate-forme du trafic dans l’Océan Indien (on ne cultive pas le pavot à Mada, me semble-t-il...). Il est vrai que les côtes malgaches sont un rien poreuses...

    • 14 novembre à 17:42 | Belakana (#7721) répond à Belakana

      Bonsoir Dadabe,
      Là où Betoko voulait en venir avec son colportage, c’est d’émettre des supputations sans queue ni tête. Ses expressions favorites sont : « selon, d’après, attendons la suite, ma question est ... » mais rien de concret !!! A croire que ses mots ont éte appris lors de son adhésion à la CGT.

      PS : Dadabe, vous avez mentionné, dans un de vos posts, cette ancienne maire d’Antsirabe (dans les années 80) que je connais trop bien et qui a succédé à feu son mari ancien maire d’Antsirabe dont une rue de la ville porte son nom.

  • 14 novembre à 17:28 | punchline (#9673)

    déjà les colons ont donné aux karanas et aux chinois les bonnes terres, au point que les bons fruits , les litchis, les mangues, les poissons les crabes frais, les crevettes et langoustes c’est eux qui s’en gavent , pas les malgaches

    - nous on demande les îles éparses, donc plus de terres et eux ils veulent vendre,

    on marche vraiment sur la tête là !

    - 25 millions de Malgaches actuellement , et 50 millions dans 20 ans, et vous allez les mettre où ? en mer ? sous-terre ?

    et ce president HERY ose EN PLUS vendre les terres ????

    HERY demission, degage, et vite !!!!

    - car, nous ne voulons pas devenir des futures kurdes apatrides,

    • 14 novembre à 17:52 | Isandra (#7070) répond à punchline

      « nous on demande les îles éparses, donc plus de terres et eux ils veulent vendre, »

      Qu’est qu’il pense à propos de ces îles Trump ? Vus tous les matraquages médiatiques que les journalistes Français lui infligent,...elle pourrait être à notre faveur,...

    • 14 novembre à 18:03 | vatomena (#7547) répond à punchline

      Bonsoir —
      Dans la région d’Andapa il y avait les poules vazaha et les poules gasy . La poule vazaha est dodue ,pleine de chair . Elle vient de l’ancien élevage du colon. 60 ans apres ,la poule vazaha ne se reconnait plus.Toute la poulaille est maigre sur pattes. De meme les anciennes terres coloniales reprises par les vrais gasy ont perdu leur rendement(tout comme au Zimbabwe ) : Un rendement qui permettait au colon d’autrefois d’acheter un véhicule et de rouler sur une piste qui n’était pas défoncée.
      Il est vrai que le survol de Madagascar est peu encourageant . .Partout un relief hérissé et chauve. Les carrés de rizières s’effacent vite sous les ailes ........

    • 14 novembre à 18:12 | vatomena (#7547) répond à punchline

      Prémonitoire la juste remarque de Puncline ? -Dans les cabinets ministériels on cherche déjà ,peut etre ,un futur locataire ou acheteur de la belle ile éparse . Dans ces milieux on n’est jamais en retard pour spéculer---

    • 14 novembre à 18:24 | punchline (#9673) répond à punchline

      @vatomena, tes posts sur tes poules d’andapa sont racistes mon cher ami,
      tu es en train de dire qu’il suffit dêtre gasy pour rater son elevage, et il suffit d’être colon pour le reussir ;
      tu es en train de dire que c’est dans les gènes ;

      alors mon cher, ose , ayez au moins le courage de tes pensées

      moi je dis, les gasy sont pauvres car on les a appauvris, C’EST AUSSI SIMPLE QUE CELA

    • 14 novembre à 19:47 | vatomena (#7547) répond à punchline

      Bonsoir Punchline
      Là où vous voyez du racisme ,j’ai le tort d’y voir de la lucidité . Exemple :J’étais d’accord autrefois avec les voyageurs qui décrivaient Tananarive comme la 17 ème ville la plus pittoresque du monde. Je reconnais aujourd"hui la vérité de ceux qui nous affirment que Tananarive apres telle autre ville de l’Ousbekistan est la ville la plus sale du monde .
      Triste déchéance .Les « cépamafautes » ont toutes les excuses

    • 14 novembre à 19:53 | vatomena (#7547) répond à punchline

      Punchline —Quand on aura compris QUI appauvrit les malgaches,on sera sur le bon chemin .Mais il importe de ne pas se tromper.Ici ,le mode accusatoire est inné ,civilisationnel

  • 14 novembre à 18:08 | kakilay (#2022)

    J’aime bien lire les posts
    des héritiers spirituels
    ... de « sans dent »,
    ou « Cent Dents » ?

  • 14 novembre à 20:34 | diego (#531)

    Bonjour,

    Je ne porte pas dans mon cœur ce régime et l’homme à sa tête. Je l’ai toujours dit et avec respect, que les dirigeants actuels n’ont jamais été préparés pour gouverner et administrer le pays. Pour autant, en tant que citoyen Malgache, je me permets de dire attention, ne toucher pas à la terre, en tout cas pas aujourd’hui et pas dans l’état actuel du pays.

