Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 9 décembre 2016
Antananarivo | 10h33
 

Société

Soamahamanina

L’Etat a violé la loi

jeudi 29 septembre | Yvan Andriamanga

Le problème du désormais affaire Soamahamanina résulte de la violation de la loi par l’Etat à travers les différentes autorités étatiques. Ce non respect de la loi est constaté depuis le début de la procédure, selon Serge Zafimahova ; dès la consultation publique, obligatoire pour ce genre d’exploitation minière précise-t-il. Selon les textes en vigueur, la consultation publique doit être réalisée dans la zone de l’exploitation, or elle a été organisée à Miarinarivo et non à Soamahamanina. De même sur les 75 participants à la consultation publique, la population de Soamahamanina est minoritaire, à peine une dizaine. Ce sont les représentants de l’Etat à travers les divers ministères concernés ainsi que les représentants de la société chinoise qui ont été majoritaires.

La contestation actuelle de la population est ainsi logique dans la mesure où la consultation publique était tout simplement un simulacre. Si l’Etat veut faire revenir l’ordre, il devra refaire la consultation publique. D’autant que l’exploitation est censée durer 40 ans. Comment les deux communautés peuvent-elles vivre côte à côte pendant 40 ans avec cette tension ? A moins que le régime actuel veuille laisser la patate chaude à ses futurs successeurs.

Notons qu’actuellement, deux contestataires de Soamahamanina sont placés sous les verrous après les échauffourées avec les forces de l’ordre. « Ce sont les Chinois qui vont avoir les avantages et ce sont les Malgaches qui se disputent » constate avec amertume un des manifestants.

9 commentaires

Vos commentaires

  • 29 septembre à 09:28 | hrrys (#5836)

    procédure illégale ,État de non droit et quoi encore.... ????République bannière avec babakoto singes etc...
    Je n’ai plus les mots à dire ,tampona ny daom

  • 29 septembre à 09:58 | atavisme premium (#9437)

    Vraiment que l’« état Malgache » viole la loi ,comment cela se peut-il ?
    Je suis abasourdi par cette révélation stupéfiante .
    Alors les trafics ,les abus de pouvoirs ,les répressions sanglantes ,la corruption galopante,la justice injuste,les meurtres perpétrés par les forces de police ,moi je croyais que cela correspondait aux lois Malagasy en vigueur .
    Donc si tous cela est hors la loi ,que font ces gens en place juqu’au plus haut sommet de l’état .
    Mais tu comprends rien vazaha ,ici nous sommes chez nous et nous faisons ce que nous voulons ! C’esta dire tout et n’importe quoi surtout pour ceux qui veulent s’enrichir honteusement .
    Donc si j’ai bien compris les prédateurs humains que sont les hauts responsables font ce qu’ils veulent.
    Donc c’est l’état sauvage si j’ose dire cela ainsi !!!!!!!
    Ah les chasseurs ceuilleurs ,il n’y a que cela de vrai en ce pays !

    • 29 septembre à 14:12 | Paulo Il leone (#6618) répond à atavisme premium

      Comme quoi, encore une fois l’adage se vérifie : « Qui vole un oeuf vole un boeuf, et qui vole un boeuf ...est vachement musclé ! »
      Perso, je suis en faveur du rétablissmeent de la peine de mort ! hé oui, les statisques le prouvent : chez les condamnés à mort, il y a 0% de récidive après leur exécution !

  • 29 septembre à 11:58 | Jipo (#4988)

    Il ne devrait pas y avoir d’ autorisation d’ exploitation allant au delà d’ un quinquennat , il ne devrait pas etre possible à ces bandits « dirigeants » d’ ’ hypothéquer la Nation en empiétant sur le candidat suivant, moins encore les générations futures !
    Quand on a à faire à des « souverains » pareils, faut vraiment etre en panne de caoutchouc, pour ne pas faire une « flambée »...

  • 29 septembre à 12:45 | takaka (#8449)

    Comment peut on vivre ensemble si nous sommes alika et saka ?
    Quelle question ! Les Français et les Gasy vivent bien ensemble après des milliers de mort-kadavérés et une crise de dizaines d’années. Mais le fait est que ce sont les mpanongam-panjakana qui veulent un tetezan-kakafotra bis !

  • 29 septembre à 13:15 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331)

    Le cas de Soamahamanina est symptomatique de ce qui se passe ailleurs, dans d’autres régions de Madagascar (Chinois ou pas)

    "...De même sur les 75 participants à la consultation publique, la population de Soamahamanina est minoritaire, à peine une dizaine. Ce sont les représentants de l’État à travers les divers ministères concernés ainsi que les représentants de la société chinoise qui ont été majoritaires.

    La contestation actuelle de la population est ainsi logique dans la mesure où la consultation publique était tout simplement un simulacre.«  »La consultation publique était tout simplement un simulacre". (*)

    Les solutions sont connues : Relire l’article. Un expert japonais a aussi proposer des solutions, il y a 10 ans de cela !

    - Où en sont la mise en œuvres de ces solutions qui tiennent comptent du contexte Malagasy, voire plus humaines ?

    - Une volonté politique existe-t-elle pour sortir de cette situation par le haut ou bien le Chef de l’état va-t-il se contenter des rapports « tsara pasoka » ou de l’esprit réducteur de ses conseillers « spécieux » (Trop intéressés par les avantages du pouvoir pour le pouvoir) ?

    Les soi-disant consultations publiques organisées à Madagascar se résument à une « réunion de présentation de projet » effectuée à la va vite et hélas, sans plus. Pourtant, ce n’est pas le savoir faire qui manque !

    - L’homme / Le paysan et son environnement sont-ils vraiment au cœur de la préoccupation de ces consultations ?

  • 29 septembre à 15:54 | Kapla (#9730)

    Je ne vais pas répéter ce que Diégo mise en litanie quotidiennement dans ce forum sur « comment nous sommes arrivé en Quatrième République ? »
    Une bref rappel de l’histoire en fait l’affaire. Tout le monde sait qu’il y a un coup d’Etat en 2009 (sauf certains aveugles qui trouvent d’autre définition sous un autre angle de pensée erronée) précédé par la formation d’un gouvernement insurrectionnel de rue, 7 février 2009, prises des Ministères, séquestration du Ministère de la Défense de l’époque à Ampahibe, envahissement du siège de l’EMAGAM à Andohalo, sortie des mutins de CAPSAT à Soanierana, enfin prise de position des snipers autour du Palais d’Iavoloha le soir du 15, 16 mars 2009.
    Raconter toutes ces âneries c’est de mettre sur le saladier toutes les folies accommodée par les saints de la Transition, équivaut tout simplement à dire c’était le début de la violation de la loi perpétrée par le Dirigeants de ce pays. Et durant cette longue durée de la Transition, on avait fait que TRANSGRESSER les lois en vigueur au pays apparaissant sous plusieurs formes : abus de pouvoir, trafics en tout genre, détournement des deniers et biens publics, Génocide par irresponsabilité de laisser tomber toute la population malgache dans la misère immonde, ...
    Et le PRM actuel n’est autre que le Grand Argentier de l’époque, c’est à dire faisant partie intégrante de cette Transition meurtrière : violeur de lois.
    Constatant également depuis l’ascension au trône de ce PRM, Ex-Grand Argentier de la fameuse Transition, il ne fait que continuer davantage de violer les lois surtout la loi fondamentale. Ainsi, parlant de l’art 54 tenant compte de la désignation du PM, observant la création de la HCJ, du FFM, la promulgation des lois votées à l’Assemblée Nationale, ... On ne fait que VIOLER les lois. C’est comme s’il est un dieu qui s’installe au dessus de la loi, soit ! qu’il en continue ainsi !

  • 29 septembre à 15:57 | betoko (#413)

    Selon le directeur de cabinet du ministère des mines , l’affaire Soamahamanina est une affaire privée , cela ne regarde pas l’état malagasy . Dit donc , et comment se fait il que l’EMMOREG a chassé les manifestants à coup de gaz lacrymogène , qui a donné l’ordre .
    D’autres sites où des chinois ont voulu exploité de l’or ont été empêché par des habitants , exemple à Manakara , Maintirano , Maevatanana etc . leurs habitants ont chassé ces chinois et l’EMMOREG n’a pas intervenu , pour quoi à Soamahamanaina
    Selon Lalatiana Rakotondrazafy ce matin sur les ondes de la radio Free FM , les travaux de la construction de la route entre Tana et Ivato s’est arrêtée , à cause de l’affaire de Soamahamanina , elle serait en possession d’une preuve selon la quelle l’état malagasy aurait troqué l’or des différents régions aux chinois , en échange de la construction des routes y compris l’autoroute qui devrait relié Tana à Toamasina et celle d’Ivato pour la tenue de la francophonie

    • 29 septembre à 18:45 | Jipo (#4988) répond à betoko

      Si vos informateurs n’ ont pas abusé du toaka, et que les faits soient exactes, vous savez à quoi vous en tenir, et si grand bien vous saisissait, vous vous poseriez peut-etre la question d’ ou vient cet arnaqueur émérite, à quelle école a -t-il fait ses classes, et vous voudriez que l’ on change une équipe qui gagne , avec les méthodes qui l’ accompagne ?
      Vous avez à faire à des bandits que cela vous plaise ou non, et cerise / le cake, ce ne sont pas des zétranzés, ça reste donc en famille : tellement plus appréciable ...

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 414