    Mr R. Hery a démontré en moins de trois ans au pouvoir et à quelques mois d’une nouvelle élection présidentielle, qu’il n’a aucune experience, pire, il ne sait pas écouter et de plus, il n’a pas de politique, il improvise !

    Est-ce que les dirigeants et les politiciens malgaches sont conscients qu’en touchant la terre, ils vont devoir toucher la Constitution ? Je leur conseille, modestement devrais-je dire, de comprendre les natures des crises qui secouent le Zimbabwe jusqu’à aujourd’hui !

    Il faut bien réfléchir car si Madagascar est épargné jusqu’ici par une guerre civile, la réforme foncière va fatalement réveiller l’hostilité entre les Foko. Il est très facile de le comprendre, Madagascar est un pays ridiculement centralisé à outrance. On peut imaginer sans trop d’effort que plus on est proche de la Capitale mieux loti on serait :

    - attention !

  • 14 novembre à 20:38 | atavisme premium (#9437)

    Isandra ,
    « nous on demande les îles éparses, donc plus de terres et eux ils veulent vendre, »

    Qu’est qu’il pense à propos de ces îles Trump ? Vus tous les matraquages médiatiques que les journalistes Français lui infligent,...elle pourrait être à notre faveur,...

    1° Madagascar n’est pas le nombril du monde et si les Américains et les Français ont des divergences de vues ,sur ce sujet là(si c’en est un ),il ne doit pas etre en tete de liste.
    2° Si Trump sait ou est Madagascar peut etre est-il pour les Francais !!!!!!!
    3°Connaissez vous l’humilité ?

  • 14 novembre à 20:41 | TSIKOZA (#7624)

    Mbola tsy maina ny ravina nihinanana de efa hivarotra tany amin’ny vahiny sahady ?
    Voyons presque dans toute l’île des terrains appartenant aux colons qui ne sont pas encore désaffectés à l’État malagasy et qui sont sources de problèmes entre les nationaux qui les ont mis en valeur et les descendants de ces premiers.
    A ce que je vois, nous sommes en voie vers le pacte colonial et bientôt un referendum sera organisé en vue d’élire « oui » pour la Reny malala.
    Des signes avant coureur comme le sommet de la cacophonie, maintien des îles éparses, retour de hetra isan-dahy, vente de terrain aux étrangers, etc.....
    Il est à noter que les plus merveilleux terrains sont déjà achetés par les vahiny et les pauvres malagasy qui étaient les héritiers de leurs ancêtres sont devenus des gardiens(mpiambin-tanana fotsiny sisa)maintenant.
    En effet on n’est plus souverain ! Au fond de moi même et sans ambages j’aimerais que le présent président démissionne parce que sa politique n’amènera nulle part notre pauvre pays.
    C’est le bon moment où on doit montrer publiquement le tonnage de l’or exporté depuis l’existence de HVM. Deux simples questions pour l’ensemble de patriotes ; avec une tonne d’or seulement, est ce qu’on ne peut pas acheter un appareil de teste d’ADN ?
    Pour 3000 tête des espèces endémiques de Mada est- ce qu’on ne peut pas fournir à la ville de Tananarive des feux de signalisation à fin refouler les polices masseurs dans les bas quartiers pour appréhender les pickpocket ?

  • 14 novembre à 21:29 | diego (#531)

    Bonjour Akam,

    Si le régime veut réformer le pays, il faut commencer par le travail. Et réfléchir à la manière d’ intégrer pleinement les jeunes Malgaches et les travailleurs dans le developpement du pays., et bien évidemment, sans oublier les paysans.

    Après plus de 50 ans d’indépendance, tout le monde a eu de temps de comprendre, je présume, quelles sont les vrais origines de la pauvreté de 90% des Malgaches. Forcément multiples, mais une chose est certaine, la réforme de titres fonciers aux étrangers n’enrichiront pas le pays, ni remplir la caisse de l’État, encore moins le peuple :

    - mais cette réforme va fragiliser le pays et la Sociéte Malgache !!!

  • 16 novembre à 04:13 | cacatoès (#9758)

    Inona ny olana ra homena anizany ny vahiny tsy tenda-kanina be e ! Mitovy any gasy nahazo alalana mividy tany sy trano aty hivelany ihany io ! Zany koa ka hasina tantara be !

    • 16 novembre à 09:03 | Ibalitakely (#9342) répond à cacatoès

      Tena marina tokoa ve izany, sa sao dia ny tahaka izao fanambaranao izao no mahatonga ilay hoe droit à l’info sa droit à la non désinfo. Hafaka manamarina ny voalazanao ve ianao ohatra hoe tena Malagasy tsotra izao fotsiny, fa tsy irony mazaka zo-pirenen’olona na ny binat (sady manana pasipaoro malagasy & vazaha) irony, no manana tany & trano any ivelany any. Ny any Maorisy & Dubaï no tsy haiko !!!

    • 16 novembre à 15:13 | cacatoès (#9758) répond à cacatoès

      @ ibalitakely, aoka klo azava fa ireo vahiny izay manana zo pirenen’ny tany hipetrahany no fantatro e ! Betsaka ny gasy fantatro aty hivelany no manana io zo io satria binat ohatran’ny filazanao azy na manana alalana nahazo mipetraka ara-dalana aty. Mazava ?

    • 17 novembre à 11:17 | Ibalitakely (#9342) répond à cacatoès

      Boloky, tena tsy mazava an ! Ny fanontaniako ange hoe teratany malagasy fotsiny tsotra izao, tsy mizaka ny zo-pirenena hafa, ve izay sady mahazo alàlana ionona na visa de séjour no mahazo mividy tany any ivelany any amin’ny misy azy any. Ny eto amin-tsika mantsy io droit de séjour/ visa io toa ohatra ny mizara vatomamy ny fahitako azy. Raha atao amin’ny fomba fanontany hafa izany ailleurs avec un simple visa peut-on s’acquérir du terrain.

    • 18 novembre à 19:26 | cacatoès (#9758) répond à cacatoès

      Balita, ny aty amin’ny misy ahy (Amerika avaratra) no fantako klo dia hafaka mividy tany na trano ny vahiny na dia tsy mizakan’ny zo pirenen’ilay firenena aza. Ny zo maha tomponan-trano sy tany ny vahiny dia mitovy amin’ny zo ny tompo-tany koa. Na gasy ianao, na vazaha, na zapo(nez), na tsinoa dia mahazo mividy trano na tany. Any Vancouver ohatra, saika tsinoa doly no mividy ny trano be any nefa betsaka no tsy manana visa long séjour akory. Ny fazahona alalana mividy trano sy tany akory tsy midika nefa hoe hahazo visa long séjour automatika hipetrahana ela sy hiasana aty ilay vahiny. Raha tia hahazo izany izy dia manao démarcha ara-dalana amin’ny processus d’immigration hazahoana visa permanent.

      Ra fintinina dia ireo vahiny miaraka amin’ny visa tsotra be sosy ihany no mahavidy trano aty hivelany. Ny vahiny efa resident na manana visa ana piasa dia efa hafa dray ny hataony mba hazahony trano na tany.

  • 16 novembre à 13:59 | vatomena (#7547)

    En 1950 ,L’administration coloniale avait déjà alerté sur un manque de terres arables pour les Mérina et les Betsiléo .Ces terres arables à vendre aux étrangers ne seront guère arables . Alors vont ils se porter acquéreurs de nos tanety ou de nos lavaka ou vont ils nous déposséder des bonnes terres ?

    Selon les administrateurs en chef et non moins scientifiques, Raymond Decary et Rémy Castel, « pour ces deux tribus, Merina et Betsiléo , la cause avérée de l’émigration est l’appât du gain ». Mais, précisent-ils, pour les Merina, il existe un autre motif, « peut-être plus obscur » (…) « On est obligé de constater pour ces derniers un réel manque de terres qui s’accompagne de la nécessité d’accroître un domaine devenu trop restreint. » Car à cette époque, l’Imerina représente le territoire ethnique possédant la plus forte densité de population. « En englobant les Vakinankaratra et les Merina, on atteint en l’état actuel une densité de 28 habitants/km². »
    Or, en Imerina, on considère comme établi que toutes les rizières sont cultivées et ont presque atteint leur maximum de rendement grâce à l’usage du fumier, que les cultures de terrains secs (manioc, patate, pomme de terre) occupent aussi la presque totalité des parcelles fertiles, et que seuls demeurent incultes les tanety de latérite, soit parce qu’ils sont
    inexploitables soit parce qu’ils doivent être réservés au pâturage. « Si toute la population merina se trouvait réunie sur son territoire ethnique, sa densité passerait au chiffre de 54 et les terres deviendraient nettement insuffisantes : le problème du manque de terres s’est posé aux Merina à leur insu. »
    origine :l’Express

  • 17 novembre à 05:01 | galli (#9772)

    Hello,

    je suis français et ai acheté un terrain ou construire une maison sur une petite ile-nation anglophone. La solution utilisée ici pour régler le problème (attirer des investisseurs / ne pas exclure les nationaux du marché immobilier) est remarquablement simple :

    Autoriser la vente de certaines parcelles parcelles bien définies géographiquement à n’importe qui moyennant paiement d’une « taxe » pour les non-nationaux. La vente des terres hors de ces zones (+ de 90% du territoire)est réservée aux nationaux.

    Il y a donc deux marchés immobiliers qui cohabitent et des riches viennent dépenser leurs argent en construisant leurs maisons localement !

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 239